Covid-19 – Décélération des entrées en réanimation, par A113

En bleu, la dynamique (tendance à l’augmentation-diminution des entrées en réanimation), en rose le potentiel de freinage-accélération

La forme de cette « poussée » épidémique est décidément celle d’une courbe très érodée.

Il se confirme un potentiel de baisse des augmentations (on est passé de 4% à 2% d’augmentation quotidienne en 15 jours, et on peut espérer arriver à zéro à la fin du mois (donc une activité hospitalière devenant étale, mais on peut craindre que le plateau ne dure tout l’hiver) et le freinage est autour de -1,7% .

Pour ce qui concerne les questions posées sur le fil précédent, je dirais que depuis 30 ans, on ne se donne plus les moyens d’affronter ce genre de crise . Comme si ça ne concernait que les pays « en voie de développement », qui eux sont bien équipés (en premier la Chine , le reste des pays asiatiques, l’Afrique …)

Epidémiologie-infectiologie : des disciplines médicales pour les pauvres. Mais c’est en rapport avec la politique générale diffusée dans tous les pays occidentaux depuis le début des années 80 (voire 70). Donc dire : « On va créer 4.000 lits dans un mois ! », c’est comme fabriquer 4.000 véhicules sans pouvoir former de chauffeurs !!! (conduire un véhicule H24 , demande trois chauffeurs +++, 3 x 8h).

4.000 lits , ce sont 20.000 soignants !!! pour les  faire fonctionner. Donc les prendre ailleurs (dans les services moins urgents, embaucher des personnels ailleurs, donc en priver d’autres …) , quelle mentalité ignoble ++

Donc on retombe sur la même discussion concernant différents services publics (transport, infrastructure, école…).

Pour ce qui concerne le débat sur le R0, les choses sont assez compliquées car il y a un R0 correspondant aux caractéristiques propres au virus et ensuite des « interprétations » liées à la réalité de son potentiel contaminateur qui varient dans le temps, suivant la pondération de divers facteurs, des données statistiques dont on dispose,  de leur fiabilité, de la façon dont ces chiffres sont collectés … ? etc … et j’en passe….

Donc, on a une idée des capacités « à la louche » de reproduction de ce virus comparée à d’autres (en valeur moyenne):

  • – H1N1 : 1,5
  • – Grippe saisonnière : 2,5
  • – Ebola : 2,5
  • – Covid-19 : 2,5
  • – Sras : 3
  • – VIH : 3,5
  • – Hépatite B : 5
  • – Varicelle : 8,5
  • – Rougeole : 12 à 18

Ensuite , il s’agit par des mesures sanitaires ou un vaccin  de modifier le R0 théorique pour qu’il passe en dessous de la barre des 1.0 en  tant que R0 effectif.

Pour ce qui concerne l’état de santé de Mr Trump, je dirais comme la mairie de mon village, confrontée dans notre maison de retraite à un cluster ayant fait beaucoup de cas : « La municipalité tient à rassurer, aucun cas grave n’est à déplorer, beaucoup sont même asymptomatiques. »

On en reparlera dans quelques semaines…

Partager :

34 réflexions sur « Covid-19 – Décélération des entrées en réanimation, par A113 »

  1. C’est vrai ce que dit XTIAN : merci pour la constance dans l’effort !

    Une petite réflexion sur le R0 : malgré quelques lectures je ne comprends pas ce que veut dire ‘un R0 correspondant aux caractéristiques propres au virus’.

    Si ça veut dire le taux de reproduction si on ne faisait rien, qu’on ne savait même pas qu’il y un virus et un problème avec ce virus, comme par exemple les poules dans un poulailler ou les betteraves exposées à la jaunisse, il semble évident que le taux de reproduction effectif serait surtout déterminé par les conditions d’existence des victimes potentielles : entassement dans le poulailler industriel, ou distanciation sociale des poules de chaque ménage, monoculture intensive et à très large échelle ou diversité culturale dans un paysage agricole riche (des milliers de variétés de maïs, mais +/-1 seule cultivée aux USA)…

    Vu les descriptions que je lis, un malade est une vraie fontaine de virus, pour ne pas dire une cataracte : des millions de virions dans le moindre éternuement, la moindre crotte, le plus petit bisou, tout ça dans le « but darwinien » de contaminer in fine au moins 1 personne.

    Le charmant bouquin « les manèges de la vie » distinguait deux grandes stratégies de reproduction : la stratégie du gros bébé (homme : bébé = 5% du poids de la mère, du coup on en fait peu, on s’en occupe, etc.) vs stratégie du petit bébé (huitre : 200000 oeufs abandonnés dans l’eau).

    Mais alors c’est quoi le R0 de l’homme, de l’huitre ? En pratique on voit que depuis quelques temps c’est >1 pour l’homme et ??? pour l’huitre.

    J’ai loupé une idée ? Merci pour vos éclaircissements éventuels.

    1. Merci de votre question
      Ro =transmissibilité initiale (dans une population vièrge)
      R effectif = transmissibilité en cours d’épidémie
      transmissibilité=nombre moyen de personnes infectées par un même infecteur
      ici , R0=3 , R effectif = 1,07 (dernier chiffre , mais il y a plusieurs methodes de calcul ……)

    2. Le R0 c’est compliqué…

      Dans la version française de Wikipedia le R0 est traité de façon assez sommaire: https://fr.wikipedia.org/wiki/Nombre_de_reproduction_de_base

      La version anglaise permet de mieux saisir la complexité de la chose: https://en.wikipedia.org/wiki/Basic_reproduction_number

      En voici quelques extraits traduits par Deepl: Le R0 n’est pas une constante biologique pour un agent pathogène car il est également affecté par d’autres facteurs tels que les conditions environnementales et le comportement de la population infectée.

      Dans les populations qui ne sont pas homogènes, la définition de R0 est plus subtile. La définition doit tenir compte du fait qu’un individu infecté typique peut ne pas être un individu moyen.

      L’utilisation de l’expression R0 dans la presse populaire a donné lieu à des malentendus et à des distorsions de sa signification. Le R0 peut être calculé à partir de nombreux modèles mathématiques différents. Chacun d’entre eux peut donner une estimation différente de R0, qui doit être interprétée dans le contexte de ce modèle.

      Bien que R0 ne soit pas modifié par la vaccination ou d’autres changements de la sensibilité de la population, il peut être modifié par l’éloignement physique des personnes et d’autres politiques publiques ou interventions sociales.

      1
      1. C’est fort possible mais je m’interroge surtout sur notre santé mentale, le graphe est plutôt un support qui me conduit à remettre en question l’outil avec lequel je juge (n’importe quel technicien sait qu’un outil de mesure ça s’étalonne et que l’opération se fait en général sur plusieurs points).
        Je remarque aussi qu’en 2017 on avait une population à risque amplement vaccinée contre la grippe, a ce compte là permettez que j’extrapole : aura t’on plus de mort en avril 2022 avec une population vaccinée contre le covid qu’en avril 2020? Si c’est possible pour la grippe pourquoi ça ne le serait pas pour le covid? Et surtout comment s’y prépare t on ? Ceux qui me crucifient aujourd’hui parce que je m’interroge que feront ils dans ce cas? (une décapitation post mortem un caillou dans la bouche et un pieu dans le coeur ? 🙂 je plaisante à moitié l’être humain en est déjà arrivé là… )
        Bref on est encore dans la panique au lieu de considérer les éléments factuels que sont les chiffres. On voit très bien a la lecture des réactions qui suivent (la votre étant la plus rationnelle) qu’il est devenu tabou d’essayer de considérer objectivement les chiffres officiels.

        https://www.youtube.com/watch?v=2QFirQKLhEI

        Comment trancher la question si ce n’est en regardant ce que disent les chiffres maintenant qu’on commence à avoir un peu de recul ?
        Nota : Sachez que dans ma folie furieuse 😉 , j’ai bien pensé au totaux annuels et que je me permettrai de les considérer comme je le fais pour les mensuels quand on aura 3 ou 4 itérations de visibilité… Le pire n’est jamais certain, les chiffres 2021 seront peut être pire que les 2020… Ou bien meilleurs, le covid ayant décimé grande partie des personnes à risque pour la grippe??? D’ailleurs quels auraient été les chiffres du covid de 2020 si la grippe de 2017 n’avait éliminé un grand nombre de personnes à risque…

      2. à Dup
        « …Moins de morts de covid au plus fort de l’épidémie de covid 19en avril 2020 que de la grippe en janvier 2017 … »

        à quels chiffres faites-vous référence ? je ne vois qu’un graphe avec un pic de mortalité en 01/2017 plus élevé que celui de 04/2020 sans qu’il soit possible de les attribuer à une cause ou une autre .
        ce pic 01/2017 très ponctuel , est attribué à l’épidémie de grippe ( qui entraine en moyenne une surmortalité de 12000-14400 personnes/an)
        au 01/10 on est déjà à plus de 30000 pour le covid19 (hopital+ehpad) , non ? et il reste toujours 3 mois en 2020 (avec près de 110 dc hier) sans compter les dc à domicile……
        les services de réanimations ont été débordés , obligeant à en « inventer » 5000 place de plus momentanément , non ?
        pas en 2017 , à ma connaissance.
        peut-on comparer les chiffres d’un mois à ceux d’un autre , pour des pathologies différentes (dont une en cours de définition , en plus)?
        non , on préfère comparer les chiffres annuels par pathologie .
        cette année , ca va être difficile , car il y a semble-t-il , le pic de Janvier (en partie du à la grippe) et de Avril (en partie du au covid)… on risque de battre encore un record de dc (d’autant que la population augmente ) ….

        ce qu’il importe de prévoir , à mon avis , ce sont les capacités d’une société à s’adapter à une calamité.
        nous n’avons pas su répondre au débordement de notre système de soin qu’en confinant le pays.

        et , n’ayant pas tiré les conséquences de cela , nous nous apprêtons de nouveau , à faire de même (quasi) .
        c’est ca qui est très inquiétant et à sûrement à voir avec la santé mentale de notre société à laquelle vous faites allusion.

        n’empêche qu’en attendant , sieur covis est toujours et qu’il faut s’en occuper.

        par ailleurs vous dites , « …Je remarque aussi qu’en 2017 on avait une population à risque amplement vaccinée contre la grippe.. »
        moi aussi. sauf : « amplement  »
        non , en effet , pas suffisamment pour que l’effet immunisation collective soit très efficace.
        donc , ca protège surtout les gens vaccinés ( généralement à risques , bien sûr)
        certes , moins de dc qu’en 1918,1947,1968,1969 (précédentes pandémies de grippe).
        et , moins de dc qu’avec le covid , Ok .

        au fait , que vouliez-vous nous dire ?

      3. En 2017 les urgences etaient débordées on avait non seulement pas assez de lits mais meme pas assez de couverture ca tournait en boucle au JT combien de temps pour que l on oublie aussi le pic de 2020??? Aucune trace non plus dans l inconsxient collectif de la grippe de hong kong ( j etais petit j en avais jamais entendu parler jusqu au covid) c est tout ca que je questionne pas la réalité de l epidemie

      4. L’inconscient collectif (par ma personne interposée) se souvient qu’on avait encore tellement la pétoche de la polio qu’il ne restait pas beaucoup de place pour la grippe de Hong Kong, dont l’inconscient collectif se souvient quand même (toujours par ma personne interposée).

      5. à Dup
        je ne conteste pas le pic épidémique de grippe en Janvier 2017 (estimé à 14400 dc par le ministère de la santé ) et le fait que les services soient arrivés aux limites de leur capacité d’accueil.
        faites le calcul de la somme des décès sur les 6 premiers mois de 2020 vs 2017 , c’est intéressant.

      6. Pour être clair je voulais dire : sommes nous devenus fous?

        Soit c’est une petite épidémie similaire à une forte grippe, ce qu’on pourrait penser à première vue de la courbe et auquel cas on est dans la panique totale et le plus gros est derrière nous comme on pouvais le penser il ya a peine deux mois?

        Soit c’est une véritable grosse épidémie (ne pas oublier que la grippe décime les populations qui la rencontre pour la première fois peut être plus que le covid) auquel cas on en est qu’au tout début et on est aussi en panique totale et on court partout en criant c’est grave c’est grave mais ce n’est encore rien comparé à ce qui nous attend, on se prépare comment au 70 ou 100000 mort en fin d’année? Le confinement est il le seul moyen de lutte à notre disposition? Est ce que ça aurait été vraiment pire sans confinement (la on va encore me crucifier juste pour me poser la question lol)? Que peut on faire de plus que confiner si cela a été insuffisant ou contre productif (valait il mieux confiner tout l’été que devoir re-confiner a Noel, vaut il mieux plusieurs confinements courts qu’un très long non seulement au niveau sanitaire mais aussi au niveau économique? Y a t il au moins quelqu’un qui réfléchit sérieusement à tout ça en ce moment ou on se contente de copier les voisins?

        Dans les deux cas on est pas capable de se poser les question froidement et on manque de lucidité. Vous même qui analysez plutôt bien et rationnellement les chiffres ici, pouvez vous trancher? On est même pas foutu de savoir si on a affaire à une vrai saisonnalité du virus ou si c’est le confinement qui nous a permis une légère rémission durant les mois chauds.

        Bref somme nous devenus fous ?

      7. PS: si vous voulez les chiffres qui servent a construire le graphe vous avec un onglet pour cela c’est le site de l’insee je considère qu’on peut les prendre pour officiel?…

      8. a Dup
        « …PS: si vous voulez les chiffres qui servent a construire le graphe .. »
        je sais et je vous ai suggéré dans un de mes posts non modéré encore de faire la somme des Dc 2017 vs 2020 sur les 6 premiers mois, le résultat est intéressant.
        une épidémie relativement gérée par vaccinations + population non vierge est difficilement comparable à celle-ci (population vierge et pas de vaccin)
        qui plus est , depuis le Sars , puis le Mers , on est confronté à des virus relativement méconnus (tandis que pour les virus grippaux on arrive à prévoir la cartographie de la saison suivante pour réaliser le vaccin (avec des hauts et des bas comme en 2017 , Ok) )
        qui plus est également , pour ceux ci , aucun vaccin n’est en vue.
        donc le dispositif pré-épidémique demande une logistique différente.
        Raoult s’en est inspiré pour son IHU à Marseille , après un échange avec les Chinois , il y a 15 ans , qui ayant été concernés par le Sars ont développé une logistique adéquate , comme d’autres en Asie.

      9.  » Hôpitaux non débordés en 2017 à ma connaissance dites vous ??? »

        non j’ai écris pour 2020 :
        « les services de réanimations ont été débordés , obligeant à en « inventer » 5000 place de plus momentanément , non ?
        pas en 2017 , à ma connaissance. »

        attendez mon post précédent non encore paru , je réponds indirectement à votre remarque.

        plus directement , je voulais dire qu’en 2017 , « à ma connaissance » , on a pas eu besoin de créer 5000 lits supplémentaires du fait de ce débordement sans le nier lui-même .

        ouf, on va y arriver ?

    1. 1) L’épidémie est terminée ?
      2) Vous pensez réellement qu’il n’y aurait eu aucun mort de plus s’il n’y avait pas eu confinement, puis restriction de la circulation du virus via les gestes barrières ?
      3) Vous connaissez la différence entre un mort direct (quelques dizaines à centaines par an pour la grippe), et surmortalité ?
      4) Qu’est-ce qui vous gêne, à part voir depuis votre fauteuil du 16e une contraction de votre rente capitalistique ?

      1. « contraction de votre rente capitalistique  »
        Pas si vous avez des actions avec Gilead ou si vous fabriquez des masques et autres réactifs de dépistage. En attendant l’abondance avec les vaccins. Sont pas si fous ceux qui font peur: Deuxième vague,restrictions, nouveau confinement etc……

      2. C’est ça : attendez patiemment la fin du capitalisme avant de mettre un masque. D’ici-là le monde vous sera reconnaissant de la fortitude de votre protestation.

      3. @Paul Jorion
        Je ne vois pas où j’ai écrit que j’attendais patiemment la fin du capitalisme ou que je ne portais pas de masque? C’est juste le contraire: J’observais,comme beaucoup d’autres,que le capital utilise la pandémie pour s’enrichir encore plus au dépens des travailleurs et en créant plus de misère: chômage et baisse des revenus. Si j’en crois les statistiques,juste en France plus d’un million ont été jetés dans la pauvreté depuis le début de cette crise.
        Au lieu de faire peur aux gens,un gouvernement responsable,pas celui de Macron, et les médias anti-capitalistes devraient calmer l’anxiété et donner des conseils de prophylaxie tels par exemple prendre de la vitamine D3 et d’aérer les lieux confinés appartements,lieu de travail etc… Au sujet des masques: L’épidémie se propage essentiellement par les mains(90% des infections) les masques :10% des infections. Les masques sont probablement inutiles a l’extérieur mais nécessaires en communauté. Par contre se laver souvent les mains est indispensable.
        Sur ces conseils…
        Bien a vous,

    2. Quand je vous lis Dup, je me dis que l’immunité de groupe n’est pas la seule à exiger un certain taux de contamination de la population.

      La compréhension elle aussi, exige pour certains, des morts palpables, nombreux, proches.

      Quel temps perdu, quel gâchis !

      1. Les habitants de l’Oregon étaient loins d’imaginer perdre leur maison dans un wildfire cette année, ils ont pourtant été des centaines.

        Comme je dis plus haut, si vous attendez que les emmerdes frappent à la porte pour agir, good luck.

        Du coup je ne vais pas me fatiguer à vous convaincre : les faits s’en chargeront.

        Mais je reagirai toujours à la litanie du déni, oui.

      2. Mais je ne suis pas dans le déni, je ne nie pas la réalité de l’épidémie, je fais l’effort de me demander si je suis en train de la saisir correctement tout simplement. Si vous me considérez dans le déni et bien sachez que votre appréhension de la réalité est fausse mais surtout ne perdez pas une seconde à vous remettre en question… L’ayatolisme est aussi une perte de temps et un gâchis… A la fin de l’année si on est 70000 morts vous comptez demander à ce qu’on exécute sans sommations ceux qui portent le masque sous le nez??

    3. Petit détail : en avril 2020, je rencontrais 3 personnes dans les rues en traversant Paris en vélo pour aller faire mes consultations…
      Qui vous a échappé ?!?

      1. Petit détail en janvier 2017 la population à risque était vaccinée contre la grippe. ça donnera quoi un mois d’avril sans confinement avec une population vaccinée contre le covid ? Vous êtes vous posé la question en regardant la courbe? Vous comptez vous contenter de paniquer le moment venu et de nouveau enfermer tout le monde après nous avoir vacciné ? Vous pensez que les gens accepteront gentiment? Comment comptez vous vivre avec le covid ? Et oui il va peut être falloir commencer à penser à vivre avec comme avec la grippe le sida et la tuberculose… Vous comptez continuer à empêcher les jeunes de vivre normalement combien d’années? Le couvre feu jusqu’à mai 2022?

        PS : Evitez le blabla la grippe a muté en 2017 vaccin plus adapté etc. je suis à peu près au courant, le covid peut muter aussi et pas forcément en plus sympa…

        Les gens qui se posent des questions ne sont pas forcément des demeurés…

        Mon coeur balance entre l’agressivité de la réponse précédente et la condescendence de la votre, mais bon après tout c’est peut être des états normaux auquel cas nous ne sommes pas devenus fous… 🙂 🙂

    4. Covid 19 ou pas les gens continuent de mourir d’autant plus qu’ils sont vieux c’est de notoriété , le problème c’est qu’on peut en benner autant qu’on veut dans la case covid , ce qui m’a mis la puce à l’oreille c’est cette histoire d’eurobonds remise soudain sur le tapis , il a bon dos le coronavirus

      1. Ici en Espagne c’est carrément de l’hélicopter monnaie : subventions à fonds perdus qui laissent tout le monde sur le cul, L’UE a ouvert le robinet et pas qu’a moitié.

    5. Tiens on me traite d’idiot et on me souhaite de perdre des proches… J’ai juste posé une question qui suppose de se remettre en question 2 minutes… Il est donc interdit de s’interroger en regardant des chiffres officiels? On notera que je ne m’interroge pas tant de la réalité de l’épidémie que sur ma santé mentale ainsi que celle de tous ces gens qui me veulent du bien et que j’imagine bien les yeux exorbités et l’écume aux lèvres… Je vous conseille de stocker du bois sec avant qu’il se mette à pleuvoir pour le bucher.

      PS: pas besoin de la question j’avoue tout ce que vous voudrez 🙂 🙂

  2. Coucou,

    S’il vous plait, dans vos courbes, pensez aux daltoniens !

    8 % de la population masculine quand même, je crois.

    je sais , il y a plein de daltonisme, mais Orange ou rouge bien vif bleu c’est bien. Rose c’est trop pâle. Faut que çà pête.

    please

    Bonne journée

    STéphane

    1
  3. Bonjour A113, merci pour votre travail. J’ai edux questions .
    1/ par rapport à la semaine dernière, la forme des courbes a sensiblement changé. La semaine dernière, la courbe bleue, qui si je comprend bien est le taux de croissance avait une « bosse » en août qui a quasiment disparu dans le graphe de cette semaine.
    Par ailleurs, je ne comprends pas très bien si vous regardé le nombre de nouvelles entrées en réanimation ou le différentiel entre les entrées et les sorties (celles ou ceux qui sortent guéris, ou – malheureusement – décédés).

    1. à Baloo , ok pour les couleurs , je vais essayer de faire mieux.

      à Lit75, j’ai effectivement modifié le lissage (10->7 jours) , ce qui explique un relief un peu différent.
      mais , la forme relative est la même….
      je « regarde » toujours les nouvelles entrées en réa , jamais le différentiel entrées-sorties (lire précédents épisodes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.