Piqûre de rappel : Nucléaire civil : tester plutôt les accidents qui n’arriveront pas, le 6 mai 2011

La presse, ce matin :

Le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique fait part de ses graves préoccupations concernant le bombardement d’une centrale nucléaire en Ukraine.


Centrale nucléaire de Zaporizhzhia près d’Enerhodar

Il y a onze ans, mon billet du 6 mai 2011 :

Le nucléaire civil a bien assimilé les leçons de la finance : les stress-tests, les tests de résistance européens, ignoreront ce qui est le plus dangereux : l’erreur humaine. Le raisonnement est familier : comme l’erreur humaine ne devrait normalement pas se produire, il est de loin préférable de faire comme si elle n’aura jamais lieu. C’est la manière exactement dont les économistes du courant dominant raisonnent : l’économie reflète le comportement de l’homo oeconomicus qui est une créature parfaitement rationnelle. « Si l’économie ne se comporte pas de la manière dont nous l’avons prévu, c’est que l’homme ne se conduit pas de manière rationnelle. Ce qui n’est quand même pas de notre faute ! », s’exclament en choeur ces économistes, quand la catastrophe a quand même lieu.

De la même manière, les ingénieurs du nucléaire civil nous disent : « Nous résolvons les problèmes qui sont de notre ressort. Vous ne voudriez tout de même pas que nous tenions compte du fait qu’un taré écrase délibérément un avion sur une centrale, essaie de la faire sauter, ou qu’un hacker à l’enfance malheureuse pirate le logiciel du système de sécurité d’une centrale nucléaire ? »

Pour notre grand malheur, ces ingénieurs confondent deux choses : « Ce ne serait pas de notre faute si ça arrivait ! » et « Ça n’arrivera pas ». Qu’est-ce qui peut bien leur passer par la tête pour qu’ils confondent deux choses aussi tragiquement différentes aux yeux des gens qui exercent une autre profession ? La réponse est malheureusement très simple. Il y a deux dimensions au problème : 1) le fait qu’un ingénieur puisse perdre son boulot à la suite d’une déplorable erreur de calcul et 2) le fait qu’un accident nucléaire rende une partie de la planète inhabitable et, dans l’ordre des préoccupations des ingénieurs, la première considération leur semble infiniment plus importante que la seconde.

Le résultat, c’est que nous vivrons sur une planète de plus en plus exigüe, dont on aura réduit la surface habitable d’un bout d’Ukraine ici, d’un bout de Japon là, et ainsi de suite au fil des années.

Grâce aux économies qu’on aura réalisées en s’accrochant au nucléaire civil en ignorant les règles élémentaires de la gestion du risque – sans même mentionner celles du bon sens, on pourra financer substantiellement la recherche dans la lutte contre le cancer – qui en aura bien besoin. « C’est la rançon du progrès », dira-t-on d’un ton sentencieux.

Partager :

50 réponses à “Piqûre de rappel : Nucléaire civil : tester plutôt les accidents qui n’arriveront pas, le 6 mai 2011”

  1. Avatar de CloClo

    Et alors que la chaudière planétaire s’emballe, que les esprits s’échauffent, pour beaucoup il semble naturel de continuer, que dis-je, d’amplifier la trajectoire dans le développement du nucléaire civil, afin de sauver … la Civilisation.

    Récemment j’ai entendu un petite anecdote amusante. En gros c’était ça :

    « Vous connaissez la différence entre l’intelligence et la sagesse ? L’intelligence permet de résoudre des problèmes complexe qu’on a créé, la sagesse d’éviter de les créer. « 

    4
    1. Avatar de timiota

      Mais dans un monde sans problème, pas de « Théorie du choc », chômage massif de toutes les Naomi Klein.

  2. Avatar de l'arsène

    Excellente comparaison entre le monde de la finance et le nucléaire civil et il n’est pas anodin de souligner que ceux qui prônent la dérégulation du système financier sont les mêmes qui sont favorables à augmenter le nombre de centrales nucléaires, comme par exemple ceux qui sont aux commandes du pays depuis des décennies.
    Toujours les profits immédiats avant les risques pour ceux qui suivront.

    2
    1. Avatar de CloClo

      Allons allons l’arsène, les plus gros constructeurs de centrales actuellement sont la Russie et la Chine, on ne peut pas dire que ce soit l’eldorado du libéralisme économique façon Wall Street. C’est un problème qui transcende ce genre de grille de lecture.

      1
      1. Avatar de l'arsène

        La Russie et la Chine ne sont plus des états communistes depuis au moins une bonne trentaine d’années et sont devenus des pays à structure capitaliste d’état autoritaire qui se rapprochent plus des USA que , par exemple, de Cuba au niveau du libéralisme économique ( le nombre de milliardaires russes ou chinois ne fait que le démontrer).
        Les USA ont fait des petits, même dans les anciens pays que l’on appelait communistes.

        10
        1. Avatar de CloClo

          Bah oui c’est certain, la faute aux méchants Yankee. Pour sûr ! Dis donc ils ont des centrales et des armes nucléaires du temps des Cocos mon grand, faut un peu te réveiller de tes Cuba libre et de la Buena Vista Social Club … D’ailleurs pourquoi tu ramènes Cuba un peu partout ? C’est sur que le style Fidel ça donne envie, tellement envie… Euh sans façon en fait, je passe.

          1
          1. Avatar de l'arsène

            @ Cloclo
             » la faute aux méchants Yankee.  »
            Et oui, que tu le veuilles ou non, le capitalisme débridé non régulé est d’origine anglo-saxonne, depuis surtout les années Reagan-Thatcher, ils étaient d’ailleurs aussi anti-Cocos que toi, et tous nos malheurs viennent en grande partie de leurs politiques mortifères.
            Et si je parle de Cuba ce n’est pas pour les beaux yeux de Castro et son régime autoritaire de parti unique, mais parce que sans le blocus et l’embargo de tes amis Yankees que tu appelles des démocrates ( démocratie de façade ), ils n’en seraient surement pas là !

            11
            1. Avatar de CloClo

              Bien évidemment les USA sont une démocratie ! Pas celle dont on peut rêver, pas en parfaite santé et pas en super état mais oui mon gars c’est bien une démocratie. Dire le contraire c’est avoir de la bouillie à la place du cerveau quand on connaît un peu l’histoire et le réel du Monde. Avec ou sans blocus cuba aurait fait naufrage. Ouvre un peu tes yeux au lieu de toujours trouver un bouc émissaire facile.

              1. Avatar de l'arsène

                @Cloclo
                Les USA, une  » démocratie » où , pour être élu, il est nécessaire de rassembler des milliards de $ ?
                Les USA sont une ploutocratie mais surement pas une démocratie comme par exemple la plupart des pays d’Europe du nord, on n’a pas les mêmes valeurs, comme disait une certaine pub !

                5
                1. Avatar de CloClo

                  La démocratie ne se résume pas à l’élection des députés ou du chef de l’état, c’est aussi une irrigation à tous les niveaux en partant de la commune, c’est une culture qui se diffuse dans la société, c’est un système juridique, c’est un état de droit, une presse pluraliste, et oui les USA sont bien une démocratie. Très largement pollué par le pognon on est bien d’accord, mais ne noies pas le poisson avec les pays d’Europe du nord. Regarde pas le doigt quand on montre la lune.

                  1
            2. Avatar de Tout me hérisse

              Une centrale nucléaire a été construite à Cuba dans la province de Cienfuegos, elle était de technologie soviétique, mais elle n’a jamais pu être terminée et entrer en service en raison de la chute de l’URSS, mais également en raison de l’opposition des USA, lesquels étaient inquiets de la mise à disposition potentielle de la technologie nucléaire à Cuba, pays qui visait une plus grande indépendance en matière énergétique.
              https://www.lonelyplanet.fr/poi/cuba-provincedecienfuegoscg-centrale-nucleaire-de-juragua

      2. Avatar de Philippe Soubeyrand

        L’arsène n’a probablement jamais joué à Command & Conquer CloClo, c’est sans doute aussi pour ça :

        Sans plus de commentaire…

  3. Avatar de Khanard

    j’ai suivi le lien qui nous ramène au 6 mai 2011. Hormis ce côté remontée du temps qui amène toujours un peu de nostalgie, j’ai pris la patience de porter une attention aux pseudos des commentateurs . Beaucoup me semblent avoir définitivement disparus , d’autres déjà montraient leur bout de nez , comme Timiota, certains sont malheureusement décédés , j’ai une pensée émue pour François Leclerc.
    Que sont ils devenus ? Les autres ? Le côté éphémère de nos existences n’est il déjà pas là , sous nos yeux, passante du sans soucis ? (Rouffio, 1986; Kessel 1936 )

    1
    1. Avatar de timiota

      Perseverare diabolicum ?

      1. Avatar de Khanard

        Errare humanum est, perseverare diabolicum !
        beaucoup sont ici dans l’erreur, beaucoup d’autres sont dans la persévérance . le diable se cache peut être dans la limite entre le « errare » et le « perseverare » .
        Pas facile en tout cas .

    2. Avatar de Sous-fausse-identité

      @Khanard Je suis Paul depuis environ début 2008, j’avais même été un soir assister à une de ses conférence dans Paris. Oui mais voilà, assez récemment j’ai été obligé de revenir Sous-fausse-identité 😉 J’aimais bien les commentaires de Vigneron. A-t-il été blacklisté lui aussi et vexé au point de s’évaporer ? Heureusement il a été remplacé par CloClo.

      1. Avatar de Khanard

        @SFI
         » j’ai été obligé de revenir Sous-fausse-identité  » vous êtes en définitive comme l’épée de Danaël! Vous revenez toujours vers votre maître !
        Mais attention de ne pas trancher CloClo

        1
      2. Avatar de timiota

        Vigneron passait facilement la limite Tourette…

        1. Avatar de Paul Jorion

          Vigneron n’a pas été blacklisté. Il y a des gens qui ont cessé de venir ou … ont changé de pseudo (voir les déclarations récentes d’un repenti 😉 ).

      3. Avatar de Paul Jorion

        Les règles sont immuables et chaque commentaire est jugé pour soi. Ainsi, un commentaire sucré ce matin en raison d’injures à mon égard, est passé tout à l’heure, les injures ayant été retirées.

        Si vous survivez « Sous-fausse-identité » alors que vous aviez été black-listé sous vraie identité, c’est que le jugeote vous est venue entretemps. c.q.f.d.

        1. Avatar de Sous-fausse-identité

          @Paul Jorion Comme vous voyez, je me permets à nouveau de vous critiquer. Je m’attends à être blacklisté de nouveau un de ces jours, lorsque vous serez à nouveau de mauvaise humeur. Mais vous êtes chez vous, vous y faites ce que vous voulez 😉

        2. Avatar de Sous-fausse-identité

          @Paul Jorion Quand même, à l’époque où vous m’avez blacklisté, j’aurais aimé dire au revoir aux commentateurs du blog de Paul Jorion sous ma vraie identité, mais ça n’a pas été possible. La frustration aura cependant été de courte durée puisque je viens tout juste d’y repenser.

          1. Avatar de Paul Jorion

            Vous ne pouvez ignorer ce que vous faites différemment aujourd’hui et qui vous rend parfaitement publiable : certains viennent directement à la vertu, d’autres doivent être guidés vers elle (P. S. je suis apparemment encore sous l’emprise de la lecture hier de Gaël Giraud dans l’ « Osservatore Romano » – pardon, de « Vatican News » !).

            1. Avatar de Sous-fausse-identité

              @Paul Jorion Oui, je pense savoir pourquoi j’ai été blacklisté : je me faisais un peu trop souvent l’avocat du diable, autrement dit de Trump, lequel, de mon point de vue, pouvait parfois, mais rarement, avoir raison. Or vos lecteurs assidus savent que vous êtes très susceptible sur ce sujet, au point de donner raison à de vieilles râclures de l’état américain du moment qu’elles agissent contre Trump. Mais comme Trump n’existe plus, mes commentaires passent. Pour le moment.

      4. Avatar de CloClo

        Tu parles d’un remplacement ! Un stagiaire oui ! Je n’ai ni la culture ni l’expression ni l’esprit de vigneron avec qui je me suis mis des avoinées caractérisées !

        1. Avatar de Sous-fausse-identité

          @CloClo Je suis d’accord avec toi, tu n’es pas tout à fait au niveau de Vigneron, mais tu te défends bien.

  4. Avatar de Chabian

    En fait, la technique était supposée empêcher l’erreur humaine (stopper la réaction nucléaire). C’était avant les catastrophes de ’79, de ’86 et de 2011. Le risque était considéré comme nul. Et la technique était supposée résoudre la question des déchets…
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_r%C3%A9acteurs_nucl%C3%A9aires_en_construction
    Emmanuel Macron a annoncé la construction de nouvelles centrales en 2021.
    Et les recherches d’autres technologies (Iter…) continuent.

  5. Avatar de Marfaing François

    Et si on essayait de parler à l’homo oeconomicus pour faire changer la trajectoire sur l’énergie ?

    Oui le nucléaire est actuellement l’énergie qui émet le moins de gaz à effet de serre (avec l’hydroélectrique), mais elle a 4 handicaps techniques rédhibitoires :

    1. C’est une énergie fossile à 100% importée, donc limitée dans le temps.
    2. Ce n’est plus l’énergie la moins chère en exploitation. Son prix a même tendance à augmenter et l’écart avec les autres sources d’énergies s’accroît rapidement.
    3. Même sûre, c’est une technologie qui reste dangereuse et dont les risques sont supportés en fin de compte collectivement avec ou sans l’accord des populations.
    4. La recherche nucléaire ne nous laisse pas entrevoir la mise en œuvre d’une technologie révolutionnaire compatible avec le calendrier de l’exigence climatique.

    2
    1. Avatar de timiota

      J’adhère au point 4.
      Pour situer sa généalogie, je fais remarquer à gogo que le nucléaire a hélas zappé la courbe d’apprentissage vertueuse de l’aviation civile (ou de l’industrie des semi-conducteurs, d’une fiabilité hénaurme, je ne parle pas des logiciels, si humains, euh, et si indécrottablement plantants).
      L’aviation civile a fait sa montée en puissance et ses « retex » (retour d’expérience) par petits pas (genre +40% à une nouvelle génération d’avion).
      Le nucléaire civil a hélas fait un saut d’un facteur 20 ou 30 entre les derniers « petits réacteurs » de 30 MW des années 50 et les 600-900 MW du design Westinghouse début des années 1960, (adopté in fine même par la France en 1969, après que l’accident de St Laurent des Eaux, même « réparé », eût achevé de plomber (haha, le plomb qui arrête le rayonnement au sens figuré) la filière UNGG –Uranium Naturel Graphite Gaz, le caloporteur étant du CO2 haute pression qui a le mérite de ne pas s’enflammer, figurez vous–).
      Résultat : on n’a jamais eu de « crash » intermédiaire avant TMI/Tchernobyl/Fukushima, un dans chaque continent. Donc pas de vrai « retex » .
      Pour les curieux, voir qui est l’amiral Hyman Rickover, qui a fait en sorte que les « petits » réacteurs militaires, ceux des sous-marins (surtout) et des gros navires, restent sages « pour toujours », sans utiliser la méthode russe (une épave au fond de l’océan, habitée de quelques spectres)

  6. Avatar de gaston

    Dans votre billet du 6 mai 2011 vous évoquez le « hacker à l’enfance malheureuse », mais il y avait pire avec le chef militaire ou le chef d’état ayant eu la même enfance.

    Dés le début de cette année vous nous alertiez sur le risque nucléaire dans le conflit qui se profilait, ce dont nous mettait aussi en garde l’analyste américain Craig Hopper dans « Forbes » le 28 décembre 2011 (déjà cité sur ce blog).
    https://www.forbes.com/sites/craighooper/2021/12/28/a-ukraine-invasion-will-go-nuclear-15-reactors-are-in-the-war-zone/?sh=43ab4b6627aa

    Eh bien nous y voilà. Il nous reste à espérer que les vents soufflent du bon côté !

    1. Avatar de gaston

      Oups : 2021 pas 2011 pour Craig Hooper !

  7. Avatar de Philippe Soubeyrand

    Bonjour à tous,

    Sans zoomer, basculez la carte en mesures MAX ( faire cela depuis les deux boutons [AVG] et [MAX] situés en haut à gauche de la carte), puis allez cliquer sur le seul hexagone violet actuellement visible en Europe de l’Est ; les informations de la colonne de gauche se mettront à jour automatiquement :

    https://remap.jrc.ec.europa.eu/Simple.aspx

    500 nSv/h MAX ! Soit près du triple de notre moyenne nationale actuelle qui est de l’ordre de 169 nSv/h MAX…

    Ce qui justifie amplement, selon moi, les inquiétudes du chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique…

    Sans plus de commentaire… Je laisse chaleureusement la parole à timiota qui saura sans doute vous expliquer les choses beaucoup mieux que moi…

    L’être humain est devenu fou !

    Mes Amitiés du Midi,

    Philippe

  8. Avatar de Lagarde Georges

    Pour ces centrales situées dans la zones des combats entre la Russie et l’Ukraine, ce n’est pas d’un accident (au sens d’un événement inattendu qui survient par hasard) dont il faudrait parler.

    Au mieux il s’agit de ce qu’on nome habituellement des dégâts collatéraux, c’est à dire les conséquences annexes d’une opération militaire, touchant des biens ou des personnes ne participant pas aux combats. Au pire des armes ou des munitions ont, réellement ou fictivement, été placées au voisinage des réacteurs nucléaires ou des stocks de combustible radioactif par l’une des parties dans le but de dénoncer la conduite criminelle de l’autre partie qui n’hésite pas à provoquer une catastrophe en s’efforçant de les détruire.

    La situation résumée par le Guardian le dimanche 7 aout à 17H:
    – Ukraine and Russia blamed each other on Sunday for renewed shelling on Saturday night of Europe’s largest nuclear power plant, the Zaporizhzhia.
    – Ukrainian president Volodymyr Zelenskiy called for new international sanctions on Moscow for “nuclear terror”, including sanctions to be imposed on the Russian nuclear industry and nuclear fuel.
    – Moscow blames Ukrainian forces for the strikes.Russian occupation authorities in the city of Energodar where the plant is located said that overnight, “the Ukrainian army carried out an attack with a cluster bomb fired from an Uragan rocket launcher.”
    – Ukraine’s state nuclear power company, Energoatom, said a worker was wounded when Russian forces reportedly shelled the plant, the biggest in Europe, on Saturday evening.
    – The head of the International Atomic Energy Agency has raised grave concerns about shelling at the plant, which is in Russian-controlled territory and was also shelled on Friday.

  9. Avatar de Thomas Jeanson

    Un truc tout bête :

    A l’heure où des secteurs entiers d’activité ( restauration, santé… ) sont désertés par les salariés quid du nucléaire ?

    Comment sont maintenus en sécurité nos 58 réacteurs et la Hague etc… si personne n’a plus envie de bosser sur ces cochonneries ?

    1. Avatar de CloClo

      Excellente question Thomas !

      Que nos chers ingénieurs et gouvernants n’ont pas trop intégrés dans leurs plans…

      L’énergie nucléaire est la chaudière typique d’une société d’abondance et de gaspillage, quand l’étau se resserre ça devient ingérable et pour l’entretien impossible. Dans 50 ans plus un bout du territoire nationale ne sera en sécurité dans le meilleur des cas si on a pris quelques ogives sur le coin de la tronche. Faudra donc en plus des problèmes engendré par les perturbations climatiques s’habituer à de bonnes doses d’irradiation à cause des accidents et des défauts et puis c’est tout.

      1. Avatar de Otromeros

        Tant qu’on a le « Rivotril »…!… 😉

    2. Avatar de Vincent

      Vu les salaires, la stabilité de l’emploi et les perspectives de carrière, on ne manque pas de bras chez EDF. D’ailleurs, cet hiver va nous montrer grandeur nature ce que vaut la fameuse Energiewende qu’on nous vante.

      1
      1. Avatar de Thomas Jeanson

        Vincent

        Ce n’est pas avec des salaires et des perspectives de carrière qu’on expédie une fusée Apollo sur la Lune, qu’on fait tourner correctement un service d’urgence, ou plus simplement un restaurant , mais avec du SENS, de l’esprit d’équipe, du commun partagé, du but collectif.

        Et c’est parce qu’on a oublié cela , parce que le fric est devenu l’alpha et l’ oméga de tout projet, que le nucléaire de Macron n’existera jamais.

        Il me fait penser à ces annonces qu’on voit en juin :

        Restaurant cherche un chef, deux commis et 3 serveurs pour la saison.

        Mais pauvre bougre, si il te manque tout ça en juin, c’est pas un restaurant que tu as, juste une grande pièce avec des tables et une cuisine…

        3
    3. Avatar de Philippe Soubeyrand

      Bonjour Thomas,

      Le charbon a eu son Germinal.

      Le nucléraire l’aura lui aussi…

      Sauf que dans ce cas ci, ce ne sera pas Émile Zola qui l’écrira, si tant est que cet autre auteur à ce stade inconnu, puisse avoir suffisamment de temps pour l’écrire… Auquel cas, une IA pourrait-elle s’en charger à sa place ?

      Au rythme où vont les choses, je ne suis plus du tout certain que nous puissions sauver quoi que ce soit de toutes façons, les IAs comprises…

      Mes Amitiés du Midi,

      Philippe

  10. Avatar de Sous-fausse-identité

    J’ai regardé un peu ce scandale du bombardement de la centrale nucléaire de Energodar et de la retenue d’eau en amont. On a beau soutenir l’Ukraine contre l’agresseur, c’est insupportable. J’espère que lorsque la guerre sera finie, les responsables ukrainiens, même si ce sont les plus hauts responsables de l’état, seront condamnés à de lourdes peines de prison.

    4
    1. Avatar de Otromeros

      Dans le corps de l’article..
      …  » Les autorités d’occupation de la ville d’Energodar, où se trouve la centrale de Zaporijjia , ont affirmé que c’est l’armée ukrainienne qui a tiré un engin à sous-munitions avec un « lance-roquettes multiple Ouragan ». Précisant : « Les éclats et le moteur de la roquette sont tombés à 400 mètres d’un réacteur en marche. » Cette frappe a « endommagé » des bâtiments administratifs et touché « une zone de stockage de combustible nucléaire usagé », ont-elles également ajouté. « …

      Vas-y voir clair.. (Je ne vous fais pas l’autre version….)

      1. Avatar de Sous-fausse-identité

        @Otromeros Je veux bien croire que les descendants des hordes mongoles qui constituent le gros de l’armée russe soient assez cons pour évacuer certaines zones en laissant des preuves de crimes de guerre, mais de là à bombarder plusieurs jours de suite une centrale nucléaire qu’ils occupent eux-mêmes et qui fournit de l’électricité à une grande partie de la zone sous leur administration, ça, non, je n’y arrive pas. Il faudra trouver les responsables ukrainiens et les punir de ces bombardements. Le fait d’avoir été agressé n’excuse pas tout.

        2
        1. Avatar de Otromeros

          Je comprends (Le pire…c’est que c’est vrai…)

          Mais je me mets à la place du « mec » (ukrainien) qui en a marre de se faire « taper » par les russes retranchés à l’intérieur du périmètre de la centrale et qui , sachant (croyant..) qu’ils sont « intouchables » (vu sa position « inside » the centrale).. , balancent à partir de cette position plein de « dragées » qui font crapuleusement leurs morts et dégâts dans son camp…
          Alors le « mec » , il cherche quelque chose « sans danger » pour la centrale …mais potentiellement mortel pour les russes (qui y regarderaient dorénavant à deux fois avant de recommencer à canarder…)
          Il cherche ET.. il « trouve » ceci… :
          … « Une bombe à sous-munitions se présente comme un conteneur, rempli de mini-bombes explosives, appelées « sous-munitions ». Ce conteneur peut être un obus, une roquette, un missile… Largué par avion ou par voie terrestre, il s’ouvre en vol et libère les sous-munitions.
          Un véritable tapis de bombes tombe alors sans précision sur de larges surfaces.
           »
          in https://www.handicap-international.fr/fr/actualites/les-bombes-a-sous-munitions-c-est-quoi

          Ce qui est sûr (pour le « mec ») , c’est que la centrale ne craint rien…
          Et si c’était moi , le « mec » , au 160 ième jour de capharnaüm, je crois que je n’hésiterais pas..!

          Bon , ceci écrit , il y a des jeux nouveaux et « originaux »… interdits (ou à interdire pour l’exemple au plus haut niveau du droit de la guerre )….donc , je vous suis..!

          1. Avatar de Otromeros

            Plus concrètement dans la suite de l’article.. :
            … » Les bombes à sous-munitions tuent, blessent, mutilent et provoquent des traumatismes physiques et psychologiques lourds. Les civils représentent 97 % des victimes recensées, parmi lesquelles 36 % d’enfants.

            Jusqu’à 40 % des sous-munitions n’explosent pas quand elles touchent le sol : soit elles sont trop légères, soit le sol est trop meuble, soit un dysfonctionnement technique l’empêche d’exploser.
            Toujours actives, ces sous-munitions deviennent aussi dangereuses que des mines antipersonnel. Elles peuvent exploser à tout moment, dès la moindre manipulation. Des zones entières deviennent alors inhabitables , entravant la reprise de la vie sociale et économique, forçant les populations à se déplacer. Ces restes explosifs constituent une menace pour les civils parfois des dizaines d’années après un conflit.
             » …

        2. Avatar de CloClo

          Si cela excuse tout. Absolument tout. Que l’agresseur russe sans scrupules et criminel se le tienne pour dit. Il est le seul responsable de tout ce qui arrive et des réactions les plus folles des ukrainiens, malgré les jérémiades de sfi pour faire diversion.

          1
  11. Avatar de bob

    Bonjour
    mêmes sur arte….c’est peu dire !, nous avons de nombreux reportage sur les incidents nucléaires (qu’on compte par plusieurs dizaines au moins), qui ce sont produits , et qui aurait pu finir en « catastrophe », que cela soit le nucléaire civil, ou militaire. Bien sur les opinions publics ne sont pas tenue au courant, sur le moment. et que cela soit du coté Américain ou Russe ou ailleurs (France). Il faudrait rappeler le nombres d’essais nucléaires, rien qu’en surface , 250 parfois 100 fois plus puissant qu’HIROSHIMA? OU DES POPULATIONS CIVILES ONT ETE CONTAMINEES.

    1. Avatar de timiota

      « Ou des populations civiles ont été contaminées ».
      La contamination des civils en présence d’une activité industrielle ou agricole, c’est plus la règle que l’exception (chlordécone, allez, pour la route).
      La nuance est dans la durée de la contamination et la marge laissée à une contre-mesure.
      Dans le chauffage au bois des petites maisons (la règle au XIXème et partie du XXème siècle en bien des lieux), on a assez lourdement contaminé avec des COV (hydrocarbures volatils, cancérigènes), une moitié de la population, à la louche. Et la contre-mesure s’est peu à peu faite (poële à meilleur tirage, …), mais la question d’un vrai bilan n’était pas au devant de la scène dans une population à espérance de vie de moins de 50 ans.
      Le fait que nous ne soyons « en bonne santé » classe moyenne comprise que depuis 70 ou 80 ans est à garder en mémoire pour formuler le degré de rejet de telle ou telle cause de pollution (chimique disons).

      1. Avatar de bob

        vous voulez en venir ou ?! dire que le nucléaire c’est banal……pas grave ?. mais visiblement vous ne connaissez pas les conséquence de la radioactivité sur les organismes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx La survie de l'espèce pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta