Le peuple chinois en rêvait – Xi Jin ping le fait, par D. H.

© Hervey

Si l’idée de liberté n’a jamais fait beaucoup de chemin dans la population chinoise, la soif de justice y est inextinguible ! Pendant deux millénaires ce sont les « hui », les « sociétés secrètes » qui ont été là pour, tant bien que mal, essayer de l’étancher ! Ces « hui », seul maillage horizontal et très dense de la société chinoise, ont joué, face au pouvoir impérial, le rôle de soupape et ont très largement fomenté jacqueries et révoltes quand la coupe débordait et qu’une soupape n’y suffisait plus. Il y avait chez elles, en plus structuré, organisé et pérenne, du Mandrin et du Robin des Bois. Ce n’étaient pas des enfants de chœur et leurs activités ordinaires étaient carrément hors la loi, mais elles ont joué un rôle capital dans l’effondrement de la dynastie Qing en 1911, l’abolition du régime impérial et l’ensemble des mutations politiques survenues en Chine jusqu’à, et y compris, l’avènement de la République Populaire. Le principal mot d’ordre des « hui », le slogan qui leur gagnait à coup sûr le cœur des foules, c’était

打富济贫

                      DA  FU,  JI PIN  c’est à dire : Frapper les riches, secourir les pauvres !

C’est très précisément ce qu’entreprend de faire Xi Jin ping en sabrant les profits des entrepreneurs et promoteurs les plus goulus et en rappelant à l’ordre sans douceur tous ceux qui, du bâtiment aux activités bancaires en passant par la vente en ligne et l’instruction privatisée vendue au prix fort, se gavent un peu trop étourdiment. Que les acquis de l’économie chinoise boostée depuis trois décennies se répartissent de façon plus égalitaire en un « ruissellement » digne de ce nom est le but qui a été fixé lors du 19e Congrès du PCC en octobre 2017. Xi Jin ping entend bien pouvoir faire la preuve que cette feuille de route est en bonne voie de réalisation lors du 20e Congrès qui se tiendra l’année prochaine. Cela sera bon pour sa popularité ? Certes. Ily adossera son ambition d’un troisième mandat ? Sans doute. Mais comment imaginer que l’immense majorité de la population y trouve à redire ?

Petite note de bas de page : en chinois « Économie » se dit   JING JI qui est la version contractée de 经世济民  JING SHI  JI MIN, c’est à dire littéralement  « aménager le monde et assurer le bien être du peuple ». L’idée remonte à Confucius et Xunzi : que les mots utilisés pour nommer les choses en ce monde terrestre garantissent leur contenu avec une stricte exactitude est la condition première de tout bon gouvernement. À méditer.

Partager :

58 réflexions sur « Le peuple chinois en rêvait – Xi Jin ping le fait, par D. H. »

  1. Un peu hors sujet, mais peut être pas tant que ça.

    LONDRES (Reuters) – La Chine a remporté la bataille de l’intelligence artificielle (IA) contre les États-Unis et se dirige vers une domination mondiale grâce à ses avancées technologiques, a déclaré l’ancien responsable des logiciels du Pentagone au Financial Times.

    Selon les évaluations des services de renseignement occidentaux, la Chine, deuxième économie mondiale, devrait dominer d’ici dix ans bon nombre des principales technologies émergentes, notamment l’intelligence artificielle, la biologie synthétique et la génétique.

    Nicolas Chaillan, qui a été le premier chef des logiciels du Pentagone, a démissionné début septembre pour protester contre la lenteur de la transformation technologique de l’armée américaine. Selon lui, cette absence de réaction met les États-Unis en danger.

    « Nous n’avons aucune chance de nous battre contre la Chine dans 15 à 20 ans. À l’heure actuelle, c’est déjà une affaire réglée, c’est déjà fini à mon avis », a-t-il déclaré au journal. « Qu’il faille une guerre ou pas, c’est un peu anecdotique ».

    Le géant asiatique est prêt à dominer l’avenir du monde, en contrôlant tout, des récits médiatiques à la géopolitique, a-t-il déclaré.

    Nicolas Chaillan a mis en cause la lenteur de l’innovation, la réticence des entreprises américaines telles que Google à travailler avec l’État en matière d’intelligence artificielle et les débats éthiques sur cette technologie.

    Google n’était pas immédiatement disponible pour un commentaire.

    Selon Nicolas Chaillan, les entreprises chinoises sont obligées de travailler avec leur gouvernement et font des « investissements massifs » dans l’IA sans tenir compte de l’éthique. Dans le même temps, les moyens de cyberdéfense des États-Unis dans certains ministères sont au « niveau de la maternelle », déplore-t-il.

    L’ancien chef des logiciels du Pentagone a regretté lors de sa démission que des responsables militaires soient chargés d’initiatives cybernétiques pour lesquelles ils manquent d’expérience, selon lui.

    Un porte-parole du département de l’armée de l’air a déclaré que Frank Kendall, secrétaire de l’armée de l’air américaine, avait discuté avec Nicolas Chaillan de ses recommandations pour le développement futur des logiciels du département après sa démission et l’avait remercié pour ses contributions, rapporte le FT.

    (Reportage Guy Faulconbridge, version française Diana Mandiá, édité par Blandine Hénault)

    https://www.usinenouvelle.com/article/la-chine-a-gagne-le-combat-de-l-intelligence-artificielle-ancien-chef-des-logiciels-du-pentagone.N1148852

    2
  2. Merci d’ouvrir cette fenêtre sur une pensée chinoise « authentique », débarrassée de tout fantasme occidental: ne soyons ni candides,ni paranoïaques!…

    2
  3. Sur « l’économie », je crois (comme dit dans le 1er commentaire) qu’il vaut mieux s’en tenir à l’étymologie grecque (« administration de la maison ») qu’à celle du terme chinois (« aménager le monde, assurer le bien être du peuple »)… Toujours quelque méfiance quand il s’agit de gérer le « bien être » (si on l’entend au sens de « bonheur ») des hommes… Cela dit, ça se discute et c’est plus question de chicaneries terminologiques.

    Quant à « la soif de justice inextinguible », au sein du peuple (précision capitale) chinois, sans doute… mais en effet « l’idée (même) de liberté » n’est pas à proprement parler très chinoise (si j’ose dire) ; et aux yeux d’un Occidental (a fortiori français), cet aspect interloque. Mais aux yeux de certains Chinois aussi : Lu Xun, parmi d’autres écrivains, a fortement critiqué cette propension du peuple chinois à se comporter « comme des chiens » serviles (ce sont ses termes)…

    Enfin (et surtout), le nouveau mot d’ordre est évidemment louable…
    mais j’ose espérer (??? même si j’ai la faiblesse de penser que mon espoir est sans doute un peu naïf) que M. XI JING PING donne lui-même le bon exemple ??? et naturellement lui et sa famille ? (à la tête d’un empire de milliards de dollars)… car, ici comme ailleurs (en Chine, sous toutes les latitudes, à toutes les époques), on n’a que TROP d’exemples de ces dirigeants qui disent « faites comme ceci » et font exactement l’inverse… La question (dont je n’ai pas la réponse) est posée, mais elle me semble capitale, avant de vanter les mérites d’un dirigeant (pour lequel je n’ai, personnellement, aucune sympathie – euphémisme).

    3
    1. Le diable est dans les détails.
      L’interprétation grecque est représentative d’une pensée où l’harmonie est circonscrite à l’espace réduit de la famille.
      La pensée chinoise de l’économie étend son regard sur un domaine plus étendu que la simple zone familiale.
      Jeu d’échecs et jeu de Go.
      Un comparatif tout personnel.

      1. Pour une notion « réduite à l’espace de la famille » , avouez que le concept dans le mot n’a pas eu de difficulté à devenir mondial !

        1. Ne l’était-il pas déjà sans le savoir ?
          Ce qui n’exclue pas le fait qu’au sein des familles puisse se passer et se perpétuer des comportements pas très catholiques, bien avant et bien après que ce concept ait pris forme.

              1. J’espère qu’il ne sera pas vexé que je l’ai vu comme un âne .

                Qui me semble un animal taxé d’une certaine sympathique sagesse aussi bien dans l’imaginaire occidental qu’oriental .

    2. Comme les grecs ( ou certains d’entre eux , ne nous affolons pas ) avançaient aussi :
      – connais toi toi même ,
      – jamais trop .

      j’ai toujours perçu que dans l’énoncé grec de l’économie ,il y avait implicitement , entre « art » et  » maison » , la recherche pragmatique du bonheur supportable , car « on ne salope pas sa maison ».

      Et si l’on convient enfin que cette maison c’est notre planète , on voit bien que économie et écologie sont aussi inséparable que liberté , égalité fraternité étendue au vivant ( il va falloir que je me fasse traduire en grec ) .

      1
  4. Pendant ce temps à Hong-Kong disparaissent les libertés syndicale, de réunion, d’expression, et de la presse.
    Peut-on y être indifférents ?
    Avons-nous à ce point perdu notre boussole ? Faut-il vraiment embrasser un régime dictatorial et totalitaire pour combattre le capitalisme ?

    Hong-Kong :

    – Auto dissolution du syndicat des enseignants

    https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2021/08/hong-kong-disbandment-of-teachers-union-signals-intensifying-crackdown-on-independent-labour-organizations/

    – Auto dissolution de la principale organisation des travailleurs

    https://www.liberation.fr/international/asie-pacifique/les-syndicats-hongkongais-nouvelle-cible-de-la-repression-20211013_ETM2TEFDIRGKJHOML5FLT4AYJ4/

    – Auto dissolution du groupe organisateur de la veillée annuelle à la mémoire des victimes de la répression de la place Tiananmen

    https://www.la-croix.com/Monde/A-Hong-Kong-pro-democratie-sabordent-2021-09-25-1201177257

    https://www.la-croix.com/Monde/A-Hong-Kong-statue-honte-Tian-An-Men-doit-etre-deboulonnee-2021-10-11-1201179965

    – Liquidation programmée de la maison mère du journal Apple Daily qui marque la fin de la liberté de la presse à HK :
    https://www.tdg.ch/hong-kong-veut-liquider-la-maison-mere-du-journal-apple-daily-735983997093

    5
    1. La Chine entre dans sa phase de récupération territoriale.
      C’est sans grande surprise car c’était annoncé. C’est toutefois une date, une date précise marquant le signe de son hégémonie. Je n’ai pas les éléments pour en expliquer les motifs décisifs mais c’est un fait.
      Qui a les moyens d’aller contre et comment ?
      A suivre …

  5. Que la tête de l’état chinois ait un levier de limitation des enrichissements, c’est en effet une chose que nous n’avons pas sous la main si facilement.

    Mais si la contrepartie c’est « consommez joyeusement », ça va aller aussi dans le mur, fût-ce d’une façon un peu plus homogène.

    En faisant le pari que l’IA « saura aider » (saura aide le parti, l’économie, …) pour faire avec ledit mur (environnemental) , la Chine peut aussi se planter,
    et avoir du mal à s’en sortir ; on en serait à peu près à la blague proverbiale des trois ingénieurs qui font chacun un pont
    (de mémoire, celui du gadzar tient et il ne sait pas pourquoi, celui du centralien casse, et il ne sait pas pourquoi, celui du polytechnicien casse et lui sait pourquoi…
    ou une variante du genre).

    4
    1. Moi qui ne suis ni gadzar , ni centralien , ni polytechnicien , mes ponts tiennent toujours ( pourvu qu’on les entretienne) , et je sais à peu près pourquoi .

      Au moins autant que les romains qui se sont parfois plantés .

      Mais les spécialistes de la recherche des causes de la chute de l’empire romain pourraient aussi travailler sur les causes probables de la chute de l’empire chinois ancien ou nouveau comme le testament du même acabit .

        1. A Asclepios , fils d’Apollon , rien d’impossible .

          En s’associant à Shennong ils nous trouveront bien la potion magique ( qu’on a déjà grâce à Panoramix ) .

        2. Empire chinois ancien:

          Révolution chinoise de 1911, article Wikipedia; éléments déclencheurs: tensions sur le développement des chemins de fer (ah! la technique…) et inondations catastrophiques du Yang tsé (déjà la météo / climat!!!)

          Empire chinois d’aujourd’hui et demain:

          Taiwan défendu ou non par les USA. Article Wikipedia à rédiger, Juan Nessy, ou bien se référer à l’article Piège de Thucydide (il n’y a pas que les Romains, il y a aussi les Grecs, que vous avez l’air d’apprécier!!!)

          A ce propos, monsieur Jorion n’a pas répondu à une question que j’ai posée à l’occasion de son be l entretien avec Olicvier Berruyer, sur sa position pro-chinoise.

          1. Pour demain , à défaut de vision dans la boule de cristal , il me semble que le modèle chinois ( qui semble plutôt être culturellement une adaptation permanente à la réalité ) aura de toutes façons à se heurter à :

            – la Chine , bien qu’immense pays , n’est  » que 20 % de la population mondiale , et à défaut de trucider ou asservir le reste de la planète , il lui faudra composer avec la communauté internationale .
            – le défi létal du réchauffement climatique et de la ruine des ressources de toutes natures , n’y est actuellement pas mieux pris en compte efficacement que sous nos latitudes compte tenu de l’horloge , et en raison de la taille du pays , cette « bataille » devra sans doute passer par une mise au pas drastique des comportements de consommation ,et un durcissement des contrôles de libertés , que les dernières génération ne supporteront sans doute pas . Et on connait alors le dérivatif à la douleur qui est l’accusation de l’étranger et l’effort de guerre .

            Tout ça pour dire que si la Chine réussit , ce que l’on souhaite , c’est parce que le monde aura réussi .

            La COP 26 et suivantes seront les vrais marqueurs des chances de survie de l’espèce à défaut de la mienne .

            5
            1. Entendu, je trouve cela juste dans la perspective de l’apocalypse climatique, mais la corrélation entre consommation et liberté est un peu rapide: il s’agit de restreindre la liberté de consommer.

              1
              1. Les liens entre liberté de consommer , liberté de circuler , liberté d’habiter , liberté de râler , liberté de manifester et d’expression , liberté …d’être propriétaire ( cf DDHC ) sont si évidents que votre restriction me semble tenir de l’illusion pour se rassurer .

                1. Il me semble que c’est l’espèce humaine qui va devoir composer pour assurer sa survie …
                  A ce jeu le poumon de « liberté de faire ce que l’on veut » va vite manquer d’oxygène.
                  En période de guerre chacun est soumis à différents types de restrictions mêmes si les lois sociales sont laxistes faute d’autorités bien cadrées et laissent (c’est vrai) des espaces aux marchés noir de toutes sortes avec quelques risques aussi.

                  On peut donc imaginer un état de guerre civile généralisée pas nette du tout, avec des changements de pieds constants, mais regroupant en gros ceux qui n’en ont rien à foutre et les autres, partisans de sauver l’espèce.

                  1
                2. La correlation entre liberté de consommer et autres libertés ne me semble pas pas évidente non plus.
                  Le cas de la Chine indique même le contraire : l’ouverture de la Chine au commerce mondial, le fait qu’elle a emprunté la voie du capitalisme, a généré une société de consommation en Chine ceci malgré l’absence de la liberté d’expression, de manifester, et de se syndiquer.

                  Inversement chez nous ces libertés existent et pourtant certaines parties de la population refusent le modèle consumériste.
                  La lutte contre la pandémie vient aussi de démontrer qu’il ne faut pas tout l’arsenal des mesures liberticides du niveau d’un pays totalitaire pour convaincre ou inciter les gens à se comporter autrement, ainsi en a-t-il été avec le pass sanitaire.

                  Enfin la « mise au pas drastique des comportements de consommation » n’est plus nécessaire quand une société s’effondre, puisque l’offre de biens à consommer se tarit d’elle-même.

                  1. On peut bien évidemment être poussé à consommer même dans une société contrainte dans ses libertés « humaines » .

                    Mais quand l’objectif est une réduction forte de la consommation par tous dans un délai lui même contraint , la restriction des libertés n’est plus une option peu sympathique pour pays culturellement prêt à ça comme la Chine , ça devient une condition de l’exercice .

                    L’exemple du pass sanitaire qui EST une réelle contrainte nécessaire en est un bon exemple , comme est significative la bronca des anti pass qui ne sont convaincus de rien et refusent de mesurer l’enjeu .

                    On mesure la quasi impossibilité de réussir le plan A dans ce contexte , au delà de ce qui est déjà inarrêtable .

                    PS : pas grand chose à voir , mais ça me vient comme ça :
                    Dans le débat croissance , décroissance , pas de croissance , on vient d’avoir en France (2020+2021) l’expérience de ce que c’est que la non croissance , car on retrouverait à janvier 2022 la production de « richesses » ( PIB) qu’on avait en décembre 2019 , selon le fameux profil  » en aile d’oiseau » .
                    Ce PIB 2020 avait plongé de 150 milliards € environ ( à rapporter à 2300 milliards initial ) , ce qui est colossal . Pour maintenir un minimum de pouvoir vivre aux chahutés de l’affaire , on s’est donc endetté et il fallait le faire . Je note pourtant que dans le même temps , la sur-épargne par  » non consommation » est , sur la période, d’environ 150 milliards d’euros ( ce qui n’étonnera pas un économiste même débutant ) et qu’il y a maintenant un sacré enjeu à faire sortir ce pognon des bas de laine . Sans doute rien de violent à prévoir avant le terme des élections , mais ça risque de saigner après pour les livrets de caisse d’épargne . Gniark ! Gniark !

                    1. Discipline et liberté sont-elles incompatibles?
                      Sur le papier, l’idée de pass sanitaire est, recevable, pour peu qu’elle soit rationnellement fondée.
                      En l’occurrence, ce pass sanitaire-là, et ses motivations, c’est du mou de veau!…
                      Ne confondons pas discipline et panurgisme!…

                      1
                    2. Le pass sanitaire , c’est la conséquence d’une inconséquence : il fallait rendre la vaccination obligatoire .

                      C’est une contrainte molle de démocratie qui a peur de ses minorités .

                      Pour le reste , entre mou de veau et panurgisme , faudrait savoir si c’est du veau ou du mouton !

                      PS :Discipline et liberté ( c’est la devise de Montessori !) sont éminemment compatibles , quand on a le temps et que le problème n’est pas trop énorme . N’importe que père ou mère de famille responsable vous expliquera qu’on peut être dans ce schéma , et pourtant , en 2 ou 3 occasions dans la vie d’un enfant lui faire comprendre qu’il n’est pas temps de discuter et qu’il faut filer fissa pour son bien et pour le bien de tout le monde , comme eux même sont parfois amenés à  » mordre leur chique » .

                      1
            2. Sur « le défi létal… » comme sur le « poids » de la Chine, comment ne pas vous suivre?
              Sur les chances de la Cop 26 -et des suivantes- de changer quoi que ce soit au désastre davantage que les précédentes (c’est à dire, pour celles-ci, rigoureusement rien, la ligne droite imperturbable du taux de CO2 dans l’atmosphère en étant un « marqueur » impitoyable), je suis plus que circonspect.

              1. Les COP ne sont bien sur pas les seuls endroits où les conflits internationaux peuvent se fritter , mais ce qui s »y racontera , décidera, respecte ra ou pas , est bel et bien pour moi , puisque le réchauffement climatique est L’enjeu mondial majeur , le « marqueur » ( je trouve pas mieux ) de la réelle volonté de coopérer , avec des implications qui ne se bornent pas à la production et consommation d’énergie .

                S’il ne s’y passe vraiment rien , on peut préparer nos testaments ( sans héritiers !) .

    2. La Chine et l’IA

      C’est un article du 03 mars 2020
      https://asiatimes.com/2020/03/china-suppressed-covid-19-with-ai-and-big-data/

      La Chine a supprimé le Covid-19 avec l’IA et le big data
      Les autorités ont suivi des centaines de millions de smartphones pour obtenir les informations nécessaires pour contenir l’épidémie.
      « Les algorithmes du gouvernement chinois peuvent estimer la probabilité qu’un quartier donné ou même un individu soit exposé au Covid-19 en faisant correspondre l’emplacement des smartphones aux emplacements connus des individus ou des groupes infectés. Les autorités utilisent ces informations pour utiliser plus efficacement les ressources médicales limitées, par exemple en dirigeant les tests de dépistage du virus vers des sujets à haut risque identifiés par l’algorithme d’intelligence artificielle. »(traduction)

      La Chine sortait du Covid.
      L’Europe et le Monde y entrait.

      2
      1. C’est bien d’utiliser l’IA quand l’épidémie puis la pandémie sont déjà là, mais c’est encore mieux si on pouvait prévenir les prochaines. Or la Chine-PCC n’a toujours pas donné son accord pour la poursuite de l’enquête sur les origines de Covid19. Et plus le temps passe plus il deviendra difficile de faire la lumière. Embêtant non ?

        https://www.france24.com/fr/asie-pacifique/20210716-enquête-sur-l-origine-du-covid-19-l-oms-demande-le-contrôle-de-laboratoires-en-chine

        https://www.liberation.fr/societe/sante/origine-du-covid-19-la-chine-refuse-une-nouvelle-enquete-de-loms-20210813_X2W7GTRC6FCQDIMP7IWD22DVMA/

        1
        1. Décidément, pour quelqu’un qui étudie le chinois, je trouve que vous nous pondez souvent des articles anticinois.

          Ceux qui s’intéressent vraiment à la science savent très bien qu’il y a plus de chance que le covid soit naturel. Le problème de laboratoire est une invention des conseillers de Trump. Voici les dernieres info sur le covid: https://www.lefigaro.fr/sciences/covid-19-des-virus-cousins-du-sars-cov-2-au-laos-relancent-la-traque-des-origines-20210922

          1. Vous raisonnez comme si le point de vue des dirigeants chinois était celui du peuple chinois. Cela me semble aller un peu vite en besogne. La science doit-elle s’incliner devant le politique ? De plus si faire preuve d’esprit critique c’est être anti-chinois, à ce compte là autant dire que les scientifiques de l’équipe de l’OMS qui se sont rendus à Wuhan pour enquêter et ont écrit dans leur rapport que la piste du laboratoire est une possibilité à explorer sont anti-chinois. (Par contre Peter Daszak, le seul scientifique américain admis à participer à l’enquête était fortement lié au labo de Wuhan, et il a fait preuve d’une volonté de cacher des informations, lui soutenait la thèse de l’origine naturelle du virus : https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/origines-du-covid-19-peter-daszak-le-chasseur-de-virus-qui-en-savait-trop_2160241.html )
            Le minimum si l’on prétend avoir une attitude scientifique, c’est d’explorer toutes les pistes. Je vous fais également remarquer que les autorités chinoises refusent l’accès à certaines bases de données de l’Institut de virologie de Wuhan qui pourraient être bien utiles pour avancer dans l’enquête.
            “ Mais ils (les enquêteurs de l’OMS) n’ont pas eu accès à la base de données de près de 22 000 séquences de virus hébergés au WIV”.
            https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/origines-du-covid-19-peter-daszak-le-chasseur-de-virus-qui-en-savait-trop_2160241.html

            Si les autorités chinois voulaient dissiper définitivement tous les doutes, et favoriser l’émergence de la vérité, elles n’ont qu’à lever toutes les entraves à l’enquête de l’OMS. Or, ce n’est pas le cas. L’administration américaine n’est pas non plus très claire dans l’affaire puisque :
            …” des fonds fédéraux américains ont financé des expériences dites de « gain de fonction » sur ces coronavirus, alors même que les NIH avaient toujours nié avoir subventionné de telles études. La « recherche par gain de fonction » consiste à provoquer des modifications génétiques dans un organisme afin de lui faire acquérir de nouvelles propriétés (plus pathogènes ou plus transmissibles, par exemple). Avec comme objectif d’identifier de manière anticipée à quoi ressembleraient les formes susceptibles d’apparaître dans la nature, afin de développer des antiviraux ou des vaccins. Au total, EcoHealth Alliance aurait envoyé 600 000 dollars au WIV – sur une subvention de plus de trois millions de dollars répartie sur cinq ans octroyée par les NIH. L’affaire devient alors politique et embarrasse jusqu’à la Maison-Blanche. “ (même lien)

            Vous voyez, je ne suis pas anti-chinois, j’aime seulement la vérité.

            1. Vous dites que vous aimez la vérité, mais vous êtes à côté de plaque à la fois en science et sur le sentiment du peuple. Je vous dis ça gentiment, je ne prends même pas la peine de vous répondre, trop débile.

                1. Les 🇺🇸 ont je ne sais combien de morts dû au covid19. Personne ici ne reproche quoique ce soit au gouvernement des 🇺🇸. Par contre, on continue de chercher des poux aux Chinois. C’est une attitude que je ne comprends pas.

                  Sur la fuite de laboratoire, le personnel de Wuhan ont tous été testés. Bilan: tests négatifs. Cela devraient balayer l’hypothèse de fuite de laboratoire. Tout cela est envoyé à l’OMS, mais sur la seule pression des 🇺🇸, on continue d’agiter ce chiffon rouge.

                  Sur le gouvernement chinois, tous les sondages montrent une confiance de la majorité des Chinois, plus encore que les gouvernements de Biden ou de Macron. Et c’est eux qui veulent donner des leçons de démocratie ? Mort de rire.

                  1. Vous devez lire le blog avec les yeux mal ouverts si vous trouvez qu’on y encense les états unis , et ça ne plaide pas trop pour la fiabilité de vos appréciations .

                    Du calme …. et de la zenitude , car rien ne sert de mourir de rire . Même jaune .

                    1. Ah bon ? Le franchouillard aime bien reprocher aux autres ses propres méfaits : ce n’est pas vous qui lisez les commentaires les yeux fermés ? J’ai bien les yeux ouverts quand je lis les commentaires de Dambrine sur la Chine. Il n’y a rien de positif sur la Chine. C’est son droit, mais il doit s’attendre à quelques réponses sur sa façon de procéder. Il n’a pas le même ton sur les États-Unis. C’est un constat.

                      Quant à vous, vous ne répondez pas sur le fond. Vous répondez sur la forme.

                    2. @Quang-Thai Ngo :

                       » Nous l’appelons la forme sans forme , l’image invisible .
                      Nous l’appelons l’indéfinissable , l’inimaginable .

                      Affronte le et tu ne verras pas son visage !
                      Suis le et tu ne verras pas son dos !
                      Mais muni de ce Tao ancien , tu peux harnacher les réalités actuelles .

                      Connaitre ce qui est à l’origine est l’essentiel du Tao . »

                      Et je ne répondais à rien , car il n’y avait rien .

                  2. Reste que l’origine du virus reste un mystère .

                    Le jour où l’on saura de façon certaine ce qu’il en est , cela permettra de faire la part des choses.

                    https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/origines-du-covid-19-peter-daszak-le-chasseur-de-virus-qui-en-savait-trop_2160241.html

                    PS : il est vrai cependant que pour les leçons de démocratie , nous sommes mal placés .
                    Comment dit on ploutocratie en chinois?
                    https://www.youtube.com/watch?v=NiLrN7QBnDE

                    1. Extrait « aujourd’hui quelqu’un qui voudrait briguer le suffrage des électeurs en France aurait beaucoup de mal à se passer de ces médias privés et donc être obligé de montrer patte blanche. La démocratie est dévoyée gravement parce que les politiques n’ont pas imposé une autorité publique qui défend l’intérêt général. »
                      Et vous voudriez que j’aille voter !

                  3. Quang-Thai Ngo,
                    Si vous aviez lu attentivement mon précédent commentaire vous auriez remarqué que je critique l’administration américaine. J’ai même cité un passage de l’article en lien (Voir dernier paragraphe).

                    PS. Je suis ce blog depuis 2008 ; j’y ai critiqué les gouvernement US, Bush, Obama et Trump. (Et je suis assez vieux pour avoir critiqué Reagan quand il était président).

    1. @ juannessy
      Il aurait souhaitable que la France sorte de
      L’euro pour retrouver sa souveraineté et celle de son Argent. Rien a été fait. La France a continue la guerre mettant tous les pays dos à dos et bien évidemment les habitants de ces pays.

        1. C’est logique et pas normal. Notre monnaie a été mise sur pied pour faire face au dollar. C’est bien l’Euro qui est contre la France et contre l’Europe.
          La France fait partie des 27 pays de l’Europe. Et puis la régionalisation n’a rien arrangée. Toujours en phase de consommation, à part la politique agricole commune qui est citée. La famine va t’elle revenir. Très peu d’infos sur la production

  6. Le peuple chinois en rêvait XIXI l’impérator l’a fait :

    https://www.france24.com/fr/%C3%A9co-tech/20211001-victime-de-pannes-de-courant-la-chine-face-%C3%A0-sa-d%C3%A9pendance-au-charbon

    Je vous colle mon Chapeau que je mangerai avec plaisir en même temps que Paul mangera le sien que les centrales à Charbon vont se rallumer rapido, et que la COP 21 va être envoyé par dessus bord par le Grand Timonier. Mais en douce bien entendu.

    Rien de plus occidental qu’un chinois, rien de plus chinois qu’un occidental. Moi je n’ai jamais cru à ses foutaises de différences culturelles, philosophiques ou symboliques entre les peuples. Il n’y a que des nuances d’approches et d’appréciations entre individus coalisés en groupe mais vu d’où je suis tout cela ne fait qu’un. Quand on a chaud aux roupettes ou que ça pique les yeux faut impérativement les faire descendre ou rincer quoiqu’il arrive, d’où qu’on soit, quoiqu’on pense.

    C’est à la fois très rassurant et très inquiétant !

    1
    1. Un peu comme si « on » (la Cop machin par exemple) demandait à Poutine de renoncer à exploiter son gaz et à le vendre (notamment mais surtout) aux Allemands au fallacieux prétexte de sauver notre espèce. Ne plus relarguer immédiatement sans plus tarder un milligramme de CO2 dans l’air immédiatement, c’est pas pourtant ce que « recommande » le Giec? Donc tout laisser (charbon, gaz, pétrole) sous terre? Où voyez-vous que nous prenions (je m’inclus dans le « nous ») un tel chemin, en Chine ou ailleurs? Je ne vous accuse en rien!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.