The Washington Post : George Conway : Je crois le président, et en lui, le 5 février 2020

George Conway: I believe the president, and in the president

© The Washington Post

George Conway est avocat. Il est par ailleurs l’époux de Kellyanne Conway, conseillère à la Maison-Blanche.

Je crois le président, et en lui.

Je crois que le Sénat a raison d’acquitter le président. Je crois qu’un procès équitable est un procès sans témoins, et que le procès était donc équitable. Je crois que la Chambre a été injuste parce qu’elle a rassemblé des preuves contre lui. Je crois que si le président fait quelque chose qui, selon lui, va lui permettre d’être réélu, c’est dans l’intérêt du public et ne peut pas être le genre de chose qui entraîne une mise en accusation.

Je crois que l’ancien conseiller à la sécurité nationale John Bolton n’a pas de témoignage pertinent parce qu’il n’a pas quitté la Maison Blanche en bons termes.

Je pense que l’appel du président était parfait. Je crois qu’il est très préoccupé par la corruption en Ukraine. Je crois que le président peut trouver l’Ukraine sur une carte.

Je pense que l’Ukraine a interféré avec les élections de 2016 et que la suggestion en sens contraire de la communauté du renseignement est un mensonge du Deep State. Je crois que le serveur du Comité national Démocrate se trouve en Ukraine, où CrowdStrike l’a caché.

Je crois que le président Barack Obama a mis sur écoute les téléphones du président en 2016, et que l’enquête sur la Russie était un complot pour l’empêcher de gagner, même si les complotistes ne pensaient pas qu’il puisse gagner.

Je crois qu’il y avait un conflit d’intérêt dans le cas de l’ancien conseiller spécial Robert S. Mueller III parce qu’il a résilié son abonnement à l’un des clubs de golf du président, et que lui et ses Démocrates enragés ont mené une chasse aux sorcières pour détruire le président. Mais je crois que le rapport de Mueller a totalement disculpé le président, car il n’a constaté aucune collusion ni obstruction.

Je crois qu’il serait correct que le président dise qu’il attrape les femmes par leurs p—–s, parce qu’il est une star, et les stars sont autorisées à le faire. Mais je crois qu’il n’a pas dit cela, même s’il s’est excusé pour cela, parce que je crois que la cassette « Access Hollywood » a été trafiquée, parce qu’il a dit que c’était le cas.

Je crois que E. Jean Carroll a menti lorsqu’elle a accusé le président de viol, parce qu’il a dit qu’elle n’était pas son type. Je crois que les dizaines d’autres femmes qui l’ont accusé d’inconduite sexuelle mentent aussi, parce qu’il n’aurait jamais pensé à les attraper par leur p—–s ou autre chose.

Je crois que le président ne savait pas que Michael Cohen payait la star du porno Stormy Daniels, et que Cohen l’a fait de son propre chef, parce que le président n’avait aucune raison de la payer. Je crois que le président remboursait Cohen pour son expertise juridique.

Je crois que le président est un bon chrétien, parce que les pasteurs de la télévision le disent, et qu’il est normal qu’il ne demande pas le pardon de Dieu, parce qu’il n’en a pas besoin, puisqu’il est l’Élu. Je crois que le président connaît la Bible, et que deux Corinthiens valent mieux qu’un.

Je crois que le président veut rendre publique sa déclaration d’impôt mais ne l’a pas fait parce qu’il est sous contrôle fiscal, c’est pourquoi il s’est battu jusqu’au niveau de la Cour suprême pour ne pas la divulguer. Je crois qu’il la divulguera lorsque l’audit sera terminé, et qu’elle montrera qu’il est aussi riche et honnête qu’il le dit.

Je crois que le président est un génie très stable, et qu’il nous le répète sans cesse parce que c’est vrai.

Je crois que le président sait épeler. Je crois que toutes les fautes d’orthographe qu’il fait sont dues au fait qu’il est un homme très occupé qui ne regarde pas beaucoup la télévision, ou c’est une manière d’asticoter intentionnellement les gauchistes.

Je crois que l’ouragan Dorian se dirigeait tout droit vers l’Alabama. Je crois que la carte du président n’a pas été modifiée avec un feutre, et que si elle l’a été, il ne l’a pas fait, puisqu’il n’en avait pas besoin parce qu’il avait raison.

Je crois que le président n’a pas appelé le PDG d’Apple « Tim Apple », et qu’il a dit « Tim Cook de Apple » très, très vite, mais que s’il a dit « Tim Apple », c’était pour économiser les mots, ce qu’il essaie toujours de faire.

Je crois que les éoliennes sont dangereuses et causent le cancer. Je crois qu’il y a eu une fusillade de masse à Toledo et qu’il y avait des aéroports pendant la Révolution, parce que le président l’a dit.

Je crois que le président est en train de vaincre le socialisme, malgré les subventions qu’il verse pour sauver les agriculteurs de son protectionnisme et les 3,2 milliards de dollars qu’il a ajoutés à la dette nationale pendant son mandat.

Je crois que le président a fait d’énormes progrès dans la construction du mur, que le Mexique a payé pour le mur dans le cadre de l’accord commercial, que le mur s’étendra bientôt de San Diego au Golfe du Mexique, que les caravanes de migrants s’arrêteront net et qu’il ne s’effondrera pas.

Je crois que le président a un taux d’approbation de 95 % parmi les Républicains, et qu’il n’est pas nécessaire de citer les sondages pour cela.

Je crois que le président a eu la foule la plus nombreuse de tous les temps à son inauguration, en dépit de ce que pourraient montrer les photos des bureaucrates de gauche.

Je crois qu’il n’y a plus de menace nucléaire en provenance de la Corée du Nord.

Je crois que la Chine paie tous les droits douaniers perçus sur les marchandises chinoises importées.

Je crois que le président est sincère. Je crois que les médias Fake News ont menti à chacune des 16 241 reprises où ils ont affirmé qu’il avait fait une déclaration mensongère ou trompeuse.

Je crois que le président est désintéressé et qu’il fait toujours passer les intérêts de la nation en premier. Je crois qu’il n’est pas narcissique, mais il aurait le droit de l’être s’il l’était.

Je crois que le président n’exercerait jamais ses pouvoirs présidentiels pour faire avancer ses intérêts personnels, et même s’il le faisait, ce serait bien, parce que tout ce qui est dans son intérêt personnel est nécessairement dans l’intérêt de la nation également.

Je crois que l’article II de la Constitution donne au président le droit de faire tout ce qu’il veut.

www.DeepL.com/Translator (avec l’aide de Paul Jorion pour les cas difficiles 😉 )

Partager :