Ce qu’il nous faut maintenant…

Ouvert aux commentaires.

Ayant lu le plus récent billet de Vincent, je me suis posé la question : de quoi ai-je besoin maintenant ? Ayant exclu la bouteille de rhum, j’ai pensé au révérend James Smith.

Votre réponse diffère peut-être de la mienne. Je vous propose néanmoins de la partager !

(The Goodness of Jesus par le révérend James Smith).

Partager :

15 réflexions sur « Ce qu’il nous faut maintenant… »

  1.  »When I think of the goodness of Jesus and what He has done for me […]  »
    Euh !Je ne suis pas persuadé de cela. Le gospel song, c’est joli mais cela s’arrête là, car à bien analyser, les afro-américains chantent cela depuis des lustres et leur sort ne s’est guère amélioré venant de cette voie…, à chacun ses croyances.

  2. L’on parle beaucoup du Chili en ce moment, voici ce que chantait Victor Jara (assassiné le 16 septembre 1973 à Santiago), paroles de Atahualpa Yupanqui, ‘Preguntitas sobre Dios’ :

  3. The Goodness of Jesus ?

    Y date le Reverend.
    Y’a peu, le pape a déclaré que Jésus n’était pas Dieu tout le temps.
    Si j’ai bien compris, Jésus n’était pas Dieu ( ou un dieu ?) quand il était en chair et en sang (*) sur terre. Avant sa naissance, oui. Après qu’il soit ascensionné au Ciel, à droite du Père, oui. Mais entre les 2, non. Déité variable, donc.
    Ce qui a fait tiquer certains. Le Pape serait hérétique, et bien sûr schismatique.
    A quand un Concile de Constance? Avec bûchers comme conclusion pour les relaps.
    /*************/
    (*): l’ expression consacrée est ‘en chair et en os’ mais vu l’exploitation canonique de la chose… Pour ceux pas habitués: on bouffe pas les os, même rituellement.

  4. L’aspect composite des commentaires au billet de Vincent me conduisent à solliciter de votre part l’ouverture d’un débat entre vos lecteurs ( ou les personnes qui ont soutenu votre candidature aux dernières élections?), à partir d’un billet posant nettement le problème. Par habileté ou par réserve vous introduisez la question
    « que faire? » en proposant l’écoute d’un gospel … Il n’en faut pas moins pour montrer la dimension sinon métaphysique du moins  » sur le fond » des origines d’un risque inégalé d’effondrement : la faute au capitalisme? au libéralisme? la perte du  » religieux »? s’agissant de la nécessité de remodeler les institution ( culturelles, éducatives, politiques, économiques) pour et par la collectivité. Merci d’avance.

  5. Ce qu’il nous faut maintenant ? Que ça change, sans doute !

    Collision :

    CICE, chez Carrouf, une affaire lucrative : 259 emplois crées, 755 millions versés.

    https://www.francetvinfo.fr/economie/commerce/competitivite/cice-le-groupe-carrefour-a-percu-755-millions-deuros-et-cree-259-emplois_3679327.html

    Pour tous les Numéros 6, chez Pôle-Emploi, ça paye moins, forcément.

    https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/chomage/assurance-chomage-voici-les-nouvelles-regles-d-indemnisation-en-vigueur-a-partir-du-1er-novembre_3680093.html

    Alors Jesus… bon.

    (Petit solo de violon à déguster)

  6. Ceci dit… Jésus.

    Collision :

    « À celui qui a, on donnera encore, et il sera dans l’abondance, mais celui qui n’a rien se verra enlever même ce qu’il a »

    https://www.pauljorion.com/blog/2017/04/13/la-condamnation-imparable-de-la-concentration-des-richesses-par-un-certain-j-c/

    ISF, Flat tax, Exit tax…

    Pendant ce temps-là :

    https://www.francetvinfo.fr/economie/immobilier/reforme-du-logement/allocation-logement-les-regles-vont-changer_3691659.html

    Après les chômeurs, les allocataires… faut bien payer les cadeaux fiscaux !

    (Coller ici la vidéo de monsieur Jorion avec Eric Woerth, ce soir ou jamais, je crois, mais que je ne retrouve pas !)

    « Et maintenant vous allez racler jusqu’à l’os les derniers reliquats de « l’Etat Providence » !  »

    Alors Jésus. Bon…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.