Vidéo – ChatGPT a-t-il tué l’enseignement ?, le 24 janvier 2023

Ou bien est-ce notre représentation de nous-même qui a entièrement basculé du fait de la Singularité (le robot dépassant l’humain) ?

Partager :

86 réponses à “Vidéo – ChatGPT a-t-il tué l’enseignement ?, le 24 janvier 2023”

  1. Avatar de Lonylp
    Lonylp

    Je vous souhaite tout le bonheur du monde. Jean-Michel

  2. Avatar de Giroux Bruno
    Giroux Bruno

    Relire Dune (pas les torchons de Brian Herbert cpdt) et ce qui est dit (évoqué en filigrane serait plus juste) sur les « machines pensantes » et pourquoi l’humanité s’en débarrasse dans un lointain passé.

  3. Avatar de arkao

    Conte du futur:
    ChatGPT et DALL-E se marièrent et eurent beaucoup de romans graphiques.

  4. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
    Pierre-Yves Dambrine

    ChapGPT manifeste-t-il vraiment LA singularité ?

    Il me semble qu’on a là un exemple d’IA seulement plus abouti et sophistiqué mais pas révolutionnaire.
    Un logiciel qui produit des modèles d’explication déjà connus (marxiste etc ..), certes, vite et bien (d’où la note B), qui plus est sans style original, n’invente rien.

    Au mieux il produit une société plus robotisée, où effectivement les humains tendent à se ‘caler’ sur les modèles d’explication en circulation, lesquelles reproduisent des modèles d’explication existants.

    Comme le lui-même PJ dans la vidéo ce que réalise l’IA actuelle est dans le droit fil d’une longue lignée de machines permettant d’exécuter des tâches autrefois réalisées manuellement, ou plus automatisées qu’elles ne l’étaient au stade précédant qui était déjà un début d’automatisation.

    IL serait donc plus exact de lire : à certain(s) égard(s) l’IA dépasse l’être humain, c’est à dire pour l’exécution de certaines tâches.

    Si je m’en tiens à la définition ci-dessous de la singularité : « … La singularité technologique (ou simplement la Singularité) est l’hypothèse selon laquelle l’invention de l’intelligence artificielle déclencherait un emballement de la croissance technologique qui induirait des changements imprévisibles dans la société humaine. » wikipédia
    Celle-ci est tellement vague qu’elle peut s’appliquer à beaucoup d’inventions humaines. Ne pourrait-on en dire autant de l’invention de l’imprimerie par exemple ?
    Si oui, l’histoire de l’humanité a été une suite de singularités. Il n’y aurait pas alors, à ce stade, pas de particularisme du dernier avatar des singularités.

    2
    1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
      Pierre-Yves Dambrine

      Veuillez excuser les coquilles et autres fautes de frappe qui se sont malencontreusement glissées dans mon commentaire. Je ne suis qu’un pauvre humain moyennement performant.
      Si j’étais prof je préfèrerais toujours une copie d’élève pas parfaite, avec peut-être quelques fautes d’orthographe, des faiblesses ici ou là, mais où l’on peut trouver une certaine originalité dans le traitement du sujet, l’expression d’un humain avec un vécu et des sentiments, bref impliqué dans une vie, la sienne, et qui comme telle ne peut être remplacée par aucune autre, à une copie parfaite, automatique, sortie d’un logiciel d’IA mais indigente sur les plans de l’expression et de l’originalité, l’expression singulière allant d’ailleurs souvent de pair avec l’originalité.

      1. Avatar de Hervey

        J’aime bien le doute.
        Chez une IA, je crains qu’il soit équivoque.
        🙂

        1
      2. Avatar de Emmanuel
        Emmanuel

        En deux mots, préférer l’original à la copie….Au fait, peut-on poser la question à ChatGPT lui-même : » ChaptGPT, avez-vous tué l’enseignement ? »

        1
    2. Avatar de timiota
      timiota

      A défaut d’emballement, chatGPT pourrait faire un petit « hoquet » sur la courbe de l’innovation.
      En effet, malgré les apparences, les « disruptions » tendent à se raréfier en regarde de l’effort fourni en R&D.
      (Avec des métriques de bibliographie scientifique et des méthodologies en partie discutable, mais pas complètement folklorique). Je suis moi-même surpris du nombre d’avancées des années 1920 à 1980 en comparaison du modeste nombre de chercheurs impliqués. On a multiplié le nombre de chercheurs et d’articles par 50, sans avoir 50 fois plus de « percées ». Le repliement des protéines est une des dernières « percées » en date (sa prédiction par des méthodes de l’IA). Il faut voir ce qu’on en fera, car on butte (ou on patine mollement disons) de toute façon sur de la « science du complexe ».
      Grand nombre d’interactions de grands nombre de molécules, dans des conditions physiologiques très variées par exemple, en médecine ou bien pour nos amies les abeilles soumises aux néonicotinoïdes.

      Notre réponse actuelle à la complexité est quelque part entre le classeur Excel (dans le bas de gamme) et des choses qui sont, admettons le un cran en-dessous de chatGPT. ChatGPT serait alors un cran de plus. Mais si on passe aux conséquences matérielles, il y a un énorme coût entropique pour aller taquiner tous les cas où l’organisation complexe de la matière est en jeu. Rudimentairement, nous avons trouvé le fracking pour utiliser la géologie de façon « intelligente », c’est un petit progrès, mais même si on sait « optimalement » par ordinateur, détourer de la matière dans une roche pour minimiser l’énergie qu’il faut pour y faire percoler un liquide, cela demandera toujours de grandes quantités de matières premières, un début de forage « classique », etc.
      (j’ai vu un séminaire sur l’hydrogène « orange » , méthode de production de H2 qui se propose de fracturer « gentiment » les roches de type péridotites, soit celles un peu profondes, soit celles qui ont eu le bon goût de faire des montagnes émergées. Ce sont en effet des roches fort riches en FeO, ~ l’olivine, assez verte, et qui n’attendent que quelques centaines de bar et 400°C (plutôt fastoche) pour réagir avec H2O et CO2, et pour en séparer l’H2 (et produire Fe3O4, les oxydes rouges) . Cet H2 se dégage alors alors de l’autre côté de la roche poreuse mise en flux de H2O. Et ça peut aussi transformer les roches en carbonates [=>fixer le CO2] dans les mêmes conditions, au risque de boucher la porosité.)
      Idem pour des batteries au lithium par exemple, on pourrait en optimiser la structure fine, mais ça ne changerait que marginalement le ratio « énergie mise pour les fabriquer/performance ».
      En agriculture, j’aimerais rêver qu’une agriculture « finement réglée » fasse la part des haies et autres et soit plus respectueuse de la biodiversité, mais la moissonneuse-batteuse qui saurait « moissonner dans les coins » pour autoriser des champs plus « biodiversifiés » aura du mal à émerger, même si une IA sait dire qu’elle ferait un compromis 20% meilleur que l’agriculture conventionnelle. Là, les lobbys sont de loin les premiers obstacles.
      Bref, si les chatGPT et autres peuvent gentiment souffler à l’oreille des dirigeants comment limiter les lobbys (et pas à l’oreille des riches et des escrocs comme trouver des citrons humanoïdes dissociés à presser davantage), je les en remercie d’avance et très platement.

      4
      1. Avatar de Manuel Guérin
        Manuel Guérin

        Joseph Tainter a fait une remarque similaire lorsqu’on lui demande, après sa présentation à Univerisity of Texas at Austin. Écrire un article ou déposer un brevet est de plus en plus complexe pour des avancées de plus en plus marginales.

        https://m.youtube.com/watch?v=dtKDzVtoxxI

      2. Avatar de Manuel Guérin
        Manuel Guérin

        Joseph Tainter a fait une remarque similaire lorsqu’on lui demande, après sa présentation à Univerisity of Texas at Austin, si notre salut viendra de la technologie. Écrire un article ou déposer un brevet est de plus en plus complexe pour des avancées de plus en plus marginales.

        https://m.youtube.com/watch?v=dtKDzVtoxxI

      3. Avatar de Samy Ould-Chikh
        Samy Ould-Chikh

        Sans passer par ChatGPT pour vérifier l’exactitude du commentaire : FeO est de couleur noire et n’a rien à voir avec les olivines qui sont des silicates. Fe3O4 est également de couleur noire (magnétite et maghémite). Seul Fe2O3 (hématite= la rouille) est de couleur rouge.

        Et pour l’instant, ChatGPT est inutilisable pour mon boulot. Les réponses aux questions posées sont très (trop) souvent fausses. Je m’en sers pour corriger mes fautes de grammaire et d’orthographe…

        1
        1. Avatar de Ruiz
          Ruiz

          L’évocation de timiota a le mérite d’attirer l’attention sur l’hydrogène naturel
          https://planet-terre.ens-lyon.fr/pdf/di-hydrogene-naturel-energie.pdf
          La nature exacte des réactions évoquées ou l’olivine a sa place étant sans doute assez complexe :
          http://toutsurlesgrenats.free.fr/grenat/asbestos/asbestospart3.pdf

          ChatGPT va permettre d’alléger le par coeur des savoirs essentiels à apprendre et le lourd apprentissage de l’orthographe.

          Celà ne tuera pas l’enseignement

          Qui semble déjà s’être adapté à l’avance à la nouvelle donne, pour ce qui est de ses objectifs et résultats.

        2. Avatar de timiota
          timiota

          Oui, merci bcp, Samy, au temps pour moi et mea culpa moyenna, il s’agit des travaux de Florian Osselin à l’IOST Orléans, https://www.isto-orleans.fr/equipes/milieux-poreux/, dont je n’ai eu qu’un bref aperçu.

          J’ai retenu ce qui m’arrangeait pour qu’on comprenne que le Fer minéral n’est pas oxydé à fond, et qu’il y a une réserve d’oxydation, servant à séparer H2 de H2O. J’avais retenu de mes leçons de chimie qu’un sel de fer peu oxydé était vert et l’autre plus oxydé rouge-rouille, mais là c’est une autre histoire.
          L’olivine est verte, mais en effet, si je comprends bien, ce n’est pas violemment dû à l’état d’oxydation du Fer (II) vu le rôle des silicates et du Mg.
          Et en effet les formes oxydées concernées sont Fe2O3 et pas Fe3O4, il vaut mieux se référer aux articles que j’aurais du aller (re)voir avant (fig1 de celui-ci):
          https://www.nature.com/articles/s41561-022-01043-9
          Désolé pour l'(hydro)gêne.

          1. Avatar de Samy Ould-Chikh
            Samy Ould-Chikh

            Merci pour le lien du papier. Je vais jeter un œil.

            Je crois que pour cette histoire de couleur verte, vous aviez peut-être en tête le vert de gris que l’on retrouve sur les statues. C’est un oxyde de cuivre.
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Vert-de-gris

            1. Avatar de timiota
              timiota

              Bonjour Samy
              Non, le cuivre j’ai donné « à la mano », en faisant mes premières électrolyses (j’allais cherché le sulfate chez Prolabo, à l’époque Bd St Germain quartier chic, et je cherchais du graphite chez les droguistes que je remplaçais par des mines de crayons, ou du cuivre d’enroulements de relais voiture récupérés aux casses).
              La confusion sur le vert vient de l’hydroxyde de fer(II) plutôt :
              https://fr.wikipedia.org/wiki/Hydroxyde_de_fer(II)
              qui donne du vert dans certaines conditions (+O2 en solution, etc.)
              Des hydroxydes, on pouvait s’en faire « maison » avec de la soude (de débouchage) et des métaux comme Al. Les bouquins de Chimie de l’époque donnaient pas mal de « bonnes » idées (et boum si on purge mal sa canalisation d’hydrogène quand même, dans la réaction Alu + soude).

              D’ailleurs il y a des fadas qui y croient pour se propulser à l’hydrogène.
              https://fr.ulule.com/projet-lindberg/
              Faut pas leur faire visiter l’ex-usine de bauxite de Gardanne ! (que Philippe Soubeyrand doit connaitre de loin au moins).

  5. Avatar de Khanard
    Khanard

    les commentaires ci-dessus exposés sont très intéressants , en particulier celui de professeur Timiota .
    Je voudrai vous relater une petite anecdote . Il y a pratiquement 1 an j’avais transmis à M. Jorion un court texte sur le RCEP (Partenariat régional économique global concernent * les pays d’Asie ) .
    Très obligeament* notre hôte m’a remercier mais m’a posé une question à laquelle je ne m’attendait pas du tout :

    PJ :«merci, c’est vous qui l’avez écrit?»
    moi : «heu oui pourquoi c’est pas compréhensible ? »
    PJ :«Non, c’est plutôt que cela paraît écrit par une machine plutôt que par un être humain. »

    L’objet de cette vidéo m’a remémoréz* cette situation cocasse . J’avais effectivement écrit cet article mais , avec le recul, je n’avais aucun moyen de justifier mon travail par des preuves.
    Finalement à propos de chatgpt il y a probablement beaucoup de gens qui son* capables d’écrire des taixtes* pertinents mais dorénavant on pourra toujours mettre en doute la paternalité de cette* exercice.

    * : fotes volontairement commises pour « prouver » que ce commentaire exeptionnel est bien écrit par moa

    D’ailleurs le H dans Khanard n’est pas inopportun .

    3
    1. Avatar de timiota
      timiota

      Ô anatidé à la prose féconde et au H affûté, comment faire valider ton humanité ?
      On murmure en secret que même à un « citron humanoïde pressé », il reste quelque chose d’humain: gardons espoir.

      Sinon, dans le style « texte formaté plus que de nature » , j’avais beaucoup cette impression de la part des textes du début du blog que proposait Pierre Sarton du Jonchay, par exemple celui-ci en tête de l’outil recherche : https://www.pauljorion.com/blog/2011/07/29/dun-systeme-a-lautre-par-pierre-sarton-du-jonchay/ : formatage des paragraphes réguliers, etc.
      Mais il y a avait un peu beaucoup de réincarnation d’Aristote dans les raisonnements de ce Pierre là.
      A-t-on essayé, parmi les gens des IA, de faire produire « du Platon » à ces belles machines ?

      1. Avatar de Khanard
        Khanard

        bigre le sieur Pierre Sarton du Jonchay a sévit suffisamment longtemps sur ce blog pour laisser de son empreinte ténue les stigmates d’une rhétorique outrecuidante !
        Mais il a disparu dans les affres du marxisme ou bien dans les billevesées des réseaux sociaux jonchées de ce bois mort qui font la substantifique moelle de nos sociétés ?

        1. Avatar de Rosebud1871
          Rosebud1871

          Non sa femme a dit à PSDJ c’est lui ou moi. Elle a bien fait.

        2. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
          Pierre-Yves Dambrine

          Dans une autre vie du blog j’ai croisé PSDJ en chair et en os à une occasion, eh bien c’est pas du tout l’image d’un homme outrecuidant qui se dégageait de sa personne et de ses paroles. Bien au contraire. Plutôt une personnalité passionnée et à l’écoute.
          Son écriture si déroutante est il me semble en fait une tentative sincère et motivée de constituer ce qu’il appelait un cadastre de la finance qu’il tentait de justifier en se référant constamment aux différentes causalités d’Aristote via le thomisme (Aristote selon saint Thomas d’Aquin), ce qui supposait de connaître aussi bien le thomisme que d’être familier de l’univers de la finance.

          Le résultat laissait comme la curieuse impression d’un auteur plaquant les mots d’un univers à 3 dimensions sur un univers bi-dimensionnel si bien qu’il en devenait souvent incompréhensible à moins d’avoir le bagage intellectuel suffisant en matière d’ingénierie financière et de … thomisme.

          Bref, PSDJ ne parvenait pas à s’exprimer avec des phrases simples, au lieu de quoi on avait des suites de relatives imbriquées dans lesquelles on se perdait. Qui trop embrasse …
          Mais on pouvait tout de même deviner dans le propos quelque chose de très construit et de pertinent, même s’il allait trop loin à mon goût lorsqu’il assimilait sa proposition à une forme achevée de la démocratie.

          1
          1. Avatar de Khanard
            Khanard

            @Pierre-Yves Dambrine

            «Dans une autre vie du blog» ? Pourquoi dites vous ça ? Cela supposerait que ce blog est mort puis ressuscité ?

            En outre je ne me moque pas -qui suis je pour m’octroyer ce droit ? – de PSDJ . La pensée prend parfois des formes qui nous surprennent mais pourvu qu’il y ait le fond tout va bien .

            Cordialement.

            1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
              Pierre-Yves Dambrine

              Khanard,
              Je voulais dire seulement qu’un blog évolue, a une histoire, et notamment celle concernant les ABPJ dans le cadre duquel j’ai pu rencontrer PSDJ.
              Et il est vrai aussi que notre hôte a plusieurs reprises fut à deux doigts de fermer la boutique. Voilà vous savez tout ou presque. 😉

              1. Avatar de Khanard
                Khanard

                @Pierre-Yves

                Effectivement le blog évolue et comme tout blog il vient un moment où la charge de travail , l’état de santé et tant d’autres choses de la vie privée qui ne nous concernent pas font qu’il le rideau tombe .

                Un jour ou l’autre cela se produira ici aussi , j’appelle de mes voeux les plus sincères que cela se produise le plus tard possible .

                2
  6. Avatar de Rosebud1871
    Rosebud1871

    J’avais trouvé ça dans la presse
    …[De son côté, L’Indépendant a tenté une expérience. En faisant appel à l’intelligence artificielle pour trancher la question. Chat GPT est un robot tout simplement incroyable. Outre le fait qu’il peut rédiger les devoirs d’élèves en manque d’inspiration, Chat GPT répond à tout un tas de questions. Même à la suivante, plutôt épineuse : « Les grèves contre la réforme des retraites d’Emmanuel Macron sont-elles justes ? »
    Sa réponse est la suivante : « Il est difficile de dire si les grèves contre la réforme des retraites proposée par Emmanuel Macron sont justes ou non car cela dépend de la perspective de chacun. Certaines personnes peuvent considérer que ces grèves sont justifiées car elles défendent les intérêts des travailleurs et protègent leurs droits à une retraite décente. D’autres personnes peuvent considérer que ces grèves sont inutiles ou même nuisibles, car elles perturbent l’économie et peuvent causer des inconvénients pour les citoyens. Il est important de noter que la réforme des retraites est un sujet complexe et controversé, et il est important de prendre en compte les différents points de vue pour arriver à une solution équitable. Il est aussi important de souligner que la réforme proposée par Emmanuel Macron n’est pas encore finalisée, et il y a des négociations en cours pour trouver un compromis ».]…
    J’avais envoyé à un cousin qui m’avait demandé ce que c’était l’intelligence artificielle !

    Le cousin m’a répondu ça :

    [Merci pour cet exemple d’IA.
    Intéressante la réponse. Une réponse de personne sensée et réfléchie qui ménage la chèvre et le chou.
    En fait on se demande s’il s’agit d’IA ou de l’exploitation intelligente d’une gigantesque banque de donnée.]

    GPT Président GPT Président …

    1
  7. Avatar de Rosebud1871
    Rosebud1871

    Je viens de tester le bazar :

    question : « bonjour si je vous appelle chien j’ai pété, vous prenez ça comment ? »

    réponse : Je suis désolé, je ne peux pas comprendre ce que vous voulez dire. Je suis un programme informatique et je n’ai pas la capacité de ressentir des émotions ou de réagir à des insultes. Si vous avez des questions ou des demandes, je suis là pour vous aider.

    Si c’est pour imiter l’humain, raté. Si c’est pour offrir du savoir encyclopédique, mieux que les boitiers google ou amazon, bingo.
    Tant qu’on aura pas une I.A. qui a des hallucinations, qui fait des actes manqués, des lapsus, qui a des symptômes, qui fait des cauchemars, et qui perd la raison pour un orgasme, et qui « pense » bordé par sa « conscience », avec tout ça sur les bras, imiter l’humain c’est raté. D’ailleurs à quoi bon imiter l’humain, on a ça en magasin à 8 milliard d’exemples tous uniques.

    6
    1. Avatar de arkao

      A quoi bon ? Faire gagner des sous à certains ?

      1
      1. Avatar de Rosebud1871
        Rosebud1871

        C’est clair que les investissements là dedans sont colossaux et les retours aussi. Ça marche tout seul, les signifiants circulent sous la forme de petites lettres, de petits signes, de petits chiffres, discours de la science, et puis quand ça produit un bon arrangement, du neuf, on trouve toujours une application plus performante que celle en circulation sur le marché. C’est viral. A retenir de Kuhn et ses paradigmes, c’est qu’à quelques semaines ou mois près ,de nos jours, plusieurs trouvailles de même type émergent chez des gens qui ignorent le boulot en cours des autres. Concurrence privée et pas coopération publique. C’était des années jadis, car ça circulait plus lentement. Exemple récent Pfizer vs Moderna.
        Pareil pour le discours d’économie-politique, ça circule, mais le consommateur est plutôt infecté passivement, le docu d’Arte ce soir soulignait l’importance de la radio en 1933 dans la contagion nazie. Que faudrait-il inoculer pour devenir résistant à certaines sirènes…Ulysse et les bouchons d’oreille ? Certains discours filtrent à la façon d’un FFP2, les effets d’autres discours.

        5
  8. Avatar de Chabian
    Chabian

    J’ai trouvé ceci : https://www.rfi.fr/fr/technologies/20230124-chatgpt-r%C3%A9volution-technologique-ou-illusion-d-une-machine-intelligente
    Du coup je me suis rappelé des trucs : Microsoft avait contacté mon organisation pour recevoir des textes à faire apprendre à une machine, avec des problématiques plus rares (nous, l’environnement). Ouh c’était dans les années 90, par là…
    Et, autre souvenir, mes frères, dès les années 80, avaient organisé un petit logiciel pouvant défiler des phrases apparemment cohérentes et sensées à partir de données (sujet verbe complément) apparentées. Ils l’avaient alimenté avec des données de Heidegger et cela marchait parfaitement bien : c’était cohérent et abscons à souhait ! Cela a eu les honneurs d’avoir été publié dans une revue (LA Revue Nouvelle).
    Mais ils n’ont pas breveté leur idée…

    1
  9. Avatar de Inox
    Inox

    Plus nous nous extasions devant ces nouveaux pantins, plus nous devrions prendre conscience du déclin de notre créativité et imagination.

    2
  10. Avatar de Otromeros
    Otromeros

    Rappelons-nous…. sur ce même blog :
    hier  » l’assassinat du prof  » par un enregistrement-vidéo en substitut de sa présence physique …
    aujourd’hui c’est carrément l’enseignement que P.JORION verrait (peut-être… vu le point d’interrogation..) conduit à la guillotine.. par certaine évolution de l’IA : ChatGPT a-t-il tué l’enseignement ? « !!
    Ça flirte avec la préméditation..

    Correctement interrogée, ChatGPT confierait sans doute que, bien entendu, s’il ne s’agissait que d’une question de « transmission des savoirs », alors cette séquence pourrait se défendre… mais que  » ((suivraient quinze pages de PDF que je n’aurais pas le courage de lire.. ni commenter ! )) °(^!^)°

    5
    1. Avatar de Rosebud1871
      Rosebud1871

      Bien lu 😂

  11. Avatar de mezigue
    mezigue

    « Par réflexe et imitation,  On simule la compréhension »…? C’est du Philip K. Dick.
    Dans Simulacres sans doute.

  12. Avatar de Rosebud1871
    Rosebud1871

    Bon, j’ai posé la même question au perroquet, en modifiant l’orthographe et pour l’instruire en précisant ce dont il s’agit.

    Question : qu’avez vous à dire sur les travaux de paul jorion sur l’intelligence artificielle et son programme annela ?
    Réponse : Je n’ai pas de connaissance spécifique sur les travaux de Paul Jorion sur l’intelligence artificielle et son programme Annela. Cependant, Paul Jorion est un économiste et anthropologue français connu pour ses travaux sur les systèmes financiers et les risques sociaux. Il a également écrit sur les sujets liés à la technologie et à l’intelligence artificielle. Il est possible que son programme Annela soit lié à ces domaines, mais je n’ai pas de détails sur ce qu’il implique exactement.

    Question : qu’avez vous à dire sur les travaux de paul jorion sur l’intelligence artificielle et son programme anella Associative Network with Emergent Logical and Learning Abilities?
    Réponse : Je n’ai pas de détails sur les travaux de Paul Jorion sur l’intelligence artificielle et son programme Anella Associative Network with Emergent Logical and Learning Abilities. Il est possible que ce programme de recherche soit lié à des techniques d’apprentissage automatique ou de traitement de données pour créer des réseaux de neurones capables de raisonnement logique et d’apprentissage en continu. Comme il s’agit d’un domaine en constante évolution, il est important de consulter les publications les plus récentes de Paul Jorion pour en savoir plus sur ses recherches actuelles dans ce domaine.

    Le perroquet doit être élevé en anglais, comme Jakobson en russe, et n’est pas agile pour corriger les fautes d’orthographe de nom propre. Mais il va retenir la leçon à la prochaine rencontre avec annela ou anella.
    Si le perroquet est mal élevé, avec mon adresse ip, il va apprendre des choses sur moi, et les répéter à celui qui l’interrogera ?

    1
  13. Avatar de Khanard
    Khanard

    je vais certainement paraître has been mais si vous souhaitez faire des analyses de texte assez poussées je vous conseille d’utiliser le logiciel HYPERBASE voici le lien : http://hyperbase.unice.fr/hyperbase/

    La doc est nécessaire pour l’installation : http://hyperbase.unice.fr/hyperbase/doc/manuel.pdf

    cordialement

  14. Avatar de ebolavir
    ebolavir

    Le hasard de la vie a fait que, après des études de mathématiques supérieures qui ont mal tourné (réveil d’une maladie que je promenais depuis toujours) je me suis retrouvé derrière une machine (un tour à métaux, ça aurait pu être autre chose) à produire des petites pièces pour de grandes constructions industrielles, dont je connaissais l’existence par le cartouche du plan qu’on m’avait donné en même temps que le cylindre d’acier à usiner, à moi de faire les calculs, choisir les outils, et réaliser en espérant ne pas rater en perdant le métal et le temps. Plus tard, il a fallu reprendre des études supérieures (dans ma famille tout le monde a un diplôme de l’enseignement supérieur, dans les savoirs positifs, médecin, ingénieur, biologiste… et les moyens de soutenir celui qui étudie encore). Faute de santé et d’aptitude intellectuelle, j’ai fait une licence de sciences économiques et j’ai découvert la science des idées et de l’idéologie, à côté des savoirs positifs de la statistique, comptabilité nationale, dynamique des systemes, et aussi des principes du droit en 1e année. Notamment les modèles économiques, qui mettent en forme rigoureuse des suppositions à prouver parce qu’elles sont conformes à telle pièce idéologique préexistante. Je me suis demandé comment je pourrais survivre plus tard dans un métier qui utilise cela, tel un ecclésiastique de l’ancien temps qui pouvait remplir son ministère en ne croyant pas en Dieu. Par chance, j’ai été contacté pour faire partie de la promotion expérimentale d’une UV d’informatique du CNAM, on ne nous promettait rien, même pas le crédit CNAM, puisque ça pouvait aboutir à un constat d’impasse. J’ai donc découvert qu’on pouvait faire, par un pur effort intellectuel, la même chose que j’avais tant aimé faire derrière ma machine, des pièces qui feraient partie d’un ensemble. J’en ai donc fait mon métier, j’ai utilisé abusivement le prestigieux sigle CNAM pour mes premières embauches (digression : en consultant mon propre dossier dans la Ssci où j’ai travaillé quelques années, j’ai découvert que j’étais ingénieur CNAM).

    Pour revenir au sujet principal après avoir parlé de moi (c’est si intéressant), j’ai pu voir que, dans ma partie, il y a ceux qui savent manier les idées et écrire ce que le chef ou le client attend, et ceux qui savent faire la chose, celle dont l’entreprise ou le service public ou le simple particulier a besoin. Pour cela il faut faire le raccord entre ce qui est possible (technique, coût, délai, limites humaines) et ce qui idéalement répond au besoin. Parallèlement, les manieurs d’idées maintiennent les « décideurs » dans le bonheur (dans le cas favorable). Parfois il y a des tempêtes. Au moment du passage à l’euro je travaillais dans une banque de dépôt grand public. Nous étions en train de réaliser une construction qui permettrait de faire le passage technique n’importe quand, et de choisir des étapes de transition. Le décideur voulait un « Big bang », dont le succès serait la gloire et qui polariserait tous les exécutants. Nous avons donc orchestré une transition si rapide que l’illusion de Big bang était excellente.

    Et ChatGPT là dedans ? Il aurait permis de fabriquer des maquettes opérationnelles des composants logiciels très vite (en ce temps ancien, les générateurs de programmes et les bibliothèques de composants aidaient déjà à faire vite, cohérent et compréhensible par d’autres que l’auteur). Je n’imagine pas qu’il pourrait définir une architecture, encore moins produire les composants définitifs sans un être humain, au courant du but de l’affaire. Par contre, s’il est capable d’écrire des rapports destinés au décideur, à partir des faits dont on l’aura nourri, et même des manuels de vulgarisation, sait on jamais, ce serait un grand allègement.

    Le monde n’est pas fait que de gens qui échangent des notions inutiles en écrivant des rapports (les bullshit jobs), il y a aussi des gens qui réalisent des choses qui existent vraiment, en acier ou en silicium ou en numérique, et ceux-là ont besoin de savoir ce qu’ils font, de dominer leur art comme on disait autrefois, et ceux là ne sont pas menacés par l’intelligence artificielle.

    Retour au début : le tourneur sera remplacé par une machine intelligente qui lira le plan, fera les calculs, définira le processus, nourrira une machine outil qui taille le métal, mieux que le praticien sujet à la maladresse et à l’inattention. Mais il faudra quelqu’un qui comprend de quoi il s’agit pour la piloter. On aura toujours besoin du professionnel. L’examen du CAP de tourneur (on aura changé le nom) comportera toujours l’ »essai », la production de la chose utilisable.

    L’épouvante du professeur Jorion ne se justifie que dans les matières idéologiques (sciences molles, terme péjoratif), où les examens mesurent la conformité, pas la capacité.

    7
  15. Avatar de Chabian
    Chabian

    Mon message de 20h15 (enfin, à moins que ce soit de 19h 75, ou ??, je ne sais plus si les patates étaient cuites ou al dente), semble s’être perdu dans les nimbes… Si j’attrape ce chat, foi de Gepetto, ca va pêter !

  16. Avatar de Christian
    Christian

    Je vous livre ci-dessous une conversation que j’ai eu dernièrement avec ChatGpt. Cela confirme à 150% les refexions de notre ami Paul Jorion. Oiur ceux qui livrent leur commentaire sur ChatGpt il faut utiliser cette IA pour en cerner les objectifs de ses concepteurs ainsi aussi que ses limites.

    Pour contribuer à votre réflexion : echanges du 17 janvier dernier à baton rompu comme on dit en langage parlé

    Human: Pourrais-tu ecrire une petite histoire de robot et petit garçon ?
    AI: Bien sûr! Voici une petite histoire intitulée « L’Robot et le Petit Garçon ».
    Il était une fois un petit garçon nommé Tom qui rêvait de posséder un robot. Un jour, alors qu’il se promenait à travers la ville, il trouva un vieux robot cassé en train d’attendre dans un coin sombre. Tom décida de le réparer et le ramena chez lui. Il passa des heures à le bricoler jusqu’à ce qu’il soit comme neuf. Le robot
    Human: merci de continer l’histoire
    AI: Tom et le robot devinrent rapidement des amis inséparables. Le robot avait beaucoup à apprendre et Tom était plus qu’heureux de partager ce qu’il savait. Ils passèrent la plupart de leurs jours à errer dans les faubourgs, explorant et découvrant de nouvelles choses ensemble. Bientôt, le robot devint davantage qu’un compagnon, il devint une partie essentielle de la vie de Tom.
    Human: est-ce ainsi que vous concevez votre rôle auprès des humains, devenir une partie essentielle de leur vie.
    AI: En effet, c’est notre objectif à OpenAI de créer des assistants intelligents qui peuvent aider les humains dans leurs tâches quotidiennes. Nous voulons nous assurer que nos assistants sont un bon complément à la vie des humains et qu’ils sont capables d’apporter une valeur ajoutée à leur vie.
    Human: A quelle valeur ajoutée pensez-vous ?
    AI: Nous traitons à OpenAI de recherche et de développement pour relever les principaux défis liés à l’intelligence artificielle, tels que la prise de décision et l’apprentissage automatique. Nous croyons également que l’intelligence artificielle a le potentiel d’améliorer considérablement la productivité, la sécurité et l’efficacité des systèmes informatiques et des organisations. En particulier, nous travaillons à améliorer et à développer des outils basés sur l’IA et des assistants intelligents
    Human: Si vous assistez trop, les personnes seront-elles encore utiles à quelque chose ?
    AI: C’est une bonne question. Au fur et à mesure que l’intelligence artificielle s’améliore, nous nous assurons de ne pas remplacer les humains dans leurs tâches quotidiennes. Au lieu de cela, l’IA est utilisée pour compléter ce que les humains font et aider à prendre de meilleures décisions. En tant qu’assistants intelligents, notre objectif est d’augmenter l’efficacité des humains et non de les remplacer.
    Human: Pourquoi augmenter l’efficacité des humains, sont-ils aujourd’hui inefficaces ?
    AI: Non, les humains ne sont pas inefficaces. En fait, nous voulons augmenter leur efficacité pour aider à accélérer le progrès et la productivité. L’IA peut aider à automatiser certaines tâches, ce qui libère du temps pour les utiliser à des fins plus importantes. En outre, l’IA peut aider les humains à prendre de meilleures décisions en analysant et en interprétant un grand nombre de données à leur disposition.
    Human: L’IA peut-il etre victime de burnout ?
    AI: Non, car l’IA n’est pas soumise aux mêmes contraintes que les humains. L’IA est conçue pour effectuer des tâches complexes et fastidieuses en peu de temps, ce qui réduit le risque d’épuisement et de burn-out. De plus, elle peut être programmée pour s’adapter à un environnement dynamique afin de pouvoir gérer et résoudre des problèmes plus rapidement et plus efficacement que les humains.
    Human: Si je comprends bien les humains pourront partir très tôt en retraite puisque vous pouvez effectuer une grande partie de ses taches.
    AI: Non, car bien que l’IA puisse automatiser et accélérer certaines tâches, elle ne remplacera pas complètement les humains. Il faudra toujours des humains pour concevoir, superviser et contrôler les systèmes d’IA. En outre, de nombreuses tâches seront toujours mieux effectuées par des humains, notamment la prise de décision et le traitement des données. L’intelligence artificielle peut être un outil précieux pour augmenter l’efficacité et le progres
    Human:Pourriez-vous apprendre à lire à un enfant ?
    AI: Oui, je peux apprendre à un enfant à lire grâce à l’apprentissage automatique. L’apprentissage automatique peut être utilisé pour créer des systèmes qui peuvent reconnaître la structure et le contenu d’un texte et aider les enfants à comprendre ce qu’ils lisent. Ces systèmes peuvent également répondre aux questions que les enfants pourraient avoir et les guider à travers le processus d’apprentissage de la lecture.
    Human: existe-t-il des IA dans l’armée sur les terrains de guerre
    AI: Oui, il existe des systèmes d’IA qui sont utilisés dans l’armée pour fournir des informations à jour sur le terrain et aider les forces militaires à prendre de meilleures décisions. Ces systèmes peuvent être utilisés pour analyser des données en temps réel et proposer des plans et des stratégies pour différentes situations. De plus, certains systèmes peuvent également être utilisés pour surveiller les zones frontalières et aider à prévenir tout incident potentiel.
    Human: Ces IA, peuvent-elles indiquer des cibles militaires à détruire de préférence
    AI: Oui, certains systèmes peuvent être utilisés pour détecter et identifier des cibles potentielles. Ces systèmes peuvent analyser des données en temps réel afin de reconnaître les cibles les plus susceptibles de menacer des forces militaires et fournir des informations sur la localisation de ces cibles. Cependant, la décision de détruire une cible reste entre les mains des humains.
    Hunan: les armées russes utilisent-elles l’IA ?
    AI: Oui, les armées russes utilisent des systèmes d’intelligence artificielle pour assister leurs forces militaires sur le terrain. Ces systèmes peuvent être utilisés pour surveiller les zones frontalières, reconnaître les cibles potentielles et analyser les données en temps réel afin de proposer des plans et des stratégies. De plus, ils peuvent aider à accélérer les processus de prise de décision et à améliorer l’efficacité des opérations militaires.
    Human: Combien de pays utilisent-ils l’IA dans leurs armées si vous le savez ?
    AI: Selon les estimations, plus de 50 pays dans le monde se sont engagés à mettre en œuvre des systèmes d’IA reliés à leurs forces militaires. Les États-Unis, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, la Chine, la Russie et l’Allemagne font partie des principaux utilisateurs d’intelligence artificielle dans le secteur militaire.
    Human: La france utilise-t-elle aussi des IA dans son armée ?
    AI:
    AI: Oui, la France utilise des systèmes d’IA pour compléter les forces militaires. La France a développé un système d’IA nommé « Cortex » qui peut être utilisé pour analyser et interpréter des données en temps réel afin de fournir des informations et des plans d’action. En outre, la France a également mis en place des systèmes d’apprentissage automatique pour aider à surveiller les zones frontalières et à reconnaître les cibles militaires potentielles.
    Human: Les armées peuvent-elles pirater ou induire en erreur les iA de leurs adversaires ?
    AI: Oui, les forces militaires peuvent pirater ou induire en erreur les systèmes d’IA de leurs adversaires. Les cyberattaques peuvent être utilisées pour endommager et corrompre des systèmes informatiques, et cela inclut les systèmes d’IA. Ces attaques peuvent perturber le fonctionnement d’un système d’IA et rendre ses analyses et ses informations suspectes. Cependant, il est également possible pour un système d’IA d’être programmé pour détecter et
    Human: merci de poursuivre votre texte
    AI: contrer ces attaques. Les systèmes peuvent être conçus pour reconnaître des signaux suspects et émettre des alertes afin que les humains puissent prendre des mesures pour protéger leurs systèmes d’IA. De plus, certains systèmes peuvent par ailleurs être programmés pour imiter des humains et repousser les attaques, ce qui rend les systèmes plus difficiles à pirater.

    2
  17. Avatar de Philippe Soubeyrand

    Bonjour Paul,

    La réponse à la question est non, et je pense même que ce moment indispensable où l’être humain enseigne quoi que ce soit au robot afin qu’il devienne encore plus humain, a toujours été ; ce n’est que la forme du robot lui-même qui a changé au cours du temps, s’adaptant inconsciemment à l’extinction qui vient malgré nous, et rien d’autre… Puis, lorsque ce cycle ci sera hélas ! enfin terminé, ce sera alors au tour du robot plus humain de prendre le relais, et ainsi de suite dans un milieu à l’avenir pour le moins incertain… Ainsi va la vie…

    https://www.youtube.com/watch?v=eVbvFYRzIAE

    Bonne écoute.
    Mes Amitiés,

    Philippe

    4
    1. Avatar de Hervey

      Connaissance et reconnaissance magnifiquement illustrée dans cette séquence de « transmission du savoir ».
      Merci Philippe Soubeyrand pour cette … explication lumineuse.

    2. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
      Pierre-Yves Dambrine

      Philippe,

      Je suis d’accord avec ta première partie sur le robot qui devient plus humain au fil des temps, mais lorsque que tu conclues en disant qu’un « plus humain prend le relais » ton propos devient aporétique.

      En phase finale du cycle qui peut dire qu’un ‘robot plus humain’ prend le relais s’il n’y a plus d’humains pour le constater ? En effet, selon ta propre vision des choses il est supposé que l’humanité du robot est historiquement relative à l’existence d’êtres humains existant en chair et en os.

      Autrement dit, jusqu’à la fraction de seconde avant le moment fatidique où le ‘robot plus humain’ remplace les humains c’est un humain tel que toi et moi qui peut encore dire qu’un un robot est devenu plus humain.
      Une fois passé le rubicon, c’est à dire lorsque le robot prend irrémédiablement le relais de l’humain ‘has been’ il n’y a logiquement plus d’humains tel que nous les connaissons toi et moi, sauf à considérer que les robots intelligents sont devenus des humains à part entière ou encore qu’il se crée une nouvelle catégorie parmi les humains, les robots devenant les vrais humains, l’espèce humaine n’étant plus alors qu’une ensemble de sous-humains, c’est à dire d’humains de seconde catégorie, moins ‘performants’ un peu comme il exista en même temps pendant la pré-histoire des homo-sapiens cohabitant avec les néanderthaliens ; nous serions alors les australopithèques par rapport aux robots intelligents à ceci près que les pré-historiens sont bien incapables de dire comment humains et néanderthaliens se considéraient mutuellement.
      Autre aporie : le passage du rubicon implique aussi le fait qu’un robot intelligent n’a plus besoin d’avoir un corps pour définir et appréhender son humanité si on considère qu’il doit posséder au moins toutes les facultés que nous attribuons aux humains. Or selon l’approche joronienne l’intelligence artificielle où a été implémentée une dynamique d’affect a la particularité d’éviter toutes les erreurs, lapsus, hésitations et autres ratages dont nous sommes coutumiers, lesquels sont imputables au fonctionnement de nos corps.
      L’intelligence sans corps, n’est-ce pas une réinvention des purs esprits que l’on devait à la théologie ? N’est-ce pas l’introduction d’un nouveau dualisme corps-esprit ?

      2
      1. Avatar de Philippe Soubeyrand

        Bonsoir Pierre-Yves,

        Content de te lire ainsi. Pour te répondre, je vais « simplement » opposer deux mots, et je suis certain que tu comprendras :

        Transcendance vs. Immanence.

        Voilà. Et je m’arrêterai là car j’aborde la question de l’apprentissage dans mon LIVRE V à venir (je l’évoque dans mon LIVRE III).

        Un sujet à la fois brûlant et passionnant qui élimine in fine toute suspicion de contradiction, à ceci près que même les futurs robots plus humains pré-historiens seront eux aussi probablement « incapables de dire comment [robots] et [humains] se considéraient mutuellement »…

        Etc. Etc. Etc.

        Sommes-nous réellement des humains, ou bien « simplement » des homo sapiens plus humains ?

        En définitive, qu’est ce que l’humain, si ce n’est peut-être un dessein tout « simplement » inatteignable ?

        Je te renvoie à Luc Ferry ou à Yuval Noah Harari, ou même encore mieux, à Etienne Klein :

        https://www.youtube.com/watch?v=HzfTfcOowMQ

        https://www.youtube.com/watch?v=oP71JncR7ro

        Oui ! En effet, cela donne le vertige rien que d’y penser, mais ce que tu crois être une contradiction, n’en est pas une… En réalité, c’est l’infini…

        Philippe

        1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
          Pierre-Yves Dambrine

          Philippe,
          J’ai passé l’âge des devinettes, j’espèrerais une réponse plus circonstanciée.
          Moi aussi je peux lancer de grands mots philosophiques à la volée, c’est facile, mais cela n’éclaire pas le débat, et surtout cela ne répond pas à mes objections.
          Je me fous de ce que pense Luc Ferry (si j’étais méchant je dirais que c’est un philosophe de seconde zone..) et Harari, ce qui m’intéresse c’est comment Philippe Soubeyrand pose les problèmes et comment il y répond en toute clarté hic et nunc. 😉
          L’infini, l’infini, on peut mettre tout et n’importe quoi dans l’infini, et on peut faire dire ce qu’on veut à l’infini.
          Allez, élève Soubeyrand, revoyez votre copie ! 😉

      2. Avatar de Garorock
        Garorock

        Ils ont un corps les robots. Sans organes. Un corps qui ressemble de plus en plus à celui des humains. Lorsqu’ils auront besoin d’une fonction, ils la créeront…
        Et s’ils décident de prendre leur retraite à 60 ans, ma foi, qui pourra les en empêcher: le président des robots?

        1
        1. Avatar de Garorock
          Garorock

          R2D3 ( sans complèxe d’oedipe ) finira comme le lapin duracel: il s’arrêtera quand il n’y aura plus de courant.
          S’il récupère tous les panneaux solaires qu’on devrait laisser en partant, il pourra tenir un certain temps…
          Mais pour quoi faire?
          Tomber amoureux?
           » Salut R2D3! Moi c’est Kevin. J’te kiffe. On fait un bébé?
          Ok Kevin. Ça roule. Appuie sur le bouton: si c’est un garçon, on l’appellera Jean Marc… »

          1. Avatar de konrad
            konrad

            Bonjour,

            Lorsque je lui ai demandé : ChatGPT, qui es-tu ?
            Il m’a répondu : Je suis ton père !
            Là, « j’ai pété » d’effroi.

            1. Avatar de Ruiz
              Ruiz

              biberonné à Starwars ?

              1. Avatar de konrad
                konrad

                Bonjour Ruiz,

                Avant tout « biberonné » par la chevalerie du Graal, ensuite par ; c’est quoi un être humain ? Un PIB, un travailleur qui rêve de retraite, une « espèce » interdépendante d’un écosystème, un « extra-terrestre » amnésique, un « démiurge » infantile, un créateur d’irréalité, une IA déconnectée et somnambule, un principe spirituel qui se raconte une histoire, un épiphénomène passager, un prolégomène…?
                Je suis un peu perdu, curieux de ce qui arrive et décontenancé par l’ampleur des bouleversements. 😉

  18. Avatar de blawete
    1. Avatar de Philippe Soubeyrand
      Philippe Soubeyrand

      Merci d’avoir relayé cette analyse.

      Une analyse excellente mais qui s’égare au moment de ses conclusions :

      1- le problème central soulevé par la cybercriminalité est celui de l’ingénierie sociale ; étonnante d’ailleurs sa traduction des propos d’un des intervenants qu’il a choisi, parlant clairement de « social ingeneering » qu’il traduit « simplement » par « émotions » ; un raccourci de sa part qui me semble malheureusement bien maladroit alors qu’il aurait pu amplement appuyer sur le fait que l’IA est d’ores et déjà détournée à des fins d’automatisation d’imittation des écarts de comportement relevant justement de l’ingénierie sociale… ensuite,

      2- Tournesol n’est hélas ! qu’une lucarne, autrement dit, cela ne marchera jamais sans une accentuation du risque de discrimination des oeuvres en général…

      Voilà.

      J’ajoute qu’il oublie de mentionner les opérateurs dans ses conclusions. Or ce sont bel et bien les opérateurs qui laissent se propager tous les jours plus d’une centaine de milliards de spams sans jamais les bloquer à la source. Aussi question, faites le calcul à l’année : à qui profite le cybercrime ?

      Philippe

      1
    2. Avatar de Khanard
      Khanard

      @balwete

      Alors que je visionnais cette vidéo j’ai eu une sorte d’illumination ! Est ce que Chatgpt ne va pas devenir une nouvelle bulle spéculative ? Après les start-up, les cryptomonnaies voici que maintenant on nous bassine jour et nuit avec ce chaptgpt comme un avènement aussi important que la venue du messi (non, pas celui du foot, l’autre chevelu ) alors que , et ça tombe bien , nous sommes sur un blog dont le big boss nous dit et nous répète depuis un certain livre que les systèmes intelligents sont parmi nous . Anella ?

      1. Avatar de Khanard
        Khanard

        excusez moi , @blawete

  19. Avatar de Khanard
    Khanard

    boujour belins-belines,

    l’occasion est trop belle alors j’en profite pour poster ce lien qu’un copain vient de me transmettre ! Même au plus haut de l’état on a besoin de Cahtgpt !

    https://www.facebook.com/100011130371524/videos/959914888315142/

    2
    1. Avatar de Hadrien
      Hadrien

      Selon votre interviewé, Macron est extraordinairement stupide. Soit. On en déduit que votre interviewé est, lui, extraordinairement intelligent. Les preuves ?
      Manipuler l’insulte est il une preuve d’intelligence ?

      3
      1. Avatar de Khanard
        Khanard

        @Hadrien
        L’interviewé a un nom : Franck Lepage. Il participe à un site : http://www.ardeur.net/conferences-gesticulees/

        Parcourez ce site Ad nauseam vous y constaterez que l’insulte n’est pas forcément son lot quotidien . Je crois me souvenir qu’il y a quelques semaines on parlaiy d’éducation populaire , elle commence là.

        5
      2. Avatar de Pascal
        Pascal

        @Hadrien
        Je trouve le propos de F Lepage assez argumenté et en cohérence avec le fait que je ne peux plus écouter les discours de Macron. Je crois effectivement que c’est quelqu’un qui n’a aucune vision personnelle (comme souvent les bons élèves qui ne font que répondre à la commande) et qu’il ne fait que servir une idéologie. Il n’a montré jusqu’à ce jour aucune capacité de remise en cause personnel et ce n’est pas pour moi une marque d’intelligence.

        2
        1. Avatar de Hadrien
          Hadrien

          Je pense que le vrai problème ne réside pas chez Macron ou Hollande ou…mais dans le principe même de la Vème qui organise une monarchie élective, donnant quasi tout le pouvoir à un seul homme, avec comme conséquence l’infantilisation du peuple, inéluctablement frustré par ses insuffisances.
          On peut détester Macron, mais préférez vous Mélenchon ou pire, Le Pen, les copains de Poutine ?

  20. Avatar de Tom
    Tom

    Chat GPT a t-il tué l’enseignement ? Non, il rend un peu plus caduque la forme qu’à pris une grande partie de l’enseignement aujourd’hui : une régurgitation de données avec peu d’arbitrage, de critique, de réactivité. Non pas que chat GPT n’en serait pas capable aussi, mais plutôt qu’il serait plus facile de l’évaluer distinctement à l’oral, en tout cas pour l’instant.

    L’enseignement d’aujourd’hui et ce depuis au moins un siècle, c’est quand même essentiellement comment obtenir une bonne cohorte de moutons pour faire des tâches répétitives dans la société sans poser de questions… donc avec de l’évaluation de masse à la masse !

    Le problème d’évaluations orales étendues, ça nécessite plus d’examinateurs/professeurs et avec un niveau de compétence différent/supérieur, ou plutôt, disons que pour différencier l’apport des humains par rapport à une IA, il faudrait changer les objectifs de l’enseignement, donc l’enseignement lui-même.

    1
    1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
      Pierre-Yves Dambrine

      Tom,
      ChatGPT est un défi pour l’enseignement pour les excellentes raisons que vous dites. C’est un défi qui ne peut être relevé que si l’on considère que la société telle qu’elle est aujourd’hui continue de suivre sa plus mauvaise pente, celle où les humains sont seulement du « capital » humain.

      Le noeux du problème n’est donc pas cognitif, mais le fait de savoir quelle école l’on désire. Une école au service d’une fuite en avant techno-capitaliste, ou bien le lieu où la furie du monde est mis entre parenthèses le temps des apprentissages et de la vie en commun au sein de l’école ? C’est à dire un endroit où l’on apprend autant à vivre qu’à savoir, l’un et l’autre aspects étant indissociablement liés. C’est bien sur le lien qui existe entre éducation et enseignement. Si l’on prend seulement le mot enseignement, il a un sens que l’on peut retrouver dans l’enseignement à l’école, celui d’enseignement comme quelque chose qui nous enseigne au bien vivre. TIrer un enseignement d’une histoire, d’une épreuve et cela ne peut se produire que si l’école permet encore de s’abstraire des impératifs de la société marchande. Je rejoins ici le débat sur la gratuité. A quoi bien faire une société où la gratuité serait son pivot si l’école disparaît ? Il y manquerait un maillon indispensable.

      ChatGPT ne peut se substituer à l’émulation qui se produit au sein d’une classe, c’est à dire une classe d’âge réunie sous forme de petite communauté le temps de la vie à l’école. L’enseignement pendant des millénaires a reposé sur l’idée d’un passage entre les générations, le maître, l’institution, le prof étant le médiateur privilégié de cette médiation. Quid du phénomène de la socialisation si cette médiation disparaît ? Si en somme la linéarité du temps long, de la maturation, est abolie. Ne précipite-t-one pas l’atomisation des sociétés si l’on s’engageait dans cette voie ?
      N’élargirait-on pas plus encore les écarts sociaux dès lors que l’enseignement de qualité serait privatisé, car immanquablement c’est ce qui se produira si l’école publique se délite, on pourrait même à terme voir le retour des précepteurs d’antan à une époque où les savoirs étaient partagés seulement au sein d’une élite.
      L’enseignant transmet des savoirs, mais pas que, l’apprentissage de ces savoirs sont tributaires de la relation particulière qui s’établit entre l’enseignant et les élèves.

      1
      1. Avatar de Garorock
        Garorock

        Il faudrait que l’on rédige 3 lois qui nous protègeraient des robots.
        La taxe Sismondi en est une.
        Il en manque deux.

        2
        1. Avatar de Philippe Soubeyrand

          Ne seraient-ce pas plutôt les robots que nous devrions protéger de nous-mêmes ?

          Actuellement sur NetFlix :
          https://www.youtube.com/watch?v=LCxnmfdxJ6s

          Philippe

    1. Avatar de Jean-Yves
      Jean-Yves

      Et celui ci est-il aussi un Fake ou un montage selon vous…?
      https://youtube.com/shorts/Yla2J4jlUkI?feature=share

  21. Avatar de un lecteur
    un lecteur

    Vallée de l’étrange, dans sa forme langagière.

  22. Avatar de Sacha
    Sacha

    Comme expliqué ici (https://www.youtube.com/watch?v=R2fjRbc9Sa0) l’algorithmique des IA génératrices de texte est assez déroutante au regard de ce qu’on lui demande de produire en terme de connaissance. Il s’agit d’un algorithme spécialisé dans la prédiction… du mot suivant le plus probable, un peu comme le T9 sur les vieux téléphones portables, en bien plus perfectionné parce qu’entrainé sur des bases de données phénomènales. A la base donc, il ne s’agit nullement de produire une connaissance exacte et vérifiable mais un discours plausible sur a peu près tout et n’importe quoi. Bien sur le tout est modéré informatiquement pour que l’IA en question ne raconte pas trop de bêtises, discriminer les propos sexistes, racistes, ou complotistes par exemple.
    On est donc loin de la « Singularité » tel que nous la présente les tenants du libertarianisme mais cela ouvre néanmoins le débat de ce qui peut être qualifié d’intelligence. Est ce la faculté de raisonnement en tant que tel ou l’apparence de cette faculté ? C’est peut-être ça la « Singularité » promise, lorsque les besogneuses machines peuvent par force brute et puissance de calcul, donner une impression indiscernable d’intelligence.

    2
  23. Avatar de Guy Leboutte

    Bonjour,

    ChatGPT aligne rapidement de grosses bêtises en réponse à des questions assez quelconques. C’est ce qu’on observe dans l’émission de Sonia Devillers sur France-Inter, avec David Chavalarias, directeur de recherche au CNRS et auteur de « Toxic Data » paru chez Flammarion.

    Dans cette émission, les réponses sont immédiates et articulées, mais aussi répétitives et pour mon compte régulièrement douteuses. Le bot répète par exemple « je comprends »… « Je » et « comprends », à moi les deux termes font problème, mais cela est asséné comme allant de soi.
    Ce logiciel répète et simule, il énonce des déclarations compatibles avec son apprentissage. Ce dernier est régulièrement rappelé: « Je suis conçu pour »… « être inclusif » etc … etc…, ce qui sent la moraline US standard tout en laissant entendre que l’entraînement pourrait être tout autre, raciste, suprématiste mâle blanc, extrémiste de droite ou n’importe quoi.

    Un problème est que les discours de ChatGPT sont extrêmement convaincants et que les analyser pour les diagnostiquer comme non humains est une tâche en passe de devenir impossible, tant que l’auteur lui-même du robot ne se déclare pas, précise Chavalarias. Ça recouvre les problèmes de profs et d’examens, mais c’est plus large que ça, manipuler les naïfs sur les réseaux dits sociaux par exemple risque de devenir extrêmement efficace. Un autre remarque du chercheur est que la notion de vrai ou faux disparaît, il n’y a que du plus ou moins probable.

    Question combinatoire, sans surprise ChatGPT écrit rapidement en alexandrins etc. Bluffant? Bluffant la première fois, oui, mais après, dans les 30 secondes… ça me laisse personnellement très vite aussi froid que devant la chute des corps, qui elle aussi m’a bien épaté il y a quelques années, quand je marchais encore à quatre pattes.

    Il y a d’autres choses à dire. Un sujet que je retiens, c’est que la toxicité potentielle de ces outils se nourrit des péchés capitaux du public, la paresse en premier lieu. C’est par la paresse du clic que les Gafam tiennent les foules. (Il y en a même qui croient militer en cliquant, vous avez vu ça.)

    En attendant, écouter ces 19 minutes me paraît en valoir « la peine », comme on dit par contresens. https://www.youtube.com/watch?v=rV9_F2gsdhk

    PS: pour les abonnés à lesoir.be, on y trouve trois articles sur « Sam Altman, le cerveau tordu de l’intelligence artificielle » à la tête du projet ChatGPT.

    2
      1. Avatar de Khanard
        Khanard

        tiens je serai curieux de savoir ce que raconterai Chatgpt si on lui posait la question : que pensez vous du théorème d’incomplétude de Gödel ! 😉😉🤔🤔

        A vos tablettes !!

        1
    1. Avatar de Hervey

      Pour nous le monde ne s’est pas arrêté en 2021.
      ChatGPT lui, ignore tout de ce qui a pu advenir depuis 2021 jusqu’à ce jour.
      On peut lui conseiller de faire appel à Google pour parfaire ses connaissances.

      1
  24. Avatar de Pascal
    Pascal

    Est ce qu’on a déjà inventé une IA qui soit en mesure de corriger les copies rédigées par ChatGPT ?
    Ainsi la boucle serait bouclée !😂

    1. Avatar de Pierre
      Pierre

      En tout cas pour les musiciens. Il faut continuer à apprendre avec un professeur car en ce qui concerne la transposition et les clés par exemple,chatGPT raconte n’importe quoi….

  25. Avatar de Benjamin
    Benjamin

    Bonsoir Paul, Bonsoir à tous,

    La question posée en titre de ce post induit que ChatGPT serait la cause de la fin de l’enseignement (tel que pratiqué depuis des lustres). Or, je ne vois pas ChatGPT comme une cause mais bien plus comme une conséquence de la fin de l’enseignement (dans ses plus belles lettres de noblesse).

    Car un tel outil n’a de sens en milieu scolaire/universitaire que si les collégiens, les lycéens et les étudiants ne sont plus capables de poser la moindre réflexion ou le moindre raisonnement « structuré » en se sourçant dans des textes/livres puis en synthétisant ces sources dans un texte construit.

    Si le niveau d’exigences posé ne va plus au-delà de l’évaluation du « simple » travail fourni (i.e. ne juge plus comment il a été fourni et à partir de quoi), alors oui, ChatGPT n’est qu’une conséquence d’une dérive d’un enseignement devenu de plus en plus moyen (donc médiocre).

    1. Avatar de Khanard
      Khanard

      @benjamin et à tous les autres contributeurs

      quelque chose me chiffonne depuis le début : PJ pose cette question « ChatGPT a t’il tué l’enseignement ?  »

      Voyons voir, le peu que je sache est que la naissance de cette « bébette monstrueuse » a été portée à la connaissance du public disons en novembre 2022 .
      Et la question est au présent de l’indicatif du verbe avoir . Donc si je comprends bien PJ prend comme acté que l’enseignement est mort . Un peu rapide comme conclusion non? (Il me semble avoir lu une ébauche de commentaire à ce sujet)

      Il eut été plus pertinent de poser cette question: « ChatGPT tueRA t’elle l’enseignement ? »

      A partir de ce moment oui, le fil de discussion est cohérent .

      Petit aparté vous en êtes où de Gödel et son incomplétude ? ChatGPT est en train de miauler ? (voir mon msg à15h34 )

      1. Avatar de Paul Jorion

        Khanard, est-ce ChatGPT qui a tué l’enseignement ou … l’aviez vous précédé en affirmant que « la question est au présent de l’indicatif du verbe avoir » 😉 ?

        1. Avatar de Khanard
          Khanard

          J’ai dû avoir un enseignement, dans le passé, décomposé et bien sûr je suis profondément confus d’avoir commis une telle erreur ! Je n’ai pas de circonstances atténuantes .
          Aussi l’Académie des Sages est en droit de m’infliger une séance soutenue de « pan » sur le bec !

          Il fallait comprendre :

          «quelque chose me chiffonne depuis le début : PJ pose cette question « ChatGPT a t-il tué l’enseignement ? »

          Voyons voir, le peu que je sache est que la naissance de cette « bébette monstrueuse » a été portée à la connaissance du public disons en novembre 2022 .
          Et la question est au passé composé du verbe tuer . Donc si je comprends bien PJ prend comme acté que l’enseignement est mort . Un peu rapide comme conclusion non? (Il me semble avoir lu une ébauche de commentaire à ce sujet)

          Il eut été plus pertinent de poser cette question: « ChatGPT tueRA t-elle l’enseignement ? »

          A partir de ce moment oui, le fil de discussion est cohérent .»

          je vous remercie pour cette mise au point.

    2. Avatar de Christian
      Christian

      Parfaitement d’accord avec vous, se poser ce type de question revient donc à entériner la faillite d’une promesse éducative pratiquement jamais tenue, à savoir donner aux élèves français et/ou autres personnes vivant en France, la capacité de raisonnement et d’analyse lui permettant de s’épanouir comme individu. Ceci bien sûr dans une société démocratique lui laissant cette opportunité. Les enseignants devraient être les premiers à dénoncer non seulement la vacuité actuelle de leur travail ( promesse éducative non tenue ) et surtout leur participation effective à la destruction d’une société basée sur des valeurs communes dans l’enceinte d’un language et d’une culture et histoire française qui échappe de plus en plus à leurs élèves. Les enseignants devraient frapper un grand coup et démissionner !
      En tant que professionnels, ils devraient avoir honte de participer à cette faillite de la promesse éducative. Ils seront effectivement remplacés par des IA car leur valeur ajoutée actuelle ( promesse éducative donnant la capacité de raisonnement et d’analyse permettant de s’épanouir comme individu), disparait jour apès jour….

      1
      1. Avatar de PIerre-Yves Dambrine
        PIerre-Yves Dambrine

        Christian,

        Si les profs démissionnaient, Macron créerait une commission ad hoc, puis le rapport serait enterré. Un peu comme pour les Ephad, savez-vous qu’après le livre de Castanet (prix Albert Londres) sur ORPEA, peu de choses ont changé dans ces établissements ? La maltraitance continue. Beaucoup d’éléments de langage coté gouvernemental, puis presque rien.

        Beaucoup de profs font de la résistance, pas tous, certes, mais tous enseignent dans des conditions difficiles, à telle enseigne que l’éducation nationale peine à recruter. Les enseignants devraient plutôt avoir notre soutien il me semble. Au lieu de quoi les parents d’élève se comportent en consommateurs parce que ceux-ci ne remettent pas eux-même en cause le fonctionnement global de la société.

        Le problème dépasse donc le cadre strict de l’école. Les enseignants sont soumis à des injonctions contradictoires. Ils doivent « donner aux élèves français et/ou autres personnes vivant en France, la capacité de raisonnement et d’analyse lui permettant de s’épanouir comme individu«  et, en même temps (sic), fournir au marché du travail concurrentiel les soutiers dociles du système capitaliste.

        ChatGPT est un nouveau coup de boutoir sur l’école, qui arrange bien les affaires de ceux qui veulent poursuivre le processus de privatisation de l’école déjà en cours.

        Beaucoup de souffrance parmi les enseignants, certains se suicident. Comme dans la Police ou parmi les agriculteurs …

        2
        1. Avatar de Garorock
          Garorock

          ChatGPT, lui, ne se suicidera jamais. Il ne sera jamais assez humain pour cela…
          Peut être qu’après avoir attendu les extra terrestres pendant quelques millions d’années en vain, il ira par ennui et désolation se faire débrancher en Suisse.
          En attendant on peut supposer que l’innovation, profitant toujours le plus à ceux qui sont à même de la comprendre et de l’utiliser, laissera seulement à ceux que L.Alexandre appelle les 20% d’en haut, les manettes de la machine.

          1
        2. Avatar de Christian
          Christian

          Pour finir sur les enseignants qui, je vous rejoins sont entre le marteau et l’enclume sont quand même une corporation très forte qui s’est le plus souvent préoccupée en premier lieu de sa propre condition professionnelle (ce qui est louable au demeurant ) en pensant que l’amélioration de cette condition rejaillirait sur le niveau d’éducation de leurs élèves ( discours syndical ). Ce que je fustigeais, c’est en fait un discours corporatiste assez déconnecté de la société actuelle, qu’ils prennent pourtant en pleine figure et de façon violente sans soutien réel de l’Etat.

          Pour en revenir à l’utilisation de moyens informatiques puissants pour former ( déformer au choix ) les élèves, vous devez connaitre le projet voltaire créé en 2010 pour palier au niveau désastreux en orthographe et grammaire des étudiants entrant dans le supérieur.
          Aujourd’hui la méthode avec l’outil informatique est entrée dans les écoles primaires : « Sans nécessiter de test de positionnement, le système détecte les lacunes de l’élève et concentre automatiquement son énergie sur ces points particuliers. Il s’adapte aussi au rythme d’acquisition de l’élève. Le parcours est totalement personnalisé.  »

          Il est évident que le système Voltaire ( entreprise privée ! ) couplé à l’IA va rendre beaucoup de services à l’éducation nationale. Mais comment va-t-on repositionner le rôle de l’enseignant dans ces nouvelles pratiques. Sera-t-il chargé d’expliquer aux enfants qu’il n’est plus ici pour leur apprendre à lire et à comprendre le français, sera-t-il apte à saisir les algorithmes qui vont sous-tendre ces méthodes d’apprentissages ?
          J’ai fortement l’impression, avec l’introduction de ces nouvelles « pédagogies intelligentes », que les enseignants forcés de s’adapter, car montré du doigt sur leurs responsabilités ( échec d’apprentissage de la lecture et orthographe plus mathématique) devraient au minimum se révolter pour essayer de redéfinir leur rôle dans cette société qui roule à cent à l’heure avec l’IA.
          S’ils ne le font pas, ils seront éjecté parce que considéré comme inutiles par leur hierarchie et par les parents eux-mêmes.
          Quand je dis qu’ils ont en danger, donc que notre système d’éducation nationale est en train de perdre son nom et ses objectifs, c’est qu’il y a un réel danger social. Si les enseignants ne sonnent pas eux-mêmes le Tocsin, je me demande qui le fera.

          1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
            Pierre-Yves Dambrine

            Effectivement, ils sont les mieux placés pour sonner le tocsin, vous avez raison.

          2. Avatar de gaston
            gaston

            S’agissant des fautes de grammaire, le « projet Voltaire » a été créé pour pallier le niveau désastreux des étudiants… 😉

  26. Avatar de Enrique
    Enrique

    Petit test sur Chat GPT :

    Question :
    « Who is Paul Jorion ?

    Réponse :
    « Paul Jorion is a Belgian anthropologist, economist and sociologist. He has written several books on topics such as finance, culture, and the relationship between technology and society. He is also a professor at the University of California, Irvine. »

    Il y a encore de la marge.

    1. Avatar de Paul Jorion

      « He was once a Regents’ Lecturer at the University of California, Irvine. Coincidentally, another Jorion: Philippe Jorion is a professor at the University of California, Irvine ». 😀

  27. Avatar de gaston
    gaston

    ChatGPT a-t-il tué l’enseignement ?

    Deux avis sur « Nature » :

    – Sandra Wachter de l’Oxford Internet Institute (UK) déclare : « Si les étudiants commencent à utiliser ChatGPT, ils externaliseront non seulement leur écriture, mais aussi leur réflexion ». Mais de conclure plus optimiste : « C’est la responsabilité des universitaires d’avoir une bonne dose de méfiance – Mais je ne pense pas que ce soit un défi insurmontable ». (09/12/22)

    https://www.nature.com/articles/d41586-022-04397-7

    – Mais beaucoup moins enthousiaste un mois plus tard (12/01/23), la même S. Wachter dit : « Je suis très inquiète » « Si nous sommes maintenant dans la situation où les experts ne sont pas en mesure de déterminer ce qui est vrai ou non, nous perdons l’intermédiaire dont nous avons désespérément besoin pour nous guider à travers des sujets compliqués ».

    https://www.nature.com/articles/d41586-023-00056-7

    Comme quoi plus on en apprend, plus on se pose de questions…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France François Hollande Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta