12 réflexions sur « Ennio Morricone (1928-2020) »

  1. Ennio il était écolo?
    On est des pastèques à ce qu’il parait.
    Rouges à l’intérieur, bien juteuses et sucrées. Hmmmmmmmm

  2. Une muse hic et nunc pour accompagner le monde reptile. (°!°)

    —-> Once Upon a Time in the West – The Danish National Symphony Orchestra

  3. Même si Sergio Leone est un excellent réalisateur, le succès d’un film – il le semble que c’est lui même qui l’affirmait- dépend en grande majorité de la musique.

    1. Salut Pierre,

      Demandez donc à Hitchcock, Clouzot, Rohmer, Haneke et quelques autres ! https://www.senscritique.com/liste/Les_films_sans_musique/262894

      Il me semble que “Locke”, dernier truc vraiment bien que j’ai vu dernièrement, croule pas sous la bande son non plus…

      Ensuite si l’on parle “succès” sans présumer ni de l’intérêt, ni de la qualité, “Le projet Blair Witch”, se pose un peu là quand même.

      Bonne soirée !

    1. Aaah ! Jack Beauregard… Anthologique !

      J’avoue deux faiblesses (parmi tant) : le western et la musique Cajun (pour les tonalités). Ce qui fait qu’un peu honteux, j’ai, pour une fois, apprécié le morceau du jour 😉 !

      Sinon, pour les amateurs de western qui ne l’auraient pas vu, je conseille “Jesuit Joe” ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Jesuit_Joe ) adapté d’une BD d’Hugo Pratt – avec un solo d’harmonica de barjot que j’aurais bien placé là mais je ne le retrouve pas – et dans la version française, Kalfon comme narrateur emplumé. Onirique.

      Et de Jim Jarmush, “Dead Man”, sur une bande son de Neil Young ( https://www.youtube.com/watch?v=6bw_ET8IDys ). Une tuerie !

      Bonne journée !

Les commentaires sont fermés.