24 réflexions sur « Veille effondrement #129 – 2021 – La véritable histoire de Pandore, par Hervey »

  1. Dans la boîte !
    Et si on laissait une trace de nos (in)actions climatiques aux générations futures (pour éviter qu’elles ne refassent les mêmes erreurs que nous) ? C’est l’objectif de l’Earth’s Black Box, monolithe indestructible qui fonctionne comme la boîte noire d’un avion. Elle est située sur la côte ouest de la Tasmanie. « Quand les gens savent qu’ils sont enregistrés, cela a une influence sur ce qu’ils font et disent »
    Jonathan Kneebone, artiste, membre du collectif Glue Society

    1. Voilà, mon avis aussi. Je pense que plutôt que de se lamenter sur notre fin en cours, il faudrait décider de ce qu’il conviendrait de sauver, puis une fois la liste faite, comment faire.

      Par exemple je ne comprends plus les efforts mis sur certains sujets comme la cosmologie. S’il y a des survivants humains, est ce que ça les aidera de savoir que l’univers a environ 13 milliards d’années et qu’il est truffé de trous noirs et autre matière/énergie noire ?

      1. Alors à ce sujet, le savoir « pur » selon moi présente un intérêt indiscutable quant à la stabilisation de nos connaissances et leurs renforcement afin d’éviter de tomber dans les ténèbres des croyances à base d’élucubration créative ou autre puissance divine/magique qui in fine servent toujours une caste de dirigeants clergé/princes qui profite des pauvres gugusse en dessous. Mais c’est mon point de vue. Et bien organisé, c’est un luxe Humain que nous devons et pouvons nous offrir collectivement. Comprendre le réel, curiosité, est certainement la caractéristique la plus propre à notre espèce.

        5
        1. Histoires gentillettes ou autres fables ou pas, il y a toujours eu et il y aura toujours « une caste de dirigeants clergé/princes qui profite des pauvres gugusses en dessous ». Ce qui ne devrait pas empêcher les pauvres gugusses de tenter quelque chose, en commençant par se débarasser du superflu.

  2. Le rêve prométhéen de la société de consommation est irrésistible :
    “ The future is certain
    Give us time to work it out ”

  3. Bonjour, je tiens à préciser que les images d’Hervey sont criantes de vérité. Bravo à Mr Vincent Burnand Galpin. Il faut comprendre que faire quelque chose qui a du sens (Philosophe qui l’a dit). Il faut le comprendre. Je rajouterai un point non indéniable, j’ai lu l’année passée que les futures générations auront la charge/de réparer la planète. Alors effectivement, il faut que chacun avec ses capacités prennent part à cette réparation bienveillante. Je travaille maintenant dans les déchets. J’ai pu voir la vidéo de Mr Hallé intitulée : les arbres sont plus intelligents que les humains. Leur intelligence peut-elle nous sauver ? (Bien que je ne sois pas scientifique, je pense sincèrement oui). De plus, je pense qu’un échange de certains jeunes pousses d’arbres ainsi que certaines plantes pourraient être bénéfiques dans certaines régions du monde. Ex: (les datiers (fruits – aliments), les chênes (résistance), etc qui pourraient donner des fruits/légumes…). Les oasis ont tout un système (soleil et irrigation). J’avais écrit/fait référence à Solida Technologies aux USA qui travaille sur la récupération des fumées des usines. Dans le commentaire mis en ligne dans votre dernier texte/image, par Fausse identité le 11/12/2021 à 13 H 19, il confirme : il faudrait décider de ce qu’il conviendrait de sauver, puis une fois la liste faite, comment faire. A mon niveau, je trouve cette question très intéressante.(Je rajouterai que l’on a créé le container de graines aux Svalbard). Donc pourquoi pas le faire au niveau international. Un dernier point très intéressant découvert, c’est la vidéo de Mr Arthur Keller intitulée «peut-on vraiment changer le système» – Time Planet.com/fr. Il a parlé du niveau de G.E.S et P.IB en oppos.//P.I.B.B (produit intérieur brut de bonheur).Il a cité Mr Stiglitz. Très instructive. Mr B. Cyrulnik à mis en ligne dernièrement (transformer une difficulté en force (résilience) pour donner un sens à sa vie. Alors pour reprendre le début du présent commentaire, il faut que chacun se transforme, un long travail, au niveau national, mais international. Il faut également comprendre qu’au lieu de manifester, il faut passer à l’action. Cordialement I. Corlay

    1. Des images rapidement saisies dans l’actualité concernant les dérèglements climatiques ( l’eau et le feu) ayant pour conséquences directe les déplacements de populations à l’intérieur d’un même pays ou d’un pays à l’autre, d’un continent à l’autre, avalanche d’images dont la source n’est pas prête de se tarir…
      L’intérêt c’est de les présenter dans un moule (image .gif) qui les fait défiler de manière à faire récit, ce qui va capter l’attention et dire quelque chose en moins d’une minute.
      Rendre visible.
      C’est aussi le b a ba de la peinture.
      C’est aussi surfer sur un mythe :

      https://www.dailymotion.com/video/x7ktfq

      … et inviter les gens à faire des cadeaux pour Noël, un cadeau … mi figue mi raisin … mais prométhéen.
      (:-))

  4. Yannick Jadot lance sa campagne aujourd’hui et il a choisi la ville où il a passé son enfance et son adolescence.
    En visite au centre hospitalier pour soutenir les soignants, il a du croiser les « Bikers de Noël », association qui organise dans les rues de la ville un rodéo de deux roues motorisés d’une centaine d’engins de tous calibres dans le but d’inciter les habitants à participer à la collecte de jouets pour les enfants hospitalisés. Ironie du calendrier !
    https://en-gb.facebook.com/groups/1749920725304188/permalink/2681806762115575/

  5. Je n’ai pas compris pourquoi cette boite de Pandore est plus vraie que la vraie , mais si on se souvient que de la boite de la Pandore d’origine toutes les calamités s’échappent ….mais que , refermée rapidement , elle garde tout au fond , l’espérance , on pourra associer , dans cette version , le travail de Paul Jorion et de Vincent Burnand-Galpin à cette espérance jusque là négligée .

    Mais il faudrait pour ça que  » la gauche » fasse sa propre refondation historique en analysant pourquoi et comment , depuis la perte du monde ouvrier historique qui n’est plus , et son renoncement à transformer les liens et les finalités progressistes , elle est entrée dans une impasse et des chapelles conjoncturelles .

    Un bouquin ( mais surtout de la réflexion commune transversale resituée dans l’histoire longue ) peut y aider . Ça vaut la peine de le tenter ,dans cette phase de trou d’air, qui laisse le pays soit disant à droite . Bref , faire ce qui n’a pas été fait depuis près de cinq ans .

    1. Et quand à faire , réfléchir et contracter avec les forces de gauches européennes qui , pour n’être pas d’un même moule , semblent se porter un peu mieux qu’en Gaule .

    2. @Juannessy
      Ici encore, pour comprendre il faut y mettre du sien.
      « Plus vraie que la vraie », car les CALAMITES ici se voient. Les forêts brûlent, l’eau monte, ça fait des dégâts, on y laisse même sa peau et les gens courent dans tous les sens … et à moins d’être climatosceptique, et de voir dans ces déplacements une manifestation de la danse de St Guy … non, on sait d’où tout cela vient, on en connait les raisons même si c’est compliqué à détailler, quantifier.
      Nous sommes bien là devant ce que j’appelle (avec un peu d’effronterie)  » la véritable boite de Pandore ».

      Pour l’espérance, le fait qu’elle soit restée au fond de la boite n’est pas signe positif mais considéré comme la pire chose qui soit. Question d’interprétation !

      Mais vous savez tout ça. (:-))

      1. J’ergote ( à cause de Paul Jorion qui fait la différence entre réalité et vérité – moi aussi ) .

        Mais l’espérance , si c’est une prévision auto-réalisatrice , ça peut être à la fois une vérité et une réalité .

        A propos , qui est Pandore au cas que vous mettez en images ? Où est la « faute » et qui est « coupable » ? Qui est le malade et qui est le thérapeute ?

        1. Vous le faites exprès ou c’est plus grave ?
          Pour Pandore ou la boite de Pandore, regardez les images en noir et blanc.
          Qui est malade ? Eh bien, c’est écrit dans le titre même du livre écrit par le thérapeute.

          1. Ça fait vraiment beaucoup trop de monde pour un seul thérapeute .

            Dans les images en noir et blanc , je ne vois qu’une main qui puisse appartenir à un « qui » . C’est peut être une façon de rendre visible la fameuse main invisible du marché .

            Pandore et Zeus étaient plus charnels .

            Mais c’est vrai que je le fais exprès .

            En fait je m’adressais plutôt à ceux qui devraient être les destinataires de ce rappel en images , et qui , pour le moment ne sont d’accord sur pas grand chose . Alors qu’ils devraient être les « vrais » thérapeutes .

            1. Un sandwich au charbon une pinte de pétrole et un snif de vapeur d’uranium vous mettent en forme pour reprendre la semaine.
              C’est to much.
              Mais, ça fait des trous dans les socquettes. Dommage.
              Pas grave ? Si.
              Mais alors comment repriser les socquettes ?
              Voilà :
              Les Editions Fayard peuvent vous faire parvenir le mode d’emploi pour Noël.

              1. Je ne reprise pas les socquettes , et ce sont uniquement mes équipements de gymnastique , deux fois par jour .

                Une fois le matin en les enfilant , une fois le soir en les quittant .

                PS : Qui n’est pas quoi .

            2. S’agissant de  » d’accord sur pas grand chose » , dans ses interview récentes , Mélenchon confirme que ses propositions ne sont en accord sur rien avec celles du PS , de EELV , et que seul le PC , s’il accepte à propos du nucléaire que leur programme commun pose le principe d’un referendum pourrait venir gonfler son score .

              Et s’empresse d’ajouter que , lui président , il lancera le referendum en question en priant les français de s’opposer au nucléaire en question . Il n’est pas dit la conclusion qu’il en tirerait si le résultat était contraire à ses vœux.

              On comprendrait mieux , et on gaspillerait moins de temps et d’argent , si on organisait le referendum en question immédiatement , et que les candidats adaptent leurs programmes au vœu des français avant d’aller au vote présidentiel , ou se retirent , dans un paysage électoral ainsi préalablement déblayé .

              1

Les commentaires sont fermés.