Ennio Morricone (1928-2020)

Partager :

12 réponses à “Ennio Morricone (1928-2020)

  1. Avatar de Jeanson Thomas
    Jeanson Thomas

    Et bien sur,

  2. Avatar de Lucas
    Lucas

    Ennio il était écolo?
    On est des pastèques à ce qu’il parait.
    Rouges à l’intérieur, bien juteuses et sucrées. Hmmmmmmmm

  3. Avatar de François Corre
    François Corre

    Les bleus, les gris, The Civil War, on y revient…
    Donald, « mèche courte, planque-toi connard »… 😉
    https://www.youtube.com/watch?v=t8DzB090GG4

    1. Avatar de Jeanson Thomas
      Jeanson Thomas

      Mon morceau préfèré !!

      https://youtu.be/S_yTkiStLD8

  4. Avatar de octobre
    octobre

    Une muse hic et nunc pour accompagner le monde reptile. (°!°)

    —-> Once Upon a Time in the West – The Danish National Symphony Orchestra

  5. Avatar de Pierre
    Pierre

    Même si Sergio Leone est un excellent réalisateur, le succès d’un film – il le semble que c’est lui même qui l’affirmait- dépend en grande majorité de la musique.

    1. Avatar de 2Casa
      2Casa

      Salut Pierre,

      Demandez donc à Hitchcock, Clouzot, Rohmer, Haneke et quelques autres ! https://www.senscritique.com/liste/Les_films_sans_musique/262894

      Il me semble que « Locke », dernier truc vraiment bien que j’ai vu dernièrement, croule pas sous la bande son non plus…

      Ensuite si l’on parle « succès » sans présumer ni de l’intérêt, ni de la qualité, « Le projet Blair Witch », se pose un peu là quand même.

      Bonne soirée !

    1. Avatar de 2Casa
      2Casa

      Aaah ! Jack Beauregard… Anthologique !

      J’avoue deux faiblesses (parmi tant) : le western et la musique Cajun (pour les tonalités). Ce qui fait qu’un peu honteux, j’ai, pour une fois, apprécié le morceau du jour 😉 !

      Sinon, pour les amateurs de western qui ne l’auraient pas vu, je conseille « Jesuit Joe » ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Jesuit_Joe ) adapté d’une BD d’Hugo Pratt – avec un solo d’harmonica de barjot que j’aurais bien placé là mais je ne le retrouve pas – et dans la version française, Kalfon comme narrateur emplumé. Onirique.

      Et de Jim Jarmush, « Dead Man », sur une bande son de Neil Young ( https://www.youtube.com/watch?v=6bw_ET8IDys ). Une tuerie !

      Bonne journée !

Répondre à Pierre Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. @Christian Brasseur Interdiction totale et partout de la corrida, Constitutionalisation du droit des femmes au libre avortement, réintégration des soignants…

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta