SYRIZA S’APPROCHE DU POUVOIR À ATHÈNES, par François Leclerc

Billet invité.

Échec au 3ème et dernier tour des élections présidentielles grecques. Le parlement va être dissous et des élections législatives convoquées. Le candidat d’Antonis Samaras a obtenu 168 voix, comme au tour précédent. Il en fallait 180.

La bourse grecque a salué l’évènement à sa façon en chutant immédiatement de plus de 11 % devant la perspective d’une victoire du parti Syriza, qui est crédité dans les sondages d’un avantage de plus de 3 % de voix par rapport à Nouvelle Démocratie, le parti du premier ministre au pouvoir en coalition avec les restes du Pasok.

Anticipant ce résultat, le ministre allemand des finances Wolfgang Schäuble avait samedi dernier prévenu que « chaque nouveau gouvernement doit respecter les accords pris par les prédécesseurs ».

PS : Samaras va proposer la date du 25 janvier pour la tenue des législatives.

Partager :

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx La survie de l'espèce pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta