116 réflexions sur « Effondrement : le direct, le 4 janvier 2021 »

  1. La crainte vague d’un risque infinitésimal peut être plus forte que la crainte d’un futur danger de ‘troisième vague’… 🙂

  2. Gros contresens sur le fonctionnement du vaccin ARNm: à 4:02 la video stipule « pour faire simple un vaccin à ARNm contient le code de fabrication des protéines servant à combattre le covid-19, ce code alors communiqué au noyau de nos cellules… bla bla bla ». Non et non! C’est tout le contraire: ce qui injecté c’est le code pour fabriquer les protéines Spike que le virus possède sur sa membrane extérieure et seulement ces protéines de façon à déclencher la réponse immunitaire et éduquer l’organisme à reconnaitre le virus sans pour autant être infecté par le virus. Par ailleurs le noyau de nos cellules n’intervient pas dans le processus et heureusement car c’est dans le noyau que se trouve notre code génétique avec lequel il ne faut surtout pas jouer. Tant qu’on aura de la désinformation ou plutôt de la mauvaise information la méfiance et l »inquiétude subsisteront.

    6
    1. Ce que je ne m’explique pas c’est pourquoi on injecte un arn pour faire fabriquer au corps les protéines virales et non les protéines virales qu’on pourrait très bien faire fabriquer par des bactéries génétiquement modifiées par exemple???

        1. Surtout, comme je l’ai posté sur le billet d’a113 du 27/12 (là : https://www.pauljorion.com/blog/2021/01/04/aie-aie-aie-les-zelites-auto-proclamees-voila-qui-ne-va-pas-arranger-vos-affaires/comment-page-1/#comment-832363),
          c’est la « fin de l’ARNm » qui montre qu’il n’y a pas de danger.
          Après la fabrication de la pizza (la protéine) par le pizzaiolo (le ribosome),
          la ticket de caisse de commande (l’ARNm) est détruit par les « exosomes »,
          sans doute à l’occasion du premier passage en bord de cytoplasme où ces complexes de 6 protéines et d’une taille respectable (60-80 nm) officient le plus souvent.

          Pour prendre les gens pour des zozos, ne leur parlons pas trop des (ec)zozomes.

          1
    2. « Tant qu’on aura de la désinformation ou plutôt de la mauvaise information la méfiance et l »inquiétude subsisteront. »

      Excellent commentaire. Car aujourd’hui, ce sont les politiciens, les journalistes et quelques scientifiques triés sur le volet qui font la promotion du vaccin sur le traditionnel ton « Ne vous inquiétez pas, tout ira bien » et en balayant du revers de la main les éventuels craintes légitimes par une accusation de complotisme. On doit accepter la parole gouvernementale comme parole d’évangile.

      « Par ailleurs le noyau de nos cellules n’intervient pas dans le processus et heureusement car c’est dans le noyau que se trouve notre code génétique avec lequel il ne faut surtout pas jouer. »

      Seul le vaccin à ARNm de Pfizer « semble » ne pas avoir d’effet sur le génome, sous réserve de la possibilité que le code ARNm soit retranscrit en ADN avec l’enzyme adéquate, ce qui est une possibilité pour certains professeurs d’université, et une impossibilité pour d’autres.

      Par contre, le vaccin d’AstraZeneca est un vaccin à ADN. Donc, il va finir dans le noyau cellulaire !!
      Une vidéo du Prof. Seheult particulièrement intéressante présente les deux types de vaccins et leur fonctionnement. Puis, au moment où il explique le passage de l’ADN du vaccin dans le noyau, le prof. Seheult dit très clairement ceci « … les gars de chez AstraZeneca NOUS DISENT QUE l’ADN ne va pas aller s’intégrer dans le génome de la cellule… ».
      Donc, il est impossible de savoir si vraiment l’ADN injecté va aller se greffer sur le génome de nos cellules ou pas, et on doit « faire confiance » à ce que disent les labos sur ce sujet.

      Bonne chance en tout cas. Pour moi, c’est comme choisir entre la peste (Pfizer et son vaccin révolutionnaire high-tech/science-fiction à ARNm) et le choléra (AstraZeneca et son vaccin à ADN potentiellement mutagène/cancérigène).

      1
      1. L’adn injecté ou l’arn injecté code pour une proteine, une unique protéine de membrane. As tu idée du nombre de protéines qui existent en sont codées en tout sens. As tu idée du nombre d’agents mutagènes que le corps combat tous les jours. Je crois que on a un nouveau problème d’échelle Paul. Si on avait mis au point le premier antibiotique je pense que certains se demanderaient « si ca tue une bactérie..ça peut peut-être tuer mes cellules…? »

        2
    3. @ez Bien vu !
      « Pour faire simple un vaccin à ARN messager, contient le code de fabrication des protéines servant à combattre le Covid-19.
      Ce code est alors communiqué au noyau de nos cellules.
      Au contact du virus notre corps, identifiera les « Spikes » les pics qui caractérisent le coronavirus
      Nos cellules pourront alors fabriquer elles-mêmes les protéines pour combatre la maladie à partir du code donné par le vaccin. »

      Celà ne peut qu’inciter à être circonspect sur la crédibilité de cet influenceur.

  3. Magnifique discours rassuriste, qui commence par prendre le point de vue de l’incrédule voire du réticent. mais qui s’il cite la possibilité d’effets secondaires à court terme nombreux mais mineurs et signes d’efficacité ou plus sévères mais rares et objet de contre-indication,
    Il n’ indique pas que les effets secondaires désagréables seraient plus importants lors de la 2ème injection.
    Ni ne cite d’autres technologies vaccinales alternatives non ARNm bientôt également disponibles.
    Le recul actuel Phase 3 et vaccinations en nombre, est particulièrement rassurant.
    Cependant
    sur le plus long terme évidemment on n’a pas de recul
    fertilité, cancers, maldies auto-immunnes …
    Le document ne traite pas de ces questions
    Le Médiator n’avait pas d’effet secondaire nocif à court terme, mais l’on connaissait des molécules voisines.
    Pour ces vaccins ARN on n’a pas chez l’homme le recul de l’antériorité de vaccins de même technologie.
    En face d’un risque hypothétique et inconnu, le choix individuel peut être fait cependant assez facilement si au dessus de 70 ans par exemple le risque létal statistique est de l’ordre de 8 % !

    1
    1. sans mentionner que cette vidéo diffuse de la désinformation avec deux contresens énormes sur le fonctionnement des vaccins à ARNm de Pfizer et Moderna

      m’est avis qu’on ne peut pas traiter tous les sujets dans des vidéos de 5 minutes au format youtubeur pour ados

      c’est tout à fait symptomatique de notre époque qui souffre d’infobésité ou d’infoxication, ce n’est pas comme ça qu’on relèvera le niveau

      certes le sujet est complexe mais il est tout à fait possible de prendre le temps de l’expliquer clairement et simplement au quidam

      4
      1. Il faut malheureusement/heureusement faire ses recherches soi-même ou se baser sur les recherches faites par d’autres personnes dignes de confiance. Et certainement pas, comme vous le dites si bien, sur des formats d’information de type fast food de 5 minutes.

        Il y a pléthore de sources sur Youtube de médecins qui parcourent les études les plus récentes publiées, les décortiquent avec soin et pédagogie puis en tirent les conclusions.
        Un de mes préférés: Le Prof. Seheult et ses vidéos médicales pédagogiques (MedCram).

        A l’heure d’internet et de l’information en abondance, l’ignorance est un choix.

    2. Bonjour Ruiz

      40% des français sont pour la vaccination :
      soit 27 millions de français soit 54 millions de doses

      auxquels il faudrait rajouter les 10 à 15% déjà immunisés suite à infection.

      « sur le plus long terme évidemment on n’a pas de recul »

      On n’a pas de recul sur le réchauffement climatique
      On n’a pas de recul sur l’arrêt des énergies fossiles

      Certains proposent des solutions.
      Que fait -on ?
      La politique de l’autruche ?
      Ou une prise de risque calculée que l’homme a toujours fait pour maintenir sa survie

      10
      1. sauf que comparaison n’est pas raison

        la prise de risque doit être un choix individuel et éclairé et non pas imposé à l’échelle d’une nation par des personnes qui ont fait la démonstration à de multiples reprises de leur incompétence ou de leur mauvaise foi ou bien alors on pose les conditions nécessaires à ce qu’un choix collectif puisse s’exprimer et cela demande du temps et des efforts

        qu’en la matière il y a concomitamment d’autres façon de traiter le problème que de tout miser sur le vaccin à ARNm, il y a par exemple encore de nombreux témoignages de personnels soignants quant à l’incapacité structurelle de notre système de santé à faire face à ce genre d’événement et il semble que peu de moyens aient été débloqués pour y remédier, on compte toujours et plus que jamais sur la bonne volonté des personnels pour faire le travail avec les moyens du bord

        que d’autres vaccins plus classiques avec des techniques éprouvées vont arriver et donc pourquoi se précipiter sur le premier venu, le plus cher, celui qui nécessite la logistique la plus compliquée et qui met en oeuvre plusieurs techniques émergentes jamais encore déployées à grande échelle

        la précipitation des gouvernants pour les vaccins Pfizer et Moderna est révélatrice de leurs défauts principaux, la fainéantise, l’incompétence, la compromission

        élever le niveau de conscience des individus est en effet bien plus compliqué et exigeant mais c’est hélas incompatible avec les échéances électorales et l’omniprésence de la finance

        et de la même manière, sur les autres menaces qui préoccupent l’humanité, les enjeux sont tellement importants et les choix qui se présentent tellement impactants qu’il est plus que nécessaire de prendre le temps d’en discuter et d’en débattre, voir par exemple l’impasse de la politique énergétique du pays guidée principalement par des calculs électoralistes à court terme et sous influence de certains opportunistes

        12
        1. Quelques minutes avant le naufrage du Titanic , l’orchestre jouait encore une valse dans le salon .

          Vous me faites penser au maire de Vallorcine qui voulait absolument qu’on discute et qu’on diffère la fermeture que j’avais ordonnée du col des Montets , et que j’avais envoyé sur les roses . Deux heures après qu’on ait raccroché une avalanche spectaculaire descendait sur le village en évitant de peu la petite chapelle à l’entrée du bourg .

          On s’est revu dans la semaine qui a suivi et il m’a payé le café . Ce qui était plus confortable pour ….discuter .

          5
        2. Coucou,

          A long terme, on est tous morts, comme disait l’economiste !

          A moyen terme, faut voir,

          A court terme, 8% des plus de 80 ans, Je crois.

          Alors balance, risque pour le moment, c’est vite vu: Faut vacciner les vieux.

          Après, » c’est vous qui voyez, y a en qui ont essayé, ils ont eu des problèmes »

          Bonne soirée

          Stéphane

        3. COucou,

          De quelle incapacité parlez vous ?
          Pour le moment, le systeme de santé vient de faire face à deux grosses vagues. Donc il a été capable.

          Bonne soirée

          Stéphane

          1. ah bon? si je vous suis bien alors les confinements c’était juste pour le fun? les burnout et les démissions en nombre à l’hôpital public c’est pour aller à la plage? on peut donc retourner vaquer tranquillement nos occupations…

      2. @ilicitano
        Si l’on croit qu’une fois vacciné on va pouvoir enlever le masque et vaquer …
        https://www.livemint.com/news/world/covid19-vaccine-study-on-preventing-transmission-is-stalled-11609476422394.html
        Même si on est très majoritaire.

        On n’est pas près d’en avoir la démonstration scientifique préalable :
        Apparemment la non transmission de la maladie Covid par la vaccination n’est pas un fait scientifiquement établi.

        Les vaccins sont disponibles et on les paye avec nos impôts, le rôle du gouvernement est de nous permettre d’y accéder réellement dès qu’ on est volontaire, et en fonction des priorités et disponibilités.
        d’où sans doute l’intérêt d’utiliser la vaccination pour se protéger.

        Au pire une réduction significative dans des cas asyptomatiques de transmission après vaccination revendiquée par Moderna pourrait se voire compenser par une augmentation (à confirmer) du R0 lié à la variante anglaise élevant le seuil d’immunité de troupeau.

    3. Si je me souviens bien, le Médiator a été aussi utilisé (avec ou sans prescription) comme coupe-faim, loin de sa préconisation initiale… :-\

      2
    4. En effet, l’efficacité annoncée de 95% concerne les symptômes légers de la covid19, on ne sait pas tirer de conclusion sur la covid sévère et la mortalité.
      Mais ces symptômes légers sont négligeables par rapport aux effets secondaires des vaccins qui sont similaires aux symptômes légers (fièvre, migraine, douleurs musculaires,…).
      Si on fait le compte total: symptômes covid et effets secondaires vaccin, on obtient une efficacité renversée, le placebo l’emporte sur le vaccin 🙂

      2
        1. Je regarde à nouveau et n’y voit que verbiage anti-vaccin contredit par un sachant.
          Cette controverse utile ou pas n’a pas grand rapport avec le suicide cellulaire. Tout au plus peut-on y voir la recherche de certitudes de la part de personnes craintives mais en rien les traces d’un effondrement de société. Je veux bien reconnaître que l’heure n’est peut-être pas aux demi-mesures, à décharge. bof.

        2. Le processus dépasse le commentateur. Manifestement cette vidéo porte la caution du « Figaro » qui a laissé passer le fait qu’il réduit la période d’apparition des effets secondaires de « pas claire, pas vraiment abordée » à 15 minutes, allez hop, c’est emballé pesé !!!!

        3. Si au moins on nous démontre qu’une personne vaccinée ne pourra pas transmettre le sarscov2 (mais les experts ne le confirment pas), alors il y aurait un avantage par rapport au placebo, sinon nada avec ou sans apoptose je préfère le placebo. Ca me rappelle un sketch de Coluche avec une offre d’un baril d’Ariel contre deux barils de lessive générique.
          Pour les chiffres, voici le document de la FDA sur le vaccin Pfizer-Biontech:
          https://www.fda.gov/media/144245/download

      1. @joss NON l’efficacité annoncée de 95% concerne aussi les symptômes graves de la covid19
        C’est pour celà que l’on vaccine les plus vulnérables.
        En revanche les résultats exhibés pour cette assertion ne vont pas jusqu’à concerner des cas mortels. (0 cas mortels Covid 19 dans le groupe Placebo comme dans le groupe vacciné ?)
        y compris avec le recul actuel ….

        1. Si vous regardez à la page 32, dans le document de la FDA vous relevez ceci :
          « Efficacy against severe COVID-19 occurring after the first dose was 88.9% (95% CI 20.1, 99.7), with an estimated VE of 75.0% (95% CI -152.6, 99.5) (1 case in BNT162b2 group and 4 cases in placebo group) against severe COVID-19 occurring at least 7 days after Dose 2. »
          …pas assez de cas pour être significatif. En effet il protègerait moins bien après la 2ème dose (75% d’efficacité au lieu de 88.9%) contre la covid sévère…

          -Document de la FDA vaccin Pfizer:
          https://www.fda.gov/media/144245/download

  4. Les autorités sanitaires auraient avantage à communiquer sur une comparaison entre les effets secondaires des vaccins et les séquelles des malades de Covid19
    Mais y-a-t-il un suivi systématique des malades du Covid19 qui pourrai étayer une étude statistique ? Il semblerait que rien de tel n’existe pour l’instant.

    1
    1. @PYD

      Pour tout nouveau médicament ou vaccin mis sur le marché suite à une AMM , il existe un suivi qui s’appelle la pharmacovigilance:

      https://www.ansm.sante.fr/Declarer-un-effet-indesirable/Pharmacovigilance/Organisation-de-la-pharmacovigilance-nationale/(offset)/0

      Concernant les malades du Covid 19 il y a un état hebdomadaire complet de Santé Publique France où on trouve les comorbidités:

      https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/documents/bulletin-national/covid-19-point-epidemiologique-du-31-decembre-2020

      et télécharger le fichiez pdf ( 56 pages)

      par contre pour le suivi long terme post hospitalisation , je n’ai pas trouvé d’infos

  5. Je ne vois pas bien en quoi le document vidéo sur les craintes des conséquences du vaccin sont le signe d’un effondrement.

    L’auteur du post peut-il préciser svp ?

      1. j’y vois un effondrement de la raison, de la capacité individuelle et collective à comprendre correctement les choses et à faire des choix éclairés, de la capacité des médias et des institutions à expliquer et à éduquer

        cette vidéo est très mal faite et pas du tout rassurante, j’ai expliqué pourquoi dans un post que le taulier tarde à publier, peut-être pour prendre le temps de vérifier

        1
        1. ce qui fut fait plus haut, merci

          pour info, à ma connaissance, deux des meilleurs articles de vulgarisation pour comprendre les techniques du vaccin Pfizer sont celui-ci https://www.deplatformdisease.com/blog/no-really-mrna-vaccines-are-not-going-to-affect-your-dna (voir aussi les autres articles du blog) mais surtout celui-ci https://renaudguerin.net/posts/explorons-le-code-source-du-vaccin-biontech-pfizer-sars-cov-2

          où il est expliqué que tout le génie des inventeurs du vaccin – les deux fondateurs de BioNTech – repose sur l’assemblage de techniques pré-existantes étudiées depuis plusieurs années

          pour moi le risque n’a jamais été celui d’une recombinaison de l’ARNm du vaccin avec l’ADN humain, cela est structurellement improbable compte tenu des connaissances actuelles sur le fonctionnement du génome

          le risque est plutôt que dans un organisme infecté simultanément par plusieurs virus, cela arrive, il y ait une recombinaison de l’ARNm du vaccin avec le matériel génétique d’autres virus à ARN de la même famille, leur procurant ainsi la capacité de synthétiser la fameuse protéine Spike, celle qui précisément rend le SARS-COV-2 si contagieux et en les rendant ainsi plus dangereux

          la technique de substitution de la base Uracile constituante naturelle de tout génome par une base synthétique de remplacement que les organismes vivants ne savent pas fabriquer répond à ce risque

          ceci dit je pense aussi qu’il faut rester humble et il n’est pas impossible que ces chercheurs ait ouvert ici une boite de pandore, créant un nouveau risque émergeant d’une dissémination et appropriation par le vivant d’un nucléotide de synthèse

          pour l’anecdote c’est un des ressorts de l’ouvrage de Andreas Eschbach, Maître de la matière, roman visionnaire à bien des égards

          3
          1. rectificatif, j’a confondu avec le roman de Rémi Gageac, Life++: La Vie augmentée mais celui de Eschbach qui traite des nanotechnologies est aussi passionnant

          2. @ez « dans un organisme infecté simultanément par plusieurs virus, cela arrive, il y ait une recombinaison de l’ARNm du vaccin avec le matériel génétique d’autres virus à ARN de la même famille »
            C’est ce mécanisme semble-t-il qui pourrait être à l’origine de la création du variant anglais, résultat de mutations étonnament multiples, possiblement lors d’un traitement d’un patient longuement immunodéprimé.

          3. Le problème c’est que cet article est rédigé par un informaticien , il semble croire que un arn est traduit en une protéine par un ribosome et puis basta , mais ça ne se passe pas du tout comme ça in vivo , il peut se former des structures qu’on appelle polysomes et y avoir production de ces protéines en cascade à partir d’une seule molécule d’arn

          4. De l’excellent Andreas Eschbach, je recommande tout particulièrement :

            – « En panne sèche », de mon point de vue LE roman d’anticipation sur le pic du pétrole

            – Et encore « L’or du diable », thriller historico-fantastique autour de l’alchimie, mais pas seulement, car la quête alchimique n’est pas sans rapport avec l’illusion du transhumanisme

            Pour l’anecdote, Eschbach qui est l’un des écrivains majeurs de la science-fiction allemande s’est établi depuis longtemps en Bretagne. Preuve qu’il n’y a pas que les Belges qui savent trouver ce chemin 🙂

            3
            1. Dans axiomatique de Greg Egan il y a une nouvelle qui traite de l’introduction d’un nouveau nucléotide de synthèse chez l’humain , je vous conseille de la lire aussi

              1
      2. Si c’est une apoptose c’est que tout va bien pour l’organisme.

        Vous avez voulu dire nécrose, non?

      3. Sur les chaînes d’info en continue, (surtout cnews) défilent des « experts » épidémiologistes, médicaux, urgentistes, etc, qui tous se veulent « rassuristes » sur la « qualité » du premier « vaccin » « DISTRIBUE » en France, en affirmant en avoir bénéficié sans souffrir de rien… Sûr qu’ils ne se sont pas fait vacciner dans des gars, du moins peuvent se faire valoir de ne pas y avoir RECOURU, d’être dans le NON RECOURS quoi.

        Et alors que leurs critiques visent en priorité la lenteur, incompétence,, etc, des hauts responsables administratifs, « en même temps » que de l’incompétence politique en place (dont celle ci compétence est largement mise en doute sur la gestion de la mise à disponibilité des masques, réactifs de test en début de pandémie) aucuns d’eux ne justifient – ni même aucunes questions de la neutralité et impartialité déontologique journalistique, et du respect du pluralisme des idées démocratiques – comment ils se retrouvent, à afficher leurs bonnes santés après « vaccination », et à vendre « l’accélération » de celle ci… alors que d’une part… est suspect qu’ils soient prioritaires dans le public cible, qui même lui d’autre part, souffre d’un problème d’organisation (stockage à très basse température, etc), de planification, et probablement de sous dimensionnement d’approvisionnement… dans le manque de résultat du début de campagne et de personnes vaccinées…

        N’est pas plus interrogée « l’expertise », par l’ambiance de « déclinisme » des « temps de cerveaux disponibles » qu’à vouer un « culte féroce » à la seule « DICTATURE des émotions » ne sondant que leurs doutes, incertitudes concernant leur « ras le bol fiscal », « poujadisme »… qu’attisent autant l’extrême droite, la droite extrême qu’une partie de la macronie… la « nature » du « consentement » qu’elle a concédé à l’arbitrage individualiste, parmi les risques et bénéfices des « conflits d’intérêts » potentiels que ses possibles possessions de titres de propriétaires privés d’actions, poste de pouvoir (assistées sans contreparties) spéculent sur les stocks gérés en flux tendus du dit « vaccin » (organisation de la rareté sur fond de « compétitivité » – voire l’exemple Israélien qui dans les territoires occupés ne « vaccine » que les « collons » et pas les Palestinien.e.s – soit disant suffisante à justifier des hausses de « coût »… charges…) et des prix dérégulés, dérèglementés à rentabiliser des effets secondaires de moyen et long terme, et des séquelles et traumatismes qu’autant le manque de recul sur la « nouveauté procédurale, que les inconnues de nouvelles pathologies (effets par associations cumulatifs de facteurs multiples de comorbidité touchant les plus pauvres, fragiles par « destiné ») produisent…?

        L’hystérisation de leurs critiques visant le « retard Français », « mauvais élève » dans la course court-termiste à la « vaccination », à l’atteinte de « l’immunité de la horde » des plus forts (ne garantissant en rien aux personnes vaccinées, de ne plus être contagieuses, de pouvoir s’affranchir de ne plus avoir à respecter les mesures barrières, la « distanciation sociale »… et donc d’avoir à s’affranchir de devoir continuer de s’acheter des masques, en rien gratuits, de payer des tests pour voyager, etc) ne vient en rien interroger, ni déranger ce possible EFFONDREMENT venant des têtes de l’Hydre, se disputant entre pantoufleurs du verrou de Bercy (cuisse dont « Jupiter » est sorti ») et hautes autorités de régulations, institutionnelles ( minées par la fascisme en col blanc et/où bleu) etc… la responsabilité juridique, pénale, civile (des dirigeant.e.s du public et privé, qui s’inquiètent de comment lutter contre la menace de justice sociale et sociétale ») quand comme pour les injonctions contradictoires par rapport aux masques, tests, chantage à l’emploi… etc… cette hystérie culpabilise les affaibli.e.s par un état de faiblesse intellectuelle…

    1. Ce sont les commentaires et le nombre de pouces vers le bas qui corrobore la thèse d’un effondrement en cours.

      1
    2. Je partage..

      EN SUS , hasard , sur la bande-pub. liée à la vidéo dont question je découvre , stupéfait de comprendre et de visualiser chaque mot , chaque virgule… un prof. , un vrai … : vingt minutes magiques dans les coulisses des vibrations annonçant les secousses de l’effondrement.
       »  »  » Presque chaque jour depuis plusieurs mois, le ministre de l’économie Bruno Lemaire se félicite d’un plan de relance à 100 milliards d’euros mis en place pour faire face à la crise du coronavirus : il s’agit de France Relance. Mais ce plan relance-t-il vraiment l’économie ?
      Pour en discuter nous accueillons sur notre plateau Gilles Raveaud, économiste et Maître de conférences à l’Institut d’études européennes, auteur de « Economie, on n’a pas tout essayé » aux éditions du Seuil.
      Son constat est sans appel : la crise économique qui arrive sera bien plus catastrophique que celle annoncée par le gouvernement.
      Pendant plus de vingt minutes, l’économiste démonte un par un les arguments avancés par les responsables politiques, et dresse un tableau très pessimiste, mais réaliste selon lui, des mois à venir. Entre explosion de la pauvreté, plongée d’une partie des étudiants dans la précarité et augmentation des inégalités, l’avenir proche semble bien sombre.
      Gilles Raveaud propose cependant une panoplie de solutions, qui impliqueraient un changement radical de doctrine économique, pour prévenir cette crise historique.
       »  »  »
      https://www.youtube.com/watch?v=nXZyzb3xJa4&feature=emb_rel_end

      1. ça vole pas très haut et enfonce pas mal de portes déjà enfoncées .

        Le seul truc que moi je n’ai pas pigé dans le plan de relance , s’il doit justifier le terme de  » relance » de l’activité économique « porteuse d’avenir « , car c’est l’ambition théorique affichée , c’est pourquoi les 22 milliards € inscrits dans le budget 2021 , sont affichés comme devant participer à 1% des 5% d’augmentation du PIB ( espéré) en 2021 , alors que 22 milliards c’est déjà à peu près 1 % du PIB  » courant ».

        Ça revient à dire que j’apporte 1 % et que je retrouve 1 % ce qui est bien le moins que l’on puisse espérer , et je ne vois pas où est « la relance » là dedans . Mais , comme déjà proposé, c’est peut être le signe d’une prudence de rat , ou de l’espoir d’effets de leviers ( ce qui est possible , mais on aimerait en savoir qualitativement un peu plus ) .

        La relance par la consommation serait sans doute moins « risquée » ….si la fiscalité et la rémunération du travail ( pour ceux qui en ont ) sont au rendez vous .

        Je suis prêt à parier que le Medef préférerait un effort supplémentaire de l’Etat par la fiscalité et la dette …

  6. Cette vidéo instructive ne pourra malheureusement que conforter les partisans des 2 camps.

    Les complotistes sont bien au de là d’un discours de la raison. Seul les faits peuvent les faire changer ou à tout le moins baisser le volume et le nombre de leurs interventions.

    Il y a assez de volontaires pour que des millions soient vaccinés. Lorsque les vaccinés pourront retrouver un semblant de normalité sans l’hécatombe annoncée, tandis que les réactionnaires pourront continuer la distanciation avec leur proches ou risquer de les tuer…alors la messe sera dite (hors quelques irréductibles bien sur)

    D’où l’urgence de vacciner les populations critiques (personnel soignants, personnes à risques) et les leaders d’opinon pour l’exemplarité.

    L’exemplarité, condition de survie pour la démocratie , n’est ce pas M. Macron?

    3
    1. Quiconque a taffé dans l’industrie pharma, et des vaccins en particulier, sait que mettre un vaccin au point en mois de 2 ans revient au mieux à jouer à pile ou face au pire à commettre un crime. Pour ça que + de 50% des personnels soignants refusent le vaccin.
      L’aversion à l’incertitude est pire et mieux fondée que l’aversion au risque.
      D’un côté, un risque de décès de même pas 0,25%. De l’autre, un risque non quantifiable.
      Vous choisissez quoi si vous êtes rationnel? Ben le risque de chopper le corona.
      Apres, ceux qui ont plus de 0,25% de chance d’y rester, libre à elles de se faire vacciner. Mais ils n’ont aucun droit à demander aux autres de courir pour elles un risque actuel quand le leur n’est que potentiel (en cas de contamination).
      Et si encore on parlait de la peste noire ou de la grippe espagnole! Mais non, on parle d’un truc ridicule en comparaison (mais qui peut muter et devenir pire encore, ca, c’est entendu, et dans ce cas là, les statistiques changeant, il deviendrait alors rationnel, à la fois individuellement et collectivement, de préférer le vaccin).

      6
      1. « Quiconque a taffé dans l’industrie pharma, … »

        J’ai bossé brièvement dans la pharma. Et j’en ai pas que de bons souvenirs dans le sens où j’ai vu des comportements absolument aux antipodes de ce qui est humainement et sociétalement bon. Je dirais presque des criminels en col blancs.

        De plus, le taux de rotation y était de quelque chose comme 3 ans. Donc, en 3 ans approximativement, l’essentiel des employés avait bougé.

        En cas de problèmes avec un produit ou un vaccin, qui serait encore responsable des décisions prises ? Le capitalisme dans toute sa grandeur.

         » Vous choisissez quoi si vous êtes rationnel? Ben le risque de chopper le corona. »

        Exactement.

         » Apres, ceux qui ont plus de 0,25% de chance d’y rester, libre à elles de se faire vacciner. Mais ils n’ont aucun droit à demander aux autres de courir pour elles un risque actuel quand le leur n’est que potentiel (en cas de contamination). »

        Amen mon frère. Y aurait tellement d’autres choses à dire mais ce serait trop long ici.

      2. EHPAD

        Première vague : 40.000 contaminés
        Décès : 10.000
        taux : 25%

        Depuis le début de la pandémie jusqu’à aujourd’hui:
        – 145914 contaminés
        – 19780 décès
        – taux : 13,5%

        Ehpad grand dispensateur de Rivotril.

        1
        1. @ilicitano
          Donc le taux ne serait plus maintenant que de 10 % !
          19780 – 10000 = 10000
          145914 – 40000 =106000
          et nous n’avons plus que 700 000 -150 000 à vacciner en EHPAD
          soit 550 000 une semaine de doses !

    2. Suis-je complotiste ou « en deça » de la raison ? Je souhaite votre diagnostic.
      1/ Je suis en cours de diagnostic pour soupçon de maladie auto-immune. Dois-je me vacciner en principe ou non ? On l’a dit : il faudrait que ce soit le généraliste qui décide. Mais je ne vois cela dit nulle part dans les infos sur le vaccin. Il y a des degrés dans la méfiance, et je suis plus loin que le « je ne suis pas prête parce qu’on a pas de recul. »
      2/ On vaccine en priorité les populations des EHPAD. C’est les populations les plus à risque ? C’est aussi les populations pour lesquelles des effets durables seraient plus acceptables. Et notamment des effets génétiques.
      3/ Notre système de santé est victime des lobbys pharmaceutiques, et notamment les ententes sur les prix, mais pas que. Ces excès de prix sont clairement documentés, par comparaison entre pays. La majorité avait envisagé d’imposer (je dis bien) 14 vaccins groupés. Qui leur a soufflé cela dans l’oreille ? Je n’ai pas entendu que la décision relèverait du médecin traitant… Un tel lobby pourrait considérer le Covid comme une opportunité d’affaire à saisir « à tout prix ». La confiance n’est pas au rendez-vous.
      Bref l’approbation du vaccin n’est pas question de oui/non. Une approche nuancée, avec divers vaccins pour différentes cibles (allergies) et des populations « hors vaccin » sera indispensable. Mais c’est silence radio à ce sujet, transparence nulle.

      1. Impact génétique : J’ai lu que le vaccin était déconseillé aux femmes enceintes ou ayant l’intention de l’être à brève échéance. L’ai-je rêvé ?

        1. Non moi aussi je l’ai entendu ils ont dit que des protéines de type spike sont dans le placenta ou l’oeuf à l’état naturel

      2. 1) demandez à votre médecin qui vous fera une prescription. Voici l’information que vous avez du mal à trouver: https://www.ameli.fr/medecin/actualites/vaccination-contre-la-covid-19-le-point-sur-la-strategie-et-les-vaccins

        2) aux locataires des ehpad ou à leur référent de choisir entre le risque de covid ou celui du vaccin

        3) oui les sociétés pharmaceutiques courent après le profit et font du lobby. Un organisme indépendant valide ou pas les demandes d’autorisations de mise sur le;marché (FDA aux U.S. , EMA en Europe)
        https://www.ema.europa.eu/en/about-us/how-we-work

        “…L’approbation du vaccin n’est pas question de oui/non…” Comment dire?

    3. @Jeuland Sebastien
      « Il y a assez de volontaires pour que des millions soient vaccinés. »
      Oui Mais pas assez de vaccins. (pas tout de suite)

      « Lorsque les vaccinés pourront retrouver un semblant de normalité sans l’hécatombe annoncée, »
      Tant qu’il ne sera pas prouvé (ce qui n’est pas le cas actuellement) que la vaccination utilisée empêche la contagiosité (Moderna dans ses données préliminaire semble la réduire), il ne pourra pas y avoir de semblant de retour à la normalité, gestes barrières ….
      Y compris pour les vaccinés

      « tandis que les réactionnaires  »
      ? ceux qui réagissent à la situation et son évolution ?
      Ou ceux qui veulent revenir comme avant ?
      pourront continuer la distanciation avec leur proches ou risquer de les tuer…alors la messe sera dite (hors quelques irréductibles bien sur)
      Ah oui les réticents, les non-conformes … (? réactionnaires) les refusants les contre révolutionnaires près à accepter 400 000 morts pour préserver une société non policière.

      Mais il est permis d’être optimiste, les doses de vaccin vont être utilisées, les plus vulnérables vont être protégés et le système hospitalier ne menaçant plus la saturation, on pourra laisser le reste la population se contaminer au contact d’elle-même et des vaccinés, avec la garantie d’un traitement, plus rapidement même que la vaccination, afin de relancer l’économie et la culture, les réticents resteront condamnés aux masques … et seront contaminés inéluctablement un peu plus tard, l’objectif d’immunité de groupe reculant avec l’accroisement de la contagiosité au gré des mutations locales ou importées.

      1. @Ruiz

        Malgré les inconnues que vous rapportez si justement, mes parents qui sont à risques pourront cotoyer plus librement leurs enfants , petits enfants et amis proches, une fois vaccinés. J’ai repoussé mon déconfinement afin de pouvoir les retrouver pour les fêtes de fin d’année. Si la distanciation sociale restera la norme en ce qui me concerne au travail et dans les activités extérieures, j’espère aussi retrouver une plus grande liberté avec mes proches.

        J’ai mal employé le terme réactionnaire: je pensais à ceux qui réagissent par rapport au progrès constitués par le vaccin. Mais l’argument pourrait se retourner, question de point de vue. C’est une erreur offensive de ma part. Cela dit les commentaires anti vaccins sous la vidéo font peu de cas de la préservation d’une société non policière.

        Je comprends l’inquiétude sur les libertés qui sont déjà mises à mal bien avant l’apparition de la covid et indépendamment de la covid. Et la covid est aussi un facteur très aggravant de privation de liberté. J’ai espoir , sans certitude, que l’immunité collective enlèvera ce poids supplémentaire sur nos libertés.

        J’espère de tout coeur que votre conclusion prévisionnelle se réalisera, à l’exception d’une mutation empêchant l’efficacité des vaccins et traitements.

        1. @Jeuland Sebastien Merci pour votre réponse, les meilleurs contacts possibles en intra familial sont effectivement un plus,
          le risque sanitaire pour les enfants compensant le risque psychologique.

  7. Bof, bof , bof..
    2021 tout comme 2020 sera t’elle une année consacrant la faillite des « experts »?
    Les experts , ces gens qui n’ont aucune humilité …

    « Vacciner vous! « : voui , mais lequel vaccin ? Y’a le choix , et ont sait même les prix, les délais de livraisons .
    «  ON a du recul ! «  : voui , mais combien de recul serait nécessaire ?
    Extrait :
    « Le fichier « Si Vaccin Covid » est d’une durée de dix ans. Toutefois, certaines données seront conservées 30 ans par la direction du numérique du ministère chargé des Affaires sociales, pour pouvoir prendre en charge les personnes vaccinées en cas d’identification de risques sanitaires nouveaux »
    https://www.lci.fr/societe/video-coronavirus-si-vaccin-covid-comment-fonctionne-ce-fichier-regroupant-les-donnees-des-personnes-vaccinees-2174533.html

    PS : en attendant , les cancres observent ce qui se passe en Israël , habitués qu’ils sont à vivre dangereusement.
    Leur campagne de vaccination est en route , le nom de leur vaccin est connu , ils n’ont pas l’air de vouloir dissimuler les chiffres , n’en sont pas encore à la deuxième dose , confinent et reconfinent comme nous :
    parallèle intéressant .Affaire à suivre.

  8. Bof, bof , bof, et re-bof…
    2021 tout comme 2020 sera t’elle une année consacrant la faillite des « experts »?
    Les experts , ces gens qui n’ont aucune humilité …

    « Vacciner vous! « : voui , mais lequel vaccin ? Y’a le choix , et ont sait même les prix, les délais de livraisons .
    «  ON a du recul ! «  : voui , mais combien de recul serait nécessaire ?
    Extrait :
    « Le fichier « Si Vaccin Covid » est d’une durée de dix ans. Toutefois, certaines données seront conservées 30 ans par la direction du numérique du ministère chargé des Affaires sociales, pour pouvoir prendre en charge les personnes vaccinées en cas d’identification de risques sanitaires nouveaux »
    https://www.lci.fr/societe/video-coronavirus-si-vaccin-covid-comment-fonctionne-ce-fichier-regroupant-les-donnees-des-personnes-vaccinees-2174533.html

    PS : en attendant , les cancres observent ce qui se passe en Israël , habitués qu’ils sont à vivre dangereusement.
    Leur campagne de vaccination est en route , le nom de leur vaccin est connu , ils n’ont pas l’air de vouloir dissimuler les chiffres , n’en sont pas encore à la deuxième dose , confinent et reconfinent comme nous :
    parallèle intéressant .Affaire à suivre.

    1. On attend le re-re-bof .

      Content de vous revoir , j’ai craint un instant que vous ne fussiez resté coincé dans un automate cellulaire .

      1. Tant mieux si cela vous rėjouis , je crains malgré tout que le dialogue sur internet ne soit la plupart du temps qu’une succession de tag , où le clavier remplace la bombe de peinture.

        « Un automate cellulaire se caractérise par la différence étonnante entre la simplicité des règles de départ et la complexité des résultats obtenus grâce à lui. »
        C’est bien pour ça que je préfère manipuler des mots simples vu le niveau de complexité qu’ils peuvent malgré tout engendrer .
        Ceci dit , suivant son histoire personnelle , on peut constater que c’est en diminuant que l’on grandit.
        Moins de colère et plus de raison.
        Moins de diversions et plus d’essentiels.

        1. « Essentiel  » est un mot que les français disputent autant que  » vaccin  » .

          Mais disputer est leur seule raison d’être , et ne s’arrête pas à ces quelques broutilles .

          1. « Mais disputer est leur seule raison d’être »: intéressant cette vision de notre nature gauloise.

            Vous vous voyez plutôt en Astérix ou en Obélix? Assurancetourix? Abraracourcix?
            ( le rôle du druide est déjà pris, barbe oblige…).

        2. COucou,

          Sauf à rompre l’anonymat, ou créer son propre blog, ou être un permanent comme il y en a quelques uns qui gardent le temple, effectivement, on peut dire qu’on pousse un cri, ici ou ailleurs, une soupape , un peu comme au troquet du coin , il y a quelques temps.
          Voila, nous poussons juste des cris, des vagissements, au milieu de points de vue qui tiennent plus ou moins la route; c’est pas facile de pondre un article interessant tous le temps !

          Bonne journée

          Stéphane

          1. C’est vrai que pondre en vagissant , c’est pas facile tous les jours .

            Mais le tri des œufs , des nouveaux nés ou des crocodiles se fait tout seul , un peu aidé par la modération .

    2. Et un petit tag pour la route ….
      « Environ une personne sur mille qui a été vaccinée contre le coronavirus en Israël a déclaré souffrir d’effets secondaires bénins, avec seulement quelques dizaines de personnes nécessitant une prise en charge médicale, selon les chiffres publiés mercredi.

      Selon le ministère de la Santé, 652 personnes sur environ 650.000 qui ont reçu la première dose du vaccin Pfizer se sont plaints d’inconfort quelques minutes après. »

      « A ce jour, plus de 800.000 personnes ont été vaccinées en Israël et près de 150.000 par jour le seront la semaine prochaine. »

      source

      https://www.i24news.tv/fr/actu/coronavirus/1609414152-israel-corona

  9. Mouais… Pourquoi prendre le risque d’un vaccin quand les russes viennent de mettre au point un médicament?
    Cette alternative existant, pourquoi se faire vacciner, si ce n’est pour prendre un risque parfaitement inutile au cas où je serais asymptômatique (40% de la population).
    Ha… si… pour écouler des doses de vaccin produites bien sûr.

    Et ce, d’autant que les effets secondaires d’un vaccin, outre qu’ils dépendent de la fréquence d’injection et de la quantité de vaccins différents injectés en même temps peuvent se manifester des années/décennies après. Bien sûr dans l’hypothèse où le vaccin est efficace contre la nouvelle souche…, ce qui ne va pas de soi.

    4
    1. Pourquoi se faire vacciner alors qu’on peut être malade et essayer de guérir ?

      C’est la question centrale de la médecine que vous posez là. L’intérêt de votre approche c’est que depuis Hippocrate, personne sans doute ne l’a posée dans ces termes.

      2
      1. Et ce sont sans doute les pandémies qui ont donné la direction à suivre au fil des millénaires ( vérole , pestes , fièvre jaune , tuberculose , typhoïde, grippes , rougeole ,varicelle , paludisme ….)

      2. Au prix du vaccin, c’est surtout aux labos qu’on peut poser la question, davantage qu’aux médecins… Maintenant, des vaccins ont sauvé plusieurs fois l’humanité ou une partie d’entre elle. Pour autant, guérir par soi-même ou un peu aidé par un médicament archi connu et pas cher (Cf. Raoult) est toujours préférable pour augmenter les défenses immunitaires sans effet secondaire lié à la vaccination. Du moins, c’est ce qu’affirment en cœur les allopathes et les homéopathes qui sont au moins d’accord sur ce point.

        J’aimerais bien lire l’auteur du post quant à l’analogie qu’il pourrait faire entre psychiatrie et psychanalyse versus médicament / vaccin .

        2
  10. L’Écosse va se mettre en quarantaine à minuit, annonce Sturgeon
    Les écoles resteront fermées pendant tout le mois de janvier en raison de l’annonce de règles plus strictes en matière de « séjour à la maison ».

    Nicola Sturgeon confirme que l’Écosse va subir un nouveau confinement.
    L’Écosse continentale sera totalement fermée à partir de minuit lundi pour toute la durée du mois de janvier afin d’empêcher la pandémie de coronavirus de devenir incontrôlable, a annoncé Nicola Sturgeon.

    Le premier ministre a déclaré dans une déclaration d’urgence à Holyrood que toutes les écoles écossaises resteraient fermées pendant tout le mois de janvier, passant à l’apprentissage en ligne, en raison des risques posés par la nouvelle variante de Covid B117.

    Les nouvelles règles de « séjour à domicile », qui reflètent les contrôles très stricts imposés en mars dernier, seront également appliquées légalement et restreindront considérablement les personnes qui pourront voyager, a convenu le cabinet du gouvernement écossais lundi dernier.

    Le coronavirus britannique en direct : Le Premier ministre présentera les prochaines étapes de la lutte contre le coronavirus lors d’une allocution à 20h et l’Ecosse fermera ses portes à minuit

    Si l’Écosse n’a pas connu la forte augmentation du nombre de patients atteints de Covidose hospitalisés dans certaines régions d’Angleterre au cours de la semaine dernière, le nombre de cas positifs a atteint un nouveau record chaque jour, atteignant 2 464 dimanche.

    Mme Sturgeon a déclaré aux députés qu’elle était désormais plus alarmée par la menace posée par Covid-19 qu’elle ne l’avait été depuis mars. Elle a déclaré qu’il y avait des preuves « irréfutables » que la nouvelle variante était environ 70% plus infectieuse et qu’elle pouvait faire augmenter le nombre de cas d’infection de 0,7.

    Elle a déclaré que l’approbation de deux vaccins était « extrêmement positive et nous offre la voie de sortie de cette pandémie », mais que la variante à propagation plus rapide était « un coup dur ». Elle a ajouté : « En effet, il n’est pas exagéré de dire que je suis plus préoccupée par la situation à laquelle nous sommes confrontés aujourd’hui que je ne l’ai été à aucun moment depuis mars de l’année dernière ».

    Les conseils d’administration du NHS étaient déjà soumis à une pression intense : 96 % des lits Covid-19 dans les régions d’Ayrshire et d’Arran étaient pleins, tout comme 60 % de ceux des conseils d’administration du Greater Glasgow et de Clyde, des Borders et du Lanarkshire.

    Les dernières données ayant été retardées en raison de jours fériés dans le secteur public, elle a déclaré qu’une mise à jour complète ne serait pas disponible avant mardi. Toutefois, au cours de la semaine du 30 décembre, l’incidence des cas sur sept jours pour 100 000 personnes a augmenté de 65 %, passant de 136 à 225.

    « Cette accélération de la propagation est sans aucun doute à l’origine de la très grave situation à laquelle nous sommes confrontés », a déclaré Mme Sturgeon. « Les chiffres d’aujourd’hui – 1 905 nouveaux cas, dont 15 % de tests positifs – illustrent la gravité et l’urgence de la situation ».

    Elle a ajouté : « En tant que gouvernement, notre devoir clair est maintenant d’agir pour sauver des vies et protéger le NHS. Nous savons que les retards ou les tergiversations face à ce virus aggravent presque toujours les choses au lieu de les améliorer – même si cela découle d’un désir compréhensible d’attendre davantage de données ou de preuves ».

    …/… The Guardian / DeepL – Translator (free version)

    1
  11. Chaque semaine de retard lorsque l’on dispose de 500 000 doses représente 350 morts.
    Avec la stratégie préconisée (judicieuse) le public des 700 000 résidents d’EHPAD ont subi des pertes de 20 000 en 40 semaines soit 1/35 x 1/40 =1/1400 par semaine.
    En une semaine pour 500 000 vaccinables çà représente 350 personnes.

    1
  12. Les États-Unis ont signalé 210 479 nouvelles infections à Covid-19 dimanche, après un record de 297 491 la veille, ce qui porte le total du pays à plus de 20,6 millions. En outre, plus de 1 394 personnes sont décédées de la maladie, ce qui porte le bilan officiel à plus de 351 000 et les hospitalisations à 125 544, un nouveau record. Les autorités craignent que ces chiffres ne continuent à augmenter alors que le Colorado, la Californie et la Floride ont identifié des cas de la variante hautement transmissible de Covid-19 apparue au Royaume-Uni. Entre-temps, seuls 4,2 millions de doses des vaccins Moderna ou Pfizer ont été administrées au 2 janvier, selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies, ce qui est bien en deçà de l’objectif de 20 millions de vaccinations d’ici la fin de 2020. source : Organisation mondiale de la santé

    1. @PAD
      Celà fait un taux de létalité apparent de 351/20 600 = 1,7 % soit quand même 3 fois plus que le taux habituellement retenu. Les Etats-Uniens seraient-ils incapables de tester correctement ?
      Seraient-ils déjà immunisés à 20 % (60 milions) ?
      ou devraient-il s’attendre à un enjeu de 4,5 millions de victimes ?
      en France nous en sommes à 15 % pour 65 000 (mortalité partielle de 0,1%) soit un potentiel asymptotyque de 400 000 (0,7%).
      Au bout d’un an les échantillons sont un peu plus représentatifs et la fourchette d’incertitude devrait se réduire.

  13. Comment se préparer à un monde de vaccins post-Covid-19

    Tout comme la gestion par le gouvernement du Covid-19, le déploiement du vaccin et tout ce qui suit semble opaque.

    Comme tout le monde, j’ai passé les dernières semaines à être fasciné par les images des travailleurs de la santé recevant les premières doses du vaccin. Je me suis réjoui des messages sur les médias sociaux annonçant un frère, une sœur, un partenaire ou un meilleur ami qui est le premier de la file. « Ma sœur, qui a soigné des patients atteints de Covidose cette année et qui passe les vacances seule pour assurer notre sécurité à tous, vient d’annoncer à notre groupe de discussion qu’elle va se faire vacciner cette semaine », a tweeté la journaliste Connie Wang. « Le soulagement et la joie collective que nous ressentons sont inexplicables ».

    Nous arrivons à la fin d’un film dont le récit conducteur est « faites-vous vacciner ! » Les essais ont été couronnés de succès, la FDA a délivré une autorisation d’utilisation d’urgence, le monde s’est réjoui, les premières doses ont été administrées dans un élan de joie – et puis le générique est passé. On peut supposer que la vie reprend son cours normal. Mais quand, et comment ?

    Faire confiance à une distribution organisée, efficace et rapide du vaccin ne relève pas de la simple folie. C’est un sentiment d’insouciance psychologique.
    Nous avons non seulement un, mais deux vaccins viables (un troisième serait en cours d’élaboration). Mais comme pour tout ce qui concerne la gestion du Covid-19 par le gouvernement, les plans de distribution du vaccin sont opaques, fragmentaires et largement délégués à la discrétion des États. Après la distribution initiale aux travailleurs de la santé de première ligne, les prochains mois s’annoncent comme une « véritable ruée vers les vaccins Covid », alors que diverses industries et employeurs font pression pour que leurs employés soient les prochains à recevoir le vaccin.

    Vous pouvez utiliser un outil comme celui-ci pour essayer de déterminer où vous vous situez dans la liste des priorités, mais tout est relatif. Si vous vivez dans ma ville natale de Lewiston, dans l’Idaho, et que vous avez plus de 65 ans, beaucoup de choses dépendent du fait que votre état de santé vous qualifie de « à haut risque ». Et puis il y a tous les facteurs atténuants : Y aura-t-il une réfrigération adéquate ? Comment allons-nous atteindre la population qui n’appelle pas déjà ses médecins, impatients d’être les premiers sur la liste ? Existe-t-il même un plan, sans parler du type de plan détaillé et dynamique qu’exige une distribution massive ? Qu’en est-il de la distribution tout aussi importante de la deuxième dose ? Comme l’a récemment déclaré l’écrivain Zeynep Tufekci, les États-Unis vont-ils « arracher la défaite aux mâchoires de la victoire du vaccin » ?

    « Peu de gens à travers le pays ont une idée claire de la façon dont les chaînes d’approvisionnement du vaccin Covid-19 seront exactement organisées », a récemment écrit Bruce Y. Lee, qui travaille dans la distribution de vaccins depuis plus de 15 ans, dans StatNews. « Les chaînes de vaccins ont historiquement été négligées et sous-estimées ».

    Lorsque j’essaie de faire avancer rapidement la bande de cette pandémie, je ne peux pas rendre les scènes du futur cohérentes.
    Oui, une nouvelle administration sera en charge au niveau fédéral. C’est réconfortant, voire excitant, qu’ils croient en la science – et qu’ils aient un plan relativement détaillé sur la manière de combattre la pandémie à l’avenir. Mais comme tant d’autres Américains, ma foi dans la capacité de notre gouvernement à exécuter avec succès tout plan relatif à la pandémie n’est pas seulement compromise. Elle a disparu.

    Au niveau fédéral, étatique et local, nous avons bâclé les tests et les messages. Nous avons à plusieurs reprises privilégié les entreprises au détriment de la vie humaine. Le Congrès n’a pas réussi à apporter une aide substantielle et durable aux millions de familles qui souffrent, qui sont confrontées à l’insécurité alimentaire ou qui risquent d’être expulsées. Il a fallu des mois pour que les gens aient accès aux allocations de chômage par le biais d’un système labyrinthique et en sous-effectif.

    Tout récemment, le public a appris que le gouvernement américain avait précédemment refusé l’option d’acheter 100 millions de doses supplémentaires du vaccin Pfizer, ce qui a soulevé la question d’une éventuelle « falaise de vaccins » dans laquelle des millions de personnes attendraient – peut-être pendant des mois – que l’approvisionnement se rattrape.

    Mais pour ceux qui ont le pouvoir, l’argent et l’influence, les règles peuvent toujours être contournées. Les messages sévères de la Californie sur le fait de servir les plus démunis en premier n’ont pas empêché les riches d’essayer de devancer les enseignants, les ouvriers agricoles et les pompiers.

    Le Dr Jeff Toll, qui a des privilèges d’admission au Cedars-Sinai Medical Center, l’un des premiers hôpitaux à avoir stocké le vaccin, a rappelé qu’un patient l’avait demandé : « Si je fais un don de 25 000 dollars à Cedars, cela m’aiderait-il à faire la queue ? » Toll a répondu par la négative.

    Je sais que la pandémie va prendre fin. Mais je suis aussi mentalement épuisé.
    Je crois au vaccin. Je le prendrai absolument à la seconde où il sera disponible. Je sais que la pandémie va prendre fin. Mais je suis aussi mentalement épuisé. Je n’ai pas de place pour les espoirs déçus, je ne tolère pas que les plans soient encore plus modifiés, à part mon plan actuel, qui est « sans plan ». Faire confiance à une distribution organisée, efficace et rapide du vaccin ne relève pas de la simple folie. C’est un sentiment d’insouciance psychologique.

    J’aimerais parler de l’avenir avec ma mère, qui n’a pas été dans un espace public depuis mars. Je veux dire à mes amis qui ont essayé de jongler avec le travail à la maison avec des enfants que la relève arrive – ou dire à d’autres amis que leur travail au restaurant va bientôt revenir. J’aimerais pouvoir être un tant soit peu confiant que la course de trail dont on vient d’annoncer la tenue en personne en juillet se réalisera.

    Mais plus de 3 000 Américains décèdent chaque jour, en partie parce que nous ne pouvons toujours pas accepter, en tant que société, d’adhérer à des directives aussi simples que le port d’un masque ou la limitation du nombre de personnes dans les rassemblements sociaux. Lorsque des manifestants se rassemblent devant les maisons des responsables de la santé à Boise pour protester contre l’obligation de porter un masque, alors même que les hôpitaux de l’État sont confrontés à la perspective d’un rationnement des soins, quelle raison me donne-t-on d’espérer ou de faire confiance ?

    Au fur et à mesure de la mise en place de la vaccination, nous aurons de nouvelles lignes directrices à suivre, de nouvelles bonnes pratiques à observer. Mais la confiance dans le CDC et les responsables locaux de la santé s’est dangereusement érodée. Quelles statistiques devons-nous suivre et où les trouver ? Même les épidémiologistes ont des idées assez disparates sur le risque, ou sur le moment où les choses vont revenir à la normale, ou même sur ce à quoi la « normale » va ressembler. Et nous commençons à peine à nous attaquer aux profondes séquelles physiques et psychologiques de cette pandémie.

    Ce qui explique pourquoi, lorsque j’essaie de faire avancer rapidement la bande de cette pandémie, je ne peux pas rendre les scènes de l’avenir cohérentes : Porterons-nous des masques dans les espaces publics dans un avenir prévisible ? Quand est-ce que je monterai pour la première fois dans un avion ? Dîner dans un restaurant ? Quand serai-je capable de pardonner aux membres de ma communauté qui se sont comportés de manière si imprudente, si égoïste, pendant si longtemps ? Comment allons-nous faire face à notre chagrin collectif pour plus de 300 000 morts ?

    Nos cerveaux font de leur mieux pour nous faire vivre, jour après jour, semaine après semaine, une déception, un traumatisme et un échec graves. En ce moment, ils essaient de nous faire tenir quelques mois de plus. Et la meilleure façon de nous protéger, au moins en ce moment, est de garder l’avenir aussi flou – mais toujours aussi brillant – que possible.

    Anne-Helen Petersen MSNBC / DeepL translator (free version)

    1
  14. L’article du Vidal est simple et précis :

    https://www.vidal.fr/actualites/26337-vaccin-pfizer-biontech-contre-la-covid-19-enfin-des-donnees-a-analyser.html

    La réticence des français est sans doute à chercher dans l’incurie des élites, politiques, économiques et médiatiques, à gérer les temps qui sont les nôtres. Elles vivent dans le mensonge permanent. Il n’y pas de masque donc les masques ne servent à rien, puis ils servent un peu lorsque la disponibilité augmente et enfin ils sont obligatoires lorsqu’ils sont pleinement disponibles. Autre exemple, la France n’a pas assez de lits d’hôpital en général et de lits de réanimation en particulier. Il en faut plus crient les politiques dans les médias tout en continuant la réduction des capacités d’accueil des hôpitaux. Je vous passe la répression policière contre les Gilets Jaunes qui ont été dépaintes à l’inverse de la réalité par les médias (ie, la violence des GJ contre la police).

    Comment croire leur discours dans ces conditions ?

    Sans nullement chercher à appuyer les anti-vaccin et autres complotistes, si les élites politiques et médiatiques ne se réforment pas radicalement, notre société est bien condamnée à l’apoptose. La démocratie française est devenue une machine à concentrer le pouvoir. Comme le capitalisme, machine à concentrer la richesse, elle court un risque d’effondrement.

    7
  15. En attendant le coup d’Etat, Le Monde refait le match.
    https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/01/04/presidentielle-americaine-malgre-son-retard-de-7-millions-de-voix-trump-aurait-pu-l-emporter-en-retournant-32-507-voix-dans-les-bons-etats_6065157_4355770.html
    Mercredi, il faudra peut-être confiner les Proud Boys.
    Donald devrait demander conseil à Boris.
    https://www.lemonde.fr/international/article/2021/01/04/covid-19-boris-johnson-annonce-le-reconfinement-total-de-l-angleterre_6065190_3210.html
    Quelques heures après l’Ecosse (comme le note @PAD), le Pays de Galles et l’Irlande du Nord étant déjà reconfinées. Pour le coup, c’est vraiment le Royaume-Uni.

    1
  16. En attendant, l’origine du virus et son variant pandémique restent toujours inexpliqués. Même si la théorie de l’apprenti sorcier fautif visant en particulier les activités du labo de haute sécurité à Wuhan gardent la faveur de plusieurs commentateurs américains. On omettra ici l’identification de souches virales proches du SARS-Cov2 en Europe (Italie, France, Espagne) avant que n’apparaisse le point chaud chinois pour se plonger dans la version partisane américaine et découvrir du même coup la profondeur des recherches internationales sur le sujet : https://nymag.com/intelligencer/article/coronavirus-lab-escape-theory.html

    1. La genèse de la grippe « espagole » n’est pas beaucoup plus claire.

      Certes le séquençage des virus nichés dans les vieux os des victimes enterrés il y a100 ans n’est plus à l’ordre du jour, mais cette constance du mystère suggère que la science n’est pas encore assez aboutie pour conclure en séquençant même des dizaines de milliers de souches car la combinatoire de l’ADN, c’est 4^N avec N=beaucoup, c’est rapidement hors de portée sans un autre « guide des égarés » que la séquence.

      En revanche, pour ce qui a cru et multiplié, il est bon de connaitre les variants et de les « mesurer » en contagiosité, mais ça prend du temps.

      Si on avait eu des épidémies plus importantes de Mers et Sars 1 (les autres corona…) on aurait aussi eu plus d’info et plus de flou…

      2
    2. @kertugal Merci pour le lien, lecture édifiante, qui relativise le scandale français sur le retard à l’allumage des vaccinations en France, alors que les Pays-Bas attendent aussi leur application de fichage informatique.

  17. Quelle foire d’empoigne !

    Je comprends bien que plus personne n’y comprenne rien.

    Quand je pense que la camomille suffit à nous garder en bonne santé…

    Bon, moi j’ai refais mon vaccin contre le tétanos il y a 4 ans, car crever du Tétanos, c’est pas marrant du tout.

    Ç’est à peu près tout ce que j’ai à dire sur le sujet, alors je le dis car sinon, ce serait gaspiller ma liberté d’expression.

    2
  18. Super congélateurs -80° et procédure de qualification

    http://french.china.org.cn/china/txt/2020-11/16/content_76915688.htm

    https://www.froid-usine.com/congelateurs-ultra-basse-temperature-ult-85-c.htm

    https://www.huffingtonpost.fr/entry/covid-19-vaccin-olivier-veran-commande-des-super-congelateurs_fr_5fae700dc5b6b363336982b3

    https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/covid-19-un-super-congelateur-pour-le-vaccin-arn-7081205

    Il semblerait qu’il y avait 10 super congélateurs sur 100 qui étaient utilisables ( info de Douste Blazy ancien ministre de la Santé) à fin 2020

    Comme toute matériel médical , un super congélateur nécessite une procédure de qualification réalisée par un organisme spécialisé
    https://www.corsematin.com/articles/vaccin-pfizer-arrivee-dans-lile-des-super-congelateurs-114532

    https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/vaccin-anti-covid-le-super-congelateur-est-arrive-en-mayenne-installe-au-centre-hospitalier-de-laval-1609341933

    Nous sommes en phase de dotation des super congélateurs aux CHU , à volume adéquat pour , et de mise en service progressive.

    2
    1. Et que ferons-nous de tous ces super-congélateurs après les piqures de Pfizer ? Une offrande à Greta ? 🙁

  19. Le Prix : La stratégie de l’offre et de la demande

    Impact sur l’économie et l’après Covid

    Pourquoi Israël sera le premier pays qui aura vacciné sa population.
    Il a été le premier servi.

    Il a anticipé : première livraison le 09/12/2020
    Il aurait proposé à Pfizer un prix de 43% supérieur aux autres clients.
    28 $ pour Israël et 19,5$ pour l’UE

    https://cqvc.online/le-vaccin-pfizer-coutera-beaucoup-plus-a-israel-que-lunion-europeenne-et-les-etats-unis/

    3
  20. « Il a anticipé : première livraison le 09/12/2020 Il aurait proposé à Pfizer un prix de 43% supérieur aux autres clients. 28 $ pour Israël et 19,5$ pour l’UE »

    Il s peuvent se permettre de faire ça parce qu’ils ne sont que 12 millions. Même si l’UE choisissait de payer 10 fois le prix, les capacités de production suivraient pas.

    1
  21. Encore un signe pas si anecdotique que cela de notre effondrement moral !

    https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2021/01/05/au-rheu-le-college-ouvert-doit-se-refermer_6065197_4500055.html

    Il faut mettre des barrières partout, sécuriser partout, fermer partout. Protégez vous braves gens !

    Qui le dit ? Ben la Police pardi !Pourquoi ? Parce que vivre peut être dangereux !

    Et en complément on peut lire celui là aussi dans le même registre en fait :

    https://www.lemonde.fr/culture/article/2021/01/05/fliquez-vous-les-uns-les-autres-sur-france-5-la-videosurveillance-une-etrange-passion-francaise_6065286_3246.html

    Et toujours dans la lignée, carton plein ce mardi sur le Monde.fr de petits signes pour qui regardent :

    https://www.lemonde.fr/societe/article/2021/01/05/a-partir-du-moment-ou-elles-deviennent-interdites-les-fetes-nous-montrent-a-quel-point-elles-sont-necessaires_6065269_3224.html

    Sociétés de tarés, on va tous perdre et ne rien gagner que des barbelés, de la sécurité et du confinement, emmurés vivants, tous entre nous. Les gamins ont pas fini de sucer des queues le soir avant de dormir.

  22. Effondrement ou mutation ?

    Genre un nouveau modèle qui s’installe sur les ruines d’un ancien , et que peu voient venir …
    « Ces informations «révèlent comment le gouvernement a exploité secrètement la pandémie pour renforcer sa surveillance et son contrôle sur la population», a ainsi affirmé à l’AFP Phil Robertson, directeur pour l’Asie de l’ONG Human Rights Watch. »
    https://www.letemps.ch/economie/singapour-menti-systeme-tracage-virus

    « Au nom de la sûreté de l’Etat, la police et la gendarmerie pourront donc ficher les opinions politiques, appartenances syndicales et données de santé des personnes sur lesquelles, elles enquêtent »
    Source :
    https://www.francetvinfo.fr/politique/loi-sur-le-renseignement/trois-questions-sur-les-fichiers-de-renseignement-que-le-conseil-d-etat-a-valides-au-nom-de-la-surete-de-letat_4245551.html

  23. @Bernard
    opinions politiques, données de santé peut on penser que le fichage vaccinal ne sera pas interconnecté ? voire l’appartenance à une association anti-vax ou réticente au fichage, ou ceux qui répondent en commentaire à de tels sujets.

    1. @ Ruiz
      Je ne sais pas , mais tout laisse à penser que l’interconnections est déjà techniquement possible .
      Voir «  l’âge du capitalisme de surveillance «  de shoshana Duboff ( en cours de lecture , totalement passionnant et édifiant , si mes petits neurones arrivent à suivre ,ce qui ne devrait pas être un problème pour vous , si toutefois l’ouvrage vous tente).

    1. Avec la collecte massive des données , on peut prévoir une volonté de fonctionner à la chinoise .
      Les IA au service d’un ordre donné , de la parfaite application de règlements supposés garantir la sécurité au détriment de la liberté.

      Dans un premier temps , l’autorisation ou pas d’accéder à tel ou tel service .

      Le deuxième temps nous échappe encore très certainement .C’est un peu comme demander à un spermatozoïde qu’elle va être l’étape suivante…tous connaissent le chemin mais un seul est en capacité d’arriver le premier pour conclure 🤓

      Peut être quelque chose au niveau de la prévision des comportements , de la détection de l’anomalie comportementale et du coup de sa prévention , quelque chose au niveau d’un genre de totalitarisme qui ne dirait son nom, où l’ignorance serait la force qui permettrait de manipuler le plus grand nombre, où les masses seraient consentantes parce que l’avenir serait quasi certain ????

      Concernant le premier temps :
      https://www.bfmtv.com/tech/whats-app-va-exclure-les-utilisateurs-qui-ne-veulent-pas-livrer-leurs-donnees-a-facebook_AN-202101060250.html

    1. Ça me fait penser aux premières études d’impact que j’ai connues : l’étude concluait toujours qu’il fallait une étude supplémentaire .

Les commentaires sont fermés.