Aux États-Unis, le Parti républicain se fissure

Aux États-Unis, une nouvelle session du parlement s’est ouverte hier. Comme des élections législatives « à mi-mandat (présidentiel) » ont eu lieu en novembre, renouvelant une part des élus, un nouveau Président de la Chambre aurait dû être nommé. Cette nomination se déroule en général sans anicroche : dans ce pays où de fait seuls deux partis s’affrontent, le candidat du parti vainqueur aux élections est nommé comme une lettre à le poste (sauf en 1923).

Mais Donald Trump est passé par là, autorisant la frange franchement fasciste (FFF) du Parti républicain de faire entendre sa voix, en l’occurrence de refuser ses voix au candidat officiel du parti : Kevin McCarthy.

À l’heure où je vous parle, le cinquième vote a eu lieu (trois hier, deux ce matin) sans qu’aucun candidat n’ait encore réuni les 218 voix nécessaires et cela de manière humiliante pour les Républicains, en raison d’un noyau de 20 (rapidement devenus 21) FFF.

Et comme rien n’est simple, Donald Trump, dont les valeurs inspirent pourtant à 100% les FFF, a choisi de soutenir McCarthy malgré les propos peu amènes qu’il tint dans les jours qui suivirent le coup raté du 6 janvier 2021 : “I’ve had it with this guy !” : « J’en ai soupé de ce gars là ! ».

Partager :

28 réponses à “Aux États-Unis, le Parti républicain se fissure

  1. Avatar de Benjamin
    Benjamin

    Bonsoir Paul (et bonsoir à toutes et tous),

    Ces élections de mi-mandat devaient déboucher sur un raz de marée Républicain sur lequel Donald Trump devait surfer en vue des prochaines présidentielles. Finalement les Démocrates ont sauvé le Sénat et évité la débâcle à la Chambre, bien aidé par le côté trop « fantaisistes » de certaines investitures Républicaines imposées par Donald Trump. Le raz de marée s’est transformé en « vaguelette » ce qui s’apparente plus à un camouflet pour le « Grand Old Party » et Donald Trump !

    Et maintenant il y a ce « fiasco » de l’élection du Speaker de la Chambre (une formalité normalement comme vous le rappelez). Oui, il laissera des traces au sein du parti Républicain tant ce qu’est en train de vivre Kevin McCarthy ressemble de plus en plus à une humiliation publique orchestrée par Donald Trump et mise en musique par les membres du « House Freedom Caucus », ce groupe parlementaire positionné à l’extrême droite du parti Républicain.

    Oui le parti de l’éléphant se fissure sous les ruades de Donald Trump… Et vu comment vont les choses, il pourrait y avoir un vrai schisme entre l’aile extrême droitiste et le reste du parti du Républicain. Ça commence à ressembler à ce que nous avons vu ces dernières années dans d’autres systèmes « bipartites » occidentaux (notamment européens) où les deux grands partis alternativement au pouvoir ont fini par s’éroder du fait de « grandes figures politico-médiatiques » extrêmement clivantes.

    Finalement, sous l’effet du Trumpisme, nous pourrions assister à un lessivage politique d’un parti « mastodonte » : du « Grand Old Party » passerons-nous au « Small Old Party » ?

  2. Avatar de Tout me hérisse
    Tout me hérisse

    AOC, ne manquant pas d’à-propos, a voulu profiter de cette ‘fissure’ apparue dans le parti républicain pour suggérer l’apport de voix démocrates, pour autant que ceux-ci puissent obtenir certaines commissions et pourquoi pas alors rêver d’une coalition… ?

    1. Avatar de timiota
      timiota

      Ce serait de la part d’AOC une sorte de macronisme inversé !
      En effet, Macron a compris que les forces de gauche étaient usées au point qu’on pouvait hâter leur migration vers la droite qui n’allait qu’au pas (Ayrault) ou au petit trot (Valls) pour aller au grand trot ou même au galop. Il fallait certes une ruse pour que la haridelle ne semble pas changer carrément de paddock, ce fut l’époque LREM, la république en marche mais, dans mon bestiaire hippocritique, on pourrait plutôt dire la haridelle au galop.

      Ce serait beau si par ces manoeuvres AOC tractait vers la gauche la « majorité silencieuse » des revenus du trumpisme, et au lieu qu’elle quitte les méphitiques vapeurs trumpettantes au pas, là aussi, AOC imposerait un trot soutenu.

  3. Avatar de timiota
    timiota

    Autre point : Si cette House est si divisée, et qu’il faille prendre une décision cruciale pour la guerre en Ukraine (avant même d’aller au nucléaire ou à une déclaration de guerre, je pense à une riposte qui serait faite à une forme d’escalade intermédiaire, arme chimique par exemple), ça ne va rien donner.
    Les économistes, eux, s’inquiètent du gros binz en cas de blocage du budget.
    Un peu beaucoup une aubaine pour Poutine tout ça !? ! pas glop.

    1. Avatar de un lecteur
      un lecteur

      Les deux salopards seraient de mèche pour profiter d’une faille dans la constitution US.
      Pas de 49.3 aux US ?
      En tout cas, Bannon et ses sbires ont démontré être de très bon stratège.

    2. Avatar de konrad
      konrad

      Bonjour,

      Ne vous inquiétez pas, pour la guerre vous trouverez toujours des gens pour en faire la promotion, de droite comme de gauche et du centre, du moment que c’est le voisin qui va au casse pipe. Et puis il faut bien utiliser les armes produites, sinon à quoi ça sert ? Macron va envoyer des chars en Ukraine et le congrès américain a voté un budget militaire de 850 milliards de dollars, alors que dans chacun de ces pays la majorité de la population voit son bonheur prospérer grâce à la richesse produite.
      2023 va-t-on marcher à la baguette ou se geler les miches ? 😉

      1. Avatar de Ruiz
        Ruiz

        @konrad Les quelques dizaines d’AMX10 RC qui ne sont plus nécessaires en Afrique grâce à Wagner vont pouvoir faire leur promotion en Europe (c’est mieux qu’un salon) auprès de partenaires orientaux qui semblent plutôt acheter Etats-unien.
        Et les militaires français (comme les industriels) ne se plaindront pas trop si on les leur remplace sans trop tarder par le nouveau modèle.
        Pour un vrai usage il suffit qu’il reste un peu de potentiel.
        Celà évitera les coûts de déconstruction, dépollution et traitement de déchets.

        1. Avatar de arkao

          Chars français obsolète contre chars russes obsolètes, quelle partie de rigolade…
          Curieux de voir l’efficacité des AMX30 à roulettes avec la raspoutitsa, déjà que les engins à chenille ont du mal.

  4. Avatar de Dimitri
    Dimitri

    Les courants modérés et conservateurs s’affrontent, les modérés redevenus majoritaires sont bloqués par les conservateurs qui veulent imposer leurs idées malgré qu’ils soient minoritaires, un candidat modéré républicain devrait surgir face à Ron De Santis et Trump lors des primaires républicaines pour la présidentielle 2024.

  5. Avatar de gaston
    gaston

    Un point d’histoire :

    « En 1856 les élus du Congrès ne s’étaient accordés qu’au bout de deux mois et 133 tours »

    Tout espoir n’est pas perdu… 😉

    https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/aux-etats-unis-le-congr%C3%A8s-s-enfonce-dans-la-paralysie-incapable-d-%C3%A9lire-un-speaker/ar-AA15ZKGv?ocid=msedgntp&cvid=b04d7f7fd50541ceb546ddae5b2fed1f

    1. Avatar de Rafio
      Rafio

      Quand on sait que la guerre civile éclatait 5 ans plus tard, ça fait quand même de l’espoir de toute petite qualité.

  6. Avatar de Arnould
    Arnould

    Et cette rumeur selon laquelle le Speaker n’aurait pas besoin d’être un élu de la Chambre ? Et que donc tout autre quidam ou bien Trump pourrait être élu ? Lequel quidam deviendrait alors le numéro trois dans l’ordre de succession du Potus ? Qui en a entendu parler ?

    1. Avatar de gaston
      gaston

      « Cette rumeur selon laquelle… »

      Votre commentaire est corroboré par un article du NYP de ce soir, dans lequel on apprend même que Trump a recueillit 1 voix lors des 7ème et 8ème tours de scrutin !

      https://nypost.com/2023/01/05/matt-gaetz-votes-for-donald-trump-for-house-speaker/

      On ne peut s’empêcher de faire le rapprochement entre la situation actuelle et celle de 1856 (où il a fallu 133 tours de scrutin et 2 mois pour élire le speaker) qu’ont connu le Congrès US et aussi tout le pays.

      1856 c’est 5 ans avant la guerre civile appelée aussi guerre de sécession.

      A l’époque c’était le parti démocrate qui était profondément divisé sur la question de l’esclavage, ce qui a favorisé la formation du parti républicain et finalement l’élection d’un transfuge démocrate au poste de Speaker en février 1856, un nommé Nathaniel BANKS (ça ne s’invente pas !).

      Aujourd’hui le suprémacisme divise l’autre bord, jusqu’à la guerre civile ?

      Sur la carrière de N.P. BANKS, la fiche Wiki (en anglais) :

      https://en.wikipedia.org/wiki/Nathaniel_P._Banks

      1. Avatar de Arnould
        Arnould

        Si ces deux votes n’ont pas été annulés parceque ce Gaetz a voté Trump, c’est donc que la Constitution américaine a une lacune de plus. Et que donc Trump pourrait être élu Speaker ! Heureusement ça semble un scénario dingue.

        1. Avatar de gaston
          gaston

          Sur les frasques de l’élu d’extrême-droite Matt Gaetz :

          Soupçonné de faits hautement répréhensibles (voir l’article du TWP en lien ci-dessous), l’intéressé avait sollicité une grâce « a priori » auprès de Trump peu de temps avant le 6 janvier 2021.

          Sachant cela, nous comprenons mieux son attachement inconditionnel pour l’ex.

          https://www.washingtonpost.com/national-security/2022/09/23/gaetz-no-charges-sex-trafficking/

        2. Avatar de Ruiz
          Ruiz

          @gaston Pourquoi une lacune ? Comme en logiciel, ce ne serait pas un défaut, mais une « feature » une caractéristique.
          Qui aurait permis par exemple en France à Ségolène Royal de devenir présidente de l’Assemblée Nationale, faute d’être devenue députée.
          Ou aujourd’hui à Mélenchon (là faut réver) ou Raffarin.
          Les Etats-Uniens pourraient-ils chercher parmi leurs sénateurs ou gouverneurs, qui par exemple ne sont pas membres du Congrès (et n’ont pas été candidats).
          Le cumul est-il possible ?

          1. Avatar de gaston
            gaston

            @ Ruiz,
            Désolé, c’est Arnould qui a parlé de « lacune », pour ce qui est de la fragilité des démocraties face aux agissements des groupes d’extrême-droite (comme Weimar) je m’en tiens à ce qu’à développer notre hôte dans sa vidéo d’hier.

            1. Avatar de Ruiz
              Ruiz

              Il semble que la question ne se pose plus et soit réglée … Kevin McCarthy

              1. Avatar de gaston
                gaston

                « Il » a gagné, oui au 15ème round, mais à quel prix ?

                « Il a donné un rein » dit l’animateur Jimmy Kimmel et d’ajouter que la plupart des donneurs vivent bien avec un seul rein ! 😉

                https://www.huffpost.com/entry/jimmy-kimmel-mccarthy-kidney-house-speaker-fight_n_63b90d5ee4b0ae9de1be5999

            2. Avatar de gaston
              gaston

              Oups ! « … ce qu’a développé … » ni accent ni air !

          2. Avatar de Arnould
            Arnould

            @Ruiz

            Pourquoi une lacune DE PLUS ? Vous oubliez l’auto-grâce du Potus vis à vis de lui-même. Si ce n’est pas une lacune, ça… Ca fait deux. Et quand il y en a pour deux, il y en a pour X.

            Après il y a le système électoral d’un autre temps, paraît-il au suffrage universel, mais qui oblige à passer par les « grands électeurs » et qui avantage les petits états. Perso, si j’étais citoyen américain j’aurais beaucoup de mal à aller voter.

            Heureusement les états ont de grandes libertés par rapport à Washington.

            1. Avatar de Ruiz
              Ruiz

              @Arnould Il s’agit d’élections à un état fédéral, dont l’étendue est comparable à celle de l’U.E.
              Le maintien d’un certain pouvoir au niveau des etats (et donc local) et l’assurance d’un minimum de représentativité (Sénat) est un gage et une condition de l’union.
              Dans l’U.E. le parlement y est toujours élu par états.

  7. Avatar de Luc
    Luc

    Robert Reich (ancien conseiller américain au travail) à émis une suggestion intéressante : les démocrates de la Chambre devrait trouver un accord avec les républicains modérés pour faire surgir et élire un républicain modéré. Des noms circulent…
    https://www.theguardian.com/commentisfree/2023/jan/05/house-democrats-moderate-republicans-unite-speaker

    1. Avatar de timiota
      timiota

      Si j’ai bon souvenir, aux USA, il y a les « modérés de Wall Street » et les « modérés de la Chambre du Commerce » (plutôt Démocrates et plutôt Républicains respectivement).
      Cela pour dire que si une telle chose survenait, il y aurait deux niveaux de lecture : d’une part les « garde-fous » démocratiques qui se remettent en place et tendent à refaire fonctionner les partis classiques (ce qui sera interprété comme un retour du Deep State par les FFF) ;
      Et d’autre part, suivant la coloration Chambre du Commerce du modéré républicain choisi, il y aurait la lecture de la nouvelle feuille de route que le monde du business, qui n’aime pas trop l’incertitude législative et encore moins les « arrêts complets » dûs au non-vote du budget, entend dicter au gouvernement Biden dans l’année et quelques d’ici l’élection de 2024.
      De Trade à Tradition il n’y a pas une si grande différence.

      1. Avatar de Ruiz
        Ruiz

        @timiota Une démarche Macroniste en somme (sauf l’effet personnel).

  8. Avatar de Dimitri
    Dimitri

    Joe Biden est un politique de compromis, il est habitué aux négociations entre démocrates et républicains, la frange conservatrice ne veut pas perdre la main lors des 1 an et 6 mois qui arrive (primaires et présidentielles oblige avant 2024), McCarthy peut éviter des blocages comme avant avec le non-paiement des fonctionnaires et le vote du budget national notamment.

  9. Avatar de Nikolaz
    Nikolaz

    Les questions suivantes me viennent à l’esprit :
    – Est-ce que la fondation d’un parti ouvertement d’extrême-droite s’en suivra ?
    – Ce parti sera-t-il en mesure de remporter des législatives dans certains états et en faire des zones franchement réactionnaires (mais peut-être cela ne changera pas gran chose à la situation actuelle) ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta