8 réflexions sur « La guerre chez les animaux »

      1. Arkao, chat adespote.
        Quoique, ai en tête une photo sur le site grec d’un ami du blog Jorion qui montrait vue de dos toute une rangée de chats adespotes assis sur le port scrutant l’horizon marin et attendant l’arrivée de la pêche matinale.

        Ici le matou sur la photo doit probablement miauler façon castra.
        Pauvre bête.

  1. Chez les quelques animaux dont certains comportements peuvent être considérés comme guerriers ( s’organiser pour tuer en masse ), j’ai quand même le sentiment qu’il y en a très peu qui conduisent des guerres intra-espèce comme nous autres , et que les bagarres sont beaucoup plus limitées dans l’espace et le temps .

    En tant que membre du clan du loup , ce mammifère facilement affublé de tous les vices et férocités ( et qui chasse en meute ) , je voudrais aussi signaler comment , en pleine rage et babines retroussées , le loup est capable d’une inhibition aussi violente qui le retient de tuer dans certains cas ( les règles de la guerre des loups en quelque sorte ). Ce qui rejoindrait la thèse de Paul Jorion ( auto-régulation diffuse du désir sexuel de procréation ) mais cette fois ci en application numérique à la rage tueuse reptilienne . La nature nous fournirait bien l’accélérateur et le frein simultanément .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.