3 réflexions sur « Impeachment : Rébellion parmi les Évangéliques »

  1. Donc, si je comprends bien, l’ « Ukraine gate » révélé par un lanceur d’alerte et partiellement validé par Trump « himself », souffre d’un excès d’égoïsme qui dépasse les bornes morales chrétiennes.
    Je pense plutôt que Nancy Pelosi et les Démocrates ont très bien manœuvré pour faire sortir les grands pontes de la communauté chrétienne hors de leur mutisme. L’acte d’accusation contre Trump se concentre sur des violations de principes constitutionnels (on remonte à l’époque glorieuse des fondateurs des USA) et la déposition (lecture) s’est faite sous le regard bienveillant de « In God we trust ». Ce qui a obligé les leaders républicains à bricoler la défense de leur protégé avec des insinuations dignes de l’envol d’une mouche à merde, mais chrétienne authentifiée du Ier siècle BC.
    Polarisation quand tu nous tiens, tactiquement les Démocrates obligent les chrétiens à se positionner, s’arrêteront-ils là, ou porteront-ils le fer jusque dans le corps des armées ?

  2. L’éditorial de Mark Galli a clairement fait du bruit. Cela dit, ne connaissant pas le protestantisme évangélique américain, j’ai essayé d’en savoir plus sur ce que représente Christianity Today dans ce mouvement, et voici comment Galli lui-même le décrit dans un entretien (1) sur son éditorial

    « Vous sentez-vous déphasé par rapport à la masse des évangéliques aux Etats-Unis – et particulièrement les évangéliques blancs – qui pour l’essentiel soutiennent Trump ?

    Galli : Oui. C’est juste un fait de la vie. Du moins depuis que je suis rédacteur en chef, je n’ai jamais imaginé que nous, à Christianity Today, parlions au nom de tous les évangéliques. Nous parlons pour les évangéliques modérés, de centre-droit et de centre-gauche. L’extrême-droite… ils ne nous lisent pas. Ils ne se soucient pas de ce que nous pensons. Ils pensent que nous avons été cooptés par le gauchisme. Je comprends donc que nous ne représentons pas l’ensemble du mouvement. Et quiconque pense que le CT le fait, ce n’est tout simplement pas le cas. »

    L’éditorial est certainement un événement remarquable, mais je me demande du coup quelle sera sa véritable portée. Sans doute de faire réfléchir un certain nombre de personnes. Mais pas nécessairement beaucoup, vu son audience semble-t-il assez réduite

    Voir encore cette opinion (2) à la fois lucide sur Trump et arrivant à une conclusion opposée à celle de Galli, à partir de prémisses et de convictions chrétiennes conservatrices semblables

    « Je ne suis pas vraiment en désaccord avec beaucoup des points soulevés par l’éditorial de Christianity Today.

    (…) Quant à la question de 2020, quand Trump était un hypothétique avec les défauts de caractère qu’on lui connaît, j’ai voté 3e parti. Je n’allais pas voter pour lui ni pour Hillary. Maintenant, nous avons une foule de démocrates, chacun progressivement plus fou que l’autre, et tous soutiennent l’extermination légale totale des êtres humains qu’ils jugent commode en plus d’autres politiques terribles. Je devrai me tenir le nez pour le faire et je préférerais que ce soit Pence au sommet, mais je voterai pour Trump en 2020. Il n’est pas le Président hypothétique auquel on ne peut pas faire confiance. C’est un politicien profondément imparfait et immoral qui a étonnamment réussi à tenir nombre de ses promesses de campagne et à ne pas gaspiller la vie de nos soldats et marins pour des causes justes qui perdent leur raison d’être. »

    A noter aussi, même si c’est anecdotique, cette observation de Rod Dreher, lui aussi chrétien conservateur, regardant en direction de la France (3) et s’étonnant que parmi les Français qui ont des convictions semblables aux siennes

    « Plus surprenant encore, ils sont tous des fans de Bernie Sanders »

    Comme quoi le conservatisme et le christianisme ne signifient pas nécessairement exactement la même chose dans des pays différents 🙂

    (1) Source : https://www.theatlantic.com/politics/archive/2019/12/christianity-today-trump-removal/603952/
    (2) Source : https://theresurgent.com/2019/12/19/on-that-christianity-today-editorial/
    (3) Source : https://www.theamericanconservative.com/dreher/new-french-right-mark-lilla-catholic/

    1. « L’éditorial est certainement un événement remarquable, mais je me demande du coup quelle sera sa véritable portée. Sans doute de faire réfléchir un certain nombre de personnes. Mais pas nécessairement beaucoup, vu son audience semble-t-il assez réduite. »

      Pourquoi cet enthousiasme morose à dire que cela n’aura aucun impact (« ne pas se créer de faux espoirs » ?), alors que … cela a DÉJÀ un impact, puisque tout le monde en parle ? Si Christianity Today est insignifiant, pourquoi tout ce ramdam à propos de ce qui y est écrit ? Pourquoi MÊME le Blog de PJ en parle-t-il ?

      Cela me rappelle ces mails que je reçois – je ne sais pas, une demi-douzaine dans une journée – qui me disent « PERSONNE ne parle de X ou Y ? » Et je leur réponds : « Personne, sauf la demi-douzaine de personnes qui dans la journée m’ont dit que … personne n’en parlait ! ».

      « un lecteur » ici est beaucoup plus proche d’avoir saisi ce qui vient de se passer quand il écrit :

      Je pense plutôt que Nancy Pelosi et les Démocrates ont très bien manœuvré pour faire sortir les grands pontes de la communauté chrétienne hors de leur mutisme.

Les commentaires sont fermés.