Piqûre de rappel : Au pied du mur, par Roberto Boulant, le 26 janvier 2015 (lendemain des élections en Grèce)

Au pied du mur, par Roberto Boulant. Billet invité originellement publié le 26 janvier 2015.

Les travaux pratiques commencent aujourd’hui même en Grèce.

Si d’une manière ou d’une autre, Syriza ne parvient pas à améliorer substantiellement la vie des citoyens, s’ouvrira alors un boulevard pour l’extrême-droite et le chaos. Et dans leur immense sagesse, les pays de l’UE afin de sauvegarder la paix et la démocratie, n’auront d’autre choix que d’apporter tout leur soutien dans un provisoire destiné à s’éterniser… à des néo-colonels grecs entourés d’une nuée de conseillers en com’.

En tout cas, si j’étais un des Maîtres du Monde, j’envisagerais sérieusement l’option consistant à savonner systématiquement l’étroite planche sur laquelle se tient Alexis Tsipras. En effet, hors de question de voir ensuite la contagion gagner l’Espagne et le Portugal ! La vision du chaos et des chars dans les rues d’Athènes, devrait se révéler suffisamment édifiante pour que les peuples votent correctement la prochaine fois.

Après tout n’est-ce pas là l’objet de tout laboratoire, faire des expériences ?

Scénario abracadabrantesque ? Les Maîtres du Monde seront-ils capables de se montrer aussi fous et nihilistes ? Réponse dans les semaines qui viennent…

Partager :