Un complexe fait de référence à Dieu, à l’argent et à la liberté de chacun contre tous , par Chabian

Ce qui est d’abord dramatique c’est la situation des femmes étasuniennes. Elles sont donc des citoyennes de seconde zone, qui n’ont pas droit de maîtriser leur corps, de prendre une décision sur leur corps, indépendamment de lois de leur Etat. Cette angoisse de l’illégalité, angoisse de l’avortement subi dans des conditions mauvaises sinon dangereuses, surtout pour les femmes pauvres, va rejaillir sur l’angoisse de leur sexualité, de leurs pratiques anticonceptionnelles, et sur celles de leurs filles…

Derrière cela, c’est le pouvoir des Eglises à imposer aux élus ce qu’ils doivent voter, en matière d’avortement mais aussi en matière de liberté des pratiques anticonceptionnelles et même d’information à ce sujet, qui se trouve encouragé. Les élus vont se trouver poursuivis sur les réseaux sociaux, selon leurs votes, comme au temps de l’inquisition… (Cf. la caricature qui représente les juges à la Court Suprême comme un Tribunal d’Ayatollahs.)

Ce pouvoir des Eglises rejoint le pouvoir des blancs et de leur fantasme de s’armer contre les autres races…

Ensuite, bien évidemment, on va ressentir une division du pays entre Etats évolués et Etats du Sud profond, entre mentalité Démocrate et mentalité Républicain…

Mais tant qu’on n’aura pas résolu ce complexe fait de référence à Dieu, à l’argent et à la liberté de l’individu contre tous, sans limitation à ces trois pouvoirs, cette société restera rétrograde. Et donc profondément divisée, injuste, a-sociale… et qui s’illusionne en se croyant bénie des dieux, justifiée à faire la guerre ici et là pour dire la loi aux autres hommes.

On peut se demander quelle force sociale, politique, il faudrait pour échapper à ces démons, construire une société pacifiée ?

Partager :

28 réflexions sur « Un complexe fait de référence à Dieu, à l’argent et à la liberté de chacun contre tous , par Chabian »

  1. On impose des sanctions à l’Afghanistan ( à juste raison ) car les lois imposées aux femmes par les talibans sont inacceptables du point de vue des droits humains.
    Alors quand allons-nous imposer des sanctions aux États-Unis qui les imitent sur ce plan, sans parler de leurs opérations militaires passées ou de leur soutien à un pays qui pratique l’apartheid au moyen orient.
    Et dire que certains considèrent ce pays comme un modèle et voudraient même y vivre, un pays où la religion et les armes sont présents partout, non merci.
    Comment s’en sortir ?
    Comme dit l’auteur Chabian en construisant une société pacifiée en désarmant la planète tout en mettant Dieu de côté définitivement.
    Sinon point de salut.

    7
    1. Faut arrêter de fumer de la camomille l’arsène. Ton anti américanisme d’école primaire devient lourd à lire. Vraiment.

      3
      1. Cloclo ou l’art de jeter l’anathème. Et de botter en touche. Quand débattre le dépasse.
        Enfin, c’est de l’art ou… ?

        5
        1. Chabian, comparer le système US avec les Talibans, comme le fait l’arsène, tu appelles cela débattre ? Merci sans façon, je ne suis pas payé pour ça.

          C’est pour cela que je n’ai même pas réagit à ton texte sans intérêt au dessus. Tu as juste trouvé un nouveau prétexte pour exprimer ton anti américanisme primaire. Ce que tu décris et te fais larmoyer aux USA, c’est au moins pire quasiment partout sur Terre.

          Je vais faire comme toi, en grand relativiste devant l’Eternel et attendre ton prochain texte sur l’avortement en Russie qui est clairement découragé et dans le viseur de Poutine et de Cyrille depuis pas mal de temps, comme en Chine aussi depuis que la politique de l’enfant unique a été annulé. Tu parles de citoyens de seconde zone pour les femmes, mais mon pauvre, c’est ainsi partout sur la planète même ici. Ce qui ne cesse de me laisser pantois.

          D’ailleurs quel débat sur quel sujet entre nous ? Je suis pour la possibilité de la contraception et de l’avortement, selon des limites fixées par la Loi sur des bases scientifiques, pas toi ?

          Pour le reste les USA ne sont pas plus lié à l’argent, à l’individualisme, à dieu que la plus part des pays du Monde, sans parler de la peine de mort, des violences, des droits humains, et même contrairement à d’autres autoritaires, aux USA il y a plein de moyens et d’Etats qui permettent de corriger ces excès, mais c’est long car l’Etat fédéral n’est pas tout puissant.

          En revanche niveau droits humains, y a bien que l’UE qui sauve un peu la mise sur cette planète à une si grande échelle. Mais les souverainistes nationalistes populistes s’emploie à s’aborder ce dernier « havre » d’état de droit en la matière. Malheureusement.

          3
    2. « Alors quand allons-nous imposer des sanctions aux États-Unis qui les imitent sur ce plan, sans parler de leurs opérations militaires passées ou de leur soutien à un pays qui pratique l’apartheid au moyen orient. ». Tout à fait. Quand les Etats-Unis seront-ils poursuivis pour crimes contre l’humanité et leurs responsables politiques et militaires en charge au moment des faits punis comme il se doit ? Toujours le « 2 poids 2 mesures », un messianisme d’un autre âge qui se concrétise par rapport (très) dégradé à l’altérité : nous sommes le bien, donc si vous n’êtes pas comme nous, vous êtes le mal et devez donc être combattus. Et de préférence, détruits. Ces gens là sont une plaie mondiale.

      1
  2. Jusqu’où cet « ultra-conservatisme » réactionnaire, est prêt à aligner nôtre et son humanité au moins disant social (« sociétal »), moral, fiscal environnemental…?

    Est-ce qu’en conséquence de l’interdiction d’avorter, et autres droits d’accès à la pilule, réduits, restreints… dans de plus en plus « d’États »… les jeunes filles d’après demain, les sœurs bientôt en âge de procréer, et les mères isolées d’aujourd’hui, les plus pauvres, précaires, discriminées en toute « légalité », vont devoir « consentir » à « marchandiser » ce que seule la Nature leur a accordé…?

    Est-ce que parmi ces conséquences, destructrices pour nôtre humanité/humanisme, il est espéré, par les « ultra-conservateurs… » post et trans-humaniste » (se fichant par exemple, d’envoyer sur Mars, sans espoir de retour, les plus crédules, « optimistes » de l’espèce humaine), créer un nouveau « marché légalisé » de la traite d’être humain, abandonné, « déshérité », et « reformaté » au travers de « l’adoption »…? Le « marché » de l’adoption d’enfant aux « caractéristiques occidentales » étant autant en « déclin » que l’est « l’occident », la question semble restée ouverte, sur la mutation de formes nouvelles « d’esclavagismes » et « colonialismes » des « esprits » des corps.

    Quelles peuvent être les prochaines phases causales, des conséquences de cet alignement au moins disant moral… « sociétal »… de « l’humanisme », sachant ce que représente dans certains États des USA, le « marché » de la GPA (Gestation Pour Autrui) en concurrence « déloyale » avec les populations pauvres de pays et « civilisations », « émergentes »…? L’hypocrisie d’une partie de « l’occidentalisme européen », aisée… profitant des failles et d’absence d’harmonisation » juridique, etc au niveau international, pour faire pratiquer la GPA là ou s’est « légal » afin d’ensuite faire reconnaitre les dits d’enfants obtenus, dans les pays ou cette pratique est proscrite, interdite, se pose là …

    Est-ce que le scénario de la série SF se nommant la « servante écarlate », ne serait pas « source d’inspiration » de l’idéologie de « l’ultra-conservatisme » réactionnaire, et son « nouveau monde »…?

    1. J’ai regardé cette série (adaptation d’un roman du même nom) en trouvant parfois grotesques et peu vraisemblables les idées qui étaient amenées au fil des épisodes. Le réel se révèle malheureusement tout aussi grotesque.

  3. Je ne dirai jamais USA- Russie même combat mais simplement que les problématiques fondamentales sont les mêmes. Voir cet interview sur médiapart : https://www.mediapart.fr/journal/international/240622/ukraine-les-ressorts-d-une-guerre-ideologique , dans laquelle ces universitaires décrivent l’idéologie conservatrice russe qui prône un état fort au service d’une illusion impériale. Illustration de la domination par la force et donc de la masculinité, dont les femmes sont toujours les premières victimes.
    Etat fort en Russie vs retirer son pouvoir à l’Etat central (fédéral) aux USA, deux visages d’un même travers conservateur qui ne peut concevoir les relations humaines que dans un rapport de domination et l’Eglise est la justification ultime faisant de Dieu l’onction de vérité. Quelle diférence entre la représentation de « l’homme russe » cher à Poutine et le « suprémacisme blanc » cher à Trump ?
    Tant que nous ne comprendrons pas les ressorts de cette volonté de dominer l’autre, en commençant par la femme, quelques soient les organisations sociales que nous mettrons en place, l’idéologie de la puissance nourrira tous les conservatismes de la Terre. L’avenir de l’humanité passe par cette prise de conscience.

    3
    1. Oui, Pascal, le paradoxe russe étant que l’idéologie conservatrice en question est présentée sous l’oriflamme de la dénazification.
      (entre oriflamme et oripeaux, je me suis tâté de trouver le bon mot).
      Alors que par dénazification, il faut entendre la lutte contre les promoteurs du « libéralisme occidental » dans un mix ou morale des mœurs et démocratie sont mis dans le même paquet. Et encore plus explicitement, il faut entendre lutte contre les promoteurs types Soros , sur fond d’antisémitisme. Confusionnisme parfait que de mettre le mot dénazification là-dessus.
      Ca m’a pris un certain temps de comprendre que ce type de connexion associative pouvait être rondement vendu dans une idéologie d’un pays malgré tout très lettré (sauf les minorités qui du coup font le service militaire, comme les Bouriates).

      2
      1. S’agit il d’un paradoxe russe ou bien d’un marketing à la russe pour faire adhérer le peuple ? Sinon, nous pourrions aussi parler du paradoxe occidental qui appelle « progrès  » la destruction des écosystèmes et des liens sociaux. 😉
        Ne sommes nous pas finalement toujours devant le même process qui n’utilise les mots que pour nourrir une illusion justifiant la conservation de l’élite au pouvoir ?
        En d’autres temps, la royauté ne se justifiait elle pas par sa filiation à Dieu ? On en est pas très loin aux USA ! https://www.europe1.fr/international/droit-a-lavortement-revoque-cest-la-volonte-de-dieu-assure-donald-trump-4119662

        1
      2. Si nous ne sommes pas vigilant aux mécanismes finalement universels, nous sommes condamnés à voir l’histoire se répéter même avec des scénari différents.
        Notre biais perceptif n’est il pas notre attachement un filtre identitaire qui nous empêche de voir les mécanismes transculturels ?

  4. Je pense que ce n’est que le début, la lente prise de conscience des dangers qui nous attendent avec le réchauffement climatique est la plus puissante force centrifuge que l’humanité va devoir contenir pour continuer d’exister. Les milliardaires, les invisibles, les modèles de notre système fasciste néolibéral décomplexé, montrent l’exemple ultime de l’égoïsme avec leurs bunkers survivalistes, dimensionné à la hauteur du déni de réalité qui leur a servie de boussole pour l’enfer.

  5. Je commence a penser qu’il faudrait rapidement un écroulement totale du syteme , krach economique ou autre, pour eviter que les extremistes continuent d’avancer car faut dire qu’ils en profitent, le peuple est anesthesié , le monde est en déclin, en tout cas si ça pouvait reveiller les USA assez religieux de comprendre a bien separer l’état et les religions et de voir que les religions sert de pretexte a imposer des dictatures, et limiter des droits humains ça serait déjà une bonne chose. Je pense que l’on va voir la goutte d’eau qui fait deborder le vase , ça m’etonnerait que ça en reste là . a suivre de très près….

    1
    1. Il se pourrait bien que ce soit l’inverse et que l’écroulement va voir en fait augmenter le pouvoir de tous les arriérés de la Terre. Et ils seront aidés par tous les idiots utiles qui bavent sur la sociale démocratie et qui n’ont pas compris ce qui se passe quand la porte se referme sur des zones entières déjà dominées par des ces dingues.

      8
      1. Malheureusement, il semblerait que Cloclo ait raison. N’oublions pas que le nazisme a prospéré sur le terreau de la crise économique. Quand il y a une perte totale de repères, la peur nourrit les idées simples. Le RN l’a compris depuis longtemps.

        2
      2. Je suis malheureusement d’accord car n’oubliez pas que la logique de cette droite conservatrice c’est que le monde va mal aujourd’hui parce qu’il y a trop de libertés et que ce serait pour les religieux une sorte de Sodome et Gomorrhe, le monde qui s’effondre serait la preuve d’une punition divine et donc revenir aux fondamentaux serait la solution pour éviter la colère de Dieu.

        1
    2. N’oublions pas de conserver des livres à la maison. En cas de panne électrique, le savoir stocké dans le cloud est plus difficile d’accès !

      1
  6. COucou;

    « in god we trust », c’est ecrit dessus, comme le port-salut !

    En lisant certains commentaires, J’ai un peu de mal avec ceux qui préconisent un chaos pour l’autodesctruction des extremes afin de reconstruire. C’est profondement réactionnaire comme pensée. çà rejoint les idées que l’on veut combattre paradoxalement.
    Il n’y a pas de temps zero global. Juste un bordel ambiant permanent et certains veulent donner du sens, un sens, et se perdent dans les méandres de leurs pensée, facsinés qu’ils sont par leurs délires , hommes au dessus des autres hommes, presque dieu ils oublient leur condition humaine, si petite, minuscule et ridicule dans le temps et l’espace.

    Bonne journée

    STéphane

  7. Bon, je vais prolonger. Ce n’était qu’une contribution vite écrite, sous la vidéo précédente, que Paul a voulu mettre en évidence (et à la discussion). Et donc ce ne sont ici que des réflexions sans connaissance particulière des USA.
    Effectivement, cette prégnance de la référence à Dieu me parait très particulière (demandez-vous quels autre nations ont gardé cette référence au milieu du jeu politique). Je vois encore le président Bush père se mettre en scène à la sortie du Temple pour annoncer qu’il a entamé la guerre en Irak.
    Ce qui est particulier c’est que le protestantisme n’a pas d’Eglise, de grands prélats : le culte de Dieu est sous la responsabilité de chacun et de la collectivité (paroisse). Chacun est surveillé par tous et veut se surpasser (« faire sa différence ») pour se faire bien voir. Bien sûr, il y a des milliers de pratiques religieuses différentes aux USA et des athées ; mais une certaine éthique, faite de puritanisme notamment, mais aussi d’égoïsme social (Rawls : tant que la pauvreté régresse un peu, l’enrichissement et l’individualisme est légitime) s’impose. De sorte qu’est légitime de détenir une arme (les autres sont méchants, envieux…).
    Ensuite, il faut se demander quelle nation réunit les étasuniens. Ils sont tous issus de vagues d’immigrations sur trois siècles et cela en continu. Avec en ajout, une composante de « pionnier, aventurier », une de groupe colonialiste militarisé et exterminateur, une enfin d’esclavagiste violent. Cet état d’esprit est ressurgi régulièrement, par exemple au moment du maccarthisme, du mouvement Tea party, et avec Trump.
    Bien sûr, des tas de populations échappent à cette culture, soit qu’ils soient immigrants du sud, soit athées et urbanisés, « démocrates ». Mais quelle autre culture ? La prouesse individuelle,
    Enfin, il me semble que l’impérialisme étasunien, ce besoin d’être en guerre, permet de réunir cette nation comme réussite, dominatrice, donneuse de leçons. D’offrir le progrès individuel par la carrière militaire. Et non le progrès social : pas de social-démocratie, mais la « charité ». Cela rejoint l’intolérance de beaucoup.

    On se dit qu’il faudrait un sursaut des Démocrates, des Urbains, pour construire une société totalement autre. Mais eux mêmes sont sans doute prisonniers de cette mentalité de réussite individuelle, de débrouillardise laissée à chacun et ne demandant pas de projet commun. La politique est devenue totalement corrompue, livrée au « mécénat », c’est à dire à la charité des riches et à leur contrôle. (Il faudrait mieux connaître la situation politique des divers Etats, pour sortir de ces généralités. Il faudrait comprendre aussi ce qui est en jeu avec la tendance Sanders ou Socialiste au sein des démocrates).
    Et les populations pauvres sont aussi dans la débrouillardise dans ce type de société, sans possibilité d’une vie bonne, éthique (Chester Himes a très bien illustré cela dans ses romans américains : si tu veux arriver comme noir, tu seras un traître, et blancs et noirs te mépriseront). Et à tout prendre, le trafic mafieux, la drogue, etc., sont des réussites à risquer….

    Même si la situation des USA est très particulière, il faut être attentif à cette exclusion des travailleurs « blancs » d’Europe de la vie sociale, avec la régression du travail et de la protection (santé, retraite, service public). Ici aussi quelque chose se délite. Et continuer le bizness as usual est dangereux. Car c’est le souhait de soumission à un Etat fort, à une Morale imposée, à une Exclusion des autres qui va émerger. Un « désir de Trump » (pour faire bref) nait dans nos pays.

    3
    1. « (demandez-vous quels autre nations ont gardé cette référence au milieu du jeu politique).  »

      Euh quasiment partout sur Terre. Hormis assez officiellement en Chine et en France.

      Il ne t’a pas échappé quand même que la référence à dieu ou un être suprême est une constante presque partout sur Terre.

      Mais peut-être n’as tu pas de connaissance particulière sur le sujet ?

      Maintenant quand je parlerai d’anti américanisme je dirais un Chabianisme.

      1. entre la référence de certains à des dieux (liberté religieuse) et le Pouvoir des Eglises (ou des paroisses) sur le jeu politique, il y a une différence, Cloclo. Même en Belgique, on a pu légaliser l’avortement puis l’euthanasie. Parce qu’il n’y a pas de fanatisme religieux.
        (Je me doutais un peu que l’amalgame analyse sociale = anti américanisme n’allait pas tarder. Et que les 30;000 manifestants qui viennent de défiler contre l’Otan à Madrid sont autant de petits poutines pour vous…).

        1. Je ne sais pas si les manifestants sont des petits poutines, mais comme disait l’autre à l’époque, l »es pacifistes sont à l’ouest et les SS20 sont à l’Est !  »

          Et en 2022 rien n’a changé. Comme quoi hein.

          Sinon tu pensais à la Belgique vs USA sur la religiosité ! Bah fallait le dire. Mais bon on est loin de :

          « Effectivement, cette prégnance de la référence à Dieu me parait très particulière (demandez-vous quels autre nations ont gardé cette référence au milieu du jeu politique). Je vois encore le président Bush père se mettre en scène à la sortie du Temple pour annoncer qu’il a entamé la guerre en Irak. »

          Parce que des pays ou la religiosité est très présente dans les débats et la politique, j’en ai plus que l’inverse… Je crois même que j’ai que ça en stock quasiment. A part les pays « sécularisés » et encore ça flanche de ce côté là aussi.

  8. Ce qui est curieux c’est l’emballement médiatique pour un phénomène naturel, ce que des juges ont décidé d’autres juges peuvent décider du contraire.
    La décision Roe vs.. d’il y a 50 ans proclamait une prépondérance fédérale et l’interdiction pour les Etats de légiférer démocratiquement en la matière.
    Le reversement de jurisprudence, rends aux Etats leur liberté en la matière.
    Cette liberté existe au sein de l’Union Européenne sur ce sujet et les positions sont variées.
    On constate d’ailleurs que le sujet mets en valeur une disparité géographique distinguant à première vue et grosso modo le centre des états littoraux Est et Ouest, distinction assez proche du Trumpisme, donc avec une notion topologique chère à Thom.
    Il ne semble pas s’agir de droits constitutionnels, malgré la propagande sur ce thème.

    Ce qui est encore plus curieux est l’écho en France par ce superbe mouvement politicien de diversion de partis politiques de la LREM Macronienne à la Nupes en mal de succès et trouvant ainsi un terrain d’entente, alors que rien en France ne justifie l’actualité du sujet l’Union Européenne ne pouvant remettre en cause le statu quo qui n’a fait l’objet d’aucune remise en cause par les finalistes de la présidentielle.

    Comment essayer de passionner les français et les médias sur un sujet à l’écart des préocupations, l’économie, la guerre, la covid ..

    Tenter une révision constitutionelle, c’est d’ailleurs vouloir enliser le débat.

    Car l’équilibre actuel, qui en France contrairement aux USA, n’est pas remis en cause ne signifie pas l’absence de résistance à une constitutionalisation.

    D’un autre point de vue la restriction de l’avortement est une mesure de préparation d’un Etat à la guerre, pratiquée en France par la république en 1920, au delà de toute considération religieuse conservatrice ou obscurantiste.

    Les Etats Unis cherchent peut être à s’adapter progressivement face à la Russie ou la Chine (qui a renoncé à l’enfant unique).

    1. …  » Une révision constitutionnelle nécessite l’adoption du même texte par Assemblée et Sénat, puis elle doit être approuvée par référendum.
      Autre option: si la révision a été initiée par l’exécutif, ou reprise par lui , le texte peut aussi être validé par les deux chambres
      mais peut être soumis au (seul..)Parlement réuni en Congrès , qui doit le voter à une majorité des 3/5e des suffrages exprimés.
       »

      dans : https://www.pauljorion.com/blog/2022/06/25/video-etats-unis-ce-matin-la-gueule-de-bois/#comment-914562

    2. « (demandez-vous quels autre nations ont gardé cette référence au milieu du jeu politique).  »

      Euh quasiment partout sur Terre. Hormis assez officiellement en Chine et en France.

      Il ne t’a pas échappé quand même que la référence à dieu ou un être suprême est une constante presque partout sur Terre.

      Mais peut-être n’as tu pas de connaissance particulière sur le sujet ?

      Maintenant quand je parlerai d’anti américanisme ou d’USAphobie je dirais un Chabianisme.

  9. Il semble que la situation pourrait même devenir épouvantable (cf. la matinale de France Culture du 27/06/2022) : l’IVG (la langue anglaise continue d’englober sans nuance les concepts d’IVG et d’avortement dans le terme abortion, dixit l’invitée) pourrait même être refusée à une mère dont la grossesse met la vie en danger pour diverses raisons médicales. Cela fait craindre une hausse de la mortalité maternelle.

    Je trouve indécents ces religieux extrémistes qui utilisent aux quotidien des outils de communication modernes (portables, internet, etc.) qui sont pourtant le résultat d’une science multi-séculaire construite parfois contre l’obscurantisme dont ils se réclament par ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.