Gilets jaunes : Le cauchemar d’un gouvernement

Ouvert aux commentaires.

Des manifestants qui affirment manifester pour la première fois.

    • Ce qui veut dire pas d’organisations qui les représentent et à réunir dans une table-ronde qui encommisionne celles-ci ad vitam aeternam dans un « groupe de travail ».

Pas de dirigeants.

    • Ce qui veut dire personne à amadouer par un futur poste de ceci ou cela, « en vue de résoudre les problèmes ».

C’est-à-dire une jacquerie : le cauchemar d’un gouvernement.

Partager :

129 réflexions sur « Gilets jaunes : Le cauchemar d’un gouvernement »

  1. On assiste à des scènes surréalistes.
    Celle-ci par exemple, dont je ne sais pas quoi penser. Hanouna reçoit dans son émission des gilets jaunes, lui-même revêtu du sien. Il n’y a sans doute rien à en penser, c’est juste l’indice que nous assistons à mouvement qui déborde de toutes parts.

    Monsieur Emmanuel Macron commence à se rendre compte de l’étendue du désastre, je ne retrouve pas la référence, mais j’ai lu ce matin dans Le Parisien, au comptoir d’un café, que Macron a déclaré que le temps est révolu où l’on allait s’établir à l’étranger pour éviter l’impôt…. Il demande donc que les exilés fiscaux reviennent

    A ce stade, je serais lui (mais je ne suis pas lui), je changerais totalement de registre, et j’amorcerai un tournant social-écologique.
    J’ai bien peur, pas pour lui, mais pour nous, qu’il ne fasse rien, ou presque rien pour changer la donne.
    J’espère me tromper.

    https://www.bfmtv.com/societe/tpmpcyril-hanouna-invite-les-gilets-jaunes-et-propose-de-devenir-leur-porte-parole-a-la-tele-1571148.html

    1. Il n’est pas de mauvaise volonté, mais comme beaucoup de gens, il a une incapacité à remettre en causes certaines choses, et c’est embêtant car elles sont souvent la source du problème…Mais bon : il est aussi très arrogant, ,alors avec les gilets jaunes, il a la monnaie de sa pièce.

      Ce qui me frappe dans ce mouvement, c’est la ressemblance des gilets jaunes avec les gens qui soutiennent Trump.

      La même défiance, la même colère, a même volonté d’agir, et malheureusement souvent aussi, le même racisme, ou la même demande de suprémacie du droit des français sur les autres.

  2. Le comportement des casseurs de boutiques de luxe à très forte marge (effet Veblen) est tellement intolérable que je m’étonne que les mêmes qui les dénoncent passent sous silence des casseurs autrement plus actifs et, détail intéressant, ils ne portent pas de gilet jaune.
    Les casseurs de maternités,
    les casseurs d’hôpitaux éloignés,
    les casseurs de retraités,
    les casseurs de travailleurs privés d’emploi,
    les casseurs de pauvres,
    les casseurs d’usine,
    les casseurs de sous-traitants,
    les casseurs de familles,
    les casseurs de villes,
    les casseurs de départements,
    les casseurs de régions,
    les casseurs de la vie associative,
    les casseurs des corps intermédiaire,
    les casseurs de l’Éducation Nationale,
    les casseurs de nos enfants,
    les casseurs de nos petits-enfants
    les casseurs d’handicapés,
    les casseurs de racaille sans dents illettrées réfractaires,
    les casseurs de permis de conduire,
    les casseurs de petites lignes SNCF,
    les casseurs du ferroutage,
    les casseurs de bureaux de post isolés,
    les casseurs du service public,
    les casseurs du Code du Travail,
    les casseurs des weekends en famille,
    les casseurs des heures supplémentaires mieux payées,
    les casseurs des avantages sociaux,
    les casseurs de comités d’entreprise,,
    les casseurs de copropriétaires,
    les casseurs de locataires,
    les casseurs d’APL,
    les casseurs du Livret A,
    les casseurs de petits épargnants,
    les casseurs de jours fériés,
    les casseurs des autoroutes rentables payées par nos parents, OFFERTES aux copains,
    les casseurs d’Alstom dépecé pour l’Américain GE et l’Allemand Siemens,
    les casseurs des Chantiers Navals de St Nazaire paradis du dumping,
    les casseurs de l’industrie française…
    les casseurs de petits agriculteurs au bord du gouffre ou au bout de la corde,
    les casseurs d’ouvriers agricoles en phase terminale à l’Institut Bergonié de Bordeaux,
    les casseurs des victimes de l’industrie pharmaceutique,
    les casseurs des victimes de drames sanitaires,
    les casseurs de lanceurs d’alerte,
    les casseurs harceleurs du monde de l’entreprise,
    En réumé :

    LES CASSEURS DE LA FRANCE.

    Finalement Christophe Castaner a peut-être raison. Pour ce genre de CASSEURS, il faut une tolérance zéro,

    1. Alors après, qu’on vienne pas me dire que ce mouvement ne sert à rien, qu’il serait un frein à prise de conscience des problèmes en amont, qu’il est passionnel, alors qu’il réunit bien au delà des clivages habituels et manifeste un rejet franc et massif de la politique menée par le gouvernement.
      L’argument « pédagogique » selon lequel le gouvernement suscitait des mécontentements, de l’impatience, parc qu’il n’avait pas réussi à expliquer sa politique, est obsolète, balayé. Tant et si bien que dans les rangs de la majorité, le doute s’installe chez certains.
      C’est un évènement éminemment politique, au sens fort du terme. Sa récupération et donc sa dénonciation par une partie ou une autre est mission impossible tant il coagule les mécontentements, qui vont au delà du rejet d’une taxe, laquelle ne fait que révéler, certes par un bout inattendu, l’inanité et l’injustice que constitue la politique macro-économique du gouvernement. Le coeur du mouvement est constitué par les classes populaires et moyennes qui reprennent en la circonstance certaines arguments anti-système qu’on voyait jusqu’ici surtout dans les manifs qui réunissent des catégories plus éduquées et plus citadines.
      Ce n’est donc pas un simple mouvement d’humeur, il vient aussi après la séquence Hulot lors de laquelle il est devenu manifeste pour tout le monde que ce gouvernement est un gouvernement au service des lobbys. C’est le constat de faillite de la possibilité de faire « en même temps » de l’écologie et de l’économie néo-libérale capitaliste. Jamais écologie et social n’ont été questionnés l’un en regard de l’autre comme aujourd’hui.

      1. La pédagogie de ces pédants, face à ce peuple qui n’entrave que puic à leurs discours, c’est terminé : il faut en passer par autre chose de plus concret.
        Les gilets jaunes n’ont pas fait l’ENA mais ils seraient bien capables d’imiter l’Etna…

  3. le pactole engrangé par les gouvernements successifs sur la hausse des prix du gasoil- est colossal! on payait les voitures Gas-oïl presque 2 fois plus chers que les essences pour pouvoir payer le gas-oil moins cher soit 1/2 prix de l’essence, or aujourd’hui le gas-oil est plus cher que l’essence! les automobilistes se font plumer de partout! les permis à points, les frais pour récupération des points, les amandes multipliées par 10! les parcs mètres plus chers! les radars! les contrôles techniques! on ne peut plus stationner sur la voie publique! le stress! tout cela à cause de l’écologie punitive! c’est beaucoup trop pour les automobilistes qui souvent n’ont d’autres choix pour leur travail que la voiture! les gouvernements deviennent trop gourmands! c’est abusé! on travaille que pour payer les taxes, les amendes et contraventions! les petites remises sur les primes à la casse pour acheter d’autres voitures neuves viennent du pactole sur la hausse du prix du gas-oil depuis plus de 20 ans car normalement le gas-oil devrait couter moitié moins cher que l’essence et le diesel représente plus 60% du parc automobile français! l’argent pour renouveler le parc auto est la! il dégouline! pourquoi encore plus de taxe? ras le bol! et allez les gilets jaune! rendez nous notre argent, rendez nous notre argent!!!

  4. Pourquoi le gouvernement insiste sur ses efforts pour le pouvoir d’achat alors que si on regarde bien ce sont les plus pauvres qui se font avoir. 20 euros de plus a la fin du mois pour un travailleur qui gagne 1200 E alors que celui qui gagne 3000 E cela lui fait 150 E en plus. Taxe habitation supprimée sachant que les travailleurs pauvres payent le minimum comme ils sont non imposable alors que celui qui gagne 3000 E paie généralement beaucoup car il a une grande maison. Donc tout ce qui est fait agrandis l’écart de pouvoir d’achat entre riche et pauvre. Pourquoi ne pas donner plus au bas salaire et de moins en moins a celui qui touche plus et plus rien au plus riche .Si le gouvernement ne comprend pas ca , alors qu’il ne se plaint pas de la colère des gilets jaunes prêts a allés jusqu’au bout enfin essayer de vivre normalement comme tout le monde devrait vivre.

    1. C’est typiquement ce que les syndicats ( mais pas qu’eux ) ont compris et défendent , souvent avec succès , depuis longtemps , et , entre autres, pourquoi ils sont nécessaires dans le gestion utile des conflits .

Les commentaires sont fermés.