Manuel à l’intention des soldats russes – l’idéologie de combat de la Russie contemporaine, par Alexis Toulet

Voici un aperçu de l’idéologie qui est en train de s’enraciner dans la société et parmi les combattants russes.

Voici « Je vis, je combats, je gagne – Règles de vie à la guerre », un manuel à l’intention des soldats russes édité par l’Union russe des vétérans d’Afghanistan, organisation de vétérans fondée en 1990, dont le dirigeant est un membre de la Douma, et comptant 500 000 membres.

Ce texte de ce que j’en comprends n’est pas officiel au sens d’être édité par le Ministère de la Défense. Mais il vient bien d’une organisation qui a pignon sur rue, et à qui il est permis de le distribuer parmi les soldats, donc son contenu doit nécessairement être considéré acceptable par les autorités.

Je ne sais pas par quel biais il a été récupéré – je l’ai trouvé en suivant un lien Twitter. Théoriquement cela pourrait être de l’intox, mais je n’y crois pas vu la taille et la cohérence de ce manuel – on est bien au-delà de la brochure. La version russe originale est là. On peut aussi trouver une traduction automatique en anglais ici.

Beaucoup de conseils s’adressent au fantassin. Peut-être sont-ils intéressants – à mon œil inexpérimenté de simple ancien appelé, ça a l’air bien fait et de bon sens –  mais ce n’est pas à mon avis l’intérêt de ce texte. L’intérêt c’est la présentation du contexte de la guerre. C’est une sorte de Pourquoi nous combattons. Une plongée directe dans une version « sans filtre » de l’idéologie de combat de la Russie contemporaine

Quelques extraits particulièrement remarquables :

1. Qu’est-ce que l’opération militaire spéciale ?

Les politiciens ont qualifié les actions de notre armée en Ukraine d’opération militaire spéciale. En termes de droit international, il en est bien ainsi. Mais pour ses participants c’est une vraie guerre avec du sang, de la douleur, de l’amertume… des pertes et la joie des victoires.

2. La Grande Guerre Patriotique 2.0.

Il suffit de regarder la liste des pays qui nous ont imposé des sanctions et qui aident le régime ukrainien : l’Allemagne, la Pologne, la République tchèque, la Croatie, la Norvège, le Danemark, le Japon, l’Italie… Ils se sont tous battus contre nous. Aujourd’hui en Ukraine ils se vengent de la Russie pour notre grande victoire. Donc, pour nous c’est une continuation de la Grande Guerre Patriotique. Et nous, comme nos grands-pères en 1945, nous devons gagner.

3. En Ukraine, nous défendons la Russie

Il n’y a pas d’Ukraine en tant qu’État, il y a le territoire de l’ancienne URSS, temporairement occupé par une bande terroriste. Tout le pouvoir y est concentré dans les mains des citoyens d’Israël, des États-Unis et de la Grande-Bretagne, qui ont organisé un génocide de la population indigène, « réduisant » de 20 millions de personnes pendant les années d’ »indépendance ». Pour survivre, les gens, comme le faisaient autrefois les Noirs aux États-Unis, travaillent dans les plantations européennes pour un salaire de misère. Les bordels d’Europe sont remplis de jeunes femmes ukrainiennes. Les hommes sont contraints de mener une guerre contre la Russie.
Les États-Unis et l’Europe veulent mener cette guerre jusqu’au dernier Ukrainien. Ils n’ont pas besoin de personnes. Ils ont besoin de territoire et de ressources. C’est ce même avenir qu’ils ont préparé pour nous. Donc en combattant en Ukraine, nous protégeons la Russie et sauvons le peuple ukrainien contre le génocide déclenché par l’armée ukrainienne et les politiciens occidentaux.

4. Qui sont les Ukrainiens ?

Il n’y a pas si longtemps, 96,7 % des Ukrainiens étaient des Russes. Mais pendant 30 ans d’indépendance, ils ont été privés d’une éducation normale, de leur culture, de leur langue maternelle, et sont devenus des « sauvages » russophobes.
Il leur reste encore quelque chose des Russes. Comme nous, ils ont été élevés sur les exploits de leurs grands-pères qui ont vaincu le fascisme. Ce sont des combattants tout aussi courageux – fermes en défense, audacieux en attaque. Un jour, après la dénazification, ils seront à nouveau russes, mais pour l’instant ils sont l’ennemi. Cruel et perfide. Ce qui veut dire qu’on doit les frapper jusqu’à ce qu’ils se retirent, jusqu’à ce qu’ils lèvent les mains, ne pas lâcher, jusqu’à notre victoire. (…)

16. Si les habitants deviennent arrogants

Toutes les actions de protestation, de sabotage, d’espionnage et de sabotage de la population locale dans les territoires libérés sont menées à partir des centres de commandement de l’AFU et du SBU. Ainsi, conformément à l’article 45 du premier protocole additionnel aux conventions de Genève de 1978, les manifestants peuvent être considérés comme des combattants qui ne se distinguent pas par des uniformes, des insignes et autres. Cela permet de détenir les habitants qui empêchent nos troupes d’accomplir leurs tâches, de les traiter comme des prisonniers de guerre et, lorsque les habitants représentent une menace pour la vie et la santé des combattants, d’utiliser la force létale sur eux. L’article 46 du premier protocole additionnel à la quatrième convention de Genève nous permet de considérer tous les ressortissants qui photographient ou filment nos positions comme des espions potentiels. Dans les conditions d’opérations de combat, cela les prive du droit d’être considérés comme des prisonniers de guerre, avec toutes les conséquences qui en découlent…
Mais tirer sur des hommes non armés n’est pas notre méthode. Il existe des dizaines de façons de maintenir le statu quo. Les manifestants et ceux qui filment nos sites peuvent être détenus comme des prisonniers de guerre, faire l’objet d’une enquête et être remis aux autorités compétentes. L’essentiel est d’agir rapidement, avec détermination. et avec l’ingéniosité de notre peuple. (…)

64. Le plus important. Dieu est avec nous !

« Dieu nous conduit, il est notre général ! » – a écrit le grand Souvorov dans son livre « La science de la victoire ». La foi sincère en Dieu, la primauté du spirituel sur le matériel. c’est le secret des victoires du commandant et de ses héros miraculés. « Ni les bras, ni les jambes, ni le corps humain mortel, c’est l’âme immortelle qui dirige les mains, les pieds et les armes… », « Sans prière ne dégainez aucune arme, ne chargez aucun fusil, ne commencez rien ! », « Priez DIEU : de LUI la victoire ! ». – nous enseigne Souvorov. (Voir l’annexe, « Prière des orthodoxes, Guerriers avant la bataille », « Troparion à la Croix et Prière pour la patrie », « Le Dou’a des musulmans orthodoxes, qui aide à gagner »)
Et Alexandre savait aussi fermement que la mort n’existe pas, et que la mort au combat n’est qu’une étape sur notre chemin vers Dieu. L’épreuve de la guerre est une sorte de purgatoire, par lequel nous purifions nos âmes et gagnons la foi, et la providence de Dieu est de prendre nos âmes, ou de les laisser sur terre pour un avenir que Lui seul connaît.

65. Nous irons au paradis, et ils mourront simplement.

Le fait que la Russie et nous, ses soldats, nous battions aujourd’hui du côté du Bien, comme en témoigne le fait que des milliers de Russes de toutes les ethnicités et de toutes les religions, sans contrainte, par l’appel de la conscience, pour combattre le mal. Cela n’est arrivé qu’une fois dans l’histoire – dans la Grande Guerre Patriotique, où nos grands-pères ont combattu contre le fascisme rampant. Aujourd’hui, nous, orthodoxes et musulmans, bouddhistes et chamanistes, luttons à l’unisson contre le nationalisme ukrainien et le satanisme mondial qui se cache derrière.
Et peut-être que notre Président ne plaisantait pas quand il a dit, que « … nous irons au paradis en tant que martyrs, et ils vont juste mourir. » Peut-être que Poutine savait quelque chose dont il n’est pas encore temps de parler.

66. Si le pamphlet arrive à l’ennemi

Laissez-les le lire. Tôt ou tard, les Ukrainiens redeviendront des Russes, car ils ont toujours été des Russes. Et plus les combattants actuels de l’AFU sauveront leur vie, moins leurs proches verseront de larmes.
L’opération militaire spéciale prendra fin et les soldats ukrainiens actuels se retrouveront à nouveau côte à côte avec les soldats russes pour affronter l’Occident, qui est à l’origine de cette guerre fratricide. Les Roumains et les Finlandais ont combattu ensemble avec les Allemands contre l’URSS pendant trois ans, puis, dès que la botte du soldat soviétique a posé le pied sur leur terre, ils ont retourné leurs armes contre les nazis. Il en a toujours été ainsi. Et il en sera ainsi cette fois-ci.

Plusieurs répandent l’idée que le régime russe serait maintenant « fasciste », voire « nazi ». C’est à mon avis un contresens complet.

L’appeler ainsi, c’est manquer d’imagination. L’idéologie qui est en train de se répandre en Russie – à des degrés divers certes, non sans pesanteurs et résistances certainement même si elles sont passives ou discrètes – est à mon sens une idéologie nouvelle. Et enfin à la faveur de la guerre elle se répand, car c’est à l’évidence une idéologie de combat, et ceux qui tuent et meurent doivent trouver un sens à leurs actes et leurs souffrances, ils ont donc besoin d’une telle idéologie. Et leurs compatriotes non-combattants, sauf à faire un effort personnel déterminé pour la rejeter, seront nécessairement influencés par cette idéologie, même si la plupart n’en deviendront peut-être pas des radicaux.

On peut trouver à cette idéologie un « air de famille » avec telle ou telle du passé, certes. Mais il ne faut pas manquer sa nouveauté.

Ce n’est pas du fascisme. Pas du nazisme. Ni du stalinisme, pas davantage que du maoïsme. Ce n’est pas non plus de l’exceptionnalisme américain. Ni de l’impérialisme révolutionnaire français (à la Napoléon)

==>Non. C’est nouveau

… Je n’ai pas dit que c’était moins dangereux

Partager :

80 réponses à “Manuel à l’intention des soldats russes – l’idéologie de combat de la Russie contemporaine, par Alexis Toulet”

  1. Avatar de Paul Jorion

    Vous êtes bien généreux : c’est de l’ultranationalisme inspiré par un fanatisme religieux. Le ton me rappelle celui d’un livre fameux conçu sur le même schéma.

    1. Avatar de Khanard
      Khanard

      L’Histoire semble avoir le hoquet . Jusqu’à quand ? A mon sens voilà la seule véritable question . Jusqu’à quand ?

      1. Avatar de Pascal
        Pascal

        « L’Histoire semble avoir le hoquet . Jusqu’à quand ? »
        Jusqu’ à ce que nous comprenions pourquoi l’être humain fait la guerre.

        1. Avatar de Khanard
          Khanard

          Je pense que seul Professeur Jorion pourrait nous expliquer cela en partant de la psychanalyse. Tiens d’ailleurs est-ce que Freud a analysé ce phénomène du guerrier , les tenants et les aboutissants de la guerre ?

          1. Avatar de Hervey

            Il n’y a pas si longtemps, Paul Jorion a évoqué Erich Fromm et le phénomène narcissique individuel (Le coeur de l’homme) et collectif (nazisme).

            Curieusement Bruno Colmant (hier sur le blog) parle de narcissisme à propos du marché.

            Suivez les pointillés.

            Mais le manuel que nous expose Alexis Toulet me fait penser à Roméo et Juliette, une querelle mortelle entre deux clans les Montégu et les Capulet.
            !?
            Mais, je sais que ça fini mal.

            1. Avatar de Khanard
              Khanard

              @hervey
              j’ai lu il y a bien longtemps de ça «Narcissisme de mort» de Cioran mais je n’avais rien compris alors ; pas sûr du tout que je comprenne aujourd’hui d’ailleurs .
              Une seule chose dont je sois a peu prêt certain : depuis , disons le billet sur chatgpt jusqu’au billet concernant ce « manuel » tout cela ne concerne que du narcissisme . Est il de mort , est il de vie ou quelque chose de plus enfoui en nous que Freud aurait appelé le Moi ?

              Et la main sur le cœur je pourrai déclamer :

              « Ô rage ! ô désespoir ! ô vieillesse ennemie !
              N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie
              Et ne suis-je blanchi dans les travaux guerriers
              Que pour voir en un jour flétrir tant de lauriers ?»

              Mais s’il n’y avait du narcissisme dans tout cela il n’y aurait de dramaturgie comme dans Roméo et Juliette.

              Bonne après midi

              1. Avatar de Hervey

                En cinq minutes 🙂

                https://www.youtube.com/watch?v=QO7HTLC0r6I

                Après il faut savoir naviguer.

                1. Avatar de Khanard
                  Khanard

                  je sais naviguer la preuve: dorénavant j’organise des séances de psy chez moi ou bien par zoom . si vous êtes intéressés veuillez le faire savoir par mail . M. Jorion fera suivre !
                  7mn20s et j’ai tout compris !

    2. Avatar de François Corre
      François Corre

      Oui, apparemment la Russie de Vlad n’avait pas encore assez « d’espace vital ». 😐
      https://twitter.com/colinlebedev/status/1617746317232553985

  2. Avatar de arkao

    « L’air de famille » saute aux yeux. Pour la nouveauté je suis plus dubitatif. Les mêmes conneries depuis des milliers d’années.

    1. Avatar de Garorock
      Garorock

      Le manuel a été écrit par ChatGPT.

      1. Avatar de sde
        sde

        J’aurais plutôt misé sur ShitGRU

      2. Avatar de Ruiz
        Ruiz

        @Garorock Lu sans doute maintenant, il va pouvoir à la marge corriger ses inspirations sur de telles préoccupations.

      3. Avatar de Arnaud Castex
        Arnaud Castex

        Merci d’alléger (provisoirement) l’atmosphère.

    2. Avatar de Khanard
      Khanard

      @arkao
      de milliers d’années? fichtre! aurai je raté un épisode ? Peut être la guerre de Troie ? Les Grecs contre les Romains ?

  3. Avatar de arkao

    Les politiciens ont qualifié les actions de notre armée en Algérie d’opération militaire spéciale. En termes de droit international, il en est bien ainsi. Mais pour ses participants c’est une vraie guerre avec du sang, de la douleur, de l’amertume… des pertes et la joie des victoires.

    Il suffit de regarder la liste des pays qui nous ont imposé des sanctions et qui aident le régime algérien : l’Allemagne, la Pologne, la République tchèque, la Croatie, la Norvège, le Danemark, le Japon, l’Italie… Ils se sont tous battus contre nous. Aujourd’hui en Algérie ils se vengent de la France pour notre grande victoire. Donc, pour nous c’est une continuation de la Grande Guerre. Et nous, comme nos grands-pères en 1945, nous devons gagner.

    3. En Algérie, nous défendons la France

    Il n’y a pas d’Algérie en tant qu’État, il y a le territoire de l’empire français, temporairement occupé par une bande terroriste…

    Etc.,etc.

    1. Avatar de Pascal
      Pascal

      Finalement l’être humain n’a pas beaucoup d’imagination !

  4. Avatar de l'arsène
    l’arsène

    On pourrait facilement transposer ce raisonnement idéologique hallucinant et ultra-nationaliste à celui qu’utilisaient les militaires américains au Vietnam ou en Irak.
    Simple répétition d’un scénario presque identique, guerre de type impérialiste, rôle du religieux avec le sens de la lutte du bien contre le mal et considérer que toute opération militaire a pour but de rendre libre et heureux ceux que l’on massacre aujourd’hui.
    On sait comment tout cela se termine, par le chaos et le ressentiment qui engendreront d’autres guerres.
    Le terme tragique est bien faible pour qualifier cette situation.

    1. Avatar de Nosfératus
      Nosfératus

      Selon Poutine, le diable c’est l’occident et notamment les Etats-Unis, qu’il faut combattre pour sauver la Sainte Russie. A ses yeux, les occidentaux sont des menteurs et mauvais joueurs qui veulent la peau de l’ours russe. Le problème: environ 75 pour cent des Russes sont derrière lui.
      Il ne faut pas sousestimer l’ultranationalisme des Russes.

    2. Avatar de Arnaud Castex
      Arnaud Castex

      l’arsène belle tentative gloubi boulguesque de dire que tout est relatif et « puisque les États Unis c’était pareil » donc…la guerre c’est très mal.

      1. Avatar de l'arsène
        l’arsène

        @ Arnaud Castex
        Et oui, ma condamnation de toutes les guerres d’agression de type impérialiste n’est pas à géométrie variable, à priori à l’opposé de vous, j’étais opposé à celles conduites par les USA dans le passé comme je le suis aujourd’hui par celle menée par la Russie.
        Vous confondez explication et justification, vous n’êtes d’ailleurs pas le seul ici.

  5. Avatar de Chabian
    Chabian

    Je viens de visiter deux expositions sur notre grande guerre contre le fascisme, réalisées par des vétérans belges. En fait, une émanation du War Héritage Institute, qui est une dépendance de notre Ministère de la Défense pour la gestion de divers musées. Ainsi cette expo itinérante « Résistance en Europe ». Présentation : « Découvrez les actions de tous les mouvements de résistance dans 21 pays européens pendant la Seconde Guerre mondiale. L’exposition s’articule autour de 5 thèmes : presse clandestine, résistance armée, sabotage, chemins de fuite, aide aux juifs et aux objecteurs de conscience. Elle est placée sous le signe de la liberté, de la démocratie, de l’égalité et du respect de la dignité humaine, autant de valeurs qui transcendent les nations et sont à la base de la naissance de l’Union européenne. »
    Juste un détail : rien sur les mouvements communistes de résistance de l’époque en Belgique, en France, etc., ou presque. Et pour présenter la guerre de défense par l’URSS : des « citoyens patriotes résistants », presque pas de soldats soviétiques.
    Bref, la propagande est un besoin spontané du pouvoir. Elle s’exacerbe en temps de guerre. Ce billet fait partie de la propagande occidentale de guerre, dans laquelle les médias sont en première ligne et font pression sur nous. Et toute personne qui cherchera à s’en détacher, sera considéré comme traître (Les principes de propagande de guerre, Anne Morelli).

    1. Avatar de Aulivier
      Aulivier

      Le War Heritage Institute propose aussi une autre exposition itinérante intitulée « Résister à la propagande de guerre – Dix principes élémentaires ».

      Les études, publications, expositions et documentaires sur l’histoire militaire abordent rarement la question de l’opinion publique. La guerre est-elle le souhait de tous ? Quels sont exactement les arguments utilisés pour convaincre la population ? L’exposition « Résister à la propagande de guerre » se penche sur les finalités de la propagande. Passant en revue les méthodes et les processus utilisés de 14-18 à nos jours, elle en révèle le côté immuable et répétitif. L’exposition s’articule autour de 10 principes, décrits par Anne Morelli (Université Libre de Bruxelles) dans son livre « Principes élémentaires de la propagande de guerre ».

  6. Avatar de Khanard
    Khanard

    Ce qui m’interpelle dramatiquement est l’avant dernière phrase : « Non. C’est nouveau ». Finalement c’est à partir de ces mots que le développement aurait été intéressant . Nouveau en quoi ?

  7. Avatar de Lagarde Georges
    Lagarde Georges

    « Dieu est avec nous »

    D’après Speer Hitler disait: « Vous voyez, nous avons eu le malheur d’avoir la mauvaise religion. Pourquoi n’avons-nous pas eu la religion des Japonais qui considèrent le sacrifice pour la patrie comme le plus grand bien ? La religion musulmane nous aurait aussi été beaucoup plus bénéfique que le christianisme : pourquoi devons-nous endurer le christianisme avec sa douceur et sa mollesse ? ».

    « Le dirigeant politique ne doit pas évaluer la valeur d’une religion en se fondant sur certains de ses défauts mais doit se demander s’il existe un substitut praticable qui soit vraiment meilleur. Tant qu’une telle substitution ne sera pas disponible, seuls les fous et les criminels envisageront d’abolir les religions existantes.»
    — Mein Kampf, Adolf Hitler

    https://youtu.be/5y2FuDY6Q4M?t=2
    (Bob Dylan – With God on Our Side)

    1. Avatar de Pascal
      Pascal

      God bless america
      https://www.youtube.com/watch?v=5lMSlnkH4bM
      Bis repetita
      https://www.youtube.com/watch?v=F2kBf0gsNqA

      Gott mit uns
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Gott_mit_uns

      Allah akbar
      https://www.al-hamdoulillah.com/glossaire/allah-akbar.html

      Pax in nomine domini, Urbain II 1095
      https://www.youtube.com/watch?v=ewx6excWYDY

      Kamikaze ou kamikazé (神風?, de 神 (kami) « dieu » et 風 (kaze) « vent ») est un mot composé signifiant « vent divin » en japonais.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Kamikaze

      Le TOP 12 des DIeux de la guerre
      https://www.boutique-militaire.fr/blogs/dieu-de-la-guerre/dieu-de-la-guerre

      1. Avatar de Didier Rombosch
        Didier Rombosch

        Comme un air de famille, mais comment faire pour canaliser autrement toute cette énergie idiote?
        https://www.youtube.com/watch?v=O7ePBTXA37o

        1. Avatar de Pascal
          Pascal

          La musique est un beau divertissement, voire un exutoire mais a t elle jamais changé le comportement humain ?😉
          Ne dit on pas que c’est toujours la même chanson ? Même les militaires ont leurs chansons.

  8. Avatar de timiota
    timiota

    C’est sympa, ce n’est pas dit explicitement avec assez de détails, mais à la fin, un Ukrainien bien radioactif et un russe tout aussi musclé du Becquerel seront copain copain.
    A la fin. Quand on aura assez exaspéré 1%, 3% 10% 30% du peuple avec cette infusion là.

    On peut se poser la question en analysant cela comme un aveuglement collectif, et se demander « pourquoi quelques uns au moins n’y voient pas plus clair » et ensuite « pourquoi ils ne sont pas entendu » .
    Alors il se peut bien qu’ils existent ces « quelques uns », mais je vois une autre raison pour comprendre ce qui fait qu’ils/elles ne sont pas entendu.e.s : Dans une société dont les grandes opérations sont l’objet d’une mafia d’état, et dont la marche globale dépend beaucoup des grandes industries et conglomérats, il n’y a pas beaucoup de « dévoilement » à faire, du moins dans le discours : soit le discours est précis, et dans ce cas vous signez votre arrêt de mort. Soit vous savez rester imprécis et au mieux on vous assigne un rôle d’idiot utile. Reste aussi la possibilité de s’aligner avec les intérêts mafieux bien sûr.
    De fait, il ne faut pas forcément parler d’état fascisant etc. mais simplement du fait que dans un système plus enclin au contrôle des affaires hors de la légalité (et spoiler, la macronie et le MEDEF aimeraient, de façon récurrente, en faire autant), on apprend à n’avoir de vie politique que sous forme atténuée (comme les virus des vaccins, devenus bénins).
    Le texte proposé contourne a, logiquement, cela comme point aveugle (et dans la lumière, visible en revanche, le sort des ukrainiennes).

  9. Avatar de Ruiz
    Ruiz

    Il s’agit d’une préparation psychologique habituelle et nécessaire pour les combattants afin de remplir leurs éventuels états d’âme.

    Il ne s’agit pas d’un raisonnement idéologique « hallucinant » et « ultra-nationaliste », tel que peut le ressentir un spectateur bercé par les médias occidentaux, en tout cas pas plus que les éventuelles proses du même ordre données en pareil cas au sein de pays de l’OTAN, (certains ex colonialistes ou impérialistes) même si les exemples actuels ont peut être fait quelques progrès pour s’adapter aux mentals actuels (il serait intéressant de comparer).

    L’argumentaire vise à renforcer l’appétence au combat, de troupes diverses, dont d’anciens combattants qui ont combattu en Afghanistan peut être au nom de valeurs universelles occidentales, la mainmise au nom de l’Islam, du mode vie de la population, pour se retirer sous la pression des Etats-Unis et être remplacés dans cet effort par l’OTAN, avec le résultat que l’on sait.

    Il s’agit bien de motiver le combat par des raisons idéologiques, il ne s’agit pas de guerre de territoire entre états (il n’y a pas eu de franchissement de frontière par les forces ukrainiennes), de remplacement ethnique (les ukrainiens sont des russes), mais de conquête des coeurs et des idées jugées abusivement détournés, par une influence externe.

    Plus intéressant est de voir ce que le texte dit et ne dit pas, la France n’y est pas citée, peut-être est-ce du au souvenir de Normandie Niemen, et afin dans un contexte d’analogie avec la grande guerre patriotique de ne pas trop impliquer d’anciens alliés de la deuxième guerre mondiale, mis à part le groupe anglo-américain incontournable dans le ressenti de l’agression idéologique en ukraine.

    De même les juifs ne sont pas explicitement cités, eu égard à la problématique européenne de la seconde guerre mondiale, mais sont cités les citoyens d’Israël, Etat colonisateur en devenir, faisant allusion sans doute aux possibilités de double nationalité, comme בנימין נתניהו, bibi Netanyahou, qui a renoncé à la nationalité américaine pour des raisons diplomatiques ou fiscales, ou d’autres y compris en France ou en Ukraine cf https://www.radioj.fr/2022/07/28/volodymyr-zelensky-retire-leur-nationalite-a-3-oligarques-juifs/.

    Certains faits soulignés en gras dans le texte peuvent paraître outranciers, mais l’exploitation agricole de l’Ukraine, par des investisseurs étrangers, au moins son attrait pour des financiers ou des agriculteurs occidentaux n’est pas un phantasme, de même l’attractivité économique de prestations sexuelles de qualité est plus grande que pour des autochtones.

    Le type d’argumentaire exposé, en pareille circonstance n’est pas en soi nouveau, (Gott mit uns) mais l’assimiler à des idéologies précédentes (nazisme, fasc(h)isme, stalinisme ou maoïsme, colonialisme) par commodité ou paresse intellectuelle pour le placer dans la mauvaise case, est sans doute un peu rapide.

    A l’opposé des orientations précédentes, les extraits du texte présenté ne semblent pas supporter une mission universaliste conquérante portée vers un bonheur à atteindre, mais plutôt du sang et des larmes pour résister au rouleau compresseur d’une idéologie occidentale, qui se cogne ainsi à une opposition idéologique (au moins de soumission économique). La réalité c’est quand ça résiste !

    1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
      Pierre-Yves Dambrine

      Ruiz,
      Vous le voyez où « le rouleau compresseur d’une idéologie occidentale » en Russie de Poutine ?
      Cela fait plus de 20 ans que Poutine tient les rênes du pouvoir en Russie.
      L’idéologie dominante, écrasante, mortifère, en Russie, c’est d’abord la sienne.

      1. Avatar de Ruiz
        Ruiz

        @Pierre-Yves Dambrine Poutine issu du FSB a été mis en place par Eltsine ancien maire de Moscou, et constamment réélu depuis en respect de la constitution avec Medvedev.
        Il a probablement su maintenir une identité culturelle et idéologique russe, moins perméable aux influences occidentales que les régimes qui se sont succédés en Ukraine avec Maidan et les révolutions orange, la visite de Nancy Pelosy …

        L’attrait économique d’une adhésion à l’U.E. malgré la corruption interne, le souhait d’adhérer à l’OTAN, ou d’en impliquer les partenaires par un soutien militaire pour reconquérir les territoires perdus, constituent des orientations propres à casser l’intégration culturelle technique (y compris militaire) et économique existant prélablement au sein de la CEI.

        Depuis la chute du mur l’extension vers l’EST est progressive et inexorable, reconstituant avec l’U.E. et l’OTAN le Lebensraum dont l’Allemagne bénéficie désormais.
        Contrairement à l’époque de la guerre froide, la détente et la coexistence pacifique n’ont plus cours dans la doxa occidentale.

        Bien que Mac Do ait fait son apparition à Moscou du temps de l’Union Soviétique, l’occidentalisation de l’Ukraine menée à marche forcée par un président Zelensky élu sur un programme de pacification par un corps électoral réduit après 2014 excluant de fait les minorités russophones de l’EST, serait un exemple d’un pays slave proche déstabilisante pour la Russie, même si la prohibition de la langue russe au mépris des populations orientales en atténuerait l’impact.

        1. Avatar de Arnaud Castex
          Arnaud Castex

          Ruiz, une concaténation d’opinions, de faits alambiqués et d’arguments d’autorité ne constituent pas un raisonnement, encore moins une démonstration solide, sauf bien sûr pour les gogos, les complotistes, les révisionnistes, les fascistes et le pouvoir Russe.

          1. Avatar de Garorock
            Garorock

            Syllogisme gluant:
            Si être de gauche c’est être contre l’impérialisme américain propagateur du capitalisme ultra libéral.
            Et que Poutine se bat contre l’impérialisme américain.
            Alors Poutine est de gauche.
            😎

        2. Avatar de PIerre-Yves Dambrine
          PIerre-Yves Dambrine

          Ruiz
          Ecrire vous vous le faites que l’Allemagne bénéficie aujourd’hui, je vous dite, d’un « Lebensraum«  c’est du révisionnisme pur et simple.
          C’est affligeant de bêtise.

          1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
            Pierre-Yves Dambrine

            Ruiz,
            Depuis quelques semaines sur Arte il y a une série remarquables de documentaires sur le 3ème Reich et la Shoah.
            Vous y apprendrez ce que signifie réellement le mot « lebensraum » (espace vital) que vous employez à tort et à travers. Je m’interroge, êtes-vous inculte en histoire, et dans ce cas vous lanceriez à la volée des mots dont vous ne comprenez pas la signification, ou bien êtes-vous un authentique sympathisant des idéologies fascistes ?

            Si c’est un manque de culture qui est en cause, je vous invite à regarder ces quelques docus :

            https://www.arte.tv/fr/videos/RC-023311/berlin-1933-le-journal-d-une-capitale/

            https://www.arte.tv/fr/videos/098533-000-A/un-jour-a-auschwitz/

            https://www.arte.tv/fr/videos/099706-000-A/des-femmes-au-service-du-reich/

            1. Avatar de Ruiz
              Ruiz

              @Pierre-Yves Dambrine Un lebensraum ou espace vital, c’est un espace économique favorable …
              Il ne faut pas avoir de réaction pavlovienne sur les mots, et vous pouvez changer le terme si vous préférez.
              Le choix de ce terme germanique pour désigner un environnement de vie agréable, paraissait adapté concernant l’Allemagne, et comme vous en soulignez la connotation historique, c’est ce retour en grâce dans les faits de l’Allemagne qui peut constituer une humiliation vu de Moscou, pour qui en revanche et simultanément l’échappée possible de l’Ukraine dans l’OTAN et lU.E. au nom de la diffusion de valeurs occidentales, constitue un amoindrissement de son propre « lebensraum » (espace économique favorable).

              1. Avatar de PIerre-Yves Dambrine
                PIerre-Yves Dambrine

                Ruiz,
                C’est qui êtes maître des mots que vous choisissez. Assumez. J’avais bien raison d’avoir une réaction pavlovienne, en fait une réaction tout court, puisque vous persistez et signez, nous disant en substance « lebensraum, circulez il n’y a rien à voir. « 
                Vous savez très bien que ce mot est très connoté et qu’on ne peut comparer l’expansionnisme nazi et l’influence économique allemande actuelle. Mais vous l’avez fait, vous avez fait ce choix. Lebensraum : « Lié au darwinisme social, il est créé par des théoriciens géographes allemands vers la fin du xixe siècle et devient particulièrement populaire dans les milieux impérialistes allemands, tels que la Ligue pangermaniste, avant d’être incorporé au nazisme et utilisé pour justifier la politique expansionniste de l’Allemagne nazie, en particulier sur le front de l’Est. » Wikipédia

                1. Avatar de Ruiz
                  Ruiz

                  @PIerre-Yves Dambrine Disons qu’il s’agit d’un usage conforme à l’origine de ce terme, et cela donne l’occasion a posteriori de se référer à https://fr.wikipedia.org/wiki/Lebensraum, que l’on peut lire en entier, pour y voir l’antériorité mais aussi un usage récent du terme par Mac Luhan ou Bruno Latour dans une utilisation certes moins géopolitique.
                  La création de l’Union Européenne ne constitue-t-elle pas la réalisation d’un Lebensraum ?
                  Plus généralement « espace vital » https://fr.wikipedia.org/wiki/Espace_vital donne à la notion un aspect psychologique interpersonnel (ici entre Ètats).

                  1. Avatar de PIerre-Yves Dambrine
                    PIerre-Yves Dambrine

                    Vous vous enfoncez …. c’est pathétique.

              2. Avatar de PIerre-Yves Dambrine
                PIerre-Yves Dambrine

                Ruiz, en fait vous vous moquez du monde, on est très loin de votre « environnement de vie agréable » comme définition de lebensraum. Dans l’idéologie nazie, en pratique la politique de l’espace vital cela a donné la Shoa par balles, la germanisation criminelle des territoires conquis à l’Est.

                1. Avatar de Ruiz
                  Ruiz

                  @PIerre-Yves Dambrine C’est un bon exemple qui illustre comment un concept explicatif (que l’on peut refuser) peut être mis en oeuvre en pratique de façon différentes, cette mise en pratique pouvant être diversement appréciée, comme le nationalisme français inculqué à la population après 1871 pour préparer le retour de l’intégrité territoriale perdue avec l’Alsace-Lorraine a abouti à l’hécatombe de la guerre de 14-18, comme pourrait finir l’insistance sur la victoire totale recherchée par Zelensky.
                  Pour mémoire l’Alsace-Lorraine dispose encore d’un statut spécial.

          2. Avatar de Ruiz
            Ruiz

            « Le révisionnisme essaye de réinterpréter ou de remettre en perspective des faits, en accord avec les données objectives, sans opérer de sélection dans celles-ci »
            https://fr.wiktionary.org/wiki/r%C3%A9visionnisme

            pourquoi pas ?

            L’Union Européenne étendue à l’EST concomittament à l’OTAN ne peut elle être réinterprétée (?) comme un espace vital plus favorable pour l’Allemagne ?

        3. Avatar de Pascal
          Pascal

          @Ruiz
          Il y a certainement un « rouleau compresseur occidentale », c’est l’économie de marché. Il faut bien lui reconnaître une efficience matériel qui a permis aux populations occidentales des progrès indubitables en matière de confort de vie. Même les pays « communistes » s’y sont ralliés plus ou moins directement. Ses limites sont la soutenabilité de la production matériel mondiale avec des ressources finis, voir la crise climatique. La perversion du système qu’on doit combattre vient principalement de la financiarisation qui vampirise l’économie réelle et favorise à vitesse grand V la concentration des richesses et par extension la concentration du pouvoir entre les mains de personnes non élus et qui s’arrogent le droit de définir les politiques publiques.
          Non, définitivement non, Poutine n’est pas le défenseur d’une culture (contre culture) russe, c’est un mafieux psychopathe de la même trempe qu’un Hitler.
          L’idée de la culture que défend Poutine est archaïque et de la même trempe que la prédendue loi islamique défendue par Alkhaida (pureté d’une morale religieuse, justice arbitraire, assassinat des opposants politiques, accession au pouvoir par cooptation…). Pour ces fanatiques, l’humanisme est une faiblesse.
          Poutine rêvait de devenir Tsars de toutes les Russies et l’Ukraine vient contrecarrer son plan de carrière, sa mégalomanie. Quand on a comme ami un E Prigojine, c’est comme avoir Heinrich Muller comme ami.
          La culture occidentale a plein de défauts mais elle est la source des États de droits et d’une démocratisation même très imparfaite. Tous les modèles russes, chinois, saoudien, iranien, syrien, birman… sont des archaïsmes sur lesquels s’appuient des oligarques sans aucun humanisme pour conserver leur privilèges.
          Oui, complètement oui, il est indispensable de critiquer ce que le monde occidental est en train de devenir car le pouvoir est, comme en Russie, en train de passer dans les mains d’oligarques qui avec leur pouvoir financier grignotent nos acquis démocratiques. Un Elon Musk et son transhumanisme ou un Vincent Bolloré et son zemmourisme (il y en a d’autres), s’ils parvenaient au pouvoir pourraient tout aussi bien virer autocrates en prétextant une nouvelle culture pour l’un et le retour aux valeurs traditionnelles pour l’autre.
          Les dictateurs ont toujours su habiller leur mégalomanie d’une culture à défendre contre le satanisme du voisin à détruire.

  10. Avatar de Pascal
    Pascal

    Qu’est ce que l’ultra nationalisme si ce n’est la construction savamment orchestrée d’une identité mortifère ?
    Finalement, l’identité est elle autre chose qu’une prison mentale ?
    Bon, je reconnais c’est un peu abrupte comme propos mais existe t il des identités qui ne soit pas mortifères ?
    Quelle guerre n’est pas identitaire ?
    Je vous invite à y regarder d’un peu plus près, n’est ce pas dans les cimetières que sont les plus immenses registres identitaires ? Comme les japonais, nous vivons avec nos fantômes qui ne sont que les identités du passé.
    Qu’est ce que c’est que l’identité ? A t elle toujours existé ? Comment vivait on avant qu’elle ne soit ? Peut on vivre sans elle ou simplement en faisant en sorte qu’elle nous determine le moins possible ?
    Quelqu’un a t il déjà perdu son identité ou tout au moins ressenti l’effondrement de celle ci ?
    Il m’est arrivé un jour ceci. Je suis rentré un jour chez moi après avoir appris une nouvelle qui remettait en cause toute ma situation personnelle, familiale et professionnelle. C’était comme si mon histoire que j’avais construit depuis des décennies, mon roman historique personnel, tout à coup s’effondrait. Je pouvais du jour au lendemain perdre la confiance et la reconnaissance de toutes les personnes de mon entourage. Impossible de penser ce qui m’arrivait, c’était mon corps qui s’exprimait : les jambes qui n’arrivaient plus à soutenir mon corps, ma respiration qui ne cessait de rétrécir, une promenade en forêt et les arbres m’écrasaient… un véritable effondrement personnel, un effondrement de tout ce qui faisait mon identité.
    S’il y avait eu un responsable identifiable à ma situation, j’aurais pu entrer en guerre contre lui. Il aurait été la justification de mon identité dans la lutte, ma raison d’être. J’aurais pris l’identité de victime et j’aurais pu continuer mon roman personnel qui aurait déterminé la suite de mon existence.
    Heureusement pour moi, malgré la douleur du ressenti, je n’ai pas eu cette possibilité de fuite et j’ai du affronter mon propre effondrement. Effondrement qui, je l’ai compris par la suite, ne se réalisait que dans ma tête, dans mon mental solidement attaché à mon identité, ma statue intérieure.
    Cette expérience, a posteriori, m’a permis de prendre conscience de ce qui constituait mon identité et du poids immense du regard des autres dont j’étais dépendant. Comprenant cela, j’ai appris (j’apprends encore) à me « détacher » de mon identité, retrouver cette liberté de l’enfance où l’on n’est pas duppe des jeux de rôles des interactions sociales. J’ai appris que je pouvais choisir de ne pas être en colère, une autre liberté. J’apprends encore à me libérer du regard des autres.
    Petite anecdote dans ce sens, cet été après un pari avec ma fille, je l’ai laissée me teindre la barbe en bleu juste le temps des vacances. Quinze jours à me confronter au regard amusé des autres. Tout à coup, je sortais de l’anonymat de masse et les sourires se multipliaient en me croisant. Pourtant, en moi même, rien n’avait changé. Je mesurais le poids immense des apparences. Je comprenais aussi ce que pouvait être là jouissance de la célébrité.
    C’est par ces détours que j’ai compris combien nos sentiments identitaires, car l’identité en tant que telle n’est qu’une illusion, sont une des bases puissantes de nos déterminismes, déterminismes qui nous conduisent immanquablement à la guerre. Pourquoi la guerre ? Parce qu’il est impossible de se construire une identité sans qu’elle n’entre un jour ou l’autre en conflit avec une autre identité, l’identité de quelqu’un d’autre qui deviendra notre ennemi, lui ou moi, la raison d’être de la guerre.
    Qu’est ce que ce petit manuel du bon soldat, sinon un petit manuel de construction identitaire ?

    1. Avatar de arkao

      @Pascal
      Au sein des relations parfois conflictuelles entre humains, il ne faudrait peut-être ne pas décorréler la question de l’identité d’avec celle cruciale de la propriété, de sa parcelle de jardin (aux branches qui dépassent chez le voisin), aux régions, aux états, aux empires. Sinon, comment comprendre la future boucherie qui s’annonce au sujet de la Crimée ?

      1. Avatar de Pascal
        Pascal

        Nos premières propriétés ne sont elles pas notre prénom et notre nom ?
        Dans le développement de l’enfant, c’est juste avant de dire « je » ou « à moi ».
        Quand utilisé t on nos premiers possessifs ? Mon papa, ma maman ?
        Oui, l’identité et la notion de propriété sont intimement liées. Se corrèle à cela aussi la notion d’attachement. L’attachement à la mère sans laquelle, tout jeune enfant, on a peur de ne plus exister, la peur que l’autre nous abandonne. L’attachement peut aller jusqu’à prendre un fusil et tirer sur un braqueur d’autoradio, comme si ce vulgaire objet valait plus qu’une vie. Quand un couple se brise, il y a généralement celui qui prend la décision et celui qui la subit et la vie comme une atteinte à son image identitaire : « ma » femme « me » quitte. Une rupture d’identité qui peut aller jusqu’au crime passionnel.
        C’est donc dés notre plus jeune âge que l’on nous enseigne l’identité, la propriété et l’attachement.

  11. Avatar de Guy Leboutte

    Les nations en guerre développent toujours une idéologie en noir et blanc. Les constantes de cette dernière sont bien exposées dans le livre d’Anne Morelli que signale Chabian: Principes élémentaires de propagande de guerre (utilisables en cas de guerre froide, chaude ou tiède…) https://fr.wikipedia.org/wiki/Principes_%C3%A9l%C3%A9mentaires_de_propagande_de_guerre

    Ce qui m’a renversé le jour où j’en ai pris conscience, c’est que la forme poutinienne d’aujourd’hui constitue une théorie génocidaire officielle. Comme chez …

  12. Avatar de Christian Brasseur
    Christian Brasseur

    Un petit supplément pour les frileux, une bonne goulade de vodka avant le combat!

  13. Avatar de Arnould
    Arnould

    Une petite information juste en passant. Andrei aka le Vendangeur aka the Saker vient d’annoncer qu’il va arrêter son blog fin février. Ce à quoi certains réagiront en écrivant : « Bonne nouvelle, bon débarras, qu’il aille au diable ! »

    Comme Paul Jorion il a commencé à blogger vers 2007 et je lis/survole les deux blogs depuis environ début 2008. C’est une grande perte.

    Andrei est russe par ses origines, il habite en Floride, et est de nationalité suisse, il a travaillé dans le secteur de la défense en Suisse, et il est plus en moins en préretraite. C’est grâce à des gars comme lui qui font de la propagande pro-russe argumentée qu’on peut se faire une idée de ce qui se passe.

    Pour ce qui est des raisons de son retrait, je pense qu’il est fatigué. Il s’était déjà retiré 3 mois au printemps dernier. Mais surtout je pense qu’il est persuadé que la guerre nucléaire est très, vraiment très, proche. C’est son opinion depuis qu’il a commencé à blogger, cette crainte a toujours été en filigrane de ses interventions, mais ces derniers temps il semble désespéré par l’escalade.

    Je suppose qu’il pourrait bien essayer de mettre sa famille à l’abris quelque part en Sibérie profonde, un peu comme Orlov, un des intervenants réguliers sur la version francophone du blog qui a également fait son voyage de retour USA > Russie il y a quelques années. Par contre ce dernier étant carrément complotiste, ses prises de position sont souvent comiques… 🙂

  14. Avatar de Arnould
    Arnould

    Ensuite une question : que se passe-t-il aux Etats-Unis ? En particulier maintenant que les deux présidents Biden et Trump sont à égalité concernant les histoires de documents classifiés ramenés à la maison, certainement pour pouvoir les lire plus facilement au lit 😉 Est ce que Trump va être enfin puni pour ça, genre inégibilité ? Mais alors Biden aussi ? Ou quoi ?

    Sur ce je vais essayer de rattraper la manifestation Place d’Italie / Place Vauban.

    1. Avatar de Paul Jorion

      Vous oubliez Mike Pence, qui se retrouve lui aussi dans le même bateau.

  15. Avatar de Dimitri
    Dimitri

    Pour les soldats ukrainiens et russes, revenir du front, c’est comme être revenu de l’Enfer, un jour les combats s’arrêteront, mais quand ?

  16. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
    Pierre-Yves Dambrine

    Ce « manuel » est une illustration de plus de ce que déverse la propagande russe, que ce soit dans la bouche de Poutine lui-même, de Cyrille le patriarche de l’Eglise orthodoxe russe, et de tous leurs affidés. La nouveauté relève seulement du contexte actuel qui évidemment est unique car l’histoire ne se répète jamais à l’identique. L’idéologie a plus qu’un air de famille avec le totalitarisme, le fascisme, et le fanatisme religieux. Concernant le rapport à la mort, c’est manifestement un malgame effrayant de « viva la muerte «  fasciste et d’echatologie à la Daesh.

    A noter le souci formel de respectabilité avec la référence au droit international alos qu’on sait très bien que Poutine et son régime se fichent complètement du droit international, le violant tout les jours depuis le 24 février, et même depuis 2014 avec l’annexion de la Crimée.
    Sous le régime de Staline déjà les criminels d’état étaient soucieux de respecter un certain formalisme bureaucratique avant d’envoyer à la mort leurs compatriotes.

    Robert Badinter : « le propre du fascisme c’est d’aimer la mort »
    https://www.facebook.com/watch/?v=645038753060790

  17. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
    Pierre-Yves Dambrine

    La teneur antisémite dudit manuel me semble aussi assez évidente.
    Le premier acteur étranger cité complice d’un « génocide » ce sont des « citoyens d’Israël ».

    On nage en plein délire d’inversion des rôles, d’inversion accusatoire.
    La cause du génocide allégué est d’abord le citoyen israélien, sans doute pour ne pas citer Zelensky, pas israélien mais juif).
    On y assimile à un génocide le fait qu’il existe une émigration vers les pays de l’Union européenne d’un certain nombre d’ukrainien. Cela n’est évidemment pas assimilable à un génocide, car il s’agit banalement de migration pour causes économiques.
    Autant dire que les auteurs du manuel insultent la mémoire de la Shoah en l’exploitant ainsi.
    Pendant ce temps là le régime poutinien déporte en nombre des enfants ukrainiens vers la russie, ce qui est assimilable pour le coup à une action génocidaire.

    Dans le texte :
    « Il n’y a pas d’Ukraine en tant qu’État, il y a le territoire de l’ancienne URSS, temporairement occupé par une bande terroriste. Tout le pouvoir y est concentré dans les mains des citoyens d’Israël, des États-Unis et de la Grande-Bretagne, qui ont organisé un génocide de la population indigène … »

    1. Avatar de Pascal
      Pascal

      Pierre Yves, la vérité n’a pas d’importance pour envoyer des gens à la mort. L’important c’est qu’ils croient. Qu’ils croient que l’idée pour laquelle ils vont mourir est plus importante que leur vie même. Avec la guerre, on atteint le paroxysme mais combien de fois sommés nous sollicités pour adhérer et agir dans l’intérêt d’une idée qui aurait plus de valeur que notre « petite vie égoïste ».
      N’est-il pas aisé de voir dans la folie de Poutine ce qui est en latence chez beaucoup d’entre nous ? Donner sa vie pour une idée ou pour donner du sens comme on dit. Pourquoi avons-nous besoin de donner du sens à notre vie ?
      Il me semble que s’arrêter à un archétype comme Poutine, c’est peut être rester aveugle sur ce qui agit en chacun de nous, rester aveugle sur ce qui nourrit la folie humaine.
      Quand Poutine sera mort, combien y en aura d’autres après lui pour reprendre les mêmes schémas ?

      1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
        Pierre-Yves Dambrine

        Pascal
        j’entends bien, mais à chaque fanatisme suffit sa peine.
        Et c’est celui-ci, poutinien, pas un autre, qui est un train de tuer de jeunes hommes russes, et le peuple ukrainien. Le danger est immédiat.

        1. Avatar de Pascal
          Pascal

          Ta colère est légitime Pierre Yves mais parmi ces jeunes hommes russes, ceux qui survivront seront tentés par la revanche pour donner du sens à leur sentiment d’échec. Le cycle infernal reprendra avec de nouveaux noms, de nouvelles dates, de nouvelles guerres pour remplir les livres d’histoire. Tout le monde se dira victime et légitime à exercer de la violence sur son voisin.
          Le danger est immédiat pour ces pauvres hommes qui meurent dans la violence, la haine, la puanteur et la boue. Eux ne peuvent penser qu’à leur survie. Mais nous, est ce qu’on aurait pas un peu de temps pour penser plus loin ?

          1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
            Pierre-Yves Dambrine

            Je fais le raisonnement inverse.
            Si les Ukrainiens et nous levons le pied, Poutine s’enhardira après avoir reconstitué ses forces après un éventuel gel de la guerre, voire une négociation entérinant ses conquêtes en territoire ukrainien.
            Un demi-engagement dans l’aide à l’Uikraine laisserait du temps à Poutine pour préparer la poursuite de sa guerre une fois ses forces reconstituées. Tant que Poutine a la main, l’esprit de revanche a tout l’espace pour s’exprimer, tandis que si Poutine est défait, il y a une chance que les Russes reviennent du révisionnisme historique dont ils sont les victimes et qui fait courir un réel danger au monde.

            1. Avatar de Pascal
              Pascal

              Je comprends mais est-ce que le révisionnisme a attendu Poutine, quand le nationalisme fleurit partout en Europe ?

            2. Avatar de Ruiz
              Ruiz

              @Pierre-Yves Dambrine Il faut voir les choses en face, il y a actuellement un bout de gras pris en otage, la Crimée et une zone orientale de l’Ukraine.
              On peut jouer ça à la guerre conventionelle puis négocier, ou négocier et éviter un jeu d’affrontement militaire qui ne peut être que très meurtrier et ne peut être gagné.

              Les conditions sont maintenant claires pour que l’enjeu soit dramatique, beaucoup plus qu’il y a un an, où l’opération militaire spéciale n’avait misé que des forces limitées.
              Le pari a été perdu.
              Si le régime ukrainien s’était effondré, aucune intervention ou soutien des pays de l’OTAN n’aurait eu lieu.

              Avec les mobilisations successives la Russie montre sa détermination à ne pas perdre, et celle-ci va se trouver renforcée, au fur et à mesures des pertes subies.

              Autour des Etats-Unis, des pays de l’OTAN et de l’U.E. (mais pas tous) s’engagent de plus en plus dans un soutien militaire du régime de Kiev.

              Si le statu quo sur le terrain bouge à l’initiative de l’un ou de l’autre belligérant, l’escalade est probable, mais la victoire est incertaine et couteuse.

              Pourquoi ne pas négocier dès maintenant un accord réservant un statut particulier (au besoin avec des forces d’interposition internationales) aux zones de l’Ukraine qui ne sont plus sous le contrôle du gouvernement de Kiev ?

              La Russie dispose d’une population trois fois supéreure à celle de l’Ukraine et d’une profondeur statégique considérable.

              La victoire totale de la Russie n’est pas l’éventualité la plus probable, et il faudrait dès maintenant faire le nécessaire pour en convaincre la Russie. Mais en pareil cas qui oserait un affrontement direct par l’OTAN (au nom de quoi ?). Qui déclencherait un échange thermonucléaire ?

              La victoire de l’Ukraine qui s’arrêterait à ses frontières (à préciser), constituerait une humiliation sévère pour la Russie, mais n’assurerait aucunement une défaite de la Russie et une pression suffisante à négocier un quelconque accord de paix.

              Après tout le monde libre a vécu de nombreuses années avec une Allemagne coupée en deux, la moitié de l’Europe dans le pacte de Varsovie, sans pour autant faire la guerre ..

              La Corée, voire la Chine sont toujours coupées en deux.

              Défaire Poutine, ce n’est pas la reconquête par la force de territoires ukrainiens qui le réalisera.

              Il n’est pas nécessaire de reconnaître le caractère Russe des zones actuellement occupées (pas plus qu’en Cisjordanie), même si la Crimée pouvait passer pour la cerise sur le gâteau d’un accord final.

              Seule la permanence d’une telle situation avec le maintien de liens économiques des deux côtés peut à la longue faire évoluer les esprits.

              L’esprit de revanche, n’a pas besoin de Poutine, et l’existence d’une génération de jeunes sacrifiés sera suffisante pour l’entretenir, comme en Allemagne après le premier conflit mondial, d’autant plus que les combats auront été longs et meurtriers.

              L’autre éventualité qui n’est pas improbable est que Zelensky souhaite titiller Poutine jusqu’à Moscou (comme Napo ou Adolf) avec issue nucléaire limitée à l’Ukraine ou pas …

              Les diplomates pourraient dès maintenant s’évertuer à en diminuer la probabilité en refroidissant le conflit.

              1. Avatar de Garorock
                Garorock

                 » Pourquoi ne pas négocier dès maintenant un accord… »
                On ne négocie pas avec les terroristes!!
                Ni ceux du Bataclan, ni ceux du Kremlin.
                Et ceux que ça empêche de dormir n’ont qu’a prendre leur barda et aller s’installer en Sibérie. Y’a de la place! Et cela fera des retraites en moins à payer!
                😎

              2. Avatar de Otromeros
                Otromeros

                @Ruiz

                Votre argumentation me semblerait défendable.. en tous cas sur le plan de logique théorique pure.
                Cependant.. :
                L’Ukraine ne pourra décider que ce que les USA désirent. Et que désirent-ils? Aujourd’hui.. puis surtout demain..? Le délai jusqu’à l’éclosion de Trump (ou son clone) raccourcit.

                Quant à Poutine, mon opinion sur son « désir/graal » est faite ( https://www.pauljorion.com/blog/2023/01/30/manuel-a-lintention-des-soldats-russes-lideologie-de-combat-de-la-russie-contemporaine-par-alexis-toulet/comment-page-1/#comment-947029 ) .
                De plus le nombre de tués (indistinctement) lui importe peu, surtout que ses stratèges militaires ont réussi à faire concentrer le front réellement actif sur une (petite) « hernie » des 2.500 kms (Biélorussie comprise) potentiels de frontière agressée. Il lui suffit donc de (prendre le temps de ) la saturer de « chair à canon » jusqu’à éclatement par saturation.
                Il ressort de ce qui précède, et à double titre, qu’il n’est hélas pas pressé.
                Je ne le vois en tous cas pas vraiment négociant fiablement..

                En sus il reste le « léger » problème de l’indemnisation des familles de victimes ukrainiennes couplé au coût des reconstructions (en Ukraine)…que vous n’abordez pas.

                J’espère juste me tromper!

    2. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
      Pierre-Yves Dambrine

      Un article de l’ éminente spécialiste de la Russie, Galia Ackerman : « La carte antisémite de monsieur Poutine. »

      https://www.huffingtonpost.fr/actualites/article/la-carte-antisemite-de-monsieur-poutine_35052.html

      1. Avatar de timiota
        timiota

        La situation de l’Ukraine devient « hyper-balkanique » (voir les accusations réciproques entre Croates, Serbes et Bosniaques, l’aura semi-clandestine de Gotovina en Croatie, bien sûr le Kosovo en prime etc.) : chacun instrumentalise les minorités du pays voisin, soit comme traitre, soit pour en acheter l’appui et les mettre dans des situations obligeantes qui sont des mises en scène à la Potemkine…

        1. Avatar de Ruiz
          Ruiz

          @timiota Le croate Zoran Milanovic semble avoir une vision indépendante du soutien militaire à apporter à l’Ukraine.

  18. Avatar de bonnechancemonpapa
    bonnechancemonpapa

    « Dieu est avec nous ». Les Russes ne manquent pas d’humour pour se prévaloir de la devise (« Gott mit uns ») de l’armée allemande gravée sur la boucle des ceinturons des soldats contre lesquels ils ont mené et gagné leur Grande Guerre Patriotique.

    1. Avatar de Otromeros
      Otromeros

       » « Dieu est avec nous ». Les Russes …(…)… leur Grande Guerre Patriotique.  » …
      « Les Russes » arguant d’un divin soutien contre le Satan occidental..?.. je ne sais..!
      Par contre V.Poutine, lui , serait devenu une sorte de vrai (dangereux car décideur solitaire ultime) mystique au service du « Bien Tout-Puissant »… Complètement convaincu des termes du récit inversé de son propre outil de propagande devenue « vérité d’Évangile » à base de tout raisonnement de sa part.
      C’est ce qui ressort de l’interpellante interview en français et en direct ( vers 23h00 hier 30/1) d’Alexeï VENEDIKTOV (https://fr.wikipedia.org/wiki/Alexe%C3%AF_Venediktov + https://www.rtl.fr/actu/international/invite-rtl-russie-j-ai-peur-mais-je-travaille-confie-l-ex-redacteur-en-chef-de-l-echo-de-moscou-7900230641) …
      … à l’intérieur d’une émission du soir de la chaîne LCI ( dès 38’40 » sur : https://www.tf1info.fr/replay-lci/video-brunet-hammett-et-cie-du-30-janvier-2023-2246603.html)…

      Ça interroge sur la suite..

  19. Avatar de gaston
    gaston

    @ Pascal

    Vous écrivez : « Ceux qui survivront seront tentés par la revanche pour donner du sens à leur sentiment d’échec ».

    Bien sûr, en lisant cela, nous pensons au désastreux Traité de Versailles du 28 juin 1919 qui conduisit à l’humiliation et l’effondrement économique de l’Allemagne, puis à la montée du nazisme et à la 2ème ww.

    L’histoire se répéterait-elle avec la Russie ? Sans avoir à invoquer le philosophe des sciences britannique Karl Popper pour qui il n’y a pas de déterminisme en matière historique (l’histoire ne se répète pas ?), on peut, en cas de victoire militaire de l’Ukraine, envisager d’autres issues comme l’écroulement totale de la Russie avec création de multiples états indépendants à la périphérie (voire au centre !) à l’image des 14 états qui ont recouvrer la leur à la suite de l’effondrement de l’URSS.

    Plusieurs observateurs et analystes, notamment dans monde anglo-saxon, envisagent cette hypothèse :

    https://www.newsweek.com/russia-could-collapse-new-states-ukrainian-victory-1775841

    https://www.slate.fr/story/239251/comment-desintegration-eclatement-federation-russie-guerre-ukraine-empire-espagne-portugal-regions-frontieres-siberie

    D’autres, plus pessimistes, comme les scientifiques atomistes du Conseil des Sciences et de la Sécurité estime, eux, que le risque du recours au nucléaire reste élevé :

    https://thebulletin.org/doomsday-clock/current-time/

    Dans cette hypothèse, il y aura-t-il encore des revanchards ?

    1. Avatar de Khanard
      Khanard

      @gaston
      vous évoquez le Traité de Versailles , très intéressant, car Karl Polanyi en fait une toute autre analyse dans son ouvrage « L’Europe en décomposition » et John Maynard Keynes avait quitté ce même traité en signe de désapprobation
      Alors si une supposée recomposition de La Russie devait avoir lieu espérons que les erreurs commises en1919 ne seront pas réitérées . Nous avons vu et voyons encore aujourd’hui quel résultat cela a donné .

    2. Avatar de Pascal
      Pascal

      Déterminismes de l’histoire peut-être pas mais déterminismes de l’être humain à faire la guerre, certainement.
      Et quand la paix sera revenue sur les décombres de l’Ukraine, tout le monde s’indignera au nom de « plus jamais ça ». Jusqu’à la prochaine…

      1. Avatar de gaston
        gaston

        Ah ! le déterminisme de l’être humain à asseoir son pouvoir, mais c’est un mécanisme cérébral archaïque commandé par notre striatum. Thème déjà largement développé sur ce blog :

        https://www.pauljorion.com/blog/2019/12/22/le-striatum-ne-nous-laisse-malheureusement-aucune-chance/comment-page-1/

        1. Avatar de Pascal
          Pascal

          Striatum ou pas striatum, on en fait quoi ? There Is No Alternative ?
          Nous ne parviendrons pas à dépasser ce déterminismes par l’intellect seulement. Nous aurons besoin d’une « gymnastique », une discipline qui engage le corps. Nous continuons de croire que la pensée est toute puissante alors qu’elle n’est qu’une conséquence, un artefact du corps. C’est une des problèmatiques de la culture occidentale qui ne jure que par le cerveau. Le cerveau n’est rien sans le corps, malheureusement il arrive parfois que le corps soit encore quelque chose sans le cerveau. Nos déterminismes premiers sont a gérer avec le corps qui est leur siège. Le corps agit avant la pensée.

          1. Avatar de timiota
            timiota

            Et c’est-y-pas un peu de matière qui assure le bouclage entre corps et pensée ?

            La condition de « soutenabilité » d’une masse humaine ne doit pas s’adresser qu’aux cerveaux de ladite masse, il serait logique que TOUS dans cette masse aient une idée des flux de matière (de la mine à l’incinérateur ou la décharge), et que cet ensemble de connaissances (qui se décline en praxis, communs, philia, … avant que d’avoir une quelconque odeur de « valeur » ) soit assez large, assez ouvert au retour d’expérience, pour que ce bouclage évite les écueils de notre monde, extractivisme, concentration, lemono-pressurisme (pressage du citron envers les plus faibles).

            1. Avatar de Pascal
              Pascal

              Cher Timiota
              Cela va bien au delà puisque notre corps (c’est ainsi que nous le nommons parce que nous aimons bien mettre des frontières) est en échange permanent avec notre environnement immédiat : chaleur, lumière, eau, nourriture, air…
              Mais nous sommes persuadés d’être des individus autonomes, des libres penseurs et c’est ce qui nous rend dangereux pour l’environnement.
              Si nous avions conscience que nous ne sommes pas quelqu’un mais juste une part du vivant, il nous serait plus facile de nous séparer, de nous détacher de notre désir d’être autour d’une identité. Abandonnant ce point focal identitaire et guerrier, nous pourrions nous consacrer à vivre en harmonie avec notre environnement. Nul besoin de plans A, B ou C quand on renonce à vouloir chevaucher le monde le temps de cette fraction de Vie qui nous est impartie.
              Notre pensée mécanicienne déconstruit le monde en petits bouts qu’on associe par des liens causales rêvant de devenir le.s Grand.s Architecte.s du Monde. Mais nous ne fabriquons que des pantins, des marionnettes que la nuit nous rêvons de voir s’animer comme ce bon Gepeto ou le Dr Frankenstein.
              Notre plus grand déterminisme est certainement cette idée obsédante de vouloir dominer, maîtriser et nous ne faisons que saccager.
              Nous ne cherchons pas à vivre avec notre corps, nous cherchons à le dominer car nous en avons fait un vulgaire véhicule comme cette foutue bagnole. Et dans les bagnoles on a mis des signaux d’alarme quand ça disfonctionne mais sait on simplement écouter les signaux d’alarme de notre corps. Non, on va jusqu’à faire péter cette merveilleuse communauté organique pour s’en plaindre ensuite comme des enfants gâtés.
              Commencer à être à l’écoute de son corps avec gratitude, comprendre que la Vie nous fait grâce d’un peu de temps en nous offrant ce corps et nous oublierons de chercher à devenir quelqu’un, et nous cesserons de faire la guerre au vivant.
              Nous avons construit une pensée qui est une arme de combat. Il est encore temps de déposer les armes.

  20. Avatar de Khanard
    Khanard

    ah oui j’entends déjà les cris d’indignation et vous aurez raison: en fait il s’agit de : « the trend toward an integrated society  » in five lectures on the present age of transformation (Bennington College-1940) Karl Polanyi ; introduction de Kari Polanyi-Lewitt

    En fait le titre « L’Europe en décomposition »(Trad) est un ouvrage espagnol » préfacé par Rafael Poch Ed Virus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. Question au psychanalyste Paul : Trump pourrait-il décompenser de sa maladie mentale lors de ce procès ? https://www.lesechos.fr/2017/04/donald-trump-souffrirait-il-dune-dangereuse-maladie-mentale-165143

  2. La mise en sommeil de la candidature de Nikki Haley – qui n’a pas jeté l’éponge – pourrait s’arrêter à…

  3. Paul, dédicace spéciale pour vous, et pour tout le monde évidemment… Je suis sûr que vous allez chanter en vous…

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima ChatGPT Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta