12 réflexions sur « Ennio Morricone (1928-2020) »

  1. Ennio il était écolo?
    On est des pastèques à ce qu’il parait.
    Rouges à l’intérieur, bien juteuses et sucrées. Hmmmmmmmm

  2. Une muse hic et nunc pour accompagner le monde reptile. (°!°)

    —-> Once Upon a Time in the West – The Danish National Symphony Orchestra

  3. Même si Sergio Leone est un excellent réalisateur, le succès d’un film – il le semble que c’est lui même qui l’affirmait- dépend en grande majorité de la musique.

    1. Salut Pierre,

      Demandez donc à Hitchcock, Clouzot, Rohmer, Haneke et quelques autres ! https://www.senscritique.com/liste/Les_films_sans_musique/262894

      Il me semble que « Locke », dernier truc vraiment bien que j’ai vu dernièrement, croule pas sous la bande son non plus…

      Ensuite si l’on parle « succès » sans présumer ni de l’intérêt, ni de la qualité, « Le projet Blair Witch », se pose un peu là quand même.

      Bonne soirée !

    1. Aaah ! Jack Beauregard… Anthologique !

      J’avoue deux faiblesses (parmi tant) : le western et la musique Cajun (pour les tonalités). Ce qui fait qu’un peu honteux, j’ai, pour une fois, apprécié le morceau du jour 😉 !

      Sinon, pour les amateurs de western qui ne l’auraient pas vu, je conseille « Jesuit Joe » ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Jesuit_Joe ) adapté d’une BD d’Hugo Pratt – avec un solo d’harmonica de barjot que j’aurais bien placé là mais je ne le retrouve pas – et dans la version française, Kalfon comme narrateur emplumé. Onirique.

      Et de Jim Jarmush, « Dead Man », sur une bande son de Neil Young ( https://www.youtube.com/watch?v=6bw_ET8IDys ). Une tuerie !

      Bonne journée !

Les commentaires sont fermés.