Certains matins sont à la fois déprimants et enrichissants, par DD

Hier ce fut un premier mai de lutte et d’espoir, ce lundi 2 mai, par habitude c’est France Inter qui accompagne mon petit déjeuner et le goût de la lutte se renforce. 

L’invité qui délivre messages et leçons du haut de sa supposée compétence est M. Philippe Aghion. Economiste, professeur à l’université d’Harvard et à l’Ecole d’économie de Paris,  professeur au Collège de France, il est un co-auteur de «Le pouvoir de la destruction créatrice » (Odile Jacob). Il a été membre du Conseil d’analyse économique (CAE) et a fait partie de la Commission pour la libération de la croissance française, dite Commission Attali, dont le rapport a été rendu le 23 janvier 2008 au président Nicolas Sarkozy. Il était l’un des conseillers en économie de François Hollande. Lors de l’élection présidentielle française de 2012, il signe l’appel des économistes en soutien du candidat François Hollande en raison de « la pertinence des options [proposées], en particulier pour ce qui concerne la reprise de la croissance et de l’emploi ». Lors de celle de 2017, il apporte son soutien à Emmanuel Macron.

Cet éminent expert, ce savant qui sait, cette éminence de la logorrhée économiste, dévoile le cœur de son projet politique « Rassurer les marchés ! ». Pourquoi ? Pour pouvoir continuer à emprunter !  Pourquoi ? Pour financer la croissance ! Pour en faire quoi, on ne le saura pas. 

M. Aghion est un économiste, il prétend ne rien dire d’une vision politique. Sinon que l’économique prime et dirige et impose ses lois. La loi du moment « Réduire les dépenses récurrentes » (leur utilité publique n’est pas questionnée), « Réduire es dépenses récurrents » donc. Comment ? M. le professeur évoque deux pointq

.réformer et dégraisser l’Etat (M. Aghion affirme que beaucoup de fonctionnaires ne travaillent pas 35h./semaine)

.réformer le système « Education Nationale »

Mais, pour « Rassurer les marchés » il y a une exigence à plus court terme : réformer les retraites en allongeant la durée des cotisations et amplifier la réforme Touraine de 2014

Autre urgence : la guerre d’Ukraine provoque une crise économique, alimente l’inflation, entraîne la hausse des taux d’intérêts, que faire ? L’économiste répond aussi à cette question de géopolitique (L’Economie sait tout !) : Armer toujours plus et mieux l’Ukraine ! (Ne serait-ce pas là la fameuse doctrine « Nos sommes prêts à lutter jusqu’à la mort du dernier Ukrainien ? »

Certains matins sont, en fait, roboratifs : le discours économique c’est d’abord une idéologie politique.

Partager :

60 réflexions sur « Certains matins sont à la fois déprimants et enrichissants, par DD »

  1. Bonjour,
    Merci de mettre les mots sur ce que je sens confusément. Ces hommes instruits, membres de grandes instances, experts adoubés et invités à nous exposer leurs points de vue, que l’on pense donné en toute objectivité, est en fait le fruit d’une idéologie.
    Et là on est un peu plus « déprimé ». Heureusement que l’on ne met pas tous ses œufs dans le même panier. 🙂

  2. Coucou, oui il est temps que l’economie, l’ecologie, passent a l’arriere plan des propagandistes pour laisser la place au droit au bonheur ou comme disait feu le maire de la rochelle mr crepeau.
    les dogmatiques me saoulent avec leur vision qui s’approche de plus en plus sinon des extremes mais de l’intolerance.
    Bonne journee

    Stephane

    1
  3. On sait ce qu‘il nous reste à faire : faire mordre la poussière à la macronie et autres perfides Aghion de la Hollandie en allant voter aux législatives, de préférence pour un candidat d’union de la gauche, si, si, c‘est en train se se mettre en place, sus aux ronchons !

    18
    1. Allez je vais la voter avec vous cette union, juste pour rigoler un grand coup quand Mélenchon sortira le 49.3 et que vos soupeurs resteront accrochés à leur fauteuil incapables de voter une censure 🙂

      3
      1. sous quelle légitimité Mélenchon pourrait il sortir le 49.3 puisqu’il ne sera pas premier ministre ? A mon que je n’aie raté quelque chose !

        2
            1. Ça risque d’être marrant s’il y a trois blocs minoritaires la soit disant stabilité de la Vème risque d’en prendre un coup 🙂 Mais ayons confiance en Macron pour se trouver une majorité de soupeurs qui voterons le doigt sur la couture du pantalon sous peine de ne pas toucher l’intégralité de leur 5 ans en cas de dissolution… Surtout chez les partis en banqueroute ou ils pourront se draper dans « la sauvegarde du parti » et la stabilité du pays pour justifier leur trahison.

              2
              1. J’ai du mal à imaginer que EM va pouvoir remotiver son armée de playmobils…

                Mais bon, qu’est ce qu’on ferait pas pour avoir des sous vêtements gratos…

                1
                1. Il parait que si les Députés sont bien payés, c’est pour éviter la corruption !
                  « Pour lutter contre les tentations et la corruption, le socialiste Julien Dray a proposé d’augmenter les indemnités des parlementaires. Un sujet éminemment polémique. »
                  https://www.ouest-france.fr/societe/indemnites-les-deputes-sont-ils-trop-ou-pas-assez-payes-4848323
                  Mais c’est vrai que EM est allé chercher des députés de la « société civile » qui comme chacun sait font des sacrifices pour se contenter d’une indemnité de Député.
                  « Je vais moins souvent au restaurant, je mange pas mal de pâtes, j’ai ressorti des vêtements de la cave et je vais devoir déménager. » Les propos tenus anonymement dans L’Opinion d’une députée LREM qui déplore une baisse substantielle de ses revenus (passés de 8.000 à 5.000 euros).
                  https://www.bfmtv.com/economie/economie-social/a-5000-euros-par-mois-les-deputes-francais-sont-loin-d-etre-les-mieux-payes-d-europe_AV-201701060123.html
                  « C’est important d’augmenter le salaire des députés pour attirer des gens compétents, qu’ils soient indépendants et qu’ils n’aient pas besoin de faire d’autres métiers pour avoir un revenu correct. Et puis, les dangers de la corruption sont forcément moins grands si les salaires sont élevés. »
                  Tout est dans la notion de « revenu correct » bien sûr. On notera aussi que c’est pour éviter de faire un autre métier. En 2014, 339 députés sur 577 étaient des cumulards, une belle exception française. C’est même presque un sport national le cumul, avec des champions comme Michel Delebarre (paix à son âme) qui réussit à cumuler jusqu’à 26 mandats. Notons au passage que c’était un Socialiste, comme quoi…
                  https://www.francetvinfo.fr/politique/cumul-des-mandats/l-elu-le-plus-cumulard-de-france-totalise-26-mandats-et-fonctions_408189.html
                  Je n’ai donc pas d’inquiétude sur le recrutement de candidats à la députation, même pour des premiers de cordée de la macronie.

                  1. Oui, c’est le même discours avec la fiscalité des milliardaires : c’est pas pour les favoriser, juste éviter qu’ils s’en aillent…

                    Et vas y , comme le maïs aux poules.

                    1
  4. https://www.pauljorion.com/blog/2022/04/25/prochaine-etape-naturellement-les-legislatives-par-alexis-toulet/#comment-901304

    Si la bonne économie ( celle qui répond à l’étymologie grecque) c’est l’économie politique , elle n’est pas faite pour rassurer à tout prix  » le marché » ( en fait pour nous ça veut dire une quinzaine des états de l’UE si on veut que la BCE fournisse les armes communes pour ne pas se faire manger dans le combat mondial ) , mais il faudra bien qu’elle sache compter , parier , avoir une stature plus que nationale pour être « une politique .

    Quoi que racontent Aghyon et DD , leurs idéologies et leurs déprimes .

    Duel USA-Chine , Atlantisme , Europe , Dette , Défense , fiscalité liés .

    Par contre , en tant que pays certes très endetté mais encore riche , il nous reste des latitudes sur la fiscalité et la nature des priorités accompagnées par l’Etat , les deux étant susceptibles de dégonfler les troupes RN et le ventre mou des abstentionnistes .

    Dans les discussions en cours à gauche ( très bonne chose qui aurait pu et du s’entamer dès 2017 ) , on n’en lira la pertinence ( au delà de l’ardeur mise à se garantir plus ou moins de circonscriptions pour obtenir une majorité ou une composante incontournable de la future assemblée), que lorsqu’on sera en état de lire , certes les choix prioritaires et leurs timing , mais aussi si la crédibilité des réponses apportées à ma première ligne est au rendez vous . Ça vaut la peine de prendre encore les quelques jours nécessaires ,après avoir gaspillé 5 ans .

    Dans un contexte où les nouvelles qui agitent les continents se bousculent et s’enflent sans nous demander forcément notre avis ni celui des économistes ou chroniqueurs .

    5
  5. Si cela peut vous consoler, nous avons aussi un chroniqueur économique en Belgique, qui vient chaque matin interrompre… la musique classique. Ce matin, il fut spécialement tendancieux et perfide sur « les discours du 1er mai et leur impact sur l’économie » :
    « Le premier mai qui tombe un dimanche, ce n’est pas le jour idéal pour battre le pavé et scander (sic) les slogans préparés (sic) par La Centrale syndicale (sic ;en Belgique, on n’en est pas au syndicat unique ! il y en a trois…) . Et d’ailleurs, sauf distraction (sic) de ma part, en Belgique la seule mesure qui a été retenue par les médias est celle du Parti Socialiste de taxe sur les riches (sic : c’est d’abord une revendication pas récente du Parti du Travail de Belgique PTB qui s’appelle Taxe du millionnaire, qui est reprise par deux autres partis cette année). Mais cette taxe, elle existe déjà (sic : revendication idiote ?) via la taxe sur les comptes titres, par la pression fiscale sur le patrimoine des plus riches (sic : le taux est le même pour tous) via le précompte mobilier qui est passé, je vous le rappelle, de 15% à 30 % en à peine quelques années ; sans oublier la TOB sur les opérations de bourse et toutes une série de réglementations qui ont mis à mal pas mal de niches fiscales (sic : les riches se mettent à pleurer). Alors je ne dis pas qu’il n’y a plus rien à faire, mais beaucoup a déjà été fait. Et puis en Belgique, les « épaules les plus larges » contribuent déjà à l’effort collectif : les 10 % les plus riches contribuent à un peu plus de 50 % des recettes fiscales. (sic : il plaide pour détaxer les riches ? et ne considère que la fiscalité directe, pas la TVA !) Cette taxe des millionnaires, c’est le rôle du 1er mai, il faut galvaniser les troupes… (sic : à oublier le lendemain). Et une sortie de crise revient souvent à dresser une partie de la population contre l’autre (sic). Et j’écoutais un économiste très réputé qui expliquait que 16 % des retraités sont des fonctionnaires et prennent 33 % des retraites et il trouvait cela très anti-social. Bien sûr, c’est pas l’idéal de dresser les fonctionnaires contre les indépendants et vice-versa, et une sortie de crise est plus dure pour les uns que pour les autres (sic: pleurons encore un peu plus avec les indépendants contre les fonctionnaires). » Et je résume la suite : Il faut se méfier des solutions simplistes. Et pour le pouvoir d’achat, vu que le logement prend 40 % des revenus des plus pauvres, la solution est de construire davantage de logements, aussi en hauteur, bien évidemment sans défigurer les villes. (…) Regardez la situation de ces pays d’Afrique qui stagnent : « donc oui pour une fiscalité plus juste mais aussi oui pour une meilleure gestion de nos finances publiques… Mais cela c’est de la nuance et cela passe mal sur les réseaux sociaux ».
    Et cela fait plus de 20 ans que ce gars-là nous pourrit notre lever chaque matin !

    3
    1. Quand j’étais jeune, c’était l’horoscope qu’on avait tous les matins avant qu’il ne soit délogé par les cours de la bourse. …
      Maintenant, je n’allume plus la radio. Je préfère écouter les oiseaux du matin ou la pluie qui fait des claquettes ! 😊

      7
    2. Suite à Chabian

      Ce cuistre s’appelle Amid Faljaoui, il dirige les magazines belges Le Vif-L’Express et Trends-Tendances, ainsi que tout le reste de la partie francophone du premier groupe de presse belge, Roularta.
      Il est un propagandiste zélé à peine discret d’un libéralisme effréné, à la voix certes mielleuse et modérée, c’est son truc. La radio de service public belche le présente comme un « chroniqueur » économique, alors qu’il est un acteur engagé dans le business, autrement dit qu’il a de gros conflits d’intérêt, dirigeant notamment un magazine proche des milieux d’affaires. La Rtbf n’a rien d’autre à proposer à son public, c’est un scandale. Je me souviens de ses débuts, où il était très prudent et très chèvre-choutiste.

      Je n’écoute jamais la radio avant 9 heures (je dors!) et ces derniers temps suite à la sollicitation d’une amie, j’ai entendu ce bonhomme: il a perdu toute mesure. La lute des classes existe, et c’est sa classe qui a gagné (Warren Buffett). Ce dernier billet était consacré à je ne sais quelle nouvelle mesure fiscale censée rendre plus difficile « l’esprit d’entreprise », la capitale de la Belgique s’appelant Caracas, c’est bien connu. Dans son argumentaire en faveur de « l’esprit d’entreprise », il parlait surtout de la difficulté de revendre des actions, activité notoirement caractéristique de l’entreprise qui gagne, innove et sert la prospérité générale.

      Allez voir cet article à sa gloire dans « Maroc diplomatique – L’information qui défie le temps » : https://maroc-diplomatique.net/amid-faljaoui-de-meknes-sommet-de-pyramide-medias-bruxellois/, ce n’est pas trop mal non plus.

      Que ce type raconte ce qu’il aime entendre, c’est une chose. Que les radios de service public lui ouvrent une tribune, plus ou moins la seule en économie, c’est un comble. À ma connaissance, personne ne moufte au plat pays.

      3
  6. L’inflation, qui a commencé bien avant la guerre en Ukraine, n’est pas du tout due à la politique suicidaire de la BCE depuis 2008, quantitative easing et taux negatifs…

    On nous prend vraiment pour des c…

    Rassurer les marchés… lol… Payer le tribut et donner ses gosses à manger à l’ogre étasunien, oui! Les contes sont plus précis que cet « économiste ».
    Les USA tiennent Blackrock par les c… qui eux-mêmes tiennent la France par les c… Oui je sais ca fait beaucoup de c… Si demain ils décident de revendre la dette française, le pays est foutu.
    Du coup, est ce que Macron vend le pays à la découpe ou bien plutôt les USA ne lui laissent pas le choix, le pistolet blackrock étant fort opportunément braqué sur sa tempe?
    La Chine, si elle exerce également un chantage financier sur les USA (avec le bitcoin) est moins rude avec ses alliés.
    L’économie dans le village global, ce n’est plus que la guerre poursuivie par d’autres moyens.
    Ca fait bien longtemps que les USA (et donc les marchés), ne sont plus nos alliés (et je dis « nos » mais tout est fait pour dissoudre et affaiblir ce « nos »), sans parler de leurs valeurs, qui n’ont jamais été les nôtres, et qui ne sont pas plus proches de nous que celles de n’importe quel pays non aligné (bizarrement toujours jugé illibéral/ anti-moderne).

    4
    1. A relativiser cependant, comme l’a dit Mélenchon lors d’une interview la France n’est pas la Grèce on a 5 banques systémiques et on doit suffisamment pour que si on fait faille ce sont eux qui ont le plus gros problème, la 5ème économie mondiale est tout simplement too big to fail… La dissuasion ça marche aussi en économie.

      2
  7. J’ai particulièrement apprécié le lien «évident » entre innovation, croissance et enrichissement sociétal. Cela semble confirmer qu’en médecine il ne faut pas utiliser des molécules ayant déjà fait leur preuves sur le terrain car pas assez rentables. il y a certes un travail de terrain à réaliser pour affiner de nouveaux modes d’amploi mais on peut utiliser des milliers de médecins compétents.
    Il faut donc tout réinventer et vendre très chère et sans aucune expérience de long terme.
    Il faut tout reprendre à zéro et passer par la case dénommée Evidence-Based- Medecine qui oblige à des tests en double aveugle long et sur une très grand nombre d’échantillons que seule l’industrie peut financer et qui passe aujourd’hui pour la seule vérité officielle car irresonsable; avec le silence complice des ordres médecins et pharmaciens.
    J’y reviendrai mais il ne m’apparait pas évident que d’un double aveuglement puisse sortir la moindre lumière même statistiquement et superficiellement correct. On peut même craindre le pire d’une triple observations pas des gens forcément incompétents en médecine, en pharmacologie et en microbiologie : un médecin ne peut pas accepter de soigne et toute ignorance de cause. Ce sera tôt ou tard un des enseignements de cette crise en attendant la prochaine. Aujourd’hui la mortalité infantile augmente en France aussi. (Le Monde de ce jour – Le Monde
    Je suggère de mettre dans toutes les crèches et les écoles primaires de système de désinfection de l’air ambiant. Comme M. Didier Pittet et M. Raoult j’ai été contaminé par mes petits enfants qui sont eux et leurs amis régulièrement contaminés dans les écoles respectives : cet appel est très sérieux !

    1
  8. Les deux serviteurs de la matinale de France Inter sont effectivement des serviteurs, car il serait vraiment très étonnant qu’ils invitent de leur propre chef, M. Philippe Aghion. Economiste, professeur à l’université d’Harvard et à l’Ecole d’économie de Paris.
    Est-il le personnage le plus important à inviter, dans la matinale de France Inter, au lendemain des défilés du 1er Mai ? Liberté d’expression quand tu nous tiens tu ne nous lâches plus !

    2
  9. Philippe Aghion est pris au piège de son maitre « le marché » tout comme Poutine qui a opté pour la passage en force.
    Le marché a besoin de la croissance pour exister comme la force a besoin de la guerre parvenir à ses fins.
    Mais mais mais, problèmes !
    Vu l’état de pollution de la planète la croissance souhaitée par Philippe Aghion va aggraver les conditions de vies sur terre (comme on dit) et créer très vite encore plus de problèmes.
    Pareillement l’usage de la force comme solution oblige à une surenchère mortifère débouchant encore plus vite sur l’apocalypse.

    Quant à la conjugaison des deux « méthodes » … elle est définitive. C’est incontestable.

    1. Vous aurez remarqué mon cher Luigi que l’évolution des indices boursiers suit exactement la courbe que Paul avait prévu. 😊
      A déterminisme quand tu nous tiens !

  10. Mais pourquoi donc continuer à inviter des experts économistes qui ont conseillé les Sarkosy, Hollande et Macron, eux qui ont fait des choix catastrophiques par exemple sur la désindustrialisation du pays , la diminution des lits d’hôpitaux, la politique de l’offre etc et dans bien d’autres domaines, des choix dont les conséquences sont payées par les plus précaires qui votent malheureusement de plus en plus à l’extrême droite, on est vraiment maso !
    Thomas Piketty intervient une seule fois par semaine sur France-Inter, Dominique Seux, lui , tous les jours et dans beaucoup d’autres médias.
    Cherchez l’erreur.

    6
    1. « Mais pourquoi continuer à inviter des économistes. … »
      Fut un temps où l’on parlait de la pensée unique. Il me semble que pour l’heure, rien n’est venu la remplacer.
      Sinon, pour une pensée plus discordante, allez plutôt du côté de Mediapart. Il n’y a guère plus que par là où les cloches sonnent différemment.

  11. En économie il y a un terme pour une personne ayant perdu tout contact avec la réalité, c’est « Prix Nobel d’Économie ». En psychiatrie, il y aussi un terme, qui est lui, plutôt péjoratif.

    16
  12. No comment, et merci de rappeler que ce genre d’économiste existe toujours, et à pignon sur rue….d’une certaine manière, ca motive dans l’autre sens…!…

    1. « Ce genre d’économiste existe toujours »….
      C’est qu’on les produit en série …et qu’on nous les inflige dans le poste en supplément.
      Une charte des médias devrait proscrire d’antenne par exemple les platistes, les climatosceptiques et autres marchands de doute et de théories autoproclamées qui n’ont jamais apporté la preuve de leur validité.
      C’est faire perdre du temps au débat public de ne pas discuter autour des faits démontrés.

  13. je crois me souvenir qu’en 2007 ou 2008 il y avait eu une commission Stiglitz-Sen-Fitoussi qui je crois avait rédigé un rapport du même nom . L’objet ? Le PIB !!! Cette chose barbare qui ne veut absolument rien dire à mes yeux puisqu’on compare des chiffres afférents à des pays qui n’ont pas le même niveau de vie .
    D’autres part tant que dans les plans comptables on considèrera le travail comme un coût et non pas comme une production de richesse les économistes ne seront que des charlatans qui obéissent à une idéologie : celle des actionnaires.

    4
  14. Bonsoir à tous,

    Cette contribution de DD me fait souvenir d’une anecdote concernant la crise des subprimes.

    En 2008 (ou 2009) alors qu’elle s’était rendue à la London School of Economics, la Reine Elisabeth II avait posé une simple question à l’auditoire : comment se faisait-il qu’en dépit du nombre d’économistes et de brillants esprits financiers que comptait la City, personne n’ait vu venir cette crise en Grande Bretagne ?!

    La Reine Elisabeth était repartie de la London School Economics sans réponse à sa question !… Il faut croire qu’il n’y avait donc pas de « Paul Jorion » britanique dans l’auditoire à l’époque… Ni même un connaisseur des textes de Paul Jorion qui aurait pu lui dire que si, quelques économistes avaient vu venir la crise de 2007 mais n’avaient pas été entendus/écoutés, faute d’être à contre-courant de la pensé économique dominante sur le plan académique et politique.

    J’ai toujours trouvé cette anecdote très révélatrice du problème de fond auquel fait face en occident l’économie – en tant que science – depuis (grosso modo) la chute du mur de Berlin : toutes les approches alternatives à celle du « libre marché » (comme solution aux problèmes d’ordre socio-économique) sont progressivement exclues/évacuées du champ académique, politique et médiatique afin d’empêcher une vision différente de la vision dominante.

    Et d’une certaine façon, je trouve que la contribution de DD va exactement dans le même sens : en voulant rassurer (coûte que coûte… et quoi qu’il nous en coûte) les marchés financiers, Phillipe Aghion n’offre aucune alternative à la pensée économique dominante du moment.

    1
    1. Le 2 mai, c’est aussi l’anniversaire de l’Interdiction des syndicats ouvriers par les nazis, trois mois seulement après le succès électoral du parti d’extrême-droite « national-socialiste », en 1933. Avec les S.A., les maisons des syndicats sont envahies, les dirigeants syndicaux molestés et arrêtés pour être envoyés ensuite dans les premiers « camps de concentration » !
      (Comment éviter cela en 2027 ?)

      2
    2. Sur l’incendie du 2 mai 2014 à Odessa :
      « Les autorités de la ville portuaire ukrainienne d’Odessa ont imposé (en 2022 !) un couvre-feu de 24 heures du 1er au 3 mai pour empêcher les manifestations commémorant l’incendie vivant le 2 mai 2014 de 48 personnes qui avaient rejeté le coup d’État à Kiev plus tôt cette année-là. »
      En fait chaque année la commémoration par les familles et par les opposants au régime en place à Kiev est attaqué par des contre-manifestants. Et l’incendie est la suite d’échauffourées entre partisans et opposants à ce nouveau régime.
      Et… « Huit jours après le massacre d’Odessa, les résistants au coup d’État dans les provinces extrême-orientales de Donetsk et de Lougansk, frontalières de la Russie, ont voté lors d’un référendum pour devenir indépendants de l’Ukraine. »
      (Warning : il s’agit d’une publication anti-Kiev… mais l’événement mérite d’être connu, malgré des récits très divergents)
      https://consortiumnews.com/2022/04/30/curfew-for-anniversary-of-odessa-massacre-that-sparked-rebellion/

      2
      1. Ca te travaille cette histoire d’Odessa du 2 mai 2014 n’est ce pas Chabian ? Tu y reviens même en pleine guerre qui fait actuellement, maintenant, en 2022 des dizaines de milliers de morts femmes, enfants, nourrissons, vieillards, handicapés et autres valides compris.

        Mais pour quelle raison si jamais tu le sais en fait ? Outre que les morts dans ce genre de circonstances sont toujours de trop et ignobles.

        Pas bien compris ton allusion avec le 2 mai 1933 en Allemagne au demeurant. Une info en passant pour nous gratifier de ta haute mémoire journalière du 2 mai à travers les siècles et les pays ?

        Alors je t’ai trouvé ça, ça devrait t’intéresser :

        https://www.herodote.net/almanach-jour-0502.php#:~:text=Le%202%20mai%201808%2C%20les,ulc%C3%A8re%20%C2%BB%20jamais%20gu%C3%A9ri

        3
        1. On se calme et alors on comprend mes motivations, déjà dites :
          Le rappel de l’anéantissement des syndicats allemands par les bandes violentes du parti nazi, 3 mois seulement après leur victoire électorale en 1933, est fait chaque année par les organisations de travailleurs. Et je pense que le rappel est spécialement utile en France en 2022 : j’avais déjà écrit que le risque principal d’un vote MLP est de libérer des bandes violentes, et on m’a répondu qu’elles sont déjà « à l’oeuvre ».

          Le rappel de l’affaire d’Odessa que je ne connaissais pas me parait instructif pour comprendre que l’Ukraine est en  » ???  » (effervescence politique, déchirement social ?…) depuis 2014. Pourquoi ? Parce que les premières décisions du « régime euromaidan » et sans doute son avènement même n’ont pas été accueillies partout avec ferveur nationale. Il y a eu (apparemment !) une opposition « démocrate de gauche » et une opposition russophone. Et il y a eu usage d’armes et absence d’intervention de police contre des bandes violentes.
          Cela me parait un élément instructif pour comprendre un peu mieux ce que vit la population ukrainienne.
          (Je signale qu’il n’y a rien dans ce qui est ci-dessus de « pro-poutinien » et que je suis pour l’unité du territoire ukrainien et de sa population. Et que cette guerre est odieuse. ) J’ai écrit précédemment que je cherchais à comprendre les rapports de force externes et internes.
          Pourquoi, pendant les guerres, il faudrait s’en tenir seulement à la « bonne propagande » ? Notamment en tant qu’étranger au pays concerné ?
          Je travaille sur la guerre du Vercors : et il est patent pour les historiens que les récits de guerre et surtout les « querelles de mémoires » (maquisards, militaires, gaullistes, communistes, paysans favorables et paysans attentistes…) ont longtemps occulté les faits. On s’appuie aujourd’hui sur des travaux d’historiens allemands et anglais dans leurs archives nationales pour rectifier la vision des personnes concernées….

          1
          1. Tu as raison, comme pour le Vercors, on cherchera la réalité des faits sur Odessa 2014 dans … 80 ans, j’espère moins quand même. Les archives russes seront certainement intéressantes, très. Comme sur le massacre de Katyn attribué aux nazis durant la guerre par la propagande soviétique. Quant à la propagande, quand c’est une vérité autant la propager le plus possible, il y en a donc forcément une plus pertinente et proche du réel qu’une autre sur des faits.

            1. Je veux signaler ici le lien que m’a transmis Ruiz :
              https://www.cairn.info/revue-herodote-2008-2-page-69.htm
              Ce texte de 2008 est d’une lecture essentielle et très instructive tant sur l’Ukraine entre 1998 et 2006, que sur le mécanisme des révolutions oranges avant et après. C’est la combinaison d’un mouvement comploteur très organisé avec le soutien d’une diaspora de l’Est insérée dans le pouvoir aux USA, et d’une poussée de libération nationale contre une tutelle rétrograde et corrompue dans ces pays. C’est vrai des apparatchiks de l’ex-URSS devenus oligarques mais aussi de protagonistes des sociétés arabes par exemple.
              Le texte est long (32 pages) mais simple à lire et toujours utile.
              J’e cite juste ceci : « Deux ans après la Révolution orange, les discussions à propos de sa signification divisent la société ukrainienne. L’ouest et le centre de l’Ukraine défendent l’idée d’une portée historique de ces événements qui ont été à l’origine d’une naissance politique de la nation ukrainienne. L’Est et le Sud voient dans le triomphe des opposants « orange » la victoire des nationalistes de l’Ouest et craignent la dégradation des relations avec la Russie.  »
              (Une sécession ne surgit en fait que très partiellement et en 2014 dans l’extrême sud-est).

    1. TTTT,
      Si vous promettez de ne le répéter à personne, et que cela reste entre nous, je peux vous confirmer que DD est un hérétique, félon, huguenot, bachibouzouk, bois-sans-soif, vaudois, anacoluthe, albigeois, bia frais, turkomène, et capouan. Mais pas pro-russe : il est pro-carthaginois. Du moins en théorie.
      D’ailleurs, pourquoi cette question ? 🙂

      1. Autre urgence : la guerre d’Ukraine provoque une crise économique, alimente l’inflation, entraîne la hausse des taux d’intérêts, que faire ? L’économiste répond aussi à cette question de géopolitique (L’Economie sait tout !) : Armer toujours plus et mieux l’Ukraine ! (Ne serait-ce pas là la fameuse doctrine « Nos sommes prêts à lutter jusqu’à la mort du dernier Ukrainien ? »

        Armer toujours plus et mieux l’Ukraine !
        Une autre solution ?

  15. Les porte-flingues de la Macronie télévisée et radiodiffusée sont en boucle depuis qu’a commencé la négociation à gauche en vue des prochaines élections législatives.

    Ils sanglotent sur l’Europe, l’Europe, l’Europe… L’Europe de la dégradation environnementale et l’Europe des injustices sociales, oublieux qu’ils sont ces malheureux du résultat du referendum du 29 mai 2005 sur le projet de traité constitutionnel. 30% d’abstentions et plus de 54% de non.

    Oublieux qu’ils sont également du traité de Lisbonne de 2007, bricolé en cachette et selon les connaisseurs en profondeur, qui a permis de faire des bras d’honneur aux citoyens européens.

    S’il fallait classer les priorités, je suggérerais de mettre en avant les informations suivantes :

    –  » Une récente évaluation de l’état de l’eau douce montre qu’une nouvelle limite planétaire a été franchie. C’est la première fois que l’humidité des sols est prise en compte dans ce calcul.  » Reporterre

    – Il y aurait alors neuf limites planétaires à ne pas dépasser, dont sept sont chiffrées par les chercheurs et six sont déjà franchies. Les neuf processus naturels retenus, permettent et régulent ensemble la stabilité de la biosphère. Ce sont le changement climatique, l’érosion de la biodiversité, la perturbation des cycles biogéochimiques de l’azote et du phosphore, les changements d’utilisation des sols, l’acidification des océans, l’utilisation mondiale de l’eau, l’appauvrissement de la couche d’ozone stratosphérique, la pollution chimique et l’augmentation des aérosols dans l’atmosphère. Wikipédia

    On peut s’étonner, ce que nul ne fait, de la présence du mot  » productive  » dans le même sac où les y a fourrés Macron dès le lendemain de sa réélection des mots  » sociale et écologique  ». Sans doute une clé de lecture pour la suite du quinquennat.

    Première illustration : la baisse brutale, toute récente, des aides à l’isolation des bâtiments.

    9
    1. Cazeneuve menace de demissionner du PS decidement les éléphants ont autant de mal avec le trou de souris que les chameaux avec le chas de l aiguille 😆 Rien que pour ça ça valait le coup de faire un peu de tambouille crado.

      2
    2. Et vous croyez que les nationalistes résoudront les problèmes écologiques que vous invoquez ?, Les Bolsonaro, Trump, Poutine, Lepen, Mélenchon..? Le GIEC parle de question MONDIALE ! Un frexit assurera-t-il la France contre le réchauffement climatique ? Vous croyez que le nuage de Tchernobyl s’est miraculeusement arrêté à ses frontières ??? Vos croyances chauvines sont parties du problème.

      1
      1. « Les Bolsonaro, Trump, Poutine, Lepen, Mélenchon.. »
        Mettre Mélenchon dans le même sac que les dirigeants d’extrême droite que vous citez démontre que vous êtes complétement à côté de la plaque.
        Surtout que sur le plan de la problématique écologique, le programme de LFI est de loin le plus cohérent.
        Qu’a donc fait Macron dans ce domaine à part brasser du vent qui ne produit aucune énergie mais qui promet de construire des centrales nucléaires ?

        4
        1. Mélenchon et Le Pen veulent sortir de l’ OTAN et de l’Europe, c’est se vassaliser à Poutine. Ils sont bonnet brun et brun bonnet. Dans national socialisme, il y a socialisme.

          1. Je vois d’un bon œil l’union de la gauche sur le plan social et écologique, reste le hic des positions de Mélenchon en politique étrangère. IL me semble que le risque est diminué, sinon nul du fait que la politique étrangère relève du domaine partagé, et même réservé du président. De plus, même en cas de victoire de la gauche aux législatives, la nomination de Mélenchon n’est pas automatique, bien entendu. C’est toujours le président qui choisit le premier ministre.

            « Quelle serait la voix de la France dans le conflit en Ukraine en cas de cohabitation entre Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon ? A ce propos, l’élu des Bouches-du-Rhône a refusé de se prononcer sur les décisions déjà prises par le président de la République au nom de « l’intérêt de la France ».
            Il a par ailleurs également affirmé qu’il n’y aurait pas de discorde au sein du couple exécutif, s’il venait à s’installer à Matignon. En matière de défense, et sur la guerre en Ukraine notamment, « la France parlera d’une voix », a précisé le député des Bouches-du-Rhône, qui a répété que, « vraisemblablement », il ne serait pas candidat aux élections législatives.
            « Personne en Europe ne peut compter sur la cacophonie des Français à propos d’une guerre, a-t-il affirmé. Donc ceux qui se disent « ah bah, peut-être que ça va être la pagaille chez les Français » perdent leur temps. La France agira, décidera, interviendra. Le président Macron a fait ce qu’il croyait nécessaire de faire et je ne vois pas l’intérêt de le commenter maintenant. »
            .@JLMelenchon sur la future éventuelle cohabitation avec Emmanuel Macron : « Nous nous entendrons parce que c’est l’… https://t.co/b8qisH7d7s
            — franceinter (@France Inter)
            « Quand on est dans une crise comme une guerre, on se serre les coudes », a-t-il fait savoir. « Moi, je ne suis pas favorable à l’escalade. J’ai entendu le président Macron dire aussi à plusieurs reprises qu’il n’était pas favorable à l’escalade. (…) Par conséquent, nous trouverons ce qu’il y a de mieux à faire en matière de désescalade parce que j’ai compris que c’était aussi du président de la République et notre intérêt commun », a-t-il argumenté.« 
            https://www.lemonde.fr/politique/article/2022/05/08/jean-luc-melenchon-est-l-invite-de-l-emission-questions-politiques-suivez-le-direct_6125223_823448.html

            1
      2. Si vous disposez de quelques instants, intéressez-vous aussi à l’uranium russe par exemple et au charivari qu’il occasionne. Car votre tour d’horizon me paraît incomplet.
        Intéressez-vous également à l’épidémie d’obésité qui en ce moment gagne la plupart des pays et notamment la Chine où de nombreux enfants sont atteints.
        Et les sujets à considérer sont innombrables qu’il faut envisager globalement pour en mesurer la complexité. Vous les connaissez aussi bien que moi.
        Peut-être accepterez-vous alors qu’il sera difficile de ne pas s’en prendre notamment au commerce international ce qui n’a rien à voir avec l’amitié entre les peuples et les concertations indispensables pour accoucher d’une gouvernance mondiale et pour venir à bout des difficultés auxquelles l’humanité en quête de sa survie est confrontée.

        1
  16. Ceci me donne l’occasion de répéter une évidence que Poutine va finir par nous démontrer à son corps défendant.
    Pour rappel: notre problème est simple (ce qui ne veut pas dire facile):
    1) l’effondrement physique de la biosphère est dû à notre consommation de ses ressources, transformées en pollutions, que nous appelons aussi « richesse », mesurée par le « PIB ».
    2) L’équation de Kaya simplifiée lie ce PIB aux humains sur cette terre: PIB = N*PIB/N = nombre de consommateurs N * niveau de vie moyen par consommateur PIB/N.
    3) Donc, si nous voulons diminuer l’effondrement physique de la biosphère il n’y a que deux solutions:
    3.1) Diminuer le nombre de consommateurs;
    3.2) Diminuer le niveau de vie moyen;
    Et/ou toute combinaison des deux.
    SIMPLE mais pas facile et TRES peu populaire
    Nos dirigeants mentent, qu’ils soient de gauche ou de droite en faisant croire que la hausse du PIB par l’inflation ou la redistribution (faire payer les riches) correspond à une solution. NON. Les gilets jaunes qui se présenteront avec un coffre de billets de francs lepen ou mélenchon devant une pompe vide seront déçus.

    3
  17. Et pour l’Europe, l’Europe, l’Europe, le Parlement Européen revient avec une formule d’élection du président de la Commission au suffrage indirect « du continent » (et non par élus par pays).
    Tandis que les commentaires portent sur les « fédéralistes » versus « souverainistes », j’y vois moi avec crainte le début d’un régime « présidentiel ». Je m’explique.
    En Belgique, nous votons pour des représentants présentés par leur parti sur des listes séparées. (Nous votons par districts, ce qui assure une représentation territoriale plurielle de députés proches de nous. Ces représentants partisans négocient pour former une coalition majoritaire, laquelle distribue le poste de premier ministre et de ministres. Le poste échoit souvent au candidat proposé par principal parti de la coalition (mais le plus gros parti sortit des urnes peut être dans l’opposition).
    Nos élus de droite poussent à l’adoption de désignation directe du chef, en dehors des listes : cela encourage le vedettariat de l’homme fort, et pas du tout la représentation selon des programmes/promesses électorales. Je désapprouve cette vision de la démocratie selon le principe du mâle Alpha. J’en constate les travers en France.
    Or nous avons ce système représentatif parce que nous sommes un pays complexe où il est essentiel de respecter la pluralité et la représentation des minorités.
    Or en Europe, il serait difficile de constituer de « grands partis » se présentant à toutes les opinions nationales. Nous avons des groupes parlementaires qui se constituent en rassemblant des partis et élus nationaux qui le veulent. (Remarquons que les députés européens sont élus selon des procédures nationales variées).
    Introduire une course « présidentielle » dans la variété européenne, dans le pluralisme européen, c’est améliorer le spectacle pour turfistes, mais c’est perdre la démocratie.

  18. Croissance, décroissance, je suis partisan d’une A-croissance, une autre croissance.
    Plus pour les nécessiteux, moins pour les repus.

    A l’inverse de Philipe Aghion, les conclusions du rapport Meadows, il y a 50 ans et aujourd’hui.

    Sur le site Reporterre.
    Dennis Meadows : « Le déclin de notre civilisation est inévitable » (reporterre.net)
    L’Obs a publié également un point actualisé :
    « Le système actuel va disparaitre ».
    Dennis Meadows : « Le système actuel va disparaître » (nouvelobs.com)
    Constats et pistes de solutions.
    Une « croissance soutenable » est devenue une illusion.
    Aujourd’hui le monde suit un chemin très semblable à celui tracé dans notre scénario de référence.
    Sans changement politique il y aura un effondrement.
    Plutôt que « décroissance », il faut privilégier « la résilience »

    En conclusion
    La « soutenabilité », elle, ne peut pas être poursuivie à des échelles différentes. Vous ne pouvez pas rendre votre vie « soutenable » si le reste du monde ne l’est pas. Mais vous pouvez toujours rendre votre vie plus résiliente dans un monde brutal. Et au bout du compte, multiplier les centres de résilience accroîtra la résilience globale. Ça vaut le coup.
    Les gens me demandent : comment ne devenez-vous pas fou, avec ce sur quoi vous avez en vain attiré l’attention ? Je réponds qu’on ne peut pas être responsable de toute la planète. Mais que peut-on faire ? A chaque instant, nous sommes face à des choix. Certaines options vont améliorer la situation, d’autres l’empirer. A nous de choisir les bonnes. Est-ce que cela résoudra le problème ? Probablement pas. Mais ce n’est pas non plus exclu. Ce qui est sûr, c’est que les mauvais choix ne le résoudront pas.

    3
  19. Je reposte ma contribution, elle a du se perdre lors de la maintenance du site peut-être.

    Croissance, décroissance, je suis partisan d’une A-croissance, une autre croissance.

    Plus pour les nécessiteux, moins pour les repus.

    A l’inverse de Philipe Aghion, les conclusions du rapport Meadows, il y a 50 ans et aujourd’hui.

    Sur le site Reporterre.
    Dennis Meadows : « Le déclin de notre civilisation est inévitable » (reporterre.net)

    L’Obs a publié également un point actualisé : « Le système actuel va disparaitre ».

    Dennis Meadows : « Le système actuel va disparaître » (nouvelobs.com)

    « Constats et pistes de solutions. Une « croissance soutenable » est devenue une illusion. Aujourd’hui le monde suit un chemin très semblable à celui tracé dans notre scénario de référence. Sans changement politique il y aura un effondrement. Plutôt que « décroissance », il faut privilégier « la résilience » En conclusion La « soutenabilité », elle, ne peut pas être poursuivie à des échelles différentes. Vous ne pouvez pas rendre votre vie « soutenable » si le reste du monde ne l’est pas. Mais vous pouvez toujours rendre votre vie plus résiliente dans un monde brutal. Et au bout du compte, multiplier les centres de résilience accroîtra la résilience globale. Ça vaut le coup. Les gens me demandent : comment ne devenez-vous pas fou, avec ce sur quoi vous avez en vain attiré l’attention ? Je réponds qu’on ne peut pas être responsable de toute la planète. Mais que peut-on faire ? A chaque instant, nous sommes face à des choix. Certaines options vont améliorer la situation, d’autres l’empirer. A nous de choisir les bonnes. Est-ce que cela résoudra le problème ? Probablement pas. Mais ce n’est pas non plus exclu. Ce qui est sûr, c’est que les mauvais choix ne le résoudront pas. »

    2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.