7 réflexions sur « Vous vous sentez largué ? Attendez, vous n’avez encore rien vu ! »

  1. (NB…si ce lien d’hier est déjà abordé ici ailleurs, je prie la modération de le supprimer…)

    Une autre vidéo quasi du même type, mais en marche arrière … et qui vaut, au propre comme au figuré, son pesant d’or…. °(^!^)°… A ARCHIVER.

    Lire absolument l’entièreté de l’article puis regarder les 8 minutes de laseconde vidéo
    Bon appétit.

    1. …. °(^!^)° …. Visiblement, certes un peu tard, je me rends compte de l’absence du lien faisant l’objet de mon commentaire précédent(10/5 à 10h56) précédé d’un avertissement à la modération sous forme de NB=
       » si ce lien d’hier est déjà abordé ici ailleurs, je prie la modération de le supprimer  » … visant un article qui relate des faits filmés, il est vrai en 2014 , mais en plein reliés judiciairement selon l’article, avec une certaine actualité de 2018/19 …!!
      ++Soit je l’ai bêtement oublié…je vais donc le (re?)publier en fin de post (et immédiatement contrôler qu’il figure bien dans la maquette soumise (à postériori?) à modération..)
      ++Soit la modération a choisi de prendre mot à mot mon préliminaire NB entre parenthèse….et donc en saine logique cartésienne a supprimé le lien, et rien d’autre dans l’édition finale de mon commentaire …validant ainsi implicitement mon préambule  » si ce lien d’hier est déjà abordé ici ailleurs  » … ce que je peux alors comprendre.. puisque c’était ma demande.!..
      Mais!!, mais j’ai beau chercher… »et ne voit rien venir »…?… Puis-je de ce fait solliciter de la modération un information précise, disons, « géographique » dans ce blog…
      Merci. Le lien donc ((de l’innocent « Huffigtonpost.fr »…)) https://www.huffingtonpost.fr/entry/anniversaire-de-carlos-ghosn-a-versailles_fr_5cd3ef95e4b0db2524b63a96?ncid=other_twitter_cooo9wqtham&utm_campaign=share_twitter

    2. « Surtout, soyons bons avec les plus faibles que nous qui souffrent, dont les animaux. Sinon, nous savons ce qui nous pend au nez. Peut-être que l’intelligence artificielle a besoin d’éducation. Et si nous en sommes nous-mêmes incapables… »

      Oui, leur foutre la paix, les protéger et arrêter de les chasser pour en faire des « trophées » de la connerie humaine !
      Tigre, lion, éléphant : ces animaux stars sont menacés d’extinction
      6 juin 2018 / Entretien avec Franck Courchamp

      Les espèces sauvages les plus populaires — tigre, lion, éléphant — sont fortement menacées d’extinction, ce que le public semble ignorer. Une étude internationale révèle ce paradoxe et propose de mettre en place une sorte de « droit à l’image » pour financer la conservation de ces espèces.
      Franck Courchamp est directeur de recherche au laboratoire Écologie, systématique et évolution (CNRS/Université Paris-Sud/AgroParisTech).

      « Finalement, ce qui vous a le plus surpris, c’est que le public n’a pas toujours conscience qu’il s’agit d’espèces menacées ou en voie de disparition… »

      « Dans un premier temps, cette liste me paraissait tellement évidente que je ne trouvais pas cela très intéressant. Mais c’est en parlant autour de moi que je me suis rendu compte combien les gens avaient une faible connaissance de l’état réel de ces populations. Sur notre site Web initial, une deuxième page demandait aux internautes d’associer ces espèces à six caractéristiques : dangereux, mignon, magnifique, etc. Une de ces caractéristiques était « menacée », et une personne sur deux s’est trompée sur sa réponse. Lorsque j’étais à UCLA [l’Université de Californie, à Los Angeles] il y a trois ans, j’ai aussi interviewé une centaine d’étudiants de plusieurs disciplines au sujet de cette liste et du statut de ces espèces. J’ai ainsi pu quantifier le degré d’erreur pour chacune de ces espèces. »

      « Le panda, l’ours polaire et le tigre sont les plus évidents, car ils bénéficient de nombreuses campagnes d’information. Mais pour d’autres, comme la girafe, les résultats sont frappants. Le public ne semble pas savoir que la girafe est une espèce en voie de disparition, que la girafe Massaï a perdu 97 % de ses effectifs en 35 années, ce qui est quasiment un génocide lorsqu’on parle d’une espèce et de ses gènes. Le public interrogé ignorait que les lions pourraient disparaître dans vingt ans si rien n’était fait. C’était un résultat que je trouvais assez probant, surtout pour des espèces qui sont les préférées du public. Car si nous n’arrivons pas à sauver le lion, le roi des animaux et l’espèce emblématique que l’on retrouve sur tous les blasons, tous les drapeaux, tous les logos sportifs, quel espoir avons-nous de sauver un papillon des forêts tropicales d’Amérique du Sud, que personne n’a jamais vu ? »
      https://reporterre.net/Tigre-lion-elephant-ces-animaux-stars-sont-menaces-d-extinction

  2. Surtout, soyons bons avec les plus faibles que nous qui souffrent, dont les animaux. Sinon, nous savons ce qui nous pend au nez. Peut-être que l’intelligence artificielle a besoin d’éducation. Et si nous en sommes nous-mêmes incapables…

    1. Intéressant. J’ajouterais que le transhumanisme est aussi et avant tout une illusion :

      1) Parce que le « programme de recherche » consistant à améliorer l’humain n’a à ce jour RIEN produit qui puisse passer de près ou de loin pour une amélioration. Le critère est simple : existe-t-il une proposition commerciale consistant à vous enlever telle partie de votre corps pour la remplacer par un équivalent artificiel qui serait plus performant ? Quel est par exemple le site de l’entreprise qui propose de vous arracher les yeux et d’installer à leur place de meilleurs yeux mécaniques ? La chose n’existe pas, de toute évidence.

      Il y a par ailleurs de bonnes raisons de soupçonner que faire advenir dans le monde réel de telles propositions serait au minimum entaché d’obstacles formidables – et systématiquement sous-estimés quand ce n’est pas ignorés par les idéologues du transhumanisme. Voire peut-être impossible en pratique.

      2) Quoi qu’il en soit, le succès d’une société ne dépend pas fondamentalement d’une « qualité du matériel humain » qui le compose. Les Européens qui ont dans les cinq derniers siècles contribué davantage que toute autre civilisation au progrès humain ne sont ni plus forts, ni plus intelligents, ni plus résistants que les habitants des autres continents. Les facteurs du succès sont ailleurs – ils ne sont d’ailleurs pas tous clarifiés tant s’en faut – ils sont au niveau de la société elle-même, ses valeurs, ses idées, son organisation etc.

      Le dernier projet transhumaniste en date a eu pour résultat la défaite de ses Übermenschen aux mains essentiellement des sous-hommes slaves de l’URSS, et tout cela a fini dans un bunker à Berlin en 1945. Ce qui permet de soupçonner que les prétendus Übermenschen et prétendus sous-hommes… ne l’étaient pas forcément en fait 🙂

      Le national-socialisme n’avait bien entendu guère de rigueur scientifique, c’était une fantasmagorie utilisant des concepts scientifiques, non un projet technoscientifique sérieux. Caractéristique que partage d’ailleurs le transhumanisme.

      Pour utiliser un langage imagé, le transhumanisme ne peut pas être rapproché du mythe de Prométhée, car celui-ci donnant aux hommes le feu leur fait certes un « cadeau empoisonné », ou du moins ambigu, qui peut être utilisé pour le meilleur comme pour le pire – mais il fait du moins un cadeau RÉEL. Le transhumanisme est plutôt du côté de Lucifer, qui fait miroiter des illusions, mais ne donne rien de réel en échange de la soumission aux côtés les plus dangereux de la nature humaine.

      Le transhumanisme est intéressant avant tout comme mouvement idéologique. En un mot : pourquoi sommes-nous conduits, ici et maintenant, à faire un tel « rêve » – ou cauchemar suivant les points de vue ? Quelles forces nous vantent, et pourquoi ce rêve nous saisit-il justement maintenant ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.