Mes dix Gabin préférés (d’abord de 10 à 6)

#10 – Razzia sur la chnouf

#9 – Le Président

#8 – La belle équipe

#7 – Les vieux de la vieille

#6 – Pépé-le-Moko

Partager :

9 réponses à “Mes dix Gabin préférés (d’abord de 10 à 6)

  1. Avatar de arkao

    Comme quoi se retrouver coincé à la maison n’a pas que des désavantages 😉

    1. Avatar de Paul Jorion

      Il faut détendre un peu l’atmosphère… tant que c’est possible ! 😉

  2. Avatar de Lonylp

    Les grands comédiens ne prennent jamais une ride et Gabin était le plus grand à 30 ans comme à 70 ans. Un seigneur, une légende.

  3. Avatar de Hervey

    La dégaine de Gabin avec son fusil à tirer les « canards » dans l’encadrement de la porte de sa caverne est vraiment extra.
    Il y a comme ça des images qui sont de véritables opéras, puis le son qui accompagne l’image vient plier l’affaire.
    J’imagine que la présence de Pierre Fresnay au côté de Jean Gabin a du faire monter d’un cran la compète et le plaisir du jeu.

    Cette sélection ciné met à distance notre actualité.
    Une dizaine d’histoires bonifiées par l’art cinématographique.
    Une thérapie, pour alléger le fardeau de l’actualité.
    L’art sauve tout.

    1. Avatar de juannessy

      Il sauve au moins les artistes !

  4. Avatar de Jean-Luc Mercier

    Lorsque j’étais jeune (j’ai maintenant 66 ans), il y avait un salon de barbier dans le petit centre commercial près de chez moi dont la raison sociale m’intriguait : Pépé le Moko. J’ai sans doute alors supposé qu’il s’agissait du surnom du proprio.

    Un jour, je verrai peut-être ce film dont on dit qu’il a inspiré le Casablanca de Michael Curtiz.

  5. Avatar de Didier Rombosch

    “Le dimanche vivement …”

    Ce qui a de chouette avec le cinéma c’est qu’on peut envisager une fin alternative au destin : l’originale tournée par Duvivier a été remplacée par une plus optimiste … “et le bonheur nous saoule pour pas cher”.

    “Pour moi le cinéma c’est la vie et vice-versa” disait Sergio Leone 😉

  6. Avatar de Charles

    Pas si loin le temps où à 56 ans on était un vieux de la vieille !

    ça laisse songeur…

Répondre à juannessy Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. @ gaston La guerre : les artistes n’y sont pour rien. Probablement. Et pourtant… Sun Tzu dit, dans «l’Art de…

  2. « Pecker et Trump « ont parlé de l’île privée d’Epstein, où la rumeur disait qu’il amenait des hommes puissants pour avoir…

  3. Gérald qui a su rester ministre Après avoir avoué, quand-même, Pousser des dossiers de deux citoyennes En échange de leur…

  4. Neom fera une morgue très performante pour les morts climatiques de la région. Cynisme pour cynisme, je ne me gêne…

  5. Koehler et dupont-moretti vous avez désormais une autre place à occuper, un autre rôle à jouer parmi nous… On me…

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx La survie de l'espèce pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta