Covid-19 : Les admissions en réanimation sur une mauvaise pente, par a113

La courbe bleue représente le taux de variation des admissions en réanimation (en comparant la moyenne des 7 jours courant à celle de la veille) appelé ici  : “dynamique” (d%) si >0 , les services se remplissent si=0 , situation en plateau si<0 , les services se vident. 

la courbe rouge est la courbe en valeur absolue lissée sur une semaine des entrées en réanimation (multiplier par 100 pour obtenir le chiffre réel.)

Le graphique montre une accélération des admissions en réanimations > 2%, ce qui est un élément nouveau depuis la mi-octobre.

La progression est contenue, mais montre que les mesures prises depuis deux semaines (extension du couvre-feu) ne seront pas suffisantes pour contenir cette nouvelle “vague”, d’autant que le taux d’incidence est toujours lui aussi en progression, avec la même pente positive.

Le retard pris pour les vaccinations, l’apparition de mutants (une évolution normale) plus pathogènes, hélas, rendent la situation assez compliquée à gérer. La crainte d’un mécanisme viral assez particulier se confirme (un ancien Directeur de l’Institut Pasteur qualifie ce soir ce virus de “pervers” … ).

Partager :

133 réflexions sur « Covid-19 : Les admissions en réanimation sur une mauvaise pente, par a113 »

  1. Saperlipopette !

    Seule solution à court terme, hélas, un troisième confinement strict. Mais j’ai peur que les nerfs de nos concitoyennes et concitoyens, surtout les plus jeunes, ne soient vraiment à bout cette fois-ci.

    1. La seule solution à cette pandémie qui, pour rappel, a fait 60 morts de – de 45 ans en France depuis le début de la pandémie, et 50k morts, ce qui ne pose aucun pb d’accroissement naturel de la population (si tant est que ce soit même un but!), c’est d’augmenter le nb de lits et de former du personnel.
      Tout en laissant TOUT ouvert, bien sur, sauf les aéroports pour les pays dans lesquels il y a des variants dangereux,. Et ceci, parce-qu’il est maintenant prouvé qu’entre le confinement le plus strict possible et le simple port du masque + hygiène + respect des normes de distanciations sociale (comparaison sur 8 pays), il n’y a quasiment aucune différence perceptible dans le développement de la pandémie.
      Ou alors, on estime que 5-6 millions de chômeurs, et un début de guerre civile – parce qu’on se dirige vers ça – est une alternative préférable?

      5
      1. c’est d’augmenter le nb de lits et de former du personnel.

        Malheureusement, former en médecine, hospitalière, en réanimation, etc. ça ne se fait pas en quelques semaines ni même en quelques mois. C’est là-dessus que les promesses du gouvernement de l’été dernier (ils avaient parlé de 12000 lits, je crois) se sont cassées les dents.

        J’ai bien dit “à court terme”….

        1. “J’ai bien dit « à court terme »….”

          pas besoin de formation pour créer une annexe extension nomade de nombre de lits et de faire appel à la “réserve” il me semble, puisque nous sommes en “guerre”…

          Pour le personnel , la structure du msf , entre autres, sait très bien le faire puisqu’elle a été mise à contribution dans les ehpad il y a peu.
          https://www.msf.fr/video/ehpad-seuls-face-au-coronavirus

          Par contre pour l’augmentation du nombre de lits, m^me provisoire, la “gestion” a été particulièrement déplorable. D’autres pays comme la Chine et les US, l’ont fait. En France, verrouillage, en lieu et place de mise à contribution et d’écoute des médecins de terrains aussi bien privés que publics, zéro fluidité merci les ars, entre autres, et cherry on the cake, on dissout la commission d’enquête sur la gestion du covid, bref beaucoup de bruit pour … rien, as usual, ou le conte de Ségur pour les sourds aveugles et malentendants ?
          On expire Shakespear !
          https://www.lequotidiendumedecin.fr/actus-medicales/politique-de-sante/lassemblee-la-majorite-met-fin-la-commission-denquete-sur-la-gestion-du-covid-19-lopposition

      2. “Ou alors, on estime que 5-6 millions de chômeurs, et un début de guerre civile – parce qu’on se dirige vers ça – est une alternative préférable?”

        On dirait bien…en effet ! 🙁

        La “méthode” Macron ? Le baîllon mode d’emploi, dans tous les sens du terme : ferme là , met ta muselière , au pied et à la niche,
        couché le gueux, le gvt “consulte”… ! Ah ? à vider la démocratie de toute subsistance avec un simulacre de démocratie : le gvt INSULTE, et son peuple et la démocratie ! Et pas qu’un peu !

        https://www.bastamag.net/Gilets-jaunes-les-interdictions-de-manifester-etouffent-le-mouvement-social-repression

        Le gouvernement continue de supprimer des lits d’hospitalisation : la carte des hôpitaux concernés, PAR RÉDACTION 29 OCTOBRE 2020
        https://www.bastamag.net/carte-des-suppressions-de-lits-hopital-covid-reanimation-ARS-CHU

        Comment transformer l’hôpital en bien commun, géré par les soignants et les usagers, non par les financiers
        https://www.bastamag.net/Manif-soignants-hopital-Olivier-Veran-salaire-segur-de-la-sante-fermeture-de-lits

  2. ” Virus pervers ” à rapprocher de l’expression ” virus diabolique ” employé par le Professeur Delbraissy qui avait d’abord parlé de ” virus intelligent ” avant de se reprendre effrayé par l’énormité de son propos.
    Pour être tout à fait franc je ne ne sais rien de bien solide en matière d’Intelligence Artificielle MAIS je me demande si l’on ne pourrait pas avancer des analogies avec l’IA.
    Confère, par exemple, ces ordinateurs auxquels on a apporté une connaissance à partir de laquelle ils ont développé des aptitudes nouvelles et inattendues pour battre des champions d’échecs et de Go. Parmi les lecteurs de ce blog certains pourraient reprendre ma phrase pour la rendre plus conforme à une réalité scientifique. Mais vous voyez le sens, n’est-ce pas ?
    Alors ce virus ne serait-il pas en train de jouer aux échecs ou au Go avec nos défenses immunitaires, apprenant, s’adaptant et trouvant des brèches pour nous coller des uppercuts ? Affrontements de logiciels métaphoriquement. La ” nature ” contre la science et les labos. Je m’arrête là avant d’attirer la foudre.

    1. @Régis Pasquet plutôt virus génial !
      Déjà la mouture du coronavirus 2019 était une magnifique optimisation par rapport aux précédents SARS et MERS car
      Beaucoup moins létaux (moins pris au sérieux)
      Plus contagieux
      Contagieux en phase asymptomatique ! (réelle innovation)

      Mais surtout il est génial car il n’est pas une menace statique, mais parfaitement adaptable grâce au mécanisme de sélection évolutive caractéristique du vivant dont il dispose dans sa reproduction externe, et fait preuve par la sélection naturelle de variants dans des milieux d’autant plus nombreux que la circulation du virus est importante car encouragée à la recherche d’une immunité collective (mais spécifique du variant initial ou proches) et le maintien sans isolement de milieu de culture comme les malades au long cours immunodéprimés, et les volontaires inoculés de phase 3 des vaccins permettant une pression de sélection avec échappement.

      Le qualifier de diabolique ou de pervers, ne fait que traduire un sentiment religieux ou psychologique, la où la morale n’a rien à faire.

      4
    2. À RÉGIS PASQUET
      “…Je m’arrête là avant d’attirer la foudre..”
      non , surtout pas !!!!!
      les machines IA qui damnent le pion aux humains (Go , Echecs, reconnaissance faciale….) , utilisent à fond les capacités d’un processeur (en logique binaire , multicores ) à répéter des milliards de fois une opération assez élémentaire (généralement des fonctions récursives (sur des matrices pour les systèmes neuronaux) , qui s’appellent elle-même ) , ce dont l’homme est incapable.

      facile (quel présomptueux je suis!!!! ) d’imaginer qu’un dispositif Arn , sur une base 4 (les quatre composants d’un Arn) puisse être “câblé” , à la place du dispositif binaire (type de la machine de von neumann (base 2)) , pour que confronté à un problème , y chercher une solution.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Ordinateur_%C3%A0_ADN

      on semble être face à un défi Historique , il va nous falloir de la ténacité et de l’imagination ++++

    1. bonjour Ilicitano,
      il faut bien se rendre compte qu’un virus qui rencontre une “résistance” immunitaire va se reproduire chez son hôte en auto-sélectionnant ses variants (issus de sa “photocopieuse”) ayant une topologie et une thermodynamique plus à l’aise face aux défenses immunitaires de celui-ci …
      c’est comme si une armée pénétrant une ligne adverse , rencontrant une forte résistance à un endroit , et dont un bataillon trouve une faille à un autre endroit , avait la possibilité de multiplier l’effectif de ce bataillon sur place , à cette endroit de vulnérabilité de l’hôte , sacrifiant le reste de son effectif ailleurs …..
      ce qui m’effraie depuis le début (les témoignages de cliniciens Français observant sur place en Chine , en Janvier 2020 , m’avaient alertés ) , c’est la capacité d’adaptation “rusée” de ce micro-organisme , à savoir à mon avis :
      pouvoir , dans la phase asymptomatique ou pré-symptomatique identifier les failles du système immunitaire , et s’y adapter avant que l’organisme de l’hôte ne puisse organiser ses défenses de façon conséquentes (ce qui se traduit cliniquement par l’apparition de symptômes : fièvre , fatigue, douleur, puis agueusie , anosmie, troubles de la coagulation , gène respiratoire …..)
      il a 48h d’avance !!!! comment fait-il ????
      car , il est alors trop tard , dans trop de cas , d’éviter une forme sévère.
      je suis curieux de voir dans quelques semaines quelles vont être les réactions de ces virus confrontés aux diverses formes de stimulations vaccinales (Israël , Usa, UK, pays utilisant les vaccins Chinois ou Russes ) .
      est-ce que le mur immunitaire vaccinal ainsi dressé va arrêter sa progression , ou le “stimuler” à une autosélection de variants lui permettant tout de même de s’installer dans les organismes ?
      enfin , ce micro-organisme doit disposer d’une logique interne lui permettant de produire des variants qui vont dépendre finement de l’environnement dans lequel il se trouve ainsi que de ses propres propriétés physico-chimique…
      possible que ces variants puissent naitre sous à peu-près la même forme à Berlin et à Tombouctou , si il est confronté aux mêmes contraintes.
      donc variants Anglais , Sud-Africains , peu importe le lieu……
      on est surtout ignorant de ses capacités à s’adapter qui semblent très atypiques….

      on le disait assez peu mutagène , en fait il a mis du temps à produire des mutants à bas bruit autrement plus efficaces que l’original …

      2
      1. “Il a 48h d’avance !!!! comment fait-il ? car il est alors trop tard, dans trop de cas , d’éviter une forme sévère.”

        “Il” – le virus – ne fait plus rien mais c’est notre organisme qui a enclenché une cinétique de réactions chimiques dites « non-spécifiques » C’est un phénomène connu de longue date, encore appelé « choc septique » qui a pu être déclenché par diverses interventions, notamment chirurgicales contre lequel Henri Laborit a réalisé une contribution majeure : la chlorpromazine ou largactil – brevet qui a financé une grande partie de sa recherche. Il y a 50 ans, l’anesthésie était une phase risquée des interventions chirurgicales. Laborit – chirurgien expérimenté – ayant observé parfois un emballement incontrôlable du métabolisme malgré l’anesthésie avait obtenu la fabrication de cette molécule (Chlorpromazine — Wikipédia (wikipedia.org) pour calmer les désordres psychotiques en développa l’usage comme préanesthésique (Henri Laborit – Wikipedia) Il existe encore des discussions sur l’impact de ses recherches qui pourrait en faire un Semmelweis du siècle passé, mal reconnu par ses contemporains pour des résultats « géniaux » qui dérangent la pensée officielle. Ce n’est pas le sujet mais le coronavirus enclenche une cinétique de réactions inattendues de la médecine. Il se trouve que l’hydroxychloroquine appartient à la même famille que le largactil et le bleu de méthylène, donc il n’y a rien d’étonnant à ce que cette molécule puisse avoir un impact positif notamment sur le métabolisme de la mitochondrie, organelle dont la physiologie surprend la recherche cellulaire tous les jours. L’intérêt général voudrait que l’on précise les « modes d’emploi » de ces molécules par ailleurs largement utilisées dans le monde – donc peu toxiques dans des conditions professionnelles reconnues – mais cette cris enseigne que ce n’est pas du tout une préoccupation majeure des « dits-responsables ». Et c’est là que Raoult reprend le flambeau.

        Images et métaphores ont leurs limites de validité qui finissent par brouiller le tableau et/ou la réalité.

        1
        1. Un choc septique ce n’est pas ça. La suite c’est du gloubi-boulga médical qui flatte des phantasmes pata-scientifiques.

          1
          1. La pataphysique, c’est pa ça…. Il se peut que le concept de choc ait évolué depuis Laborit car pour lui c’était un abime de perplexité. Mais c’est en travaillant sur la prévention du choc septique que Paul Marik a défini un protocole utilisant l’ivermectine – auquel plusieurs médecins et chirurgiens US ont la faiblesse d’accorder leur confiance. Pour vous éviter de chercher, il existe un compte rendu qui doute de l’efficacité de l’ivermectine, reprochant aux essais de ne pas l’avoir utilisée seule mais en combinaison avec d’autres molécules. Si c’est ça la définition de l’efficacité d’une thérapie – une injection magique ( magic bullet) – il n’y en aura jamais ! Il va falloir sérieusement remettre en question des strates d’incompétence accumulée qui deviennent suicidaires.

      2. La réponse à ce type de questionnement est un peu sous nos yeux concernant les “mauvaises herbes” (nom scientifique : les adventices).
        Capacité d’envahissement, mais ça s’arrête quelque part.
        Les biologistes bataillent depuis Darwin (voire avant) et jusqu’à nos jours sur cet équilibre entre diversité et avantage du plus fort.
        Pourquoi y a-t-il encore des jacinthes dans la forêt et pas que des ronces, “les plus fortes” ou dans les prairies “que des orties” .

        Quand vous avez un bout de jardin, c’est elles qui prennent la place sans soin. Et le bambou prend tout ce qu’on lui laisse prendre dans le sol, une vraie taupe celui-là.
        Et pourtant, dans le milieu “naturel”, c’est moins tranché, les dominations sont limitées. Les échelles de temps & d’espace ne sont sans doute par les mêmes.

        Le virus sarscov2 est l’équivalent d’une série de nouvelles adventices, capable de bien prospérer, et pas évident à éradiquer (enlever les racines, étymologiquement).
        Mais il a des concurrents, et a profité de la fenêtre “hiver” comme toutes les grippes (bien que les pays chauds comme le Brésil ne soient pas épargnés).
        Ce qui est assez subtil est qu’il touche plus les vieux bien avant l’affaiblissement franc de leur système immunitaire. Il semble que quand le thymus se calme,
        je ne sais plus quand entre 40 et 60, ça change le positionnement des défenses immunitaires, et cet aspect est mis à profit contre nous.

        Le fond, c’est quand même que c’est la première fois qu’on avait utilisé l’aubaine apparente (O Gaia) de l’énergie abondante pour faire vivre
        des populations importantes de sexa-septua-octo-nona-génaires, c’est vraiment une première dans l’histoire de l’humanité, ainsi que le degré de mondialisation des biens et des gens.
        Qu’une “mauvaise herbe” profite de ce créneau en parallèle avec les opportunités des grands élevages (dont le vison est soupçonné assez fort maintenant cf. reporterre), c’est systémiquement
        assez attendu. Mais c’est aussi forcément assez “signe gris-noir”, les signes avant-coureurs étaient les autres sars, qui n’ont pas visé le “sweet spot” : “je me reproduis avec les échanges de jeunes, et si je tue les vieux, c’est accessoire, c’est pas mon problème”.

        Bon, et en réponse au commentaire plus bas je crois. Bravo Jacinda. Sur une île, c’est plus facile de contrôler (voir la dynamique actuelle de l’Irlande, c’est ce que nous physiciens appelons un modèle de “pulse response”, réponse impulsionnelle, la période de Noel est le pic étroit idéal dit “distribution delta de Dirac”, avec les conséquences sur contaminations et décès qui s’ensuivent).
        Mais allez, c’est pas bravo au cube, c’est seulement bravo au carré.

        1
      3. @a113 :
        … ” pouvoir , dans la phase asymptomatique ou pré-symptomatique identifier les failles du système immunitaire , et s’y adapter avant que l’organisme de l’hôte ne puisse organiser ses défenses de façon conséquentes

        J’espère de tout coeur que votre hypothèse n’est pas correcte…CAR SINON :

        OBSOLETE deviendrait la “découverte” d’un traitement (destiné semble-t’il à diminuer/bloquer la “charge” virale…SANS réussir à L’ÉLIMINER… ) installé impérativement AU TOUT DÉBUT des symptômes (( résultat positif du test le lendemain? …on arrive à J+3 , au moins..sauf hasard miraculeux d’une “obligation” de test lié à la proximité d’un foyer qui ramènerait à J+2…)) serait alors ..aussi?/surtout?.. susceptible de donner du temps ( = 2 , 3 jours) de recherche de mutation performante à l’ennemi.. plutôt qu’à permettre au corps de rassembler ses troupes à l’assaut d’un ” envahisseur devenu inconnu” !?

        1. Ca rejoint un vieux débat de biologie: Les êtres vivants se débattent entre l’héritage de leur structure, qui leur donne atouts et inconvénients, et les possibilités de mutations, qui leur donne des atouts s’ils acceptent la darwinienne contrepartie d’une hécatombe petite, moyenne ou forte (loto garanti, c’est pas “Boucle d’or” ou le cas “moyen” gagnerait à tous les coups).

          Donc le virus peut faire des choses mais va aussi avoir des inconvénients à trainer son passé et sa reconnaissabilité.
          Il peut gagner des batailles, pas donné qu’il gagner la guerre du premier coup, loin de là. Et puis il peut faire durer façon Verdun plutôt que Blitz, il a une partie des horloges, nous ne sommes maitres que d’une autre partie.

          La comparaison à Sun Tzu est assez justifiée dans ce cadre. Bruno Latour préfère parler d’un “précepteur très revêche” qui ne s’attendrit pas sur nos fautes avec le temps, et nous impose de nous souvenir de la Terre, blabla (le discours latourien, intéressant une fois qu’on a adopté un assez grand nombre de concept. A tout prendre dans la catégorie Latour, je prends plutôt du Pierre Charbonnier, son jeune élève, dont le “Abondance et Liberté” était assez riche).

        2. difficile de répondre à votre remarque….possible qu’on ne puisse mettre au point de traitement , comme la grippe et généralement beaucoup de maladies virales.
          mais , bon , actuellement c’est l’ignorance qui prévaut.
          à noter la différence avec la grippe classique qui se fait très discrète actuellement et qui n’est pas contagieuse avant d’être symptomatique .
          et sur laquelle , on a accumulé plus de connaissance , beaucoup de variants , des vaccins , mais toujours pas de traitement spécifique .
          sources : https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/grippe/documents/bulletin-national/bulletin-epidemiologique-grippe-semaine-3.-saison-2020-2021
          voir également , le HIV , découvert en 83 , premiers antiviraux en 87 , trithérapies en 1996 , mais pas de vaccins…

          1. C’est à se demander si en fait la Covid par ses quelques morts visibles et saturation de réa, n’est pas le moyen efficace de nous faire enfin adopter des mesures barrières afin d’éradiquer la grippe, les gastro, et bronchiolites !

    2. “Quand les personnes censées faire respecter la loi ne montrent pas l’exemple !!”
      cf les enquètes (dans le Parisien et Figaro il y a 2-3 jours) sur les “restaurants clandestins” à Paris , où des magistrats réservent leurs places le midi et s’y rendent par la porte de service…..

      https://www.leparisien.fr/paris-75/on-a-teste-ces-restaurants-qui-ouvrent-clandestinement-23-01-2021-8420790.php
      comme je l’ai déjà dit plusieurs fois , je doute des capacités de l'” hommo occidentalis” à pouvoir psychologiquement “gérer” le “bridage” , la frustration nécessaire à endiguer cette crise sanitaire.
      conditionné qu’il est à un certain “libertarisme” qui est devenu “exacerbé” depuis 50 ans de néo-libéralisme , je crains qu’il ne passe pas l’épreuve (cf les craintes de dérapages sociétaux à l’occasion du 3eme confinement)

  3. Les scientifiques tous formés aux mêmes méthodes ne procèdent-ils pas tous de la même manière ?
    Alors ? Pour éviter l’escalade et la course aux armements, pour un affrontement sur le même champ de bataille, ne faudrait-il pas recourir à une forme de stratégie de type militaire ?

    Voir Sun Tzu ( Wikipédia )

    ” Il est surtout célèbre en tant qu’auteur de l’ouvrage de stratégie militaire le plus ancien connu : L’Art de la guerre. L’idée principale de son œuvre est que l’objectif de la guerre est de contraindre l’ennemi à abandonner la lutte, y compris sans combat, grâce à la ruse, l’espionnage, une grande mobilité et l’adaptation à la stratégie de l’adversaire. Tous ces moyens doivent ainsi être employés afin de s’assurer une victoire au moindre coût (humain, matériel). “

    1. À RÉGIS PASQUET
      sùrement;
      là où le bas blesse , c’est que nos sociétés (surtout dans le monde dit occidental) sont devenues hyper-rigides et mettent des plombes à modifier leurs crédos idéologiques quand il s’agit de sauver sa peau.
      la Nouvelle-Zélande a compris très vite qu’il fallait fermer des frontières , quarantainiser les entrants nécessaires à son économie , et fermement isoler les porteurs du virus…..
      on est en train de faire un procès en “totalitarisme ” de cette dame (présidente du conseil NZ ) quand elle est peut-être en train de sauver sa population …

      3
    2. @Régis Pasquet excellent programme
      la ruse :
      Ce serait de créer de faux récepteur ACE2 pour que les Spike s’y précipitent ?
      Créer un virus concurrent (variant) plus contagieux mais non létal.
      l’espionnage : c’est le test et le séquençage (mais il faut continuer ..)
      C’est aussi étudier vraiment les modes de contamination
      une grande mobilité :
      diversifier les réponses
      (réglementaires : fermetures, couvre -feu, confinement, isolement quarantaine ..
      propagande comportementale : gestes, incitation à manger seul l
      préventif : zinc, vitamine C,D
      médicaments précoces ou curatifs,
      vaccins,
      organisationelle)
      tracer !
      l’adaptation à la stratégie de l’adversaire : le séquencage des variants et leur confinement spécifique, adaptation du vaccin..

  4. Un simple couvre-feux ou un confinement light ne servent qu’à contenir l’expansion de l’épidémie mais surement pas à l’endiguer, ce que les chinois et d’autres ont compris.
    En voulant ménager la chèvre et le choux , l’économie et les lits de réa, on risque de perdre sur les deux tableaux, car en laissant circuler le virus, celui-ci ne se prive pas pour muter sous différentes formes qui, malheureusement , seront insensibles aux vaccins.
    Pourquoi ne copie-t-on pas ce que fait la Chine, un confinement sévère sur plusieurs semaines, pour stopper radicalement cette pandémie ?
    Le système capitaliste à l’occidental montre là toutes ses limites car qui dit stopper toute économie marchande dit redistribution massive, c’est-à dire une sorte de communisme, et là, impossible dans le cadre actuel d’envisager cette option.
    Donc, on est très mal barré !

    3
    1. Mon article dans Trends-Tendances – Le mécanisme délicat que révèle la pandémie, le 1er octobre 2020 :

      Le mécanisme délicat que révèle la pandémie

      Nous mesurons la richesse d’une nation par son Produit Intérieur Brut (PIB), à savoir la somme des « valeurs ajoutées » : la différence entre le prix auquel une chose a été vendue et ce qu’elle a coûté, ce que nous appelons d’habitude les bénéfices ou le profit. Tout cela, additionné, constitue le PIB. La condition pour que se constitue la « richesse nationale » est donc qu’existe à tout moment un nombre considérable de personnes prêtes à payer pour une chose davantage que ce qu’elle a coûté, et à alimenter ainsi la richesse nationale. On ne s’étonne pas suffisamment que dans les conditions ordinaires cette condition, à savoir la génération de profits considérables, soit si facilement remplie.

      On ne s’étonne pas non plus du fait qu’il faut pour cela que les profits réalisés antérieurement aient été redistribués au moins partiellement entre une multitude de personnes, leur permettant à nouveau d’acheter marchandises et services à un prix plus élevé que ce qu’ils avaient coûté. Cette capacité de relance répartie dans la population sans être seulement réservée à ceux ayant directement généré le profit (les industriels ayant produit les biens ou les marchands les ayant vendus), c’est ce qu’on appelle bien entendu le « pouvoir dachat ». L’un des mécanismes faisant que le profit se retrouve redistribué entre les mains de la multitude ayant acquis les biens, c’est le salariat : la rémunération du travail accompli. Un autre, c’est la protection sociale. Sans eux, il serait impossible de revendre plus cher que le prix coûtant. Une condition sine qua non pourtant souvent perdue de vue.

      Il faut une crise comme celle que nous traversons et que la machine se grippe en divers endroits pour que son mécanisme apparaisse dans sa complexité, faisant apparaître en surface ses zones de fragilité, et il faut bien le dire, son caractère un peu incongru. Plus le salariat est en péril, comme dans une pandémie réduisant la capacité à travailler, plus la protection sociale devra être mise à contribution dans un rôle de maintien du pouvoir d’achat.

      Les gouvernements sont aujourd’hui jugés à leur capacité à jongler avec ces divers facteurs : assurer la protection sanitaire de la population, protéger la production de valeur ajoutée, favoriser la redistribution du profit pour maintenir le pouvoir d’achat, et compenser par la protection sociale les déséquilibres causés par la pandémie.

      L’effectivité des gouvernements à assurer les deux peut être mesurée à partir de deux chiffres : celui de la croissance, c’est-à-dire la bonne santé du PIB, et celui des décès causés par la pandémie (morts par million dhabitants).

      Dans le tableau, quelques nations ont été rangées à titre dexemples par ordre de la croissance au second trimestre.

      Pays

      1er trimestre

      2d trimestre

      1er semestre

      Impact Covid-19

      Chine

      -10,0 %

      11,5 %

      3,2 %

      3

      Japon

      -0,6 %

      -7,9 %

      -9,9 %

      12

      Allemagne

      -2,0 %

      -9,7 %

      -11,3 %

      113

      Belgique

      -3,5 %

      -12,1 %

      -14,4 %

      858

      France

      -5,9 %

      -13,8 %

      -18,9 %

      482

      Royaume-Uni

      -2,8 %

      -20,4 %

      -21,7 %

      616

      États-Unis

      -5,0 %

      -31,7 %

      -9,1 %

      623

      Le contraste est tout particulièrement frappant entre la Chine et les États-Unis : croissance en hausse de 11,5% au second trimestre pour la première, baisse du PIB de 31,7% pour la seconde, 3 morts dues à la Covid-19 par million d’habitants en Chine, contre 623 aux États-Unis.

      Du rapprochement des chiffres émerge une conclusion incontournable : les gouvernements ayant mis l’accent sur le sauvetage de l’économie d’abord et celui de la vie de leurs concitoyens ensuite, n’ont su sauver ni la première ni la seconde. Seule la stratégie d’éradication du virus s’est avérée payante, protégeant d’abord les citoyens en ignorant l’économie, faisant repartir ensuite une économie qui a su être préservée en ayant maintenu les citoyens en vie.

      5
      1. Merci pour votre réponse, le tableau parle de lui-même.
        Mais alors, peut-on espérer trouver une stratégie efficace , c’est-à dire une sorte de confinement à la chinoise pour endiguer définitivement cette pandémie, dans le cadre capitaliste actuel ou bien est-il impératif d’en sortir ?
        Ou dit autrement, peut-on mettre sous cloche l’économie marchande aujourd’hui et si oui, comment ?

      2. Coucou,

        Extrait d’un article interessant, sachant que malheureusement, la pandemie n’est pas fini.


        Selon l’Institut Lowy, aucun système politique ne sort vainqueur en termes de gestion de la pandémie. « Certains pays l’ont mieux géré que d’autres, mais la plupart des pays ne se sont distingués que par leurs mauvais résultats », selon l’étude.

        Les pays comptant moins de 10 millions d’habitants semblent avoir été avantagés. « En général, les pays ayant une population plus faible, des sociétés cohésives et des institutions compétentes sont favorisés pour faire face à une crise mondiale telle qu’une pandémie », indique le rapport.”

        Tout l’article ici: https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20210128.OBS39511/la-france-73e-au-classement-des-pays-qui-ont-le-mieux-gere-la-crise-du-covid.html

        Bonne soirée

        Stéphane

      3. Salut Vous autres,

        Oui le tableau que colle Paul Jorion incite à penser que protéger la population avant l’économie permet en fait de préserver l’économie. Effectivement c’est le cas.

        On peut aussi y mettre un bémol. Car si, tous les pays avait véritablement confiné à la chinoise comme on dit, possiblement que rien du tout ne se serait relevé ensuite ! D’ailleurs, les usines ont très vite repris hors zone de Wuhan, car ils y avaient plein de zentils consommateurs un peu partout pour continuer à faire tourner les chaînes de productions et éviter un arrêt total de tous les processus de productions et circuits de distributions.

        Moi je milite pour taxer très fortement la Chine car elle est entièrement responsable par son attitude et l’organisation de son système décisionnel et productif de la pandémie mondiale actuelle. Pour rappel, les élevages géant d’animaux c’est là-bas, l’enfermement des lanceurs d’alertes au début sur la maladie c’est là-bas. On devrait lui envoyer la facture pour au moins 50% de la note mondial. Et c’est pas cher payé.

        2
        1. Certains y pensent . Et prétendent même que c’est pour ça que la Chine n’a pas accueilli à bras ouverts la commission d’enquête de l’OMS , en ne prévoyant pas par exemple qu’elle aille mettre son nez dans les élevages de visons ou autres usines concentrationnaires de bétail et de porcs .

    2. @l’arsène
      “une sorte de communisme” nous y sommes déjà, et les dérapages de restaurateurs n’ont pour but que de forcer Macron à s’y enfoncer un peu plus.
      En matière de bars et restaurants nous y sommes : stopper toute économie marchande et redistribution massive.
      mettre au chômage partiel les emplois de service créés en abaissant la TVA dans la restauration, pour camoufler un chômage latent, et nationaliser de façon rampante les dites entreprises par des prêts garantis par l’Etat.
      C’est en France que ça se fait pas en Chine …

  5. Coucou,

    J’ai beaucoup de mal quand on prete une “intelligence”, un but à un virus. Quand on le qualifie de diabolique, génial pervert etc, de la part d’un scientifique, c’est bizzare. Il peut dire qu’il ne comprend pas son fonctionnement; y a rien de grave ou de répréhensible à dire qu’on ne comprend pas, même si on est superchef d’un truc.

    On touche le fonctionnement de la vie. Ce parasite, car si j’ai bien compris le virus est un parasite qui pompe les constituants des cellules pour se multiplier, est aussi une des bases de la vie. Alors toucher au fonctionnement des virus, c’est s’approcher d’un truc fragile, mystérieux; comment casser le phénomene “parasitaire” sans casser l’hote, la cellule, l’organe, l’organisme …
    çà doit être passionnant de chercher, d’autant qu’avec les nouveaux outils on découvre tout un univers, peut être un nouveau paradigme.
    On touche aux OGM, aux bons OGMS pas ceux qui ne servent qu’à faire du cash pour faire du blé !
    Ceux qui servent à soigner.

    Bon en attendant, il faut trouver une solution pour sinon éradiquer ce parasite, pour le moins l’endiguer. Pas facile.
    Lui trouve une mutation fatale., qui bloquerait sa capacité de muter, le rendre plus rigide ! tout un programme.

    Bonne journée

    Stéphane

    1. @baloo
      “…J’ai beaucoup de mal quand on prête une « intelligence », un but à un virus…”
      tout à fait d’accord avec vous…..
      c’est d’ailleurs souvent un débat ici sur ce qu’est l’IA.
      l’analogie réside dans le fait que ce qu’on appelle “intelligence” réside dans la capacité à comprendre un phénomène et définir (inventer-imaginer) des procès pour le produire-reproduire-modifier.
      d’où nos capacités à nous “adapter” , jusqu’à produire des “prothèses” largement plus productives ,dans des domaines très spécifiques , que nos seules personnes ….
      ce virus semble avoir des capacités d’adaptations supérieures au SARS et MERS d’il y a quelques années.
      ce qui force l’admiration de certains virologues , mais la personne que j’évoque a de suite corrigé qu’il s’agissait d’une allusion anthropomorphique sans base réelle , ” une façon de parler ” .
      sur le plan de l’histoire de la biologie , il existe de nombreux travaux sur l’adaptation des espèces au fil du temps , en améliorant pour certaines leur insertion dans l’environnement.
      par contre , pour certaines autres espèces , il semble y avoir ou y avoir eu un buttoir , un indépassable , d’où leur disparition …..
      l’environnement général devient parfois trop complexe face aux capacités d’évoluer limitées d’une espèce , et c’est “l’effondrement” de celle-ci.

    2. @baloo
      se retirer tous tout seul (pas en famille) au désert pour un Carème de 40 jours.
      Avec des boîtes de conserves et un réchaud à alcool.
      “field proven old technology” sagesse ancestrale des vieux livres
      (variante possible surgelés/micro-onde si edF)

      En plus maintenant on a des tests PCR à faire au retour pour continuer à isoler les quelques immunodéprimés encore contagieux.

      40 jours soit 6 semaines ça fait 12 % du PIB annuel.
      On pourrait sans doute se contenter de 20 jours.

      Il faut tout n’étant pas parfait continuer quelques restrictions par la suite.
      c’est à dire sectoriser en groupes quasi fermés locaux, où la certitude de non circulation pourrait être atteinte au bout d’un certain temps.
      (remarquez le 1er confinement était un peu comme celà)
      Puis lever ces restrictions progressivement.
      Merci Castex

      L’espoir rapide de vaccins va nous coûter une nouvelle (dernière ?) excursion
      de 30 000 morts ?

  6. “Faut-il s’étonner que la pitoyable arrogance des néolibéraux corrèle à la “préférence nationaliste” de “sauver les jeunes” par rapport “aux vieux”, le “quoi qu’il en coûte” en terme d’explosion des dettes publiques par tête de pipe…?

    Leur priorisation de “sauvetage” soit disant empathique, voulant redonner espoir à la jeunesse, ne s’intéresse qu’à s’assurer en tant que propriétaires privés d’actions (et dettes publiques, au travers d’assurance vie, etc), d’entreprises et autres brevets vaccinaux (propriétés intellectuelles sur les “vaccins”, masques, médicaments, respirateurs, gel hydroalcoolique, oxygène de réa, denrées alimentaires… tant et si bien gérés en flux tendus, par rapport à leur hausse ou baisse de stock, quantitativement et au niveau des prix…, que la dérégulation l’absence d’Etat, ou du moins sa gestion réduite à de vulgaire entreprise, laisse libre cours à la spéculation) d’avoir un vivier suffisant de classe moyenne inf : pour nettoyer leurs chiottes, faire leurs ménages, et autres tâches (ubérisées) que les robots, automates, etc, défiscalisées et désocialisées ne savent pas encore faire…. et pour lui faire payer les “réformes structurelles néolibérales” de casse de “l’État providence” (assurance chômage, régimes des retraites, privatisation/digitalisation de services publics…)…?

    Ce ne serait pas la priorisation du sauvetage des personnes les plus âgées, vulnérables, fragiles, dont les “vaccins à arn.m” n’ont pas été étudiés à moyen et long terme concernant leurs effets secondaires… qui “en fin de vie” ne vont guère payer longtemps des impôts… qui leur donnera une perceptive favorable à court terme de l’assistanat sans contrepartie que reçoivent leurs dividendes, en pleine gestion néolibérale de la crise sanitaire… (baisses des cotisations sociales patronales, suppression partielle de l’ISF, “immorale optimisation, flat tax, baisses des impôts sur société, de production… annulation/exonération de “charges” et “d’impôts…”, impunité avec le “droit à l’erreur fiscale” concernant les fraudes fiscales, sociales, morales… placées comme des “épargnes”) assistanat qui est ponctionné nul part ailleurs que sur les “économies faites sur les dépenses sociales”, des services publics remplacés par la “start-up nation”…

    Ces même néolibéraux ne se privent pas d’ailleurs de proposer “d’isoler” (de confiner que…) les personnes à risque, quelque peu leur importe que ce procédé contrevienne à la valeur d’égalité des droits et aux valeurs intrinsèques de solidarité et fraternité puis de liberté dont elle dépend, pour “libérer les jeunes et l’activité économique”… “En même temps” qu’ils défendent l’idée de “vivre avec le virus et la mort” (sans préciser que les “vaccins” n’étant que des protections individualistes des formes graves du coronavirus, mais n’empêchent pas la contagion, ne garantit pas donc “d’immunité collective”, cela annonce des “bonnes affaires pour les “secrets conflits d’intérêts, de ventes de masques, médicaments…) leurs incohérences, n’indignent aucun “chien de garde”, ni “philosophe”… quand l’espérance de vie des dites personnes à risque (plus de 65 ans en cas de cumules de facteurs multiples de comorbidité. Voir le recul de l’âge “pivot”, de départ à la retraite, risquant de s’aligner au taux de mortalité que cause la covid-19) recul d’autant plus en état d’isolement, mise au rebus… exclusion… que le risque de saturation des services publics hospitaliers ne sera pas résolu (les “variants” touchant des publics plus jeunes) ?”

    1. Quand le “parton de Sanofi” (Olivier Bogillot : Énarque ? pantoufleur…? rien n’est dit dans les médias mainstream) parle de “solidarité et de devoir” quand à fabriquer avec “ses usines” le “vaccin” d’une si déloyale concurrence – qui est de bonne guerre en matière de santé publique… quand le risque pandémique est conséquent en matière de régulation de la croissance démographique et de remplacement de génération…? – faut-il évité de suspecter que la “solidarité” n’existe qu’entre entreprises privées du “big-pharma”, se faisant le “devoir” ne pas laisser tomber la licence dans le domaine public (de que la Chine n’hésite pas à concéder elle) soit de ne pas tuer la “poule aux œufs d’or” ; poule que l’achat de la licence promet de faire pondre aux campagnes de vaccinations, le “retour des jours heureux” de juteux dividendes distribués aux actionnaires, “quoi qu’il en coûte” aux plus jeunes de devoir se faire vacciner plusieurs fois de l’an, d’être dans l’inconnu, l’incertitude des effets secondaires à moyen et log terme… de devoir porter des masques, respecter la distanciation sociale”, encore longtemps… et par rapport au fait de devoir vivre avec les “variants”, les mutations du virus de la covid-19, et de la mort… comme “on” sait habitué à vivre la grippe saisonnière et certains de ses ‘vaccins” inefficaces sur les “vieux”…?

  7. si l’épidémie galope dans les pays occidentaux elle est très bien contenue dans de nombreux pays asiatiques..quelles leçons en tirer ?

    1. @CA Les pays qui s’en tirent le mieux ne sont pas simplement les pays asiatiques, mais plus précisément et curieusement les pays de l’ouest Pacifique :
      Chine, Taiwan
      Corées (Nord et Sud)
      Japon
      Vietnam
      ..
      Australie
      Nlle Zélande
      Nlle Calédonie (Cocorico !)

      Les Iles semblent favorisées mais pas toujours
      Grande Bretagne
      Mayotte

  8. Le virus ne cherche pas à produire des mutations ,des variants ,à s améliorer etc .Ce sont les
    Mécanismes de l’évolution qui sont en place comme
    le phénomène
    de sélection naturelle.Chaque personne infectée entraîne la réplication du virus des millions de fois avec un pourcentage d erreur de façon aléatoire (dut au HASARD!) et donc de « mutations ».Si ses nouvelles mutations(variants) permettent à cette version du virus d être plus adaptée (se propager plus facilement) celui ci va se généraliser au détriment d autres versions qui elles le seraient moins. Plus le virus se transmet et infecte la
    Population plus il se réplique plus le nombre d erreurs aléatoires se produisent plus un grand nombre de variant apparaissent.J écoutais un virologue qui expliquait que pour le covid on estimait la
    création d une centaine de nouveaux variants pour chaque individu contaminé. Le vaccin va créer un phénomène « d échappement » ,une pression sélective qui va favoriser l’émergence d une (ou plusieurs ) version du virus qui ne seront pas reconnu par les anticorps des vaccinés.C est l Environnement (type d anti corps ,climat ,densité de population ,geste barrière etc etc etc ) qui impose(sélectionne) le type de variant en circulation(celui qui découlera d erreurs de réplication permettant un plus fort taux de contagiosité, résistant mieux à certaine température ou qui ne serait pas reconnu par les anti corps ).

    2
    1. @Skinner
      “…Le virus ne cherche pas à produire des mutations ,des variants ,à s améliorer etc ….”
      désolé d’avoir laissé croire à cet anthropomorphisme , un virus est un micro-organisme Arn ou Adn sans la moindre “conscience” , répondant à des règles physico-chimiques basiques expliquant sa multiplication en utilisant les dispositifs intracellulaires…
      ce faisant , la production de copies entraine de façon aléatoire des variations (mutations) qui du fait (pour certaines) de leur meilleure adaptation à l’environnement considéré auront la possibilité de se reproduire en plus grand nombre (la sélection naturelle )
      ce qui est en question , c’est l’efficacité de ce virus à se perfectionner , efficacité qui surprends nombreux de cliniciens observant les conséquences de sa diffusion , leur laissant échapper des qualificatifs attribués généralement aux être humains .
      le langage médical tends souvent en effet à chosifier (objectiver) l’être humain qu’il prends en charge et à humaniser (subjectiver) la pathologie qu’il essaye d’enrayer.

        1. Enfin, le langage de Darwin depuis 1859 (160 ans, une paille).

          La seule chose “gênante” est que le virus soit une forme si élémentaire de vie, entièrement dépendante des autres vivants “à machinerie compliquée qu’il n’a pas” pour son évolution, sa reproduction etc.

          Son “phénotype” est dans l’affinité chimique des spicules, et dans les rôles compliqués des quelques protéines annexes qui ordonnancent l’entrée/sortie et la reformation du tout, avec des subtilités de type modification post-transcriptionnelles (les données modifient les données, il n’y a pas que le programme qui les modifie !, c’est un peu comme de l’obfuscation niveau skype historique pour ceusses qui avaient suivi).

          Donc on ne le voit pas évoluer comme on verrait macroscopiquement un insecte changer, mais il change, et l’échelle de temps est rapide…. comme tout l’ensemble des bactéries et phages : en gros sa s’accélère vers le petit, et du coup les stratégies de “stabilisation” comme “espèces” des paradigmes darwiniens (ou post-darwiniens) classiques sont à revisiter. Par exemple, on n’a compris que récemment que dans notre propre intestin, les bactéries et les phages (virus des bactéries) sont en concurrence permanente, et que les seconds tendent à gagner sur les premiers dans la lumière intestinale (le trou du tuyau où circule tout)(d’où un mécanisme qui stoppe une partie de la prolifération bactérienne, la suite de cet arrêt de prolifération se situe dans le gros intestin, gentille chambre à déchets organiques putrescibles à souhait qui ne fermentent néanmoins que très peu… quand tout va bien, pourtant à 37°C sur des échelles de 24 à 48h voire plus, car l’organisme y déverse des inhibiteurs de réplication, ce qui crée ensuite des problèmes pour les PCR sur écouvillon rectal : il faut éviter que ces inhibiteurs soit actifs dans la PCR !). Et donc les bactéries prennent leur revanche dans les cellules épithéliales, où les phages sont désavantagés (je ne sais plus pourquoi).
          Lotka et Volterra se sont nichés un peu partout, ce n’est même pas facile de les reconnaitre (100 ans après les papiers pionniers de Lotka !).

          Tout ça pour dire que le darwinisme des populations de micro-organisme obéit aux régles générales, mais que l’apparence n’est pas du tout simple parce qu’on ne peut pas facilement aller voir dans l’éco-système aux bonnes échelles. L’épidémie d’obésité est une facette de cela : déséquilibre de la flore intestinale dès l’enfance, qui ne se rectifie pas, la base n’étant plus “darwiniennement correcte” pour régénérer un écos-système (flore) de non-obèse. C’est en gros ce qui me semble émerger : la malbouffe est une atteinte bien plus profonde qu’un déséquilibre entre macro-nutriments (lipides/protides/glucides/”fibres”).

      1. @a113 C’est bien celà, le virus peut être idiot (comme un virus informatique), c’est l’épidémie qui a un comportement génial émergent du fait des propriétés du mécanisme assez simple de reproduction mutation/sélection (typique du vivant évolutionniste).

        En fait le corps humain infecté par le virus en cours de réplication ne se comporte -t-il pas comme en quelque sorte un “ordinateur à ADN” (rève déjà ancien).

        De plus de quelle sécurité informatique dispose tous ces nouveaux matériels de séquençage (importés ?)
        https://www.letemps.ch/sciences/ladn-une-nouvelle-arme-pirates-informatiques

    1. La mutation, c’est la vie avec ses approximations – les mêmes qui ont permis l’évolution.
      On peut espérer qu’il mute avec une virulence amoindrie. Ceci signifie qu’en se répliquant moins vite, notre organisme l’éliminera plus vite et que nous arriverons à un compromis “viable” pour le genre humain. S’il existe des réservoirs animaux qui produisent le contraire, ça peut durer !
      A titre d’exemple, les biofilms – à l’origine de maladies nosocomiales dans les hôpitaux – sont des écosystèmes qui conservent de bactéries banales devenues virulentes. Dans ce cas effectivement, la désinfection est LA technique de lutte contre une virulence croissante : c’est même la base de la gestion sanitaire de tout élevage intensif. Et si la désinfection n’est pas correctement réalisée, le pire est certain.

      2
      1. Pour le côté pratique , je retiens l’Importance de la désinfection , en attendant la désaffection de ce covid pour notre terrain.
        Me demande si les nouveaux variants venus de l’homme ont atteint des animaux infectés par les anciens variants?
        ( parce que vacciner la population mondiale s’imagine , mais vacciner toute la population animale…)

    2. VidéoDR :
      Tout d’abord imaginer demain matin une grosse réunion (multi-opinions) de synthèse de “réputés sachants”…Objectif ” What else? “…
      On n’est pas sorti de l’auberge.. Il y aurait de morts , et pas de la Covid!

      Première fois que j’entends un telle charge sur le (toujours autorisé , lui) R$MD$S$V$R…! Non seulement inutile et potentiellement nocif …mais surtout vecteur mutagénique caché ! Faut oser l’affirmer aussi nettement , sauf si on est fou ou sûr de soi.

      Quant à la montre (chinoise €60) , liée aux données individuelles stockées dans un centre généraliste de soins , générant une alarme-traitement sur paramètres étalonnés .. ce n’est pas dans ce blog féru d’ I.A. qu’elle serait considérée comme relevant de la science-fiction 🙂

      Quant à l’aspect “pédagogiquement écoutable” de l’entretien.. Impossible de faire pire.
      Mais je connais , je “passe” sur les défauts car ça m’intéresse.

  9. Vaccination : enjeu politique intra occidental

    Ca se passe plutôt mal pour la disponibilité des vaccins et la stratégie d’approvisionnement de l’UE

    France : 68 M hab
    UK : 68 M hab ratio 1 fois la France
    USA :330 M hab ratio 5 fois la France

    https://covidtracker.fr/vaccintracker/

    le 26/01
    France : 1,18 M vaccinés
    UK : 7,33 M vaccinés soit 6 fois la France
    USA :23,54 M vaccinés soit 20 fois la France

    Moderna et Pfizer livrent en priorité les USA , puis les UK avec leurs usines
    l’usine de Pfizer/Puurs en Belgique livre toute l’Europe

    AstraZeneca , qui n’est pas encore validé par l’UE mais prévu le 29/01 , ne livrera qu’1/4 du prévisionnel sur le 1ier trimestre
    4 usines de productions Astra :
    – 2 en UK qui livrent et livreront prioritairement le Royaume-Uni ( impact Brexit): l’UE n’est pas d’accord
    – 2 en Belgique-Allemagne qui ne produiront pas assez

    L’Allemagne commence à faire cavalier seul en achetant 200.000 doses de traitement Regeneron à 2.000 € la dose.

    Soupçon de surfacturation par Pfizer: la Suède suspend le paiement des vaccins:

    https://www.msn.com/fr-fr/finance/entreprises/soup-c3-a7on-de-surfacturation-par-pfizer-la-su-c3-a8de-suspend-le-paiement-des-vaccins/ar-BB1d8ghN

    La vaccination en France est partie pour mal se passer et prendra du retard.

    500.000 rendez-vous pour vaccination repoussés ce jour.

    1
    1. Pour l’anecdote, le centre de vaccination près de chez moi n’est pas accessible aux personnes à mobilité réduite!
      Tout va bien.

    2. @ilicitano
      Donc ça voudrait dire que Delpharm (Pfizer/BioNTech), Recipharm (Moderna) produisent ou reçoivent actuellement le ‘produit fini’ pour mise en flacon ? (un autre site en Espagne aussi je crois pour Moderna)
      D’autre part, où en est-on sur le vaccin Curevac que Fareva (Val-de-Reuil) doit fabriquer/conditionner ?

      1. @François

        Delpharm/Pfizer ne devrait être opérationnel qu’en mars/avril : 6 mois prévu pour l’installation des moyens de production décidée en 11/2020 à Saint Rémy en Avre

        Recipharm /Moderna site des Monts en Indre et Loir : embauche de 60 personnes en décembre/janvier à former à la production/qualité et les installations à rendre opérationnelles avec prévisionnel de démarrage de début 2021 sans date précise
        => donc on peut estimer : mars/avril

        Par contre il n’y a pas de vision claire sur un planning prévisionnel quantitatif de livraisons.
        Une montée en cadence de production ,sur des nouvelles installations et un nouveau produit , se fait progressivement pour atteindre son potentiel maxi .

        On avait déjà abordé le sujet avec en plus le processus de qualification des installations et de la qualité du produit fini.
        On n’est pas sur la qualif d’un super congélateur de stockage

        1. Ok, merci.
          Les usines Delpharm et Recipharm sont déjà ‘anciennes’ et opérationnelles, mais oui la ‘montée en puissance’ va se faire progressivement avec des personnes supplémentaires, et les qualifs bien sûr…
          Mais de toute façon, quid de la destination finale des doses produites à Monts ou Saint-Rémy-sur-Avre ? 🙂

          1. Les commandes ont été négociées au niveau de l’UE et l’ensemble des doses produites devraient normalement être réparties proportionnellement à la population de chaque pays.

      2. @François

        Concernant le vaccin Curevac:

        Il est en Phase 3:

        info recueillie sur la fiche clinique de développement du vaccin:

        Study Type : Interventional (Clinical Trial)
        Estimated Enrollment : 2520 participants
        Allocation: Randomized
        Intervention Model: Parallel Assignment
        Masking: Double (Participant, Investigator)
        Primary Purpose: Prevention
        Official Title: COVID-19: A Phase 3, Randomized, Observer-Blinded, Placebo-Controlled Clinical Study Evaluating the Safety and Immunogenicity of Investigational SARS-CoV-2 mRNA Vaccine CVnCoV in Adult Health Care Workers in Mainz (Germany)
        Actual Study Start Date : December 23, 2020
        Estimated Primary Completion Date : June 30, 2021
        Estimated Study Completion Date : April 30, 2022

        ça devrait être au deuxième semestre

  10. Ce soir ,l’un des biologistes de Biogroupe (Groupe laboratoire qui est utilisé pour étudier l’évolution des variants en France ) parle d une nouvelle étude ”flash” qui montrait la présence du variant anglais sur le territoire (parmi les cas positifs) autour de 15 à 16 % …(autour de 1% il y a 3 semaines)

  11. https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/01/28/extraire-la-sixieme-dose-de-vaccin-pfizer-biontech-c-est-de-la-debrouille_6067930_3244.html
    À propos de la ‘sixième dose’, pas si simple…
    « Pfizer nous prend pour des jambons » : « Un même flacon ne permettra donc plus l’échec d’une dose, jusque-là considérée comme surnuméraire. Cette obligation à respecter un protocole va ajouter stress et temps, entraînant une baisse du nombre de personnes vaccinées à l’heure. »

  12. Macron bouffe son chapeau en fermant les fontières aux hommes mais ne vient pas le dire lui même !
    Il n’y a même pas de quarantaines prévues parce que les modalités ne sont sans doute pas définies
    Au bout d’un an !
    Tout d’un coup, le Brexit devient réel, très réel !

    Les commerçants d’Andorre vont crever !

    Il ne sera plus possible de se rendre en Suisse

    Il y a encore 300 000 travaileurs frontaliers qui vont passer les frontières tout les jours.

    Le test PCR en intraeuropéen sans quarantaine n’empèchera pas l’arrivée de variants brésilien, sud africain … caroutre les cas actuels, les arrivées nouvellesn se feront par nos partenaires européens compte tenu de la suppression implicite des vols directs !

    Les hyper (>2hA) non alimentaires vont fermer (juste clin d’oeil aux commerçants de centre ville)

    Il est peu probable que ces dispositions permettent une diminution rapide de la circulation du virus, ni même à moyen terme une quelconque diminution, le virus du Kent étant déjà présent.

    On referra le point dans 15 jours.

    En attendant chaque semaine c’est l’équivalent des morts annuels sur les routes qu’on ajoute
    (2550 en 2020).

    Edouard Philippe avec ses 80 km/h qui ont échauffé les gilets jaunes jouait vraiment petit.

    1
    1. 2 ha.
      haha
      (saut de loup) https://fr.wikipedia.org/wiki/Ha-ha
      “…. est un type de fossé utilisé dès l’Antiquité dans les fortifications pour retarder les assaillants [les gros ronds à spiculation partout autour], et qui est maintenant choisi surtout pour son aspect esthétique. “ La course 24/24 est engagée (d’ailleurs on trouve une rue haha au Mans)

  13. Hallucinante intervention de Castex ce soir. (Qui parait-il n’y est pour pas grand chose, lui était pour l’option re-confinement sans tarder)
    Cette intervention sur ordre du président devrait rester comme un cas d’école d’une communication catastrophique, nous annonçant une décision tout aussi absurde.

    Ces derniers jours le gouvernement nous avait pourtant distillé des éléments de langage pour nous préparer au re-confinement, les esprits s’étaient déjà fait à l’idée, et puis ce soir donc, au 20h, le présentateur nous annonce l’ ’intervention imminente de Castex en direct de l’Elysée.
    On se dit, c’est bien le gouvernement pour une fois anticipe, car il a à l’esprit ce que peut donner des mesures tardives, comme au Royaume Uni.
    Chacun s’attend donc à ce qu’il égrène la liste des mesures relatives au nouveau confinement, et ….patatras, pas du tout, envolé, évaporé le reconfinement auquel on nous avait préparé aux petits oignons.

    Macron aurait voulu jouer avec les nerfs des français qu’il ne s’y serait pas pris autrement.
    Ce n’est plus de l’amateurisme c’est de la folie douce.

    1
    1. D’un certain côté, Pierre-Yves, il y a là — avec des lunettes à peine déformantes — une reconnaissance anthropocènesque du rôle du centre commercial comme nouvelle frontière, comme notre concrétion capitalo-sociale termitique un peu ratée dont ne nous maitrisons pas l’hygiène dans le gigantisme.

      Et puis tu es injuste (:;) avec l’esprit d’à-propos qui préside à tout ça, puisque le plateau en pente ascendante va céder sous peu aux assauts du vaccin !
      (quoi ? y’a pus de vaccin ? Quoi, en Israel ça augmente encore à 20% de vaccination ? Suggestion à Chantal : Macron ou Castex causant sur le mode gâteux à son labrador élyséen, sur le thème “C’est qui le toutou à son gaulois réfractaire, ooh le gros toutou veinard qui se déconfine sur la pelouse de l’Elysée ;;rrrhho” )

      1
    2. pour info , voici les conclusions que je déduis de mes “bidouillages arithmétiques” suite à la parution des statistiques du jour :
      les deux graphes du jours paraissent expliquer qu’on ait différé , ce soir , le confinement annoncé à grand fracas.

      1-le graphe représentant la classique dérivée seconde des entrées en réanimation depuis 03/2020….

      elle montre le mouvement oscillant depuis fin Avril assez bien contenu dans une fourchette centrée autour d’une valeur positive de 10 (oscillant entre 0 et +20) , et qui tends +++++ depuis début Janvier vers zéro , en restant légèrement positif (donc se traduisant par une très légère tendance à la hausse).

      on peut y voir une sacrée maîtrise (apparente à mon avis) de la situation , laissant la pression sur le système de soin sans le faire exploser .

      2-la courbe tendance_entrées_en_réa montrant elle un répit dans la hausse depuis le début de la semaine , voire un retour en mode “plateau” , si on extrapole un peu (ce que je n’aime pas faire).
      donc , ceci donne des arguments temporaires à un gel du compromis “restrictif” actuel (couvre-feu) et illustre le discours de Castex , hier soir.

      mais , à noter , pas un mot d’une autre politique concernant le diagnostic sanitaire de la situation courante (tests groupés++dépistages institutionnels) , et bien sûr aucune des mesures qui s’imposeraient : tracage+isolement “ferme”.

      donc , plus ou moins sciemment , on nous expose à une situation extrêmement “volatile” , qui va obliger à réajuster très périodiquement la politique d’urgence sanitaire que l’on nous impose depuis un an (facile à visualiser sur la première courbe) tout en différant la carotte vaccinale que l’on nous avait agité en fin d’année…
      j’évoquais il y a quelques temps la psychologie expérimentale …..

      1
      1. Celà confirme 2 choses :
        – Macron ne lachera le confinement que quand il sera dans le mur.
        La “relativement bonne” situation actuelle en Europe de la France est peut être due à une estimation pessimiste des projections qui lui ont été fournies avant le 2ème confinement permettant une heureuse anticipation involontaire.
        Et nous vaut mintenant une inattendue et tardive restriction périphérique.
        – La situation actuelle stable 2500 à 3000 morts par semaine lui parait convenable dans la durée.
        (un 11 septembre, 1 année de mortalité routière 4 fois par mois) soit un rythme de 120 000 morts par an .
        Il compte sans doute sur une réduction au bout de 6 mois avec quelques vaccins et l’été, alors que la bonne situation en juillet-aout 2020 (10 morts par jour) était due aussi à un confinement précédent très strict (peut être trop indiffrentié et trop long) réussi.

        C’est aussi en même temps un test psychologique d’acceptabilité.

        Quelle acceptabilité pour le Macronisme ?

        1. Ils regardent peut-être aussi chez nos voisins les plus proches ? Et, mis à part en Espagne, c’est plutôt à la baisse plus ou moins prononcée. (cas/réas/hospitalisations)

          1. Et surtout le Portugal. En effet, et ce n’est pas 100% corrélé à la force d’un confinement.
            Mais quand même pas mal…

        2. Macron est un un enfant gâté qui ne connaît pas son bonheur, qui se plaint des “français procureurs” ou “réfractaires”, et temporise de peur de mécontenter telle ou telle catégorie alors que globalement l’acceptabilité est toujours là si on compare sa situation à celle d’autres pays où la contestation des mesures sanitaires prend une ampleur inquiétante, ainsi dernièrement au Danemark et aux Pays-Bas, au Liban …
          Au lieu de tirer parti de cette situation et tenter dare dare de faire une politique d’éradication du virus, il veut vivre avec ….

          Il perdra et le combat contre la pandémie et celui pour l’économie s’il continue à s’obstiner.

          Danemark : https://www.lemonde.fr/international/article/2021/01/30/au-danemark-un-groupuscule-de-men-in-black-dans-la-rue-contre-les-restrictions-sanitaires_6068214_3210.html

          Pays-Bas : https://www.liberation.fr/planete/2021/01/29/pays-bas-je-n-aime-pas-que-le-gouvernement-controle-ma-vie_1818854

          Liban : https://www.lemonde.fr/international/article/2021/01/30/liban-a-tripoli-le-confinement-et-la-crise-declenchent-de-veritables-scenes-de-guerre_6068205_3210.html

      2. en toute hypothèse , ce je ferais la semaine prochaine :
        je diviserais la France en 3 zones : les 3 zones scolaires .

        j’appliquerais un confinement “dur” à chacune des zones au fur et à mesure de la mise en vacances des jeunes
        avec interdiction des échanges “privés” entre les 3 zones et à la fin de chaque période , dans les zones prêtes à être réouvertes (fin de leur congés scolaires) un testing massif.

        1
        1. @a113
          Ces zones scolaires de vacances n’avaient de sens que pour étaler l’usage des remontées mécaniques.
          Le gouvernement va sans doute les regrouper et les allonger pour ne pas avoir à fermer les écoles :+).
          En fait, il vaudrait mieux les supprimer pour les enseignants et profiter des 15 jours gagnés (personnel et installations) pour programmer un mois d’enseignement en semaines alternées en demi-effectif présentiel, y compris pour les lycées/universtés.
          ou des demi-journées permettant de supprimer la cantine et sa contamination.
          Au pire le refus des syndicats sous forme de grève permettrait de fermer les établissements sans que la responsabilité en revienne au gouvernement !

          1. Ouh là, ça fera 20 ans d’inspiration pour des séries de roman du style “Révolution au rectorat”, “Quand le recteur s’éveilla”, “et le mammouth marcha sur les eaux”, …

        2. c’est pas ca que je veux dire….bon , je vais essayer de m’y prendre autrement.
          prenons l’exemple chinois comme caricature de ce qu’il faudrait faire +++
          segmenter le pays de façon à en fermer une partie pour y éradiquer le virus tout en utilisant le reste pour continuer de faire marcher la machine socio-industrielle…
          ils ont bloqué l’état de Hubei (60.000.000) , ainsi qu’un autre état dans le Sud (moins strict) , en n’imposant les mesures barrières sans verrouiller le travail dans les autres états (grosso-modo), soit 1.1000.000.000 d’hbts.
          une fois le Hubei réouvert (6-8 semaines) , on applique la même méthode aux états les plus infectés…..
          je crois que c’est faisable chez nous , de façon plus “libérale” , à condition de respecter l’intérêt commun tout en garantissant une minimum de libertés individuelles.
          de toute façon , après le prochain confinement , on aura pas le choix .

      3. Je note de mon côté que la nouvelle donne d’hier est plutôt bien reçue ( et je ne parle pas de ce qu’en disent les média , mais de ce que j’entends dire autour de moi et au delà dans les quelques voix-repères pas trop sujettes aux a priori systématiques ).

        Sur le fond , j’ai l’impression que , ici comme à l’étranger ( au moins occidental ) , on est en train de passer d’un arbitrage entre santé ou économie , à un arbitrage entre quelles vies ” sacrifier” pour permettre la survie tolérable du plus grand nombre ( la part du feu ) .

        Un peu comme si nos dirigeants internationaux commençaient à intégrer que , vaccins ou pas , confinement ou pas , on n’arriverait pas à éradiquer assez la bête “mutante de surcroit” , et qu’il fallait donc s’installer dans un état de ni guerre ni paix de longue durée , en sauvegardant ce qui gage l’avenir .

          1. @Ruiz
            Tout le monde connait le point Godwin.
            Je pense qu’un point “Munich” mériterait d’exister, tant la référence à cet événement est servi à toutes les sauces.


    3. Macron aurait voulu jouer avec les nerfs des français qu’il ne s’y serait pas pris autrement.
      Ce n’est plus de l’amateurisme c’est de la folie douce.

      Ce qui s’est passé n”est pas très compliqué : Castex, Véran, lDelfraissy voulaient reconfiner, c’est sûr. Macron… Je sais pas trop. Le MEDEF, et la CCI on dit “niet”.

      https://www.bfmtv.com/economie/entreprises/en-cas-de-reconfinement-le-president-du-medef-appelle-a-laisser-tous-les-commerces-ouverts_AV-202101250108.html
      https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/l-interview-eco/confinement-patrick-martin-president-delegue-du-medef-ne-veut-pas-dun-debat-de-cornecul_4252303.html
      https://www.lepoint.fr/economie/cci-france-veut-que-les-commerces-restent-ouverts-en-cas-de-reconfinement-25-01-2021-2411015_28.php

      Il y a eu négo et il finalement a été décidé de sacrifier les galeries marchandes C’est tout.

  14. Nous pouvons encore nous donner une chance de léviter.
    Castex marchant au delà du bord de la Falaise après avoir obtenu son HDR !

    2
    1. (HDR:;)
      Quand on arrêtera de léviter , sûr qu’on pourra s’accrocher à la corde arrimée par les premiers de cordée dans l’Elysée du septième ciel, là-haut , très haut…
      … ou pas…

      1
    1. Oui, curieux, pour un pays qui avait passé la première vague de façon assez remarquable.

      Et qui n’est pas démuni sur le plan de l’intelligence sanitaire (la dépénalisation des drogues, c’était eux, ça n’a pas super marché, mais quand même pas si mal).

    2. @joss Peut être n’est-ce pas sans aucun rapport avec Manaus, le variant Brésilien échappant à l’immunité collective (et aux vaccins) et la lusophonité de ce grand pays.

      Ni avec la subite restriction des frontières françaises à laquelle s’est résolu Macron, alors que le niveau de circulation intérieure élevé auquel on s’habitue, aurait plutôt incité à rester permissif et peu souciant de la recontamination extérieure face à la dynamique interne.

      Dommage pour les retraités Britanniques Brexités en France ou ceux défiscalisés au Portugal.

      Belles perspectives pour 2021 …

    3. non , pas curieux , mais logique (à l’exemple des départements Français épargnés par la première vague et qui se prennent la 2eme de plein fouet , comme ici dans le 09 , hôpital plein , évacuation..)
      cad , verrouillage rapide , pas trop de densité démographique , peu de “culture urbaine de surconsommation”….
      d’où , population restée vierge , levée du confinement en Mai , brassage en été et rebelote…
      un vrai régal pour un virus ayant entretemps muté dans le bon sens.

    4. en ce qui concerne les variants , la vaccination lente est une véritable usine à fabriquer des variants habiles à contourner les résistances immunitaires crées pas les personnes vaccinées .(comme les antibiothérapies à doses trop faibles ou trop courtes durées ont contribuées à créer des résistances des bactéries aux AB.)

      1
      1. Le cas anglais infirme totalement cette hypothèse qui peut paraitre logique , mais qui est démentie par les faits .

        1. @Juanessy
          quels faits ?
          les taux baissent du fait du confinement “sévère” , comme nous en Mars 2020.
          il est trop trop pour évaluer les conséquences d’une immunisation artificielle de la population qui va demander quelques-mois.
          les Israéliens observent une baisse des nouveaux cas “homothétiques” à celle que nous avons constatée en Avril-Mai en 2020 , sans vaccin.
          je suis curieux de voir ce qui va se passer au levée des confinements en Israel et UK.
          en tout cas Israël se protège activement par un confinement international et des mesures coercitives envers des minorités religieuses contestant les mesures barrières.
          vous me trouverez très pessimiste sur la suite , car comme je le répète avec quelques uns ce virus à une mécanique microbiologique qui étonne à la fois les virologues , les épidémiologistes , et les cliniciens au contact des malades….
          restons donc très prudent quant à se réjouir , comme nous avons pu le faire en Mai 2020 , ce qui nous a amené à désinvestir des mesures de déconfinement essentielles pour éviter le rebond d’une épidémie persistante aux conditions météorologiques estivales et un virus qui en a profité pour se reproduire selon des variants plus efficaces…

      2. Bof, plus j’y pense plus je me dis que cette vaccination c’est une chimère. Si on ne peut pas vacciner dans l’année quasiment tous les habitants de la planète, il sera impossible d’enrayer cette épidémie mondiale, car elle repartira par l’arrière. Il y aura toujours partout d’assez important réservoir de virus COVID 19 mutants ou pas prêt à fondre à nouveau sur des populations insuffisamment protégées.

        On est game over, on dilapide des moyens limités et on perd un temps et une énergie incroyable à ne pas le reconnaître et y faire face avec intelligence. Et non le confinement et porter un masque H24 ne fait pas parti des mesures intelligentes, quand la situation est perdue, c’est même carrément l’inverse, mais bon question de temps avant que la bascule ne se fasse selon moi.

        Ou l’on adapte nos systèmes de santé et nos modes de vie, ou bien l’on paye le prix en vie humaine. Même l’endiguement chinois en fait les prend à leur propre choix, ils sont enfermés chez eux et à la vérité à la merci de n’importe quelle résurgence car il n’y a que les naïfs qui pensent que les frontières sont hermétiques.

        1
        1. @CloClo
          “ils sont enfermés chez eux” comme nous, mais nous c’est la France metropolitaine pas l’Europe.
          et nous sommes aussi à la merci de n’importe quelle résurgence.

          De plus s’il faut vacciner tout le monde tout les ans, si l’immunité dure un an, il faut aussi réagir en 6 semaines en cas de variant échappant !

        2. Coucou,

          Comme la grippe, quoi, rien de catastrophique ! Faut se vacciner tous les ans, c’est tout.

          Quant à l’efficacité du confinement, je suis allé lire l’étude du crack John Ioannidis selon l’huluberlu de marseille. et reprise par tous les journaux d’extreme droite :
          extrait figure 3 concernant les “npi” = non-pharmaceutical interventions
          “The estimates show significant effects in all countries except Spain, and range from a 33% (9-57%) ”

          Et bien, le confinement est efficace. C’est le confinement renforcé qui perd de son efficacité.
          l’etude est en libre accès ici. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/eci.13484

          1. Bonjour Baloo
            d’accord avec vous pour l’étude de Stanford…je me suis toujours demandé pourquoi les épidémiologistes ne prenaient pas la précaution de consulter des sociologues avant de produire leurs études , car comparer le comportement de populations très différentes frise le contre-sens.

            pour ce qui concerne les vaccins , il y a une bigre différence entre grippe et covid19.
            la grippe change annuellement carrément de souche (la nouvelle souche H1N1 en 2009 est encore dans nos souvenirs et avait inquiété tout le monde et surtout touché l’Asie)…
            donc , les vaccins anti-grippe associent plusieurs souches (je crois qu’ils gardent toujours le h1n1 + 2-3 autres souches) que l’on connait plus ou moins…
            pour le covid19 , on parle de variants (d’une même souche) , donc , mécanismes différents et plus agiles (on en est déjà à 6 variants avec des caractéristiques sensiblement différentes depuis 01/2020 et que des inconnus concernant l’efficacité des vaccins (faut attendre UK et Israël dans quelques mois) .
            théoriquement , la technique Arn permet une grande plasticité d’adaptation , mais quid des capacités industrielles à s’adapter à ses fantaisies ?
            j’ai lu quelque part (désolé je n’arrive plus à mettre la main sur le lien ) que les participants a la phase 1 d’un des vaccins Arn ont subi une 3eme injection , il y a peu (la première en Avril-Juin 2020)…
            donc , restons prudents.

            1. Bonjour,

              Qu’est ce qu’on nomme souche chez un virus .? Arn en l’occurence. car si j’ai bien compris,il mute tout le temps car les “copies” arn ne sont pas trés fiables.

              Ou existe il une parie de l’arn du virus qui varie peu pour une raison plus ou moins expliquée et qui nous permet de determiner sa spécificité ? de le reconnaitre et qu’il “existe” et peut se multiplier malgré ces variations nombreuses et aléatoires ?

              Bonne jorunée

              Stéphane

              1. pas facile à expliquer … à force de mutations (donnant des variants ) , les différents types de virus vont s’organiser en sous-types plus ou moins stables, appelés “souches”.
                pour la grippe humaine , il y a 3 types : influenza A,B,C.
                le sous-type influenza A se décline en souches : h1n1,h3n2,h5n1…….etc
                cela sert à composer le vaccin annuel (https://www.vidal.fr/actualites/24480-les-vaccins-contre-la-grippe-pour-la-prochaine-saison-hivernale-en-europe-contiendront-trois-nouveaux-virus.html)

                pour l’instant , on en est pas là avec le virus covid19 à l’organiser en sous-type -> souches.
                il va falloir quelques années de mutations.
                les deux sont des virus arn.
                les deux ne semblent pas donner d’immunité durable (c’est sûr pour la grippe)

                1. Mais une de temps en temps va vraiment affecter la protéine spike par exemple, donc l’affinité.
                  Ou bien la capacité à détourner la machine cellulaire pour se répliquer.
                  Sachant qu’une protéine compte entre 100 et 1000 acides aminés, et que les sites critiques n’en implique que 4 à 10,
                  on peut comprendre que la loterie ne donne rien de spécial la plupart du temps,
                  mais que quelques uns touchent le jackpot et d’autres le crackpot.

                  La vitesse d’évolution du virus et celle des défenses immunitaires ne sont pas équilibrées, ça dépend de combien de contagions et de cas il y a d’un côté
                  et de l’autre comment la société se transmets l’immunité en plus que les individus qui la développe soit en plus ou moins bonne santé
                  (pendant les guerres, les famines ont préparé le terrain aux maladies, même celles contre lesquelles des populations en bonne santé avaient une immunité raisonnable, le scorbut étant un des bouts de cette lorgnette là).

              2. C’est à un niveau élémentaire la question fondamentale qui a sollicité la biologie depuis avant Darwin :
                L’unité de type (il y a un plan général de la famille) et l’adaptation (avec ou malgré ce plan — tout est dans cette dialectique — on s’adapte au contraintes, souvent de façon exquise et divine, organe par organe, certains disparaissant, d’autres s’hypertrophiant etc.).

                Ces idées ont travaille Lamarck et les autres que lisaient Darwin Et S.J Gould (Cuvier, Geoffreoy St Hilaire en France, Paley et Agassiz chez les anglo-saxons, Goethe (je vais lire ça bientôt dans la pavé de Gould) et Weissmann chez les teutons…).

                Les “types” (taxa, clades, ~familles) correspondent à des choix anciens qui ont évolué.
                Pareil pour les virus, sauf que leurs “organes” ne sont pas des cornes, des cous, des pattes ou des yeux, des tentacules ou des coquilles, mais des bouts de protéines. Il faut un “pack” minimal pour avoir une chance de proliférer, mais les variantes sont possibles. La plupart ne changent rien à la virulance ou à la contagiosité, etc.

                1
                1. @timiota
                  merci du coup de main
                  j’ai assez peu investi la micro-biologie …. et les taxinomies…. mes 2-3 premières années de médecine sont un très lointain souvenir…
                  l’intéressant dans cette épidémie Covid , c’est la constitution en temps réel d’un arbre structurel …. les as du séquençages peuvent se régaler….
                  il semble que justement la partie “spike” soit la plus instable et expliquerait le passage de la chauve-souris à l’homme (par l’intermédiaire d’un chainon toujours mystérieux) par sa capacité à muter , ce qui continue avec la productions de ces variants .

                  1. Si vous saviez pourquoi le Gould & Eldredge (“La structure de la théorie de l’évolution”) m’est tombé sur mon bureau… j’ai été à la pêche aux équilibres ponctués avec des bricolages de matrices aléatoires à ma façon pour modéliser les innovations économiques (horresco referens : Schumpeter, pire, Aghion, mais j’ai un mot d’excuse) , et à force de zizaguer pour publier cela, alors que j’avais d’abord évité de dire qu’il y avait un lien avec les équilibres ponctués de l’évolution, un collègue qui l’avait sur son bureau me l’a prêté, 1800 pages, le confinement peut durer ! Mais c’est très riche. Voir un Goethe et un Cuvier bosser, ça complète bien le Jorion (ou tout est bon, comme il est dit) pour comprendre à quel point des individus condensent et orientent les idées de leur temps (Le classique du genre est le bouquin d’épistémologie sur Hobbes et le Leviathan de Shapin) .

              1. @ruiz
                “Le chef de la société pharmaceutique américaine Pfizer a déclaré mardi que la société travaillait sur des injections de rappel pour aider son vaccin à se protéger contre les variantes de coronavirus, alors que les souches mutées du virus continuaient de se propager dans le monde entier.

                La société américaine de biotechnologie Moderna a annoncé lundi qu’elle allait tester l’ajout d’un rappel de son vaccin, soit trois injections au total, pour l’aider à se défendre contre une variante sud-africaine.

                «Chaque fois qu’une nouvelle variante apparaît, nous devrions être en mesure de tester si [notre vaccin] est efficace ou non», a déclaré le PDG de Pfizer, Albert Bourla, à Bloomberg . «Une fois que nous découvrirons quelque chose qui n’est pas aussi efficace, nous pourrons très, très rapidement produire une dose de rappel qui sera une petite variation du vaccin actuel.»

                cette article fait effectivement les mêmes réserves que je puis faire concernant le principe de la vaccination contre ce virus très agile et peu immunisant “naturellement”.

                pour ma part , je faisais allusion à des 3eme vaccinations en cours concernant des personnes vaccinées en phase 1 (donc Avril-Juin) , donc justifiant d’un suivi attentifs dans le cadre d’une expérimentation.

                la question est de savoir quelle peut être la réactivité d’un labo , face à un variant que l’on met quelques semaines à repérer , puis à en évaluer la nocivité (si elle est significative ou pas), à concevoir la nouvelle formule , la fabriquer , la distribuer et réaliser son injection …..???

                1. @a113
                  La 3ème injection pour des sujets de phase 1 arrête la possibilité avancée d’évaluation de la durée de protection.
                  Soit l’on sait déjà qu’elle est suffisament courte (8 mois), soit on veut empêcher pendant un certain temps (établissement d’une périodicité annuelle compatible de la production et de la rentabilité à long terme) de prouver qu’elle serait plus longue.
                  Soit la formule du vaccin a évolué entre temps (variant/perfectionement)
                  cette mise à jour (d’antivirus) peut correspondre.
                  à une évolution de la menace prise en compte.
                  à une correction de la formule initiale et de ses effets.
                  De même la vaccination des sujets placebo, qui elle se justifie pour des raisons évidentes de protection des intéressés, signifie l’arrêt de l’expérience et de toute référence sur les effets à long terme.

  15. Plein de choses intéressantes dans cet entretien de 20 minutes , de ce matin ( pour une fois que je me lève tôt ) , avec Frédéric Tangy , Institut Pasteur qui s’exprime sur les virus , “l’abandon ” récent du vaccin Pasteur , les perspectives sur la suite , la relation homme/virus .

    A partir de 2h 20 mn 20 s :

    https://www.franceinter.fr/programmes

  16. Après le refus de Macron de s’associer avec la Russie sur le vaccin Spoutnik et sa réponse à Poutine :
    “Emmanuel Macron perplexe et direct avec Poutine : « Tu l’as pris, toi, ton fameux vaccin ?”

    Coronavirus: le ministre allemand de la Santé ouvert aux vaccins russes et chinois, «si un vaccin est sur et efficace, qu’importe le pays»

    https://www.sudinfo.be/id329933/article/2021-01-31/coronavirus-le-ministre-allemand-de-la-sante-ouvert-aux-vaccins-russes-et

    Le ministre allemand de la Santé Jens Spahn a déclaré dimanche, dans le Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung, être ouvert à l’usage des vaccins russes et chinois en Allemagne, alors que la disponibilité des vaccins dans l’UE est problématique pour le moment.

    Voilà où on en est avec Le Président de la République Française.

    On est mal.

    1
  17. a113 En cherchant quelque chose, je découvre votre message auquel je ne résiste pas à répondre même tardivement
    16 décembre 2020 à 23 h 08 min

    1-« me traitaient de stalinien » , et moins aussi cela me faisait rire « jaune » que l’on puisse le faire.
    j’ai toujours souhaiter trouver un cheminement permettant d’eviter tant de « projectivité »
    j’ai du « m’exiler »…

    1A / Si vous avez été, marxiste, communiste, psychiatre ou psychanalyste, vous avez du remarquer qu’éviter la projectivité est vain !

    2- » rhizome, qui a son intérêt dans les affaires de flux mais qui ne règle pas son compte à l’arborescence pour autant. »
    tout l’interet de ne pas essayé de règler de compte (si je comprends bien ce que voulez dire , ce dont je ne suis pas sùr du tout , merci de préciser si possible ce point)

    2A/ À citer Cameron, l’arborescence avait un lien avec la fonction de l’arbre comme tel dans le film, mais une approche rhizomatique (la notion de pouvoir chez Foucault est proche de la notion de transfert) mais n’élimine pas l’arborescence (Kelsen) comme telle (pouvoir informel/formel)

    donc , reprendre ce point du « sous-passer » , que vous ne trouverez pas dans rhizome car cela n’a pas été retenu …. car il s’agissait « en gros » de passer en dessous du politique , en utilisant le proces psychanalytique « préalablement » aux représentations necessaires à son (de la politique ) fonctionnement….
    pour donner un exemple , je ne sais si vous avez connaissance des fonctionnements de la psychothérapie dite institutionelle (Jean Oury, La Borde …….etc) .
    pour moi , cela pouvait être utilisé comme prototype d’un dispositif institutionel modéle de fonctionnement d’un autre type de société humaine …..
    vaste programme soit …..

    2B/ La Borde, je vois à peu près votre application extensive au lien social, mais de ces endroits où on s’explique indéfiniment à propos d’un tiers, je garde plutôt le regret de n’avoir pas pris de note à certains moment pour écrire une pièce de théâtre comique. !

    mal vécu par tout ce milieu (remettre en cause le pouvoir médical et la doxa psycnalytique , je me suis fais marginaliser comme « anti-psychiatre » … ca ne m’a pas fait rire du tout et a cassé une grande partie de mes projets…..
    2C/ J’en déduis votre fonction, de la à en devenir « anti », c’est divisé au mieux, suicidaire au pire !

    1. @ROSEBUD1871
      bonjour,
      difficile d’échanger raisonnablement dans le cadre du dispositif que nous offre notre hôte.
      il y aurait beaucoup à développer sur vos remarques à propos de mes dires…..dires qui rendent compte d’une évolution sur près de 50 ans …..avec les remises en questions qui s’en suivirent…
      avez-vous une suggestion ?
      cordialement

  18. @Tous
    point sur la situation sanitaire :
    j’observe (depuis le 19/01) une baisse du gamma(dérivée seconde ,accélération..) et de la vitesse des entrées en réanimation(chiffres d’hier soir 31/01).
    le gamma est franchement négatif (ca “freine” moins qu’en Mars ou Novembre , mais clairement))
    la vitesse tends vers le zéro (on est passé de 2 à 1.4 en trois jours
    l’effectif en réanimation revient clairement en plateau (après un faux-plat en hausse) , sauf dans une ou deux régions.

    1. Tout le pari de Macron n’a vraiment de sens que s’il arrive à ne pas reconfiner totalement.
      En fait la France est actuellement dans un demi-confinement (12h/24)
      Avec une quasi suppression des loisirs (grands spectacles, discothèques, mariages, réunions de famille, d’associations, copropriétés, salles de sports, piscines, bars, restaurants, cinéma, théatres, musées, remontées mécaniques et maintenant centres commerciaux) hors couvre-feu.
      il reste les soldes en centre ville ou boutiques d’usine, les plages et jardin public et la nature.
      Si ainsi on arrive et se maintient à un Reff <1.
      Cependant si la décroissance est très faible elle sera très longue et permettra une réouverture progressive ou un retour à la "normale" beaucoup plus tardif qu'un reconfinement suivi d'un retour aux conditions actuelles, voires allégées en cas enfin de tester tracer isoler réussi. .

      1. Je crois que tous nos proches voisins sont en ‘demi-confinement’ itou, parfois même avec des restrictions de circuler entre régions… ? 😐

  19. Quant l’Union a du bon :
    Avec Astra Zeneca, les British’s ont tenté de préempter une partie de la production réalisée en Angleterre, en violation des termes du contrat. Eh bien l’Union excerce actuellement une pression énorme pour que la firme (et le gvt british) revienne à de meilleurs sentiments. Et cela commence à marcher.

    https://www.france24.com/fr/europe/20210131-covid-19-astrazeneca-s-engage-à-livrer-à-l-ue-plus-de-vaccins-que-prévu

    Je n’ose imaginer ce qu’aurait été la répartition des vaccins au sein de l’UNION sans Union justement. Cela aurait été chacun pour soi, et tant pis pour ceux qui n’auraient pas payé le prix fort pour rafler le plus grand nombre de doses.

    1
    1. C’est effectivement une illustration de plus ,en vraie grandeur , des illusions de ceux qui s’imaginent qu’ils pourront changer le monde et remettre les multinationales et la finance internationale , avec leurs petits bras nationaux .

    2. @Pierre-Yves Dambrine
      A moins que la valse hésitation sur les dossiers brouillons, les plus de 65 ans pour les allemands, et la baisse de quantité, n’ait été qu’une menace de ne pas valider le vaccin au niveau Européen, ou avec restriction, finalement levée totalement avant reprise des livraisons.
      Maintenant que va faire l’autorité française, suivre les réticences allemandes et vacciner prioritairement les plus de 65 ans avec un vaccin pour les moins de 65 ans !

    3. Pour info

      https://covidtracker.fr/vaccintracker/

      Quel est le pays d’Europe hors UK , et ne faisant pas partie de l’UE , ayant le taux de vaccinés le plus élevé ?

      – La Serbie ( 7 millions d’hab) : 6,43%
      1 million de doses par Sinopharm (Chine)
      250.000 doses de SpoutnikV (Russie)

      Bien loin devant la France :2,25%
      mais derrière le UK : 14%

      Macron a dit lors de sa dernière rencontre avec les journalistes étrangers:
      – vaccin ARNm ( Pfizer,Moderna) : c’est la Tesla
      – les autres : la Twingo

      Quand les vaccins deviennent un enjeu géopolitique.

      1. Un vaccin , c’est un vaccin , ça marche ou ça marche pas .

        Mais c’est produit plus ou moins rapidement .

        1
        1. Le temps de production d’un vaccin est plus ou moins rapide selon le type de vaccin.

          Par contre la pénurie européenne actuelle est due :

          – aux capacités de production européenne insuffisantes
          – aux dates d’enregistrement des commandes : premier commandé , premier servi
          – aux priorisations pour leurs propres pays que peuvent faire les pays producteurs (USA,UK)
          – aux commandes en retard de l’UE
          – aux décisions d’homologation en retard

          Stella Kyriadides commissaire européenne était et est en charge des approvisionnements

          1
  20. Politique de santé vaccinale Covid19
    Absence de stratégie d’anticipation de la Commission Européenne chargée de l’approvisionnement

    Une vidéo sur la société Valneva qui développe un vaccin inactivé Covid19 à Nantes et son DG Frank Grimaud
    le UK a investi et a pris la main avec 60 millions de doses précommandés et rien de l’UE

    https://www.lci.fr/sante/pasteur-sanofi-valneva-les-projets-de-vaccins-francais-contre-le-covid-19-toujours-en-lice-vaccination-coronavirus-pandemie-2176605.html

    Le vaccin a démarré en phase 1et 2 le 16/12 avec premières conclusions le 15/02 et passage en phase3 si OK

    https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04671017?lead=Valneva&draw=2&rank=1

    Study Type : Interventional (Clinical Trial)
    Actual Enrollment : 153 participants
    Allocation: Randomized
    Intervention Model: Sequential Assignment
    Intervention Model Description:
    st phase Sequential (open-label randomized phase)
    nd phase Parallel Assignment (double-blinded randomized phase )
    Masking: Quadruple (Participant, Care Provider, Investigator, Outcomes Assessor)
    Masking Description:
    st phase is open-label randomized
    nd phase is double-blind randomized (Participant, Investigator )
    Primary Purpose: Prevention
    Official Title: A Phase I/II Randomized, Two Parts, Dose-Finding Study To Evaluate The Safety, Tolerability and Immunogenicity Of An Inactivated, Adjuvanted Sars-Cov-2 Virus Vaccine Candidate (VLA2001), Against Covid-19 In Healthy Subjects
    Actual Study Start Date : December 16, 2020
    Estimated Primary Completion Date : February 15, 2021
    Estimated Study Completion Date : August 2021

Les commentaires sont fermés.