173 réflexions sur « Je ne vais pas dire ce que j’en pense… »

  1. faudra retourner les manuels des « arts de la guerre » , mais il doit y avoir un truc du genre : « quand l’ennemi est con , laissez le faire »

    1. …con, sûrement, ou oui, pourquoi pas… le problème reste que l’auditoire est très certainement convaincu que l’orateur à raison. Une autre explication, ce bonhomme est simplement …cynique..???
      La guerre de tous contre tous, est-ce donc la seule issue ? Je ne sais pas… on reprend un apéro avec les potes et on parle d’autre chose… ça créé du lien…

      1. « le problème reste que l’auditoire est très certainement convaincu que l’orateur à raison »

        Ça m’étonnerait.

        Je n’étais pas à cette table ronde dans la grande salle de Polytechnique le 14 janvier dernier https://paris.carpe-diem.events/calendar/9067373-table-ronde-de-lx-sur-le-transhumanisme-at-transhumanisme-tables-rondes-du-plateau-de-saclay/ mais je note que les deux autres intervenants étaient d’une part le grand rabbin de France, d’autre part un psychanalyste et biologiste qui est aussi un chrétien engagé. Je ne doute pas que ces deux autres personnes aient donné un tout autre son de cloche que ce Laurent Alexandre présenté comme « le plus grand expert du transhumanisme en France » – du moins quant aux questions sociales.

        Il est vrai qu’on n’entend pas les rires attendus dans le public. Personnellement, j’aurais eu du mal à ne pas pouffer. Mais le son n’est pas si bon, ceci explique peut-être cela.

        Sur le fond, Laurent Alexandre semble être avant tout une personne plutôt surexcitée et qui parle d’un ton très assuré de sujets qu’il ne maîtrise absolument pas. Voir cet article sur lui, notamment les réactions très dures des vrais chercheurs https://www.gqmagazine.fr/lifestyle/high-tech/articles/lhomme-qui-veut-nous-rendre-immortels/31848
        Je reproduis seulement un extrait :
        En 2014, Jacques Testart a commencé un livre sur le transhumanisme. Il a écrit trente pages sur l’ouvrage d’Alexandre, La mort de la mort (éd. Jean-Claude Lattès, 2011). Puis il a tout arrêté. « C’était trop facile à critiquer, cingle-t-il. Cela ne m’apportait aucun plaisir scientifique. »

        Au risque d’être un peu dur, Laurent Alexandre est quelqu’un qui n’est pas aussi intelligent qu’il le pense. Ou alors quelqu’un de plus malin qu’intelligent : s’il sait qu’une bonne partie de son discours est poudre aux yeux, mais comme ça lui permet de faire son beurre…

    2. désolée Jan-Luce Morille
      je ne cherche pas à vous répondre (d’ailleurs je ne suis pas d’accord mais passons) mais cherche à être en tête des commentaires puisqu’il n’y aucun rajout depuis que M. Jorion a changé la vidéo pour la diffuser dans son intégralité.
      Donc je me permets sans vouloir faire « mon intéressante », lui dire qu’il a eu raison, même trop tard (vu que les autres commentateurs sont passés (sauf exceptions peut-être) à un autre sujet (des pirouettes qui suivent le sens du vent : là je ne suis pas gentille, mais je fais pareil).
      L’erreur est humaine et, perso, je vous pardonne bien volontiers (même si je ne suis pas le bon Dieu mais une parmi les autres auprès de qui vous vous excusez)

      Effectivement cela change la donne et donne du crédit à M. Alexandre.
      Mais cependant, j’effacerais bien quelques-uns de mes commentaires (bien que certains soient plein d’humour), mais considère que le 1er que j’ai posté (14 février 2019 à 22 h 05) reste valable, même si trop long (c’est ma manie) et en apparence hors sujet : J’y pose indirectement sur un ton ironique (mais drôle et claire j’espère) une vraie question qui selon moi est indissociable du propos de cette vidéo même après correction, à savoir : comment on définit généralement « l’intelligence », qui sont englobés dans « les intellectuels », et comment on peut, en fonction des réponses, prétendre que seuls certains doivent gouverner (les intellectuels pour lui, les citoyens pour d’autres, ou les marchés pour d’autres encore, etc.…)

      Je me permets aussi de mettre en exergue un extrait de com. de
      Roberto (14 février 2019 à 23 h 41)
      qui me parait être une excellente question, très pertinente, qui pourrait être un nouveau sujet pour un nouveau débat, lequel pouvant faire avancer les réflexions sans avoir peur que le ciel ne tombe sur nos têtes :

      « p.s. Pour ceux qui souhaiteraient poursuivre ce fil, se pose la délicate question suivante : le business plan des « augmentistes » c’est quoi? Les clients ce sera qui? Comment? Nous nous dirigeons vers un contexte bien différent du XIX siecle ou il y avait du BOULOT. Au XXII em siecle il y aura plus de boulot, des robots partout? Ou alors des esclaves? Mais ou seront les consommateurs? »

      je lui ai répondu et remercié, il était bien le seul à ne pas tomber dans le panneau.

      1. à Jacquot ci-dessus
        remarques pertinentes (j’ai aussi ouvert le site que vous mentionnez en réf)
        Il oublie surtout que, dans notre patrimoine génétique, les gènes propres à l’homme ne représentent qu’une infime unité décimale. Nous sommes donc surtout des « animaux », une espèce parmi des milliers d’autres.

        Cf une autre réf. parmi tant d’autres :

        https://www.rts.ch/decouverte/sciences-et-environnement/animaux-et-plantes/4643739-les-animaux-sont-ils-proches-de-nous-.html

      2. coucou Juanessy

        hi hi hi ! comme quoi sa spécialité de « Chirurgie orthopédique et traumatologie », aussi respectable soit-elle, ne rend pas plus futé que « fashion-designer conceptuelle » dans « l’art » des « externalités négatives ». lol (ah non, un jeune petit neveu m’a dit qu’aujourd’hui il faut écrire mdr)

      3. ps : je me moque ci-dessus du jeune spécialiste en statistiques qui a écrit l’article sur « les externalités négatives », mais je suis sûre qu’il n’est pas idiot. On a dû sûrement (on = un ou des spécialiste(s) érudits mais fut’) très mal l’enseigner (comme quoi le formatage, ça n’a pas bcp de bon). Dommage pour lui. Mais il grandira, je l’espère pour lui, sinon on est mal barré avec son interprétation des statistiques.

  2. C’est un bien fait ce mutant , une synthèse du programme à l’œuvre , qui soit nous motive à faire barrage soit nous fait souhaiter la disparition de cette espèce a la prétention innommable et à l’intelligence…relative ou…artificielle.

  3. En slip dans la jungle pendant un mois ou tout simplement sans leur carte bleue en ville , on verra bien si tous ces craignos se la raconteront encore

  4. Ouille. Dont acte.
    Il s’agit pour moi, dans un premier temps, d’éduquer mes oreilles à recevoir du déplaisant, l’estomac aussi.
    Passer de l’urologie à l’étude du cerveau est une expérience risquée.

  5. Il est marrant. Il n’a pas compris que les Dieux se serviront aussi de l’IA pour se débarrasser de lui….
    Ah sacré Laurent Alexandre! On l’aime bien au village 😉

    1. Paul Jorion : « Est-ce que le seul optimisme qui reste éventuellement dans notre culture, est-ce que c’est l’optimisme transhumaniste ? »*
      Alors les « Gilets jaunes », sont-ils les derniers optimistes occidentaux ?
      Il se trouve que le jaune lumineux, dans les cultures occidentales, est symboliquement la couleur de la joie et de l’optimisme. On appelle ça « une drôle de coïncidence ».
      * POURQUOI JE SUIS UN OPTIMISTE : LE TRANSHUMANISME ET MOI, LE 25 JUIN 2018

  6. Pas de risques de surmener la modération.
    J’en suis sans voix.
    Tant de §!§!§!, c’est impossible. Impossible. Un gag, un coup monté?

    Dès 1936, les Britt informés, Churchill en tête, traitaient le petit moustachu à la mèche tombante de pitre. En même temps, Churchill participait avec assiduité à la commission mixte ( scientifiques, parlementaires, militaires et personnalités qualifiées) chargée d’améliorer l’armement de défense de l’ile, dont la ceinture de RDF, rebaptisé radar.
    Mais ça n’a rien à voir. Rien de commun, bien sûr.
    A quoi peut bien servir le passé, alors que l’avenir sera si radieux.

    1. @Daniel,

       » Faudra retourner »: si t’es assez con que pour croire l’ennemi intelligent, t’as perdu !

      Ces 7 ha, est-ce que, plutôt que via la Mairie, n’y aurait-il pas moyen de construire avec les GJ, une forme de nouveaux bien commun, une sorte fermage – très léger – sur deux générations, moutons, cochons, apartager au village? Tout dépend de la situation et de la nature du terrain; je ne sais pas qu’elle serait l’attitude du céréalier et si’il lâcherait le morceau …

    2. @Daniel,

       » Faudra retourner »: si t’es assez con que pour croire l’ennemi plus intelligent, t’as perdu !

      Ces 7 ha, est-ce que, plutôt que via la Mairie, n’y aurait-il pas moyen de construire avec les GJ, une forme de nouveaux bien commun, une sorte fermage – très léger – sur deux générations, moutons, cochons, a partager au village? Tout dépend de la situation et de la nature du terrain; je ne sais pas qu’elle serait l’attitude du céréalier et s’il lâcherait le morceau …

      1. @ JLM,
        Pouvez-vous repasser votre message sous une forme décryptée ?
        Une seule fois suffira.
        Cependant, malgré notre sympathie concernant certaines préoccupations communes, j’ai bien peur de ne pas être à la hauteur de vos espoirs en l’espèce. Si vous partagez mes craintes, vous pouvez vous abstenir sans inconvénient. Merci de votre compréhension.

    3. C’est exact. Sauf que Hitler a été soutenu et poussé au pouvoir, j’oserais dire comme une « marionnette », par les grands capitalistes après la Grande Dépression qui en a ruiné nombreux qui avaient besoin besoin de relancer l’industrie ( l’armement très intéressant à la place des voitures que nombreux Américains ne pouvaient plus acheter) , et à cause du pouvoir Stalinien qui a remplacé la Russie des tsars (qui savait si bien spéculer) par l’URSS communiste. Ils ont toujours vu le communisme comme une menace et il y avait alors une émergence en Allemagne de militants communistes. Ailleurs aussi, comme en Italie que Mussolini a su très bien mettre au pas (et qui a bien inspiré Hitler avec les chemises noires) et en Espagne où Franco a su les décimer et installer des frontières hermétiques.
      Sauf que, aujourd’hui, le grand capital est devenu le pouvoir Suprême des Marchés à l’échelle mondialisé.

      Alberto plus loin a fait une excellente remarque :
      « le business plan des « augmentistes » c’est quoi? Les clients ce sera qui? Comment? Nous nous dirigeons vers un contexte bien différent du XIX siecle ou il y avait du BOULOT. Au XXII em siecle il y aura plus de boulot, des robots partout? Ou alors des esclaves? Mais ou seront les consommateurs? »

      Voilà un débat intéressant. Merci Alberto.

      1. « Mais ou seront les consommateurs? »

        Louis XIV était au sommet d’une pyramide, sommet vers lequel remontait (avec énormément de pertes) de quoi mener des guerres et construire Versailles.

        Vers 1900 il fallait encore beaucoup d’enfants de la Patrie pour faire la guerre, beaucoup de colons pour tenir les colonies, beaucoup de paysans derrière leur charrue, beaucoup d’ouvriers, d’artisans et de personnel de maison aux bourgeois qui avaient remplacé le roi en haut de la pyramide.

        Nous sommes dans l’après-Fordisme.

        La mécanisation, l’automatisation et les robots permettent de diminuer ou remplacer les militaires, les agriculteurs, les ouvriers et employés. Les millions/milliards de « consommateurs » ne sont plus réellement indispensables à ceux qui comptent sur leurs millions/milliards de dollars pour traverser les changements qui semblent s’annoncer si rien ne vient empêcher ceux qui sont aux manettes de poursuivre selon la ligne de plus grande pente…

      2. GL
        petit récapitulatif de vos remarques faisant suite à : « où seront les consommateurs ? »

        1: « Louis XVI …. etc.  » : Louis XVI pour guerroyer tous azimuts avaient besoin de l’argent des grands bourgeois, ou des nobles qui empruntez à ces derniers (mais chut, faut pas le dire : ils n’étaient que des roturiers aussi riches soient-ils)

        2-  » Vers 1900 il fallait (….) beaucoup de paysans derrière leur charrue, beaucoup d’ouvriers…. » : ça c’est vrai. Mais vous savez comme c’était dur d’être paysan alors ? Mes grand-parents maternels qui étaient des « gens sans terre » français avant de rejoindre le flux vers la ville me l’ont expliqué (il parait, j’ai lu ça quelque part sur ce site, qu’ils ne travaillaient que 4H par jour -chouette!- mais celui qui l’a écrit n’a pas dû avoir de grands parents paysans, sinon peut-être des fermiers embauchant les paysans du bout de la chaîne). Heureusement pour eux qu’ils savaient encore rire et sourire et prendre le meilleur de la vie.
        Et vous savez aussi comment c’était dur d’être ouvrier alors ? : (pauvres ex-paysans désillusionnés) J’ai eu la chance de visiter les immenses ateliers d’une des dernières grosses entreprises résistant encore à la concurrence des multinationales. Si vous y aviez entendu le bruit dans lequel ils passaient 8H de leurs journées, peut-être seriez-vous devenus sourds. En 1900, les casques sur les oreilles n’avaient pas encore été inventés. Mais heureusement pour eux, ils savaient aussi encore rire et sourire, et prendre le meilleur de la vie.

        3 : « Les millions/milliards de « consommateurs » ne sont plus réellement indispensables à ceux qui comptent sur leurs millions/milliards de dollars  » : Et vous savez aussi qui sont les consommateurs qui permettent à ces milliardaires de s’enrichir encore plus de millions/milliards de dollars ? : Nous. Des modestes (surtout eux) aux classes moyennes grâce aux prix les plus bas. Les plus riches s’en foutent, ils ont les moyens de s’acheter du luxe et du vrai beau artistique comme la haute couture (du moins celle qui résiste)

  7. Un type qui possède seulement quelques millions de dollars, même pas foutu de parler français correctement avec son « vous resolverez » à la place de « vous résoudrez », faudrait l’opérer en micro chirurgie pour corriger le synapse bogueur entre aires langagières du cerveau confuses, et corriger le reste… il y a du travail.

    Fascinant ces délires contagieux socialement, il suffit qu’ils soient dans l’air de l’époque pour être partagés de façon virale, comme les fake-news. Enfin ces délires sur la génétique, ça fait des décennies que ça dure, et que la presse et la télé répercutent sans gêne les trouvailles supposées, le gène de l’alcoolisme, le gène de la schizophrénie, de la dysorthographie etc., l’air de l’époque quoi, un émule de Lyssenko.
    Rien de neuf à ausculter ce type de phénomène dans l’Histoire, sinon l’objet du délire.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Folie_%C3%A0_deux

    1. Ah zut ! J’arrive trop tard ! J’ai achoppé sur les mêmes défaillances de conjugaison et j’allais me faire le plaisir de me moquer sans vergogne ! Zut et rezut ! 😉

    2. C’est un grand narcissique qui porte le nom d’Alexandre, alors… Il se sent si supérieur qu’il se prend pour le Grand entrain d’attiser ses soldats (des Dieux !) pour qu’ils se gonflent à bloc avant la guerre ultime, celle censée détruire l’humanité. D’où sa manière particulièrement cynique d’interpréter Harari. Vous imaginez si Hitler s’était appelé Alexandre ? Mais je pense que les chercheurs ou intellectuels ainsi assimilés à de bons petits soldats risquent d’en avoir vite marre et que ses délires ne sont pas socialement contagieux. Tout au plus sont-ils contagieux pour d’autres cyniques se sentant supérieurs. Et encore, comme ces derniers se sentent déjà supérieurs, ils n’ont pas besoin de lui. Cela a toujours été, même avant et après Hitler. Comme il existe des antisociaux sans que l’humanité tremble.
      Mais peut-être que je relativise trop. Je m’en moque en fait, pas peur de lui.

      Note : il a fait un lapsus révélateur en disant « résolverez » : il pensait à « révolverez » (du verbe révolver : 1er groupe) Eh normal ! il faut s’armer avant la menace.

      1. Non ce n’est pas un lapsus, et quand c’en est un, le mieux à même de l’interpréter c’est « l’auteur » entre guillemets puisque ça lui a échappé. C’est l’effet de la langue anglaise dont ce type doit abuser, bref un anglicisme de « to resolve ». À formater nos élites économiques avec de l’anglais, c’est toute une façon de penser qui s’introduit par la fenêtre, la mondialisation quoi ! Jorion semble y avoir échappé, par une formation résistante.

    3. J’ai admiré l’introduction fondée sur les vaccins, belle manipulation; quant à moi suis vaccinée depuis longtemps contre les imprudents délires sélectifs sur la nature humaine et les sociétés, j’ai lu « Les animaux dénaturés » de Vercors, la fin de ce livre n’est pas triomphaliste.
      Tout ça manque de modestie et ignore la limitation de nos connaissances scientifiques même de celles attribuées à l’élite intellectuelle.
      Conclusion avec le grand W . S. : « Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horatio, que n’en rêve votre philosophie.

    1. Sur la forme , pour avoir subi , par formation , ce genre de confrontation plutôt trash , l’usage est d’alterner des conférenciers de convictions et de sensibilités différentes , afin que toute la panoplie possible des visions , des plus consensuelles aux plus exotiques et « insupportables » , soient mises en shaker des esprits en formation .

      J’ignore si c’était la méthode et le cas ,ici .

  8. 1- je me suis demandé sous quel motif d’inculpation vous redouteriez de finir en prison …

    2- s’agissant de transhumanisme ( puisque c’était ça le prétexte à ce show ) , on comprend largement mieux avec lui quel issue c’est , plutôt que par vos récentes approches conférencières .

    3- le bonhomme ne mérite pas son cachet pour cette prestation bâclée ( pour autant que cette « sélection » soit représentative ) .

    4- à propos de transhumanisme :

    https://www.pauljorion.com/blog/2014/09/12/comment-rehabiliter-laction-politique-par-francois-leclerc/#comment-452406

    5- vous avez vous même à vous montrer plus consistant sur l’usage danger vs bénéfique de l’IA .

  9. Ce genre de discours de me surprend pas; il ressemble à beaucoup d’égard à ceux que l’on peut entendre à Silicon Valley (« Surplus-Humans ») et ailleurs. J’entends ca depuis des années de la part des gens qui causent quand les portes sont bien fermées.
    A mon avis, Michel Houllebecq (la soumission) s ‘est trompé de sujet. Ce n’est pas l’islamisme qui menace nos sociétés, en tout cas pas dans l’immédiat, mais bien ceux que ce type (que l’on voit dans cette vidéo) représente. Les nouvelles technologies alliées au capital tout-puissant est en réel danger pour nos libertés et notre système basé sur la solidarité.
    Et cela risque en effet de mal se terminer. Le nazisme a bien résisté jusqu’à 1945, il fallait des armées puissantes pour le vaincre. Il ne faut pas sousestimer le fait que l’argent et la maîtrise de l’industrie nouvelle ont remplacé les idélogies et utopies – il n’y a plus d’utopies, il n’y a plus de rêves.

  10. Sors de ce corps, Platon! Platon, rappelons-le, voulait que ce soit les philosophes (donc les « sachant ») qui gouvernent les affaires de la cité, car c’est bien connu, le « peuple » en est par définition incapable. Aristote (pourtant disciple de Platon), reviens! l’hubris emporte ces demi-habiles, potentiellement nuisibles avec les meilleures (quoique…) intentions.

  11. Vos conjuguez l’intérêt de la finance et l’inconscience d’un scientifique totalement barré et vous obtenez une théorie qui va justifier l’exterminisme.
    Il manque plus que les préfets passe à l’extrême droite et ce sera l’armée au guichet.

  12. Les bras m’en tombent :

    1/ La vidéo est de toute évidence de mauvaise foi. Son auteur fait visiblement semblant de ne pas comprendre ce que dit Laurent Alexandre. Il suffit de voir le résumé final de ce montage qui est un contresens total considérant ce qui a été dit auparavant…

    2/ A lire les commentaires ici, je me demande par quel biais cognitif il est possible de ne pas voir que ce qui est prêté comme propos au conférencier est l’exact contraire de ce qu’il avance, puisque son exposé est précisément de trouver les moyens pour lutter contre cette division sociale exacerbée.

    Sur le fond du discours, il faut critiquer l’essentialisation sociale des jiléjônes, car là où Laurent Alexandre voit un groupe apparemment socialement homogène, il y a en réalité une très grande disparité. Pour le reste…

    1. … l’idée est « soyez plus malins » que pour les rendre « assez intelligents » et ainsi, vous conserverez votre position sans heurt

    2. La dernière minute est effectivement contradictoire avec la sélection qui précède .

      Il fallait un modérateur surentrainé pour en tirer la bonne conclusion .( Les adeptes du complotisme prétendront qu’entre Alexandre ,on se soutient !)

      Il serait intéressant de mettre en comparatif la version originale non manipulée .

      L’intégration des gilets au show m’a aussi paru un effet d’opportunité oratoire .

    3. Pour le coup, je vais volontairement me faire dézinguer par la modération, et ce faisant la surmener sauvagement par ma petitesse:
      ‘C’est beau la solidarité familiale.’ J’apprécie toujours, émouvante et si chaleureusement humaine.

      [ Par pitié, ne me dites pas que c’est une coïncidence. Je tiens tellement à mes certitudes…]
      ‘Pour le reste’, en effet. Nul ne saurait mieux dire. Une autre certitude.

    4. Julien Alexandre donnant une leçon de lecture ! avec comme argument « une video de mauvaise foi » heureusement que le montage ne dure que 6 mn, et ces braves élites nationales comme des éponges muettes sauf l’auteur (« qui fait semblant de ne pas comprendre » ) où ça ki fait semblant ?
      C’est très généreux de votre part de faire de l’explication de texte, mais je ne vous reconnais pas la moindre compétence à ce sujet, suite aux épreuves et preuves d’expériences accumulées, dont je garde trace, jusqu’aux post censurés.
      « son exposé est précisément de trouver les moyens pour lutter contre cette division sociale exacerbée », oui « en augmentant le cerveau des gens moins favorisé » comme s’exprime votre homonyme jilébrun. Comme solution finale, quelle trouvaille cognitive ! Pour assoner avec votre « biais cognitif ».

      1. Ça ne nous apprend rien sur le véritable discours de Laurent Alexandre , mais ça confirme que Rosebud a une dent contre Julien Alexandre ( ce dont on se fout un peu ) .

      2. Juannessy 14 février 2019 à 22 h 47 min
        Votre biais de lecture façon cour de récré qui consiste à rabattre des enjeux de discours à des querelles de personnes et vous introduire dans cette scène de votre imaginaire , montre qu’une fois de plus vous n’avez pas compris que ce que j’attaque c’est la textualité, le dit, et que je n’ai rien à foutre de l’auteur comme tel, même si j’imagine qu’il n’est pas un robot. Pas de corps ici bas, juste des lettres et des bouts images.

      3. Si vous avez compris de cette vidéo que le propos du conférencier était de verser dans l’eugénisme, je ne peux rien pour vous vous dire d’autre : vous n’avez rien compris.

        Au mieux, on est dans le discours performatif, au pire dans la mauvaise foi. L’examen de vos correspondances passées, celles qui ont eu l’heur d’être publiées mais surtout celles qui ont eu l’honneur d’atterrir dans la corbeille à papier virtuelle du blog, ne permettent pas toujours de trancher dans un sens ou dans l’autre. Je vous laisse volontiers le bénéfice du doute !

      4. Encore raté, Caramba,
        Version longue (merci Armelle) c’est lui qui parle de « neurodictature ». de 35mn.39 à 37mn.11. et pas d’eugénisme dans son délire d’amélioration de l’intelligence ? Beau déni.

      5. Votre insulte déjà éprouvée, fait tomber le masque du déni : que chacun aille écouter qu’Alexandre parle bien de « neurodictature ». de 35mn.39 à 37mn.11. dans la version longue et d’amélioration de l’intelligence ce qui s’appelle de l’eugénisme. E pur si muove. Débat clos

      6. Qu’il ait prononcé le mot est un fait. Pour en dénoncer précisément le risque ! Avancer qu’il l’ai endossé, approuvé, ou appelé de ses souhaits est un mensonge grotesque.
        Capisce?

    5. Pour avoir déjà subi l’urologue fou, je peux confirmer que c’est un (censuré), réfugié fiscal dans la verte périphérie bruxelloise, méprisant et imbu de sa personne, exigeant des sommes mirobolantes pour débiter son laïus arrogant. D’habitude son exposé est: l’IA a peut-être quelques défauts (mineurs) mais comme les méchants Américains et les horribles Chinois la développent à tout berzingue, il faut les rattraper pour ne pas être vassalisés. Ce mec ne voit le monde que comme un combat où il faut dégommer l’autre… Espoir de l’entarter lors de son prochain passage à la Foire du Livre de Bxl…

    6. OK Julien, il y a un saucissonnage et un « montage final » ( j’avias juste ecoute la premiere partie en faisant autre chose)
      Il dit quand même que les êtres humains « moins doues » , « inutiles ou substituables » (en reference a Harari et son Homo DEUS (pas lu) et qu’il sera tres difficile de utter contre les tendances a les transhumaniser pour leur bien et ça n’a pas trop l’air de le révolter meme s’il dt (c’est pas bien)! Il définit l’humanité en deux blocs sociaux les Ubermensh « Dieux » qu’il a en face qui vont devoir transformer les « Untermensh » que sont « les autres » (dont les gilets jaunes).
      Bon la vidéo complète est la, si un noctambule veut nous dire si Alexandre (Laurent) a été complétement déformé (j’en doute mais bon autant verifier)
      https://www.suavelos.eu/laurent-alexandre-sur-le-transhumanisme-ca-netait-pas-mieux-avant-le-passe-etait-epouvantable/

      1. Arnaud, je l’ai vue en direct la vidéo en question, et donc je te confirme en long, en large et en travers, que c’est une grossière manipulation et qu’à aucun moment il ne soutient l’idée de ce transhumanisme, il énonce le constat de Harari pour expliquer en quoi c’est un cauchemar contre lequel il faut lutter.

    7. Les bras m’en tombent, pour avoir déjà écouté d’autres c……es.de ce monsieur. Le plus triste est qu’il puisse se trouver un public pour venir écouter ça. Je crois que ce monsieur expliquait que Macron devait avoir un qi très supérieur, de 160 si ma mémoire est bonne. Oui, réinvention les sous-hommes…..

      1. Monsieur Julien Alexandre, je concède que je n’ai pas visionné cette video plus de 5mm, mais j’en avais visionné une de lui, cette fois complètement, pour comprendre jusqu’où pouvait aller ce genre de « raisonnement », et je n’ai pas été déçu (!). Avec un gars comme ça, il faudrait relire « Le meilleur des monde ». Quant à vous, on aimerait bien savoir quelle idée vous fait défendre ce monsieur.

      2. Cher Emmanuel,

        Comme répondu à CloClo, le seul problème que j’ai au fond, c’est que l’on relaie une attaque sur un discours qu’il ne tient pas. Il y a déjà tant à dire sur ce qu’il dit, sur la forme comme sur le fond, qu’il n’est absolument pas nécessaire de s’armer des techniques manipulatrices de l’extrême droite pour voir qu’il est à l’intelligence artificielle ce que les Bogdanov sont à la connaissance de la singularité gravitationnelle.

      3. « c’est que l’on relaie une attaque sur un discours qu’il ne tient pas.  »

        Mieux vaut lire ça que d’être aveugle…

        On aimerait, mais ça sera en vain, avoir la démonstration de cette sentence affirmative. Les propos, dans la vidéo, en préambule sur l' »élite » et sa tirade sur les « gilets jaunes » de ce gars démontrent TOUT l’inverse. Faites vous votre propre opinion, ne vous laissez pas influencer parce que cela serait de machin ou de bidule.

    8. à 0h16
      « Qu’il ait prononcé le mot est un fait. Pour en dénoncer précisément le risque ! Avancer qu’il l’ai endossé, approuvé, ou appelé de ses souhaits est un mensonge grotesque.
      Capice?  »
      C’est bien de vous mettre à l’italien… mais on écrit « Capisce » ! (à cause de capisco…).

      1. Hassen Isman 15 février 2019 à 23 h 32 min

        Ce type émarge au transhumanisme, s’adresse à une élite en position de complice (il dit être élitiste), rapporte que l’eugénisme et le transhumanisme c’est la même chose nommée autrement par un des frères Huxley, parle d’intelligence réductible au QI, et dénonce ??? les dangers du transhumanisme tout en se plaignant – fibre patriotique, du sous développement de l’Europe dans ces technologies, avec appel du pied à l’investissement.
        Que faisait donc là son homonyme modérateur ? Pourquoi utiliser l’argument hypnotique longtemps dissimulé : j’y étais en live donc je sais. Pourquoi s’est-il tu ? A-t-il applaudi ? Sont-ce les ingénieurs qui décident des investissements, mais qui alors ? La silicone valley raisonne à mille ans dit-il, ça résonne avec un autre projet à mille ans. Éviter Metropolis dit-il, mais les compound sont déjà là, métro-police aussi.

        Mensonge ? « la perversion est principalement un jeu soutenu avec (en même temps que contre) les idéaux d’une société qu’il convient soit de défier ouvertement, soit de manipuler secrètement. Le groupe social reste ainsi médusé, aveugle, le plus souvent admiratif devant les pervers… sauf à devenir tout à coup horrifié, et rejetant ». ” là http://gspr.ehess.free.fr/documents/FC-Emprise.pdf
        Quand la thématique est de plus d’ordre visionnaire délirante, c’est le bouquet.
        Pas question de suivre les promoteurs de ce futur cauchemardesque. Malicieusement l’ambiance de ce billet, m’a rappelé l’image d’un tableau d’Henry Darger à propos de petites filles… « comprenne » qui pourra !

  13. Laurent Alexandre est un habitué des déclarations outrancières , il s’agit pour lui d’un petit jeu cynique , il distille à l’envi ses arguments sophistiques le but étant simplement de développer ses affaires. Finalement il ne croit pas vraiment à ce qu’il dit , il cherche juste à créer de la confusion pour d’avancer ses pions et promouvoir le nouveau capitalisme basé sur les fameuses ( fumeuses ) technologies « NBIC ».

    1. Il est inquiétant dans la mesure où c’est l’inconscient exterministe qui s’y révèle.
      Peu importe que ce soit pour ses petites affaires, s’exprimer comme il le fait avec ce ton prédicateur, imprécateur, fou furieux, n’est pas anodin, on ne s’improvise pas par hasard un pareil rôle.
      Admettons qu’il ne pense pas un mot de ce qu’il dit (ce qui reste à prouver), un discours n’a pas à être jugé selon les intentions supposées, mais d’après ce qui est dit et comment cela est dit effectivement. . Or ce qu’il dit et la façon dont il le dit me rappelle les discours vociférants d’Adolf ou de son ministre de la propagande Geobells.

      1. On saura ce qu’il dit quand on l’aura entendu . Sans montage .

        Il ne faut pas beaucoup d’apparences , pour vous révulser ., ce qui peut faire craindre qu’il en soit de même pour vous séduire .

        Je ne vous confierai pas le bouton rouge , ou la décision d’envoyer au casse pipe ( ou tout bonnement dans un incendie , ou au boulot par risques d’avalanches ) une équipe dont la peau dépend de la bonne appréciation de la situation par ses « chefs » .

      2. il s’agit plutôt du principe de précaution que du symptôme de la tête brulée.

        Pas nécessaire d’avoir écouté un télévangéliste (pour prendre un exemple moins godwinien) pendant des heures pour se rendre compte de quoi il s’agit. Deux minutes, à peine, suffisent.

      3. C’est aussi ce que pense le monteur , même s’il a fait 6 minutes ( et peut être la dernière en trop pour sa propagande ) .

        Ceci étant ,version originale ou version de manipulateur , je n’apprécie pas vraiment le format « bateleur de foire » que certains agitateurs d’idées se croient obligés , par méthode ou par tempérament , d’adopter sur tous sujets .

        Notre taulier a pu échapper jusqu’à ce jour à ce travers , en résistant héroïquement aux enivrements du show-biz et de la médiatisation .

      4. juannessy,
        Quand j’entends la manière dont il décrit les Gilets jaunes, je comprends : sous-hommes.

      5. Juan
        c’est vrai il ne faut parfois pas grand chose pour être révulsé.
        Lorsque Macron évoque le boxer pour le renvoyer à ce qui serait une bonne façon d’être gitan, quand il dit du même boxer qu’il na pas pu s’exprimer dans sa vidéo d’excuses sans l’aide d’un avocat gauchiste, c’est du mépris de classe. Le boxer a été condamné, mais ceux qui assènent année après année, semaine après semaine des petites phrases d’une violence inouïe avec l’impunité que leur confère le statut de président, je suis révulsé.

      6. Et vous croyez qu’il croit ce qu’il dit parce que vous avez envie de le croire .

        Ceci dit , il ferait mieux de parler d’autre chose , surtout quand il s’agit d’hommes et de femmes . C’est d’ailleurs un peu ce que l’on peut supposer quand il prononce sa dernière phrase .

        Mais supposer sur de la fausse marchandise , ça n’a jamais servi qu’à noircir des lignes , et éventuellement révéler des faiblesses .

      7. complément sur votre complément :

        Si , comme je le crains , Macron est encore assez jeune pour croire qu’un président doit croire ce qu’il dit , il ferait effectivement mieux de ne rien dire . ( Philippe ne semble pas loin de commencer à le comprendre , lui ) .

      8. PYD
        Pourquoi nommer ça « Inconscient exterministe », pas la moindre idée de ce que ça peut vouloir dire d’ailleurs, sinon à lire votre suite, que vous cherchez des excuses à ce type en imaginant qu’il ne pense pas un mot de ce qu’il dit. Notez que ce que chacun pense, vous ne pouvez en savoir quelque chose que quand c’est dit.
        Je vais dans votre sens, il s’agit bien d’ Untermensch. Mais pas d’extermination juste de l’eugénisme. Vous n’avez jamais lu « des fleurs pour Algernon » ? Une fois de plus la SF trace, et c’est inquiétant, comme je l’écrivais ces jours dernier ici, en rappelant l’effet futur des archives selon Derrida.

      9. Rosebud1871
        Vous avez raison pour l’inconscient.
        J’aurais dû dire que ce sont des idées qui sont dans l’air au sein de certaines élites.
        Ce monsieur n’a rien inventé, à travers lui parle une vision et une division du monde, qui a eu des précédents.

      10. Il faut absolument relire ce qu’écrivait Kurt Vonnegut Jr :« Player Piano » bouquin dont parlait Paul Jorion .
        https://www.pauljorion.com/blog/2018/12/17/la-quinzaine-litteraire-n-1206-tu-auras-cesse-de-gagner-ton-pain-a-la-sueur-de-ton-front-le-16-decembre-2018/
        Il faut également se souvenir du processus qui a amené Hitler et ses sbires au pouvoir, et même à supposer que l’on puisse prêter à cet orateur des intentions opposées à ce qui fait la trame de ses affirmations, il serait extrêmement dangereux de voir de tels discours prononcés devant des auditeurs peu formés à une sorte d’analyse au second degré ; c’est quand même préoccupant !

      11. il serait extrêmement dangereux de voir de tels discours prononcés devant des auditeurs peu formés à une sorte d’analyse au second degré ; c’est quand même préoccupant !

        Absolument ! Exemple ici-même : on en est à parler d’Hitler et à faire des procès en eugénisme à un pauvre type qui fait une conférence – bien creuse – pour expliquer les dangers qu’il y a à ne pas tenter de réduire les inégalités. C’est pas préoccupant, c’est désespérant…

  14. Il y a un côté brosse à reluire assez ouf sur l’auditoire, caresse d’ego assez urticante sur le « nous ».

    Un dédain macroniesque pour l’incapacité du gilet jaune à appréhender le monde, qui définit le « eux ».

    Et il revient sans cesse là dessus.

    Comment partant de là, croire une seconde à sa volonté de vivre ou de faire tous ensemble ?

    Ce n’est pas son projeeeeet !

    1. Apparemment le « monteur » sélectionneur a réussi son coup .

      J’attends la version complète annonce – conférence complète – conclusion s pours savoir de quoi on parle .

      C’est en tous cas , en l’état , démonstratif de la corrélation : je perds tout esprit critique quand j’entends ce que j’ai envie d’entendre .

      1. Mais il y a un quiproquo, ce type là est un personnage vicieux et la vidéo est drôlement bien faite car justement elle demasque.
        Enfin bon c’est mon humble avis.

      2. Lucas,
        oui le monsieur manie grossièrement la rhétorique, notamment il fait semblant de prendre le parti d’une partie pour mieux l’enfoncer. On sent une haine viscérale vis à vis des gilets jaune, les introduisant dans son discours comme un acteur de rang cosmique. Les Gilets jaunes comme métaphores des êtres incomplets et nuisibles.
        Je traduis ; ah les pauvres Gilets jaunes qui sont victimes du « choc du futur », ah que le monde leur réserve un mauvais sort, c’est pas juste ! Alors, messieurs dames, équipons les des bonnes prothèses qui en feront des types performants ! Sous texte : ce sont de parfaits imbéciles, des crétins finis, irrécupérables, vive la science réparatrice qui fera des Gilets jaunes de bons soldats maléables et corvéables à merci.
        Sous-sous-texte : ce sont des moins que rien, si on ne peut rien en faire, il faudrait mieux qu’ils n’existent pas.
        Le sous-sous-texte c’est moi que le dis, effectivement il ne le dit pas, mais c’est la pente naturelle qui conduit de la catégorisation, à l’eugénisme, puis à l’exterminisme.

      3. Oui, de plus ce type là fait un Livre avec un homme politique populaire de bas étage, possède de nombreux intérêts depuis qu’il a vendu son Doctissimo,

        il fait partie de ces ragondin qui surfe sur les radeau de la société dans le seul but de trouver une jolie noix ou s’accrocher. Mais qui n’a pas l’air de se dire que la société a besoin de tout, sauf de lui.

      4. PS. Moi je suis en phoque isolé, et Ça fond !

        Les bras m’en tombent que Julien Alexandre ai pu croire que Monsieur Jorion se serait fait avoir par une vidéo.
        Hahaha

  15. C’est vrai, sauf que le biais insidieux et tendancieux je le vois surtout dans le fait que dans son discours il discrédite ceux qui seraient intellectuellement « inférieurs » pour vendre sa came IAs voire transhumaniste qui sera LA voire LES solutions auxquels les politiques ne pourraient pas s’empêcher de faire appel pour résoudre ce gap…non seulement son propos est totalement hors sol mais il est puant à souhait !

  16. Il est très symptomatique qu’un tel discours aussi décomplexé soit tenu à l’ heure de la présidence Macron. Il y a un deuil allègre et total de la moindre réconciliation de classe. Le 1er message adressé est « vous êtes des surhommes ». « le monde est injuste. Vous faites partie des 0,1 % d’ élus ». « les autres sont des moins que rien – des substituables – des gilets jaunes. des moins que rien. Tant pis pour eux ».  » à vous d’ essayer d’exercer une charité bienveillante et d’essayer de les aider, ces pauvres inadaptés ».
    L. A, c’est Macron en roue libre, qui prononce tranquillement des mots comme eugénisme, capitalisme cognitif – pour achever de valoriser positivement ce capitalisme- et qui même insinue l’ idée de « l’eugénisme positif » ; « il va être difficile de dissuader les politiques de faire de l’ eugénisme positif pour augmenter les capacités cérébrales de ces pauvres gilets jaunes » . On croit entendre un dignitaire bonimenteur nazi célébrer la gloire et la responsabilité historique de la Race supérieure. d’ailleurs sa « crise qui doit durer 100 ans » sonne exactement comme le « Reich qui doit durer 1000 ans ».
    Bon. Pour se rassurer, on peut se dire que ce techno-béat n’est pas très intelligent et se vautrera comme tout le monde dans l’ effondrement probable à venir – en tout cas il me semble très imprudent et à peu près impossible de prédire quoi que ce soit d’ici seulement 10 ans. Par contre, il a valeur de thermomètre, de symptôme de l’air du temps et ça sent mauvais.
    Comme saine lecture pour remettre à sa place le transhumanisme, je conseille Olivier Rey, un des grands penseurs de notre temps. Lui ou Gaël Giraud me semblent penser à la hauteur de Paul Jorion.

    1. Si ça peut vous rassurer, le discours par le corps professoral de l’X en direction des promotions dans la seul année où elles sont effectivement sur le plateau de Saclay, la deuxième ( première année , service militaire ,troisième année école d’application ) , a toujours été depuis des siècles  » vous êtes l’élite de la nation » , et , au contraire , ça n’est guère que depuis qu’elle est à Saclay que cet « a priori » professoral a pris du plomb dans l’aile , en même temps que les jeunes générations se montraient d’ailleurs de moins en moins réceptives à ce type de bourrage de crâne.

       » Il est symptomatique  » que pour Centrale Supelec et l’ENS Paris , la tendance a suivi la même courbe depuis une vingtaine d’années , Pour l’ENA , j’en suis moins sur .

    2. Puisque vous avez vu la vidéo complète, j’espère que vous ne vous êtes pas arrêté au numéro de clown de l’Alexandre.
      Car durant le débat qui suit le « grand rabbin de France » lui a renvoyé la balle de bonne façon. Sérieusement !
      D’ailleurs seule personne, à mon avis, à avoir dit autre chose que des c..nn..ies ce soir là !
      Bonne soirée,
      Gilles Maddalena

      1. Les organisateurs de spectacles à thème sulfureux, (ça sent le diable) invitent souvent un représentant religieux pour éloigner le diable sans doute. Il y a pourtant des philosophes qui font ça très bien ! Curieux ce tutoiement, sont-ce des gens à tu et à toi ?

  17. Déclarer certaines personnes inutiles c’est leur retirer leur part d’humanité. C’est ce que j’ai ressenti quand j’ai vu cette vidéo il y a quelque jours et cela m’a fait directement penser au nazisme (c’est le seul regime fasciste que j’ai étudié) mais avec des dents blanches et un air intello. J’espère que les éleves ( VIP ? ….) de Polytechnique ont d’autres sons de cloches que celui-ci. Je pense notament à B. Stiegler et E. Sadin. Il est tout à fait dommegeable que ce type est une telle audience (Mr Doctissimo).

  18. Ce monsieur, qui s’exprime remarquablement bien et que je comprends (je m’épate ! vu que je me sens plus proche des humbles inutiles – des niais quoi, ou des gilets jaunes- que des génies utiles), si j’ai été sur nombreux points d’accord avec lui, en a en revanche exprimé d’autres qui m’ont fait frémir :
    Je vais d’abord exposer la première .

    D’emblée, il m’a fait frémir quand il dit « qu’il faut que le monde soit gouverné par des intellectuels ». J’ai compris en sous-entendu « des intellectuels exclusivement »  (pour lui qui parle du devoir « d’inclure », ça la fout mal)

    A qui s’adresse-t-il  dans la salle ? A ces « intellectuels ?
    Il m’a semblé par la suite amalgamer dans un tout (les utiles) à la fois les intellectuels, les intelligents et les doués comme s’ils ne faisaient qu’un. Brrrrr (mais bon, c’est de l’inclusion, pour élites s’entend)

    Qu’entend-il par intelligence  ?
    – Celle des Sages, ceux qui savent être philosophes ?
    Mais les philosophes antiques ou des Lumières, qui pouvaient avoir une pensée très large (donc éventuellement capables de gouverner ) parce que, précisément, il n’y avait pas encore de sciences très développées et que les cultures à ce moment-là allant à l’essentiel faisaient de la philosophie un art multidisciplinaire, je ne suis pas sûre que ceux-là puissent être assez nombreux pour gouverner : à moins d’une autocratie ? .
    Peut-être y en a-t-il chez les humbles retraités ou chômeurs, les inutiles, certains peu cultivés ou d’autres d’une grande culture éclectique ; j’ai eu la chance d’en rencontrer souvent puisque nous vivons dans le même monde (ceux qui ne travaillent plus ont plus de temps pour penser).
    – les intellectuels actifs (les utiles) enfermés avec étroitesse dans une seule discipline ?
    C’est-à-dire ceux qui ne maîtrisent que leur discipline avec une pratique intense et ne s’intéressent à aucune autre (pas le temps ! puisqu’ils sont actifs). Personnellement j’en trouve parfois d’assez imbéciles mais il y est vrai que mon appréciation ne vaut que pour l’inutile que je suis.
    – ceux qui ont un QI élevé ? Les surdoués ? Ceux qui réfléchissent vite comme les officiers de l’armée (nécessité oblige), avec un ordinateur greffé au bout des doigts et les yeux rivés sur un écran  bourré de chiffres, de schémas, de mesures, de % … ? J’en connais plusieurs qui ne sont pas du tout hermétiquement idiots, mais d’autres par contre ! Ils ont plutôt de la vapeur au dessus de la tête (« ça fume grave » comme dirait mon petit fils, ou « ils sont à l’ouest »). Mais c’est sûr, ils sont intelligents.

    Humour :

    (Je ne peux pas m’en passer M.Jorion, désolée, je suis fâchée avec les mesures donc me mesurer m’est difficile ; et je n’ai pas peur d’aller en prison puisque j’y suis déjà depuis très longtemps – lourde peine : une ex riche (utile) qui n’a pas su placer son argent pour se prémunir de l’impondérable (donc inutile) – mais me revendique non-incluse extrêmement libre).

    À bas le QI ! Il fait croire au pauvre bougre lors d’un entretien de recrutement pour un poste de cadre supérieur dans une multinationale qu’il est intelligent et, pire, que le recruteur le croit.
    Surtout si ce pauvre bougre est dans la certitude, comme on nous l’a si souvent inculqué en bourrage de crâne, que son QI est constant et définitif. Moi par exemple, qui ai été « mesurée » (encore des mesures!) surdouée (pour le cas de recruteurs potentiels…), après moult chûtes vers le bas je peux atteindre… disons….. 60 ? (moins?!) et après de subits sauts vers le haut (beaucoup plus rares) je peux atteindre 199,9 (je me vante à peine, si si)
    A la rigueur, le QI peut convenir ponctuellement pour le recrutement d’officiers d’une armée avant une guerre « éclair » ; ex. la guerre en Irak ( là pour le coup, les recruteurs ont été très mauvais ou se sont gardés de faire mesurer le leur) ou la guerre de 14/18 ( là les recruteurs avaient une excuse, le QI n’avait pas encore était inventé).

    1. QI = mesure de la vitesse du raisonnement. Inventée en 1939 pour les besoins de l’armée. Rien que ce dernier point peut faire réfléchir sur la nécessité -aujourd’hui- de la considérer comme réf. = pour qui ? pourquoi ? des officiers d’une nouvelle « armée » économique ? brrrrrr

      1. Non, la première échelle de l’intelligence est établie par Binet en 1905, avec pour objectif de détecter d’avance les élèves faibles scolairement. Rien à voir avec l’armée. Le résultat du test est un âge de développement mental.

        En 1912, Stern a l’idée de diviser cet âge de développement issu de l’échelle de Binet par l’âge réel. Il appelle le résultat « quotient intellectuel ».

        Voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Quotient_intellectuel#Histoire

      2. à Jacquot ci-dessous

        Merci, vous me l’apprenez.
        Je me suis aussi référée à Wikipédia après avoir posé la question : « qu’est-ce que le QI » (pour vérifier si je ne disais pas trop de bêtise avant de poster mon com.) mais en me contentant de l’entrée en matière sans ouvrir sa page ; puisque sur la page d’accueil donnant le choix des sites répondant à ma question, il était écrit à celui de wiki. : « Le quotient intellectuel, ou QI, est le résultat d’un test psychométrique qui entend fournir une …. Quand, en 1939, le psychologue américain David Wechsler publie un nouveau test d’intelligence » ; ceci confirmant ce que j’avais entendu sur France Culture il y a longtemps et que j’avais gardé en mémoire. Comme quoi, il faut ouvrir les pages pour mieux comprendre, ou ouvrir les pages d’un livre sans se contenter du titre (mais cela prendrait tant de temps pour pouvoir poster un com. dans un débat ou conversation qui ne dure qu’un temps bref !)
        Mais je ne trouve pas que cela modifie tant que ça mon com. précédent, celui auquel vous répondez.

    1. C’est déjà fait : en l’église du blog trône déjà Saint Paul Jorion , et Pierre Julien Alexandre sur qui est bâti cette église .

      N’oubliez pas le denier du culte de février ma sœur …

      1. Très bien mon frère, je vais me reprendre !
        Mon porte-monnaie glisse vertigineusement, depuis quelques mois, chez le dentiste via une autre église : la banque !

        Bon j’ai écouté la voix infernale de Laurent Alexandre dans son intégralité. C’est de l’ordre de la pénitence. Vraiment.

      2. Il faut se confesser avant la pénitence , sinon ça ne vaut rien .

        On passera pour cette fois . Allez en paix et n’oubliez pas de vous brosser les dents .

      3. J’ai confessé j’ai confessé …

        Il faut croire aux sauveurs de notre temps !
        Je peux me reposer en paix ; les intellectuels gèrent le monde.
        Il dit à son Elysée qu’il faut être inclusif. Pas de danger, donc, y a qu’à attendre douillettement.

      4. En fait , c’est le taulier qui vient de se confesser ,après que Saint Pierre lui ait remis les yeux en face des trous , et Saint Paul n’est donc pas aussi infaillible que le pape . Mais si Paul est quaker , il ne croit pas à l’infaillibilité du pape .

        Comme il a reconnu sa faute , il sera pardonné car » celui qui a peu de choses à se faire pardonner ne manifeste que peu d’amour  » ( Luc 7:47)

        Par contre , ça a donné et ça donne encore l’occasion d’une séance collective de révélations profondes , quant à la maîtrise de la relation vérités /réalité , et de la mise au service des prédéterminés sans mesures auprès d’un horizon confus . Le psychanalyste de Vannes vient par contre de perdre de la clientèle potentielle .

        Sur la vidéo originelle et sans caviardage , je dirai « beaucoup de bruit pour rien  » et confirme que l’intervenant ( les trois d’ailleurs , même si j’y ai appris quelques blagues juives supplémentaires ) ne mérite pas son cachet ., et je n’aimerais pas l’avoir pour médecin.

  19. Et l’amour dans tout ça ? Autant dans le propos que dans les commentaires ! à croire qu’il ne fait plus partie de nos vies. Que nous en sommes tous rendus à rendre coup pour coup. Que la solution, c’est la bagarre et elle-seule. Je suis fatigué de ce processus qui tourne en boucle depuis des siècles. Ouvrons les portes au lieu de les fermer ! Cet homme qui parle de gens inutiles est un homme en devenir qui n’a pas encore réalisé que c’est de ses propres frères qu’il parle. Cet homme se croit supérieur car il prend ses compétences comme unique repère. Cet homme est, comme la pluparts d’entre nous, un compétiteur prés à en découdre et à renvoyer à la niche le vaincu ! Réaliser que nous faisons tous partie d’un ensemble et que c’est tous ensembles que nous trouverons les solutions n’est pas encore à la portée de tous. Ceux qui l’ont réalisé n’ont plus le droit de semer le trouble. Se fourvoyer est encore pire que tout !

    1. « Et l’amour dans tout ça ? Autant dans le propos que dans les commentaires ! à croire qu’il ne fait plus partie de nos vies. »

      « Ouvrons les portes au lieu de les fermer ! Cet homme qui parle de gens inutiles est un homme en devenir qui n’a pas encore réalisé que c’est de ses propres frères qu’il parle. Cet homme se croit supérieur car il prend ses compétences comme unique repère. Cet homme est, comme la pluparts d’entre nous, un compétiteur prés à en découdre et à renvoyer à la niche le vaincu ! Réaliser que nous faisons tous partie d’un ensemble et que c’est tous ensembles que nous trouverons les solutions n’est pas encore à la portée de tous. Ceux qui l’ont réalisé n’ont plus le droit de semer le trouble. Se fourvoyer est encore pire que tout ! »

      « l’ombre qui danse » est lumineuse, merci , mais…refuser l’inacceptable est très sain !
      Autant que la colère face à l’ignoble, pas besoin d’en découdre, mais se taire non surtout pas ! C’est par ce que l’on oppose et que l’on affirme son désaccord face à l’insupportable que l’échange, la réflexion, le débat peuvent avoir lieu. Et se tromper, de temps en temps, n’est pas un échec, mais un apprentissage ! Seuls les IAs ou les individus sous camisole chimique ou « psychique », sont « lisses » , sans « trouble », donc pas très vivants….

  20. Je réitère : cette vidéo est une vulgaire manipulation d’extrême droite qui fait le tour de la samaritaine du moisi sur le web : Soral, les conspis, etc.

    La réaction de Laurent Alexandre (pour qui je n’ai ni estime, ni ne lui reconnait le moindre talent si ce n’est d’enfiler des perles d’évidence en cadence sur scène) :

    Le tweet en question, Moreau l’a supprimé et s’est excusé auprès d’Alexandre après avoir visionné la conférence en entier : il s’est aperçu que le montage pouvait faire accroire à un discours totalement contraire au propos réel exposé.

    Ne tombons pas dans ce piège de la facilité à vouer aux gémonies alors que c’est la manipulation qui induit le contresens.

    1. Julien,
      Bon soit, si vous le dîtes, cette vidéo est une manipulation. Celui qui a fait le montage a dû donc faire un doublage son (il doit y avoir un terme technique : traduisez) comme pour les dessins animés. Fastoche ! Vous vous avez eu le son en direct ? Bon en même temps vous savez, il y en a eu un autre qui voulait réduire les inégalités sociales par » l’assimilation » : en éliminant les inutiles (ceux qui ne méritaient pas de produire ou ceux qui n’en étaient pas capables) en incitant (heil!) à ne procréer que des producteurs utiles, grands, sains, intelligents, sportifs… . Mais il gesticulait moins en prenant la posture d’empereur romain. Le petit alexandre n’a ni l’étoffe ni la posture. Qu’il y ait un doublage son ou non, on ne risque rien…. Vous mettez pas en colère ! Mais oui c’est l’extrême droite qui manipule la vidéo ! Bon au moins s’ils manipulent ainsi la vidéo, ils jouent contre eux. Ils sont cons ces extrêmes droitistes ! On devrait les remercier….

  21. Cynisme, immoralité : vous réagissez tous au quart de tour, bravo!

    En pratique, l’organisation de nos société a jusqu’à présent a toujours fait appel à une forme d’élite.
    Au XIX siècle il y avait les ingénieurs capables de dessiner les usines et les autres.

    Au XXI siècle ces usines sont invisibles, colossales et de nature à modifier profondément la perception, la pensée de chacun de nous, et même si on s’en défend!

    Donc le problème qui est soulevé dans cette vidéo, s’interroger sur le pouvoir que peuvent exercer une relative minorité sur une immense majorité, dans un contexte très tendu, me semble être un problème digne d’une petite réflexion, comment dirais je? Un peu moins immédiate que la simple réaction programmée du système limbique ou se niche les principes de base de la morale. Amen!

    Et si l’on prend un peu de recul et que l’on re-lit (!) l’article de P. Jorion qui clarifie le concept nébuleux de lobby en l’assimilant à la notion plus évidente de grand traitres de l’humanité… et de guerre entre des firmes et l’humanité…

    Et bien cette vidéo est un éclairage interessant de cette guerre « soft » mais extremement puissante entre les firmes NTC et l’humanité, non? IL conviendrait cependant, d’en dessiner petit à petit le contour de cette guerre, si subtile, si intrinsèquement mélangé à de bonnes choses aussi…

    Le conférencier nous livre un indice important : il souligne que le problème pour lui n’est pas de piloter les autres, mais, techniquement si je puis dire, de gérer le décalage entre une phase d’esclavage difficile et explosive et une phase qu’il laisse miroiter de paradis ou nous aurons accès a des soins extraordinaires, « I.A » boosted etc etc… ce qui dans son esprit semble être forcément un cadeau tellement énorme à l’humanité que ce cheminement ne peut pas se prêter à discussion. Il s’agit de gérer un décalage, point c’est tout.

    Ainsi il n’est pas clair (et meme dans ce montage à charge a priori) pour le conférencier qu’il s’agisse réellement d’une guerre : car une guerre, vise à détruire l’autre. Or tel n’est pas le sujet : il s’agit plutot de COLONISER. Transformer le peuple (sauvage) en « H »umain « policé », comme au XIX siècles, après la phase « esclavage », pour les mêmes « raisons » : il y a pas photo, un esclave libéré consommera plus qu’un esclave encagé! Et il ne faut surtout pas qu’il retrouve sa culture primitive, il est impératif de le transformer… en consommateur entre autre! Et a priori, les soins, améliorations démultiplications et extensions de vie seront un immense marché… Et a priori on va tout faire pour tenter d’élever, éduquer (école obligatoire dès 3 ans, programmes scolaires, outils pédago-neuro…).

    Donc, cette vidéo – merci le blog – me donne un indice complémentaire sur un possible scénario d’évolution du monde que je pourrais décrire en quelques mots comme la colonisation des peuples, par les machines (Dieu) et leur servant, les élites. Une colonisation cérébrale, subtile qui a déjà pas mal fonctionné depuis des décennies, cela ayant commencé avec la télévision.

    En tous les cas, intuitivement si j’étais le super ordinateur a qui ont demandait de trouver des solutions pour piloter le monde, c’est un truc du genre qui sortirait!

    Et le combat, quel combat? serait entre les quelques valeureux hommes libres penseurs et les NTIC..
    Le combat de P.J. (et le notre aussi pour nombre d’entre nous!?)
    Vous aurez noté bien entendu la similitude simiesque entre le mythe du « bon sauvage » qui a fleuri au XIX s et le mythe de l’homme « naturel » (pour ne pas dire « réduit »!), devenu une espèce de sauvage dans le monde du XXIIes.

    Signé (un vieux singe qui ne sort pas son téléphone mobile dans le train de banlieue…)

    p.s. Pour ceux qui souhaiteraient poursuivre ce fil, se pose la délicate question suivante : le business plan des « augmentistes » c’est quoi? Les clients ce sera qui? Comment? Nous nous dirigeons vers un contexte bien différent du XIX siecle ou il y avait du BOULOT. Au XXII em siecle il y aura plus de boulot, des robots partout? Ou alors des esclaves? Mais ou seront les consommateurs?
    Et c’est là ou j’aurais vraiment aimé avoir la video, la suite… dites, ok on en fait quoi des G.Jaunes’s? (tient encore l’histoire qui revient avec ce jaune…). C’est quoi le plan?

    1. Roberto
      Vous écrivez :
      « Donc le problème qui est soulevé dans cette vidéo, s’interroger sur le pouvoir que peuvent exercer une relative minorité sur une immense majorité, dans un contexte très tendu, me semble être un problème digne d’une petite réflexion…  » : vous pensez vraiment que cette vidéo est digne d’une petite réflexion ? Vous ne croyez pas que ce problème est récurrent depuis… bouh! et fait déjà réfléchir beaucoup de monde depuis longtemps ? Et sur ce site bcp y réfléchissent depuis un moment. Qu’elle mérite d’être raillée, oui. Qu’on plaisante ou ironise, oui. Qu’on simule, aussi. Cela détend à force de réfléchir.

      Par contre quand vous écrivez :
      « Au XXII em siecle (….) Mais ou seront les consommateurs? » : ça c’est une remarque pertinente ! Bien vu. Très bon argument contre les détenteurs du pouvoir suprême des marchés.

  22. Merci Julien pour la vérification contextuelle. Si quelqu’un tombe sur un lien d’un autre montage de la conférence cela serait intéressant.

    Le fait de poser clairement et ouvertement la problématique de cette fracture sociale est à mon sens déà bien intéressant, et courageux.

    Et pour raccrocher cela a ce blog, c’est la conséquence sociale et politique de la 3eme vague de la complexité, dont parlait souvent P. JOrion lorsqu’il utilisait l’image de la vague scélérate ravageuse constituée de plusieurs vagues concomittantes. Ce qui peut faire sourire dans la vidéo est la répétition comme un mantra, de ce que l’auditoire est tout a fait capable de gérer cette complexité. Certes ils sont doués les petits gars, mais tout de même… la chose est diablement complexe.

    [Dans le genre, entre nous, j’ai récement eu un echange avec un ingénieur au parcours incroyable, poly centralo etc… qui s’est retrouvé à Euratom avec la délicate mission de définir des normes de sécurité. Et qui rapidement est arrivé a la conclusion que on allait dans le mur, car tous les calculs avait ete fait à temperature et pression normales (incroyable!) et que personne ne savait ce qui se passait vraiment a tres hautre température tres haute pression… un autre univers. Bien entendu, il a passé son chemin, je suppose que ses rapports on du etre enterres et que le petit jeunot tout frais sorti de sa poli-centralitée n’y verra que du feu… ya man, on maitrise! On nous le répète assez fort!]

    Y aura t il une élite éclairée au commande??? n’est pas trop inféodée par les puissances de l’argent?
    Ce qui s’est passé au siècle des lumières peut il se reproduire de nos jours? Comment?? COmment?? 🙂

  23. Ben si l’extrême droite trouve épouvantable ce que ce type raconte, j’ai au moins ça de commun avec l’extrême droite. Vous ne semblez pas comprendre le programme qu’il dessine est aux antipodes de « l’humain d’abord ». C’est une forme de perspective tirée par les cheveux du ravage de la concurrence et de l’exponentielle d’une technologie délirante de gangs à la Dr Mabuse.

      1. Je signe .

        ( sans illusion d’être compris , mais avec Rosebud c’est une tradition , alors que nous avons certainement les mêmes ports , mais pas les mêmes « cartes » ).

        Ça me rappelle une remarque de mon dernier prof d e philo : l’ironie est une arme à double tranchant .

        Quand les mots , les codes et les apparences sont à double voire triple fond , comme le rire ( cf Desproges ) , il vaut mieux s’assurer qu’ils sont reçus pour ce qu’ils sont vraiment . Et il faudra bien 6 mois avant que ça puisse être le cas .

        Mais après avoir visionné ( ou presque) la vidéo complète , avec le bernardin et le rabbin ( ce qui me renvoie à la lecture d’un petit bouquin que j’avais déjà signalé : le transhumanisme , c’est quoi , par Dominique Folscheid , Anne Lécu et Brice de Malherbe , éditions du Cerf ) , je crois mieux imaginer où se situe la révolte au bord de la prison , de Paul Jorion .

        Que je garderai pour moi .

      2. « Réduire les inégalités »
        De quelles inégalités parlez vous ? Les mêmes que ce type veut corriger par eugénisme, à savoir corriger les cons ? Il est vrai que depuis ce pauvre Binet, on mesure l’intelligence, eh bien faites vous cloner à répétition ça réduira les inégalités.
        Pour le reste c’est Jorion qui diffuse de la propagande d’extrême droite, ben voyons !

  24. Julien Alexandre 15 février 2019 à 0 h 48 min
    J’ai déjà écrit que le débat est clos après avoir indiqué à 2 reprises qu’Alexandre parle bien de « neurodictature » de 35mn.39 à 37mn.11. dans la version longue et d’amélioration de l’intelligence ce qui s’appelle de l’eugénisme.
    Vous pouvez scander Fake News, autant que vous voudrez, chaque curieux ira écouter et tranchera.
    Au mieux il en fera retour public, s’il ose vous contrarier.
    La démocratie ça suppose une certaine transparence, ici aisée à établir.

  25. Laurent Alexandre et l’eugénisme :

    « Dans une tribune publiée dans L’Express du 31 janvier 2018, Laurent Alexandre, constatant que les femmes douées à haut QI ont moins d’enfants que les autres, notamment d’autres continents que l’Europe et les États-Unis, estime qu’il conviendrait de les inciter à se reproduire plus. Il propose par exemple que « la Sécurité sociale rembourse à 100 % la congélation d’ovules chez les femmes scientifiques pour leur permettre de faire des bébés tardifs après leur PhD. » Cette tribune lui vaut l’accusation d’eugénisme galtonien par le professeur Axel Kahn27. Pour celui-ci, Alexandre se rattache en effet à l’eugénisme positif28 de Francis Galton, qui part du postulat selon lequel les gènes codent un destin, en particulier celui d’être intelligent, et qui en déduit la nécessité de faciliter la reproduction des êtres « doués ». Wikipédia. https://fr.wikipedia.org/wiki/Laurent_Alexandre

    1. « compagnon de route d’Alain Madelin », macronien, transhumaniste, eugéniste ‘positif’, homme d’affaires ……
      N’en jetez plus, la coupe est pleine !

      1. Et tu peux rajouter : provocateur, piètre vulgarisateur scientifique, exilé fiscal belge, a écrit un bouquin avec Copé (pas lu, je ne sais pas s’il propose l’eugénisme pour les pains au chocolat), etc.

        Il y a suffisamment à dire sur le personnage pour ne pas s’abaisser à détourner son propos.

      2. Julien Alexandre,

        Au lieu de descendre de ton Olympe à deux balles, en nous abreuvant de ta science et de la Vérité vraie infaillible, faudrait mon couillon un peu argumenter et étayer ce que tu dis :

        « pour ne pas s’abaisser à détourner son propos. »

        Alors qu’il suffit d’écouter les 10 premières secondes et de lire le résumé à la fin de la vidéo pour lire très CLAIREMENT que ses propos, comme tu dis, ne sont ABSOLUMENT pas détournés.

        C’est quoi que tu appelles détourner son propos bonhomme ?

      3. Mon brave CloClo, depuis le temps, tu sais bien que je n’ai pas le goût de faire le travail à la place des autres.
        Tu juges une conférence d’une heure en 10 secondes, grand bien te fasse. Au fond, je ne t’en veux même pas de ne pas te bâfrer les 60 min d’exposé insipide du sieur Alexandre bis.
        Le seul problème que j’ai au fond, c’est que l’on relaie une attaque sur un discours qu’il ne tient pas. Il y a déjà tant à dire sur ce qu’il dit, sur la forme comme sur le fond, qu’il n’est absolument pas nécessaire de s’armer des techniques manipulatrices de l’extrême droite pour voir qu’il est à l’intelligence artificielle ce que les Bogdanov sont à la connaissance de la singularité gravitationnelle.

      4. Le profil qui se dégage c’est une pensée d’extrême-droite. Du racisme social en barre enrobée dans un scientisme transhumaniste.
        Pour corriger des inégalités, il commence par décréter qu’une partie de l’humanité est sous-douée. Et pour qu’on comprenne bien la connotation sociale ségrégationniste, il apporte dans sa besace un nom propre : Gilets jaunes. Pourquoi pas ne dit-il pas  » les catégories défavorisées », ou « les pauvres » ? Pourquoi en l’occurrence dit-il : « les gilets jaunes » ? Parce que ce ne sont pas n’importe groupe d’individus lambdas, mais ceux qui résistent, mais résistent mal, parce que ce sont des imbéciles. Qui luttent en pure perte dans leur abyssale sottise, tandis que l’élite, elle sait. C’est donc bien du racisme social, il y là une pancarte comme dans le théâtre de Brecht, ici entre en scène la pancarte  » Voici les pauvres Gilets jaunes » , comprendre : qui n’ont rien compris à ce qui leur arrive, ce sont des victimes et seulement des victimes, qui jamais n’auront un rôle à part entière dans la société politique.

        Est-ce bien sérieux quand on se prétend humaniste, heu pardon, trans-humaniste ! L’exterminisme a toujours commencé ainsi : on isole sémantiquement une partie de la population à laquelle on attribue une tare, un manque, un déficit, et ensuite une fois qu’on en aura bien imprimé l’idée dans l’autre partie de la population qu’ils s’agit de victimes qui jamais ne pourront être autre chose que des victimes, on pourra justifier tout ce qu’on veut quant aux solutions préconisées pour remédier aux dites tares. Ici la tare a un nom, il dit en substance dans une séquence « tous les Gilets jaunes de demain » …. comme si c’était une catégorie figée pour l’éternité. Bien sûr son discours ne prône pas directement l’exterminisme, mais il en prend la pente, fût-elle douce.

        Alors cela me laisse plutôt froid qu’il reproche à un monteur vidéo d’extrême-droite d’être plus d’extrême-droite que lui. Il donne des verges au public pour se faire fouetter. Il ferait bien d’abord de s’en rendre compte.

      5. Julien Alexandre,

        Mais moi aussi je ne t’en veux pas, au fond, de prendre la défense de ce type au nom du fait que la vidéo de synthèse serait fait par un mec de l’extrême droite. En fait ce gars, Laurent Alexandre a les mêmes idées que la pire des théories racialistes, moi je ne fais pas de différences entre les idées cacaproutesques, je les mets tous dans le même sac à caca, et je tire la chasse.

        Simplement, et tu as du oublier, par mégarde, mon commentaire où je te demande en quoi tu reproches à Rosebud1871 de parler de l’eugénisme de ce mec, alors que cette affirmation est étayée textuellement par les écrits du mec et ses vidéos !

        Et je réitère que malgré l’origine douteuse de la source qui a fait ce montage de 6 mn, il n’y a AUCUN contresens entre les propos tenus par ce pauvre type et la conclusion écrite dans la vidéo. AUCUN. Il dit clairement que les gilets jaunes sont déficients et inutiles, et que lui est pour l’élite qui gère la complexité. On s’en fout qu’il habille cette merde durant 60 mn en faisant semblant de le regretter ou d’y remédier (et on sait comment avec ce dingue…)

        Mais comme je suis un vrai crétin, un vrai débile, cancre et fainéant à mes heures, un inutile carabiné, un sous homme déficient cognitivement, il est possible que je vois ou que j’entende des choses que les « intellos » ne voient pas ou n’entendent pas dans une vidéo. Mais je préfère largement mon état et ma condition dans ce cas, parce que c’est chouette des déficients, des simples d’esprit (accessoirement paraît que le Royaume nous est ouvert à nous les derniers de la classe, car les premiers seront les derniers et gnagna gnagna…) !

    2. Merci Pierre-Yves pour cette piqûre de rappel.
      Cette tribune sur les femmes « supérieures » m’avait extrêmement choqué . Je crois qu’elle est révélatrice du fond de la pensée d’Alexandre. Il a une croyance absolue dans une forme d’intelligence abstraite, pas dans celles par exemple, d’un plombier ou d’un maçon qui savent, eux, combiner intelligences diverses (spatiale…) et manuelles.
      Bonne remarque de Georgeon : «En slip dans la jungle pendant un mois ou tout simplement sans leur carte bleue en ville , on verra bien si tous ces craignos se la raconteront encore».
      Dans cette société où naturellement des élites, comme les X-mines ─ ceux qui nous ont par exemple menés à l’impasse française du tout nucléaire ou ont tué un Internet possible à partir du Minitel) ─, se doivent de « guider » les masses laborieuses, il est bien sûr important comme L. Alexandre le fait de souligner les enjeux et d’avertir des dangers. Par contre ce serait un biais cognitif de ne pas voir d’où il parle, comment lui ressent les choses clairement exprimées (cf. l’article cité). S’il s’est effectivement fait piégé, ce n’est pas pour rien…
      Non, ce n’est pas un « pauvre type » piégé par l’extrême droite. C’est un « influenceur » important. Et le pire vient souvent des gens qui nous veulent du bien (ici le « nous » = les plus faibles QI comme moi). Son discours va dans ce sens : un paternalisme qui fait froid dans le dos (cf. sa sympathie pour les mal-comprenant).
      Comme dit Timiota, il est également centré sur une seule voie, celle qui refuse d’autres analyses de notre civilisation (Jorion et al), je cite :«Donc en gros des gens qui ont déjà réfléchi à pourquoi la cour de récré est comme elle est et comment on pourrait la changer (en traquant les flux de capitaux au hasard), ça n’existe pas beaucoup chez notre star du jour. »
      Si Paul Jorion a mis le tag « exterminisme » (et l’a conservé), ce n’est sans doute pas pour rien … La vidéo dévoile en clair un non-dit terrifiant. Pensez-y.

      1. « Dans cette société où naturellement des élites, comme les X-mines ─ ceux qui nous ont par exemple menés à l’impasse française du tout nucléaire ou ont tué un Internet possible à partir du Minitel) « 

        De même que l’URSS était parfaite pour y développer le nucléaire et tout à fait incompatible avec l’ordinateur individuel (ou Internet ou le smartphone) la France de Giscard était parfaite pour y développer le nucléaire mais absolument incapable de prévoir ou de laisser le Minitel être détourné de son usage du haut vers le bas initialement planifié en outil d’échange plutôt égalitaire et difficile à contrôler.

        Aux US c’est l’armée qui a initialement financé le nucléaire et (vérifiez si ça vous parait incroyable) Internet. Le nucléaire n’y a plus la cote (pourquoi?) et le capitalisme version Californie a plutôt bien réussi reprendre Internet en main (après que l’armée en ait laissé le contrôle aux universités.)

        J’ai été assez frappé en regardant une vidéo de L. Alexandre de le voir demander à une assemblée de la région Grand Est de veiller à ce que Peugeot se préoccupe de manière urgente de conduite automatique. Les « consommateurs » d’automobile européens ne me semblent pas du tout intéressés par ce genre de véhicule mais ça n’a pas la moindre importance…

    3. PYD,
      Je me suis fadé le débat.

      J’y apprends que l’étymologie de transhumanisme serait la trouvaille en 1957 d’un frère d’Huxley pour ripoliner « eugénisme », mal vu après le nazisme, c’est Alexandre qui le dit. C’est dit.

      Ce transhumanisme surfe sur un déni de l’échéance de la mort. Dès les années 50, il a été remarqué qu’on ne sait plus mourir en occident, il surfe aussi sur le culte de la performance, économique bien sûr, et sur la perversion de la notion d’égalité où l’homo-gène ο ̔ μ ο γ ε ν η ̔ ς, est basé sur des références biologiques. On est dans l’association mortifère de lubbies et de lobby. Car dans ces délires non sans interrogations éthiques, jamais n’est abordé le coût de cette technologie, qui finance les recherches à quelles fins ? ni celui de qui paye ces applications rêvées lors de l’intervention d’augmentation corporelle. Elysium quoi.

      Alexandre, utilise plusieurs l’expression les neuneus ou noeudnoeuds, où l’étymologie mène à tête de nœud, ou fête à neuneu, mais pas à neurones, et pur se mueve.

      Le rabbin se sert d’une historiette à 1h07mn 43 s qui produit une « illumination » pour à 1h 07mn 43 et dont il tire une morale, mais je n’ai pas la même lecture de son affaire. L’angoisse du Rabbin au moment de son mariage présentifiée par la menace da castration dont la vendeuse fait publicité quant au risque encouru à porter une alliance, façon « se mettre la corde au coup », est apaisée quand la vendeuse lui propose une alliance où il réalise que les liens forts du mariage pouvaient être rompus par la faiblesse d’une alliance. Ouf, soulagement. C’est pathétique cette « illumination » dont il tire une morale qu’il répand depuis par le monde. Ainsi vont les fabriques des idées…et leur diffusion.

      Il est toujours difficile de repérer et dénouer les fils, qui entremêlés composent le terreau du surgissement d’une pensée fut-elle qualifiable de visionnaire, de délirante, de géniale, mais exclure a priori un élément irréductiblement au trognon subjectif pour se satisfaire de l’air du temps n’est pas tenable.

      Quand à l’extrême droite, ce n’est pas un bloc homo-gène, donc qu’une partie de l’extrême droite soit scandalisée contre des propos indéniablement classables à l’extrême droite, où très riches et très pauvres ne se rencontrent pas, n’est pas illogique.

  26. Comme quoi des idées explicables en trois phrases (deux non) deviennent des perturbatrices de nos hormones endocrines collectives quand elles se trouvent flotter sans une bonne grosse idéologie à quoi la rattacher.
    Mais là en gros, le bonhomme reprend des métaphores juste u cran au-dessus de la sociologie de cour de récré (il y des dominants et des dominés, et il y la morale, je joue 3 mn au jeu où j’enlève la morale pour me faire peur et dire que les dominants exterminent les dominés, puis je la remets (la morale) et je voudrais être le héros qui sauve tout le monde (en tenue gothique de Druillet en prime s’il vous plait).

    Donc en gros des gens qui ont déjà réfléchi à pourquoi la cour de récré est comme elle est et comment on pourrait la changer (en traquant les flux de capitaux au hasard), ça n’existe pas beaucoup chez notre star du jour.

  27. Marrant ce blog en fait, hier soir en lisant un message de Dup, je crois, il y avait ce lien :

    https://www.youtube.com/watch?v=QS951xiGGvI

    Du même Laurent Alexandre que collé plus haut par Paul Jorion.

    Le gars est « rentré dans l’économie de la connaissance ». Les plus intelligents auront donc tout. Vu qu’il est libéral (libertaire ?) tout est logique dans son système. Sa solution ? ben augmenter la cognition de ceux qu’ils jugent défaillant.

    Toujours les mêmes conneries débiles sur l’Intelligence, les Génies, le QI, l’IA, qui normalement devrait vous faire rire. ====> Quand le mec explique sans rire lui qu’il faut « réduire les inégalités intellectuelles pour réduire les inégalités tout court ». Le gars ne se rend même pas compte de la bêtise abyssale de son propos et que dans ses conditions moi je propose plutôt qu’on greffe à tout le monde un chromosome en plus sur la paire 21, parce que son monde d' »intellos » à lui pitié , mais j’en veux pas du tout ! Ces cons se croient vraiment sortis de la cuisse de Jupiter, c’est pas possible d’avoir un tel melon, parfois on se demande si Pol Pot n’était pas un visionnaire en avance sur son temps par certain côtés…
    Dans son analyse on remplace, « cerveau, QI… » par Biceps, force brute, et on peut dérouler pareillement toute son argumentation minable et d’une misère intellectuelle sidérante.

    Ils ne sont rien sans tous les déficients neuronaux, tous les cancres, les neuneus qui pullulent sur ce caillou, l’Humanité est un ensemble, d’une diversité étonnante. Son monde d’élite augmentée ou de super QI c’est de la gnognote qui n’existe pas, et qu’on sera un bon paquet à lui faire comprendre si jamais l’idée lui venait d’aller plus loin que des conférences sur Youtube devant un parterre de connards cultivés.

    Mais au moins ce genre de vidéo permet de mettre en lumière qui pense quoi en fait ici même. Et la sortie de Julien Alexandre ne me surprend pas le moins du monde, c’est dans la droite ligne de toute une série de sorties qui ne trouvent d’explication que dans un problème de chevilles…trop gonflées.

  28. Les enfants, calmez vos neurones reptiliens
    et écoutez la conférence de A à Z avant de déblatérer sur un montage de 6mn,
    https://www.suavelos.eu/laurent-alexandre-sur-le-transhumanisme-ca-netait-pas-mieux-avant-le-passe-etait-epouvantable/
    Certes il y a le contexte.. il caresse les politecniciens en herbe dans le sens du poil,
    M’enfin, perso j’ai trouvé cela interessant car je n’etais pas assez au courant de l’importance du croisement de ces tecniques IA Bio ADN NAno etc.. et ce caractère explosif, remis dans le contexte de concurrence du bloc sinoasiatique/USA ave cune europe absente est… interessante!

    (et si timiotat peut exprimer tout cela en 3 phrases, bravo! Mais mon maigre petit cervelet a besoin de bien plus de phrases pour commencer a commencer a comprendre un poil…)

    1. Roberto, nous avons posté presque en même temps un lien vers la même vidéo.

      Mais j’avoue que je préfère le lien direct YouTube. Le lien que vous avez donné rajoute comme intermédiaire un site à l’identité politique assez marquée.

      Je crois nécessaire d’être très ouvert en matière politique, du très à gauche au très à droite, mais là… « nationalisme blanc », ça va un peu loin pour moi quand même 🙂

      1. Oui Jacquot, c’était le lien trouvé plus haut dans la liste, merci de ce lien plus neutre car je vais etre amené a le faire circuler : cette conférence est à mes yeux une excellente et bienvenue provocation concernant un futur… qui fait déja largement parti de notre présent, et qui se développe insidieusement de manière exponentielle.
        J’évolue dans le milieu des start up, l’I.A. est une source majeure d’innovation largement soutenue, et mon neveu est membre d’une start up de bio ingéniérie prometteuse utilisant allègrement le séquençage ADN comme une utilité presque « usuelle ». Et j’ai mis du temps à comprendre l’utilité potentielle et les implications que cela peut avoir, énormissime.

        Donc, en passant, message à tous ceux qui toisent le personnage du conférencier de haut le prenant pour un imposteur etc etc etc je les invite à prendre RDV avec P.J pour une séance d’analyse et un face à face avec leur éventuel déni. Nous y sommes vraiment et la complexité des nouveaux problèmes que cela crée dans nos société est vertigineuse. A titre de comparaison, la révolution industrielle et colonialiste du XIX s’est tout de meme soldée par 2 guerres mondiales. Alors que donnera cette révolution technologique du coktail AI+Biotech+nano+? etc??? (et si vous pensez pfff du vent, relire le paragraphe au debut, merci!)

  29. Je ne comprends pas comment il est possible de donner un tantinet crédit à ses propos. Les hommes sont des neurones en suspension pour ce type. Le cerveau est grand de quel(s) neurone(s) parle-t-il ?
    Le rapport entre la forme et le fond ? En tout état de cause, le langage corporel, la voix, les allers retours incessants sur ce plateau, cette morgue, ce ton professoral à enfoncer des clous dans le crâne, ici, relèvent du burlesque raté.

  30. Deux livres critiques sur le Trans-posthumanisme (et donc aussi sur l’IA !) à lire de toute urgence : « Leurre et malheur du transhumanisme » d’Olivier Rey et « Le temps du post humanisme Un diagnostic d’époque » de Mark Hunyadi (sans oublier le dernier livre d’Eric Sadin (« L’intelligence artificielle ou l’enjeu du siècle : Anatomie d’un antihumanisme radical ») dont voici un extrait : https://sciences-critiques.fr/le-stade-incitatif-de-la-verite/ )

    Les livres de Rey et Hunyadi se complètent fort bien :

    Le premier permet de comprendre à quel stade en est arrivé l’inénarrable Laurent Alexandre dans la petite histoire racontée par Freud (l’emprunteur du chaudron) : « l’ultime défense de l’emprunteur du chaudron, accusé de l’avoir rendu troué, consiste à couper court à la discussion en niant la réalité du prêt. Ici, les opposants sont congédiés au nom du fait que, quoiqu’ils disent, le mouvement vers le transhumanisme est inéluctable. Tout s’énonce au futur de l’indicatif (…) ».

    Le deuxième, par l’emploi du terme « futurisme » partage la même critique : « Le futurisme est une manière de parler du futur au futur, sans jamais utiliser le conditionnel ; une manière de prophétiser l’avenir sans imaginer d’alternative possible. Pourtant (…), l’avenir nous est inconnu (…), on ne peut formuler à son égard que des hypothèses »
    On peut donc déjà dire qu’Alexandre est l’« anti-scientifique » par excellence, un pur idéologue, un « prédicateur » « au ton prophétique (…) péremptoire ».

    Ceci dit, faut-il prendre Alexandre au sérieux quand il s’inquiète des effets dévastateurs du trans-posthumanisme (IA comprise), inquiétudes qu’il prend soin d’énoncer au conditionnel (si on ne fait pas ceci … alors il se produira cela) ?? Eh bien, absolument pas !! Et c’est ici que la lecture du livre de Hunyadi est précieuse, très éclairante, grâce à sa notion de « petites éthiques ». Voici un extrait de la présentation en 4ème page de couverture de son ouvrage antérieur :

    « La tyrannie des modes de vie Sur le paradoxe moral de notre temps » (dont son dernier livre est un prolongement-complément) : « c’est au moment où l’on assiste à une véritable inflation éthique, par la multiplication des comités, chartes, conseils, règlements, labels éthiques en tout genre, tous censés protéger les droits individuels, que les modes de vie de plus en plus contraignants étendent comme jamais leur emprise sur les individus. Ce qui veut dire que tout ce dispositif éthique sert en réalité à blanchir le système et les modes de vie qui en découlent, qui peuvent ainsi étendre leur emprise en étant éthiquement pasteurisés. Notre éthique ne sert donc pas à critiquer le système ni les modes de vie, mais à les accompagner dans leur marche triomphale ».

    Lire aussi l’entretien suivant : https://markhunyadi.files.wordpress.com/2017/09/zindignc3a9es-novembre-2015.pdf

    Conclusion : je ne crois pas qu’Alexandre soit un imbécile ; c’est un cynique de la pire espèce, qui jette en pâture au gogos hallucinés qui le suivent, des leurres (les « petites éthiques ») destinés à conforter leur individualisme forcené et leur foi (proprement religieuse !) dans Le Système ultra-néolibéral qui les fait vivre et s’enrichir sur le dos de l’immense majorité de l’humanité.

    1. OK, alors c’est bien une logique de cour de récré, avec présentation sous l’angle des effets individuels, et négation ou déni des effets collectifs « de structure » . Au moins pour la partie qui a pu être montée en s’arrangeant pour faire fi de son côté « et si » de la posture hypothétique destinée à faire valoir l’ego (qui vous retient d’être le méchant). A mettre en parallèle (et en contraste) avec la video virale d’AOC se faisant confirmer devant le comité ad hoc de la Chambre des représentants que oui, si on veut être un gros salaud payé par les lobbies et faisant voter les lois pour s’enrichir avec des actions des sociétés gagnantes, aucune barrière règlementaire n’existe.

  31. La sélection sur le caractère  » cognitif » et  » performance  » entrainera logiquement une baisse sur ceux de « rusticité  » et de « résilience  » en général, un enfant sait cela :

    Pas de gain sans contre partie.

    Ce guignol, en plus de sa vision  » nous et eux  » pathétique, est aussi sur de lui que Hamon, le patron de Jurassic Park, une demi heure avant les premiers hurlements de panique…

  32. étonnante cette place qu’on laisse à cet alexandre, genre de mengele 2.0 !

    Une courte émission de TV grand public permettait de se faire une idée de ce « sachant » 😉
    Pas besoin de beaucoup plus d’attention pour confirmer cette première impression !

  33. A ce stade sans avoir vu l’integralité de la video originale:
    premier bilan; on peut se faire piéger même sur le blog par une fake news qui a elle même piégé le taulier! a fortiori quand on écoute sans regarder la vidéo (par ce que les journées sont trop courtes).
    A retenir: calmer encore et toujours son cerveau reptilien et revenir aux sources .. pas facile

    Merci Julien. je vais me retaper l’intégrale ,pour avoir un avis clair.

    1. Mais oui mais oui, un fake bien sur ! On attend encore d’en voir la moindre justification étayée de la part de ceux qui disent ça. Mais rien, que dalle, nada.

      Moi je dis pas du tout, bien au contraire, c’est une partie de la quintessence de son message qui en a été extraite, c’est juste un Zoom ! Le problème n’est pas le montage, mais la réalité des propos et des thèses que ce gars défends. Bien fait pour sa tronche à cet empaffé de se retrouver salit par ses propres propos mis en exergue.

      Et si ça permet d’en discuter, alors félicitations au montage, on s’en cogne de savoir qui commence à lui jeter des tomates, et avec quelles arrière pensées, car il les méritent.

    2. Merci Arnaud. Ca fait au moins un sain d’esprit dans cette litanie de commentaires tous plus débiles les uns que les autres (j’exagère, il y au moins trois autres commentateurs qui ne sont pas d’une mauvaise foi crasse).

  34. Quelle lecture ! Quel foisonnement. Quelle richesse d’info, en particulier Adriaens Alain. Merci.

    Donc ma supposition était bonne : c’était un gag.
    Un gag, avec ce correctif : non l’extrait orienté, signalé par Paul, mais le type tout entier, ses pensées et ses obsessions. Et sa diction si tant en rapport. Le tableau m’a choqué et incité à des rapprochements entièrement justifiés. Question de glandes.

    Qu’il soit invité à déblatérer devant des auditoires censés représenter les meilleurs et le plus intelligents en devient encore plus inquiétant. Une objection : même les meilleurs et les plus intelligents ont besoin de détente. Une forme de distraction très particulière.

    Un clown, rien de plus qu’un clown. Juste pour tâter du pied nos fondations. Consternant. Parce que pas d’entartage final (Adriaens Alain) ou objections vigoureuses de l’auditoire.

    Finalement, je soupçonne un Paul malicieux, et pédagogique, nous soumettant à un révélateur ma foi efficace.

    @ à PYD : encore une fois, vous avez raison : les Gilets Jaunes font partie du décor. Ils se sont implantés dans la vie publique. L’ allusion du clown vaut reconnaissance de ce fait de société. Ils inquiètent les gonflés de certitudes. Un pas dans la bonne direction.

  35. Laurent Alexandre aime bien provoquer,c’est sa façon de communiquer. Est-ce morale, éthique …pourvu que l’on soit vu et entendu ! Déjà on répétait (science sans conscience n’est que ruine de l’äme ) Nous avons évolué bien sûr. La question est plutôt, avons nous toujours une âme ? En fait …c’est quoi une âme?

  36. Le sens profond de l’exposé visionné en entier est identique à sa caricature.

    Le fond du propos de L. Alexandre est d’entériner le présupposé de deux classes, sociales l’une peu nombreuses avec un QI élevé, et donc payée plus cher, et séparée de la masse paupérisée avec un QI complètement dépassé par les technologies.

    Le mouvement des Gilets Jaune est donc bien la réponse à cette absurdité, puisqu’il se construit précisément sur l’abandon des hiérarchies statutaires (ici autojustifiées par la standardisation du QI, (lequel ne se définit précisément que par le type de test utilisé, selon la définition de Binet) c’est-à-dire un mode de fonctionnement du cerveau adapté à la création de technologies capables de concentrer du pouvoir dans les mains de leurs propriétaires.

    À l’inverse et radicalement, les Gilets jaunes instituent un mode d’organisation social basé sur la délibération du choix des hiérarchies fonctionnelles, adaptées à la solution des problèmes du moment. Par exemple le choix des délégués aux assemblées des assemblées.

    Accessoirement, l’opération est aussi de nous faire oublier que malgré l’augmentation de l’espérance de vie, la classe des ingénieurs nous a fabriqué une mégamachine ingérable et qui part en morceau comme à Fukushima (et tout le reste).

    Pour sauver notre espèce, l’intelligence des Gilets jaune est de très loin supérieure au deep learning ; elle est de plus déjà disponible sur la planète entière et dès aujourd’hui à l’oeuvre.

      1. Perso ça me parait moins bavard et plein de discours d’assemblée nationale ou de penseurs géostratégiques , qu’un blog , que les gilets et que le deep-machin , depuis plus de 10 ans .

        On rencontre , on travaille , on mange pas cher, on boit pas cher ,on rigole , on dort pas cher , on réapprend des occupations simples via des fab-lab , on participe au réaménagement d’un quartier …

        Correct et positif ?

      2. Et pour illustrer le propos d’Emmanuel , je conclus que l’une des fondateurs , cheville ouvrière et encore co-gérante de cette aventure , est une polytechnicienne promo 92 .
        Les têtes bien faites ne sont pas que sur les blogs ,où j’aimerais être sur que les commentateurs sont aussi concrètement actifs et attentifs à l’autre que les épouvantails qu’ils se donnent en même temps qu’une bonne conscience facile à abuser .

    1. Jean-Luce Morlie 15 février 2019 à 13 h 09 min

      « Le sens profond de l’exposé visionné en entier est identique à sa caricature ».

      Il est identique ce n’était donc pas une caricature mais des extraits, un condensé.
      D’où la nécessité d’interpeller le « choix des hiérarchies fonctionnelles » inadaptées « à la solution des problèmes du moment » – je reprends vos mots.

      Attendu qu’il est établi qu’une hiérarchie fonctionnelle, à savoir le modérateur en chef de ce blog, a sciemment insisté pour égarer le public sur une question cruciale, à savoir que le dit montage était une caricature, qu’il a nié que le transhumanisme proposé était une version moderne de l’eugénisme, jusqu’au déni quand il le lui a été indiqué de façon précise et répétée,
      Attendu que le même contradicteur du modérateur a été traité « d’âne », dans une opération typique d’Argumentum ad personam, là où un argument de qualité lui faisait défaut,
      Attendu que cette posture a entraîné une culpabilité du propriétaire du blog, au point de se sentir obligé de présenter des excuses,
      Attendu qu’il est désormais établi qu’il n’était pas fautif,

      Je propose puisque vous faites votre miel de l’aspiration générale à la démocratie de faire un référendum révocatoire pour décider si le modérateur en chef a oui ou non failli à la mission de modération qui lui avait été confiée.

      C’est bien comme ça Jean Luce Morlie que vous imaginez que ça devrait fonctionner ?

      Ou vais-je me prendre un retour dénonçant un stalinien ou un facho clandestin qui veut faire des purges….

      1. Décidément , nous n’avons finalement pas les mêmes ports , ni les mêmes « cartes » , mais vous n’avez besoin de personne pour déconsidérer vos préciosités narcissiques .

  37. Rosebud1871

    Vous confondez deux notions cardinales de toute approche sociologique :
    Llépreuve individuelle de milieu / l’enjeu collectif de société.

    Vous n’êtes pas contraint de ne pas quitter le blog, et personne n’est obligé de le subir ou de l’apprécier, de reconnaître ou pas pour Julien la fonction d’en être l’un des modérateurs.
    Un referendum ou une votation n’a pas pour but d’interdire l’expression d’une pensée, mais de choisir ou de rejeter les effets concrets d’une décision prise en vertu d’un type de pensée., lorsque ces effets sont, à l’échelle d’une société, collectifs, stables, extérieurs aux individus (institués) et contraignants (Durkeim).
    Le blog de Paul Jorion n’est pas une institution, il pourrait avoir une dimension instituante, comme ce fut le cas dans la proposition « d’une constitution pour l’économie », laquelle eut nécessairement débouché sur un referendum

    Le blog de Paul Jorion est assurément une assemblée, mais nous ne donnons pas mandat à Paul de nous représenter dans une « assemblée des assemblées », c’est-à-dire d’y parler en notre nom, auquel cas effectivement une délibération collective devrait prendre place sur ce blog. Le blog de Paul est son épreuve individuelle de milieu. Par ailleurs, « ja pots xiular si l’ase no vol beure» est un proverbe ; de plus, je suis bien trop libertaire (dans le sens de Henri Laborit) que pour craindre et dénoncer, ici , une quelconque position staliniste .
    §
    Historique, ! La deuxième Assemblée des Assemblées, Saint-Nazaire – 5, 6 et 7 avril 2019

    Allez allez communiquez… communiquez
    Nous sommes supers les humains

    « Après la 1ère Assemblée des assemblées qui s’est tenue les 26 et 27 janvier à Commercy, nous avons le plaisir de vous annoncer les dates de la prochaine, qui aura lieu à Saint-Nazaire les 5, 6 et 7 avril 2019 ! »

    https://www.facebook.com/272152786819209/videos/1295440130608226/UzpfSTIxNjM3OTI5NjA1Mzg0Njk6MjE5Mjg1NDA1NzYzMjM1OQ/

    1. Jean-Luce Morlie 15 février 2019 à 15 h 24 min
      Vous êtes contraint de quitter
      Vous n’êtes pas contraint de quitter
      Vous êtes contraint de ne pas quitter
      Vous n’êtes pas contraint de ne pas quitter
      Soit
      Reconnaître ou pas la fonction, il n’y a pas le choix, il l’occupe. Après il y a la façon d’occuper la fonction…
      Oui lors d’un vote pas d’interdit d’expression de propositions, (sous limites légales ex : Gayssot) mais attente des suites en acte. Oui pas une institution (même si règles de fonctionnement) Oui une assemblée, virtuelle de fait, mouvante, organisée en réseau instable, mais avec quelques ligne de force. Je sèche sur votre « ja pots xiular si l’ase no vol beure ».
      Je me suis amusé : je note que Jorion s’excuse là où il n’a pas de raison de le faire. Le modérateur ne s’excuse pas là où il est parfaitement en sortie de route. Dont acte, le débat est clos.

      1. Les résultats du référendum révocatoire (amis de la « démocratie » sauce stalinienne, bonjour !) sur la question « A-t-on le droit d’être bâté comme un âne et d’arborer fièrement ce trait ? » viennent juste d’arriver. Le « non » l’emporte avec une majorité écrasante. Que les concernés préparent leurs valoches, la purge est proche !

        Posons franchement la question : la modération n’est-elle pas une forme d’eugénisme ? Et d’ailleurs, le modérateur n’a-t-il pas déjà écrit le terme « eugénisme » dans un commentaire ?
        Faisons fi du contexte (quand bien même il aurait écrit « l’eugénisme est dégueulasse »), écrire le mot équivaut à être un eugéniste qui s’ignore.

  38. Bien sur qu’il s’agit d’eugénisme , faut pas croire qu’en vous implantant un microprocesseur dans le crane vous allez augmenter votre QI ( mieux vaut mettre une bonne vielle HP48 GX dans sa poche ) dans le meilleur des cas vous aurez juste un terrible mal de crane , au pire vous serez complétement lobotomisé , donc en effet l’affaire sera réglée pour la contestation

  39. Je répète, car comment savoir, si les précédents messages sont en attentes de validation ou bien ont été passés aux ciseaux d’Anastasie.

    Il n’y a aucune déformation dans la petite vidéo collée initialement mais un simple effet de zoom plutôt fidèle au déroulé de fond de tout l’exposé de l’auteur Laurent Alexandre. Donc ce n’est pas une vidéo tendancieuse.

    En revanche la prise de partie de défendre ce point de vue, que la vidéo est tendancieuse, l’est elle pour le coup à coup sûr ! On aimerait bien savoir pourquoi, sauf à démontrer que ce résumé de 6 mn est comme le dit Julien Alexandre un contre sens ou une manipulation.

    Je mets un an de financement du blog sur la table pour lire un exposé digne de ce nom en appuis de ton affirmation Julien. Mais je vais gagner, comme je vais gagner mon nom en haut du blog parce que Trump finira son mandat en fait. Je sais, le pouvoir reviens in fine toujours aux crétins dans mon genre, va bien falloir s’y faire moooonsieur Julien 😀

  40. Mouais…
    C’est penser que le capitalisme va continuer à se déployer sans contradictions.
    Il existe pourtant un mouvement réel de sortie du capitalisme, toujours à l’oeuvre, violemment combattu, mais qui continue, en silence.
    On était dans la start up nation et, soudain, les gilets jaunes !
    « Bien creusé, vieille taupe », disait Marx, citant Shakespeare…
    Je préfère écouter Bernard Friot:
    https://www.youtube.com/watch?v=UKSQzWShR3M

  41. Ce gars là, franchement, ne vaut pas autant de commentaires. En revanche, l’idée qui m’était venue en visionnant une précédente vidéo de lui, c’est le risque de plus en plus répandu, amplifié par l’importance donnée à IA, que l’intelligence serait objectivable et quantifiable, et donc que désormais on allait pouvoir classer les êtres humains de cette manière. Et d’ailleurs, ceux qui réussissent à gagner le plus d’argent, le mérite objectivement parce qu’ils sont plus intelligent. Voyez où mène un tel raisonnement, qui permet de justifier l’ordre établi de la société, et qui a toutes les chances d’obtenir un bon succès auprès d’un public d’une grande école, où une chose qu’on apprend est que si on y est, c’est parce que on est plus doué ou intelligent que les autres, et donc que ce soit normal que l’on soit d’office promu légitimement aux « hauts postes de responsabilité » ; façon d’auto-justifier l’élite actuelle, et pour « matcher » avec l’actualité, de reléguer les gilets jaunes, qui justement dénonce cette élite « déconnectée », au rang de bas du front, bref, d’abrutis. Pour avoir croisé quelques représentants de cette élite, on pourrait la diviser en deux catégories : celle qui porte en elle l’idée d’une sorte de supériorité innée (sur presque tout), et l’autre catégorie juste consciente d’avoir certaines qualités plus développée dans certains domaines et qu’il s’agit de mettre au service de certaines activités….Mais bon, élémentaire mon cher Watson….

    1. Exactement Emmanuel, cette idée que l’intelligence soit prédéterminée essentiellement par un facteur génétique, faisant fi de l’environnement socio-culturel dans la transition de l’enfant à l’âge adulte, va à l’encontre de tout ce que l’on sait du fonctionnement du cerveau humain.

    2. Merci, c’est également exactement ce que j’ai appelé le propos biaisé tendancieux et le « déterminisme » totalement hors sol de L. Alexandre lorsqu’il évoque une ou des intelligences « inférieures » pour « vendre » les dangers de l’IA corrélée au délire transhumaniste. Que l’on lise la fake ou l’intégrale, m^me si L Alexandre se présente comme celui qui nous « avertit » du futur « cauchemar »transhumaniste et des avancées des chinois en modification génétique, dans l’intégrale, il tient, hélas, le même propos et utilise le même argumentaire hors sol, que ceux dont il prétend dénoncer l’idéologie délirante.
      Non, tout n’est pas quantifiable et il n’existe pas « d’intouchables » qui se reproduisent comme des gremlins n’en déplaise à L Alexandre ! C’est effectivement du grand n’importe quoi, mais le pire c’est bien que des auditoires de soit disant intellos gobent ce genre de discours délirant, où L. Alexandre les galvanise et les présente comme ayant la « futur » lourde « responsabilité » d »être l’élite bien corpo, si si, pare-feux « consciente » qui peut « protéger » les pauv zabrutis gilets jaunes, entre autres, (d’ailleurs tout le monde sait très bien que le fait de vêtir un gilet jaune m^me si vous êtes un intello gilet jaune avocat ou autre, FAIT de vous un abruti, ah, comme le gremlin n’est pas micro-ondable !), mais il dit qu’il les aime bien hein quand m^me…mais bien sur, donc les protéger des vilains méchants transhumanistes….
      Alors ce chèr L. Alexandre que ce soit en fake ou en intégrale , son propos est imbitable et ses justifications élitistes déplacées, malsaines et hors sol, point barre !

      Bienvenue dans le monde insensé des humains génétiquement modifiés
      Jean-Yves Nau — 15 décembre 2018 à 14h44 — mis à jour le 17 décembre 2018 à 9h49

      L’annonce chinoise fracassante de la création de bébés «résistants au sida» démontre l’inanité des interdits éthiques et législatifs pour lutter contre le transhumanisme. Que va-t-il désormais se passer?
      http://www.slate.fr/story/170913/bebes-genetiquements-modifies-chine-immunite-vih-debat-bioethique-communaute-scientifique

      1. Merci de rappeler clairement ces faits -appuyons- positifs. Mais la cible n’est pas le gilet jaune, qui se ralliera s’il participe à la fête, c’est le zadiste, les gens de PMO, une nénette comme Annie Lebrun et tous les chimpanzées du futurs. Rien d’outside dans le giletjaunisme.

  42. Pour ceux qui, comme moi, ont eu à disposition la vidéo intégrale -et ont eu le courage de tout se taper- j’espère qu’ils n’ont pas raté l’intervention du rabbin qui s’est pris un malin plaisir à renvoyer L. Alexandre à la niche, et à son vrai rôle qui reste celui d’un clown, adulant son public, car il est là surtout pour gagner sa vie. Et vendre par avance sa prochaine conférence.
    C’était long, mais intéressant : merci !
    Et bonne nuit !

  43. (JLM, 15 février 2019 à 13 h 09 min )
    « Pour sauver notre espèce, l’intelligence des Gilets jaune est de très loin supérieure au deep learning ; elle est de plus déjà disponible sur la planète entière et dès aujourd’hui à l’oeuvre. »

    Conclusion d’une justesse imparable, comme le montre si bien a contrario le triste clown avec ses rêves démiurgiques. Ses rêves, nos cauchemars à venir si…
    //————————————————–
    Un peu d’humour contre cette brutalité insane.

    Gag vrai. Incomparable Brendan Kavanagh. « How To Get a Girl’s Phone Number » . Est-il permis de traduire par ‘ Comment emballer un fille’ ? Oui, car aucun doute, elle fait partie du coup monté et elle est emballée par la prestation, nous aussi.
    La fin est désopilante. Le boogie-woogie ne gâte rien . Lovely. (3mn43s)
    https://www.youtube.com/watch?v=3f_ThlfnBOo

    Un autre gag, du même :
    Un Bobby en jaune empruntant son accordéon, pour en jouer, à une pauvre joueuse de rue faisant la manche. Manquerait plus qu’elle lui glisse une pièce. Au contraire il lui donne un billet. Gag par inversion des valeurs incomplet et dure hiérarchie sociale préservée. Amendée? Ça viendra. Gilets Jaunes partout ! (3mn28s)
    https://www.youtube.com/watch?v=IdWjW7CErDM

  44. Bonjour le blog,
    Trop d’humains pour la planète ?==>https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/02/16/trop-d-humains-pour-la-planete_5424231_3244.html
    « Face à la crise écologique, certains plaident en faveur d’une décroissance de la population. Les démographes soulignent pourtant que des pays tendent vers une stabilité démographique.  »

    Alors c’est l’histoire d’un mec qui pilote un bateau. D’un côté, il y a des Dieux et de l’autre des inutiles. Le bateau tangue méchamment. Il faut l’alléger. Alors les Dieux, il se disent: « Eh bien on n’a qu’a …..etcetcetc… »
    bon am

    1. Saviez-vous que, sur les gros porte-conteneurs (à plus forte raison les énormes) on n’arrime jamais au dessus d’un ou deux étages de conteneurs (containers :-).
      Tout le reste n’est qu’empilé !
      Ainsi, en cas de tempête, de roulis trop important, tout part à la flotte…
      C’est bien de ça que vous parliez, non ?
      Y’en a trop ? On balance ce qui dépasse, voilà tout !
      Cordialement,
      G. Maddalena

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.