25 réflexions sur « Le Blog de PJ : Qui et où ? »

  1. Français de plus de 55 ans , mâle , fidèle du blog le plus optimiste et qui se demande pourquoi nous ne sommes pas les plus nombreux sur cette planète .

  2. Euh ! Google Analytics permet de connaître un tas de choses concernant l’origine des requêtes d’accès à votre Blog, mais je ne saisis pas bien par quel biais il peut sortir de manière précise ces données démographiques, hormis via le fait d’avoir rempli un formulaire précisant ces données et stocké ensuite dans un nuage du ‘cloud’ ?

    1. Oulala ce n’est qu’une infime partie de ce que Google peux savoir sur vous.
      Vous n’avez pas eu la démonstration de Little Sister !
      Je suis bien représentatif , hormis peut-être le male, je suis content. 😀
      À votre place ça m’obsèderait je passerai mon temps à regarder qui est là et qui n’est pas là 😀 c’est trop drôle!

    2. « Google Analytics permet…. »

      Par exemple, quel site vous venez de quitter avant de venir sur le blog…
      et la taille de votre écran…
      votre système d’exploitation…

      1. Google le sait donc, mais Jorion sait-il que j’arrive souvent de pornhub avant ? 😀

        Vraiment je suis un branleur, je ne vais que sur des sites où l’on s’astique un truc …

      2. Ce n’est pas obligatoirement Google Analytics, c’est dans le protocole HTTP et c’est dans les logs de connexion du serveur : la taille de l’écran, l’ordinateur utilisé et la version de l’OS, le navigateur utilisé, le temps de lecture et un tas d’autres choses encore. Donc il suffit d’analyser les logs si on veut savoir tout ça, sans avoir besoin de payer sa dîme aux Gafa… Mais dans ce cas, on ne connaîtra évidemment ni l’âge ni le sexe des lecteurs, évidemment. Ni leur revenu imposable, ni les noms de leurs « amis » Facebook, ni leurs pathologies suspectées, ni la chaine de PornHub la plus souvent fréquentée, ni leurs achats ordinaires et aussi leurs achats compulsifs, ni leurs engagement politiques, syndicaux, amicaux, amoureux : aucune des infos collectées par les Gafa. Juste ce qui est raisonnablement utile pour mieux connaître son lectorat.

        Alors voilà : ça m’ennuie toujours quand je vois un site que je considère comme a priori amical utiliser des outils de mesure qui ne le sont pas, et sont en réalité tout autre chose : trackers, logiciels espions, outils de marketing, de flicage et de contrôle. Construire le capitalisme tout en prétendant le combattre, c’est quand même une sacrée contradiction ! Ça m’ennuie plus encore quand je m’aperçois que le propriétaire du site s’en vante sans vergogne et semble même en être assez fier…

        Mais ce qui me rassure, c’est que la plupart des lecteurs de ce site intègrent à leur navigateur, en tout cas je le suppose et je l’espère, des petits logiciels anti-trackers (pour ma part c’est Ghostery, mais il y en a d’autres) et anti-pub (je recommande Ublock, bien supérieur à Adblock) qui bloquent le tracking, mettent en échec l’espionnage (autant que faire se peut : c’est un combat sans fin) et rendent les statistiques générées par ce genre de mouchards parfaitement vaines. Donc les chiffres annoncés ne sont pas seulement imprécis : ils sont tout à fait faux, et c’est tant mieux.

        Au passage, une curiosité : il y aurait donc en Iran des utilisateurs d’Internet qui n’utilisent pas le VPN ? Franchement ça m’étonnerait, là-bas tout le monde a un VPN mais il se trouve que Google Analytics voit des lecteurs de Paul Jorion dans au pays des mollahs : cherchez la faille.

      3. Mouais, pour l’Iran, mais enfin OVH (qui vous héberge) met à votre disposition gratuitement d’excellents outils d’analyse de logs, très faciles à mettre en œuvre et qui pour la plupart sont des logiciels Libres. Et pour 0,99 € par mois, ils proposent de formidables outils, mais qui sont eux plutôt destinés au marketing.

        Vous n’avez donc aucune raison et aucune excuse de nous offrir en pâture en Gafa — je dis « nous », mais ça ne concerne que ceux qui ont le tort de ne pas se protéger des prédateurs — gratos, en plus. Et moins de raison encore d’en être fier…

      4. Armand si on peut pas utiliser les outils surpuissants et à dispositions créés par l’ennemi , autant aller élever des chèvres loin des hommes. Au contraire ça purifie l’outil 🙂
        Essayez une partie de tennis sans raquettes ! Même si un vilain capitaliste les vend, mieux vaut gagner!

    3. Google LLC a développé et déceloppe toujours une « collection » de tracking tools, en général pour des fins économiques. Mais pourquoi Paul Jorion utlise-t-il ce genre de trucs (douteux et pas toujoirs légal )? Pour un soucis de contrôle? Mais dans but?

  3. Ya des progrès à faire en Afrique francophone ( ou même anglophone ou nationalophone ).

    Pour avoir un coup d’avance .

    Tiens , j’ai un commentaire qui a sauté dans la nuit, où je ne sais plus où je l’avais mis .

  4. Je n’ai pas vu d’où provenait l’analyse. Gafa ou autre ? (je n’y connais rien)
    Par ailleurs, il est précisé que 32% des utilisateurs fait la statistique. C’est un échantillon important ? On suppose, donc la fourchette d’exactitude est réduite.
    Mais il y a-t-il des biais possibles ? Pourquoi 66 % échappent à l’analyse ? Parce qu’ils se protègent. La pyramide d’age m’étonne un peu : je croyais que vous étiez tous aussi vieux croûtons que moi ! 🙂 Et la présence majoritaire des femmes, ce qui n’apparaît pas dans les commentaires.
    Peut-être que les vieux croûtons mâles se protègent mieux ?
    éclairez-moi…

  5. Gaffe aux GAFA, gaffe aux écrans trop bleutés qui pourraient provoquer l’apparition de la DMLA.
    Si l’on veux rester dans une certaine mesure anonyme il faut naviguer avec un système basé sur Linux : TAILS, installé sur clef usb et qui ne travaillera qu’en RAM, donc sans laisser de traces.
    Tails utilise le réseau TOR et ce n’est que sur le dernier nœud aléatoire qui achemine la requête que l’on peut analyser quelques petites choses, si en plus, l’on utilise un cryptage…, cela va chauffer la bile de la NSA et de ses copains…
    Bref, si l’on a pas spécialement de choses à cacher sous nos latitudes démocratiques, il n’en reste pas moins vrai que l’on peux se sentir agacé à force d’être observé par toutes ces sociétés qui en ont fait un business, business qui a pu prendre un tel essor grâce au câblage en fibres optiques et à l’adsl.
    A noter que dans ce dernier cas, les opérateurs vont cesser à court terme les installations de ‘lignes cuivre’ !
    Au fait, y-a-t-il des requêtes issues de Chine et ayant donc franchi le grand firewall installé par Xi Jinping ?
    Une idée du traitement sur les requêtes :
    ping pauljorion.com ==> moyenne 46ms
    ping nasa.gov ==> moyenne 53ms
    ping prvda.ru ==> moyenne 80ms
    ping aliexpress.com ==> moyenne 190ms !
    ping alibaba.com ==> moyenne 201ms !
    Négligeant le temps d’acheminement par le réseau fibre optique, l’on peux supposer, au vu de ces grosses différences, que les requêtes vers les sites chinois, transitent par un système d’analyse ?

  6. Lol! J’aime bien dire à dire à mes interlocuteurs : je vous dirai tout mais vous ne saurez rien.
    Ou aussi, parce que féru de psychologie : essaie de me contrôler et je vais te rendre fou.
    Google a beaucoup de mal avec moi^^, vu que je suis extrêmement versatile.
    Tranche d’âge? L’avant dernière
    Où? En France à Nice
    Quand? Depuis quinze ans mon pc est ouvert sans interruption de midi à minuit

    Sexe : normalement mâle mais je ne m’identifie pas trop à ce mot, de culture queer je trouve le mot has been, je lui préfère weird (bizarre). Je rassure les lecteurs auquel cas, j’ai l’air relativement normal, re_^^

    Merci pour l’interview! Happy X-Mas!

  7. La seule surprise est l’apparente majorité de féminine. Pour le reste pas grand chose à dire. si ce n’est la totale absence d’information sur comment ces chiffres sont compilés (en première lecture pas de trace de google analytics dans le code de cette page)

  8. « Encore un vieux crouton qui ne distingue plus les nuances de bleu . »

    Ben vi, puisque c’est l’inverse…

    Pour le déficit visuel sur la couleur bleu et uniquement le bleu, alors ça porte un nom, vraiment très mimi. Un nom, pas si commun, comme la langue française en a la suprême saveur et l’ingénieuse douce
    folie : la tritanomalie, autant dire que ça baigne. Mutation du pigment de la vision du bleu, qui diminue la sensiblité aquatique au bleu. Ne surtout pas confondre avec sa frangine, la tritanopie, qui est une absence totale de récepteurs rétinaux au bleu. Pas l’oiseau. Bref, sans les mains, crouton le héron, sans les pattes itou, mais avec un VPN (yep ça le fait mieux), chacun son truc, l’eusses-tu cru ?
    Soyeux Noël.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.