Trump : bulletin de santé

The Guardian (18h52) :

Une source proche du président, qui serait son chef de cabinet à la Maison-Blanche, Mark Meadows, a informé les journalistes samedi matin [6h de moins que Paris] :

Les signes vitaux du président au cours des dernières 24 heures ont été très préoccupants et les prochaines 48 heures seront cruciales en termes de soins. Nous ne sommes pas encore sur la voie d’un rétablissement complet.

(19h06) : L’Associated Press rapporte que le président était sous oxygène alors qu’il était encore à la Maison-Blanche, et avant d’être admis à l’hôpital vendredi.

Partager :

14 réflexions sur « Trump : bulletin de santé »

  1. Et si le deep state avait programmé une contamination et, – oh zut alors quelle machance ! – un échec des soins prodigués ?

    Trump n’ayant jamais compris / accepté qu’il fallait s’arrêter et ne pas se représenter…

    1. Zut alors, M. Jorion ! il va falloir ajouter l’éventualité d’un complot à coup de COVID-19 dans votre tome 2 sur l’abominable Donald !

      1. Que Trump ait chopé le coronavirus, c’est une turpitude de plus dont le Deep State est manifestement responsable !

        Qui d’autre que le Deep State aurait pu lui envoyer la nuit des ondes dans le cerveau pour le forcer à ne pas mettre de masque et à ne débiter que des âneries dans la journée ?

        4
      2. Paul, ce n’est pas mon option favorite, Trump étant assez stupide pour se contaminer tout seul. Cependant, vu les dégâts qu’il fait au pays, il se peut que certains se soient posé la question qu’il ne fallait surtout pas qu’il ne passe aux élections. Profitant de la cérémonie de la nomination de la nouvelle juge à la cour suprême, et connaissant les habitudes de Trump en matière de « non gestes barrières », il est assez facile de contaminer des objets que l’on sait qu’ils seront manipulés par Trump. De l’envoyer ensuite en hôpital militaire ; de bidouiller un traitement pour que celui-ci ne soit pas efficace ou même contre productif, au nez et à la barbe des médecins. Voire même de ne rien bidouiller, car la liste des comorbidités de Trump étant importante, ceux-ci suffiront pour le tuer ou le mettre suffisamment affaibli pour qu’il soit hors-service.

      3. Plusieurs autres hypothèses sont également envisagées :

        1) Amy Coney Barrett est en réalité plutôt une dangereuse anarchiste qui, se sachant positive, a délibérément embrassé Trump sur la bouche.

        2) Les prétendus « 8 grammes d’anticorps monoclonaux » ingurgités hier par Trump étaient en réalité du novichok.

        3) Trump a été exfiltré vers la station spatiale internationale, et c’est un sosie qui est monté dans l’hélicoptère.

        7
  2. Ce qui est à craindre c’est un effet : « ce qui ne me tue pas me rend plus fort » malgré les sondages pour Biden… C’est lui « the chosen one » ou un truc comme ça (?)

  3. La communication officiel du médecin en charge diffusée sur france-inter vers 18h était très, très différente, tout à fait rassurante.

    1. Oui et ce « médecin en charge » s’est emmêlé les pinceaux en parlant de 72h depuis que le test positif est connu, ce qui est probablement la vérité plutôt que les 48h officielles.

      Les journaux anglophones font leurs gros titres sur le fait que cette déclaration rassurante est en contradiction avec le communiqué de Meadows, chef de cabinet à la Maison-Blanche :

      The Guardian : « Confusion mounts over Trump’s true condition after doctor’s Covid briefing – live »
      The New York Times : « TRUMP, HOSPITALIZED WITH VIRUS, SAID TO HAVE ‘CONCERNING’ SYMPTOMS – Covid-19 Live Updates: Trump Is Not Out of Danger, Official Says »
      The Washington Post : « Trump’s vitals over past 24 hours are ‘very concerning,’ chief of staff says »
      The Los Angeles Times : « New questions emerge about when President Trump was sickened by coronavirus »
      USA Today : « Trump’s condition was ‘very concerning’ over past day, White House official says on day of mixed messaging »

      Etc.

      1. A ce stade, la question est de savoir si on préfère croire le seul médecin de la bande ou des politicards, communicants ou autres journaleux. Si ça peut vous rassurer, à titre personnel je n’ai pas plus confiance en la parole des uns que des autres, mais du coup pour ce qui est de l’état réel du président des états-unis, on est pas plus avancé.

      2. Bonsoir,
        C’était sous le pot de Dissonnance que je voulais intervenir mais je ne peux pas.
        On s’en fout complètement d’accord, mais en fait non parce que ça n’a pas le même effet à la lecture.
        Mais qu’importe en fait, a la réflexion cela va aussi bien en suite de notre hôte.
        Donc :
        « Il ne faut jamais souhaiter la mort des gens » => Dominique A.
        Et : rien ne sert d’espérer si l’on n’ose pas vivre 😉
        Bref, ne vous inquiétez pas, tout va bien se passer ;)))

        1
  4. Et si Sars-cov-2 avait été créé par les Chinois pour se débarrasser in fine de l’encombrant Trump, au prix d’une gigantesque pandémie mondiale ? N’oublions pas que les Chinois pensent très loin, genre « billard à 3 bandes », et donc, ont tout planifié en voyant qu’ils se dirigeaient inévitablement vers la guerre avec les EU ? Peut-être un deepstate chinois à mettre en parallèle avec le deepstate américain ? 😉

Les commentaires sont fermés.