Place Publique : la liste

Ouvert aux commentaires.

Les candidats soumis à votre approbation 
(collège femmes puis collège hommes)

Aurore Lalucq

Directrice d’un institut dont l’objectif est de mettre l’économie au service de la transition écologique et sociale, Aurore Lalucq est aussi l’auteure de plusieurs livres sur la monétarisation de la nature, la transition sociale-écologique et le New Deal vert.

Aziliz Gouez

Fille d’agriculteurs bretons et anthropologue de formation, Aziliz Gouez est convaincue que l’Europe se fait par les Européennes et Européens. Elle milite pour un renouvellement de la construction européenne par les citoyennes et les citoyens.


Violaine Lucas

Professeure de lettres à Saint-Nazaire, Violaine Lucas est une militante féministe engagée aux côtés de Gisèle Halimi pour l’harmonisation vers le haut des droits des femmes et des personnes LGBTI+ en Europe.

Marine Mazel

Philosophe de formation et psychologue clinicienne, Marine Mazel travaille pour une association qui lutte contre les différentes formes de précarité, d’exclusion et de souffrance psychosociale.

Marion Boidot

Vétérinaire de campagne en Dordogne, Marion Boidot a longtemps été témoin des inégalités territoriales et sociales que subissent de nombreuses concitoyennes et concitoyens ; elle souhaite porter leurs voix jusqu’au parlement européen.

Véronique Brom

Ancienne présidente d’une association d’habitat participatif en location sociale, Véronique Brom enseigne aujourd’hui l’histoire des institutions européennes et souhaite y faire son entrée pour démocratiser l’accès au logement.

Céline Veron

Enseignante dans un lycée professionnel et co-fondatrice de SOS migrants 49, Céline Veron est fortement attachée à la place de la citoyenne et du citoyen dans la cité et souhaite lui en faire une au coeur de l’Europe.

Sandrine Hernandez

Chargée de projets en aménagement du territoire et propriétaire-gestionnaire d’hébergements touristiques responsables, Sandrine Hernandez est très attachée au développement de l’économie locale et veut porter la fronde contre les lobbys au sein de l’Union.

Fanny Hervo

Étudiante en droits fondamentaux et géopolitique, Fanny Hervo rédige un mémoire sur le poids des lobbys en matière de législation européenne environnementale. Elle souhaite démocratiser les questions européennes en facilitant leur compréhension.

Valérie Doubinsky

Fonctionnaire territoriale à Grenoble où elle est chargée de mission économie circulaire, Valerie Doubinsky est une citoyenne et syndicaliste engagée qui défend l’importance des collectivités territoriales dans la mise en oeuvre d’une transition écologique.

Elyne Etienne

Chargée de développement dans une ONG franco-sénégalaise, Elyne Etienne travaille sur les inégalités environnementales et l’éducation au changement climatique. Elle est passionnée par les enjeux agricoles et alimentaires qu’elle veut porter au niveau européen.

Angèle Riglet

Diplômée d’une Licence de Physique, Angèle Riglet s’oriente ensuite vers les Sciences de l’environnement et se consacre aux problématiques climatique, environnementale et écologique avec pour ambition de faire passer les enjeux collectifs avant les intérêts individuels.

Claire Nouvian

Fondatrice de l’ONG Bloom avec laquelle elle a remporté des victoires retentissantes contre les lobbys de la pêche en Europe, Claire Nouvian est lauréate du prix Goldman pour l’environnement, la plus haute distinction existant en matière d’écologie.

Raphaël Glucksmann

Essayiste philosophe, Raphaël Glucksmann s’est illustré par ses engagements forts pour les droits humains. Face à la perte de sens de nos sociétés, il souhaite redonner du cœur et une vision à l’Union européenne au moyen de l’écologie politique.

Jérôme Karsenti

Avocat engagé, Jérôme Karsenti est une sentinelle de notre démocratie. Depuis 1995, il mène des combats sur tous les fronts pour lutter contre les discriminations et la corruption avec des cas d’ampleur comme l’affaire Bygmalion ou le dossier des emplois fictifs de la ville de Paris.

Raphaël Pitti

Médecin militaire, anesthésiste réanimateur, Raphaël Pitti vient en aide aux populations les plus vulnérables. Des migrants de Lampeduza au conflit syrien, il a toujours fait passer l’urgence humanitaire avant toute autre considération.

Saïd Benmouffok

Professeur de philosophie en Seine-Saint-Denis, Saïd Benmouffok promeut la participation des lycéens au débat public. Il intervient aussi en milieu pénitentiaire dans le cadre de programmes de prévention de la radicalisation.

Jérôme Quéré

Ancien président des Jeunes Européens France, convaincu de la nécessité de construire un véritable espace public européen, Jérôme Quéré milite depuis une dizaine d’années dans des associations européennes. Auteur externe à l’Institut Jacques Delors, il a publié une étude sur la liberté de circulation des Européens.

Maxime Zucca

Ornithologue et écologue, témoin de la disparition des oiseaux et de la biodiversité en général, Maxime Zucca souhaite que nous opérions un tournant écologique radical pour remettre la nature et l’humain au cœur des préoccupations de notre société.

Gaëtan Sen

Professeur agrégé, spécialisé dans l’éducation populaire et militant au sein du Pacte Finance Climat, Gaëtan Sen, souhaite s’investir sur les questions européennes les plus sensibles : du Brexit à l’immigration, en passant par la pêche.

Damien Mazeau

Spécialiste de la RSE et référent Place publique de la Haute-Vienne, Damien Mazeau milite pour le rassemblement de la gauche dans un département rural où le populisme fleurit. Il s’engage pour renouer le contact avec les citoyens ruraux et périurbains les plus isolés.

Tim Schmidt

Allemand de naissance, Timothée Schmidt a l’Europe dans la peau. Diplômé de l’ENA, il a fait carrière dans la diplomatie, notamment au sein du Secrétariat général des affaires européennes. Par son exemple, il souhaite aider les ressortissants étrangers à s’engager politiquement.

Christophe Esteve

Directeur d’une petite école en milieu rural et co-fondateur du collectif “Citoyens pour le climat à la Réunion”, Christophe Esteve veut faire des territoires d’outre-mer des exemples de modèles écologiques européens.

Jean-François Rial

Président de Voyageurs du Monde, une entreprise engagée pour un tourisme responsable, Jean-François Rial soutient de nombreux projets humanitaires et environnementaux pour venir en aide aux migrants, soutenir les pays du Sud et lutter contre le réchauffement climatique.

Paul Cadre

Étudiant en Terminale à Rennes, Paul Cadre est âgé de 18 ans et n’en est que plus concerné par notre futur. Il compte ainsi porter la voix des jeunes européens victimes de la pauvreté, et des inégalités.

Bruno Van Peteghem

Lauréat du prix Goldman récompensant son combat pour la défense du récif corallien en Nouvelle-Calédonie, Bruno Van Peteghem est trésorier de l’association toxicologie-chimie qui agit pour la diffusion de l’information sur les substances chimiques toxiques.

Partager :

243 réflexions sur « Place Publique : la liste »

  1. J’ai donc donné 15 € pour rien.
    Youpi.
    J’ai envie de dire scandaleux.
    Merci place publique.
    Car je ne vois personne à la hauteur et surtout pas un dénommé Raphaël qui a l’air tout droit de sortir d’une fête d’étudiant à chaque fois qu’il prend la parole.

    Bonne Continuation P.P

    1. Le faussement mal rasé, c’est un style. Ça doit plaire à une certaine catégorie d’électeurs-trices 😉

      1. C’est plutôt les lèvres bleutée et l’air hagard.
        Ça fait un peu :
        « Mais ne me posez pas de questions méchantes messieurs les journalistes, je suis votre ami, je veux la paix et je suis pour le bien enfin écoutez moi et ne me faites pas de mal mince je suis quelqu’un de gentil »

        La substance est molle.

        Les étudiants , C’est rare qu’ils ai une barbe 🙂 allez savoir !

  2. Bonjour,
    Que de belles professions et de beaux métiers !
    Qu’est ce que l’Europe va t’elle leur permettre de faire?
    Bon d’accord des fonds européens vont servir à financer des missions à l’étranger.
    Ce que je ne sais pas quels seront les engagements avec l’Europe pour la France ?

    1. Il me semble , qu’avec ces personnes, nous sommes loin de la radicalité et de la force de caractère exigée par la situation.
      Même notre Paul national j’avais des doutes alors là…

    2. Bonjour,
      Il manque des personnes représentantes ou de connaissance du milieu industriel.
      Et Paul Jorion, pourquoi n’est ‘il pas sur la liste, c’est grâce à lui que j’ai adhéré à Place publique.
      Il est aussi dommage que ne soit pas proposé plus de personnes pour en choisir 26, ce serait plus « démocratique ».
      Nous retrouvons la démarche existante dans la vie « politique » française, un projet est proposé au dernier moment sans possibilité de réflexion et de correction pour respecter les délais.
      Cordialement,
      Rémi

      1. @poisson Rémi,
        Selon les quelques interventions écrites sur son blog, Paul Jorion n’avait pas beaucoup de déterminants pour figurer sur cette liste.
        Il vaut mieux pour lui.
        Ce sont les soi disants Amis de Paul Jorion qui vous ont offert la possibilité de voter. Mais attention aux faux amis !

    3. Pas le moindre ouvrier de l’industrie ou employé du tertiaire, Un joli trait tiré sur 40% de la population au bas mot… C est bien la gauche caviar qui fait son grand retour…Accrochez vous le changement c est maintenant lololol ☹

      1. @dup,
        Sur une pyramide si on supprime le bas, tout s’effondre.
        Le capitalisme vert est en marche et tout va s’effondrer.
        L’economie circulaire ne peut pas supplanter l’écologie.

      2. Ils se sont d’ailleurs sentis obligés de mettre la profession des parents d’une certaine Aurore pour qu’il y est le mot agriculteur.

        Monsieur Rufin n’est pas content 😀
        (Au moins lui pour l’instant il ne perd pas de vue ses objectifs. Sa ténacité est à saluer)

      3. Allons Dup, vous savez bien que que « ces gens là  » n’ont pas voix au chapitre dans le processus de cooptation consanguine des élites bourgeoises. Vous n’avez pas lu le livre de Bégaudeau, Histoire de ta bêtise ?
        Ces gens là le savent bien et c’est pour ça qu’ils sont dans la rue sous diverses forme, à Paris ou à Londres.

      4. Faut pas pousser mémé dans les orties, des représentants du milieu associatif pour la plupart, qualifier cela de gauche caviar est un contresens et je trouve même que assez insultant.
        Si toute la population était aussi impliquée dans la défense de l’écologie autant ces quelques candidats (non éligibles ) nous n’en serions pas où nous en sommes….
        Le vrai problème c’est l’absence de Paul Jorion dans la liste….

      5. Entre uniquement des CSP+ impliqué et aucun ouvrier/employé impliqué, il y avait peut être un compromis possible non? Sauf à dire implicitement que tous les ouvriers/employés se foutent éperdument du climat…
        Détrompez-vous, si j’avais voulu être insultant j’aurais hélas eu matière pour faire mieux (rien que l’historique des prises de position de Glucksman est une mine d’or lol).
        Provocant par contre, je vous le concède bien volontiers.

      6. Dup
        oui sûrement … C »est d’ailleurs ce qui a motivé en partie le départ de Thomas Porcher de PP.
        Il est à ma connaissance le seul co-confondateur du mvt qui tweetait en faveur des Gilets jaunes.

    1. @CloClo
      Une remarque vite fait en passant sur les pseudos et l’anonymat.
      Distinguer le pseudo qui s’affiche à l’écran pour les commentaires et notre identité connue par Paul Jorion et Julien Alexandre.
      Exemple: j’utilise un pseudonyme comme commentateur, mais mon identité est connue de Paul et Julien car j’utilise mon adresse mail professionnelle avec mon vrai patronyme (qui comporte peu d’homonymes – et il n’est pas besoin d’être un agent de la NSA pour savoir quasiment tout sur moi grâce à Google, hormis le bulletin de vote que je glisse dans l’urne, mais ça je m’en charge moi-même ici).

      1. Donc faudra au moins diviser par 2 ou 3 pour faire de la place à PS et ND. Donc on aura, 3 à 4 élus, RG, 1 PS, 1 ND, et CL et encore si ils font au moins 5% ce qui est pas gagné.. Super on est donc sauvé ! Ouf, j’ai eu peur qu’on passe tous à la trappe, mais là y a des sacrés combattants (ils se nomment ainsi sans peur du ridicule).

        Tu seras bien mieux pour t’occuper, de toi, des tiens, de tes combats, de tes livres, de ton blog, de tes conférences, sans ce poste, le pouvoir d’influencer, d’agir, n’est plus là-bas, ni dans les parlements, tous ces guignols sont des pantins, on est dans la société 2.0, c’est le net le pouvoir, encore plus important que l’invention de l’imprimerie ce bidule, et ce n’est que le début. C’est ici, avec les réseaux, le HTML, le WWW que les choses se cristalliseront et dépasseront les états, en fédérant des quantités gigantesques et metastables d’individus animés par une volonté de changement et progrès. Moi j’y crois ! Même si j’ai envie de taper toute la journée sur moi-même et tous mes congénères tellement on est débiles. Mais, le combat se mène ici et dans les rues, dans le réel, directement d’ici au réel, sans les filtres des gardiens de la Loi et du Livre !

      2. Je suis stupéfait : je n’imaginais pas que vous pourriez ne pas être sur cette liste.

        Sa passe-t-on de la pensée de Keynes, quand on l’a auprès de soi ? C’est ce que vient de faire PP, je voudrais bien savoir qui a établi cette liste. Le PS y a participé ? Il a mis à disposition des communicants ?

        C’est NUL ! Je suis extrêmement déçu et je ne voterai pas cette liste.

      3. L’autre PP au parlement européen c’est pas le parti pirate j’ai bien peur… Et je crois que CloClo est surtout mur pour ne plus voter pour une personne… en tout cas pour un candidats. La technologie aujourd’hui permet de voter directement pour des choses ou pour des gens plus besoin de candidat et le choix se fait par recoupement un ordinateur fait ça très bien. Tiens moi en 2022 je vais voter dans le désordre : Lordon, Jorion, Branco, Todd, Ruffin, Jean Pierre le cantonier, Pierrette la caissière, Jeanine l’infirmière, Pierrot le barman, Jacky le jardinier et Dup l’expatrié. Je suis pas sur que Zidane serait président, et quand bien même ? 🙂

      4. @Dup

        Je ne suis pas sur qu’on puisse encore associer Jorion à Todd, Lordon ou même Branco tant leurs opinions sur l’UE divergent… Ça fait belle lurette que l’antienne de « l’autre Europe possible » ne convainc plus personne et ceux qui s’en prévalent encore sont soit des naïfs (pour rester poli), soit des malhonnêtes.

      5. Paul Jorion : tsss tsss tsss faites donc la votre, copieur ! Mais je vous avez vu venir je les ai pas donné dans l’ordre 😉

      6. @Dup

        Recouper des listes n’a aucun intérêt sans un projet politique. Or vous aurez bien du mal à définir un projet politique commun à ces 4 là.

      7. C est vrai mais entre pas de projet politique et un projet qui est systématiquement mensongè on serait pas forcément perdant.

      8. @Dissonnance(22/4 à 22h18) écrit :
         » Je ne suis pas sûr qu’on puisse encore associer Jorion à Todd, Lordon ou même Branco tant leurs opinions sur l’UE divergent…  » ( grasses personnelles )
        Puis-je vous demander de préciser clairement votre analyse de leurs (4) opinions (sur l’UE) en soulignant individuellement les fondamentales divergences… (à mon avis, 2 lignes maxi par tête suffiraient, soit max 8 lignes…)
        L’adhésion ou non à votre point de vue pourrait, selon moi, faire encore « faire avancer le schlimblik » de ces longs, détaillés et finalement passionnants échanges à propos de ce billet.
        {{{ bien entendu on fera l’hypothèse que chacun des intervenants livre réellement le fond de sa pensée..}}}
        Un anticipatif merci.

      9. @Otromeros

        Oh c’est assez simple, et je ne suis même pas sur qu’il faille 2 lignes par personne pour exprimer cette divergence:

        Lordon et Todd sont à minima pour une sortie unilatérale de la France de l’euro, voir de l’UE, les deux mettant notamment en cause l’asymétrie que crée cette monnaie entre l’Allemagne et ses « partenaires ». Il me semble bien avoir entendu Branco adopter une position similaire, quoi que ce ne soit pas le cœur de son propos. A l’inverse Jorion défend l’UE et l’euro (selon la vieille fable de « l’autre Europe possible », bien sur) aux prix de contorsions que ne renierait pas un acrobate du cirque du Soleil, tant ces édifices sont factuellement éloignés des valeurs qu’il prétend porter par ailleurs et leur évolution vérouillée.

      10. @Dissonnance(23/4 à 17h19)
        Merci d’avoir pris le temps… °(^!^)°
        Pour compliquer un peu les choses… , Les meilleures analyses étayées économiquement(malgré un écrit réussi assez récent de Lordon) et accessibles grand public(non borné) sur une sortie unilatérale de l’€ que j’ai lues et cru comprendre sont l’oeuvre d’un, disons « spécialiste en économie » (pour ne froisser personne..) , un certain J.S. dont le nom, même chuchoté, est prohibé sur ce blog. Ce genre de décision ne se prend ni à la légère ni par surprise et doit être annoncé, argumenté, confronté.. dans une campagne (électorale) , ce qui , sans le moindre doute compte tenu du rapport catastrophique de forces avec les organes de presse écrite ou télévisée dans leur structure actuelle en France, rendrait toute élection « normale » absolument exclue.
        Restent concrètement , pour se donner les moyens financiers d’une politique vraiment « socialiste », les « solutions » de la « désobéissance unilatérale à l’intérieur du cadre » et/ou de la création/distribution d’une « monnaie strictement intérieure à usage ciblé » (gagée sur la compensation, contrôlée par un organe d’Etat à créer, de dettes fiscales futures incontestables).
        Ne croyez-vous pas…? (en excluant bien entendu par principe toute solution disons « radicale »..)

      11. @Julien Alexandre (23/4 à 21h51)
        ++ D’abord dire que je suis heureux que vous ayez conservé mon(mes) commentaire(s) précédents.
        ++ Ensuite vous dire que je prends le contenu de votre réaction de 21h51 plutôt comme un mouvement d’humeur…compréhensible, mais un peu court.
        Il me semble que, par exemple, cet article hélas très bien charpenté, fournit des éléments particulièrement fondamentaux de contribution, en particulier mais pas que.. , au résultat « yes,Brexit »…d’autant plus que, le statu-quo(au mieux) dont se profilent les échéances du mois de mai, ne fera pas avancer d’un pas le « schmilblik » vers l’amélioration de la condition sociale des déjà moins favorisés :
         »  » « …. Certains pays européens, au premier rang desquels l’Allemagne, ont clairement réussi leur stratégie de différenciation et ont maintenu la part de l’industrie dans leur PIB à plus de 30% (contrairement à la France ou au Royaume-Uni). Pour les autres, la mondialisation s’est traduite par une désindustrialisation et un appauvrissement. Les tribulations des classes moyennes européennes ne se limitent malheureusement pas à la destruction de l’emploi industriel, au sur-travail qui doit être fourni pour «garder son job», au sous-travail contraint, ou à la pression sur les salaires. Elles ont été aggravées par les politiques monétaires de baisse des taux d’intérêt qui ont fait flamber les prix immobiliers depuis le début des années 2000.

        Pour lutter contre les dégâts que les politiques d’intensification de la concurrence avaient volontairement causés (désindustrialisation et baisse des profits pour toutes les entreprises qui ne jouissaient pas d’un avantage compétitif ou d’une rente de situation), la Banque Centrale Européenne a mené des politiques de soutien à l’activité, en baissant les taux d’intérêt, jusqu’à les laisser sombrer en territoire négatif.
        Comme si le chef Sioux, après que ses valeureux archers ont été décimés par l’artillerie américaine, offraient aux survivants du bois à profusion pour qu’ils reconstituent leur stock de flèches et repartent au combat.

        Nous ne sommes pas dans Avatar. Ces mesures ont manqué, de façon prévisible, leur objectif initial qui était le financement de l’investissement productif (devenu insuffisamment rentable ou trop risqué), mais alimenté différentes bulles, dont la bulle immobilière. Conséquence: sauf chez les gagnants de la mondialisation, les classes moyennes ont non seulement de plus en plus de mal à trouver un emploi correctement rémunéré, mais elles ont de plus en plus de mal à se loger. Il n’est guère surprenant qu’elles expriment leur colère et leur volonté de stopper la dynamique à l’œuvre avec des votes iconoclastes, qui laissent les élites médusées.  »  »  »
        in : http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/07/01/31002-20160701ARTFIG00141-comment-l-europe-a-organise-la-pauperisation-de-ses-classes-moyennes.php
        Croyez-m’en sincèrement marri , moi qui m’intéresse (intellectuellement) de près au programme-suite politique de DiEM25 !

      12. T’es vraiment trop bon Otromeros, t’as pas été foutu de me sortir autre chose… qu’une tribune d’un mec qui a participé au programme économique du FN pour la présidentielle de 2017 !

        Evidemment que tu vas y retrouver de l’analyse pourrie du genre « l’Europe a organisé la paupérisation ».

      13. @Julien Alexandre(24/2 à 20h17)
        Le texte, Julien Alexandre, le contenu de ce texte, rien d’autre, et surtout pas le contenant!
        Le fond, rien que le fond, même si dans votre « … l’analyse pourrie du genre « l’Europe a organisé la paupérisation »  » vous semblez suggérer que ce qui y est décrit n’est qu’un enchaînement involontaire, une suite de dégâts collatéraux indésirés incontrôlable des aléas de la mise en application d’une idée magnifique ( idée magnifique à laquelle j’ai adhéré d’office…) , un peu comme si vous acquiesciez au fameux mais redoutable dans ses conséquences à terme  » on ne fait pas d’omelettes sans casser des oeufs « .
        On peut en trouver des centaines du genre, d’auteurs espérons vierges à vos yeux, mais hélas pas toujours aussi bien lisibles…
        Ceci écrit, je vous présente mes excuses pour n’avoir pas pensé à contrôler le degré de parenté de l’auteur avec certaines coulisses nauséabondes, vous donnant hélas ainsi matière à ne pas contre-argumenter sur le fond.

      14. Otromeros, je viens de vérifier pour être sûr, donc je peux te confirmer que je ne suis pas payé pour faire des explications de texte. Et non je ne perds pas de temps avec des analyses dont les prémices sont flouées dès le départ. « Dis-moi d’où tu parles ».

        Votre interprétation de mon propos (certes laconique) est par ailleurs totalement erronée. Les problèmes évoqués n’ont rien, mais alors strictement rien à voir avec l’idée européenne (et n’en sont certainement pas un « dégât collatéral indésiré »), et tout à voir avec la politique européenne que CHAQUE État membre a choisi de suivre depuis 3 décennies.

        L’Union européenne a bon dos.

  3. Vu la thématique détaillée des candidats moins de la moitié ont un rapport avec une volonté précise de faire évoluer le projet européen, de taper du poing sur la table ! J’aurais vu une liste plus resserrée avec Paul et un texte d’engagement commun.

  4. Ben l’opération Jorion a planté? S’exposer avec Place publique, remarquez, je sais pas si c’était une très bonne idée. Alors aucun regret à avoir, sauf peut être d’avoir candidaté, non?

  5. Nous sommes en Avril 2019 et l’école de mon village est en colère. A cet effet elle a mis un grand drap blanc sur le grillage de l’ancien court de tennis club qui est devenu une cours de récréation. Sur ce drap est inscrit « école en colère contre la loi Blanquer ».
    Y a t’il dans la liste un élu qui puisse répondre à la colère de cette école parce que des grèves ont déjà eu lieu et rien n’à changé ?

  6. J’avais cru comprendre d’après quelques mots d’une adjointe au Maire que la commune était pauvre parce que certainement trop endettée, une mauvaise évaluation des élus selon moi dans la partie physique de l’aménagement de la gestion administrative.

  7. Les adhérant doivent ils se prononcer sur la liste par jugement majoritaire pour chaque candidat ou est-ce un vote approbation /refus qui le cas échéant oblige le comité executif a revoir sa copie ?

    1. On n’a droit qu’à ceci (avec les url pour les adhérents PP) :
       »
      OUI, JE L’APPROUVE

      NON, JE NE L’APPROUVE PAS

      JE M’ABSTIENS
       »

      Claire (Nouvian), prends l’oseille (bio, forcément bio), et tire-toi.

      1. On imagine que le « comité directeur » va s’auto dissoudre et PP avec , si par malheur il y a une majorité ou fort pourcentage de  » je ne l’approuve pas  » .

  8. Voilà le lapin sorti du chapeau. Pour combien d’élus à l’Europe finalement ? 4 ou zero ? Et attention, ce n’est qu’un demi lapin : un autre morceau provient des choix du PS. Et nul doute que l’appareil du PS appellera les militants à voter sur « leurs » noms. Mais laissons là le futur de ce lapin dont on verra les traces de collage.
    Comment ce lapin a-t-il été composé ? Par qui ? « Le comité exécutif au complet » dit un précédent message. D’où sont sortis « 24 voix pour et 5 abstentions ». Donc ce n’était que l’approbation d’un tri arrêté auparavant ? Par qui ? A-t-il pu être discuté au sein du CE ? Avec des contrepropositions d’autres candidats ? Et selon quels critères le tri est-il motivé ? A-t-on respecté les propositions des sections départementales ? En tous cas pas pour le Morbihan qui avait désigné Paul Jorion ! On voit bien un jeune de 18 ans et lycéen, un représentant des territoires d’outre-mer, une vétérinaire… Il y a une stratégie pour ratisser large.
    Mais la procédure est en tous points lamentable : quand on veut être un peu « alternatif », un peu de démocratie était attendue. Au contraire, les têtes du mouvement ont disparu des écrans, pour les membres comme pour les médias. Dans son article sur le « renvoi d’ascenseur », Paul évoque sans doute des « bruits de couloir » sortis tout droit d’un château kafkaïen.
    Ce processus lamentable va causer des dégâts persistants pour une unité de la gauche (qui osera prendre encore une initiative, après ce contre-exemple ?). Sauvera-il quelques élus ? Il faudra obtenir 5% des votes des électeurs. Ce n’est pas gagné…
    En quoi Paul Jorion est-il un mauvais candidat parmi… un certain nombre (inconnu) de postulants ? On n’en a même pas voulu comme locomotive à attirer des voix ! Sans doute risquait-il de faire de l’ombre aux candidats « vedettes » postulés, ceux qui attendent un « renvoi d’ascenseur ». Et on se prend à contempler ces noms d’inconnus (personnes engagées, ne critiquons personne) qui ont été sélectionnés pour garnir utilement le bas de la liste sans créer de remous. Sans doute également, Paul Jorion risquait-il d’être un trublion, éventuellement indiscipliné : il a énoncé ses propres points de programme, il a une force d’intervention (blog, livres, conférences et interviews) pour les mettre en avant.

    1. @chabian
      Tout à fait d’accord, l’on a manifestement évité que Paul, en raison de son impact dans l’opinion (blog, écrits, conférences, etc..) puisse faire de l’ombre à ceux qui ont été placés en position éligible sur la liste.
      Pour cette liste hybride, tout n’est peut-être pas perdu si le PS prend enfin conscience des réels enjeux, je suggère d’écrire à Olivier Faure afin de faire en sorte que Paul Jorion figure sur la partie PS de cette liste hybride ; c’est la seule façon de redonner quelques touches de peinture ‘socialiste initiale’ à ce véhicule électoral.

  9. J’ai désapprouvé cette liste et je leur ai écrit la raison :

    Bonjour Mesdames, bonjour Messieurs,

    Je viens de recevoir votre mail. Je suis déçu du manque d’égard que vous accordez à vos adhérents.

    Vous nous présentez une liste de noms accompagnés de 3-4 lignes. Sérieusement ? N’êtes-vous pas en mesure de nous présenter une vraie profession de foi pour chaque candidat ? Une lettre de motivation (manuscrite dans l’idéal) et un C.V. digne de ce nom serait-ils trop demander ? Nous avons donc 24h pour nous renseigner plus avant sur 26 personnes pour vous dire si nous les approuvons ?

    Mais d’ailleurs où est le choix ? Accepter en bloc ou refuser en bloc votre liste. Oui, c’est bien votre liste et non la notre et on peut se demander qui « vous » êtes, puisque aucun compte rendu ou présentation claire du comité exécutif n’est mise en avant.

    Pour un mouvement qui prône le renouveau de la démocratie, je suis très déçu. Manque de transparence et de comptes rendus à la société dès le départ, avant même une quelconque élection. Ça ne présage rien de bon.

    Vous êtes en train de vous isoler dans une nouvelle bulle.

    Je désapprouve donc votre liste.

    Je vous souhaite une prise de conscience rapide.

  10. Quel gâchis. Comprends pas que vous ne soyez pas parmis les 14 noms masculins. Surtout vu certains profils au demeurant bien sympathiques.

  11. C’est bien gentillet tout ça en matière de réponse aux enjeux européens.
    Le compte-rendu des délibérations est-il disponible ?
    PP va être pépère.

  12. Je suis stupéfait et déçu à la lecture de cette liste, le mix jeunes, – sans doute très motivés, et plus âgés, – dotés d’une grande expérience et très motivés (dont Paul Jorion), ne s’est pas réellement réalisé.
    Une question vient immédiatement à l’esprit : le processus de désignation inscrit dans les statuts de PP a-t-il été scrupuleusement respecté ?
    Nul besoin d’être grand clerc pour deviner le succès de la liste hybride PS-PP qui sera présentée aux suffrages le prochain 26 mai…

  13. https://www.pauljorion.com/blog/2019/04/02/ma-candidature-a-etre-sur-la-liste-place-publique-aux-europeennes/#more-110338
    De toute évidence trop dérangeant et « subversif » pour PP faux nez et pitoyable roue de secours du PS carbonisé et moribond.
    Ce non-événement a au moins le mérite de clarifier les choses. Le combat se situe ailleurs qu’au sein d’instances et d’appareils sclérosés où ne règnent que luttes de pouvoir et ego démesurés.
    L’avenir se fera sans eux.

  14. @Paul Jorion :

    En fait , il n’y a guère que votre propre commentaire qui pourrait avoir de l’intérêt .

  15. Encore un espoir envolé!
    Pardonnons à Raphaël. Si la liste complète avait été soumise au vote des électeurs avec possibilité de classement, il est vraisemblable que Paul se serait retrouvé tête de liste eu égard au nombre de votes de sympathie initiés par les Amis du Blog, et Raphaël peut-être en position non éligible.
    C’est malgré tout un gâchis historique que d’avoir évincé PJ.
    Pour moi ce sera donc « je désapprouve ».

  16. 28 noms, 28 CV… 3 observations :

    – 1/ vous n’avez lu à aucun moment le mot « économie » ;

    – 2/ vous n’avez lu à aucun moment le mot « libéralisme » ;

    – 3/ vous n’avez lu à aucun moment le mot « capitalisme ».

    Si c’était pour faire une liste de spécialistes de l’environnement et des migrants, autant se ranger derrière Jadot et les Verts.

    1. En voilà une idée qu’elle est bonne. les Verts, la solution de repêchage pour Paul.
      Il leur apporterait à peu près tout ce qu’il leur manque.
      Et même un peu de foi dans l’écologie…

      1. Une utile précision après lecture globale de vos interventions à partir de 20h00….. :
        Lorsque j’écris, au sujet de votre commentaire de 17h53,  » Là, respect!  » , le  »  » est chronologiquement signifiant.

        Pour m’éviter toute confusion, le Claude Weill dont vous reprenez le tweet à 20h00, est-ce bien « lui » : https://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Weill …?? ce personnage à géométrie variable que je subis assez fréquemment depuis des années dans …(extrait de ce bon vieux WIKI) …  » Également chroniqueur à Nice-Matin/Var-Matin, il intervient régulièrement depuis les années 2000 sur diverses chaines de télévision comme France 5 (C dans l’air et C Politique), LCP, C8, LCI et France 24.  » ??

    2. @Julien Alexandre
      Toujours la même histoire, « se ranger derrière », c’est dans le peloton pas en tête de la course.
      La soupe est trop alléchante et l’opportunité de victoire trop facile pour que les ambitions personnelles s’effacent devant la politique.
      Ça pose quand même de sacrées questions sur les modes de scrutins et la démocratie représentative.
      Je ne suis pas un fan du RIC, mais il me semble que cette revendication mise en exergue par certains groupes est le signe d’une insatisfaction générale sur le fonctionnement des partis et de nos démocraties.

    3. Les socialistes sont trop égocentrés mais plutôt que se ranger derrière Jadot autant voter pour lui et les verts.

    4. Julien,

      Ecologie hors sol ! = « Business as usual »
      Vous reprendrez bien une petite tartine de vœux pieux à 2 balles ?

    5. @Julien Alexandre,
      Allez vous restituer une feuille de route du parti représenté avec les noms figurant sur la liste ?
      Je suis preneur en tant qu’électrice
      Bien cordialement

  17. PP était un pari de rassemblement. Loin des élections certains y ont cru. Ceci ne s’étant pas réalisé, vint le raisonnement de l’autorealisation. Mais au passage ca se fracassé sur la machine des élections. Probablement par candeur et accomodements. On ne retiendra que le chaos et la médiocrité… Dommage moi qui pensait naïvement qu’autre chose était peut être vraiment EN MARCHE !

    1. Candeur?

      Candeur: bonhomie, bonté, crédulité, fraîcheur, franchise, grâce, ignorance, ingénuité, innocence, naïveté, pureté, simplicité, sincérité.

      Réécriture: la corruption ( je dis: corruption) a permis un accident industriel et bien servi certains intérêts.

      1. Je dis candeur peut être par naïveté mais je pense que se jeter dans des élections en partant de pas grand chose et au dernier moment ça peut surement vous dépasser.
        Et l’attitude de Glucksmann me fait plutôt penser a ça. Mais je ne le connais pas et ne suis pas psychanalyste.

  18. Pas d’ouvrier, de petit employé ?
    Mais non, seulement de beaux métiers !
    Comme il y en a beaucoup chez les verts
    et au PS. PP est une chimère.
    Mais avec un Glucksmann à la tête
    Espériez vous le peuple à la fête ?
    Et vous, Paul, êtiez-vous vraiment sincère
    Pour aller dans cette pétaudière ?

    1. Ah! enfin quelqu’un de représentatif!
      Maurice Grindel ! Un pseudo à croquer!
      Moi je vote pour un homme du peuple
      Car c’est bien son cas, la preuve, regardez!
      Même ses rimes ne sont pas toutes riches.

      Mais je compatis, faire de la poésie sur un terrain si lourd, il faut des pneus de tracteur!
      Et mais quoi? Que lis-je?
      Ce serait pas un beau métier que celui d’ouvrier ou employé?
      Faudrait quand même pas tomber dans l’élitisme hein!
      Sinon, je vous reprend ma voix !

      Mais entre nous: Paul est sincère, même si il a un beau métier…
      Bon allez circulez! Vous gênez l’autocar du parti Socialiste…
      A plus, Eric.

  19. Ca prouve que vous n’en êtes pas un , et aussi dur que cela puisse paraître, pour moi, c’est un soulagement!

    Je suis d’accord avec Cloclo, ça se passe sur le net maintenant.

    Il n’appartient qu’à vous, tous ici, de se joindre à la mêlée, les FB des gilets jaunes sont des endroits rêvés pour fraterniser et construire un nouveau cadre.

    Ici même, le blog et sa blogosphère me paraît désormais anachronique. La plupart des jorionistes n’ont plus rien à prouver en matière d’intellect. Comme l’a dit Juan Nessy en réponse à Dissonnance dans une file précédente, on ne fait que ressasser les mêmes choses. Le risque est de passer pour des gorgoristes de première classe, qui ne valent pas mieux que ceux de Place Publique.

    FI a un programme digne d’ici. Je ne connais pas Mélenchon personnellement, Rufin j’aime bien, Aubry me paraît bien, Quatennens aussi. Mais je vote pour eux, sans trop y croire, car ils se sont blottis dans les chapelles pour pouvoir crier au loup. Ce sont les chapelles qui faut reconstruire. Et s’en servir comme porte voix pour prétendre les détruire, ça décrédibilise.

    Une chance est à saisir avec les Gilets Jaunes. Vous pourriez épauler un François Boulo, qui ne vous déplaît pas. Il cite Todd et Lordon comme référence, vous êtes de cette trempe.

      1. Un peu de tolérance avec ceux qui essayent, Julien.

        Bien sur dans ce chaos, on va trouver de quoi nourrir des craintes.

        Mais si on ne soutiens pas ce mouvement, ou les zad, qu’est ce qui reste ? Où donc la société est elle en train de faire évoluer son cadre ?

        Et puis, si la grande majorité des gj n’était pas sincerement républicaine et motivée par le bien commun…

        Y aurai déjà un paquet de morts…

      2. Thomas, l’opportunisme est rarement la bonne direction.
        Je pense qu’en l’absence d’un mouvement réellement spontané et bien intentionné, il est urgent de prendre son temps, plutôt que de précipiter le chaos pour le plaisir de se dire qu’on a fait bouger les choses.

      3. @Julien Alexandre
        « atterrissez les gens »
        Tu parles comme Mélenchon maintenant 😉
        En ce qui concerne le désarroi, ne fais pas semblant de ne pas comprendre, je ne parlais pas du sieur Boulo et encore moins du sieur Cauchy (proclamé gilet jaune par Bfmtv) et qui a rejoint la liste de Dupont-Gnangnan-je ne t’apprends rien.
        Si je respecte ta position antifa, je ne comprends pas ta hargne envers cet évènement gilets jaunes (j’insiste, il ne s’agit pas encore à mon avis d’un « mouvement » au sens politique où nous l’entendons).
        C’est trop facile de stigmatiser les conséquences plus que les causes. Nieras-tu que cette explosion de colère d’une catégorie sociale (parce que c’est de cela qu’il s’agit) est le fruit d’une politique ultra-libérale qui broie des vies depuis quarante ans ?
        Est-ce tu vas estampiller du sceau de l’infamie la mère célibataire qui peine à vivre de son travail à temps partiel contraint parce qu’elle a voté FN par dégoût de toutes les trahisons des partis censés la défendre et la soutenir ?
        Mais merde enfin, dans quel monde tu vis Julien ?

      4. Ah prendre son temps….je sais pas si c’est pas pire que tout le reste…

        Pasque les affreux eux, n’attendent pas.

      5. @Paul Jorion 12h07
        En chimie l’alternative à la décantation est bien souvent la réaction voire, un certain type de réaction, qui nécessite souvent un catalyseur ou un « iniciateur » : l’explosion…

    1. Arrêtez de nous gonfler avec François Boulo et votre cohorte de gugus d’extrême-droite estampillés Gilles et John.

      C’est ça l’idéal véhiculé par le blog de Paul Jorion ?!? Le rassemblement de tous les souverainistes de Méluche à Le Pen en passant par Asselineau et Dupont-Gnangnan ? Vous rigolez ou quoi ?

      1. Non en effet, l’idéal du blog de Paul Jorion serait plutôt d’avaler toutes les couleuvres possibles du néolibéralisme au nom d’une idée européenne morte depuis au moins 20 ans, comme tout bon « socialiste ». On est effectivement sur une ligne bien différente…

      2. De fait, pas un rassemblement pour les élections européennes. Non. Pour changer le régime en place, et en France. Il y a une nuance de taille. Pensez à 1789, etc…

      3. @Julien Alexandre
        Et tu as quoi en stock sur Priscilla Ludosky ? 🙂
        Là où tu vois extrême-droite, complotisme et bêtise, moi je vois surtout un grand désarroi consécutif à l’explosion du cadre politique, idéologique, culturel en place depuis la Libération.
        Nous sommes en train de changer d’ère, pour le meilleur ou pour le pire.

      4. Il te semble être dans un grand désarroi le Boulo ? Ou plutôt un habile col bleu au service d’une cause qu’il n’hésite pas à exposer à tous les crachoirs d’extrême droite financés par Poutine ? Atterrissez les gens…

      5. Julien,

        Retrouver un pouvoir de décision au niveau du pays me paraît un mal nécessaire. Il ne s’agit plus de voir l’Europe au travers les institutions d’aujourd’hui. On a mis la charrue avant les bœufs. Pour pouvoir la mettre derrière, il faut un retour à la case départ.

        Estampillé Boulo et les gilets jaunes d’extrême droite, alors que le ressort du mouvement est la pauvreté, et que ce mouvement est parti d’un soulèvement face à l’impôt! Cela n’a rien à voir avec la xénophobie… Ils ne se sont pas manifestés pour un problème de pain volé par le voisin… C’est plutôt les caractéristiques d’une lutte de classes.

        Maintenant, le lien entre souveraineté et nation est délicat, c’est vrai. Il faudra marcher sur des œufs.

      6. Tu m’excuseras Antoine, mais :

        1/ les combats d’arrière-garde du type « mon beau pays », j’ai pas le temps ;

        2/ marcher sur des oeufs en tenant la paluche à la Le Pen ? C’est cela oui.

      7. Ok mais Il faut pas oublier les souverainistes quand on veut que les pays vivent, même si l’air n’a pas de frontières. Un idéal ? Les Elfes Sylvain ??

      8. @Julien Alexandre
        Le procédé consistant à coller des petits bouts de phrases sorties du contexte de la discussion et à doubler les « phrases chocs » pour accentuer le propos me parait détestable et calque les bonnes vieilles méthodes de l’extrême droite que pourtant tu dénonces.
        @Juannessy
        Vous nous avez habitué à des propos plus dignes que des attaques sur le physique 🙁

      9. Tu te fous de ma pomme Arkao ???
        Bout de phrase ? Et TV Liberté, c’est un « bout d’interview » seulement aussi ? Il a vu de la lumière, il est entré, il savait pas le pôvre Boulo ?
        Et Thinkerview, tu peux te farcir les 2h de blabla si ça te détend, mais tu m’expliqueras en quoi « l’union de tous les souverainistes de FI à RN », ça tronque le propos qu’il y développe en long, en large et en travers ?

      10. Bah c’est toute la bile que vous inspire le mvt des GJ? La rengaine des collusions avec l’extrême droite, Poutine, le RN, et cetera. Reprenez vous. C’est un mvt social unique par sa radicalité, son autonomie et sa puissance. Ses fins égalitaristes sont éclatantes, il reconfigure complètement la réalité nécrosée du champ politique, il est un agencement réseau, Actes, opinion publique jamais vu. C’est un rhizome démocratique qui rejettent totalement la politique représentative, qui fait montre d’une audace, d’une intelligence et d’un courage extrême, alors qu’ils est en permanence soumis aux calomnies et aux violence policières, aux blessures les plus graves et à un niveau de répression judiciaire inédit. Il affronte radicalement l Etat et ses sorcelleries et ses fictions électorales pathétiques, c’est la raison pour laquelle il suscite tant de haine. L’Etat est saisi par le mouvement comme l’interface de l’exploitation néo libérale et de la destruction des biens communs. Et ainsi le RIC, qui fédére l’hétérogénéité, est sa bannière provisoire. J’adore ce mouvement, j’accepte son chaos, il ne s’est rien passé de si importante, et bouleversant, depuis des lustres. Plusieurs logiques d’organisations se construisent et s’inventent au jour le jour. Ce mouvement, qui peut être fier d’être méprisé par la gauche d’Etat, son aristocratie et ses prébendiers, est la machine qui vient.

      11. C’est une manip’ d’extrême droite, dans laquelle des gogos bien intentionnés sont tombés. C’est maintenant assez largement documenté, il n’y a que les victimes des champs de distorsion de la réalité pour affirmer le contraire (mais vous êtes malheureusement nombreux).

      12. L’adhésion aux « thèses gilets jaunes », ou plutôt à une « dynamique jilet jaune » ne correspond pas à une adhésion à l’extrême droite. Quand on se trouve dans une double nasse, cognitive et sociale (*) , on ne se pose pas trop al question « qui récupère » quand on voit la nasse un peu plus sympa là dans un coin, dans un rond-point.
        (*) Nasse cognitive et sociale, je ne sais pas ce que je dois défendre le plus. Les enquêteurs sur les GJ ont vu que dans pas mal de cas, ce sont des futurs retraités propriétaires minimaux ou locataires à tarif modeste de leur baraque, notamment au sud de la France (il y a moins de GJ en haut-de France, notamment dans les terres RN-FN).
        -> Socialement, une partie n’est pas socialement (économiquement) plus à la ramasse qu’il y a 10 ou 20 ans, mais voit une pente négative, et se sent larguée de toutes les opportunités (municipales et législatives lors des alternances, vu par la lorgnette du prix de l’énergie et de la voiture vache à lait, plus les taxes locales sans doute)
        -> Cognitivement, je pense que l’on a le contrecoup final de la fin des journaux et de l’omnipuissance de l’info sur le net. Ouest-France a beau tirer beaucoup (le + grand tirage en France) , ça ne contrebalance pas les tendances lourdes autour de l’écran. Quelqu’un qui voulait voir un peu d’info « moins mainstream » il y a 20 ans avait l’Huma ou farfouillait suffisamment son DauBé ou son Yonne Républicaine pour butiner un peu de contenu. Ce n’est pas que le contenu ait drastiquement baissé et il n’était pas plus haut que ça (on ne parle pas du quotidien du soir), c’est la « discipline » ou savoir-faire d’insister un peu pour le lire et trouver les quelques molécules d’intérêt dedans qui est devenue moins tentante, face à la facilité de l’info en ligne. Qui résiste à un véhicule motorisé pour ses besoins de déplacements quand le vélo lui coûte sueur et halètement ? On ne résiste pas mieux au remplacement de la sueur du cerveau par un truc « qui monte plus vite », mais choisi un peu la route pour vous (par effet de système et/ou par volonté occulte, merci Mme Carole Cadwalladr : affaire Cambridge Analytica&Facebook).
        Je pense que l’impression de « perte de prise » sur l’info face aux média mainstream est exacerbée dans ce contexte, et c’est ce qui donne comme résultat l’impression de « nasse cognitive ».
        Et comme résultat bis, de pousser vers la sortie quand on n’en voit une, ou ici, quand on n’en voit qu’une.
        L’espace souverainiste s’étant agrandi, même une sortie « au hasard » peut déboucher dessus. Pas au hasard, on se retrouve dans le monde merveilleux des marionnettes Brexit/Trump, mais pour l’instant, ça remue dans la nasse et la sortie vient d’être fléchée. Si on bouscule un peu la nasse, n’aura-t-elle pas d’autres sorties ?

      13. @Arkao :

        Sur le physique , j’ai essayé de me mettre au niveau du faussement mal rasé . Et au cas particulier , ma réponse du corps ne s’arrêtait pas à la tronche , mais aussi à la manière de s’exprimer et de (ne pas ) regarder vraiment « vers l’extérieur » .

        Et puis , en politique , je n’ai jamais pu piffrer les médecins et les avocats , surtout quand ils entrent jeunes et comme des météores , en politique . Vieux réflexe de répulsion et de précaution .

        C’est pas rationnel , mais ça m’arrive , et je ne m’en suis jamais mal porté .

        Sur les gilets jaunes , j’ai donné mon appréciation dès la mi novembre . Elle n’a pas changé . Ce qui a changé , c’est que les manipulateurs de plusieurs races se sont multipliés , et que les plus en détresse sont les plus manipulés et employés comme supplétifs « énergiques » pour des combats qui ne sont de fait pas les leurs .

        Si l’on reste sur le sujet de l’élection européenne , il n’y a rien à attendre des gilets jaunes pour une Europe des peuples . Alors que les problèmes révélés par les gilets jaunes n’ont de solutions pérennes et réelles que dans un cadre économique supra national .

        Lequel cadre ne semble pas devoir être vraiment interrogé par la liste PP comme déjà dit , même comme principe , principe que l’on peut trouver dans d’autres listes mais plus du niveau de l’intention que des moyens et stratégies effectifs .

        Il faudra trouver beaucoup plus d’alliés , et des plus futés et moins endettés que les français , pour chatouiller vraiment le cadre , qui semble plutôt évoluer au bénéfice exclusif des deux géants et des multinationales , en se renforçant avec des excroissances « terrains de liberté  » pour dénouer les impasses du capitalisme .

      14. La vidéo que colle JA ici est révélateur d’un profond malaise et d’une profonde erreur d’analyse de gens qui veulent prendre en main leur destin et qui n’ont plus aucun levier d’action à leur disposition (car ils mettent, pour l’heure ? de côté le mode d’action radical de la violence).

        Ce gars, F. Boulo, qui parle pas mal, plutôt posément et avec de la suite dans les idées, et un déroulement conceptuel qui coule, commet en fait une véritable erreur d’appréciation Historique. Et donc se ramasse lamentablement in fine.

        Le gars explique que la véritable dichotomie se situe de nos jours entre ce qu’ils appellent d’une part les « souverainistes » et d’autre part les « mondialistes », qui remplacerait l’ancienne opposition Droite/gauche. Pour tenter de conquérir le pouvoir, ça peut se défendre, et sur ce simple point tactique, mais en pratique, sans réalité politique, sociétale et économique derrière cela n’a strictement aucun sens.

        Le constat, l’Europe est libérale, entre les mains de lobbies, et elle est sclérosée. L’objectif, retrouver son indépendance, sa souveraineté comme ils disent, au niveau nationale et se remettre en ordre de marche.

        Mais en fait c’est un mensonge, car aucun des problèmes, je dis bien aucun, n’est soluble à l’échelle de la nation, encore moins de la région, du département, de la commune, comme certains y pensent aussi.

        C’est toute cette vision territoriale de la communauté humaine qui est de la foutaise d’attrape gogo, pour des gens qui ont d’autres arrières pensées empêtrés qu’ils sont dans leurs haines, leurs sentiments de supériorités, leurs peurs et autres sympa sentiments bien humains. Et qui sont parfois le jouet de puissants intérêts bien froids et calculés, de domination soit financière ou économique.

        La vraie coupure, elle est ailleurs, elle est entre nous, entre nous tous, car il est inconcevable, que partout des êtres humains accumulent des sommes et des moyens gigantesques quand d’autres sont à la rue et peine à survivre, c’est cette injustice là, qui ne doit pas, plus, jamais, partout, être tolérée. Comment en se regardant dans une glace le matin on peut simplement accepter un truc pareil ?

        Il faut, et ce message se diffuse de plus en plus, tout le temps répéter, partout, en tout lieu, que rien, aucune raison ne justifie des écarts de droits et de revenus entre les Hommes. Partout, sur tous les continents, l’échelle est donc bien mondiale, je ne suis pas le premier à le dire, tous les penseurs progressistes le savent et le disent depuis des lustres, c’est la communauté humaine dans son ensemble pris planétairement qui a un sens. Le reste sont des fadaises, des astuces d’autruche. Souverainiste ou mondialiste ce sont des foutaises polarisantes, qui servent simplement ceux qui se servent et se goinfrent non pas du système mais de l’état actuel des choses.

        Contrairement à la petite musique, ce n’est pas les 1% contre les 99%, encore un écran de fumée, non, non, nous sommes bien plus nombreux dans la classe dominante (25% de la population mondiales à minima) qui profitons allègrement des richesses de ce caillou et dont objectivement nous n’avons pas d’intérêt à ce que cela change. Au contraire, ils faut faire monter encore plus de gens à bord de ce « camp » dans la doxa. Vous avez bien compris, que le rapport se situe en fait entre possédants et possédés. Tu parles d’une nouvelle n’est ce pas ? Merdum vous le saviez tous. Pas la peine d’épiloguer donc.

        Alors ce qui compte maintenant, amha, c’est que dans tous les milieux, de plus en plus, et surtout chez les possédants, le discours montrant l’ignominie et la criminalité de l’accumulation des patrimoines et le discours dénonçant les différences de revenus entre les individus, soit martelé matin midi et soir. Pour moi la vraie fracture elle est là, pas ailleurs.

        De là découlent tous nos problèmes actuels. Pas la peine de voter, il faut militer, parler, diffuser, défendre, argumenter, sur le net, dans la rue, en famille, avec soi même surtout, approfondir, remettre en cause la réalité qui n’est pas descendu du ciel comme on aimerait bien le faire croire. De toute façon, on n’échappera pas à la confrontation à un moment donné, et ça ne passera pas par le vote, mais dans les têtes, ça tombera tout seul, comme un fruit mûr, avec le minimum d’effusions si le plus grand nombre des 25% se réveille enfin. Internet est l’outil idéal pour cela, les réseaux sociaux aussi, les agoras physiques, la quantité de personnes qui ont soifs d’apprendre, de comprendre, de savoir et qui aiment leurs enfants et le vivant en général est simplement incommensurable, ils vont se révéler à eux mêmes dans les années qui viennent. Et cette force remettra les pendules à l’heure (ou pas hein, je ne suis pas devin, je livre mon espérance à qui n’en veut !)

        Bon en même temps c’est Pâques aujourd’hui, alors je sonne les cloches 😉

      15. Nous sommes ici je pense des souverainistes, mais des souverainistes économiques, pas des souverainistes politiques. Une constitution économique, ce n’est pas souverainiste ?

        Je ne pense pas qu’il en aille autrement pour François Boulo, ou Priscilla Ludosky, qui sont l’un et l’autre deux personnalités exceptionnelles du mouvement, parce que totalement incorruptibles.

        Quand je vois ce qui se passe à PP, je commence même à me laisser convaincre par le RIC

      16. « Nous sommes ici des souverainistes », votre majesté ? Parle pour ta pomme et rien que pour ta pomme Vincent, et va pratiquer ton idolâtrie de gugus ailleurs (« personnalités exceptionnelles incorruptibles »… qu’est-ce qu’il ne faut pas lire…)

      17. @julien
        Je crois que tu as mal compris le souverainisme ECONOMIQUE de François Boulo

        (NDLR : vidéo RT supprimée, c’est pas la boutique de promotion de Poutine ici)

        Ne riez pas, il y a aussi dans cette vidéo, cette conseillère en optimisation fiscale, qui parle Valérie Lemercier comme dans les visiteurs !

        Je n’ai jamais entendu Boulo parler de souverainisme politique. Je crois que les Gilets Jaunes sont des soldats, des gens décidés avant tout à se battre, sans savoir ce qu’ils attendent exactement. Il faut les éclairer, ils ont toutes sorte de fantasmes, mais ils sont ouverts.

      18. Vincent, soit gentil et me pas prend pas pour un con, ça me fatigue assez vite. Quand tu rassembles des pro-euros et des anti-euros ensemble, me parle pas de « souverainisme économique ».

      19. @Julien Alexandre

        Dommage que tu aies supprimé cette vidéo. La confrontation entre François Boulo, JM Daniel, cet économiste de Alternatives Economiques dont j’ai oublié le nom, et cette avocate fiscaliste qui parle comme Valérie Lemercier (!) était très enrichissante. Mais les lecteurs du blog la retrouveront sans problème sur Youtube.

        Pour ce qui est des GiIets Jaunes, je trouve que tu tires beaucoup trop vite des conclusions :

        Ce mouvement est en ébullition. Tu ne peux pas dire « ils pensent ci », ou « ils pensent ça ». Ils sont surtout décidés à comprendre, pour ensuite prendre leur destin en main, mais sur le plan idéologique, c’est très ouvert… même si la tendance qui a l’air de s’esquisser est plutôt l’anti-capitalisme.

        Il ne faut pas le voir comme un parti, plutôt comme un syndicat d’un nouveau genre, le syndicat du chômage et du travail explosé. L’année 2017, ses 2.3% de croissance et ses investissements records (qui n’ont donné lieu pour eux à aucun changement sauf peut-être, le renchérissement du prix de l’essence), a marqué un tournant. Ils ont compris que la croissance n’était pas pour eux, et ils veulent réagir vite et fort, parce qu’il pensent que c’est leur dernière chance de renverser la table.

        Il faut leur maintenant leur donner des éléments concrets d’analyse…car ça peut partir dans tous les sens ! Juan Branco fait du bon travail, il en faudrait bien d’autres…

        Vincent Rey
        findutravail. net

      20. Ceci rejoint une analyse que j’ai faite il y a un certain temps et qui me semble toujours valide : les contestations apparaissant en ce moment sont multiples, il faudra un certain temps pour que tout cela décante.

        Il y a trois dangers : 1° le « Il n’y a plus gauche, ni droite », slogan apparu avec les mouvements fascistes des années 30, et qui signale toujours les accointances de celui qui l’énonce avec ces racines, 2° « Tout le monde est gentil », 3° « Tout le monde est méchant ».

      21. Quatennens ,Rufin lors d’une conversation précédente, maintenant Branco Boulot et d’autres.
        tellement personne ne vous sied que j’envisage la possibilité d’une pathologie mentale.

      22. L’histoire retiendra que la grâce est tombée sur Clo Clo en ce jour de Pâques 2019 , et que le seigneur lui a inspiré une homélie aussi passionnée et douloureuse qu’une crucifixion .

        Son homélie la plus compassionnelle et recevable depuis longtemps .

        Un peu préannoncée et préparée par une fulgurance ontologique antérieure .

      23. Je veux aller dans le sens de l’intervention de Paul de 12h07 le 23 (mais il faut remonter si haut le fil que je ne sais où je vais retomber). Il y a un certain temps que je pense à la Révolution de 1905 en Russie. C’est une émeute de la faim et de la révolte contre l’autocratie (pour les droits démocratiques). Ce sont les premiers soviets. Prolétaires, paysans, rassemblés derrière un pope : il est certain que les idéologies devaient aller dans tous les sens (religion, nationalisme, etc.), que l’éducation politique était faible, que les manipulations devaient aller dans tous les sens. D’où, sans doute, les trois dangers évoqués par Paul. Après avoir laché du lest, Nicolas II liquide la révolution et la régression sera sévère. En février 1917, la désorientation des soviets est encore forte. Parmi beaucoup d’autres, Lénine intervient à coup de meetings, mais ce n’est pas gagné. Le nouveau régime qui en sort est marqué par un clivage fort entre les « Majoritaires » et les « Minoritaires » (Mencheviques et Bolcheviques).
        Dès lors, se déclarer méfiant d’un mouvement populaire (GJ) pour quelques discours ne va pas. Mais il y a évidemment des éléments d’extrême droite qui cherchent à manipuler et à regrouper. De même il y a de la naïveté dans les manifestations sur le climat. Et bien des critiques de gauche qui restent au balcon…

      24. J’ai pu voir(une seule fois) le collage-vidéo de F.Boulo reprise par J.A. (22/4 à 20h00)…. ( pour des raisons techniques, là où je suis, il m’est quasi impossible de « consommer » des Gb. pour lire des vidéos..! )
        Comme elle ne dure « que » 1 min40, ce serait sympa que quelqu’un la retranscrive entièrement, répétitions comprises + avec le symbole …(…)… aux endroits des évidentes coupures.
        On pourrait ainsi tous lire/relire attentivement au lieu de simplement écouter.. et juger s’il faut nuancer, relativiser ou préciser son(J.A.) analyse, disons « tranchante ». Tiens , d’ailleurs, qu’en pense P.Jorion?

    2. Tiens tu tombe d’accord avec Branco Julien 🙂 Moi aussi il m’a convaincu, cette élection est un piège a con, le seul résultat à espérer c’est l’abstention majoritaire pour enfoncer le clou des législatives.
      Réjouissez-vous j’irais pas voter LR 😉

      1. Dup, je pense que le seul point d’accord hypothétique avec Branco sur quoi que ce soit que je puisse imaginer c’est « il pleut » ou « il fait beau ». Pour tout le reste, je range Branco sur la petite étagère qu’il se construit à chaque nouvelle intervention, et perso, je range pas mes affaires perso sur cette étagère.

      2. Julien comme tu es exigeant ! Tu dois t’enfermer dans un cocon de soie blanche uniquement entouré de fleurs, d’oiseaux d’amour et d’eau fraîche pour survivre !

      3. Sans blague ? 🙂

        Les dépenses militaire de la Russie c’est 17% de plus que la France les US c’est plus de 1000% à ton tour d’atterrir, c’est loin d’être Poutine qui nous manipule…

      4. Pour ce qui est de Branco prenez en de la graine le type il est en train de faire péter les ventes d’un bouquin qu’il a mis en ligne gratuitement… Il a forcément appris quelque chose dans toutes ces grandes écoles 🙂

      5. Juan À une certaine sensibilité, qui lui a fait malgré sa vie et ses privilèges, vouloir que les gens pauvres vivent dignement, il a failli être embauché par les gens de pouvoir à son jeune âge, Il me semble qu’il ne dis pas tout sur les raisons de ses choix mais enfin c’est vraiment bon à prendre.
        Ce type est génial.
        Tellement que j’ai un peu peur pour lui.
        Sa générosité transpire. Elle est gratuite. C’est cadeau.

      6. Je doute qu’il se contente de deux coups d’avance vu le nombre de pontes qu’il s’est mis à dos en crachant dans la soupe.
        On notera que quand on devient populaire en crachant dans la soupe c’est qu’il y a du monde qui est sur de ne pas avoir a y gouter…

      7. Naufrage (intellectuel) de Julien Alexandre qui agite sa marotte kaki pour gagner du temps. Il a dans sa bouche les mêmes mots que  » TF1  » ou  » C dans l’air « …bizarre, vous avez dit bizarre ? Et Mikheil Saakachvili, il prend en fermant les yeux sans même se pincer le nez Julien Alexandre ? Là, superbement, nul problème de conscience. Joker ! Par contre François Boulo, attention les gars, c’est le loup !

      8. Ca va sans doute te défriser Hervé, mais PP et RG, j’en ai personnellement rien à carrer. Le but a toujours été d’envoyer PJ au PE, et rien d’autre.
        Alors ton Saakachvili, tu sais ce que tu peux en faire…

      9. @JAlexandre
        « ..Ca va sans doute te défriser Hervé, mais PP et RG, j’en ai personnellement rien à carrer. Le but a toujours été d’envoyer PJ au PE, et rien d’autre… »

        CQFD. …à savoir : il est à craindre qu’ils n’aient compris n’être qu’un marche-pied , non ? d’où cette candidature non retenue.

      10. Quand on est bien entouré on se rend compte que Ses propres excréments sont aussi puants que ceux des autres.

  20. Chères toutes, chers tous,
    Mes pensées vont avant tout à Monsieur Jorion qui a engagé de l’énergie, (d’ailleurs j’attends qu’il fasse rentré dans sa compréhension globale l’énergie, à ce jour trop timide) ensuite à ses soutiens.
    Sur mon dernier post arrivé en fin de course je faisais référence à la « Survivance et/ ou sure vivance » Monsieur Jorion devrait passé ce cap de l’être éligible qu’il ne sera pas. Il gardera comme nous tous sa place et sa fonction publique de nous proposer des regards, des angles du réel. En communication non violente il y a un dessin qui montre deux individus face à face en train de regarder l’un le nombre 99 et l’autre le nombre 66. Le nombre est le réel en valeurs absolu et selon l’angle la réalité n’est pas la même. C’est toute cette accordance que nous faisons jouer dans ce blog, des propositions de lire le réel à travers celui de Paul Jorion enrichis de nos ou pas commentaires et non comment taire ou comment terre.
    Pour finir j’étais pas pour la figure de Paul, je suis encire et toujours pour un François Ruffin que je suis depuis ces premiers reportages dans la feu émission de Daniel Mermet « La bas si j’y suis », il a la sociologie et anthropologie du quotidien, j’attends le même en mode fille genre Madame Ocasio Cortez.
    Allez c’est pas grave et avec toute ma tendresse pour accompagner votre/ou pas déception.

    1. Vous rigolez ! C’est la meilleure chose qui pouvait lui arriver , euh… sauf pour le salaire 🙂

      Nota : Vous y allez pas avec le dos de la cuillère dans le style condoléances ampoulées, aurais-je râté un second degré?

    2. @ Quelartpierre
      Votre remarque concernant « l’énergie » dans la pensée de Paul m’a beaucoup fait rire : Vous avez si bien dit la chose ! Si légèrement, si doucement, que j’en rirai encore longtemps quand j’y penserai.
      Il est vrai que Paul, au début, ne considérait pas ce point capital comme étant capital. Il préférait seulement pourfendre le capital avec énergie, brillamment bien sûr, grâce à la clairvoyance dont il fait toujours preuve quand il s’agit d’analyser le monde de la finance.

      Mais je veux vous dire qu’il a fait des progrès. De colossaux progrès même. Notamment entre deux repas que j’ai eu le plaisir, avec d’autres, de partager avec lui.
      En fait, je fixe sa prise de conscience entre ces deux repas, précisément le jour où il a posté une vidéo, depuis une chambre d’hôtel en Suisse, ou en d’Autriche, ou quelque part par là-bas (il assistait à un congrès si je me souviens bien), vidéo dans laquelle il annonçait rien de moins que le pétrole, dans notre économie, était toute l’énergie pour tout, directement ou indirectement.
      Ce jour là, pour moi, en matière d’énergie, Paul est passé de rien à tout !

      Peut-être, dans ce congrès, avait-il croisé Jancovici ? (« Janco » qui dit désormais – enfin il le dit ! – que nous n’avons d’autre alternative que la décroissance.)
      Ce jour là, en tout cas, je suis sûr que Peak oil 2008 fut content. J’aimais bien Peak oil 2008. Et puis blob aussi. Et puis vigneron, évidemment (qui hante « Tweetair » désormais, sniff!), mais pour d’autre raisons.

      Personne n’a conscience de ce qu’est l’énergie. Personne ! Ni dans les médias aux ordres, ni parmi les politiques qui croient, comme en Jésus, dans les énergies renouvelables… qui ne sont pas renouvelables puisqu’elles sont toutes pétrole à la base. Et je ne parle même pas des industriels : ils sont aveugles ! Enfin, pas tous, car le feu-patron de Total, victime d’un accident de chasse-neige en plein réchauffement climatique, lui, il savait, puisqu’il a dit un jour de 2010, à des sénateurs en commission, qu’il faudrait « être con de croire qu’il y aura toujours du pétrole ».

      Tout ça pour dire que vous avez raison : Si Paul écrivait un livre d’anthropologue traitant de l’énergie-pétrole et de la relation physique qu’elle a avec l’argent pour faire l’économie, il casserait la baraque sur la place publique.

  21. Comme je dis souvent, « Il faut bien que certains essayent pour que d’autres réussissent. »

  22. @Julien Alexandre
    Je pense que vous vous égarez de voir l’extrême droite partout, financée par Poutine, etc.
    Je retiens que l’appel à voter Jupiter à précipité le pays dans une zone dangereuse proche de la guerre civile, justement ce qui était promis si MLP l’emportait. La suite , nous la connaissons.
    Si la violence des manifestants est condamnable, voir des gens se faire éborgner, sans parler de certaines violences policières laissent un goût amer sur l’évolution de notre société et de nos autorités.

      1. Reste que la Marine la derrière pour pas passer pour une chique molle elle aura quoi comme options à part les rafles et le tir a balle réelle ? ??

        Si Lepen était au pouvoir avec des émeutes depuis 5 mois et le bilan humain qu’a macron (sans compter les blindés et l’armées en deuxième ligne) OSE dire que tu serais pas dans la rue ???

      2. Le record d’hommes de paille dans une seule discussion va-t-il être battu ici? On est bien parti pour…

      3. Bien sûr que non,
        D’où la nécessité de légaliser le vote blanc qui fut largement décrié ici et ailleurs.
        Un vote blanc massif aurait créé un électrochoc alors que l’ensemble des médias appelaient à voter Jupiter.
        À défaut d’être légalisé, sa reconnaissance eut été posée.
        Au lieu de cela, nous avons une quasi concenrration des pouvoirs dans une seule main.
        Alors , abstention aux européennes ou vote blanc massif ou MLP ?
        La signification politique sera bien différente avec un vote blanc.

      4. Quand je lis ce qu’écrit Jeanpaulmichel, il me semble relire ce que je disais il y a 2 ans.

        Je répète pour ceux qui n’étaient pas là : « bien élire Macron au second tour (au lieu d’un vote blanc massif) c’est donner des voix au FN les 5 ans qui suivent, et lui permettre d’arriver au pouvoir en 2022. »

        La situation tourne hélas exactement comme je l’avais prédite …

        Et JA qui sortait à l’époque du « le FN est mort pour des années après l’échec flagrant de MLP » … Il est plutôt plus proche de phénix hélas ce FN ! Et JA un piètre analyste politique. Mais bon, comme il a un beau diplôme et que je n’ai que 2 bac+5 universitaires …

        Tolérer les violences actuelles (policières et judiciaires) va créer un énorme ressenti anti système, et on le paiera très très cher à la prochaine élection présidentielle.

  23. Ce vote ressemble à une farce. Et suis-je le seul adhérent à ne pas avoir reçu le mail pour voter, ni avoir l’adresse d’un site pour les adhérents ? Je n’ai eu aucune réponse a ma demande à PP depuis 3 semaines. Ce ne sont sûrement pas des voleurs, mais peut-être plutôt des amateurs. Ca + tout le reste, mon idée est faite sur ce mouvement…

    1. Mail pour voter reçu finalement aujourd’hui à 14h30 ! Merci qui ? Soit 5h30 pour désapprouver une liste qui ne rempli pas la mission pour laquelle j’ai payé 15€. Il fallait resté connecté… Que se passera-t-il si le « non » l’emporte ?

  24. Paul Jorion absent….d’une liste qui ne dépassera sans doute pas les 5%.
    Sa présence ou non sur la liste, j’ai de toute façon arrêté mon choix depuis 2005 : Abstention à tous les scrutins.
    Et ce n’est pas la présence probable de certains élus britanniques qui vont certes pimenté la future assemblée, dans les conditions que nous connaissons, qui donne envie de se déplacer le 26 mai.

  25. « Raphaël Glucksmann s’est illustré par ses engagements forts pour les droits humains »
    A bon ?
    Un exemple ?

  26. Je feuillète le gros bouquin « Le Congrès de Tours » Editions sociales 1980 ISBN:2-209-05391-9 ; l’histoire ne fait décidément que hoqueter, il est toujours aussi difficile de se mettre d’accord sur une plateforme commune, aussi bien au niveau national qu’au niveau européen pour contrer, à l’époque la gestion ‘bourgeoise’ des pays, et aujourd’hui la gestion ultra libérale de nos pays…
    Ironie de l’histoire, le rapport administratif du 6 septembre 1921, se termine par […] Au travail, camarades, pour sauver le socialisme français et international !
    Est signé Paul FAURE…(était-ce un ancêtre d’Olivier Faure?)

    1. Voilà,

      Je te donne mon avis car moi aussi Tout hérisse sinon,

      Le seul truc qui fera tomber toute cette bêtise, enfin, toute, je me comprends, y aura encore du boulot pour nos descendants sur d’autres plans, en tout cas, celle qui consiste à gérer cette planète comme des bourgeois, ultra libéraux maintenant, et qui date, tu le dis toi même, depuis pas mal de euh siècles en fait, c’est la diffusion des idées progressistes, et leur rabâchage sans cesse, et le net est l’outil idéal pour cela. D’ici pas longtemps, ce mode de gestion hallucinant (bourgeois & libéral…) va laisser place à un mode plus rationnel et il deviendra aussi tabou que l’a été le fait de coucher avec sa soeur ou sa môman à une époque, que d’enchaîner un être humain pour en faire son esclave à une autre. Ce qui n’empêche pas que certains encore pratique l’un ou l’autre mais ce n’est plus la majorité du genre. Je rappelle à toute fin utile, que ce n’est pas le vote qui permet de progresser, mais une coalition d’idées.

      Ce qui m’amène donc à redire ici, que Paul Jorion est bien plus profitable en tant que chercheur/penseur/auteur qu’en tant que pitre clamant dans un hémicycle. En cela, nous, les individus , avons été, nous sommes, et serons toujours souverains ! Les petits malins assis en haut de leurs tas d’ors qui l’oublient, aveuglés qu’ils sont par l’altitude et le reflet, vont finir par en découvrir l’indéfectible réalité (le plutôt sera le mieux). Car les idées d’égalité et de fraternité percolent partout sur terre (même si parfois elles traversent il est vrai des terrains boueux et se cantonnent à l’entre soi…).

      1. @CloClo
        « Paul Jorion est bien plus profitable en tant que chercheur/penseur/auteur qu’en tant que pitre clamant dans un hémicycle. »
        Hum, vous semblez cependant oublier une chose essentielle : il arrive AUSSI à Paul Jorion de rêver…
        https://www.pauljorion.com/blog/2019/03/29/ce-nest-pas-moi-au-parlement-europeen-mais-cest-un-bon-apercu-de-ce-que-ca-donnerait/
        Il faut parfois vivre de nouvelles expériences, elles créaient au fond de nous des modifications, qui nous permettent de nous grandir, il faut changer sinon… « quelque chose sommeille en nous, qui rarement ne se réveille, le dormeur doit se réveiller. »

    2. Tiens c’est marrant c’est un Pablo Iglesias qui a sauvé le PSOE de ce côté des Pyrénées. Non sans essayer de le détruire alors que son homonyme avait participé a sa fondation.

  27. Vous attendiez qui ?
    Avec Raphaël, je ne suis pas surpris d’y retrouver des inconnus aux parcours parfois étonnants, mais ce n’est pas pire que ceux de nos apparatchiks habituels.
    Reste à savoir ce qu’il vont imaginer sur les 3 ou 4 dossiers essentiels qui conditionnent une vie à gauche en Europe avec un ajustement qui correspond avec ce qui se dit ailleurs, parmi nos camarades des combats à venir.

  28. Elle est bien cette liste qu’est ce que vous lui reprochez ? Je pense qu’il y a des intelligences supérieures adeptes du surréalisme au dessus de nous , et qu’ils nous concoctent des listes , mention particulière à Tim Schmidt Allemand de naissance , et au jeune Paul Cadre ( ça s’invente pas ) d’à peine 18 ans ! Manque plus que Paul Jorion , mais non , faut pas exagérer quand même 🙂

Les commentaires sont fermés.