Cuba : la faim, par Tout me Hérisse

Bel accord pour éviter les famines au sein des pays non impliqués dans l’actuelle guerre Russie-Ukraine, mais que fait-on pour Cuba ?

Beaucoup de pays, africains notamment, poussent un ‘ouf de soulagement’ à la suite de l’accord sur les exportations de blé russes et ukrainiennes.

Les États-Unis ont cherché jeudi à faciliter les exportations russes de denrées alimentaires et d’engrais en rassurant les banques, les compagnies maritimes et les compagnies d’assurance que de telles transactions ne violeraient pas les sanctions imposées par Washington à Moscou en raison de son invasion de l’Ukraine.


Malheureusement, les USA qui se montrent consensuels lorsqu’il s’agit de faire en sorte que certaines populations ne soient confrontées à la faim, ne respectent pas toujours ce principe : ainsi, ce 20 juillet, la représentante démocrate du Michigan au Congrès, Rashida Tlaib, déposait un amendement visant à rendre possible la vente à crédit d’aliments pour Cuba, il faut en effet savoir que Cuba peut actuellement acheter des aliments aux USA, mais payables cash AVANT le chargement sur les navires !

Cet amendement a été rejeté par 260 voix contre et 163 voix pour ; le plus scandaleux est de constater que 55 Démocrates ont joint leurs voix aux Républicains, mais un seul de ces derniers a eu le courage de voter pour : Thomas Massie du Kentucky ; la simple discipline de vote au sein des démocrates aurait pu faire adopter cet amendement par 217 contre 205…

Les USA ne sortent pas de cette ‘fixette’ vis à vis de Cuba, il n’est que voir l’intervention de Mario Diaz-Balart, crachant son venin sur le pays voisin dont il provient.

Remarquons au passage également que le sénateur démocrate Bob Menendez, d’origine cubaine également, est sur la même ligne que Diaz-Balart.

La non-approbation d’une mesure humanitaire, contredit manifestement la rhétorique de la Maison Blanche concernant le bien-être du peuple cubain.

Un budget d’aide militaire de 40MD de $ est actuellement en cours pour l’Ukraine, une infime fraction de cet énorme budget aurait été suffisant pour sortir Cuba de la mauvaise passe actuelle, mais les Cubano-américains, – le plus souvent issus de riches familles ayant quitté Cuba dans les années ‘60 – et qui ne rêvent que de rentrer au pays pour récupérer ce qui a été étatisé lors de la révolution, exercent une pression importante au sein des deux grands partis afin de ne pas revenir à l’allègement des sanctions qu’avait initié B. Obama.

Partager :

22 réponses à “Cuba : la faim, par Tout me Hérisse”

  1. Avatar de Chabian

    Lire aussi « Telex de Cuba » de Rachel Kushner. Une saga familiale passionnante dans le Cuba de Batista. Finaliste du National Book Award et élu meilleur livre de l’année par le New York Times. Elle ne fait que romancer l’histoire de ses grands parents, riches colonialistes dans le Cuba « étasunien ».
    Dans la théorie des dominos, Cuba doit retomber dans l’escarcelle des USA, et les pays proches de l’URSS et de la Chine doivent être perdus par eux…

    1
  2. Avatar de l'arsène

    Ce renoncement à cette aide humanitaire démontre encore une fois une seule chose : ce monde complétement absurde est en fait divisé en deux, ceux qui sont alignés sur Washington et les autres.
    Cuba n’étant pas aligné, ils peuvent crever, telle est la règle, par contre les alignés, eux, auront tous les milliards nécessaires, même pour acheter des armes fabriqués chez leur donateur !
    Et dire qu’après ça certains se demandent toujours pourquoi il existe une certaine haine envers ceux qui se proclament les gendarmes et les garants de la paix et de la démocratie !

    10
    1. Avatar de CloClo

      Mais pourquoi donc Cuba lutte ainsi depuis des décennies alors que le combat était perdu d’avance ? Tant de souffrances inutiles pour la population alors qu’il suffisait, suffirait d’accepter les conditions des USA et des anciens cubains réfugiés aux USA ? ET puis c’est vrai Cuba, c’est pile sur les premières marches de l’Empire US, c’est pas possible d’avoir un pays aussi véhément qui veut votre mort à quelques encablures de vos ports et de vos villes. Ah la la lala la real politik ça fait mal au derche hein ?

      Mais qu’est ce que je raconte moi ! A force de vous lire sur l’Ukraine, j’applique vos grilles de réactions un peu partout, j’en suis tout déboussolé et à la relecture c’est vraiment n’importe quoi…

      5
      1. Avatar de Tout me hérisse

        A ma connaissance, Cuba n’a pas de projet belliqueux visant une invasion de son grand voisin américain, en revanche, ce qui est certain, est que les USA ont toujours tendance à considérer Cuba comme une sorte de colonie et ne supportent pas d’en avoir été exclus ; c’est un peu comme un couple qui se séparent et dont l’un(e) ne supporte pas que l’autre l’ait abandonné pour aller vers un(e) autre 😠
        Jusqu’en 1934, grâce à ‘l’amendement Platt’, ils s’arrogeaient le droit d’intervenir à Cuba, il faut également remarquer qu’ils refusent toujours d’évacuer la baie de Guantanamo malgré les demandes réitérées des cubains.
        Au sujet de cette base navale américaine, il faut remarquer que c’est l’armée cubaine qui interdit toute approche de la base afin d’éviter tout éventuel attentat terroriste, si l’on veut aller observer de plus prêt cette base depuis Caimanera, il faut demander un laisser-passer à l’autorité militaire cubaine située à la ville de Guantanamo (délai~15jours)
        Mais du point de vue du tourisme, je conseillerais plutôt de pousser jusque Baracoa où l’on conserve en l’église, la dernière croix laissée par Christophe Colomb lorsqu’il a accosté dans cette région aux nombreux cours d’eau et profondes forêts.

        3
        1. Avatar de CloClo

          « A ma connaissance, Cuba n’a pas de projet belliqueux visant une invasion de son grand voisin américain, en revanche, ce qui est certain, est que les USA ont toujours tendance à considérer Cuba comme une sorte de colonie et ne supportent pas d’en avoir été exclus ; c’est un peu comme un couple qui se séparent et dont l’un(e) ne supporte pas que l’autre l’ait abandonné pour aller vers un(e) autre 😠« 

          Idem pour nos amis Ukrainiens ! CQFD.

          1. Avatar de Tout me hérisse

            @Cloclo
            25 juillet 2022 à 10h29 min
            Je ne comprends pas bien votre amalgame avec la situation ukrainienne ?
            Pour éclairer votre réflexion au sujet des régions séparatistes et l’attitude des ukrainiens concernant ceux qui pouvaient apporter quelques conseils utiles:
            https://www.marianne.net/monde/bolzano-lautonomie-a-litalienne-qui-a-fait-rever-les-separatistes-du-donbass
            En 2015, il aurait été possible de couper le cordon bickford qui a mis le feu au baril de poudre actuel; personne n’en a eu la réelle volonté…

            1
            1. Avatar de CloClo

              C’est normal que tu ne comprennes pas bien, pourtant ça paraît totalement symétrique dans ta phrase en remplaçant Cuba par Ukraine au mot près, mais oui je ne comprenais pas bien ce genre d’amalgame dans l’autre sens quand on parlait de l’Ukraine…

              « personne ‘en a eu la réelle volonté » ? En vrai, tu blablattes sur les solutions du Donbass comme le font tous les pro-russe, la seule réalité, c’est que le FSB et Poutine ont volontairement et stratégiquement foutu le bazar et le feu dans tous les sens du terme comme en Crimée pour rendre toute solution autre que la guerre impossible. Et ce n’est qu’un début dans la région. Mais avant que ça monte à vos intelligences d’esthètes, l’espèce aura disparue.

              2
              1. Avatar de Tout me hérisse

                Cher Cloclo (trop cher en cette période d’inflation 🤗 )
                L’autonomie du Dombass, c’est râpé. Au point où en sont les choses, que proposez-vous maintenant ?
                – les sanctions économiques font doucement ricaner le locataire du Kremlin ?
                – intervention de l’OTAN en Ukraine ?
                – menace directe de vitrification nucléaire du Kremlin ?
                – quoi d’autre pour hâter la fin de l’Humanité ?

                1
                1. Avatar de CloClo

                  Mais je le vaux bien !

                  Non mon garçon, que proposes tu toi ? A part ton trouillomètre à zéro ?

                  Mais mon côté joueur, miserait pour une barrière ligne rouge infranchissable, du genre retrait du Donbass immédiat et fin de la récréation de ce gros plouc tsaré ou intervention de l’OTAN plein feux et tous azimuts. Le type à perdu plus de 30% de ses moyens militaires conventionnel en 6 mois, alors que l’OTAN est tendu comme un string et sous stéroïdes. Une raclée mémorable de mémoire d’Homme la plus courte campagne de Russie de l’Histoire. Et Vlad le Tyran s’écrasera comme un doubitchou roulé sous les aisselles US. Suffit de proposer à nos amis Chinois toute la partie orientale de la Russie, cadeau les mecs, vous en avez plus besoin que ce peuple de casse couilles perdu sans Père Fouettard. Voilà réglé, l’Ours cancéreux dépecé. On construit une grande UE jusqu’à Oural avec élévation général du niveau de vie et de la qualité de vie, avec nos partenaires Chinois, et on parle un peu sciences, conquête spatiales, transition énergétique, paix durable et bonheur sur la Terre avec Xi Grand Coquin. Sérieux pourquoi on perd notre temps avec des demeurés pareils ?

                  Bon je viens de voir Captain America sur Netflix, alors je suis tout chaud tout chaud, mais bon t’as compris le message ?

                  1
              2. Avatar de Chabian

                Revenons à Cuba, pour comprendre la farouche volonté d’indépendance cubaine. Vers 1900, les cubains, sou la direction de José MArti, font fuir les colonialistes espagnols présents depuis 400 ans. Les USA proposent leur « protection » à la jeune république. Leur indépendance devient alors une dépendance : la colonisation très dure des USA avec l’aide d’une bourgeoisie cubaine leur laisse la misère et rapatrie les bénéfices. Cuba est appelé « le bordel de l’Amérique » : on va en villégiature se saouler et profiter des cubaines qui n’ont que ce moyen pour vivre. Le dernier président, Battista, est une « créature » des étasuniens placé pour renverser un président un peu trop social-démocrate. (Vous trouverez cela dans le roman que j’ai cité, nostalgique mais cruel pour les colonialistes…).
                Voilà pourquoi les cubains ont dit : plus jamais la domination US. Pourtant ils connaissent de nombreuses privations avec le blocus US qui date d’Eisenhower, aggravé par les suivants –sauf Obama– et condamné par l’ONU régulièrement comme pure piraterie. Pourtant de nombreux cubains émigrent et envoient ensuite des dollars « au pays ». Il est donc remarquable que le régime tient malgré les épreuves subies, et sans avoir un contrôle de type Stasi ou KGB (mais il y a un contrôle social par des citoyens locaux, les ‘comités de défense de la révolution’ et donc une pénalisation locale, perte de travail, etc.).
                Si on veut comparer, je me réfère aux algériens de Belgique que je connais : malgré les épreuves, le retour à la France n’est pas une option !

                1. Avatar de CloClo

                  Et ils ont bien raisons les cubains de ne pas vouloir retourner sous domination US ou autre, comme les algériens, comme tout un chacun d’ailleurs. Il n’y a aucne raison d’être dominé (sauf choix volontaire dans un donjon avec, pince à linges, bougies, fouets, menottes, liens, boules et masque mais c’est un autre sujet).

      2. Avatar de Dup

        Sauf erreur de ma part personne ne leur à proposé une quelconque reddition. Il n’y a aucune conditions qu’il leur suffirait d’accepter qui aient été formulées. Si les US ne voulaient pas de Cuba ou avaient voulu l’annexer ils auraient pu l’écraser militairement depuis belle lurette. Ils s’en servent et la maintiennent dans le dénuement pour démontrer à leur population que le communisme n’est pas une alternative.

        1
        1. Avatar de CloClo

          La dictature du prolétariat et la collectivisation totale des moyens de production n’est effectivement pas une alternative crédible et pas besoin de maintenir Cuba sous la ligne de flottaison, pour le rappeler, ce système a échoué partout.

          1
          1. Avatar de Tout me hérisse

            @Cloclo
            Le concept de ‘La dictature du prolétariat’ n’a jamais été évoqué à Cuba et même pas le communisme, seul le terme de ‘révolution socialiste’ a été utilisé par F.Castro à l’époque (1959).
            Si effectivement, la collectivisation totale n’est pas crédible, il faut reconnaître par ailleurs que TOUT régime remettant en cause les concepts du Neo-libéralisme économique a été en butte, non seulement aux critiques du pays leader de ces concepts, mais également aux nombreuses actions fomentées pour faire tomber les dirigeants se déclarant ‘socialistes’ ; cela a été particulièrement vrai dans toute l’Amérique centrale, caribéenne et du Sud au cours du temps…

            1
            1. Avatar de CloClo

              Salut TMH,

              Dup parlait de « Communisme », dont acte. Je te concède volontiers que le Leader du Monde Libre (blague), fait tout pour faire foirer les expériences différentes d’organisation des sociétés. Mais attention à ne pas aussi inverser le sens de l’échec, car une idée juste, partagé et légitime ne peut pas être mis sous le boisseau éternellement quelque soit les moyens mis en œuvre pour le faire.

              Après mais ça ne concerne que moi, j’ai toujours un peu de réticence (euphémisme) quand je regarde Cuba ou d’autres pays d’Amérique du Sud, le côté Lider Maximo des gars qui personnifient le pouvoir et s’accrochent comme des sangsues, ça me refroidi assez vite.

          2. Avatar de Chabian

            On croirait lire Pie XII ! et ses mots sur le système « intrinsèquement pervers ».
            La réussite du système capitaliste est flamboyante cet été. Mais la nature doit penser qu’il est…

        2. Avatar de Tout me hérisse

          @Dup
          C’est exactement cela.
          Pour ceux qui voudraient comprendre un peu mieux ; lire ces textes très intéressants de Salim Lamrani (Université de La Réunion) décrivant l’Histoire récente de Cuba et les implications des USA :
          https://journals.openedition.org/etudescaribeennes/23103
          https://journals.openedition.org/etudescaribeennes/21843

        3. Avatar de Chabian

          Les US ont voulu débarquer à la Baie des Cochons, en 1962, par une opération clandestine (rôle US masqué). Ensuite l’URSS a aidé les cubains à s’armer et montré sa capacité à intervenir avec les missiles de Cuba. Et Kennedy a signé un engagement à ne pas envahir l’île, contre le retrait des missiles. Ils ont appuyé toutes les rébellions, toutes les oppositions même les plus foireuses. Et ils ont cherché l’étranglement économique en exigeant le changement politique depuis 59 ( ’59 : refus d’acheter le sucre comme traditionnellement).

          1. Avatar de Romain Vitorge

            La crise des missiles à Cuba se solde « aussi » par un retrait de certains missiles nucléaires américains de Turquie (installés en novembre 61) et d’Italie (installés en 1959).
            Une réponse du berger à la bergère de la part des Russes.

      3. Avatar de Romain Vitorge

        Votre jeux de miroir utilise un miroir déformant, vous inversez les rôles, ce sont bien les Nord-Américains qui veulent la mort de Cuba et pas l’inverse.

    2. Avatar de Tout me hérisse

      Je reviens un peu sur l’intervention de M.Diaz-Balart au Congrès, traitant son pays de naissance, d’état terroriste et soutenant le terrorisme ; la réalité est que Cuba a déployé beaucoup d’efforts pour obtenir un accord de paix entre les FARC et le gouvernement de Colombie.
      https://www.mediapart.fr/journal/international/291116/cuba-joue-un-role-decisif-dans-l-accord-de-paix-signe-en-colombie?onglet=full
      En revanche, il faut savoir que Luis Posada Carriles (né à Cuba) et participant à l’attentat contre l’avion de la Cubana (vol 455 en 1976) et instigateur des attentats contre des hôtels de La Havane en 1996, est mort de sa belle mort en 2018 à Miami où il avait été accueilli en tant que réfugié politique…
      La mauvaise foi n’étouffe donc pas tous ces acteurs politiques cubano-américains !

  3. Avatar de Ruiz

    C’est quand même un peu hypocrite ou double jeu de critère de promouvoir la poursuite du conflit en finançant les deux belligérants par des achats de céréales par des pays pauvres ayant perdu leur autonomie alimentaire par une démographie incontrôlée !

    Tout en prétendant agir par des sanctions économiques, dont l’effet principal à venir est de voir grelotter cet hiver des européens y compris des espagnols qui n’abusent pas du gaz russe (moins que les ukrainiens) par « solidarité » avec l’industrie allemande pilier de l’empire Européen.

    3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. Oui, il faut chercher pour trouver des débats importants dans Le monde, mais il y en a: https://www.lemonde.fr/idees/article/2022/10/04/l-appel-de-quatre-cents-philosophes-nous-declarons-que-l-exploitation-animale-est-injuste-et-moralement-indefendable_6144379_3232.html

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx La survie de l'espèce pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta