ETCHARRY, “Être citoyen dans un monde déboussolé”, webinaire avec Paul JORION, aujourd’hui 12 novembre à 17h00

ETCHARRY, Webinaire avec Paul JORION

PARTICIPER ICI AU WEBINAIRE
Jeudi 12 novembre 2020 – 17h -18h30
Etre citoyen dans un monde déboussolé

Paul Jorion développera les raisons qui lui permettent de définir le capitalisme comme une machine à concentrer les richesses au sein de laquelle règne le régime de la prédation, le court-termisme et la défense des privilèges.

Puis il déploiera son diagnostic de l’agonie du capitalisme.

Enfin, alors que le genre humain se découvre au bord de l’extinction et qu’à cette menace il ne réagit que mollement, il questionnera la manière dont nous sommes outillés pour empêcher notre propre extinction afin d’envisager ensemble les moyens à mobiliser pour un indispensable sursaut.

Partager :

8 réflexions sur « ETCHARRY, “Être citoyen dans un monde déboussolé”, webinaire avec Paul JORION, aujourd’hui 12 novembre à 17h00 »

  1. 2 choses intéressantes qui vont dans le sens de “misère de la pensée économique”P.Jorion
    https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/cinq-idees-dominantes-en-economie-totalement-invalidees-par-les-faits-843397.html
    https://www.youtube.com/watch?v=bO5_o-Bva5g
    “la dette publique vers l’infini et au delà?”
    le deuxième lien montre un débat certes organisé par sputnik (russe) , mais c’est l’excellent Jacque sapir qui parle avec quelques sociologue sur la dette …
    Comme Paul jorion éclaire l’économie avec l’anthropologie , jacques sapir fait souvent de même avec les sciences sociales.

  2. Les “charges” des insiders du “groupe” Carrefour peuvent sans vergogne être “refilées” au contribuable français..
    Un ruissellement avec pompe de rappel..
    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/c-est-un-veritable-scandale-le-groupe-carrefour-place-ses-salaries-en-chomage-partiel-les-syndicats-denoncent-une-decision-politique_4181077.html

    … ” Depuis la fermeture des rayons non essentiels, décidée par le gouvernement, de nombreuses enseignes de la grande distribution ont recours au chômage partiel. …(…)…
    …la quasi-totalité des salariés, soit près de 90 000 sur 110 000 personnes, ont été placés en chômage partiel par la direction, jeudi 12 novembre, sans aucune concertation. . …(…)…
    Les salariés en chômage partiel ne subiront pas de perte de salaire. Le manque à gagner sera intégralement compensé indique le groupe Carrefour

    ((Bien s’appesantir sur le vice caché dans la partie en grasses…))

    1. C’est un message adressé au gouvernement en rétorsion de la fermeture de rayons qui ne l’avaient pas été lors du premier confinement.
      Et si le personnel en question ne peut faire du rangement ou d’autres tâches souvent différées, c’est sans doute une décision de saine gestion, avec 25 % du chiffre d’affaire impacté.
      A condition de pas trop abuser et que le personnel puisse vraiment diminuer son temps de travail.

      1. Y’a juste pas débat. Quand tu fais 1,5% de marge nette sur l’année (en France) tu gardes pas 25 ou 33% de personnel excédentaire pendant un mois (par rapport à une chute de chiffre d’affaire de 20 à 25%, qui plus est sur les rayons à marge commerciale élevée) alors que l’État t’offre 85% du chômage partiel. Le “message politique” c’est plutôt celui des syndicats.

      2. Rappel :
        … ” Les salariés en chômage partiel ne subiront pas de perte de salaire .
        Le manque à gagner sera intégralement compensé indique le groupe Carrefour …

        En “titre-repas” sans doute … à concurrence du salaire “net” probablement… Vous imaginez l’équation?

        On pourrait appeler ça une “victoire syndicale” …
        Moi j’appelle ça du vice de complicité organisée d’abus de bien public.
        Quelques “victoires” supplémentaires comme ça et le squelette de syndicalisme rachitique “à la française” se réduira en poussière.

Les commentaires sont fermés.