56 réflexions sur « Docteur Micron et Mister President, par Chantal Montellier »

  1. Bonjour Chantal !

    Je viens de lire la réédition augmenté et améliorée par toi de Shelter Market chez “les Impressions Nouvelles”. Et j’encourage tous les lecteurs de ce blog a en faire l’acquisition pour profiter d’une lecture édifiante pendant 109 pages.

    Pour le plaisir , les bulles page 28 sur l’inutilité de l’argent et page 35 sur la gratuité pour tous, trouveront un écho étrangement noyé de cette utopie dans cette dystopie comme tu dis.

    Et ce centre commerciale figure de l’abondance en vase clos, m’a fait penser à cette phrase du Livre d’Enoch :

    “Enoch 96 : 6,7,8-11 Vous vous dites : Nous sommes riches,
    nous vivons dans l’abondance et nous avons acquis
    tout ce que nous pouvons désirer. Nous ferons donc
    tout ce qui nous fera plaisir, car nous avons des
    monceaux d’argent ; nos greniers sont pleins, et les
    familles de nos colons sont aussi nombreuses que les
    eaux d’une source abondante. Ces fausses richesses
    s’écouleront comme de l’eau, et vos trésors
    s’évanouiront ils vous seront enlevés, parce que
    vous les avez acquis injustement ; et vous serez
    accablés de la malédiction divine. Aussi périront-ils
    avec leurs richesses, avec leur fausse gloire, avec
    leurs vains honneurs. Ils périront avec honte et
    mépris, et leurs âmes seront jetées dans la fournaise
    ardente.”

    Bon samedi soir !

    3
    1. Merci pour cette “publicité” mon cher Cloclo, c’est très aimable. Quand à la citation, depuis le temps que les richesses mal acquises s’entassent dans les coffres des riches, le livre d’Enoch doit tomber en poussière…

      1
  2. Tout est là:
    Une automobile vide s’arrêta devant l’ Élysée.
    Micron en descendit.

    Pas bien, Chantal. Vous vous acharnez sur une ambulance. Un peu de pitié, quand même!
    Si ce que vous faites dire à votre mini-héros est vrai (non que je doute de vous, mais je suis l’actualité avec beaucoup de retard ), va lui falloir bien plus qu’une ambulance. A nous aussi, malheureusement, si ses commettants sont assez aveugles pour lui donner l’ordre de s’accrocher.

    Une idée graphique: une tanche à museau de bœuf ruminant du foin.

    [On trouve la tanche dans les eaux calmes aux fonds vaseux et à la végétation dense, des cours d’eau larges et lents, dans les bras morts, dans les lacs et les étangs aux endroits peu profonds ou dans les cours d’eau sans courant. Sa peau et ses écailles recouvertes d’un épais mucus est gluante.]

  3. Ah les problèmes d’ego du micron !
    Encore merci pour vos dessins qui tels le fleuret de l’escrimeur touchent là où il faut.

    1. Encore merci Dominique-e, heureusement que vous êtes là pour représenter le deuxième sexe, qui brille par son absence dans ce domaine trop longtemps au masculin du dessin politique. Quant à la bande dessinée, c’est à peine mieux, pourtant il y a de plus en plus de femmes dessinatrices, ignorées par les autres femmes trop souvent à moins d’être starisées … Soupir.

  4. Le pouvoir a ce pouvoir, de s’incarner véritablement.

    Alors la souffrance des citoyens devient sa souffrance, l’effort qu’il va demander aux autres, son effort, et les moyens qu’il décide de consacrer à telle ou telle question, sont considérés par lui, comme sortant de sa propre poche.

    1. Vous croyez sérieusement que Macron “souffre avec”? Ou n’ai je pas compris le sens de votre message? Macron est à mes yeux une sorte de pervers, il va “faire le job” jusqu’au bout sans aucun état d’âme, puis il ira massacrer et torturer ailleurs. Il faut bien que sa libido exulte. Jouir ou ne pas jouir, that is the question. De quoi la jouissance macronienne est- elle le nom? Vous le savez Thomas? Moi pas. D’autant que le sadisme et la perversité ont des raisons que la raison ignore .

      2
      1. Non, je ne pense pas qu’il souffre une seule demi seconde.

        Mais c’est la posture qu’il nous vends depuis le début, dans la continuité de ” Nous sommes au travail ” rabaché en début de mandat ( comme si c’était extraordinaire de bosser quand l’employeur vous verse 5000 par mois )
        Son empathie en carton pâte, ( quand il évoque par exemple la précarité avec ses petites histoires de mère célibataire ) me sont totalement insupportables, mes oreilles bloquent au delà d’un certain seuil d’hypocrisie.

        Si la corruption pouvait se reproduire avec le marketing, le bébé aurait sans doute à peu près ce visage…

        Je suis juste ironique en décrivant son jeu. Et oui, je pense qu’il y prends du plaisir.

        Il a pas trop exploré le personnage de ” victime ” mais la campagne électorale va sans doute l’amener dans cette direction.

        2
  5. Son strapontin pour un poste à Goldman Sachs à été validé ! Le poste de chef d’état n’est pas et n’a jamais été son but de carrière… Il reste un banquier et contrairement à Sarkozy il pourra faire beaucoup d’argent alors que c’était justement Sarkozy qui rêvait d’être riche mais n’était pas capable d’être banquier…

    3
    1. Même s’il fait un petit détour par chez Goldman Sachs, l’ambition égotique de nos stars médiatiques n’a pas de limite et réclame les sunligths télévisuels. Il lui faudra un poste à la hauteur de son égo ; d’abord Président de le Commission européenne ou de la Banque Centrale Européenne et puis le FMI ou un truc de ce genre. Il n’y a pas encore le poste de Président du Monde ! 😉

    1. Au massacre des retraités, des pensionnés, des assistés, des chomeurisés, de ceux qui ne sont rien? For an exemple… Clémentine Aurait défini Macron comme ” une passerelle avec l’extrême droite. ” Quand elle arrivera, le boulot aura déjà été fait.

      4
      1. Oui, c’est exactement ça !

        Avec le préfet Lallement qui éborgne et tranche les mains des manifestants contre la contre-réforme des retraites et les Gilets jaunes en révolte. Avec Darmanin qui trouve ” trop molle ” la millionnaire Le Pen, avec les flics factieux et les militaires putschistes, l’on peut dire que le tapis rouge aura été bien dressé pour le clan Le Pen. En plus les ennemis de l’intérieur sont tout désignés : les gauchistes, les écologistes et les français de confession musulmane tous confondus comme étant un danger imminent pour le pouvoir en place et ceux qui ignoblement lui ressemblent.

        Le lepéno-macronisme, en marche vers l’Enfer.

        2
          1. L’enfer pour nous, les humains révoltés par ce à quoi on assiste ou qu’on subit.
            L’enfer policier envers certains quartiers stigmatisés en raison de leur religion ou de leur couleur de peau.
            L’enfer pour ceux qui sont assignés, contraints à des économies illicites.
            L’enfer pour les réfugiés dont les tentes sont lacérées, les droits bafoués….
            L’enfer des jeunes , des pauvres réduits à la mendicité, aux queues interminables d’aide alimentaire.

            L’enfer répressif envers les simples manifestants ou manifestantes brutalisés par les FdO,
            L’enfer pour les Geneviève Legay les Jérôme Rodriguez mutilés, blessés pour l’exemple.
            L’enfer de ceux et celles qui se demandent comment demain, ils auront encore de quoi avoir un toit, de quoi se nourrir et nourrir leur famille.
            L’enfer pour ceux et celles qui pourraient être dans le film de David Dufresne “Un pays qui se tient sage ”
            L’enfer pour ceux et celles qui détestent Macron et sa macronie parce qu’ils en vivent la toxicité.
            L’enfer de la criminalisation, de la judiciarisation des militants et militantes comme ceux de Bure voire même de syndicalistes, de militants des droits de l’homme ou d’ observateurs et observatrices des droits de l’homme.

            2
          1. Parce que dans la patrie du coq, les femmes n’ont aucune chance. A moins de rabattre les ergots. Faut qu’ils soient cons et butés, les mecs…

            1. Ce serait pourtant intéressant une présidentielle à forte tonalité féminine.
              LAREM: Amélie de Montchalin
              LR: Valérie Pécresse
              RN: Marine Lepen
              LFI: Clémentine Autain
              EELV: Delphine Batho
              PS: Anne Hidalgo
              PCF: ?
              UPR: ?
              etc…

              1. PCF:Laurence Cohen? Marie -Pierre Vieu ex députée européenne, éditrice d’ Arcane 17, qui va bientôt publier “Je suis Razan”, le livre collectif que j’ai initié et piloté, en hommage à la jeune secouriste palestinienne de 20 ans, ciblée et abattue par un tireur de l’armée la “plus morale du monde*. C’est un livre franco palestinien, de texte politiques et /ou poétiques, et de dessins en hommage et à la mémoire de cette martyre, assassinée d’une balle explosive tirée dans son dos, alors qu’elle portait secours a des blessés. Peace to you Razan Al Najjar.

          2. Aujourd’hui, même elle défend Mélenchon ! à force de parler de sa personne, le programme passe à la trappe, et les médias s’en donnent à cœur joie. Le complot est là ! Sur France Info les fines analyses psychologiques du personnage dépassent celles entendues sur Trump, Poutine et Macron ! Une pétition pour un placement d’office bientôt ? Et puis on change d’ether, Bezos et le tourisme spatial, ah s’il pouvait rester là haut… Que croiriez vous qu’il pourrait lui arriver à Autain avec le même programme ? Des déclarations d’amour ?

            1
            1. @Rosebud1871
              Il n’y a pas que les médias. Je pense que JLM sait qu’il n’y aura pas d’union de la gauche et de l’écologie autour de sa personne (et il a bien raison de ne pas chercher cette union avec ceux qui soutiennent des policiers factieux d’extrême droite – la ligne rouge a été franchie). Il doit bien se douter aussi que ses chances de victoire sont extrêmement faibles, donc il n’a plus besoin de jouer le jeu du respectable-présidentiable. Il ouvre sa gueule comme il l’entend, pour notre plaisir ou déplaisir, selon les sensibilités.

              1. Un duo avec un “petit timonier bienveillant faisant le ‘stewardship’ ” + “un chevau-léger patrouillant pour débusquer les inégalités”, ce serait un bon duo pour la gauche. JLM est bon dans … le second rôle à mon avis. Pour le premier rôle, euh, pas vraiment non.

                Or c’est celui que les français centristes attendaient d’un président. Et j’allais dire “ça compte”, mais j’ajoute : “Ou plutôt a comptait, du moins avant que les français centristes n’eussent entamé leur disparition.”

              2. Oui,, personnellement je n’aime pas l’attitude de Fabien Roussel relativement à la dernière manif policière. Je précise au passage que je ne suis pas au PC, même si je publie des dessins d’actualité dans son hebdomadaire.

    2. Curieux cette déclaration, cela est à recouper avec les déclarations de son épouse qui estime qu’elle sera trop âgée pour aborder un second mandat pour son mari en 2022…

  6. Très bon dessin, c’est les 2 visages du libéralisme:
    D’un côté, le bon docteur Jekyl qui prône dans une doctrine juridique, l’égalité de fait des citoyens entre eux et de l’autre , le méchant Mister Hyde qui s’offusque que cette égalité de fait soit contrariée dans le droit français. Elle y est en effet complétée par celle de l’égalité des chances et des droits subjectifs instituant des prérogatives soumises à sollicitations et discriminées par des effets de seuil.
    Mais comment? Horreur, l’égalité de fait entre citoyens est rompue par des largesses de distributions qui ne vont qu’aux uns et pas aux autres? Et voilà que notre Mister Hyde n’aura de cesse de jalouser ces prérogatives , allant même jusqu’à penser qu’il aurait plus dans sa poche si d’aventure ces droits subjectifs sautaient (en s’enfonçant dans le déni des “besoins” et des réalités “d’accaparement”) . Et voilà comment l’égalité juridique des libéraux, en perdant de vue l’équité, prive de droits économiques certains citoyens et fabrique en fait de l’inégalité.
    Mais le pire c’est que les libéraux ne peuvent qu’être antirépublicains, si ce n’est dans l’âme, tout au moins dans les faits ; L’européisme ne leur sert, malheureusement pour l’Europe, que d’habillage pour s’excuser de cet antirépublicanisme soigneusement tu.
    Car la république telle qu’elle a été conçue repose sur 2 piliers, les droits objectifs (libéraux par nature) qui instituent l’égalité citoyenne et les droits subjectifs (des prérogatives) qui veillent à l’égalité des chances.

    La gestion institutionnelle se fait selon deux verticalités :
    “Descendante”, pour les droits fondamentaux (objectifs) , comme les droits du citoyen (Égalité : égalité des sexes, égalité devant la loi, égalité devant l’impôt, égalité devant la justice… Liberté : liberté d’opinion, d’expression, de réunion, de culte, de liberté syndicale, de droit de grève…) qui constituent le vivre ensemble (le règlement intérieur) et qui sont sous la responsabilité de l’exécutif . Le chef de l’état est responsable devant les citoyens de leurs égalités respectives et Premier Ministre est responsable devant le Sénat de l’égalité des territoires_ l’un dans l’autre, ils consacrent l’unicité du territoire et de ses habitants, en garantissant l’application des principes par une lutte contre les infractions dont ils sont censés se donner les moyens (police//Justice)
    “Remontante” pour les prérogatives issues des droits subjectifs, dont la construction se fait par la négociation, les revendications sociales, l’intervention des corps intermédiaires et par l’interface des institutions sociales. Ces droits créent des bénéficiaires répartis dans toutes les catégories de population selon les problématiques visées. Ici , comme ces droits sont soumis à sollicitation, l’exécutif est censé se donner les moyens pour en garantir l’accès (institutions sociales) et combattre les fraudes (judiciaire_ abus de biens sociaux , fraudes fiscales).
    Notons que dans les droits fondamentaux, la gestion institutionnelle est managériale, et dans celle des droits subjectifs, elle est simplement arbitrale: il s’agit d’équilibrer les discriminations de “seuils” de sorte qu’elles ne créent pas de disparités susceptibles de dépasser le principe d’équité au point de devenir favoritisme ; ou à l’inverse qu’elles ne créent pas de sous-dimensionnement de la couverture des besoins au point de créer des sous-citoyennetés de sous-prolétariat. D’une certaine façon, ces prérogatives se déclinent souvent en droits économiques.
    Là où le législatif intervient, c’est que la règle du jeu doit s’adapter aux conflits de vocation entre ces gestions institutionnelles: l’une se bat de façon descendante en s’arc-boutant sur l’égalité de forme (occultant l’accaparement), l’autre défend le principe d’égalité des chances en défendant au maximum les intérêts de ses bénéficiaires (occultant les disparités créées).
    Mais le libéral, de par sa doctrine déséquilibre le système en ne reconnaissant pas les droits subjectifs. Il fait donc une gestion insincère de l’institution républicaine qui l’amène à supprimer les financements de prérogatives sans compensation , ce qui crée des déficits. Il n’a de cesse de contester l’aspect “remontant” des initiatives menant à l’institution de ces droits, ce qui annihile la concertation. Il ne peut admettre le rôle d’interface du social et tente d’en faire une police sociale. Il introduit les personnes morales (entreprises) dans le champ du système de redistribution sans que leurs statuts ne garantissent de l’utilité sociale de leur objet. Cela leur permet de bénéficier de “charités” au même titre que les “pauvres” et sur le même mode (au point d’humaniser le vocabulaire: “les entreprises souffrent”_ne vaudrait-il mieux pas qu’elles aient tout simplement des clients?). Il conteste de donner des droits économiques aux gens nécessiteux, préférant les modalités de l’octroi par une charité compensée par des devoirs (il n’y a plus de droit et donc de liberté individuelle). Il conteste les libéralités simplificatrices à tout le panel des “bénéficiaires” en complexifiant à souhait les modalités d’accès et en multipliant les dispositifs (sous prétexte de suspicion d’aléa moral ), ce qui aboutit à des situations grotesques où des droits ne trouvent pas “preneurs”, et où il faut pléthore de conseillers et d’accompagnements pour au final accoucher d’incongruités sans rapport avec les besoins.
    L’état républicain est déconstruit par la gestion libérale.

    4
    1. Oui, c’est bien cela ” l’état républicain est déconstruit par la gestion libérale”, et le social-isme est “déconstruit” (lol) par la barbarie; la civilisation est “déconstruite ” (lol) par la loi de la jungle; le lapin libre est “déconstruit” (lol) par le loup libre, etc, etc… Oui, je sais, mais bon, depuis le temps que ça dure… tout de même..! Il n’y a que les noms qui changent… Le problème c’est que, comme on est des gens sensibles, on n’est pas passés dans le camp des “deconstructeurs”. Tant pis pour nous.

      2
      1. Non, ce n’est pas un problème de vue, Paul, de ce côté-là, ça va. C’est que je tape plus vite que mon ombre et ne me relis pas toujours. C’est tout. Et parfois “la machine” en rajoute. Si, si ! … Je suis comme le facteur qui doit toujours passer deux fois. Si je ne le fais pas, les lettres tombent à côté du mot! Et puis que veux-tu, je suis une femme d’image pour laquelle seules comptent vraiment les fautes de dessins.

        1
  7. Coucou,

    En entendant la polémique déclenchée par Mélenchon, je crois que c’est une réponse tonitruante au discours hypnotique de Macron qui construit une façon de raconter l’histoire , pour gagner les elections en douceur.
    Un combat qui se gagne maintenant. C’est assez passionnant. Personnellement, je m’en F. je ne voterai ni pour l’un ni pour l’autre.
    La campagne est lancée, et l’un veux casser les codes, et l’autre veut être un serein prèt à tout .
    Et si cela finissait par un combat entre deux femmes ? L’une progressiste, la maire de Paris et l’autre facsiste réactionnaire …

    Bonne jorunée

    STéphane

    1. Le hic c’est que les progressistes sont instantanement changés en réactionnaires, voire pire, lorsque le pouvoir les touche. C’est magique.

      1
  8. Et pour François Ruffin quel personnage littéraire ou de la pop culture? Un célèbre archer, un détective, un gobeur de pilule rouge ?

    1. Pourquoi ce besoin de mythifier ? Ruffin ou tout autre ? C’est mon leimotiv depuis quelques temps.
      Macron est un petit complexé intelligent et pétri d’ambition, couvert par sa maman d’adoption.
      Ruffin est un gars trop honnête et trop altruiste pour se laisser porter par l’ambition, mais pas pour saboter l’ambition des autres.
      Autain est une femme courageuse (elles sont plusieurs !) qui cherche à bousculer le sérail sans aller voir ailleurs et sans perdre ses repères.
      Melenchon est un gars pétri d’ambition qui a choisi de sortir du marigot de la gauche demi-bourge pour s’appuyer sur une base plus populaire mais peu politisée, ce qui n’est pas foncièrement son truc.
      Fabien Roussel, du PCF
      Jadot ou tout autre leader vert ?
      (Je ne réponds pas de ces deux-là).
      Comme je l’ai déjà dit, composons un “Mr X” candidat de gauche qui puisse aligner les autres ci-dessus derrière soi !

      1. Roussel veut faire entendre la voix des communistes, mais il est d’une prudence de serpent et manque de courage par rapport à nos chiens de garde… Bah! On verra bien.

    2. Un héros de bande dessinée style Grand Duduche? Ou de Western Picard avec un scénario pro indiens à la Laurence Harlé ?

  9. Allez Chantal ! L’actualité vous donne un beau sur de méditation graphique : la Vème République giflée par le peuple ! 😉😄

      1. Un minable attentat : il manquait la tarte à la crème (l’attentat pâtissier à la belge). Décidément, les royalistes sont sur la paille…

        1. C’était un soufflet !
          Il ne manquait plus que le duel à l’épée au petit matin sur un près parfumé de brume. … à la Gaston Defer ! Mais c’était au siècle dernier. On savait vivre, ou bien mourir, en ce temps là. 😄

          1
          1. L’on apprend aujourd’hui 10 juin que l’auteur de cette gifle sera entendu en comparution immédiate cet après-midi devant le tribunal correctionnel deux jours après les faits…
            Le mythe concernant les lenteurs de la justice ne serait donc pas avéré ? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.