13 réflexions sur « Ile de Houat, le 27 mai 1977, Discours de Joseph Le Hyaric lors de la venue du Président Valéry Giscard d’Estaing »

  1. Ce film me fait penser au documentaire de Raymond Depardon « une partie de campagne » où l’on suit la campagne de VGE en 1974 et où comme dans le petit film précédent le futur président se balade librement au milieu des gens , embrasse des enfants , conduit sa propre voiture dans Paris : l’attitude de la foule est bienveillante pour ne pas dire amicale et les opposants se montrent toujours respectueux. Tout ceux qui ont assisté à une visite présidentielle ses dernières années seront sans doute comme moi saisis par le contraste …

      1. oui certes , mon commentaire avait pour objet la dégradation du rapport entre les élites politiques et la population. Les impasses dans lesquelles se sont fourvoyées la gauche comme la droite y sont évidemment pour quelque chose.

  2. Que de nostalgie Mr Jorion.
    J’ai du coup été lire vos 2 autres chroniques sur Mr Le Hyaric.
    C’est bien là que je perçois toute cette amitié que vous avez créée avec ces marins.
    C’était un dur Métier à cette époque comme le travail dans les champs aussi pouvait l’être ( je connais cela un peu mieux).
    Merci pour ce passage de Giscard dans l’île, là c’est pareil je n’ai pas été Giscardien ( au contraire d’une figure locale que vous connaissez Mr Raffarin) et pourtant.
    Il vient en hélico, pas de sous-marins nucléaires ni des bateaux de guerre n’ont l’air de croiser au loin de l’île, pas 100 CRS et gendarmes à sa descente d’hélico, mais c’est qu’il n’avait à l’époque pas peur du peuple ??,
    Et dites moi quand en 2009 vous le rencontrez de nouveau et que vous écrivez à l’époque : « …. certains inconvénients, comme des articulations qui font « crouï… crouï… », ou le fait d’avoir divers morceaux d’anatomie remplacés par des machins en plastique ». Vous n’aviez que 65 ans !!!
    Du coup je ne regrette pas de m’être mis à la pratique au taî-chi et chi gong il y a plus de 20 ans à 48 ans.
    Portez-vous bien, la nostalgie nous rajeunit tout le temps voir les expériences faites en psy sur ces histoire là.

  3. Medellín, le 7 octobre 2020

    Cher Paul,

    ¨ILE DE HOUAT, LE 27 MAI 1977, DISCOURS DE JOSEPH LE HYARIC LORS DE LA VENUE DU PRÉSIDENT VALÉRY GISCARD D’ESTAING¨.

    Je regarde attentivement cette vidéo, et je reste perplexe lorsque je vois passer le temps chronologique entre 3.42 et 3.52 (plus au moins)… puisque c’est bien sur le portrait de Georges Pompidou, mort le 2 avril 1974, au mur.

    Ou est-ce que le discours de M. Le Hyaric en mai 1977 touchait aussi a des évenements du passé?

    Cordialement,

    Johan

  4. Je n’ai jamais apprécié Giscard mais Macron ne daignerait même pas rendre visite à ces gueux qui sentent le poisson, incarnent la base, une base pour laquelle il n’a que mépris, alors que lui incarne le sommet …
    Et même si par je ne sais quel hasard, il venait, il trouverait encore moyen de faire un discours d’une vacuité stupéfiante, comme il en est coutumier, voire un discours donneur de leçon malgré une méconnaissance crasse de ce que vivent les gens de Houat.
    Si par un hasard, malheureux, il venait, je plains par avance les iliens d’avoir à supporter les commentaires imbéciles des médias qui ne manqueraient pas de venir servir la soupe à ce crétin.
    Chantal Montellier, un dessin ?

    1. @Dominique – e

      Sa splendeur Élyséenne néonicotinoïde dirait :

      –  » Si à 50 ans, tu n’as pas encore acheté un yacht, c’est que t’as raté ta vie et pourri celle de tes gosses « 

  5. Belle photo 36 ans en arrière.
    Il est vrai que les discours des 2 chefs : VGE et jo le hyaric sont remplis de gratitude tant pour la pêche en général que pour les pêcheurs de l’île

  6. Bonjour,
    Très intéressée par l’évolution de la nourriture préhistorique est-il possible de savoir ce que mangeaient nos ancêtres ?
    Est-ce que la pêche était la 1ère nourriture ?

  7. Je voulais dire que la pêche en rivière a été très réglementée et que les pêcheurs professionnels ont arrêté leur métier. Les marais asséchés par les grands céréaliers ont mis fin à la nourriture préhistorique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.