118 réflexions sur « Dîner de Noël, les dix commandements, par Chantal Montellier »

          1. Oui bien entendu ce n’était que jeu pour moi d’écrire cela.
            D’autant plus que dans ma « représentation du monde » de la santé : « le microbe n’est rien, le terrain est tout », vision que je partage avec Béchamp et Claude Bernard.
            Donc prenez soin de vous.
            Amitiés

            2
    1. Tedros Adhanom Ghebreyesus , DG de l’OMS , aujourd’hui :

      « Un événement annulé vaut mieux qu’une vie en moins  » ( j’ai traduit directement pour Bernadette ) .

      PS : j’ai mieux remarqué la blonde que la brune , je ne sais pas pourquoi ….le masque plus large pet être ….

        1. @ Juanessy

          C’est la seule mauvaise nouvelle de la journée. Pour une fois qu’on s’enchantait que toutes ces personnes se réunissent ensemble à Davos !

          2
    2. @ Paul,

      Votre 11ème ça revient à transformer le fameux « je ne peux pas… j’ai piscine » en « je ne peux pas… il y a covid ! » … 🙂

      Ceci dit, si nous devions rester tranquillement à la maison dans la nuit du 24 au 25 décembre, pendant que les enfants profiterons de leurs jouets, je lirer le livre que je me suis téléchargé… 😉

      1. Par quoi remplacer le réveillon ?

        On peut avantageusement regarder :
        – soit le film de Ferreri « La Grande Bouffe »,
        – soit le documentaire récent diffusé par ARTE « La Grande Famine en Irlande » (1844/1851), mal ficelé, mais édifiant !

        Deux film qui aident à passer l’envie de gueuletonner 😉

        1
  1. Ah lala ! Merci Chantal ! Pile dans le 1.000 !

    😉

    Mais c’est vrai que Paul a raison aussi… Un 11ème commandement…

    Amitiés à tous les deux,

    Philippe

    2
    1. Merci mon cher Philippe. Votre publication est tout près de moi et je poursuivrai ma lecture dès que j’aurai fini de bavarder sur ce blog chronophage! Lol

      1. Dispenser de la pédagogie c’est bien, se dispenser de pédagogie, c’est mieux. Enfin, pas complétement quand même. Le dessin, ça s’apprend, par exemple…

        1
          1. Je hais les enfants presqu’autant que WC Fields les haïssait, mais contrairement à lui, j’aime bien les chiens. Si j’étais au pouvoir j’interdirais les enfants, ou alors juste quelques-uns, par des couples vraiment dignes d’être des humains.

            2
  2. Je te dis pas , le petit jésus quand il va voir ce bordel ….. va faire demi tour le choupinet ! d’ailleurs je lui conseille de se faire vacciner ! Sans parler des rois mages va falloir qu’ils fassent demi tour aussi !

    1. J’ai failli faire un dessin là dessus, cher Khanard, la nativité… Tout de même, Noël c’est d’abord ça, il me semble, non? Et puis j’ai lu un article dans Le Parisien, sur les recommandations pour la soirée du 24:  » ne vous aimez plus les uns les autres, ne vous touchez plus, ne vous parlez plus, ne chantez plus » , et hop, j’ai oublié Jésus. J’ai honte.

      1
  3. …un douzième commandement, au risque de me faire lyncher, mais j’assume : Aux acteurs se mettant face caméra pour les besoins d’une vidéo en duo : porter un masque, respecter la distanciation « sociale » recommandée… et on y sera presque… Le treizième ? Arrêter de parler, de manger, de boire et au final, de respirer, ça sauvera des vies !
    Joyeux Noël à toutes et à tous

    8
    1. soyez vivant ! (plan Z ad aeternam); mangez liquide, huitres liquides, paille coincée sous le masque, par compensation picoler, lentement, sans recracher, enlever du fluide les gouts de carton, de poussière, d’armoire ou de linge à vaisselle, alterner chaque verre d’alcool d’eau bien fraîche mais pas trop, non pétillante (réservée au réconfort du lendemain) – cela autant qu’il le faudra, afin d’éviter cette énorme gueule de bois du monde qui vient. endormez-vous près du feu, si vous avez cette chance d’émettre énormément plus de particules fines que ne le fait un bon diesel, que vous aurez allumé avec le papier de cette étude détaillée évaluant les risques maximaux d’être infecté par le coronavirus, selon quels scénarios, avec et sans masques – à devenir fou.
      https://www.mpg.de/17916867/coronavirus-masks-risk-protection

      2
  4. Si aujourd’hui j’apprécie peu cet épisode de fin d’année c’est parce qu’il me plonge dans un profond état de tristesse nostalgique.
    Nous étions six frères et sœurs et nous avions sept cousins et cousines vivant dans le village d’à coté.
    Les repas de fêtes étaient chaleureux et pantagruéliques grâce aux talents de cuisinière de ma grand-mère et à la profession de boucher-charcutier de mon oncle.
    Tout le monde posait chaque année pour la photo de famille, nos géniteurs fiers comme des coqs de toute cette marmaille (ah, les Trente Glorieuses).
    Et puis après il y avait les vœux, les après-midi passées à manger des petits gâteaux chez les tantes éloignées (généalogiquement, tout ce petit monde vivant dans un rayon de moins de vingt kilomètres).
    Le temps a passé, la grand-mère est morte, les tantes aussi, les enfants sont partis vivre et travailler loin aux quatre coins de la France, voire à l’autre bout du monde, parce que là d’où je viens, il n’y a pas d’avenir. La menuiserie familiale est tombée en ruine faute de successeur, la boucherie aussi, les quelques rares usines ont fermé et dans la foulée la fonction publique s’est désengagée du territoire.
    Il n’y a plus que les enterrements pour nous réunir et nous sommes de moins en moins nombreux et vaillants à chaque fois.
    « Joyeux Noël » quand même.

    13
    1. J’avais planifié moi aussi une « grande fête de famille » pour 2022 : taille à l’ancienne (50 à 100 personnes). Un cousin m’a dit : « C’est trop grand : j’en organise une moins ambitieuse mais plus réaliste ». Une cousine m’a dit hier : « Personne n’est venu à sa fête ».

      Il nous reste les souvenirs.

      4
      1. Et des économies pour acheter des papillotes .

        Je viens de trouver dans l’une d’elles une pensée attribuée à Confucius ( ça fait plus crédible ) mais qui m’a surprise par sa pertinence qu’on n’ attend pas comme enveloppe d’un chocolat :

         » On a deux vies ….
        la deuxième commence le jour où l’on perçoit qu’on en a juste une . »

        1
      2. Moi j’ai planifié un dîner de 2 personnes, chez Marty, avenue des Gobelins. Un restau sublime que je fréquente depuis 1974, quand je copinais avec feu Alain Scoff et sa troupe de théâtre… Sartre et Beauvoir venait faire de l’animation culturelle après les spectacles, parfois accompagnés de Michèle Vian… En fait, on sera une soixantaine. La famille humaine. Bon, d’accord les zuitres vont en pâtir, mais comme disait à peu près Sigmund:  »on peut toujours unir par les liens de l’amour une quantité de plus en plus grande de créatures vivantes, à condition qu’il en reste en dehors pour prendre les coups de fourchettes. » Huhuhu…

      3. Je viens de lire un article et une chronique sur le métavers. Dommage qu’il faille semble-t-il accepter l’idée d’investir en crypto. Les réunions et autres occupations tel le shopping serait possibles par le biais d’ un avatar. On n’arrête pas le progrès…

    2. Arkao, venez passer Noël avec moi, nous. N’ayant jamais vraiment eu de famille, je n’ai aucune nostalgie. Je vous embrasse et vive la famille humaine, la seule qui vaille, et encore…

      1
  5. Et les discussions à table entre les pro et les anti Zemmour, les pro et les antivax ! Ça va encore en gorger les Urgences ! Les dindes vont se remettre à voler. …

    1
  6. Si c’est  » Le Parisien » qui a remplacé Moïse , ça reste quand même confidentiel.

    Mais si le dixième commandement est passé de  » tu ne convoiteras pas la propriété d’un autre homme » à  » Tu ne chanteras pas » , ça peut commencer à inquiéter les bourses .

    2
  7. Toutes les invitations et rencontres auxquelles j’ai droit toutes les années sont annullées – on a trop peur du nouveau virus. Et c’est tant mieux, je pourrai faire des choses pour moi au lieu de faire bonne figure.

    2
    1. Voilà! Faire des choses pour soi, n’avoir que soi pour juge, ne pas chercher à plaire, ni a être aimer, c’est ça la liberté. La seule.

      2
    2. Non, MLC, c’est le contraire. Enfin, c’était comme ça avant hier, mais ça va si vite… les désillusions sont peut être plus efficaces que les illusions pour nous aider à tenir. Mais bah. L’essentiel c’est de tenir, car TENIR, C’EST DEJA GAGNER.

  8. Coucou,

    Et surtout pour le 12 ème, eviter de peter et de respirer afin de ne pas dégager de gaz maléfiques …

    Vade retro, ch4,, CO2

    Noyeux joel

    Stéphane

    1
    1. Quand Robert B. pète à table lors du réveillon, Raymonde B. , de colère, sort ses griffes.

      Ce doit être ça qu’on appelle des gaz à effet de serres.

      1
  9. La pression sociale plus forte que la pression sanitaire ? convié au Noël par de très étroites relations, sur le plan économique de surcroit, nous sachant une bonne quinzaine dans un lieu relativement exigûe, nonobstant le fait que le coeur n’y est pas, un refus pour cause sanitaire leur paraitra au mieux une excuse diplomatique, au pire un affront à une hospitalité proverbiale.
    La famille chez moi est un agrégat d’individus sans affectio societatis, autant dire une poudrière de ressentiments et les Noêl quand on se balancait pas les cadeaux à la gueule autour de la matriarche démonétisée, s’était au mieux un repas devant la télé.
    Nop, de là où nous poussons la méritocratie mérite la haute trahison !

  10. Mais à qui ferai-je la gueule quand passera sur l’écran l’indigestionnant « petit papa Noel » de Tino Rossi ?

    Bon, mais toussa est un eexcellentee occasion pour les dj’eunes d’inventer enfin une fête à leur façon !
    une révolution vue par le conduit de cheminée ? On y voit le ciel plein d’élans dit-on.

  11. Que des interdictions, c’est bien dommage…

    — Aérez toutes les heures ;
    — laissez les portes ouvertes entre les pièces ;
    — gardez vos distances ;
    — Offrez des détecteurs de CO2 🙂 (même si les premiers prix du commerce sont moyennement performants, en avoir un sous le nez change la perception qu’on peut avoir d’une pièce, je vous assure) ;
    — Portez des masques ;
    — faites un tour sur Covid-Risque 😉 https://covidtracker.fr/calculateur-risque-covid/

    1
      1. C’est vrai que l’an dernier à cette période, le Royaume-Uni remettait les restrictions en place et reconfinait avec à peu près 2,2 moins de cas journaliers sur décembre; la France faisait un peu ‘gros dos’ et quelques restrictions avec 3,5 fois moins de cas journaliers; restrictions et reconfinement de certaines régions en Allemagne aussi je crois avec 2,3 fois moins de cas journaliers; pas terrible non plus en Italie, Espagne, Belgique; sans Delta ni Omicron, mais il est vrai sans vaccination…

        1
  12. Vain dieu, chassez la morale elle revient aux commandements.
    Je suis allez visiter Mémé (96 ans aux prunes), j’avais bien travaillé mon argumentaire, c’était mon tour d’aller annuler la fête.
    Tu comprends Mémé «Un événement annulé vaut mieux qu’une vie en moins», on fera ça dès que la situation le permettra, il faut faire attention aux autres tu comprends? Et puis c’est pour ton bien et celui de tes ami(e)s aussi, tu comprends?
    Bien sûr qu’elle comprend, elle a juste un peu de mal avec le concept « plus tard » Mémé. Ça doit être son coté punk « no futur ». Son futur à elle, elle l’éprouve au contact de sa nombreuse descendance, une sorte de survie génétique sur laquelle elle ne serait plus mettre des mots, mais qu’elle ressent viscéralement. Il y a quatre ans elle m’avait beaucoup fait « rire » lorsqu’elle avait dit aux parents déconfis: « vous devez avoir beaucoup de choses à vous faire pardonner pour noyer ainsi vos enfants sous des tas de jouets ; nous on avait une orange chacun les bonnes années! » (Mémé ignore l’annulation du plan A). Mais depuis deux ans sa fraicheur d’esprit et sa vitalité décline plus vite que le soleil sur l’horizon. C’est l’âge il parait.
    Quand je suis parti elle avait les yeux un peu plus humide que d’habitude Mémé.

    18
    1. @ MG,

      Vous soulevez là un paradoxe de cette crise : pour prolonger coûte que coûte la vie de nos aînés les plus âgés, nous les fuyons comme si nous (et/ou eux) étions des pestiférés… et au final nous les isolons dans leur fin de vie !… 🙁

      5
  13. Tous ces conseils sont de bon aloi, ils éviteront que ne s’incrustent à la fête – si fête il y a, les dits sieurs Delta et Omicron, passablement ‘pique-assiette’, susceptibles de laisser d’amers souvenirs de leur passage.. 🙂

  14. DOUZIÈME COMMANDEMENT :

    LIBÉRER LES BREVETS SUR LES VACCINS ANTI-COVID POUR VACCINER TOUS LES PEUPLES DE LA PLANÈTE TERRE SINON DANS CINQ ANS NOUS AURONS LE MÊME TYPE DE CONVERSATION ET LES MÊMES ATERMOIEMENTS.

    L’Omicron est apparu en Afrique du Sud et non pas à Limoges…

    Tant qu’on laissera BIG PHARMA gagner 1000 dollars par seconde et les trois principaux laboratoires pharmaceutiques gagner 65.000 dollars de profit par minute, ce ne sera pas la peine d’hurler a chacun des variants, ça ne changera rien du tout à la donne.

    Le taux de vaccination n’est que de 25 % en Afrique du Sud et de 3 % sur l’ensemble du continent africain contre 70 à 80 % dans les pays du “nord”.

    Sans compter les autres continents pauvres…

    L’OMS ne cesse d’alerter mais rien n’est vraiment fait, capitalisme oblige.

    Nous ne sommes donc pas sortis de l’auberge tandis que certains ailleurs, y mangent fort bien, tout à leur aise…

    « Comme je l’ai dit à maintes reprises, plus nous laissons la pandémie s’éterniser – en ne remédiant pas à l’inégalité en matière de vaccins – plus nous donnons à ce virus la possibilité de muter d’une manière que nous ne pouvons ni prévoir, ni empêcher », répète le directeur général de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus.

     » L’infectiologue britannique Jeremy Farrar a lâché dans les colonnes du New York Times cette évidence que nous refusons d’accepter : « Nous devons commencer à prendre conscience qu’il s’agit désormais d’une maladie endémique chez l’homme, qui ne disparaîtra jamais. »

    JOYEUX NOËL !

    15
    1. La libération des brevets est un soulagement pour nos consciences anti-capitalistes, dans les faits cela ne changera rien, tant la capacité de production, de distribution, d’organisation est en deçà des éxigences sanitaires pour la grande partie du continent africain – pour le coup une intervention type ONU sanitaire serait plus approprié.

      1
  15. Bonjour,
    Je ne peux m’empêcher de penser que ce virus, malgré tout, est en train de nous rendre un peu fou.
    Il fait apparaître le vieux fond malade de notre civilisation occidentale finissante.

    4
    1. IMPORTANT
      En réponse au commentaire pertinent de konrad

      Bonjour à tous,

      Que de choses à lire sur ce Blog ! C’est dingue ! Je me dis aussi que les statistiques du Blog de Paul Jorion sont forcément reparties à la hausse depuis quelques temps ; un grand classic du « soliton » ! Paul nous dira ça…

      En même temps, c’est bien normal !

      Partout, Omicron est au coeur des débats où s’affrontent alertes et dénis ! Les repas de Noël, s’ils sont maintenus, risquent fort de se dérouler à couteaux tirés au regard de la masse critique d’ores et déjà en cours…

      C’est un peu comme les animaux sauvages percevant l’arrivée imminente d’une catastrophe ! Selon leurs capacités de perception sensorielle et aussi selon la nature même de la catastrophe à venir (visible comme un incendie de forêt ou invisible comme un tremblement de terre), leurs comportements à l’approche de l’évènement diffèrent d’abord, pour finalement se rejoindre et ne former qu’une seule et même vague de panique ; d’abord des départs ou des cris se faisant dans toutes les directions (dans le cas d’incendies par exemple), certains en entrainant d’autres par « simples » ricochets, et ceci bien avant qu’une direction commune à toutes les espèces en présence ne prenne enfin le dessus…

      La panique animale se révélant ici salutaire pour toutes les espèces en présence, tant elle sauve des vies…

      C’est bel et bien ce que nous traversons en ce moment même, signe patent que nous ne contrôlons absolument plus rien face à cette pandémie…

      Et ce qui est toutefois assez troublant dans le cas de cette pandémie qui est encore bien loin de devenir « simplement » endémique, n’en déplaise à certains, c’est que face à la catastrophe à venir, les animaux quant à eux ne nous disent quoi ; pas le moindre hurlement de chien, ni le moindre grognement de chat, etc. ; l’être humain se retrouve tout seul face à ce danger…

      Faut-il voir cela comme une mauvaise chose et prendre directement le raccourci consistant à y voir de la folie de la part de notre espèce ?

      Sachant que panique ne signifie pas folie, mais qu’elle peut-être utile, il est encore trop tôt, la démence ne pouvant d’ailleurs apparaître qu’après l’impact global lié à cette pandémie en cours !

      Ce qui se joue en ce moment, c’est donc la capacité même de l’Humanité à se mettre ENFIN d’accord avec elle-même ! En sera-t-elle capable ? Alors là, Quid !

      Car tant que nous n’en sommes qu’au stade de l’affrontement entre alertes et dénis, nous ne sommes donc qu’au stade de ces animaux sauvages galopant/hurlant/volant dans toutes les directions…

      Qu’est ce qui pourrait empécher la mise en place d’une direction commune à l’instar de celle des animaux sauvages face au danger, si ce n’est notre capacité à toujours nous croire plus intelligent que nos voisins, autrement dit notre capacité à refuser de voir notre propre niveau d’ignorance, le propre de l’être humain nous conduisant au conflit !

      Nous seront très vite fixés sur ce point… Mais cela semble d’ores et déjà très mal barré au regard de tout ce que nous pouvons lire ou entendre ici ou là…

      Bien à vous,

      Philippe

      ps : pour information, des chercheurs chinois viennent de démontrer quels mesures restrictives lors des confinements, garantissent les meilleurs résultats dans la lutte anti-Covid-19 ; ils ont réalisé cette étude depuis les données de 145 pays, collectées entre décembre 2019 et juillet 2020 ; je vous laisse deviner quels sont leurs résultats obtenus via une IA ! les plus curieux d’entre vous sauront retrouver cette étude, j’en suis sûr…

          1. @Philippe Soubeyrand
            « acting as quickly as possible at the beginning of the epidemic will have the greatest impact.
            ..
            « schools and workplaces closings, and public events cancellations demonstrated the strongest and most consistent evidence of effective containment. »

            Mais nos gouvernants ne lisent pas le chinois
            – veulent préserver la culture (ou le foot) à tout prix.
            – veulent que les gens travaillent
            – se félicitent et glorifient d’avoir laissé les écoles ouvertes (pour ci-dessus)

            « if the control measures started 1 week, 2 weeks, or 3 weeks earlier, about 57% (57%), 81% (82%) and 93% (93%) of the confirmed cases (and deaths) would have been averted. However, if the control measures had started 1 week, 2 weeks, or 3 weeks later, the numbers of the confirmed cases (and deaths) would have increased 2.3-fold (2.3), 5.3-fold (5.4), and 12.4-fold (12.5) »

             » In the absence of vaccination and effective drugs, early detection and isolation are essential for containing and controlling the spread of SARS-CoV-2 but reducing contact rates among people in the general population is likely to have the biggest impact. »
            in
            https://www.nature.com/articles/s41598-021-81985-z

            https://www.bmj.com/content/375/bmj.n2314
            https://medicalxpress.com/news/2021-08-large-scale-vaccination-covid-pandemic.html
            https://www.bmj.com/content/375/bmj-2021-068302/rapid-responses

            https://www.news-medical.net/news/20211027/Undetected-SARS-CoV-2-community-transmission-drove-the-first-wave-of-COVID-19.aspx

            au japon pour less écoles c’est différent :
            https://www.nature.com/articles/s41591-021-01571-8

          2. oh, et l’IA n’a rien à voir là-dedans : rang de Spearman pour l’analyse de corrélation, estimation des contrefactuels à partir d’un modèle construit sur les seules données de contrôle (intéressant, j’avais retenu que ce n’était guère recommandé car il n’est pas facile de déduire ce qui se serait passé en Allemagne si le pays avait suivi la politique du Brésil à partir d’un modèle construit sur les données du Brésil … il faut contrôler les différences entre Allemagne et Brésil … mais bon, c’est simple et leur ref 23 mérite d’être regardée), bref, tout cela est de la bonne vieille analyse de données des plus classique !
            (et c’est dans ces vieux pots qu’on fait les meilleures soupes)

          1. Coucou,

            je ne veux dire toujours la même chose, mais en parcourant juste 3 minutes je tombe la dessus:

             » Nevertheless, those results were derived from mathematical assumptions under presumptive scenarios and thus could not be verified.
            Data from individual countries suffered from its intrinsic incapability in quantifying and comparing the effects of different interventions. By now, evidence from comparative analysis using data from multiple countries is still inconsistent. The major issue in analyzing the causal relationships is that there exist unobserved confounders such as different testing capacities over time and heterogeneity across countries. »

            çà ne donne pas envie de se gratter la tête …

            Bonne soirée

            Stéphane

            1
            1. Or si justement baloo !

              Et tout cela rejoint d’ailleurs une autre remarque pertinente de Ruiz à laquelle je viens notamment de répondre…

              Car cette étude chinoise fait surtout ressortir le fait que les attributs de la qualité des données de mesure de cette pandémie ne sont absolument pas au rendez-vous, y compris les attributs de la qualité des données occidentales !

              Dit autrement, la supervision/surveillance de la pandémie est totalement HS ! Et BOOM ! OMICRON !

              Donc si ! Il faut impérativement se gratter la tête afin de corriger tout cela… et si possible ASAP, du moins si Omicron nous en donne le temps !
              https://www.pauljorion.com/blog/2021/12/15/covid-19-alerte-omicron-analyse-des-donnees-de-mesure-en-provenance-dafrique-du-sud-par-philippe-soubeyrand/comment-page-1/#comment-877696

              Bien à vous,

              Philippe

              1. Coucou,

                Je n’avais pas compris. Commencer à lire un papier qui annonce que les données d’analyses sont sujettes à caution ainsi que les méthodes de calculs, çà ne me donnait pas envie d’essayer de comprendre.

                Epidémiologiste est un métier pas facile, surtout quand il faut prévoir l’avenir !

                Au moins , on peut penser que les elucubrations actuelles serviront pour de futures épidémies …

                POur le moment on rame et bien sur on doit se gratter la tête pour essayer de comprendre, (pas le papier, mais l’épidémie)

                Bonne soirée

                Stéphane

                1
    2. Mais ne croyez vous pas que les médias en général entretiennent cette folie ? Les pouvoirs nous instillent de l’inquiétude, de l’angoisse jusqu’à provoquer de la peur . Comment réagissons nous ? Par le désir de s’en échapper . La peur est elle un préalable à la folie ? Je n’en sais rien. En rhétorique c’est un phénomène qui a été analysé en profondeur par Mackuen Michael si je me souviens bien.
      Cette relation entre la peur et la solution qu’on y apporte s’appelle une tension . Que faisons nous ? Nous changeons nos habitudes (masques, gel hydroalcoolique, distanciation physique (notez que je n’utilise pas le mot sociale qui me fait hurler d’indignation) ) Que cherchons nous ? A en réchapper !

      1
      1. Nous sommes donc deux à hurler d’indignation plutôt que de parler de distanciation sociale au lieu de distance physique. Espérons que nous sommes contagieux.

        3
    3. De la folie nous sommes déjà atteints – cf notre capacité à scier la branche sur laquelle nous reposons – non, de mon côté je suis plutôt surpris de la torpeur du grand public devant une pandémie mondiale que personne de vivant dans ce monde n’a encore connue – mais peut être que la plus grande menace qui gronde en toile de fonds – celle du dérèglement climatique et des crises qu’elle augure, atténue la terreur, et nous sommes comme des spectateurs devant un film catastrophe, attendant la prochaine péripétie, car pour la plupart nous sommes devenus spectateurs de la marche du monde devant une science trop compliquée, des outils trop sophistiqués, des écrans partout qui nous projettent le réalisé, la réalité.

      2
    1. Ah ! Nos lemmings eux aussi en effet…

      Et effectivement, dans ce vent de panique, il faut bien considérer les limites de l’environnement où cela vient à se produire, sans quoi !!!

      😉

      1. Mon chien Pancho, que j’avais du confier à une « nourrice » quand j’ai été nommée MA d’art plastique en Haute Savoie, a fait délibérément une tentative de suicide en avalant une pierre, il a fallu le faire opérer.

        1. Ah bon? Vous me la baillez belle!? Je croyais que la caricature de la voix des médias mainstream était perceptible par tout le monde. Zut alors.

          1
  16. Un solution parmi d’autres : ne plus se focaliser sur chiffres . Quand vous êtes vacciné (1, 2, 3 doses) , gestes sanitaires de base (utilisés par les Asiatiques depuis très longtemps soit dit en passant) , confinement individuel , que pouvons nous faire de plus ?
    Lire du Paul Jorion dans le texte , regarder la nature, les oiseaux, les fleurs… et la folie subitement s’éloignât .

    1. Regarder un tableau d’Artemisia Gentileschi? « Judith décapitant Holopherne », car c’est la folie des mâles dominants et leurs insatiables appétits qui nous ont tous conduits là où nous en sommes. Les sorcières, elles, écoutaient parler la nature et les bêtes. Il y a un très beau texte de Duras à ce sujet, publié dans la revue « Sorcières », justement. Mais toutes ces publications géniales des années 70 ont été brûlées sur les bûchers de l’Inquisition patriarcale et capitaliste.

      1
      1. Tout le monde ne le sait peut-être pas, mais … victime d’un viol par un « assistant » de son père peintre lui aussi …

        Témoignage d’ Artemisia Gentileschi lors du procès :

        « Il ferma la chambre à clef et après l’avoir fermée il me jeta sur le bord du lit en me frappant sur la poitrine avec une main, me mit un genou entre les cuisses pour que je ne puisse pas les serrer et me releva les vêtements, qu’il eut beaucoup de mal à m’enlever, me mit une main à la gorge et un mouchoir dans la bouche pour que je ne crie pas et il me lâcha les mains qu’il me tenait avant avec l’autre main, ayant d’abord mis les deux genoux entre mes jambes et appuyant son membre sur mon sexe il commença à pousser et le mit dedans, je lui griffai le visage et lui tirai les cheveux et avant qu’il le mette encore dedans je lui écrasai le membre en lui arrachant un morceau de chair. »

        1. Puis dépôt de plainte, procès où elle fut traitée comme une suspecte, et torturée pour qu’elle avoue la vraie vérité: qu’elle avait provoqué son violeur, CQFD. Humiliation publique, scandale, mise au ban, puis mariée plus ou moins de force, et départ pour l’étranger. Tout cela après avoir été la servante et l’assistante d’Orazio Gentileschi, son père, qui se servait d’elle pour satisfaire ses besoins sexuels après la mort de son épouse. Cool!

  17. Sans vouloir jouer de trop le « trouble fête » radical, « extrémiste », dont j’ignore encore connaitre si cette réputation précède mes « intentions »… ou succède à mon ignorance trop crasse… et avec toute l’amitié sincère que j’ai pour l’hôte de ce billet caricatural, à l’humour si cinglant (même la « légende urbaine », habitant la « peur d’avoir peur » occidentale, des pires noëls, du mythique « Grinch ») et ^pour l’hôte de ce blog… puis-je me permettre ce qui suit, en guise de vœux de « bonnes fêtes de fin d’année »…?

    « ALERTE INFO(x).

    Alors que les commerçant.e.s et dirigeant.e.s (distribuant gratuitement des « passes » de remontée mécaniques…) des stations hivernales approchant les sommets, ou règnent les « premiers de cordées »… se réjouissaient du degré exceptionnel d’enneigement précoce des domaines skiables, et appelaient – avant que l’imprévisibilité du dérèglement climatique perturbe encore ses réjouissances – leur clientèle respective, à se préparer pour les festivités de fin d’année, aux « retour des jours heureux »… en faisant acte de « solidaire » par la pratique des activités de plein air, risquant moins, en étant munie d’un « passe vaccinal », de se contaminer entre elle… du rêve enchanté donc… les communiqués publics/commerciaux… ont sombré dans une vison cauchemardesque…

    L’alarme est lancée par la « peur d’avoir peur » des clientèles et des responsables économiques… que les plus de 10 millions de pauvres, précaires, discriminé.e.s Français.e.s (plus de 500 SDF meurent chaque années en France, dont un bon nombre d’enfants réfugiés…), arrivent à trouver comment « migrer » vers ses destinations privilégiées, « épargnées »… ou le froid, les activités physique, le plein air… protègent mieux de la pandémie, paraît-il… que la promiscuité, l’insalubrité du manque de logements sociaux, et dignes pour le secteur des propriétaires privés louant « l’excellence » de leur « parc »…

    Les plaintes préventives, pour « préjudice moral »… pleuvent et inondent déjà les cabinets d’avocat, et cours de justice (engorgées, débordées, saturées, par les plaintes prioritaires des dirigeant.e.s du public/privé… ne sachant plus comment lutter contre les menaces de la hausse exponentielle de de mandes de plus de justice sociale, « sociétale »… ) derrière la peur « généralisée » prétextant que le risque de SATURATION du nombre de litées, nuitées, insuffisamment disponibles, ne provoque l’effondrement de ce secteur d’activité touristique… et des prix de l’immobilier locatif toujours pas exonéré de l’ISF… avec la possibilité que se déclenche une avalanche de « faillites » en cascade – pouvant risquer de faire baisser la valeur boursière des prix des stocks gérés en flux tendus, de la disponibilité suffisante de « vaccins à arn/m » pour vacciner prioritairement la troisième, quatrième, cinquième… dose du « passe vaccinale »… des pays occidentaux dits « civilisés » (quand seulement 4% de la population africaine n’a reçu qu’une dose) et des masques, gants, blouses, respirateurs, médicaments, capteurs de co², purificateurs, réactifs de test, oxygène de réa…. manquant cruellement aux pays pauvres…

    Dans le même temps, en bas dans les vallées, jusqu’à la capitale, il est question de prendre en contre-mesure de cette peur qu’une pareille vague subversive de misère… inonde les sommets idylliques et « identitaires » de la « nation touristique », il est question donc de faire payer les frais de soins, d’hospitalisation etc, dus à une infection au coronavirus, aux non vacciné.e.s (s’excluant de fait et consciemment, soit en consentant volontairement, des principes UNIVERSALISTES de « l’État de droit » de notre « État providence »…?) … qu’ils-elles soient pauvres… ou/et aient une contre-indication aux « vaccins à arn/m »… qu’ils-elles n’aient eu aucun recours pour accéder à la vaccination – les « primos vacciné.e.s… » ayant raflé toutes les doses, pour leur première seconde, troisième… inoculation – … ou qu’ils-elles viennent de perdre leur « passe sanitaire » sans avoir pu recevoir à temps leurs troisième, quatrième, cinquième dose vaccinale… »

    4
    1. Voilà , Steve Waring est le meilleur vaccin anti Covid. Et seuls ceux qui sont déjà morts depuis longtemps survivront à la pandémie terroriste. Comprenne qui pourra.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.