Australie : on est reparti pour un tour

Je vous ai tenu au courant de ce qui se passait en Australie l’été dernier (c’était alors, comme toujours, l’hiver pour nous), attirant l’attention sur le fait que le continent tout entier devenait inhabitable pour les mammifères en général avec des températures ne descendant pas la nuit en-dessous des 40°C.

Hier, l’équivalent d’un 28 mai pour nous, la température était précisément de 40°C à Sydney. Elle avait été de 25,4°C durant la nuit de samedi à dimanche.

Je vous rappelle que le Premier ministre conservateur, M. Scott Morrison, est la personne qui commente invariablement : “L’été, il fait toujours chaud”. Ce qui ne le préserve pas de quelques huées lorsqu’il visite des zones sinistrées.

J’avais mis ceci sur le blog le 3 janvier dernier :

“Je n’ai pas vraiment envie de vous serrer la main”, c’est le message de certains Australiens à Scott Morrison, leur Premier ministre climato-sceptique.

Partager :

11 réflexions sur « Australie : on est reparti pour un tour »

  1. Pour les 10 prochains jours, ils ne devraient pas rencontrer des températures au delà de 41°C ; jouer avec la période du modèle suivant :

    https://climatereanalyzer.org/wx/fcst_outlook/?dm_id=ausnz-ced&nday=3-day

    Par contre, le record d’anomalie de température annuelle de +1,52 °C au-dessus de la moyenne 1961-1990, ayant été mesuré en 2019, avec un pic à 45°C début janvier 2020, il faudra continuer d’observer ces mesures d’ici au passage du solstice d’hiver 2020, puis courant janvier 2021…

    Je rappelle au passage que ce solstice d’hiver 2020 présente un caractère astronomique exceptionnel à ne pas rater : ce sera le 21 décembre la prochaine grande conjonction de Jupiter et Saturne, sachant que la Terre se dirige gentiment vers son périhélie (point de son orbite le plus proche du Soleil) qui sera effectif quant à lui autour du 3-4 janvier…

    Réchauffement climatique aidant, on est donc en effet pas à l’abris de nouveaux records de températures en Australie…

    4
  2. Occuper cette fonction fait pourtant de lui automatiquement quelqu’un de respectable. Indisciplinés ces Australiens.

  3. Totalement hors sujet, quoique, on constatera dans la vidéo du Guardian sur S.Morrisson, que le premier ministre australien se balade sans garde rapprochée au milieu des gens ordinaires. Le climat sociale doit y être moins chaud.

    Mais plus sérieusement, dans beaucoup de démocraties apaisées, les gouvernants ne sortent pas derrières des molosses enfermésni ne vivent dans des tours d’ivoire. Tous les autocrates et logiquement les membres permanents du conseil de sécurité qui interviennent partout à coup de bombardement et de gros bras, si.

  4. 23h15

    Je viens d’entendre les grues cendrées passées au dessus de chez moi.

    C’est la première fois avec autant de retard :3 semaines

    On est bien dans le réchauffement climatique.

    1
    1. De jour, c’est un spectacle dont on ne se lasse pas !
      Pour certaines ce n’est même plus du retard, elles ne font pas que des arrêts de repos en France mais y passent l’hiver, en Vendée par exemple, observations faites depuis une bonne dizaine d’années je crois…

    2. A quinze km d’ici, 15 000 grues passent l’hiver sur le site de l’ancienne mine de lignite d’Arjuzanx ( 40 ).

      Les agriculteurs touchent des sous pour ne pas broyer les champs de maïs après récolte, ce qui permet aux oiseaux d’aller gagner de quoi traverser la saison froide.

      Du coup, chaque matin, et chaque soir, le ciel se rempli de ces cohortes bruyantes. C’est assez chouette.

      1
  5. Il a fait 30°c à 4:30 du matin dans la banlieue de Sydney ce lundi 30/11 – à 1 mois de l’été austral – et des feux se sont déclarés à proximité d’un quartier résidentiel en lisière de ville forçant quelques habitants à partir (https://news.cgtn.com/news/2020-11-30/Bushfires-threaten-homes-in-Sydney-as-Australia-faces-heatwave-VQxOrGvWjS/index.html). Du point de vue des météorologistes échangeant via Twitter, le phénomène est d’autant plus remarquable que l’épisode climatique est marqué par un épisode de la Niña certes moyen mais censé à l’expérience préserver la zone australienne de périodes de canicules.

    Dans le même temps les Etats-Unis connaissent des conditions de sécheresse inhabituelles dans l’ouest (Californie, Arizona, Nevada), avec notamment une absence quasi totale de pluie en novembre dans le nord de la Californie, phénomène jamais constaté au plus loin des relevés, quand des alertes critiques ont été émises au Nouveau-Mexique et de élevées pour tout le sud.

    Les photos de Dorothea Lange rappelleront combien l’enchevêtrement des crises aura touché les victimes de ces fléaux cumulatifs dans les années 30 : http://www.jeudepaume.org/?page=article&idArt=3017

    1
  6. Une pensée amicale pour le député Larrouturou en grève de la faim avec d’autres personnes. Mais que réclament t-ils donc tous ?

    ” Les grévistes veulent peser sur la politique fiscale et écologique de l’Union européenne. Ils réclament une taxe sur les transactions financières, dont les recettes pourraient financer la transition écologique. ”

    Article Reporterre : https://reporterre.net/Des-dizaines-de-grevistes-de-la-faim-reclament-une-taxe-ecologique

Les commentaires sont fermés.