Présidentielle française – Les regrets !

La mayonnaise Fillon n’a pas pris. Macron monte en puissance et prend la place. C’est lui qui se retrouvera face à Marine Le Pen, et l’emportera dans un fauteuil.

Ouf ! la France n’aura pas subi le sort de l’Amérique proto-fasciste de Trump : un repli frileux – mais ô combien réaliste ! – de la nation au rang économique qui est véritablement le sien !

On aura eu chaud ! L’ultralibéralisme à visage humain continuera de régner en maître. Ce ne sera même pas que tout aura changé pour que rien ne change : rien n’aura changé ni même prétendu avoir changé.

Mes regrets ? Ah oui ! mes regrets ! Si Thomas Piketty avait décidé de se présenter aux présidentielles, ce serait un homme de gauche qui l’emporterait aisément sur Marine Le Pen. Un homme de gauche bénéficiant du respect et de la sympathie de la planète. Mais bon, arrêtons de rêver.

Partager :