Histoire de me faire mal voir, par Pierre Guillemot

En réponse à ma simple reprise de Brassens dans Que répondre à Zemmour ?

J’ai vécu des années en Chine. Un pays peuplé uniquement de Chinois (ou en tout cas d’Asiatiques ; dans ma ville là-bas il y a quantité de Coréens, que je suis incapable de discerner, mais les Chinois savent). Quand j’allais en France, je voyais des blonds, des bruns, des noirs, des femmes voilées, et je me sentais revenu à la maison.

Je n’y suis plus, enfermé dehors depuis mars 2020, et donc je suis en France. Quand c’est devenu possible, il n’y a pas longtemps, mon épouse (Chinoise) est venue me rejoindre. Elle a trouvé que dans notre ville il y a trop d’étrangers (bruns, noirs, femmes voilées). Nous revenons d’un petit voyage de retraités sur la côte normande, l’air marin des jours de grandes marées, les plages de vacances désertes entre les falaises. Je l’ai entendue dire plusieurs fois « J’aime bien, ici il n’y a que des Français. » Elle ne s’est pas aperçue qu’au restaurant ou à l’hôtel nous avons été servis par un Antillais, un Maghrébin … En fait, elle a parfaitement intégré que les Français ont des quantités de gueules différentes, mais elle est très sensible aux attitudes « pas normales » dans les rues de la ville, celles des blacks et des barbus qui posent, des femmes qui se font volontairement une silhouette différente.

J’ai l’impression que le Zemmourien moyen non idéologue en est au même point que ma femme. La couleur le laisse indifférent (et il a peut-être un beau-frère camerounais ou une belle-fille algérienne ; je connais quelqu’un qui vote FN depuis que ça existe; dans ses bons copains il a deux beaux-frères plus ou moins éloignés, un Marocain musulman pratiquant et un Chinois). Par contre, le Zemmourien a du mal avec ceux et celles qui veulent se distinguer, et à qui il attribue toutes sortes de mauvaisetés.

Et moi-même je me dis la même chose. En Chine je ne pourrai jamais être Chinois, je resterai toujours un étranger honoré. En France n’importe qui peut être Français, à commencer par mon épouse dont l’allure très asiatique est juste une curiosité mineure. Ceux qui veulent montrer qu’ils sont différents me font braire.

Partager :

68 réponses à “Histoire de me faire mal voir, par Pierre Guillemot”

  1. Avatar de Hervey

    « Mais les chinois savent ».
    Quel est donc ce trait « d’intelligence » que vous attribuez aux chinois de Chine composé d’une myriade d’ethnies mais pouvant tous se rattacher à un même tronc ?
    Un autre miracle chinois ?

    Si l’on s’amuse à chercher les signes d’appartenances dont se parent les humains (d’un pays à l’autre) pour se reconnaitre entre eux, ça va être compliqué

    1
    1. Avatar de pierre guillemot
      pierre guillemot

      Cher Hervey, je vais pouvoir développer un de mes sujets favoris. Mon épouse, et tous les Chinois que je connais, sont capables de discerner un Coréen, un Japonais, un Vietnamien, rien qu’à la façon de se tenir. Mais pas un Hui (nationalité « musulmane »), très banal dans ma ville, sauf s’il ou elle porte la mitre ou le petit voile, sûrement pas en les regardant sous le nez. Ce n’est pas par hasard que pour l’ouverture télévisée des sessions de l’Assemblée nationale consultative, on insiste sur les robes et les chapeaux ethniques des minorités (comme si les députés bretonnants portaient le chapeau rond ou la coiffe). Les Chinois ne sont pas assez différents pour se reconnaître autrement, pas plus et pas moins que les Français entre eux. Gag : étant en balade dans la région touristique autour de Guilin, nous devons visiter une grotte. Fatigué, je laisse mon épouse et son fils entrer, et je reste dehors avec le groupe de filles en costume avec qui on se fait photographier. Je leur demande si c’est bien le costume Zhuang (le Guangxi est la région autonome des Zhuang). Réponse : oui, mais nous on est Han comme tout le monde.

      De mon côté, un de mes amusements avec mon épouse, quand nous étions dans un lieu touristique de rayonnement mondial, était de saluer les Français en français. Elle me demandait au début comment je savais. C’est évident, je reconnais un.e Français, Allemand, Britannique, Américain rien qu’à la façon de se comporter. Moins certain pour un Italien ou un Scandinave ou un Israélien, mais je gagne souvent. Là où mon épouse qui a passé sa vie dans une ville où les Occidentaux sont rares ne voit que des Occidentaux, je suis certain qu’un Pékinois des quartiers est ou un Shanghaien du centre saura discerner.

      Un ami de mon âge, au temps où il était conducteur de travaux à Saint Brieuc, pouvait parler des Bretons de diverses paroisses avec qui il travaillait, il était évident qu’il fallait se conduire différemment avec tel ou tel selon son origine.

      Autant pour le miracle chinois.

      1
      1. Avatar de Pascal
        Pascal

        « En France n’importe qui peut être Français »
        Allez demander aux jeunes maghrébins, noirs, asiatiques, caucasiens pauvres des cités s’ils ont le sentiment d’être reconnu comme français. J’y étais dans les années 90 quand Pasqua leur demandait à l’âge de 18 ans de choisir choisir la nationalité française alors qu’ils étaient né sur le territoire. Les contrôles d’identité au faciès, la discrimination à l’embauche…
        Comme disait Coluche : Il y en a qui seront noirs, petits et moches. Et pour eux, ça sera très dur…

        3
      2. Avatar de Hervey

        Merci pour ces éclaircissements nimbés de nuées chinoises mais pourquoi cette exception quant au Hui ? Faut-il voir une suspicion de type caméléon qui lui collerait à la peau et dont il faudrait se méfier ou autre chose ?

        1. Avatar de pierre guillemot
          pierre guillemot

          J’ai cité les Hui parce que c’est la seule « nationalité » chinoise dont j’ai croisé des représentants dans la vie courante. Dans ma ville en Chine, il y a 10% de Hui. Ils sont indiscernables physiquement et vivent exactement comme les autres citadins, sauf qu’ils sont musulmans et non bouddhistes, taoïstes, religion traditionnelle, ou rien du tout. Dans « mon » quartier, il y a une mosquée récemment reconstruite, des restaurants hallal à tous les carrefours, un boucher-traiteur hallal devant l’entrée de notre résidence, que tout le monde fréquente, tous avec une magnifique enseigne ronde en caractères arabes et 清真 (clair et droit), qui censément résume la morale du Musulman (ça signifie aussi « hallal »). Quand même, leur privilège d’avoir plusieurs enfants, évaporé depuis peu, les distinguait et tout le monde dans un voisinage sait quelle famille est Hui. Blague entendue plusieurs fois : la vie d’un Hui est compliquée, s’il aime boire de l’alcool ou manger du porc, il doit aller faire ses courses dans un autre quartier. Pas de tension « raciale » au quotidien.

          1
          1. Avatar de Hervey

            Merci encore de ces photographies prises sur le vif.
            A la lumière de ce que vous nous dites, cette communauté musulmane ne semble pas le moins du monde ostracisée par les Han comme le sont les Oïghours qui eux ont une langue et une culture différente des Hui … à ce que je crois comprendre.
            Bienvenue à ces traits d’humour sur l’alcool et le porc, je ne me sens pas dépaysé.

            1. Avatar de pierre guillemot
              pierre guillemot

              Les Ouighours ne sont pas « ostracisés ». Il y a des Ouighours dans ma ville, comme partout dans les villes, certains très voyants, volontairement, ils vendent des pâtisseries orientales dans la rue et sur les marchés. Les autres, qui sont souvent ouvriers, n’attirent pas plus l’attention qu’un Maghrébin dans une petite ville française où il n’y en a pas. Ils sont repérables physiquement. D’ailleurs j’ai déjà été pris pour un Ouighour (habillé comme un Chinois donc pas Occidental malgré son teint, grand nez et parlant mal chinois, donc Ouighour). Ce qu’il y a dans les journaux (et dans la réalité), c’est la politique de persécution de la culture turque musulmane au Xinjiang, d’où l’interdiction pour les fonctionnaires d’aller à la mosquée et de porter la barbe, l’obligation d’envoyer les enfants à l’école en chinois, et tout ce que le zèle des sous-ordres peut imaginer. A part ça, la diffusion de la régulation des naissances devient « génocide » dans Libération, etc. Mais ce n’est pas le sujet.

              1. Avatar de PIerre-Yves Dambrine
                PIerre-Yves Dambrine

                « La diffusion de la régulation des naissances devient « génocide » dans Libération »

                Je vous trouve  très léger dans votre commentaire sur ce point en particulier.
                Quand on sait que les minorités nationales bénéficiaient d’un statut particulier même pendant la période de la politique de l’enfant unique, à savoir que les femmes de ces minorités étaient autorisées à avoir plusieurs enfants, évoquer aujourdh’ui une simple régulation des naissances à propos des Ouïgours me paraît être un euphémisme, un gros décalage avec la réalité. Vous n’êtes pas sans ignorer que Xi Jinping a mis fin à la politique de l’enfant unique et que même trois enfants sont désormais autorisés et mêmes encouragés.

                1. Avatar de pierre guillemot
                  pierre guillemot

                  Certes, je ne suis pas sans savoir … (d’autant plus que j’ai épousé sur le tard une femme dont le grand deuil de sa vie est d’avoir eu un seul enfant ; fonctionnaire dans une grande ville, pas moyen de contourner ; le chagrin des dernières années de mon beau-père a été, après quatre enfants, d’avoir quatre petits-enfants seulement, et un seul arrière-petit-enfant). Pour les Ouighours, la régulation des naissances, préconisée avec insistance (je parle ci-dessus du zèle des sous-ordres), fait partie de la modernisation mal ressentie par une société traditionnelle, d’où la conversion délirante dans la presse occidentale. Rappel que j’aime bien : le « génocide » des Tibétains a abouti à multiplier par 4 la population en trois générations (depuis la « libération » du régime féodal dans les années 1950), au point de rendre non viable le mode de vie traditionnel. Au Xinjiang, il y a de la place et la modernité, donc pas de problème. …. on est loin du sujet de départ.

                  1. Avatar de PIerre-Yves Dambrine
                    PIerre-Yves Dambrine

                    Pas tant de place que ça au Xinjiang, car c’est une région majoritairement désertique. Un immense désert : le Taklamaka occupant le bassin du Tarim. Les Routes de la soie traditionnelles le contournaient par le nord et par le sud. https://fr.wikipedia.org/wiki/Désert_du_Taklamakan

                    A moins de créer des espaces habités de toutes pièces, avec ce que cela peut comporter d’aberrations sur le plan écologique quand on s’y adonne à des cultures qui nécessite beaucoup d’eau comme la culture du coton, ce qui est le cas justement.

                    Sur l’aspect « régulation des naissances » j’y insiste, cette ‘régulation des naissances’ des Ouïgours est incohérente si l’on raisonne au niveau de la population chinoise globale : pourquoi faudrait-il la réguler au Xinjiang alors qu’ailleurs en Chine il faudrait au contraire favoriser les naissances, c’est d’autant plus incohérent qu’il y a eu des transferts massifs de population Han vers le Xinjiang où désormais en maints endroits la population Han est devenue majoritaire. IL y a donc une volonté manifeste de la part du gouvernement chinois de réduire la part de la population Ouïgoure dans cette région, si ce n’est la dissoudre complètement dans la population Han.

                    1. Avatar de pierre guillemot
                      pierre guillemot

                      (ce n’est pas le sujet du fil, mais je continue). Comme je disais, le but du Parti chinois est de faire disparaître les communautés et de fondre tout le monde dans une nation, tout en cultivant et en rendant voyant ce qui est inoffensif (costume, cuisine, la langue à condition que le chinois soit pratiqué aussi …, la religion si elle se tient à sa place) La sortie de la tradition patriarcale des familles nombreuses en fait partie, en dehors de toute préoccupation démographique (Il n’y a pas plus de Ouighours en tout que d’habitants à Wuhan), et pour ça il faut passer par les jeunes femmes ; c’est très mal ressenti par les pères, certes.

                      Quant aux « transferts de population Han », il se trouve que je connais une famille de Han du Xinjiang. Pas d’incitation politique ou autoritaire ; juste le développement accéléré d’une région, et une opportunité professionnelle. Pas besoin d’organiser un « grand remplacement ».

                      La surface du Xinjiang : 20% de plus que la France, et trois fois moins d’habitants. Oui je sais, c’est un désert ; le sud de la Californie aussi, Los Angeles est, pour le géographe, une oasis. C’est hors sujet.

                    2. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
                      Pierre-Yves Dambrine

                      PIerre Guillemot

                      En gros vous nous dites le PCC mène une mission civilisatrice auprès des Ouïgours, tout ça c’est pour leur bien. Moi j’appelle ça du colonialisme, avec sa bonne dose de racisme.
                      IL faut que vous voyez de toute urgence le documentaire d’Arte, il y a tout un volet consacré à la politique démographique du gouvernement chinois visant les Ouïgours. On y voit notamment une directive en chinois qui demande de procéder à la stérilisation des jeunes femmes d’une communauté de Ouïgours.

                      https://www.arte.tv/fr/videos/100174-000-A/chine-le-drame-ouighour/?xtor=SEC-702–Chaine-Generique–%5B%5D&gclid=EAIaIQobChMIs7zy0any9QIV1cLVCh2Q1gmnEAAYASAAEgJRlvD_BwE&gclsrc=aw.ds

                      Et si vous avez raté mon commentaire concernant le docu d’Arte intitulé « Le drame Ouïgour » :

                      https://www.pauljorion.com/blog/2022/02/08/tete-a-tete-macron-vs-poutine-en-letat-ce-sera-la-guerre-atomique-par-jean-baptiste-auxietre/#comment-887815

                2. Avatar de rosebud1871
                  rosebud1871

                  Pierre Guillemot, avant épuisement du fil, j’ai bien vu vos arguments mal vus, jamais confortable d’être en minorité, toujours trop confortable d’être en majorité. Merci de votre regard informé de proximité, et décalé du subi ici.

                  1. Avatar de CloClo
                    CloClo

                    C’est sur la propagande anti chinoise d’Arte est tellement majoritaire… D’ici à ce que se soit des acteurs de la CIA les gens qui témoignent et qui vocifères en pleurant en demandant où sont leurs familles. Sur proxima du centaure ?

                    1
  2. Avatar de 2Casa
    2Casa

    Si l’on part du principe que ce sont nos échecs qui nous rendent humains, n’est-ce pas inquiétant d’atteindre aussi parfaitement ses objectifs ?

    La richesse elle est là. Victoire par K.O. de la dérision sur la haine :

    https://vf-serie.org/episode/narvalo-saison-1-ep-1/

    (On va finir par regretter Jduc… :-/ )

    1. Avatar de 2Casa
      2Casa

      La créativité de ces basanés, de ces blacks et de ces blancos et la dérision à l’égard de leur propre situation étant bien entendu à mettre en regard de l’attitude de ces longuement intégrés fils de bonne famille :

      https://www.huffingtonpost.fr/entry/-zouaves-paris-le-groupe-dextreme-droite-dissout-par-darmanin_fr_61d593efe4b0d637ae9c3d50

      Allez…

  3. Avatar de JeanSé
    JeanSé

    « Ceux qui veulent montrer qu’ils sont différents me font braire. » dit le Français qui a épousé une Chinoise… ou l’hôpital à la charité ? ^^

  4. Avatar de Hervey

    En complément et tentative d’explication : la devise inscrite au fronton des mairies a du faire le tour du monde.
    On devrait savoir prochainement (ici ou là) si c’était sérieux ou une utopie de plus.

  5. Avatar de Pascal
    Pascal

    Merci beaucoup pour votre témoignage Pierre,
    C’est très appréciable d’avoir ce regard de « tier instruit » (cf Michel Serre).
    La reconnaissance des visages est une des fonctions du cerveau qui nous sert à identifier nos semblables (supposés amis) et nos dissemblables (supposés ennemis), c’est un élément principal dans l’objectif de survie. Dissemblable = défiance, donc mise en vigilence, pas besoin d’aller plus loin dans l’analyse des visages. Pour nos semblables, la première étape ne suffit pas, nous devons donc affiner et prendre des repères plus précis pour reconnaître un familier d’un voisin, d’un étranger… et plus finement encore pour distinguer si même le parents est en colère ou souriant…
    Pour aller plus loin : https://lphinfo.com/universite-de-tlv-pourquoi-nous-pensons-que-tous-les-chinois-se-ressemblent/
    Mais maintenant, Pierre, je suis sûr que vous savez reconnaître le visage de votre femme ou des personnes de sa famille des autres chinois. Donc la plasticité cérébrale vous a permis d’affiner votre lecture des visages asiatiques dans la limite de ce qui est pour vous le plus important. Dans les villes cosmopolites, chacun s’est habitué (ou pas) à cette grande diversité de visage, mais quand j’étais dans un village à 70km au sud de Paris dans les années 80, la première personne avec la peau noire a été perçue (par certains) comme un étranger même s’il s’agissait d’un martiniquais.
    Nous avons aussi cette capacité à gérer la différence qui longtemps a fait d’une personne en fauteuil = un handicapé avant même de savoir s’il s’appelait Marcel ou Julien, qu’il soit ouvrier ou diplomé d’études supérieurs.
    Heureusement, maintenant nous avons aussi la capacité d’en rire :
    https://www.youtube.com/watch?v=n8ALTMHVq1w
    ou encore
    https://www.youtube.com/watch?v=buSL0Ivq9_k
    Mais ça n’a pas toujours été le cas !

    1
  6. Avatar de Vincent Teixeira
    Vincent Teixeira

    Sans entrer dans le fond du sujet (le terrain glissant des « différences »), juste deux petites remarques :

    – on constate grosso modo que votre épouse, issue d’un pays assez largement homogène (les Hans représentent 92% de la population), a l’air plus « sensible » aux différences que vous… puisqu’elle remarque aussi les Coréens vivant en Chine… Sur ce point, « les Asiatiques » sont fort divers et variés ; je vis depuis 20 ans au Japon et je fais la différence (presque toujours) entre Chinois et Coréens, encore plus entre Chinois et Japonais, sans parler des Asiatiques du sud-est… Les différences sont même flagrantes entre Chinois et Japonais – un peu, en caricaturant (à peine) et en restant à des généralités, comme si on comparait les Espagnols et les Suédois. Mais sans doute que pour beaucoup d’Occidentaux, cela revient au « narcissisme des petites différences ».
    Pourtant, j’aurais tendance à penser (par expérience aussi) que les différences (ethniques, d’origine) sautent davantage aux yeux des gens qui ne sont pas habitués à vivre dans un contexte cosomopolite.

    – sur Zemmour, et au-delà sur l’extrême-droite, et plus précisément sur le vote extrême-droite, je pense, comme le montrent les travaux (cartographie, démographie) de Hervé Le Bras (cf son dernier essai « Le grand enfumage. Populisme et immigration dans sept pays européens »), que ce vote est avant tout lié à la peur – et la peur relève essentiellement de l’inconnu. Grosso modo on constate que ce sont des régions rurales, où il y a peu d’immigrés qui votent le plus extrême-droite ; tandis que dans la plupart des grandes villes (comme Paris) ou banlieues (comme la Seine St-Denis) où il y a le plus d’étrangers, ce vote est minoritaire. La répartition du vote populiste montre clairement que « l’immigration est beaucoup plus présente dans la tête des gens que dans leur existence quotidienne. » (HLB)… Finalement, comme dit un humoriste, « c’est l’arabe qui cache la forêt ».

    (Notule personnelle : originaire de la « France profonde », Cantal, où à l’époque de ma petite enfance je n’avais jamais vu un noir « en chair et en os », le premier contact incarné – dans la grande ville de la région, Clermont-Ferrand – fut pour moi « remarquable/remarquant », avec une pointe de défiance… Quinze ans plus tard, j’ai vécu pendant 17 ans dans le 18eme de Paris, je ne prêtais plus aucune attention à ces différences de couleurs de peau… pas plus qu’aux femmes voilées…)

    4
    1. Avatar de Khanard
      Khanard

      je plussoie votre analyse sur les phénomènes de peur . Z (désolé mais j’ai du mal avec le nom) semble oublier que la nation a été de tous temps immémoriaux l’objet de brassages ethniques qui ont été les fondements . Les Huns , les Wisigoths , invasions barbares . Ceux qui avaient peur de voir arriver des peuples étrangers , après un long temps de phagocytassions devenaient eux-mêmes générateurs de peurs auprès d’autres peuples .

      1
      1. Avatar de Donnot
        Donnot

        Tous ces envahisseurs ce sont convertis à notre religion et à nos mœurs, même les Francs de Tournai, sauf un qui a ici avoué être athée. Souviens toi du ST Gralle de Soisson!.
        Quand nous avons envahi l’Afrique et l’Asie, nous avons oublié de nous convertir aux mythes et rites de nos hôtes, on a du partir. C’est peut-être ce que veut dire Zemmour?

        1. Avatar de Paul Jorion

          Vous allez aimer le billet que je viens de mettre en ligne !

          1. Avatar de Donnot
            Donnot

            Bonne réponse. Les pauvres bougres qui arrivent en Europe n’on en effet rien a voir avec tous les pilleurs des Amériques.

            1
            1. Avatar de Vincent Teixeira
              Vincent Teixeira

              En effet, et ça ne date pas d’hier…
              « Le premier Américain qui découvrit Christophe Colomb fit une méchante découverte. » (G.C. Lichtenberg)

  7. Avatar de Khanard
    Khanard

    bonjour Pierre,
    votre épouse a t’elle dit « il y a trop d’étrangers » ou bien « il y a beaucoup d’étrangers » ? la nuance est importante : évaluation contre constatation.
    tiens ça me rappelle une réflexion de Manuel Valls qui, faisant son petit tour de marché dans sa ville dont il était maire, « vous me mettez un peu de blancos » la prochaine fois .
    « Zemmourien non idéologue » laisse supposer que Z soit un idéologue alors j’aimerais savoir en quoi Z est idéologue . Falsificateur oui. Manipulateur oui. Raciste oui .

    enfin on peut constater qu’on est blanc , noir , jaune , petit, grand etc…. pas de problème . Je dirai que c’est dans un cas de couleur juste un constat de la réfraction de la lumière , purement physique ondulatoire de la lumière .
    Là où ça devient insupportable c’est quand on opère à un processus d’évaluation morale des uns et des autres .

    1. Avatar de Ruiz

      @Khanard Zemmour est il raciste ? non
      il ne semble pas que son combat porte sur la couleur de peau ou la race, il ne semble pas revendiquer une supériorité ethnique liée à sa communauté, mais apparemment totalement intoxiqué et reprogrammé par la doxa de l’enseignement totalitaire républicain (et son récit national), qu’il a entièrement assimilé, bien qu’il semble avoir bénéficié d’un enseignement privé communautariste, il mène un combat idéologique contre le développement de l’Islam en France, dont le texte fondateur le Coran, dans une interprétation non abatardie, ou non spécifiquement reformulée, reste incompatible dans ses préceptes aux lois de la République, si la religion n’est pas rendue inférieure et soumise à l’Etat et à la structure politique locale.
      Limite de la laïcité à la cohabitation pacifique.
      Risque très limité face à une population porteuse, d’origine étrangère ou autochtone convertie en nombre limité, mais perceptible et préocupant en cas d’augmentation du nombre, si le caractère démocratique du système politique veut être conservé en même temps que le statu quo idéologique.

      2
      1. Avatar de CloClo
        CloClo

        Tu es sur une très belle trajectoire de vrille acrobatique Ruiz, mais aussi près du sol c’est risqué ça sent le crash …

        3
        1. Avatar de CloClo
          CloClo

          Car sur le racisme béh :

          https://www.lemonde.fr/politique/article/2022/01/17/eric-zemmour-condamne-a-10-000-euros-d-amende-pour-provocation-a-la-haine-raciale_6109814_823448.html

          Le gars est condamné par la Justice. Faut quoi d’autre comme preuve ? Faut lire dans les pensées profondes des gens par télépathie selon toi ?

          6
          1. Avatar de Thomas Jeanson
            Thomas Jeanson

            Oui…

            Pierre Guillemot mélange à mon avis deux choses :

            Le fait qu’il existe dans des  » minorités  » une partie qui fait du bruit, et revendique sa fierté sa différence, alors que bien souvent la plupart de cette minorité a juste envie qu’on lui fiche la Paix.

            Et deusio le fait que ce premier point justifierait une sorte de réaction dont Zemmour serait le véhicule, en dehors de tout racisme primaire.

            Well, well, eh ben j’ai le plaisir de connaître quelques Zemmouriens qui ne s’embarrassent guère de telles subtilités.

            L’incitation à la haine, ils l’ont entendu, et y ont répondu  » présent « .

            J’ai vraiment l’image du barrage des droits humains, retenant le flot de la haine, et de personnes qui , distraitement, jouent à faire des trous dedans.

      2. Avatar de Khanard
        Khanard

        je ne saisi pas très bien votre position . J’ai l’impression que vous êtes sur un grand 8 mais que vous ne savez pas l’arrêter C’est quand même lui qui porte haut les couleurs du « grand remplacement ».

    2. Avatar de timiota
      timiota

      Oui, Khanard, le processus d’évaluation morale est ici fait par « se montrer » / « montrer qu’on est différent » et cela « fait braire » P G.

      Un des livres du début de Richard Sennett est
      The Fall of Public Man, Knopf (1977), (ISBN 0-14-100757-5) (fr) Les Tyrannies de l’intimité , Seuil, 1979.

      Il y décrit les tenants et aboutissants de l’anonymat dans les grandes villes.
      L’attitude sous-entendue de celui qui dit souffrir de ce que les autres « montrent qu’ils sont différents » me semble être
      la norme imposée par une certaine forme de « civilisation/idéologie bourgeoise » , disons celle que décrit Sennett.

      C’est avec l’afflux de paysans dans les villes vers la fin du XVIIème siècle et surtout le XVIIIème qui est en jeu (effet démographique + ensuite en Angleterre le début de l’industrialisation, je rappelle aussi l’épisode de Speenhamland où on décréta qu’il était bon que les paroisses subventionnassent leurs pauvres).

      Au lieu de gens qui se connaissent et se voient peu ou prou tous les jours ou toutes les semaines, il faut gérer la présence d’anonymes.
      La réponse sera une forme de silence, celui des terrasses de café aujourd’hui ou une conversation trop gueularde n’est plus la bienvenue.
      Et surtout, dit Sennett, celui des salles de spectacles, où le public devra se taire et être dans l’obscurité.

      Ce qui disparait dans ce processus est une façon de « faire commun » au niveau d’une « praxis », celle du savoir-faire quotidien dans la rue,
      celle des « punters » au spectacles, c’est afficionados qui jaugeaient la qualité et encourageaient les acteurs et/ou le public a demandé un bis, une nuance, tout ça parfaitement « en live ».

      C’est parce que le brassage post-colonial, (post -industriel même ?), et la fragmentation de l’aire méditerranéenne (Balkans/Levant/Maghreb) ne nous ont pas donné l’unité des Hans que l’anonymat sauce XIXème siècle en gros, ne peut plus se décliner de façon lisse aujourd’hui, et conduit à juger/jauger que « il y a qui montrent qu’ils sont différents ».

      J’essaye de ne pas émettre de jugement de valeur, je n’y réussis sans doute pas. Mais l’idée que sans « pratiques communes », l’état actuel de la France urbaine (du 75 au 93…) était inévitable, me semble pouvoir être discutée.

      5
      1. Avatar de Khanard
        Khanard

        commentaire approuvé.

  8. Avatar de Rafio
    Rafio

    Ambiguïté de la dernière phrase : « Ceux qui veulent montrer qu’ils sont différents me font braire. »
    « Ceux » = « ils » ?

    1. Avatar de pierre guillemot
      pierre guillemot

      Non non, pas d’ambiguïté, ami Rafio. Celui qui fait effort pour montrer qu’il n’est pas comme moi ne m’est pas sympathique. Ou celle qui fait effort pour montrer qu’elle m’est inaccessible. Dans les rues de ma petite ville, une fille voilée qui ne montre que le bout de son nez rose m’insupporte ; une africaine en costume traditionnel me fait sourire. Me suis-je fait comprendre ?

        1. Avatar de Rafio
          Rafio

          L’effort consistant à acquérir une « civilité » partageable, et dès lors partagée, ne suffit pas à faire de vous un Chinois en Chine. Mais il suffit à faire de votre épouse une Française en France. Le refus ostensible de cet effort d’acquisition de civilité partagée vous chagrine. Ce refus ostensible n’est pas assimilé à de la xénophobie. Votre chagrin si. Mais ça n’a pas toujours été le cas.
          Vous ne vous haïssez pas assez vous-même. C’est très mal vu de nos jours. Repentez-vous misérable ! 😱
          Nan j’rigole. Pas de quoi fouetter un chat en vérité.

      1. Avatar de arkao

        @Pierre Guillemot
        Non, je ne vois pas plus où vous voulez en venir.
        Quel distinguo faites-vous entre ces deux façons de s’habiller qui ne sont ni l’une ni l’autre dans les usages communs et majoritaires de notre Cité ?
        Qu’entendez-vous par « montrer qu’elle m’est inaccessible » ? Sexuellement parlant ?
        A contrario, êtes-vous choqué par cette mode actuelle des jeunes filles très courtement vêtues ?

        1. Avatar de CloClo
          CloClo

          « A contrario, êtes-vous choqué par cette mode actuelle des jeunes filles très courtement vêtues ? »

          Non ce qui me choque moi c’est que la nudité sur la voie publique soit interdite. J’ai toujours pas compris pourquoi. Mais peut-être qu’un savant ici pourrait me l’expliquer (merci de garder croyances et morales dans vos slips, je parle de quelque chose de rationnelle comme explication) !

          Mais je dois dire que lorsque les beaux jours arrivent et que l’on dépaille les cardons, et que toutes ces jolies gambettes fleurissent sur les trottoirs qu’est-ce que ça fait du bien au mental ! Une sorte de brame du cerf au printemps…

          1. Avatar de Rafio
            Rafio

            Mais est-ce que tes gambettes toutes poilues font du bien au mental des autres ? C’est ça la bonne question à se poser.

            1. Avatar de CloClo
              CloClo

              Poils ou pas là n’est pas la question.

              1. Avatar de arkao

                Erreur, chez les jeunes femmes néoféministes la question de leurs poils/duvet aux pattes (raser ou pas raser ? Injonction patriarcale ou pas ?) est d’une grande importance.

                1
          2. Avatar de arkao

            @CloClo
            Mâles et femelles sont dotés d’attributs, certes différents, mais qui ont pour point commun d’avoir une fâcheuse tendance à balloter lors de nos déambulations. Est-il besoin d’aller chercher midi à quatorze heure ? Question de maintien et de confort.

            3
            1. Avatar de CloClo
              CloClo

              Les femelles ont un attribut qui ballote ?

              Ah.

              1. Avatar de timiota
                timiota

                Il y a ballotage sur la question qui a été mise au vote.
                On aurait voulu un blanc-seing, c’est couillon.

                Ceci dit la question est étudiable sous cet angle (ita diis flascuit) dans tous les camps naturistes, mais dans une tiédeur où l’on y prend le temps de ses attitudes:
                on ne s’y assoit pas autant pour son oeuf mayo sur un tabouret de bar,
                pas plus qu’on ne s’y presse le sternum sur un guichet de gare.
                (du temps que les gares avaient des guichets et les bars des oeufs mayo).

              2. Avatar de Chabian
                Chabian

                Même deux.

                1
                1. Avatar de CloClo
                  CloClo

                  Comprend pas, deux en ballotage ? A quoi sert donc un vêtement si ce n’est un corset pire un corps à baleines dans ce cas ?

                  Vous vous égarez sur les attributs, arkao souvent .

            2. Avatar de DDL
              DDL

              Et en + c’est l’hiver et il fait sacrément froid !

          3. Avatar de Ruiz

            @CloClo Est on vraiment sûr que la nudité sur la voie publique soit vraiment interdite ?
            Quel ligne du code explicite ?
            D’ailleurs certains semblent s’y être essayés.
            C’est le trouble provoqué chez les autres qui est sanctionné.
            C’est à dire que ce n’est pas défini par la loi (la loi n’en a pas besoin), mais par le sentiment de la population environnante.
            La loi n’a pas besoin d’être changée, il suffit de changer la population ou son sentiment.

            1. Avatar de Chabian
              Chabian

              L’article 222-32 du Code pénal dispose que «l’exhibition sexuelle imposée à la vue d’autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende». Dès lors que vous êtes visible depuis la voie publique ou depuis les logements de vos voisins, la nudité vous est formellement interdite. Et ce, même si vous êtes chez vous, que ce soit à l’intérieur de votre domicile, sur votre terrasse ou dans votre jardin.
              Discrimination : la poitrine féminine est considérée comme sexuelle, celle masculine est « largement tolérée ».
              Par contre, un arrêté municipal impose l’inverse pour les parties de l’île du Levant ( 🙂 ) désignées à l’arrêté : 38€ d’amende pour tout vêtement porté.

              Vu sur le web.

      2. Avatar de blob
        blob

        Salut PG, je vous trouve d’une patience exemplaire (que je n’ai pas) et vos chercheurs de poux gavés à la fausse conscience : c’est quand même clarissime ce dont vous faites état, y compris dans son contenu implicite.

        1
      3. Avatar de blob
        blob

        Clarifions, puisque les mêmes me font plus souvent ricaner que braire : les brandisseurs d’identité, un drapeau de plus en quête de reconnaissance dans le grand barnum des besoins infantiles. Et il y a là deux niveaux de comique : l’un ayant trait au mécanisme de la différence, du « différer » (comme de l’accueil au fond : où accueillir et donner hospitalité sinon « chez soi ») : on diffère d’un autre, ce qui supose a minima qu’il se « maintienne » (moment de l’identité) dans son altérité relative (moment de la différence); l’autre, le suprême, celui des donneurs de leçons (cf. vos chercheurs de poux), qui se placent en conscience indifférenciée surplombante, ce qui est quand même le comble et de l’imposture et du …. (je vous laisse nommer) car c’est là où se niche réellement la césure entre les « eux » et le « Nous » grand « Un ».

        Pour ce qui est du contenu anthropologique et politique, vos remarques embarquent aussi un débat de fond sur la société et les institutions démocratiques : un fonctionnement porcédurale (égalité des droits etc) suffit-il ou bien doit-on lui adjoindre aussi un contenu substantiel (un ensemble de valeurs, précisément définies). Ex : l’égalité hommes / femmes dans toutes ses conséquences se déduit-elle du simple jeu des procédures formelles etc?

        1
  9. Avatar de Enrique
    Enrique

    Je ne comprends pas où vous voulez en venir ? Votre femme serait-elle xénophobe ? Quelle est cette différence qui serait si insupportable ?

    1. Avatar de Khanard
      Khanard

      c’est justement la précision que je souhaiterais obtenir de M. Pierre Guillemot. Sommes nous en présence d’une personne qui découvre un nouveau pays avec toutes ses composantes de la vie quotidienne (culturelle, ethnique, comportementale ….) ou bien sommes nous en présence d’une personne xénophobe auquel cas elle-même pourrait être objet de racisme .

      1. Avatar de pierre guillemot
        pierre guillemot

        Cher Khanard, mon épouse est une sorte d’étalon de l’idée reçue de la classe moyenne urbaine chinoise (fonctionnaire catégorie petit a, cotée « études supérieures » à l’état-civil _ oui, le niveau d’études fait partie de l’état-civil en Chine _ , à peu près IUT commerce). Elle n’était jamais allée à l’étranger avant que nous nous rencontrions. Elle a fait plusieurs courts séjours en France, connaît la vie quotidienne, mais cette fois l’idée qu’elle va rester longtemps (elle est retraitée depuis peu ; elle peut circuler entre la Chine et la France contrairement à moi depuis le virus, mais 15 jours de quarantaine au retour) semble avoir aiguisé sa perception. Elle a découvert qu’il y a en France des gens qui se comportent comme s’ils voulaient montrer qu’ils ne sont pas Français, et se distinguent par l’attitude et le vêtement ; elle constate que ça coïncide souvent avec une couleur de peau foncée ; moyennant quoi elle est incapable de discerner qu’un Turc ou un Kabyle ne sont pas aussi « blancs » que n’importe qui (comme chacun sait, les Turcs sont plus blancs, au point que les médecins de PMI savent qu’ils ne doivent pas poser un diagnostic d’anémie devant un bébé turc trop pâle). Etant à l’extérieur (外国) quelqu’un du centre (中国) ne peut pas être xénophobe, tous ceux qu’elle croise sont également de l’extérieur.

        Quant aux manifestations de racisme anti-asiatique, je suis bien placé pour savoir que les seuls qui manifestent sont justement ceux qui veulent montrer qu’ils sont différents (voir plus haut). J’ai déjà entendu plus d’une fois des insultes (dans nos dos, je suis grand et lourd), et je n’ai pas besoin de me retourner pour savoir à quoi ressemble celui (c’est toujours un mâle) qui se manifeste.

        2
        1. Avatar de Khanard
          Khanard

          merci pour ces précisions . J’avais une correspondante en Chine , via skype, qui voulait apprendre le français , et j’avoue qu’elle avait une vision de la vie qui ne correspond pas du tout à la nôtre, français. Malheureusement elle a disparu des écrans sans donner de raisons . Dommage.

          1
    2. Avatar de blob
      blob

      L’excision des fillettes par ex.? Le meurtre des musiciens, au titre de leur art (pour prendre un exemple récent). Désolé pour la montée aux extrêmes, mais tant de naïveté confond.

  10. Avatar de CloClo
    CloClo

    Y a un petit souci de lien technique sur le topic « Que répondre à Zemmour » quand on clique dessus on change d’écran vers un écran noir où démarre une bande audio d’un entretien … Mystère !

    Sinon pour se faire mal voir faut faire comme Xi Grand Coquin :

    https://www.youtube.com/watch?v=deS8ZGhAQWc

    Plus Zemmourien que Zemmour lui même ! Et que pas une tête ne dépasse !

    1
    1. Avatar de CloClo
      CloClo

      D’ailleurs ça va être assez marrant de voir comment vont être traités les deux personnages XI et ZE qui objectivement sont strictement semblables et interchangeables intellectuellement parlant tant au niveau de leur vision/perception du Monde que de leur société nationale respective. A l’adaptation culturelle près zé sur xi non c’est pareil ! 😀

      Balancez Poutine dans le même sac et vous avez une sacré bande de pieds nickelés. J’attends avec impatience les contorsions sémantiques drolatique des jugements sur les uns et les autres, avec inversion permanente des champs magnétiques indiquant le Nord.

      1
    2. Avatar de Paul Jorion

      En effet, je vois ça aussi.

      Mais… rien de suspect au niveau du code, probablement un bug dû à une mise à jour WordPress. On regarde.

      1. Avatar de Paul Jorion

        Réglé !

        C’était pas WordPress : c’était Rosebud qui avait mis du code dans son commentaire (ça fout la vérole).

        P.S. Rosebud, si vous voulez qu’on remette votre truc, envoyez-moi un mail.

        1. Avatar de Rosebud1871
          Rosebud1871

          Si c’est ce commentaire, Rosebud1871 6 février 2022 à 13 h 53 min vous savez que c’est la faute à Poutine comme d’habitude.
          Pour d’autres mon niveau de programmateur est égal à celui de Poutine au piano, donc j’ignore de quel code vous me tatouez.

          P.S. merci de votre autorité sur le patriarcat, la mienne ne faisait pas mouche.

  11. Avatar de Maddalena Gilles
    Maddalena Gilles

    Pour appuyer P. Guillemot : je suis au Portugal depuis +/- 25 ans, pas assez pour repérer tous les régionalismes, > je vais au supermarché > pas besoin de les écouter parler pour repérer les français !
    Les anglais, les allemands, et cætera… aussi d’ailleurs !
    Et ça n’est jamais au « faciès », croyez-moi…
    Au comportement, de loin…
    Terrible !
    > je m’empresse, la plupart du temps, de parler portugais avec un employé, ma femme, et cætera…
    Pas toujours, d’accord, mais trop souvent…
    Quel dommage !
    En temps de Covid, on fait avec…. 😉
    G.M.

  12. Avatar de Chabian
    Chabian

    Je ne comprends pas où veut en venir Pierre Guillemot, sauf le désir de se faire battre ! (il a écrit « histoire de » au lieu de « au risque de », c’est donc son désir).
    Mon témoignage : quand je suis en France, je mélange beaucoup les visages d’untel et untel, et je dois leur redemander leur identité. D’autant plus les femmes. Quand je reviens en Belgique, je ne mélange aucun visage, je peux reconnaitre tel visage à qui je n’ai jamais parlé mais dont je sais qu’il fréquente ce magasin aux mêmes heures, par exemple.
    Quand je suis en France, je trouve les femmes plutôt habillées « correct », pas négligé. Ce la me rappelle le mythe belge de « la petite française » (pimpante). Un soir mon copain immigré italien avait séduit une petite française pimpante. Il a été surpris de savoir qu’elle était « pontonnière » c’est à dire qu’elle menait un pont roulant dans une usine sidérurgique. Quand ma compagne est venue en Belgique, elle a tout de suite trouvé que les femmes n’y ont « pas peur de montrer leurs rondeurs ». Effectivement, elles font sans doute plus de bourrelets parce qu’il faut des graisses pour résister au froid humide (d’où les frites ! et la mayonnaise !). Mais aussi elles sont habillées plus « négligé » par opposition à pimpante, avec un tee shirt moulant sur les bourrelets, un pantalon de training un peu ample, et des baskets…
    Il est évident que nous avons des codes d’habillement différents pour femmes et pour hommes, qui varient avec les nations, les régions, les latitudes, les climats, les classes, les fonctions, les hiérarchies (dont Capitale/Province). On peut même adopter les signes de folklore du pays.
    (Peut-être les femmes sont plus à remarquer ce qui est « dans la note » et ce qui « dénote », soit parce que ‘too much’, soit parce que trop différent. Les punks, les zazous… ).
    La nudité est par exemple recommandée pour une femme, mais partiellement (une épaule nue, un plongeant, un bas du dos, un haut de genou…) et pas de trop. Il y a quelques décennies, c’eut été indécent, il ne fallait montrer que les jambes. Les codes sont définis selon un regard masculin, mais surveillés par les femmes (paradoxe).

    D’autre part nous avons un sentiment de « nation » qui nous permet de fixer un « nous »/les autres. Et ce sentiment, il faut l’apprendre, le construire, le maintenir. C’est animal : les animaux doivent reconnaitre leur bande d’appartenance ! (même s’ils peuvent partir pour pratiquer l’exogamie et certains l’exo-andrie ) et s’intégrer progressivement dans la bande d’un peu plus loin.
    Tout candidat à la présidence doit se référer d’une façon ou d’une autre à ce nous. Il doit le mobiliser. Certains le font par la haine, d’autres par la grandeur (perdue ou…), d’autres par le progressisme… « parce que vous le valez bien ! » (Macron 2017).
    Donc un visage de noir, d’asiatique, c’est un « les autres ». Et un costume exotique, surtout religieux, encore plus (les « krishnas » disait-on devant tout moine de par-là). On peut les regarder, mais « à part » (comme dans les cirques et les zoos humains). y compris les noirs, qui ne peuvent faire l’acteur dans un film…
    Donc il n’y a rien à reprocher à un barbu ou une femme voilée. Mais sont-ils « parmi nous comme nous » ? Veulent-ils se montrer « barbares » et extérieurs, ou non ? En fait la question n’est pas à répondre par eux ! Ils ont le droit d’assumer ce qu’ils sont !. Mais la question est dans notre regard et dans notre lecture de nos codes vestimentaires. Cornettes et soutanes font partie de nos codes. Alors pourquoi « braire comme un âne » ? Parce que l’âne est un étranger pour nous ? Ou parce que ce cliché est répertorié dans nos figures de mépris !

    1
    1. Avatar de blob
      blob

      Quelle idyllique vision de l’altérité ! (mais conçoit-on la rose sans les piquants, la mer sans l’amer). Rien n’est donc à penser au sujet de « l’hostis »?

      Une piste, parce que son auteur est apprécié ici : Lévi-Strauss, Race et culture (et culture, pour ne pas confondre avec l’opuscule UNESCO) , article publié dans ???? PJ saura où….

  13. Avatar de ilicitano
    ilicitano

    https://www.youtube.com/watch?v=pSBBz1v2V4M

    Johnny Hallyday – Le regard des autres

  14. Avatar de Jacques Racine
    Jacques Racine

    Il doit bien y avoir encore des conservateurs, les mêmes que chez nous, qui considèrent qu’être un peu bronzé fait de vous un paysan, comme le bourgeois parisien peut mépriser les provinciaux !

    1
  15. Avatar de Jacques Racine
    Jacques Racine

    Les écoles

    Dans le Bouddhisme tibétain, quatre traditions religieuses sont officiellement reconnues par le Dalaï Lama. Elles possèdent chacune un représentant officiel au sein du gouvernement tibétain en exil.

    Le courant Nyingmapa ou les bonnets rouges, est la plus ancienne des cinq traditions. Basée d’abord dans le Tibet méridional, elle s’est étendue au Tibet oriental. Cette branche du bouddhisme est la plus tournée vers le tantrisme. Ces premiers adeptes étaient des exorcistes ou des magiciens et ce penchant pour l’ésotérisme ainsi que le côté « magique » est encore vu avec suspicion par les autres courants. La transmission directe de l’enseignement se fait par des textes, les termas alors que pour les autres courants elle se fait simplement de maître à disciple. Cette branche du bouddhisme tibétain est également présente en Inde, au Népal, au Boutan, en Belgique, en Grèce, en France et aux Etats-Unis.
    Une autre grande école est celle des Kagyu, « l’école de la transmission orale » (les bonnets noirs) fondée au XIème siècle. Le premier maître de cette école fut Marpa. Elle s’appuie également sur la doctrine tantrique. Cette école est surnommé l’école des bonnets blancs.
    L’école Sagya, (les bonnets blancs) qui signifie la « terre blanche » tire son nom des murs blancs-gris de son monastère le plus important, le monastère Sagya. Cette branche porte le surnom original de « l’école des rayures » car les clôtures sont peintes de rayures rouge, blanches et noir, ce qui représente respectivement le Bouddha sage, la déesse de la clémence et la Bouddha à la main de diamants.
    La tradition Gelugpa, encore appelée l’école des Bonnets jaunes, est la dernière des écoles du bouddhisme tibétain fondée au XVème siècle. Le dalaï-lama en est d’ailleurs issu. L’autorité spirituelle sur l’école est officiellement assurée par un Ganden Tripa, soit « détenteur du trône de Ganden », qui fut le premier monastère gelug. Tsongkhapa (1357-1419), fonda la tradition gelugpa à partir des traditions de l’époque. Elle vise à subordonner les pratiques tantriques à la formation textuelle de base (sutras et philosophie), et prôner un célibat strict, à savoir le monachisme. Le nom de gelug est généralement interprété comme « vertueux ».

    https://www.tibet-roads.fr/infos/bouddhisme-tibetain/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta