38 réflexions sur « Vidéo – Inculpation de miliciens pro-Trump dans le Michigan »

  1. Nancy Pélosi voudrait enquêter sur le dernier test négatif de Trump pour éventuellement faire jouer le 25ème amendement.
    Quel intérêt pour les démocrates de jouer cette carte quand Trump s’enfonce tout seul avec le concours des Républicains ?

    A moins que les Républicains finissent par admettre que c’est cuit avec Trump candidat, et qu’ils décident de le ‘débrancher’.
    A moins que les démocrates anticipent cette action des Républicains et ainsi préfèrent prendre les devants … pour ne pas permettre aux Républicains de se refaire une santé après s’être débarrassés de leur candidat perdant.

    https://www.lemonde.fr/international/article/2020/10/09/les-democrates-veulent-enqueter-sur-la-capacite-de-trump-a-gouverner_6055327_3210.html

    1. J’ai lu que dans le cocktails de médicaments pris par Trump, il y avait des amphétamines qui auraient un effet psychotrope.
      Qu’il se soigne, aucun problème, mais s’il doit prendre des substances connues pour altérer la capacité à prendre des décisions dans ce cadre, qu’il cède la place à son VP le temps de finir son traitement…

      1. Si vous supprimer les amphétamines ou produits dopant à tous les leaders , vous allez en perdre la moitié d’un coup .

      2. Sophie, oui, certes.

        Mais imaginer que sa capacité à prendre des bonnes décisions puisse se dégrader, est-ce que ce n’est pas précisément de la science fiction ? 🙂

  2. Pierre-Yves : Ne pas oublier qu’il y a beaucoup d’avocats et beaucoup de démocrates qui sont avocats dans ce pays.
    Donc pour moi c’est plutôt le même syndrome , ce mouvement de Pelosi et al. que les avocats qui attendent les patients en sortie d’hosto et qui disent à ceux dont l’opération n’a pas bien marché qu’ils peuvent attaquer l’hosto légalement, et qu’ils n’ont qu’à signer un accord sur le partage des dommages et intérêts à l’avance, etc. Je vois bien ces gens obnubilés par trouver la faille légale (façon le Marchand de Venise de William S. mais moins malin) et ne pas voir la nécessité d’un aggiornamento idéologique (Biden sera une sorte de Hollande, faut pas se faire d’illusion, mais il est vrai que leur pays a subi via 4 ans de Trump autre chose qu’un Sarkozy (je ne pensais pas pouvoir dire ça en 2007 !), un Sarko qui n’avait pas pu faire plus que fricoter un an ou deux avec Khadafi dans la série des grosses conneries, avant d’appliquer un agenda de droite de type triangulation assez classique (et qui a marqué certes l’aggravation du décrochement dans la recherche publique française, pour ce que j’ai à en connaitre) et de Bismuther dans des trafics d’influence d’une bassesse et d’un arrivisme juste ordinaire.

    5
    1. La saillie drolatique est comme la victoire, elle a beaucoup de pères. Alors peu importe qu’elle soit d’Oscar Wilde, Clémenceau, Churchill ou d’Einstein, car celle qui nous dit que les américains sont directement passés de la barbarie à la décadence sans avoir jamais connu la civilisation imprègne nos mentalités d’européens.

      En réalité la république oligarchique française, particularités locales mises à part, dégénère de la même manière que sa cousine américaine. Le scandale de l’élection volée de Deubeulyou en 2000 en Floride valant bien celui de la nomination d’un parfait inconnu à la présidence de la république en 2017 par les milliardaires et leur presse. Quant aux quatre longues années de trumpisme, elles peuvent aisément se comparer sur l’échelle de l’ignominie aux graves soupons concordants et documentés qui nous disent que la candidature de M Sarkozy en 2007 a possiblement était financée par un dictateur libyen et qu’une fois au pouvoir, M Sarkozy aurait possiblement utilisé l’armée française, non pour venir en aide au peuple libyen, mais pour faire taire définitivement son maitre-chanteur.

      4
      1. Tout à fait d’accord avec Roberto.

        A ceci près que la bas, aux USA, le FBI finalement vient au secours de la démocratie tandis que chez nous, les services de renseignement et la police seraient plutôt le vers dans la pomme.

        Voir et surtout écouter les enregistrements de Bernard Squarcini sur Mediapart.

        2
  3. Cette fois ci je vais me faire un peu oublier, je ne savais pas qu’il existait des chefs d’états aussi puissant.
    Ça fait très froid dans le dos.

  4. Coucou,

    Je viens de lire que trump refuse le prochain débat…

    Tout un programme.

    C’etait tellement prévisible. A faire douter de nouveau de tout ce circus !

    Bonne journée

    Stéphane

  5. « The Wolverine Watchmen a été fondé par Pete Musico, 42 ans, et Joseph Morrison, 26 ans, qui ont vécu ensemble à Munith, Michigan, et qui sont maintenant chacun accusés – entre autres – de menace terroriste, d’appartenance à un gang, de soutien matériel à des actes terroristes et de possession d’une arme à feu lors de la commission d’un crime. »

    « Les six hommes qui ont été arrêtés mercredi soir sont : Adam Fox, Ty Garbin, Kaleb Franks, Daniel Harris, Brandon Caserta, tous résidents du Michigan, et Barry Croft du Delaware. Ils pourraient écoper d’une peine de prison à vie si jugés coupables.
    Pour mener à bien leur projet, les six hommes ont contacté les Wolverine Watchmen, avec qui ils se sont entraînés pour l’opération.

    « Les sept autres hommes associés au groupuscule local Wolverine Watchmen ont été arrêtés pour avoir planifié une opération en vue d’attaquer le bâtiment du Capitole et de kidnapper des responsables du gouvernement, dont la gouverneure, a déclaré la secrétaire de la Justice du Michigan, Dana Nessel. »

  6. 1 / Paul dit assez clairement que Trump est en train de dévisser. D’indices subtils en affirmations plus nettes, nous voyons cet Ubu en proie au gâtisme.
    2/ Cette histoire de covid-19 dont Trump aurait été atteint et dont il aurait guéri grâce à des potions magiques est bien moins que convaincante.

    J’ai l’intuition qu’il faudrait s’attacher à relier les deux prémisses.

  7. Ah ! Oui, merci Paul Jorion pour ses informations « chirurgicalement » ciblées qui viennent conforter mes intuitions nébuleuses qui me bredouillaient qu’il ne fallait pas paniquer avec cette ombre rousse et que « tout de même », il existe encore des forces vives et éclairées pour contenir ce « Frankenstein » échappé du livre de Marie Shelley et dont on n’avait plus de nouvelles.
    Cette vidéo du jour colle si bien avec l’entête du blog.
    C’est dans ces moment-là qu’il faut savoir dire MERCI.

  8. Malgré les sondages en faveur de Biden, malgré les attitudes récentes de Trump, je n’arrive pas à me dire autre chose qu’en fait il restera quand même en place par des astuces juridiques. Je ne vois pas du tout le parti républicain se faire hara kiri en désavouant Trump puisque sans lui il va dépérir quitte même à piétiner toutes les règles en place. Si la victoire de Biden est nette et sans discussion tellement l’écart serait grand le soir même de l’élection, ce serait alors la seule manière pour des républicains de désavouer Trump mais si pratiquement à cause des votes par correspondance, le vote ne serait pas aussi nettement en faveur de Biden, là cela va vraiment être une bataille de juristes et là Trump a l’avantage au vu des nominations de juge faites aux différentes cours d’appel et à la cour suprême.

    1. Vous oubliez la vigilance de l’ Etats Unis . Comme le rapporte PJ, il semblerait bien que tout soit sous contrôle depuis un bon moment.
      Outre le FBI, je pense que l’armée s’il le fallait est- et se tient prête- à sauver son pays…

    2. Si la Cour suprême avalisait une élection frauduleuse c’est la démocratie américaine qui se saborde.
      La Cour suprême perdrait toute crédibilité.. La bi-polarisation est totale, on n’est donc plus du tout dans le même cas de figure que lors de l’élection de Bush junior où Gore avait été fair play.
      Qu’il y ait une majorité de juges conservateurs c’est une chose, mais faire fi de l’esprit des institutions c’en est une autre. Je ne suis pas certain que Trump serait suivi dans son coup d’Etat…

      1. J’espère aussi, il est vrai que l’avantage des juges de la Cour Suprême c’est que les juges sont nommés à vie et que donc ils n’ont plus aucune influence extérieure.

    3. Même si la majorité des juges de la cours suprême sont du camp républicain, ça ne les à pas empêchés de déjà recaler des lois de Trump.
      Étant nommé à vie, ça les détache de la « particratie », ils n’ont plus à se montrer « loyaux » à qui que ce soit….les « pères fondateurs » n’étaient pas tout à fait des imbéciles….

  9. Je suis curieux de voir ce que donnera le procès des gens arrêtés au cours de cette opération menée par de supposés preux chevaliers du FBI se tenant parait-il prêts à défendre le pays contre la tyrannie qui menacerait.

    Opération préventive pour le salut futur de l’ordre constitutionnel, ou bien très opportune opération de propagande politique ?
    Nous saurons peut-être un jour si tout ça était du lard ou du bidon.

    En attendant de savoir si nous avons gobé aujourd’hui une nouvelle théorie démocrate du complot, si on parlait des bien réels abus de pouvoir commis par madame la gouverneure contre la population du Michigan ?
    La Blanche Neige de la semaine agit hors-la-loi dans son Etat depuis cinq mois, et ça CNN et MSNBC l’ont oublié dans leur conte de fées.

    Au moment où les supposés séditieux étaient bouclés avec grand fracas, les décisions que la gouverneure Gretchen Whitmer impose au nom de la lutte contre le Covid19 étaient jugées inconstitutionnelles par la Cour Suprême de l’Etat.
    Le 2 octobre la Cour a jugé que la Gouverneure utilise abusivement une vieille loi d’urgence comme fondement pseudo légal des décisions auxquelles elle soumet depuis le mois d’avril la population de l’Etat, un peu plus de dix millions de femmes et d’hommes.

    Associated Press, 3 octobre
    https://apnews.com/article/virus-outbreak-legislature-michigan-legislation-gretchen-whitmer-c79f38dc0cd73f4f2d175b2a30460131

    Deux décisions de justice ont condamné la gouverneure Whitmer le 2 octobre :

    – (the governor) “did not have authority after April 30, 2020, to issue or renew any executive orders related to the COVID19 pandemic” under the 1976 Emergency Management Act.
    Décision unanime, 7-0

    – “The Governor did not possess the authority to exercise emergency powers under the EPGA because the act unlawfully delegates legislative power to the executive branch in violation of the Michigan Constitution.”
    4 voix contre 3

    Les jugements et leur discussion sont lisibles ici
    http://publicdocs.courts.mi.gov/SCT/PUBLIC/ORDERS/161492_52_01.pdf

    1. Que les démocraties se défendent contre ces milices fascistes et suprémacistes blanches qui entendent kidnapper des gouverneurs élus et les juger de manière expéditive, cela vous met de mauvaise humeur car comme vous nous l’expliquez gentiment, vous êtes leur ami. Nous sommes donc fixés à votre sujet, merci beaucoup.

  10. Monsieur Jorion votre réponse lapidaire tape à côté.
    Vous me prêtez des amitiés que je n’ai pas, en fondant votre affirmation sur des propos que je n’ai pas tenu.
    Merci d’écrire où j’aurais expliqué ici que les milices fascistes et suprémacistes blanches sont mes amies.
    Je n’aime pas les groupes violents, quels qu’ils soient.

    Ensuite vous pourrez peut-être nous dire si vous pensez que la gouverneure du Michigan ne viole pas la loi dans son Etat, en imposant à dix millions d’habitants depuis cinq mois des mesures coercitives qui sont inconstitutionnelles.

    1. Monsieur Nicolas, c’est le virus lui-même qui étant anticonstitutionnel de par son ADN nous force à des mesures inconstitutionnelles. C’est cette particularité de sa nature qui le fait qualifier de « calamité ».

      Je suis ravi d’être déjà parvenu à vous faire prendre vos distances vis-à-vis de groupes suprémacistes blancs. C’est un premier pas. Je vous inviterai à en faire d’autres.

      4
  11. De plus en plus de voix dans la communauté médicale se lèvent aux Etats-Unis et dans le monde contre les mesures de confinement.
    Ce virus m’ apparaît de plus en plus comme un prétexte à une restriction croissante des libertés individuelles, et à la destruction économique des petites et moyennes entreprises au profit du big business, alors que se profile une crise financière et monétaire historique dont le Covid ne fait qu’accélérer l’avènement. Depuis l’inversion de la courbe des taux sur les bons du trésor US début juin 2019 puis les massives opération REPO de la Fed à l’automne le compte à rebours du prochain choc est dores et déjà enclenché.

    En ce qui concerne Donald Trump vous vous êtes je pense enfermé dans une thèse.
    Le rapport Mueller, le rapport Horowitz, les propos forts du Pr Jonathan Turley lors de la procédure d’impeachment, le procès du General Flynn, le témoignage du Pr Robert Esptein devant le Sénat sur l’influence de Google sur les élections américaines, sur la question raciale les prises de position de Bret Weinstein, de Candace Owens, de Brandon Tatum, du Dr Ben Carson, etc tout cela n’a semble t-il pas existé dans votre compréhension de ce qui s’est passé aux Etats-Unis depuis que D. Trump a fait campagne en 2016.

    Et votre fixation sur la pseudo menace fasciste trumpienne vous fait passer à côté de choses plus fondamentales.
    En 2018 alors que madame Blasey Ford bredouillait des histoires de slip imaginaires devant les élus américains, vous ne voyez pas alors que Républicains et Démocrates votaient de concert l’opacification totale du budget fédéral avec l’adoption du standard 56 du Federal Accounting Standards Advisory Board.
    Cela se produisait quelques mois après la publication des travaux du Dr Mark Skidmore et de son équipe sur le budget du HUD et du DOD de 1999 à 2015 : il manque vingt et un mille milliards de Dollars sur cette période. Le Pr Skidmore est un économiste spécialiste des finances publiques à l’Université de Chicago. Toutes ses demandes d’explication aux administrations concernées ont été peu ou prou ignorées.

    1. Votre premier commentaire ici a consisté à nous faire connaître vos sympathies pour les milices blanches suprémacistes. Votre second commentaire a consisté à dire que la gouverneur du Michigan qui allait être trucidée par ceux-là, l’aurait bien mérité. Je vous ai fait savoir que les lecteurs de mon blog seraient probablement peu réceptifs. Ce qui fut effectivement le cas. Maintenant vous nous proposez un hit-parade de personnalités d’extrême-droite toutes plus au moins liées au suprémacisme blanc (même les malheureux Afro-américains sur la liste). J’ai le sentiment d’avoir affaire à un démarcheur en savonnettes qui sonne pour la troisième fois à ma porte alors que je lui ai déjà dit deux fois que je n’étais pas intéressé.

    1. Certaines positions du blog ne sont pas épargnées dans la seconde partie (Brexit, Russiagate, Gilets Jaunes).

      Quand vous l’écrivez comme cela on pourrait croire que l’article s’oppose ou dément ce que je publie sur mon blog, or ce n’est pas cela que vous voulez dire, vous voulez dire :

      Certaines positions du blog sont confirmées, confortées, dans la seconde partie (Brexit, Russiagate, Gilets Jaunes).

      1. Bonjour monsieur Jorion,

        Euh… Ben nan, en fait…

        La deuxième partie traite du « complotisme de gauche » et il me semble bien qu’il critique la position des « réformistes » – que j’envisage plutôt comme étant la position modérée du blog vs les radicaux (Lordon, Lundi matin…) – quant à ses positions sur le Brexit, le Russiagate et les Gilets Jaunes.

        Je n’ai pas pu m’empêcher d’y voir immédiatement deux positions, celle du blog sur le Brexit et le Russiagate et la mienne sur les Gilets Jaunes (pour en avoir suivi avec enthousiasme les débuts, enthousiasme vite douché par les frasques des « non-leaders » autoproclamés et proches de certains cercles créationnistes monétaires entre autres… Hélas !).

        Aurais-je la berlue et relue ?!

        Je cite « Les fantasmagories du complot à gauche » dans la partie 2/2 :

        https://lundi.am/Conspiration-et-fantasmagorie-a-l-ere-de-Trump-et-du-Covid-3491

        « (…) Mais ne croyez pas que les réformistes soient en reste : le référendum sur le Brexit ? Le résultat d’un complot russe et d’un lavage de cerveau massif. Le mouvement des Gilets jaunes ? Idem, ou du moins ce serait un phénomène piloté. Et que dire du présumé Russiagate comme explication bien pratique pour se défausser de toute responsabilité dans la victoire de Trump en 2016 ? Ce sont de bons stratagèmes pour ne laisser paraître aucun malaise ou ressentiment envers les élites responsables des politiques néolibérales des privatisations et de l’austérité, autant de politiques qui ont accru l’exclusion et l’inégalité. »

        Ai-je définitivement la comprenette altérée ?

        1. Ah non, vous avez raison. Quelle poisse !

          Je l’avais dit à propos de Taddéi, pourquoi sommes-nous condamnés aujourd’hui à ce qu’une vraie presse d’opposition ne soit plus financée que par Poutine, et soit obligée de lui faire allégeance, même si c’est « en douce » comme ici ?

        1. Poutine financerait un organe de presse qui « Selon certains journalistes … serait proche du Comité invisible » (Wikipédia) ? Vous voulez rigoler ?

          Par contre, il y a un abonné sur mon blog qui paie avec une étonnante régularité ses 4 € mensuels et dont le nom se termine par « … popov » : il y a anguille sous roche !

Les commentaires sont fermés.