ILS N’ONT MÊME PAS FAIT PREUVE DE CHARITÉ… par François Leclerc

Billet invité.

Schengen serait en passe d’être sauvé, ne pas confondre avec les réfugiés ! la Commission s’apprête à publier demain une « feuille de route » qui en trace sans scrupules le chemin. Selon celle-ci, les contrôles aux frontières internes pourraient disparaître au plus tard en novembre prochain, et la libre circulation serait rétablie au prix de leur simple prolongation d’ici là, le temps que se stabilise la situation.

En intimant aux réfugiés économiques – qualifiés d’illégaux – de ne pas rejoindre l’Europe, le président du Conseil Donald Tusk a feint de ne pas s’apercevoir que les réfugiés de guerre – qui sont eux reconnus – ne pouvaient plus passer la frontière avec la Macédoine qu’au compte-goutte. N’ayant comme principale option que de s’entasser dans les camps grecs créés à la hâte, dans l’attente incertaine d’être demain autorisés à rejoindre un autre pays européen. Ce n’est pas vraiment le nouveau départ qu’ils rêvaient, ayant tout quitté.

Pour respecter ce calendrier, trois conditions devront toutefois être remplies. Que l’action de la force navale de l’Otan et des autorités turques concourent à fortement restreindre le flux des réfugiés traversant la mer Egée, que la Macédoine contrôle efficacement sa frontière avec la Grèce et que de nouvelles routes ne soient pas ouvertes, et que le plan de répartition des réfugiés soit mis en œuvre à une échelle sauvant au moins les apparences. On sera toutefois prié, si elles parviennent à toutes être réunies, de ne pas se référer à la Convention de Genève, qui fait un devoir de donner l’asile aux réfugiés de guerre et proscrit tout quota dans ce domaine, un mot qui pour cette raison a disparu des déclarations publiques.

Cela ne se présente pas bien. 25.000 réfugiés sont déjà bloqués en Grèce, et près de 7.000 sont encore dans les îles dans l’attente de les rejoindre. Le HCR avait hier enregistré le débarquement de 2.162 réfugiés dans celles-ci, le rythme n’ayant pas faibli. Plus de 11.500 réfugiés sont désormais massés devant la frontière de la Macédoine où les ONG perdent pied. Les autorités grecques annoncent avoir construit dans l’urgence 10.000 places d’accueil…

Partager :

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx La survie de l'espèce pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta