Edward Snowden et les OVNI

Ouvert aux commentaires.

Petit fouineur comme l’on sait, Edward Snowden, à l’époque où il avait accès à tous les documents secrets US (CIA, NSA), a eu la curiosité d’aller voir s’il y avait dans ce qui est classé « Top Secret », des informations sur des choses qui vous passionnent (si j’accorde foi aux courriers que vous m’adressez) : soucoupes volantes et chemtrails.

Voici ce qu’il en dit :

À titre informatif, pour ce que j’ai pu voir, les extra-terrestres n’ont jamais contacté la Terre, ou pour être plus précis : ils n’ont jamais contacté les agences de renseignement US.

Et sur quelques autres sujets où les sceptiques abondent :

Si vous vous posiez la question : oui, l’Homme a bien posé le pied sur la Lune. Le réchauffement climatique, oui c’est vrai. Les chemtrails, c’est une illusion.

En disant ça, Snowden fait sûrement énormément de déçus, mais vous avez vu, il précise « pour ce que j’ai pu voir ». Il garde l’esprit ouvert, tout comme moi-même 😀 .

La personne qui m’a signalé ça m’écrit :

Edward Snowden a la même explication que vous au sujet des théories du complot…. Bizarre bizarre… 😀

Je lui ai répondu :

J’utilise quatre pseudos, « Edward Snowden » est l’un des quatre 😉 .

L’explication en question, dans les termes de Snowden :

Nous sommes tous disposés à croire aux complots, aux conspirations, ça nous aide à donner du sens à la vie. Ça nous aide, de croire qu’il y a quelqu’un qui maîtrise tout ça, qu’il y a quelqu’un qui décide de tout ce qui va se passer.

P.S. En 2001, j’ai consacré un long texte à « La vérité (anthropologique) sur les extraterrestres ». J’y reviendrai un de ces jours.

Partager :

39 réflexions sur « Edward Snowden et les OVNI »

  1. La théorie du complot n’existe que pour mieux discréditer les complots véritable, qui si on se refaire à l’histoire ont pas mal existé .
    Sachant que les USA sont champion des désinformation tordues

    1. Vous avez raison : le pire complot c’est celui de ceux qui prétendent qu’il existe une conspiration visant à cacher (en les discréditant) l’existence de véritables complots ! À moins que ce ne soit le contraire (les connaissant, ça ne m’étonnerait même pas !).

      1. Existe-t-il une seule vérité anthropologique sur les extraterrestres ? En cette matière, la raisonnement sur la preuve nous fait perdre un temps précieux sur la recherche de la preuve elle-même. Pour ce qui concerne Roswell, les hauts-gradés, ingénieurs, membres de la DRM, etc, du Rapport Cometa considéraient en 1999 le fait comme établi, et je suis bien obligé de les croire. Ce que le sociologue Pierre Lagrange appelle le contexte général, l’éco-système autour de ces événements, leur classification, leur caractère de répétitivité, leurs caractéristiques générales. Pour ce qui est de la preuve, il n’y a que l’observation sur terrain qui peut nous l’apporter, ce qui suppose de nombreuses nuits glaciales à scruter les étoiles, et tout un tas d’autres choses à faire, comme se composer un bon réseau relationnel plongeant ses racines dans tous les milieux assez contradictoires qui s’intéressent à ce phénomène. Pierre-Gilles Bellin, « ufologue » d’occasion.

    1. Peut-être qu’ils regardent. Et s’abstiennent prudemment de rien dire. C’est sûrement ce que je ferais à leur place, comme nous sommes – jusqu’à preuve du contraire, capables du pire comme du meilleur.

      Si seulement Trump pouvait arrêter ses tweets – pour que nous fassions meilleure impression !

      1. Ou peut etre que des comme nous y en a tellement que nous sommes noyés dans la masse. Ils considèrent peut etre le bouillon de culture galactique dans son ensemble pour ne vraiment s interresser qu aux civilisations qui emergent au niveau galactique.

      1. En matière de pitreries, les politiciens ne sont pas en reste. J’ai connu p.ex. un 1er ministre belge chanter la marseillaise au lieu de la brabançonne. Mais TRUMP est un phénonème dans son genre. Un prix lui sera sans doute bientôt décerné s’il poursuit sur sa lancée! Et dans ce domaine, il ne faut pas trop le pousser. Il se suffit à lui-même.

  2. Quelle est l’hypothèse la plus effrayante finalement ? Que MM Trump, Macron, Bolsonaro and co soient des lézards extraterrestres ayant revêtu forme humaine pour nous perdre, ou que ce soient des humains au comportement somme toute assez commun ?

  3. Au début, notre cerveau a « inventé » (façon Leroi-Gourhan, le geste et la parole) des premiers concepts abstraits : « cause » et « conséquence » : il devait s’agir de reconnaitre qui avait taillé un biface tordu (untel parce qu’il a eu le poignet cassé) ou de savoir si les fruits cueillis et stockés dans un coin avait disparu par chapardage hominidés ou pour cause d’irruption subreptice du Baloo local.

    Et puis il fallu mettre dans la moulinette « cause-effet » une grosse partie de ce qui nous entoure , dont: les aléas de la nature, les maraudes louches de la tribu voisine, etc.

    Avec un tel passé commencé si tôt de vouloir « tout expliquer », on devrait plutôt s’étonner de notre adhésion majoritaire à la vérité, et du fait que les complotistes sont encore après tant de temps à vouloir caser « causer » et effet » vraiment partout, moins de 49% (C’est un peu comme ça que je m’ébahis que les cartes sont vraies (à 99,99% : les éditeurs font des erreurs).).

    Une raison qui a peut-être stabilisé la chose, structuralistement parlant, est le fait que quand nous même nous muons en cause, et devenons des « agents », nous le faisons avec le langage, le même langage que celui des « causes » et « effet ». Tant que cette identité du langage général et du langage qui nous fait agire nous collera au corps (et au cerveau), le complotisme sera une pathologie à la marge, même si la marge est grande, des fois. Si il dépasse les bornes, c’est que nous avons adopté un langage incohérent (le « mal nommer » ou l’absence de « rectification des noms » chinoises seraient notre lot).

    Ce n’est pas impossible, du fait que les « tuyaux » veulent être remplis et que ceux qui les remplissent le font sans égard pour leur « degré d’agentisme » autrement dit sans être des agents qui adhèrent à ce qu’il font.

    L’exemple microscopique dans mon domaine, la science, ce sont ces annonces de presses ni faites ni à faire, où la description du coeur de l’affaire est mal tournée (par exemple suite à traduction: exemple récent au sujet d’un record sur la fusion atteint au NIF (Natl. Ignition Facility, le mégajoule USA côté ouest) est dans la version française « une boule de 3mm de diamètre et de l’épaisseur d’un cheveu » pour la cible centrale; La traduction a oublié sans vergogne que l’épaisseur d’un cheveu concernant un « 200-micrometer-thick-wall » (de mémoire) avant cette épaisseur semblable à celle d’un cheveu (d’enfant), parce que les « microns », vous savez, c’est dur à expliquer. On a donc du supprimer d’un coup toute l’expression signalée « 200-micrometer-thick-wall », et du coup, plus de « wall », de coquille autour de la bille, juste « l’épaisseur comme un cheveu », sur la soupe !

    Bref, il y a une instabilité ajoutée par les interactions « à grande distance » médiée par les « médias » de ce qu’est une cause et de ce qu’est un effet. Et trop peu de mots, peut-être, pour tous les cas réels où c’est dans la zone grise.

    1. Voilà, et dans le brouillard de la zone grise, on passe notre vie à croire qu’on y voit quelque chose….
      Et on tombe, et on se cogne, quelle misère…

    2. @Timiota
      La recherche du sensationnel couplé à la recherche de la meilleure audience dont la résultante sera le meilleur profit pour l’éditeur du média est une des causes de ce phénomène, malheureusement, la vulgarisation mal maîtrisée de faits scientifiques peut induire des choses erronées dans l’esprit du plus grand nombre, mal formé à la rigueur scientifique…
      Un autre phénomène à étudier, est l’impact de l’utilisation des ‘tweet’ via les réseaux sociaux ; certes, il faut en général être concis dans l’exposé de ce que l’on écrit dans ces médias, mais il serait bien avant de tapoter sur son clavier, de se souvenir de l’expression ‘il faut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler’ et donc de transposer cela à la manipulation du clavier de son photophone…

  4. L’avis d’Edward Snowden sur ce sujet présente un intérêt, mais cette compilation vidéo aussi : https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=tL3UTmr4o24
    et bien sûr ces articles : https://www.nexus.fr/theme/exologie/
    Je recommande aussi la lecture des livres de Gerard Aartsen.
    Je partage l’avis de Marc Luyckx qui explique que les frères de l’espace vivent sur des plans vibratoires plus élevés et que nous ne pouvons pas les voir sauf quand ils abaissent leur vibration volontairement. voir son interwiew sur thinkerwiew notamment.
    La vie est présente me semble-t-il partout, c’est seulement sous des formes qui surprennent les matérialistes.

      1. Il vas encore falloir tout vous reexpliquer !
        Le decalage du spin de 1.618 produit une modification de la valeur du quanta energetique induisant a son tour une retroaction dans la concaténation de la boucle graviationnelle quantique. Donc le niveau vibratoire augmente proportionnellement CQFD 🙂 🙂 🙂

      2. Ah bon ? J’avais cru comprendre que pour expliquer les extraterrestres invisibles il fallait appeler au secours une physique qui n’existait pas.

        Ceci dit, vous vous souvenez peut-être que dans mon livre Défense et illustration du genre humain, il y a un chapitre expliquant pourquoi il est très peu probable qu’il y ait dans l’univers d’autres créatures comme nous. Voir ici : Marc Defant, géochimiste : notre existence d’animal technologique tient du miracle.

      3. Salut les jeunes !

        Pour ma part, quand je lis ceci tiré du lien de Paul Jorion :

         » Marc Defant, vulcanologue et professeur de géochimie à l’Université de Floride méridionale à Tampa, qui, dans une conférence TEDx intitulée « Pourquoi nous sommes seuls dans la galaxie », explique que l’apparition d’êtres intelligents de notre type requiert la conjonction d’événements extrêmement rares d’un point de vue statistique, devant de plus se produire dans un ordre bien précis. » « MARC DEFANT, GÉOCHIMISTE : NOTRE EXISTENCE D’ANIMAL TECHNOLOGIQUE TIENT DU MIRACLE »

        On truc me chiffonne intellectuellement, car en lisant ceci, je prends en pleine face les propos d’un parfait croyant créationniste. On a exactement ce genre de raisonnement avec n’importe quel croyant à propos de l’impossible succession d’événement permettant la survenue de l’oeil, donc miracle donc d.ieu ! La preuve de l’existence de d.ieu en sorte mais ici renversée en la preuve de l’inexistence des ET… Assez marrant.

        Or, que constatons nous, dans les faits, c’est que les briques permettant la vie sont plutôt communément répandues dans l’Univers, et que disposant du Temps et des Interactions des Lois physiques on peu légitimement poser sans trop d’erreur le postulat totalement inverse, à savoir que les êtres vivants ne sont pas une exception dans l’Univers, au contraire. Vient ensuite la capacité d’une vie « intelligente » (je laisse l’appréciation de ce que cela recouvre à vos esprits brillants) qui serait là quasi impossible, comme les croyants repoussent sans cesse d.ieu derrière chaque avancée de la science… ? C’est une position de croyant, rien d’autre cela n’a rien de démonstratif, l’Homme au dessus de tout étendue à TOUT l’Univers ? C’tte blague de croyant !

        Dans l’Univers et dans le temps, les vies intelligentes sont légions comme les bactéries de mon estomac ! Quasi évidence, mais malheureusement, échange possible ou pas, là est le problème (distance, temporalité, volonté, avancée, …).

        Espérant avoir était clair.

  5. En tout cas c est rassurant pour ce qui est des extraterrestres. Avoir la technologie pour venir nous visiter et contacter la NSA en arrivant faudrait il qu ils soient stupudes !!!

      1. Oui, sûr! je mentionnais son « ouvrage », son livre, il me semble qu’il y a des paragraphes beaucoup plus intéressants à l’intérieur 😉

  6. Les OVNIS ont remplacé les anges, Jung a écrit dessus. La technique n’oblitère pas le besoin de « numineux »… N’est-ce pas monsieur Jorion?

  7. « Tout le monde veut croire aux théories du complot parce qu’elles aident à donner un sens à la vie « , a-t-il dit sur le podcast. « Ça nous aide à croire que quelqu’un a le contrôle, que c’est quelqu’un qui décide. »

  8. Si c’est comme ça « nous sommes seuls dans l’Univers »…
    alors il (nous) vient un appel, une vocation, une obligation: survivre et coloniser cet Univers, partout où c’est possible, et pas que dans notre petite galaxie.
    « Le possible, faisons le tout de suite, pour l’impossible, on peut se donner un délai ».

    (absolument aucune allusion au Brexit !)

  9. Comme la vie sur terre est apparue il y a 3 ou 4 milliards d’années, il me semble que nous sommes en droit de nous demander si nous sommes réellement les êtres vivants les plus intelligents qui y aient jamais vécu.

    Puisque le CO² ça va et ça vient, on peut aussi être optimiste et se dire que la prochaine version a des chances d’être moins catastrophique…

  10. Ce n’est pas parce que les extra terrestres ne s’intéressent pas à nos nombrils qu’il faudrait laisser nos nombrils en déduire que les extra terrestres n’existent pas .

  11. Cependant, il y a bien une règle concernant les secrets à ne pas divulguer, poursuit-il : le formulaire standard 3-12. « Et ce dernier Edward Snowden explique essentiellement : “Maintenant que je connais tous les secrets et que je sais où vivent les extraterrestres, je n’en parlerai à personne”. »

    Cela va faire plus de 17 ans en décembre 2002 plus exactement que la première empreinte extraterrestre génétique a été trouvée et identifiée oui les extraterrestres sont déjà là sur terre et les extraterrestres nous espionnent tous le temps en fait les extraterrestres scrutent le monde entier lol

    1. Les extra-terrestres, chais pas bien… mais Poutine?
      Espionnage et manipulations, donc présence. Ça c’est du sûr. Prouvé.
      Vous contestez ? alors vous êtes un suppôt de Vlad l’empaleur. Donc, évidence, les extra-terrestres sont à notre conscience comme un substitut à Vlad.

  12. Deux regards sur notre relation à l’univers
    – Les derniers progrès de la technique laissent entrevoir l’existence de planètes pouvant héberger la vie
    – La vie extraterrestre existe
    Faut-il se battre pour déjouer notre extinction imminente afin de prouver que les ovnistes avaient raison ?
    Moi, je dis OUI !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.