Vie quotidienne : Pourquoi les anti-vax sont-ils en général des enthousiastes du remède-miracle ?

C’est la réflexion de l’un d’entre vous qui m’y fait penser : pourquoi les anti-vaccin (qui a le mérite d’exister) sont-ils en général par ailleurs des partisans enthousiastes du remède-miracle (qui n’existe pas) ? « Il vaut mieux guérir que prévenir », semblent-ils affirmer. Pourquoi ce comportement paradoxal ?

Mise à jour le 4 novembre – l’un de vous m’envoie l’explication :

Partager :

126 réflexions sur « Vie quotidienne : Pourquoi les anti-vax sont-ils en général des enthousiastes du remède-miracle ? »

  1. Cette molécule est un puissant mutagène , par exemple quel intêret aurait on à prendre des traitements comme de la chimiothérapie anti cancéreuse pour un rhume , c’est comme la vaccination précipitée de masse il y a quelque chose qui cloche là dedans , l’appat du gain n’explique pas tout , à quoi sommes nous donc confrontés ??

    2
  2. Je tente la traduction du dessin.
    La société me donne le choix de me vacciner ou pas.
    – C’est quoi cette question de merde, on me demande de choisir et en même temps on me dit que se vacciner c’est le bon choix.
    – J’ai suivi l’évolution de la pandémie, je suis au courant des dangers pour ma santé et celle des autres.
    – Je n’ai pas à choisir si je ne me vaccine pas, ou bien, ils sont vraiment con avec leur choix à la con, j’ai d’autres trucs plus importants à penser.
    Ne pas décider conduit naturellement à ne pas se vacciner puisqu’il consiste à ne rien changer dans le cours normal de sa vie. C’est un non-choix, c’est tout.
    Se vacciner c’est accepter les aléas qui découlent de la décision.

    1. Se soumettre, combattre ou fuir, trois sous-produits de la peur dans laquelle nous baignons tant que nous ne prenons pas la décision d’affronter les causes du changement climatique.

      1
    2. Ne pas décider, c’est donc déjà faire un choix.

      Un message de très haute importance à faire parvenir à nos zélites politiques de toute urgence.

      1. Ne pas décider est équivalent à ne pas savoir, les deux conduisent au même résultat.
        Un politicien qui fait toujours le choix de ne rien changer est un bon politicien. Il broute paisiblement dans un prés surveiller par TINA.
        Le carburant de l’effondrement en cours c’est le déni, ce n’est pas le tarissement de nos ressources en combustible fossile.

    1. @ MG,

      « Mr. Malik joins Pfizer from McKinsey & Company, where he most recently served as the Managing Partner responsible for the firm’s U.S. operations. »

      [mode= »ironie » / ON] pourquoi cette certains mots de cette phrase ne m’étonnent (même) plus ?! [mode= »ironie » / OFF]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.