19 réflexions sur « Veille effondrement #124 – De l’effondrement du vivant à l’extinction, par Hervey »

  1. Perso, je ne suis pas d’accord avec cette chronologie. Si l’effondrement humain s’accélère suffisament, les autres espèces ont beaucoup plus de chances de s’en sortir.
    Cynique… ? Non, c’est juste logique ! 😉

    3
  2. Et les Macaques riront dans leurs arbres : « enfin débarrassés de ces macaques ! Mais qu’est-ce qu’ils ont salopé ! Encore s’ils avaient pu débarrasser leurs restes et leurs ruines… ».

  3. Conférence de Delphine Batho et Jean-Marc Jancovici le 22/11/2021 auprès de l’Association de l’Ecole des Affaires publiques de Science Po: Transition écologique analyser les blocages, oser les résoudre.
    ttps://youtu.be/k6tfK2SDcmI

    1
    1. Mme Batho assimile la lutte environnementale et la lutte anti-patriarcale. Or l’une n’a rien à voir avec l’autre. Les mâles roulent aussi à vélo. 😉

    1. Delphine Batho confirme sa qualité , comme Jean Marc Jancovici , chacun dans leur partie .

      Une heure et demie très riche et très dense . Je retiens :

      -l’accord sur la décroissance obligatoire sur le volume d’énergie consommée , sort du nucléaire à réfléchir dans ce cadre ,
      – l’empreinte carbone comme unité de mesure des efforts , condition des convergences « Nord-Sud  » ,
      – la peau à faire à la croissance dans le traité de Lisbonne,
      – l’urgence qui démolit la notion de transition,
      – système économique nouveau à imaginer autre que marxisme et capitalo-libéralisme ,
      – réflexion à conclure pour assurer la sécurité militaire ,
      – travailler aussi bien la décroissance rapide de l’énergie consommée que les parades aux changements dores et déjà inévitables
      – question du  » qui commence? » . Accord apparent entre les deux pour dire que de toutes façons on est dans la seringue et qu’il n’y a plus le choix .

      PS : j’aimerais bien avoir Delphine Batho comme premier ministre .

        1. Comme on veut pourvu qu’elle fasse le job !

          Simone Veil n’a pas eu d’état d’âme pour être le ou la ministre de la santé , mais chacun ( et en particulier les femmes ) se souvient de ses actes .

  4. Vu le niveau de naïveté Darwin et les phylogénéticiens n’auront fait que pisser en l’air…

    La biodiversité n’est pas un stock, c’est un processus.

    Est-ce la réplication de l’ADN qui séteint?

    Le nombril des anthropocentrés n’a décidément pas de limites (Hevey et consorts).

    1. Ben y a de grandes chances que la biodiversité passe par un optimum puis se mettent à décroître inexorablement dans une milieu fermé comme la Terre. Si cela se fait par cycle, il y a eu, il y a, il y aura un cycle optimale en terme de biodiversité. Et même tous les cycles additionnés, on passera par un optimum. Donc en fait, y a bien un stock donné de biodiversité ! Mais dans le temps long et dans un milieu donné (ici la Terre). Mais on peut l’étendre à l’Univers tout entier, ouais cadeau une Loi gratos juste avant l’apéro. On dit merci qui ? Merci CloClo !

      1. Oui ça on avait compris.
        Mais perso ça me fait schmouk que notre espèce soit responsable de ça, mon anthropocentrisme zombie sans doute. Quand on voit la diversité et la beautés du vivant c’est terrible de se dire qu’on bousille tout ça avec autant d’obstination ou d’indifférence…meme si il y Jane Goodal, Franz de Waal et bien d’autres…

  5. Il y a plus de trente ans, je pensais qu’on commencerait à se faire du souci quand l’eau de notre robinet de cuisine ne sera plus potable ou ne coulera plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.