L’euro-parlement de Piketty est la base d’une souveraineté financière de la démocratie internationale européenne, par Pierre Sarton du Jonchay

Billet invité.

L’euro-parlement de Piketty est la base d’une souveraineté financière de la démocratie internationale européenne. La délibération des euro-parlementaires consistera à déterminer une enveloppe globale de la masse monétaire en euro dont découleront des limites d’endettement public à l’échelle des États nationaux et à l’échelle de L’État financier confédéral. La dette confédérale sera mutualisée et adossée à une fiscalité financière inter-étatique permettant de réévaluer l’euro germanique par rapport à l’euro grec et latin et par voie de conséquence à accélérer le remboursement des dettes publiques par le rééquilibrage des balances de paiement et des rentrées fiscales nationales.

Responsable de la politique monétaire et fiscale de la zone, l’euro-parlement aura pour mission de fixer un objectif de parité de change de l’euro dans les monnaies étrangères et de réguler cette parité par une fiscalité financière aux frontières de la zone. L’intérêt de l’Allemagne à une confédéralisation de la zone euro est de consolider l’épargne et les dépôts intérieurs par une politique de croissance des communs à l’échelle de toute la zone. Si les Allemands préféraient la poursuite de l’aventure actuelle du quatrième reich ordo-libéral financiariste alors il faudra acter la balkanisation de l’Europe dans le jeu mondial des empires. Chaque pays européen ira choisir son empire métropolitain à l’extérieur du continent.

Partager :