Monica Vitti (1931-2022)

Tiens, c’est la première fois que me vient l’envie de citer la fameuse phrase du Tractatus logico-philosophicus de Wittgenstein : « Ce dont on ne peut parler, il faut le taire ». Je vais aller prendre l’air. Me promener un peu. Penser à ce qui importe, comme la beauté.

De manière incidente, sur Antonioni : L’homme qui dit : « Les femmes sont comme ça », ici le 11 mai 2021

Partager :

18 réflexions sur « Monica Vitti (1931-2022) »

  1. Je la savais depuis des années malade avec le diable d’Alzheimer, la plus belle des comédiennes italiennes, j’ai 25 de moins qu’elle mais je viens de perdre la Déesse de ma vie, je hais le mois de Février.
    Lonylp

    1
  2. merci d’avoir relayé mon mail .

    J’avoue qu’avec Monica Bellucci, Monica Vitti étaient mes actrices préférées , Marlène Dietrich les surplombant.

      1. J’aimerais que cela m’arrive à chaque seconde mais malgré mes efforts, c’est encore loin de m’arriver même chaque semaine. Je ne me décourage pas pour autant….

      1. J’ai écouté Brel et suis resté surpris par le début :
        « Au-delà de ces mains
        Ouvertes ou fermées
        Qui se tendent en vain
        Ou qui sont poing levé
        Plus loin que les frontières
        Qui sont de barbelés
        Plus loin que la misère
        Il nous faut regarder »
        C’est la période « boy-scout catho » de Brel. Ne pas regarder les mendiants et la misère, les ouvriers en colère… mais la beauté bourgeoise ; non ?
        Je mettrais bien ici le tableau d’Emile Claus
        https://www.wikiart.org/en/emile-claus/le-pique-nique-1887

    1. C’est quoi la beauté ?
      Plausiblement, d’après la petite poésie de Paul Jorion,
      il se pourrait qu’elle soit double, par nature :
      une moitié (de nous) qui s’en va ;
      une moitié (de nous) qui revient.
      Une écriture en partie double, idéalement …………………

  3. Grande tristesse en effet… que ces films d’Antonioni (pas revus depuis des lustres, mais marquants) sont beaux et prenants ! Pour moi, la plus grande actrice italienne du siècle passé…
    avec Sophia Loren (le duo avec Mastroianni dans « Une journée particulière » étant pour moi un sommet !)
    Deux célèbres répliques de Mastroianni : « Pleurer est une chose que l’on peut faire seul, mais rire, il faut être deux pour rire » ; « Ce n’est pas le locataire du 6e étage qui est anti-fasciste. C’est plutôt le fascisme qui est anti-locataire du 6e étage. »

    5
  4. Que tu viennes du ciel ou de l’enfer, qu’importe,
    Ô Beauté ! monstre énorme, effrayant, ingénu !
    Si ton oeil, ton souris, ton pied, m’ouvrent la porte
    D’un Infini que j’aime et n’ai jamais connu ?

    De Satan ou de Dieu, qu’importe ? Ange ou Sirène,
    Qu’importe, si tu rends, – fée aux yeux de velours,
    Rythme, parfum, lueur, ô mon unique reine ! –
    L’univers moins hideux et les instants moins lourds ?
    Baudelaire
    Hymne à la beauté

    https://scontent-frx5-1.xx.fbcdn.net/v/t39.30808-6/273220943_3251716485115154_6454459166451774460_n.jpg?_nc_cat=105&ccb=1-5&_nc_sid=730e14&_nc_ohc=B24u5rgcPgYAX_JNJvT&_nc_ht=scontent-frx5-1.xx&oh=00_AT9RG80bzISt6JEBAfMHHw7mAge0CllnJTsIA7it3gmpgw&oe=6201C357

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.