L’élection présidentielle française de 2022

Le sondage Harris portant sur la période du 26 au 29 novembre donnait pour la droite « civilisée » et « dure » :

19% Marie Le Pen
14% Xavier Bertrand
13% Éric Zemmour
11% Valérie Pécresse
10% Michel Barnier

Éric Ciotti n’était pas mentionné ; il obtenait 6% dans le sondage Ifop sur la période du 23 au 25 novembre. Jean-Luc Mélenchon obtenait 10% : le même score que Barnier.

Or ce sont maintenant Pécresse et Ciotti qui s’affronteront pour le second tour de la primaire LR. Et Zemmour a depuis annoncé officiellement sa candidature.

23% pour Emmanuel Macron s’il avait affronté Bertrand, 24% contre Pécresse.

Imaginons que Pécresse l’emporte contre Ciotti, ça nous fait pour droite « civilisée » plus « dure » : 41% et 24% pour la droite « molle » représentée par Macron. Cela laisse quand même pour les gauches « molle », « civilisée » et « dure », 35%. L’honneur serait sauf. La possibilité d’influer sur l’avenir, ce serait une tout autre histoire.

« Patron, reversez-nous ça ! »

Partager :

100 réflexions sur « L’élection présidentielle française de 2022 »

  1. « Primaire » LR … réservée aux afficionados encartés LR …(si je me rappelle bien..80.000 « anciens » et EN PLUS , sur les derniers mois 60.000 « nouveaux »….total 140.000 votants possibles …réels? ..je ne sais)
    Inutile d’imaginer que les derniers 60.000 étaient des humanistes refoulés…
    D’où « l’autre Éric » ..!

    Quant à l’autre « sondage national  » , même agrégé…

  2. La France est donc le pays d’Europe qui rassemblerait au moins un tiers d’électeurs proches de la droite extrême voire de la droite proto- fasciste.
    Dorénavant, lors de mes déplacements dans les lieues publiques, je regarderais différemment les personnes que je croise.
    Plus que consternant, pathétique mais surtout démoralisant.
    Une envie profonde de jeter définitivement l’éponge, dans une yourte aux fins fonds des Pyrénées.

    2
    1. non : je vous ai déjà parlé de mon voisin, plein de générosité et de bon sens, et qui vote Marine Le Pen, et avec qui je parle de temps en temps. Il est pour moi à l’image de Michel Simon dans « Le vieil homme et l’enfant », qui voit confusément dans les « juifs » tout le mal du monde : c’est en fait un besoin de personnaliser le « mal du monde », de mettre un visage sur lui.

      La délinquance des maghrébins et les noirs met un visage sur le mal du monde pour les gens simples, et c’est là que les idéologues et les intellectuels ont une responsabilité, car eux, ils ont les outils pour comprendre, mais il ne le font pas parce qu’ils portent une authentique haine, ou bien ils sont les marionnettes d’intérêts puissants qui entendent profiter cyniquement de cette haine pour prendre le pouvoir.

      Que quelqu’un comme Bolloré joue ce genre de jeu en manipulant Zemmour, tout en se parant de la blancheur immaculée de la chrétienté me dégoûte au plus haut point. Les authentiques chrétiens devraient protester.

      4
      1. Ce ne sont pas les gens simples qui voient le mal chez l’autre
        Ce sont les gens qui nourrissent l’ego de leur importance, en voyant le mal chez l’autre et le bien chez eux, qui naviguent dans leurs situations, leurs relations, leurs réactions entre le statut de victime et celui de coupable
        C’est un dysfonctionnement qui touche beaucoup d’individus, la plupart des individus, qui nous touche pour nous montrer qui nous sommes

        1
      2. Un formidable condensé de mépris de classe dans ces quelques lignes. Toute la supériorité du sachant dégoûté jetée à la figure du « gens simple », forcément ignorant et stupide, et qui ne peut donc satisfaire que bêtement son besoin enfantin de « personnaliser le mal du monde ».

        « La délinquance des maghrébins et des noirs met un visage sur le mal du monde pour les gens simples… ». Tandis que seuls les idéologues et les intellectuels ont les outils pour comprendre, cela va de soi. L’erreur ou le crime étant bien sûr de donner un visage basané ou noir au mal du monde. Mais dans cette magnifique leçon que votre fatuité satisfaite donne au bas peuple, il y a un mot qui a disparu, comme par enchantement. C’est celui de délinquance. L’angle mort de votre supériorité.

        2
          1. mmmm… Vous partez trop rapidement du principe que mon propos cherchait à justifier le racisme ou la xénophobie par la délinquance (disons « de rue »). Vous allez donc m’apprendre qu’il existe une délinquance en col blanc, d’envergure beaucoup plus large, qui invalide ma justification supposée. Comme Vincent Rey un peu plus haut, vous enfermez le « gens simple » dans vos stéréotypes : il est bête, ignorant, enfantin, donc raciste ou au moins xénophobe. Je lui suis moralement supérieur, je peux le mépriser. D’ailleurs il y a des problèmes beaucoup plus grave que la petite délinquance de rue à laquelle il est confronté. C’est exactement l’attitude d’Hillary Clinton traitant les futurs électeurs de Trump de « deplorables ». Et ?… Et Trump est élu président des Etats Unis d’Amérique. Voilà à quoi a servi toute cette supériorité morale. Voilà à quoi a servi tout ce mépris. A rien. Vais-je arrêter de mépriser leur problème, en l’occurrence ici celui de la délinquance de rue ? Non non, surtout pas. Je vais m’inventer un Russiagate ou autre bêtise, qui va tout expliquer. Par exemple vous trouvez un peu plus bas dans ce fil de commentaires les propos de timiota allant chercher du côté des réseaux sociaux ce « quoi d’autre » de commun susceptible de faire bouger « le peuple » dans son ensemble… C’est le même principe à l’oeuvre. Son russiagate perso. Par pitié arrêtez, sinon on ne va jamais s’en sortir. PARTEZ DE CE QUE LES GENS (même simples) ONT DANS LA TETE. Arrêtez de faire de la morale. Faites de la politique. Réglez les problèmes.

            2
          2. Prenons un exemple très concret si vous voulez bien. Je ne sais pas si vous avez regardé le clip de candidature d’Eric Zemmour. Si ça n’est pas le cas je vous le conseille. Je ne suis absolument pas d’accord avec Eric Zemmour. Je trouve même qu’il a tout faux. Mais il y a quelque chose qui me saute aux yeux dans ce clip, et, pour être tout à fait honnête, je devrais même dire qui « me prend à la gorge », voire qui « m’arrache les tripes ». Ce quelque chose, c’est l’absolue sincérité de sa souffrance. Ce type, il a peut-être tout faux, mais il souffre réellement. Si je me contente de dire qu’il est raciste -il est le Mal-, et que je ne le suis pas -je suis le Bien-, et qu’au nom de cette supériorité morale que je viens de me décerner je méprise cette souffrance, et LA REALITE de cette souffrance, alors moi aussi j’ai tout faux. Je deviens Hillary Clinton, aussi politiquement nul, impuissant et dangereux que mon adversaire trumpiste. Je ne dois pas, je ne dois jamais, au nom d’une supériorité morale quelconque, mépriser cette souffrance. Parce qu’elle est réelle. Et donc politiquement efficiente.

            1. @ Rafio

              Il est évident que les paranoïaques souffrent, c’est évident. Vous avez raison de suggérer que M.Zemmour devrait être prise en charge pour un soin psychique conséquent.

              Pourquoi pas chez M.Jorion ?

              Mais hélas, je doute que le fascisme ne se guérisse, il faut surtout le combattre avant qu’il prenne le pouvoir car après c’est bien plus dur. Comme disait un journaliste, M. Zemmour coche toutes les cases du livre d’ Umberto Eco :  » Reconnaître le fascisme  » , il est grand temps pour tout le monde de lire ou de relire l’ouvrage paru en 2017 :

              Babelio : https://www.babelio.com/livres/Eco-Reconnaitre-le-fascisme/943835

              1
              1. En rejetant Zemmour du côté de la paranoïa, vous ne faites que nier la réalité de la souffrance. Et dans le même temps celle des 5, 10 ou 15% d’électeurs qui déclarent se reconnaître dès à présent dans sa candidature. Combattre le fascisme ça n’est pas nier la souffrance (irréelle et impersonnelle, le « mal du monde » comme l’écrivait Vincent Rey). C’est la guérir.
                Rien n’y fera, je ne parviendrai pas à vous arracher au confort de la supériorité morale. Vous aurez donc Macron II, ou Pécresse, ou un ticket Hidalgo/Jadot, c’est la même chose. Et une abstention en hausse, à chaque fois. Jusqu’à ce qu’elle soit si haute qu’un basculement d’une toute petite frange de l’électorat restant suffise à vous installer un fasciste au pouvoir. Mais vous aurez la conscience tranquille. Vous vous serez bien battu.

                1. @ Rafio

                  Cela fait plus de dix ans que je me permets quelques incursions sporadiques sur le blog de M.Jorion pour qui j’ai beaucoup de respect. Je ne partirai d’ici que lorsqu’il me le demandera auquel cas, je m’inclinerai.

                  N’est-il pas étrange que vous-même pérorez ici sans vraiment savoir lire ce qui est écrit ?

                  Cordialement.

  3. Anne , ma sœur Anne…..

    https://www.pauljorion.com/blog/2020/04/30/covid-19-le-royaume-uni-la-belgique-la-france-et-les-autres/#comment-795364

    LR est pulvérisé .

    La gauche est pulvérisée .

    Reste plus qu’un centre droit qui va encore se renforcer , et un camp des extrêmes et des solutions simplistes et régressives .

    Nous voilà à la traine du monde et des acteurs internationaux de poids qui feront l’animation pour le temps qui reste à courir .

    Un petit radeau ….qui coule :

    https://fr.scribd.com/document/483739222/JORION-GALPIN?secret_password=uXkwAmxxXDhHI1zn8mGK#fullscreen&from_embed

    1. Macron, du centre droit ?
      Cela ne veut plus dire grand chose quand l’échiquier politique se déplace vers l’extrême-droite.
      Ciotti, Pécresse, Zemmour, Lepen, Macron, je ne vois plus que des nuances d’extrême-droite, du brun clair au brun foncé.

      15
  4. Comme d’habitude, les instituts de sondage n’ont rien vu de la réalité des « urnes » (ici chez LR) : la « finale » Ciotti – Pécresse n’a jamais été pronostiquée…

    C’est pourquoi, plus globalement j’accorde de moins en moins de crédibilité aux sondages : ils se sont trompés bien plus souvent ces 20 dernières années qu’ils n’ont vu juste !

    Je pense qu’il y a beaucoup (trop) de biais qui rendent difficiles les prévisions :
    – L’abstention exprimée dans les sondages vs l’absentation réelle (je dis aux sondeurs que j’irai voté alors que je n’irai pas en réalité)
    – Les réponses « fantaisistes » ou « cachées » (je dis aux sondeurs que je vote A alors qu’en réalité je voterai B)
    – Les électeurs versatiles ou opportunistes
    – …

    Et comme aujourd’hui les positions ne sont plus aussi tranchées (notamment au 1er tour des élections à 2 tours), les scores ont tendance à se resserrer entre candidats, rendant les marges d’erreurs encore plus cruciales.

    3
    1. Oui, sauf que l’électorat militant d’un parti, LR ou autre,n’est pas stable et sondable comme un électorat national. Ça n’a juste rien à voir. Par exemple, Jeremy Corbyn avait remporté le parti travailliste tout en étant dans les faits quasi inéligible au niveau national. Un peu comme Hamon en 2017.

      1
    2. Les sondages concernant LR sondaient , de ce que j’ai pu lire , les sympathisants et non les militants qui se sont multipliés comme les petits pains au dernier moment . Ce qui pose des questions sur :

      – l’explication des adhésions de dernière heure ,

      – la santé et la cohérence d’un parti dont les militants ne semblent pas vraiment en phase avec leurs sympathisants . On va voir ce qui se passe pour ce « deuxième tour » , mais je ne donne pas cher de la solidité du parti , ni de la pertinence des valeurs qui sont censées le fonder .

      – doute sur la solidité encore accru par l’éparpillement des voix du vote , de poids comparables sur 4 des 5 candidats . On croit revivre le premier tour de la présidentielle de 2017 à l’échelle d’un parti . Confirmation que les français ont complètement la tête dans le seau .

      1
      1. Celà pose la question de la robustesse et de la manipulabilité de la procédure de désignation adoptée, indépendement de l’usage d’une procédure Internet, il apparaît qu’avec quelques 1000 votes le classement pouvait être totalement chamboulé.
        A l’heure actuelle l’impression est que la maneuvre a permis de repêcher Pécresse (qui a su apparemment se droitiser et n’a pas forcément les mêmes soutiens) et d’éliminer Bertrand, Barnier n’ayant pas convaincu en rassembleur et servi à affaiblir Bertrand en offrant une variante peu discernable.
        Ciotti a bénéficié de la campagne Zemour, dont les discours sont symbiotiques.
        Zemour a bien fait de déclarer déjà sa candidature car si Ciotti était désigné par choix, volonté d’orientation politique radicale ou dépit, sa candidature ne serait plus justifiée !

  5. Optimisme pour optimisme, Pécresse sera notre Merkel, non ?
    (Bon Leipzig n’était pas le Versailles d’où vient Pécresse, ce qui lui collera aux basques et qu’elle masque tant qu’elle peut)

    2
    1. Tu es très optimiste 😉
      M’étonnerait que Macron accueille un million de réfugiés, il est même pas foutu de donner des consignes claires à sa marine pour qu’elle ailler porter secours en temps voulu à ceux qui se noient.
      https://www.francetvinfo.fr/france/hauts-de-france/migrants-a-calais/naufrage-a-calais-un-jeune-migrant-temoigne-et-engage-la-responsabilite-des-autorites-francaises-et-britanniques_4864679.html

      3
    2. Tout le monde dit que Pecresse va gagner contre Ciotti, moi je n’en suis pas si sûr : j’imagine que l’électorat LR n’a pas envie de renouveler le fiasco de 2017 et qu’il seront inévitablement tentés d’envoyer une tête de champion comme Ciotti pour marcher aux côté de Zemmour et faire l’union de la droite sur de nouvelles bases.

      1
      1. @ Vincent Rey,
        Si Pecresse gagne face à Ciotti (ce qui m’étonnerait de notre vieille droite bien paternaliste!),
        On pourra au moins dire que la droite aura fait aussi bien que la gauche avec Ségolène…
        Décidément les partis qui coulent ne rechignent pas à faire appel à une jolie femme pour écoper…
        Pendant qu’on saborde à tout va, à fond de cale, histoire de lui faire garder le rythme !
        Non mais des fois, c’est qui les patrons? – Les mecs quoi!
        Et puis si elle gagne, il sera toujours temps de la lâcher avant le débat face à Macron!
        Mais je dis ça, c’est juste de la mauvaise foi de gauche, hein…
        Moi je suis pas trop Pro-Pecresse , et encore moins pro-Ciotti.
        En fait tout ça ne nous concerne pas…
        Moi je serais plutôt Pro-Sciutto, mais tranché très fin et avec des cornichons.
        Alors, bon appétit!
        Eric.

  6. Mélenchon, Roussel, Jadot, Hidalgo, cela vous fait quoi de voir la gauche être marginalisée par l’extrême-droite ?!
    Les petites affaires vont bien ?

    4
    1. Les bourgeois verts, rouges, roses, que je connais, sont tous plus ou moins en train de préparer les fêtes dans leur maison du Cotentin, de Sologne, de Bourgogne, du Luberon, etc… etc… Que demande l’élite de gauche ? Du brain et des je? Lol

      10
    2. Franchement Pierre-Yves, la gauche est complètement à côté de la plaque, on a envie de dire « qu’elle s’en prenne à elle-même », si ce n’était qu’on risque d’en subir aussi les conséquences. Tous cette petite bourgeoisie de gauche qui a viré à l’extrême droite aussi sans se l’avouer, et qui est capable de proférer exactement les mêmes âneries (« du boulot il y en a ») ou même de couvrir les agissements de la police (poursuite de 18mn ! en bagnole par la police à Blois en mai, arrêtée quelques secondes avant l’accident mortel, causant la mort d’un gamin de moins de 16 ans ! et la bourgeoisie bien pensante de gauche n’a pas bronché..)

      Cette gauche là sans idéal, qui peut en vouloir à part quelques profs ?

      6
  7. En france en 2020 – 16.7 millions de retraités – 22 millions d’actifs en emploi ( sur 29.7 millions) – le pouvoir d’achat moyen des retraités est supérieur à celui des actifs – comment voulez qu’ils votent autrement qu’ à droite ?

    3
    1. Donc, 46 millions de salariés (dont 22 actifs, 16 vieux et 7 chômeurs), un nombre X d’exclus (rentiers ou SDf et réfugiés), donc 22 millions ou plus de trop jeunes. Trop jeunes pour voter.

  8. Les gauches « molle », « civilisée » et « dure » à 35%…

    Je ne suis pas tout à fait d’accord. Pour avoir fait l’exercice il y a quelques semaines, j’ai du mal à trouver du socialisme (au sens large) dans les programmes économiques des partis de gauches. En fait, il n’y en a pas, c’est du néolibéralisme contrarié tout au moins. Aucune chance de sortir de l’ornière en réchauffant des politiques économiques de droites en place depuis les années 70….

    C’est à peine caricatural, mais ce qui distingue la gauche actuelle de la droite, c’est vaguement les questions de sociétés (LGBT, migrants etc). Pas de quoi gagner une élection et s’installer durablement au pouvoir…

    Si je devais faire un pronostic, c’est un taux d’abstention record pour une présidentielle et une victoire des néolibéraux (le gouvernement des chats pour les souris).

    Re si, si j’étais candidat à la présidentielle, je lirais “Vers un nouveau monde” et je demanderais à son auteur le droit de le copier coller dans mon programme. Une journée de boulot pour gagner… Ah oui, j’oubliais qu’il n’y a plus de parti de gauche dans ce pays

    7
    1. Exactement. C’est dire combien nos esprits sont embrumés par 40 ans de propagande ultralibérale. Les programmes de gauche ne réforment rien du tout, c’est « business as usual » ! on peut parler d’une gauche molle, ou bien d’une gauche de droite..

      A titre d’exemple, le féminisme qui est incontestablement un combat de gauche : le mouvement #metoo proteste contre Nicolas Hulot, ou Dominique Strauss Khann, et ils ont bien raison. Mais comment ne pas être étonné de voir qu’ils ne protestent aucunement contre des images de « femme-objets de consommation sexuelle » qu’ont peut voir partout dans les médias ou sur des affiches !

      exemple d’image : http://www.latribunedesantilles.net/images/stories/pubhalle.jpg

      Or à l’évidence, cela a une influence sur l’idée que les hommes se font des femmes. La semaine dernière en venant chercher ma fille à l’école, j’ai vu un adolescent entouré de ses copains mimer une levrette en tenant d’une main la tête vers le bas d’une femme fictive. Evidemment que l’image que se faisait ce jeune ado de l’amour est influencée certes par de la pornographie vue depuis le plus jeune âge sur le net, mais aussi par ces images de femme-objet répétées à longueur d’affiches ou d’émissions de téléréalité. Le féminisme ne pourra jamais progresser dans ces conditions. Si ce jeune homme devenu adulte viole un jour une femme, ne faudrait il pas aussi incriminer cette influence qu’il a reçue, et dans laquelle nous baignons depuis 50 ans ? (1) Les activistes de #metoo devraient tagger arracher incendier ces affiches et leurs promoteurs !

      Alors pourquoi on ne le font-ils pas ? parce qu’on ne touche pas au SACRO-SAINT MARCHE LIBRE ET NON FAUSSE, qui est au cœur du libéralisme européen ! c’est la liberté du marché de présenter les femmes comme des putes ! on n’y touche pas ! Macron pas plus que Sarkozy, pas plus qu’Angela Merkel ou B Jhonson, .. personne n’a l’intention d’y toucher le moins du monde…

      Et le féminisme n’est qu’un seul exemple pris parmi les nombreux combats de gauche. L’écologie aussi est « vérolée » par le marché libre et non faussé. Mais si on envisage d’y toucher ? : « non non, c’est fini on n’est pas en union soviétique ! »

      « bla bla bla » c’est décidément un excellent slogan !

      (1) Il est d’ailleurs très curieux de voir qu’on a compris cette influence, puisqu’en Australie, des paquets zero logo et la pub pour les clopes est interdite. Pour les femmes, il faudra attendre..

      1
          1. Oui, ils estiment qu’ils sont représentatifs de la gauche alors que la réalité c’est qu’ils sont désignés par un nombre limité de militants objectivement au service d’écuries présidentielles et non pas au service d’une cause commune, il y a tout de même le feu au lac !

              1. Non je n’irai pas jusque là, s’engager pour une cause c’est bien, c’est l’impasse de la logique partisane à gauche que je vise. Ou plutôt l’incapacité de la gauche à dégager une socle commun pour faire cause commune.
                Les candidats actuels à gauche s’ils avaient du cran, devraient se retirer, et s’employer à faire émerger une nouvelle personnalité qui ne soit pas du sérail.

                1
                1. Les candidats actuels « au centre » s’ils avaient du cran, devraient se retirer, et s’employer à faire émerger une nouvelle personnalité qui ne soit pas du sérail.
                  => MACRON en 2016
                  Les candidats actuels « à droite » s’ils avaient du cran, devraient se retirer, et s’employer à faire émerger une nouvelle personnalité qui ne soit pas du sérail.
                  => ZEMOUR en 2021
                  Cette tactique a bien réussi aussi aux Républicains avec TRUMP.
                  Et n’oublions pas que Boris Johnson est à la base un journaliste.
                  Mais cette conquète d’une organisation par une personalité est plus facile avec une structure de partis bipartisane imposée par le système électoral.

  9. Mme Pécresse ne fera pas le plein chez les LR à la présidentielle, elle a intérêt à serrer la vis aux godillots des campagnes, où elle est vue comme trop parisienne, pour ne pas les voir fuir plus à droite. Par contre elle est la mieux placée en cas de glissade Jupitérienne (genre sur une politique sanitaire catastrophique) qui pourrait la positionner comme un recours présentable auprès des faiseurs d’opinions. En plus des coups dans les tibias et des petites tapes derrières la tête, on ne serrait trop lui conseiller la technique du « prophète » qui consiste à annoncer avec force des passages obligés et quelques petites choses un peu plus osées « il faut … », « je l’avais dit », « si l’on m’avait écouté … » ; ça ne permet pas de gagner mais on garde un pied dans la porte de la crédibilité.
    On a vu Talonnette dans l’avion de Macron ce jour, nul doute que du coté de l’Élysée on aimerai adoucir le dévot breton, mais celui-ci a une nouvelle carte, pousser Pécresse vers le centre et la rendre crédible.
    Pendant ce temps à la sinistra on compte les mouchoirs de la discorde et on oublie que dans le cas d’un deuxième quinquennat la victoire aux législatives n’est pas garantie ce qui laisse la place à un contre pouvoir sous réserve de partir groupé et d’être un minimum crédible à la présidentielle.
    Pour l’instant c’est l’abstention qui tient la corde comme d’hab.
    https://www.francetvinfo.fr/elections/sondages/video-sondages-politiques-nos-outils-sont-mis-en-difficulte-quand-l-abstention-est-massive-admet-jerome-fourquet-de-l-institut-ifop_4840937.html

    2
    1. C’est pas mal vu , mais en quoi ça répond aux enjeux de ce siècle et de la survie d’un et des peuples ?

      Mais si la préoccupation des français c’est le pouvoir d’achat , la pureté identitaire et l’essence pas chère , ce doit être assez normal d’avoir cette droite et cette gauche là .

      1. Facile, ça n’y répond pas. De plus le candidat « écologiste » n’est pas non plus très convaincant sur ce point, mais attendons qu’un militant vienne nous prouver l’inverse.

      2. Répétons: en démocratie, le peuple choisit ses dirigeants.
        Si la priorité est le pouvoir d’ achat (qui est l’autre nom du pouvoir de destruction de la biosphère), il ne faut pas s’étonner si rien de concret n’est fait pour le climat (sauf des discours).

      3. préoccupations qu’on ne peut se permettre de trouver méprisables et vulgaires… que lorsque l’on est soi-même à l’abri de ces préoccupations. Et pourtant… Pourtant ça n’est qu’en mettant d’abord un maximum de monde à l’abri de ces préoccupations que vous aurez une chance d’obtenir une réponse majoritaire digne des « enjeux de ce siècle ». C’est malheureusement beaucoup plus fatigant que de prendre la pose.

        2
  10. Oui, Marcel, remets nous un Muscadet. Déjà qu’ils trafiquent les sondages au doigt mouillé et à la couleur de cravate du client, faudra plusieurs bouteilles pour s’enfiler cette saumure…pour encore six mois !

  11. Plantage très net des instituts de sondages, quant à X. Bertand, il doit regretter de s’être fourré dans ce piège de primaire ‘pipée’… 🙂

    1
  12. Bonjour à tous,

    Quel magnifique terrain d’expérience dans l’art de diviser,
    Qu’un scrutin organisé par un parti divisé…
    La démocratie seule, ne peut rassembler sans un idéal commun.
    Et c’est vrai quels que soient les partis…
    Le résultat des présidentielles illustrera la tendance.
    Le candidat qui saura le mieux diviser sera élu,
    Pour chasser de nos esprits les derniers restes d’idéaux.

    Il n’est qu’un seul parti, celui des humains.
    Sans inscription, ni carte, ni cotisation,
    Mais avec des militants… Par millions!
    Et tous prêts à mourir, un jour ou l’autre…
    A condition que ce soit pour quelque chose d’utile, de grand !
    La Planète Terre, l’Univers, La Nature, un dieu créateur?
    Ou juste pour nous tous, qui seuls pouvons témoigner, transmettre?
    L’Humanisme attend toujours que nous nous fassions l’honneur de le définir,
    Pour que nous puissions enfin savoir comment nous aimer et nous respecter.
    Et chacun sait bien qu’il peut attendre encore, jusqu’au dernier souffle du dernier d’entre nous.
    Mais on verra ça… Demain?
    Bonne nuit. Eric.

    2
    1. « Et tous prêts à mourir, un jour ou l’autre…
      A condition que ce soit pour quelque chose d’utile, de grand ! »

      En tout cas , prêt à perdre un oeil pour le plein de leur bagnole… 😉

      A lire au 3ème degré.

      1. @ Hadrien

        Résumer la révolte des Gilets Jaunes à un simple plein de bagnole vous caractérise vous-même comme un pauvre hère.

        Quand on pense à toutes les éborgnées et tous les éborgnés par Macron & Darmanin, sans compter les milliers d’arrestation et les condamnation à la prison ferme, vos propos ne peuvent que dégoûter.

        Vous n’avez décidément rien compris et votre alibi du 3° degré n’y suffira pas, il rattrape directement le premier.

        3
      2. Non, nous n’étions pas prêts à perdre un oeil pour le plein de notre bagnole. Nous ne savions pas que vous iriez jusque là pour nous faire fermer nos gueules. Je ne sais pas si mes yeux étaient grands. Mais utiles ça oui, très certainement. Et les vôtres ?

  13. Aucune chance que la gauche, même réunie par miracle au premier tour, ne parvienne au second tour ou ne remporte les élections législatives…

    https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_abstention-electorale-record-comment-la-reduire-une-etude-ulb-vub-propose-des-solutions?id=10890665

     » Concrètement, des recherches sur le sujet menées à la fin des années 90 montrent que  » les abstentionnistes potentiels seraient en plus grand nombre partisans de la gauche socialiste, leur absence aux élections favoriserait donc les partis de centre et droite, comme le MR, l’Open Vld, la N-VA, mais aussi des partis de centre et gauche comme Groen et Écolo « , lit-on dans l’étude. « 

  14. Pronostic simpliste :

    Si chacun considère que l’avenir est incertain, le réflexe est de se cramponner au présent, et au présent c’est Macron qui gouverne.
    Si vont voter essentiellement les personnes âgées, c’est avec eux et chez eux que se joue le scrutin, et vu que c’est vraisemblablement eux qui tiennent les cordons de la bourse …

    Pas la peine d’aller plus loin.

    Dans ces conditions, pour les jeux intermédiaires, dont le vote pour le ou la candidat(e) LR, une surprise n’est pas impossible avec un vote « baroud d’honneur » pour Eric Ciotti, reléguant Valérie Pécresse au rôle de baudruche puisqu’elle NE PEUT GAGNER.

    La dite gauche est … (on la cherche) à droite ? A gauche ? Marginalisée, abstentionniste, spectatrice fatiguée.

    Au final le grand gagnant en voix étant Zozo Abstention.

    1
    1. @ Hervey

      Parlez pour vous mais ne faites pas parler les autres. Si vous êtes aveugle, cela est votre problème / ( Je vous ai mis un point par erreur, veuillez m’en excuser ).

  15. Tout ira mieux quand Gauche et Droite se rendront compte qu’elles font partie d’un même corps (Humain).
    Les abstentionnistes ne font probablement que combattre à leur façon,
    L’excès d’hémiplégie politique qui nous a amené à l’actuelle tétraplégie de nos démocraties.
    Eric.

    PS: Les Présidentielles? Hier c’était en marche!
    Demain ce sera dans un fauteuil roulant.
    Dans cinq ans si tout va bien, ce sera en rampant.

    1
    1. @ Torpédo

      Mr Torpédo croit à la parousie politique. Mr Torpédo n’a pas compris qu’il y avait des capitalistes qui eux n’y croyaient pas. Mr Torpédo imagine le paradis sur Terre et ne comprend pas pourquoi il y a des rapports de force politique, économique, armé, policier, judiciaire entre le 1% qui a tout et les 99% qui ont peu ou rien. M.Torpédo rêve et son rêve est aveugle et kitsch.

      M.Torpédo n’est « ni de droite ni de gauche ». M.Torpédo attend.

      1
        1. Pourquoi?
          Etre persuadé qu’on vit en enfer ne peut qu’engendrer une colère bien compréhensible.
          On voit partout des signes annonciateurs d’un chaos annoncé, on les collectionne…
          On les classe, ça occupe en attendant une fin prophétique qui ne vient pas!
          Mais ne serait-ce pas là croire simplement à une seconde apocalypse?
          On peut même s’attendre à ce que certains prophètes de malheur s’emploient par dépit,
          A provoquer eux-mêmes des catastrophes, pour étayer leur prévisions!
          Ce malheureux Hervé ne sait même pas que c’est en lui seul qu’il doit croire!
          Et ça l’énerve d’autant plus quand certains persistent à cultiver les meilleurs côtés de la vie.
          Alors que paniquer en masse, c’est tellement plus réconfortant!
          Pourtant nous ne pourrons faire que bâtir ou rebâtir, comme de tous temps,
          Et vivre suivant nos choix, en les assumant, jusqu’au bout .
          Même Hervé n’y échappera pas.
          Eric.

          1
        2. @ Arkao

          Sans rancune / Une femme vous appelle Arkao, comme nous toutes et nous tous. Aidons-là, elle aussi, en a besoin :

          1/ Article Club Mediapart :

          Valérie Murat :  Le 25 février, Valérie Murat et l’association « Alerte Aux Toxiques » ont été condamnées à payer 125 000 € au CIVB (Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux) et à d’autres professionnels du vin…

          https://blogs.mediapart.fr/maison-des-lanceurs-dalerte/blog/031221/l-appel-l-aide-de-valerie-murat-lanceuse-d-alerte-sur-les-pesticides-dans-le-vin

          2/ Le site de l’association et de la porte-parole Valérie Murat : https://alerteauxtoxiques.com/

          3/ La pétition pour aider Valérie Murat : https://www.gofundme.com/f/soutien-aat-sa-porteparole-valrie-murat

          Merci.

  16. Au fond, le point critique pour ressusciter un élan de gauche, c’est de trouver quel segment de nos vie
    est à remettre dans une « gestion de communs », collective sinon collectiviste, façon Mimmo Lucano disons.

    Ce qui est mis « en commun » dans la gauche actuelle, les machins sociétaux, c’est l’idée qu’il y a en surplomb des droits humains
    (à la diversité, à l’épanouissement, etc.) , mais comme on ne voit leur violation que sur des communautés (les femmes, les racisés, les intersectionnels),
    il est d’une aisance totale pour la droite et le centre de décréter que c’est communautariste tout ça.
    Et de ne protester que pour ce qui est vraiment trop gros (Me Too / Schiappa, s’y colle ), car de fait les violations ne sont vues que passé un seuil assez élevé.
    (C’est ce qui rend l’intersectionnalité pertinente : passer le seuil en étant deux fois victimable sinon victime).

    Mais, bref, ça ne suffit pas et l’environnement est invisibilisé, lui, derrière l’économie. Un ouragan est une intersectionnalité spatio-temporelle et urbaine (New Orleans) ou géographique (Roya) qui passe le seuil un moment, juste assez pour défléchir quelques politiques par effet de bord… mais sans plus.

    Quoi d’autre de « commun » qui pourra bouger « le peuple » dans son ensemble ? Utopiquement, c’est du côté des billes mises dans les réseaux sociaux qu’il faudrait le chercher.
    Pour retrouver l’émancipation promise par les fondateurs du Net et crashé profond par les plateformes FB et autres gafam, on peut rêver à l’utopie de nouveaux communs réellement contributifs, de savoirs réellement partagés, et d’un dégoût de l’état d’anomie et l’accumulation d’aporie de perception de notre propre monde auquel nous condamne la musiquette des réseaux sociaux amplifiée par les sirènes de CNews et récupéré par les autoritaristes de tout poil.

    Une gauche qui chercherait un nouvel « hégémon » aurait là du grain à moudre, mais je reconnais volontiers n’avoir pu mieux faire que présenter l’idée sous une forme « intello », et ne pas pouvoir dire plus du premier coup. Disons que on peut encore le concevoir comme une transposition aux GAFAM et autres places de circulation des affects et des savoir-vivre de l’idée que l’usine et la mine de Germinal ont été le fuel du socialisme utile (syndicalisme etc.) . Un lieu « commun », mais abominable par ce que veulent en faire ses maitres, et dont les valets s’emparent à leur façon. A l’heure actuel, ce genre de perception est très inaudible, les mots « Messidor » ou « Germinal », ils évoquera le football et le cinéma, plutôt. Argl.

    4
    1. @ Timiota,

      Pas besoin de présenter les choses en intello. Suffit de se rendre compte que ce qui se passe et se passera encore et encore et encore je le crains avec les migrants est abominable. Concrètement, j’adore me promener de temps à autre (une ou deux fois par an) en côte d’opale. Savoir que ce lieu de passage est maintenant devenu un cimetière m’horrifie à tel point que j’ai décidé, à mon corps défendant, de ne plus m’y rendre en villégiature…Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres….les consommateursque nous sommes ont le pouvoir de boycotter aussi bien les réseaux asociaux qu’une station balnéaire, p.ex.

      1
      1. Même remarque en ce qui concerne la mer Méditerranée qui est un véritable cimetière avec, selon les périodes de références, entre 20000 et 10000 disparus notamment depuis la guerre en Syrie.
        Si demain dans la piscine municipale du coin, flotte un cadavre, tout le monde sortira du bassin choqué, etc. Pour la grande bleue, cela ne dérange pas les foules …

        2
      2. @Christian Brasseur
        Ce qu’il qe passe avec les migrants est abominable mais cela l’est peut-être moins que pour ceux qui restent au pays, n’ont pas pu financer cette fuite et ne font pas la une des médias occidentaux.
        Dans le domaine de la souffrance humaine, il y a ces 15000 enfants en Afrique qui décèdent en silence quotidiennement emportés par la famine. Personne n’en parle ou si peu. J’arrête là, la liste est trop longue.

        1. Nous sommes bien d’accord. La souffrance en Afrique mais également dans nos pays dits développés. Vous me direz que tout est relatif, mais p.ex. en Belgique, 1 enfant sur 4 vit dans la pauvreté. Très humblement, je ne regrette pas d’avoir pu contribuer à réduire cette précarité au quotidien pendant quelques années.

          1
    2. @ Timiota

      J’apprécie de vous lire mais à l’heure où Julian Assange croupit en Angleterre dans un pénitencier de haute sécurité et où Mimmo Lucano a été condamné par les tribunaux italiens à 13 ans de prison pour délit d’hospitalité, je m’étonne ici de certaines conversations  » in vitro  » , comme si de rien n’était et comme s’il n’y avait personne en face de menaçant et qui ne l’entendait pas de cette oreille, la vôtre, la mienne etc.

  17. Si les démocrates de gauche veulent se redresser, il n’y a pas d’autre solution que d’écouter AUSSI le « peuple pas de gauche ». H Clinton a perdu en les traitant de « lamentables » et en se contentant d’insulter leur « führer ».
    L’extrême droite a des arguments dont tous ne sont pas faux. On ne les combat pas par des imprécations et surtout pas par la religion woke.

    Il est plus que temps de redevenir rationnel.

    1. Vous pourriez me donner une définition précise du wokisme ?
      Par celle d’internet, mais celle qui vous vient spontanément à l’esprit.
      Qu’à-t-il de religieux ? Si la droite était logique elle inclurait MeToo dans le wokisme.
      Elle ne peut pas le faire, car MeToo est un poisson pilote trop gros pour elle, alors elle préfère lancer de vagues imprécations pour entériner finalement tout ce qu’elle a fondamentalement réactionnaire.
      En fait le wokisme c’est surtout la détestation de tout ce qui se rapport à la lutte contre les inégalités. Un mot dont on évite de donner la définition pour ne pas montrer l

      En ce qui me concerne lorsque j’ai entendu ce mot pour la première fois j’ai cru que c’était une référence à la cuisine asiatique, le wok est un ustensile de cuisine dans lequel on fait mijoter, sauter, réchauffer les aliments.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Wok

      1
  18. – Élections présidentielles 2022 –

    Éparpillement & multiplication des candidatures de Droite :

    Emmanuel Macron
    Jean Lassalle
    Valérie Pécresse / Eric Ciotti
    Marine Le Pen
    Nicolas Dupont-Aignan
    Jean-Frédéric Poisson
    Eric Zemmour
    Jacqueline Mouraud
    François Asselineau
    Antoine Martinez
    Florian Philippot
    Antoine Waechter

    Qui d’autre demain ?

    1
  19. En France la gauche a pu gouter à l’ivresse du pouvoir alors que justement il le quittait. La gauche est atteinte, jusqu’au dernier degré, du syndrome de Stockholm.

    1
      1. C’est l’effet recherché, un peu pour illustrer le labyrinthe dans lequel la gauche s’est retrouvée prisonnière, otage d’un pouvoir qu’elle pensait avoir conquis, mais que le néolibéralisme avait déjà investie, pour ne laisser que l’apparence, la trace de son existence dans les lieux historiques du pouvoir démocratique.

        1
        1.  » C’est l’effet recherché  » …
          Mon oeil…!
          Cdt.

          (((Par contre , ici , à partir de « … pour illustrer le labyrinthe … » , c’est parfaitement clair et j’approuve 100%. )))

        2. @ Lecteur

          Pourquoi dites-vous  » la gauche  » ?

          Dites le PS et ainsi, vous vous ferez mieux comprendre de tout le monde.

          Le Parti Socialiste et le Parti communiste ont été une partie de ce que l’on appelle « la Gauche ». Heureusement, d’autres mouvements et courants ont toujours existé et d’autres existent toujours.

          Le PS est devenu un épiphénomène politique depuis le gouvernement de droite qui naquit en son sein et accouchât du quinquennat Hollande-Macron- Valls- El Khomri. Ce n’est pas une fois arrivé au pouvoir que le P.S fut gangréné par le néolibéralisme, il en était depuis longtemps l’un des agents influents, surtout à sa tête.

          Donc, de grâce lorsque vous voudrez parler du parti socialiste, dites PS et ce sera dès lors parfaitement compréhensible.

          2
          1. Le néolibéralisme n’est pas un parti, la Gauche ne peut pas défendre la classe inférieure sans une « AIT++ » qui possède un modèle réaliste de l’ennemie qu’il a en face.
            La victoire du PS en 81 était la victoire de la Gauche.
            Le néolibéralisme ne gangrène pas le PS, il exploite d’un bout à l’autre tout le spectre politique pour assoir son pouvoir. Le feu d’artifice des candidats à la présidentielle ne connaît pas de frontière « idéologique », c’est la course à l’échalote…

      2. La gauche n’a pas vu venir le gauche de la droite. Depuis, elle est en morceaux. Plurielle. Là, vous en sortirez ? Ou dois-je vous donner le « la » ?

    1. Cela augure-t-il d’un second tour mettant aux prises deux femmes ? Encore faut-il que le président actuel soit éliminé du premier tour ou ne se présente pas ? 🙂

      1. S’il n’y a qu’une femme, elle ne passera pas. Rappelez-vous Ségolène contre Sarkozy, les « barons » n’ont pas voulu soutenir.
        Pour les mâles de la gaule, toute femme doit être comme Ste Geneviève ou bien comme Marianne (voir l’image du billet).

        1
    1. C’est pas très frais (décembre 2018). Elle devient présidente en janvier 2016 et on lui impute des décisions anciennes. c’est un document « à charge » et à visée personnelle, donc crédible à 0%. On est au niveau du pipole.
      Mon premier reproche, c’est qu’elle est née à Neuilly, fille d’un père directeur en multinationale et époux directeur en multinationale. Par contre, elle a appris le russe durant un camp des jeunesses communistes à Yalta. Point positif ? C’est son père qui l’y avait envoyé ! Je ne suis pas plus crédible…

  20. Zut j’ai perdu. J’avais parié 75/25, tablant que tous ceux qui voulaient LR façon Zemmour votaient Ciotti dès le premier tour, tous ceux qui préféraient LR façon Macron s’éparpillaient sur les autres candidats, quitte à se rassembler ensuite sur celui ou celle d’entre eux qui aurait émergé du lot. A 75/25 Pécresse avait une petite chance. A 60/40 elle est foutue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.