L’Écho, Un collectif d’économistes répond :  Notre modèle économique est insoutenable, le 29 mars 2023

Tribune (de Gauche) publiée en Belgique par L’Écho en réponse à celle publiée dans le même journal le 17 mars signée par une cinquantaine d’économistes (de Droite).

Le pdf se trouve ici, on y trouve la liste des signataires (dont moi).

Un collectif d’économistes répond : Notre modèle économique est insoutenable

Particulièrement silencieuses lorsqu’il s’agissait de plomber les finances publiques en trouvant des milliards pour sauver les banques, les entreprises et l’économie capitaliste, les agences de notation sont de retour… et, avec elles, les appels à l’austérité. 

Il y a quelques jours, une cinquantaine d’économistes publiaient une carte blanche mettant en garde sur la situation alarmante de nos finances publiques. Appuyés tour à tour par le gouverneur de la BNB, qui indique que « tout converge pour dire que c’est le bon moment pour réaliser un gros effort budgétaire » ; par la secrétaire d’Etat au budget qui affirme que « le problème de l’Etat, ce sont les dépenses » ; et par le président du mouvement réformateur qui, tout en nuance, prédit la faillite de la Belgique sans nouvelles réformes libérales … 

Qui est réellement en faillite ?

S’il y a une faillite, bien réelle aujourd’hui, c’est celle du monde de la finance, qui met à nouveau nos sociétés au bord d’une crise de grande ampleur, avec des conséquences sociales et économiques désastreuses. Cette faillite était prévisible et prévue. Elle est le résultat logique de politiques qui ont permis aux détenteurs de capitaux de continuer leurs pratiques spéculatives à grande échelle. 

Viser à réduire le poids de la dette et les déficits publics sont des objectifs importants… Ne fût-ce que pour en finir avec la prise d’otage des marchés financiers et le chantage à l’austérité avant chaque conclave budgétaire. 

Mais en 2023 on ne peut plus accepter, ni même concevoir,  que les solutions proposées pour s’attaquer à l’endettement public soient systématiquement ciblées sur la population et les services publics, impliquant une régression sociale, environnementale et démocratique. Comme si la majorité du corps social, et en particulier les femmes, ne subissaient pas déjà l’austérité en permanence depuis des années…

Il faut toujours se rappeler que c’est en 2008-2009, pour sauver les banques, que notre endettement public a explosé, passant de 85% à 100% du PIB, puis, suite à la crise COVID que  pour sauver les entreprises et l’économie il est passé de 100% à 115%. 

Fallait-il agir en 2008 et en 2020 ? Oui, bien sûr ! Mais il fallait le faire de manière radicalement différente, c’est-à-dire en recréant les conditions pour ne plus revivre pareille situation, notamment en reprenant le contrôle de la finance pour qu’elle se mette enfin au service de l’humain. Force est de constater que rien de sérieux n’a été mis en œuvre à ce niveau. La logique d’accumulation et la spéculation se sont poursuivies, et aujourd’hui, alors que de nouvelles bulles explosent, les gouvernements veulent à nouveau faire payer l’addition à la collectivité. 

Aux origines de l’inflation : la spéculation 

La logique est la même en ce qui concerne la situation inflationniste persistante. Il faut la traiter, mais en s’attaquant à ses causes sous-jacentes, comme la spéculation. Pas en tentant de saper l’indexation des salaires, qui n’en est qu’une résultante… Une résultante par ailleurs indispensable au maintien de la consommation intérieure, comme l’a encore récemment montré un rapport de la Banque nationale. 

Au début de la guerre en Ukraine, ce ne sont pas moins de 26 millions de transactions financières supplémentaires qui ont été enregistrées sur les bourses mondiales des produits agricoles. Ces échanges purement spéculatifs ont entraîné à eux seuls plus de 40% d’inflation. Comme de nombreuses études l’ont montré, c’est bien la spirale profit-prix, et non la spirale salaire-prix, qui est le moteur de l’inflation actuelle. 

Oui, il faut réformer le système, sans plus attendre. Mais pour changer de cap, et non pas, à l’image de ce qui se passe chez Delhaize, pour accélérer la course folle au moins disant social et environnemental. 

Prendre le mal à la racine

Si la volonté est d’améliorer la vie des gens en recréant des équilibres entre développement économique, bien-être social et respect de l’environnement, c’est à l’origine de nos problèmes qu’il faut s’attaquer.

Commençons par la dette publique… Nous avons plus que jamais besoin d’un débat adulte sur la manière d’évaluer la soutenabilité des finances publiques, au-delà de slogans simplistes sur le niveau trop élevé de la dette ou du déficit. La manière dont le déficit peut soutenir l’activité économique et s’autofinancer (multiplicateurs budgétaires), ou le rôle des banques centrales dans le financement des Etats, ces leviers doivent être analysés sérieusement. Par ailleurs, nombreux sont les arguments justifiant que nos créanciers – les grandes banques – contribuent, eux aussi, à l’effort commun en allégeant la dette des États. Nous avons également besoin d’un véritable secteur bancaire public, remplissant des missions de service public, et se mettant prioritairement au service d’Objectifs de Développement Durable d’intérêt général plutôt que d’intérêts particuliers. Il convient par ailleurs d’obtenir de la Commission européenne une neutralisation des investissements durables dans la comptabilisation des déficits publics. Les investissements publics nécessaires, notamment en matière de santé et de climat, sont considérables et ne pourront être effectués sans rompre avec les règles actuelles. 

Prenons ensuite l’inflation… Attaquons-nous à la spéculation en ciblant tous les « profiteurs de guerre », notamment dans les secteurs de l’énergie et de l’alimentation. Et régulons enfin le marché des produits financiers dérivés, totalement déconnectés de toute réalité ! 

Enfin, comment ne pas évoquer le fameux « taux d’emploi », au centre de toutes les attentions politiques du moment ? Bien sûr qu’il faut développer et créer de l’emploi… Mais des emplois durables et de qualité. C’est en améliorant les conditions de travail et de rémunération, en redonnant sens au travail et en améliorant la conciliation vie privée/vie professionnelle, que l’on gardera les gens au travail, en bonne santé, et qu’on en facilitera l’accès à celles et ceux qui en sont privés. La réduction collective du temps de travail, avec embauche compensatoire et maintien du salaire, est la solution d’avenir. Une mesure juste, durable et porteuse de progrès social.

La question qu’il conviendrait toujours de se poser lorsque l’on propose des réformes, c’est de savoir si ces réformes contribuent à réduire ou à creuser les inégalités. Une réforme fiscale basée sur la justice est une question clé pour réduire les inégalités. Les solutions sont là : globalisation des revenus, renforcement de la progressivité de l’impôt, taxation des plus-values boursières et des surprofits, impôt sur la fortune, lutte contre la fraude et l’évasion fiscales… Ces quelques mesures fortes suffiraient à rapporter des dizaines de milliards d’euros chaque année pour financer le développement humain, participer à équilibrer le budget et réduire notre dépendance aux marchés financiers. 

Concrétiser ce changement de cap et avancer vers la justice sociale est à portée de main et essentiel pour défendre nos démocraties, repenser l’économie et nous permettre, comme l’écrivait Georges Orwell dans « 1984 », non seulement de rester vivant, mais aussi et surtout de rester humain.

Partager :

87 réponses à “L’Écho, Un collectif d’économistes répond :  Notre modèle économique est insoutenable, le 29 mars 2023”

  1. Avatar de Hadrien
    Hadrien

    Avancer vers la « justice sociale » n’a rien à voir avec la résolution de la crise environnementale que nous subissons. C’est un paravent sympathique qui camoufle notre déni de l’inéluctable comme le sucre sans la médecine.
    Pour rappel: notre problème est simple (ce qui ne veut pas dire facile):
    1) l’effondrement physique de la biosphère est dû à notre consommation de ses ressources, transformées en pollutions, que nous appelons aussi « richesse », mesurée (+- correctement) par le « PIB ».
    2) L’équation de Kaya simplifiée lie ce PIB aux humains sur cette terre: PIB = N*PIB/N = nombre de consommateurs N * niveau de vie moyen par consommateur PIB/N.
    3) Donc, si nous voulons diminuer l’effondrement physique de la biosphère il n’y a que deux solutions:
    3.1) Diminuer le nombre de consommateurs;
    3.2) Diminuer le niveau de vie moyen;
    Et/ou toute combinaison des deux.
    SIMPLE mais pas facile et TRES peu populaire.
    Ce que propose ce collectif d’économistes de gauche revient à transférer l’argent de l’économie virtuelle (spéculation, valeurs boursières…) vers l’économie réelle (inflation et pouvoir d’achat). Le pouvoir d’achat se traduira en pollution et aggravera donc notre crise environnementale. L’inflation fragilisera la démocratie. Le sucre est délicieux, mais mène au diabète chez un obèse.
    Ils auraient raison si la planète était 8 fois plus grande.

    1. Avatar de Hadrien
      Hadrien

      PS:
      Dans « Comment sauver le genre humain » :
      de PJ et VBG, il faut attendre la page 258 (sur 276) pour enfin lire clairement:
      « ..une réduction drastique de la consommation par ménage sont nécessaires. »

    2. Avatar de konrad
      konrad

      Bonjour Hadrien,
      Vous avez certainement raison mais il faut bien commencer par un premier pas.
      Le problème que vous soulevez atomise le discours en empilant des « réformes » et des propositions qui conduisent à démobiliser.
      Aujourd’hui, nous le voyons dans de nombreux domaines, la question est : Bien commun contre intérêt particulier.
      L’intelligence collective mise au service de l’être humain doit orienter nos choix et décisions pour l’ensemble de la collectivité humaine.
      Cette tribune est un pas, probablement qui n’inclue pas tous les aspects du problème, mais un pas fondamental qui entrainera la marche.
      Il est nécessaire que ce type de démarche existe pour nous encourager à penser un monde différent du seul profit immédiat sonnant et trébuchant.
      Que cela inspire d’autres acteurs et penseurs à promouvoir des solutions pour « sauver le genre humain. »

      1. Avatar de Hadrien
        Hadrien

        @ konrad:
         » il faut bien commencer par un premier pas. »
        Oui, mais pas à l’envers. Or c’est ce pas à l’envers que fait ce collectif.
        La crise écologique est due à la croissance démographique et à la croissance de la consommation, cad à la CROISSANCE. Cette croissance est devenue une religion au sens propre (le « croissez et multipliez » biblique) et au sens politique et économique dont Macron est un des innombrables « grands-prêtres », auquel le collectif , en idiot utile, se joint inconsciemment.

        « Que cela inspire d’autres acteurs et penseurs à promouvoir des solutions pour « sauver le genre humain. »
        Je persiste à préférer les débuts de solutions de JM Jancovici comme bien plus pertinentes. Lui au moins ne se berce pas d’illusions.

        1. Avatar de Garorock
          Garorock

          Il se berce avec des centrales nucléaires enrichies à l’uranium Poutinien.
          Chacun son doudou!

    3. Avatar de Khanard
      Khanard

      Déjà je ne peux pas être d’accord avec vous car justement oui l’injustice sociale est en rapport très étroit avec la crise environnementale . On l’a vu d’ailleurs avec la pandémie , qui selon vous , ont été les premières victimes ? Qui toujours selon vous sont victimes de la spéculation liée au prix de l’énergie ? Qui encore et toujours souffre des problèmes de logement ? Qui ?
      Pas la peine de sortir l’équation de Kaya pour justifier vos dires , car simplement comme mentionné dans la lettre ouverte il faut non seulement rester vivant mais surtout et avant tout rester humain .Et ça l’équation de Kaya ou qui que vous voudrez n’est pas en mesure de le mesurer .
      Et oui mille fois oui il faut revenir à une économie réelle et à nouveau interdire la spéculation.

      Pour info, mais je pense que vous le savez, hier avaient lieu des perquisitions chez BNP , Société Gén, etc… le cumcum alors on en fait quoi ? L’art suprême de ne pas payer d’impôts.

      1. Avatar de Hadrien
        Hadrien

        A Khanard,
        Vous confondez crise environnementale et crise sociale.
        Je dis aussi que , de plus en plus, la crise sociale sera aggravée par la crise environnementale (les pénuries, les pollutions).
        Je ne nie pas la crise sociale. Mais loger des sans-abri ne diminuera pas le CO2, au contraire.
        Soigner la tuberculose ne guérit pas le cancer.

        1. Avatar de Khanard
          Khanard

          @Hadrien
          non Hadrien, je ne confonds pas les deux crises , ces deux crises sont le résultat d’une même et seule cause le capitalisme nonobstant le fait que capitalisme soit un terme générique qu’il faudrait préciser.
          Bien sûr que loger des SDF ou soigner la tuberculose ne réduira pas le taux de CO2 mais par contre je suis convaincu que ces deux phénomènes sont le résultat ultime de leur cause .
          Nous ne pouvons plus nous permettre de sectoriser les crises, elles s’enchevêtrent, s’alimentent les unes les autres et j’abonde totalement avec ce que vous répond M. Thomas Jeanson.
          Il me semble que vous prenez des exemples réducteurs : SDF vs CO2 ou bien Tuberculose vs Cancer les raccourcis peuvent être parfois dangereux .

          1. Avatar de Hadrien
            Hadrien

            @Khanard
            « ces deux crises sont le résultat d’une même et seule cause le capitalisme  »
            Nous y voila !
            Soit !
            Mais alors, que prônez vous ?
            L’URSS – Corée du Nord – Cuba – Vénézuela sur la planète ?
            Je vous accorde que cela entrainerait une baisse drastique du niveau de vie des classes moyennes, on ne peut non plus exclure des famines. En outre, l’expérience a montré que la natalité dans les pays communistes a bien baissé.
            Alors, un peu de courage ! c’est cela que vous voulez ??

            1. Avatar de Khanard
              Khanard

              @Hadrien
              vous avez oublié la Chine, le Mexique, Le Chili, le Brésil……… dans vos clichés vous êtes émouvant . Je ne sais pas si le mot dualisme convient mais c’est le seul qui me vienne .
              Il existe bien d’autres expériences comme l’entraide, les systèmes coopératifs, associatifs, coopératives de quartiers . Et si vous voulez tout savoir je propose un humanisme socialiste mais je crois savoir ne pas être le seul ici.

            2. Avatar de CloClo
              CloClo

              Mais enfin qu’est ce que vous avez avec la Corée du Nord ?

              Faut un peu se sortir les doigts des yeux horrible Occidentaux dégénérés drogués et pervers :

              https://www.youtube.com/watch?v=OFeOIcfuNi8

              https://www.youtube.com/watch?v=a-5R-KDzjK4

              Je vous conseille de mater toutes les vidéos, c’est absolument géniale, directe sur une autre planète, ayez confiance !

              1. Avatar de CloClo
                CloClo

                Et ceci n’est pas une blague engeance de monstre de capitaliste !

                (enfin j’arrive pas à savoir si c’est vrai cette chaîne YT… C’est trop bon en tout cas ! Le communisme vaincra !) (et pan dans la face d’Hadrien…)

    4. Avatar de Pascal
      Pascal

      Il y a bien plus que deux solutions. Mais tant que nous resterons dans des alternatives duales (ou même triales), nous ne sortirons pas de la guerre, au moins du conflit qui oppose, divise et a pour conséquences de figer nos actions dans des réactions plutôt que dans des créations.

      1. Avatar de Hadrien
        Hadrien

        Il y a effectivement des milliers de solutions pour agir correctement sur la démographie et sur la consommation. Il y en a des milliards pour faire des bêtises qui aggraveront la crise.
        Mais la condition sine qua non est de poser correctement le problème, c’est ce que j’essaye de faire ici.

        1. Avatar de Pascal
          Pascal

          La condition sine qu’à non, c’est de prendre conscience de ce que nous sommes réellement et d’arrêter de se prendre pour des dieux qui maîtrisent tout.
          Il me semble.😊

          1. Avatar de Hadrien
            Hadrien

            Des dieux qui croient pouvoir entasser toujours plus d’humains consommant toujours plus sur une planète finie ? Précisez quels dieux svp.

            1. Avatar de Pascal
              Pascal

              Le Dieu croissance pardi !😉

            2. Avatar de timiota
              timiota

              @Hadrien, https://www.theguardian.com/world/2023/mar/27/world-population-bomb-may-never-go-off-as-feared-finds-study.

              Pic à 9 milliards en 2046.

              7 milliard en 2100.

              La démographie n’est pas une science très exacte, mais elle est bien plus exacte que la prédiction du PIB, des taux d’intérêt voire du pic du charbon (quand on n’a plus de pétrole et pas d’idée…).

              Bref, pas besoin de faire le malthusien de service, l’éducation des filles s’en charge, et tire tout le monde (et tout les mondes) vers le haut en terme de démocratie.
              Les dangers écologiques seront d’autant plus accentués qu’à l’inverse, nous devrions vivre sous les carburants populistes que sont l’empire de la peur (« ils veulent notre fin »), du repoussage des autres (ils pompent « nos » ressources), du ressentiment (« l’état profond veut nous laisser à notre sort de déclassé ») et d’un patriotisme étriqué (aux antipodes de toute « philia ») (liste empruntée à Eva Illouz et que je trouve assez « opérationnelle » pour comprendre le populisme, celui de Netanyahou étant, je ne l’avais pas bien réalisé, chimiquement plus pur que bien d’autre, un peu paradoxalement à cause du poids moral de l’histoire juive, car justement par la « pureté » de son populisme, Netanyahou est parvenu à en faire fi (p ex se faire copain avec un Orbàn qui cible Soros avec l’idéologie qu’on sait).

              1. Avatar de Garorock
                Garorock

                Pic à 9 milliards en 2046.
                7 milliard en 2100.
                Voila. Pas besoin de dépenser 25 balles sur Amazon. Suffit de lire Timiota.
                Netanyahou est une espèce de Dieudonné israelien. C’est flippant.

              2. Avatar de Hadrien
                Hadrien

                @Timiota,
                « The long-feared “population bomb” may not go off, according to the authors of a new report that estimates that human numbers will peak lower and sooner than previously forecast. »
                Cette publication, contrairement à la majorité de ce blog qui le nie, me suit en ce qui concerne l’importance du problème démographique, malgré son ton optimiste. Ce que je dis: c’est que la bombe démographique a déjà explosé quand nous avons dépassé les 3 milliards et même les 500 millions si on veut que tous gaspillent comme les Américains moyens. Les ressources terrestres sont insuffisantes pour garantir à ne fusse que 6 milliards d’humains le niveau de vie d’ un smicard français. Evidemment, on peut toujours prôner que les pauvres le restent.
                Si vous n’ aimez pas Jancovici, écoutez Aurore Stephant: https://www.youtube.com/watch?v=i8RMX8ODWQs

    5. Avatar de Thomas Jeanson
      Thomas Jeanson

      Hadrien vous dites

      « Avancer vers la « justice sociale » n’a rien à voir avec la résolution de la crise environnementale que nous subissons. »

      De mon point de vue, il n’y a rien de plus faux.

      Tout simplement parce que le mot justice intègre des notions universelles de respect, d’équilibre qui s’appliquent à l’ensemble du vivant, en continuité avec la part qui concerne uniquement l’humanité.

      Cette continuité est une des clefs de l’avenir.

      1. Avatar de Hadrien
        Hadrien

        A T Jeanson:
         » le mot justice intègre des notions universelles de respect, d’équilibre qui s’appliquent à l’ensemble du vivant ».
        C’est votre définition. Elle vous honore. Je doute que ce soit celle de la majorité de ceux qui manifestent pour que le fric des riches leur soit versé pour remplir leur SUV. Cette majorité, qui rêve de vacances à Torre Molinos en avion se contrefiche de l’ensemble du vivant et se réjouit que ses pare-brise ne se souillent plus d’insecte.

        1. Avatar de Thomas Jeanson
          Thomas Jeanson

          Dans un contexte où les ressources vitales ne sont plus accessibles aussi facilement, l’orgie de certains qui passait jusqu’alors inaperçue devient intolérable.

          Exemple : Tout le monde se fout totalement des terrains de golf, jusqu’au jour où il y a des restrictions d’eau.

          Si le politique ne s’empare pas de ces questions en amont, ce sera la Sainte Soline tous les jours.

          La raréfaction en général ( de l’énergie, des denrées alimentaires, de l’eau ) va obliger à devenir soit une dictature totale ( pour continuer à faire la bringue comme avant, mais en petit comité) soit une prise en compte de ces contraintes dans un soucis d’équité.

          Pas de solution intermédiaire j’en ai peur, et oui, ok, la première est mieux partie que la deuxième, mais il ne faut rien lacher !

          1. Avatar de Ruiz
            Ruiz

            @Thomas Jeanson Le golf pour tous deviendra inenvisageable, comme la piscine individuelle, mais cela ne veut pas dire qu’il faille en priver les riches, au contraire cela constituera un signe de richesse d’autant plus valorisé, réservé à un plus petit nombre, et une part du PIB d’autant plus significative, c’est à dire une valorisation des ressources naturelles.

            1. Avatar de Thomas Jeanson
              Thomas Jeanson

              Voilà Ruiz,

              Tu décris l’option 1 de dictature totale pour continuer de faire la bringue en petit comité ( Elysium ) … Et ça a l’air de pas te poser trop de questions…

              1. Avatar de Ruiz
                Ruiz

                @Thomas Jeanson L’histoire a montré beaucoup de situations de ce type.
                Le fait qu’il y ait des très riches ne préjuge pas du système politique, simplement que le droit de propriété soit respecté.
                Si pour satisfaire les objectifs climatiques un niveau de contrainte politique fort doit être exercé du niveau dictature, cela n’est pas du à l’existence ou la persistence de personnes favorisées.
                Il est même possible que pour maintenir un tel régime il faille concéder quelques privilèges à ceux qui exercent ce contrôle (pas aux passifs héritiers jouisseurs).

                1. Avatar de Garorock
                  Garorock

                  Les très riches ont des droits de propriétés sur le vivant. De plus en plus.
                  Le vivant appartient à tout le monde donc à personne en particulier.
                  Pour garder et faire fructifier ces droits de propriétés, les très riches influencent le système politique en leur faveur par tous les moyens que leur donne leur richesse.
                  Donc oui, le fait qu’il y ait des très riches préjuge du système politique.

                  1. Avatar de timiota
                    timiota

                    Oui, Monbiot (George Monbiot) fait part dans la même veine du « Pollution Paradox » :
                    Les industries qui sont les plus affutées en terme de lobbying sont nécessairement les plus polluantes : ce sont elles qui ont le plus intérêt à atténuer les législations raisonnables qui devraient les brider hénaurmément.
                    Donc l’argent de corruption qui inonde en ce moment le gouvernement Tories (corruption d’influenceur, d’ailleurs, pour simplement « gommer » le « red tape », les règlements « en trop », ce qui la rend juste semi-inacceptable aux yeux de ses propres troupes, par opposition à la corruption de fonctionnaire pure et dure… tiens nous en France on a Kohler qui a su faire une « synthèse » merveilleuse des deux, bravo l’artiste), cet argent est donc majoritairement de « l’argent sale » des industries du fossile et des autres industries polluantes (agriculture intensive comme aux Pays-Bas, etc.).

                    Une entreprise qui pollue peu n’a pas besoin de faire du gros lobbying vilain, elle préfère se consacrer au marketing de toute sorte. Même une boite come Nvidia (cartes processeurs graphiques) a un CEO qui dit ouvertement être content de ne plus avoir trop d’achats liés aux crypto, certaines de ses cartes étaient même délibérément bridées « anti-crypto », et ça va très bien parce que c’est l’AI qui lui achète des cartes graphiques par gros paquets (calcul matriciel / neuronal-convolutionnel).

                    1. Avatar de timiota
                      timiota

                      Avec l’exception des big pharma, qui polluent directement nos corps (trop d’antibio, pb au niveau des eaux usées et de la résistance aux antibiotiques généralisée dans les microbes de l’environnement courant).
                      Mais bon, on peut les mettre dans la catégorie « agro/vétérinaire », l’animal en question étant Homo Sapiens, et son point faible étant l’addiction (les opioïdes, c’est quand même un scandale sidérant au XXIème siècle, ça fait comprendre un peu où en sont les USA).

            2. Avatar de Khanard
              Khanard

              @Ruiz
              ce qui emmerde surtout la société , pour ne pas dire la bourgeoisie , c’est qu’une partie d’elle -la société prend conscience des différences de classe qui la compose et resurgit la lutte des classes . Qui en fait n’a jamais cessée mais comme le capitalisme fait tout pour nous faire croire que nous sommes du bon côté de la barrière (allusion à l’autre illuminé qui avait un porte avion en guise de couvre chef ) en nous offrant des vols low coast, de superbes galeries marchandes, des films ou des séries où sont mis en exergue des décors de rêve (la liste serait trop longue) .
              Ne nous y trompons pas les classes dominantes feront tout pour nous embrigader dans une classe qui n’est pas la réalité .

            3. Avatar de CloClo
              CloClo

              Pffff, le golf dans un champs de maïs là c’est bien plus intéressant et les partis dures plus longtemps. Quelle ringardise de jouer sur un green. C’est le golf pour les nuls ça.

              1. Avatar de CloClo
                CloClo

                Les parties durent plus longtemps, ce qui fait qu’on a moins de temps pour apprendre à écrire aussi…

    6. Avatar de ludyveen
      ludyveen

      Autrement dit le proverbe pas chinois : plus il y a de fous moins il y a de riz…
      Qui sont les fous, les inconscients ou demi-conscients? Qui a bouffé la galette?

    7. Avatar de Chabian
      Chabian

      Nous allons vers l’effondrement. C’est face à une crise écologique grave, que nous dirons en masse qu’il faut changer de cap. Pas avant. Donc sans doute trop tard.
      Mais il faut anticiper. La réaction de masse sera sans doute égoïste, stupide, violente. Bref guerre civile et utilisation de « l’uranium appauvri » (sic). On en a vu un exemple de violence irrationnelle avec la bataille sur le papier WC en début de pandémie.
      Mais il faut anticiper. Les consommateurs pauvres ne sont pas les principaux pollueurs. Ils achètent surtout des produits (stupides) de compensation à l’injustice socio-économique (dont ils se passent avec la crise).
      Mais il faut anticiper. Avoir un projet de « vie humaine » et de « jours heureux » compatibles avec l’effondrement.

  2. Avatar de CloClo
    CloClo

    En plus d’être insoutenable, il est pervertit et les grandes pleureuses que sont les Banques sont les premiers pervers du système :

    https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2023/03/28/la-societe-generale-bnp-paribas-exane-natixis-et-hsbc-visees-par-des-perquisitions-dans-un-scandale-de-fraude-fiscale-hors-norme_6167273_4355770.html

    Ils rackettent d’un côté des fonds publics par devant pour sauver leur cul et nous doigtent bien profond par derrière. Y en a qui ont fini en se balançant sous une branche d’un grand arbre sans toucher le sol avec le pieds pour moins que ça…

    1. Avatar de François Corre
      François Corre

      Une bonne nouvelle en somme, on a besoin de banques… 🙂

    2. Avatar de Khanard
      Khanard

      @cloclo

      je propose en plus de les enduire de goudron et de plumes

  3. Avatar de Pascal
    Pascal

    Je ne résiste pas !
    A lire sur Boursorama Macron qui répond aux lecteurs de PIF, qui si ma mémoire est bonne était à l’origine un journal communiste.
    Au delà de l’anedote, on y retrouve dans ses réponses toujours et encore son incapacité à se remettre en cause et a écouter les autres.
    La meilleure manière pour devenir Président ? « … c’est de se faire sa propre idée des choses et de ne pas dépendre des partis des uns des autres ».
    Il n’y a désespérément rien à attendre de ce personnage, sinon son départ.

    1. Avatar de Nialoo
      Nialoo

      J’attend impatiemment une interview de Macron dans Le journal de Mickey !

      1. Avatar de Pascal
        Pascal

        Visiblement ça amuse beaucoup de monde
        https://www.huffingtonpost.fr/politique/article/l-interview-de-macron-a-pif-gadget-suscite-de-nombreux-traits-d-humours_215900.html
        Mais ça laisse tout de même songeur sur la fonction présidentielle avec la guerre en Ukraine, les conflits sociaux pour les retraites ou les mégabassines…

      2. Avatar de konrad
        konrad

        Moi dans « Lui », où il nous montre ses fesses.
        Effondrement on vous dit !! 😉

    2. Avatar de Henri
      Henri

      M.Pascal

      Le journal « Pif Gadget » initialement proche du PCF après la Seconde Guerre Mondiale a été racheté en 2020 par le sarkozyste en diable, M. Fredéric Lefebvre.

      L’ancien secrétaire d’État a depuis 2019 adhéré à « La République en marche » tandis que Nicolas Sarkozy ( toujours pas en prison pour ses multiples délits et crimes ! ) est devenu une des éminence grises du président Macron.

      M. Frédéric Lefebvre soutien indéfectible du président Macron a donc ouvert son journal à son ami. On comprend mieux dès lors pourquoi  » Tintin l’éborgneur  » est allé donner une interview à « Pif Gadget »… du moins, cela apparait un peu moins surréaliste…

      1. Avatar de Pascal
        Pascal

        Merci Henri pour ces précisions que je ne connaissais pas.
        Compte tenu des pratiques de notre Président, je me doutais bien qu’il se déplaçait en terrain déminé, voire amical.
        En être réduit à s’exprimer dans Pif gadget en dit long sur son rapport au peuple, tous des enfants qu’il doit, lui dans sa grande maturité, éduquer.
        Sans doute la première fois que dans l’histoire de la République on ait élu un gamin gâté à la tête du pays.

      2. Avatar de Arnould
        Arnould

        @Henri et @Pascal

        Ce Frédéric Lefebvre là, celui qui flinguait tous ceux qui osaient critiquer Sarko, pour finir par se faire virer par ce même Sarko ? Il s’est reconverti Macron maniaque ?

        Celui donc qui admire le roman Zadig et Voltaire au point de s’y replonger souvent ?

        Ben j’en ai une bonne à ce sujet, qui me fait rire à chaque fois que j’y repense. « Zadig ou la Destinée » de Voltaire était au programme du bac en 1980, je le sais, j’y étais, et comme notre Frédéric Lefebvre je l’ai lu à cette occasion. Mais malheureusement pas le journaliste qui l’a interviewé. Frédéric Lefebvre a donc ce jour là avoué qu’il n’a lu, certainement contraint et forcé par l’Education Nationale, qu’un livre dans sa vie, un seul, et qu’il n’est même plus capable de se souvenir du titre.

        Cela explique Pif Gadget.

        Mais aussi que pour réussir dans la vie moderne (après Sarko il a été député des Français de l’étranger), eh bien il ne faut pas perdre son temps à lire des livres. Comme beaucoup sur ce forum, j’ai donc dû en lire un peu trop.

  4. Avatar de Ruiz
    Ruiz

    @Hadrien Le PIB est un indicateur de la consommation de ressources mais il n’y est corrélé que pour un état donné de la technologie et du mode de vie.
    Instantanément il y a un rapport rentre les deux, mais celui-ci n’est pas inéluctablement fixe.
    C’est la-dessus qu’il faut jouer.
    Le PIB n’est qu’un indicateur monétaire et aucunement un indicateur de volume.
    Y compris si l’on tient compte de l’inflation, en particulier en cas de baisse de prix.
    Si le prix des smartphone baisse, le contenu en ressources (métaux ..) ne baisse pas forcément.
    Si l’on remets en service les bouteilles consignées, cela peut revenir plus cher (augmentation du PIB) tout en diminuant la consommation énergétique (CO2).

  5. Avatar de Ruiz
    Ruiz

    « L’indexation des salaires, serait indispensable au maintien de la consommation intérieure, et ne serait qu’une résultante de la spéculation, qui elle constituerait la cause sous-jacente de l’inflation. »
    Alors qu’il faut juguler la consommation, pour tenter d’atteindre des objectifs climatiques, ne faudrait il pas au contraire se féliciter de la spéculation qui permet d’anticiper la contrainte et surtout pas indexer les salaires !

    1. Avatar de CloClo
      CloClo

      N’importe quoi Ruiz, pour réussir la décroissance de la consommation doit se faire dans l’ordre et organisée et pas du tout dans le désordre de la contrainte comme l’inflation par la spéculation alliée à la baisse des salaires, pourquoi pas aussi selon la couleur des cheveux ?

  6. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
    Pierre-Yves Dambrine

    Entendu hier soir sur LCI le raisonnement tout à fait cynique de Pascal Perri , éditorialiste économique. il est invité régulier de l’émission « Partis pris » chez Pujudas.

    Perri commence par affirmer qu’avec l’inflation le poids de la dette de l’Etat diminue tandis que les recettes budgétaires augmentent.

    Pujadas lui fait alors la remarque : mais si les recettes augmentent, les dépenses aussi parce qu’il y a les ‘dépenses’ sociales, il faut augmenter les APL et autres allocations, donc est-ce une si bonne opération ?

    Perri de répondre : en fait si, car l’augmentation des dépenses sociales n’est pas indexée sur l’inflation. Donc l’Etat dépense moins. (et les allocataires reçoivent moins). Vive l’inflation !

    Vous avez dit cynique !

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Pascal_Perri

    1. Avatar de Ruiz
      Ruiz

      @Pierre-Yves Dambrine Le poids de la dette (ancienne) de l’État diminue bien, tout au moins en relatif par rapport au PIB (qui suit l’inflation même sans croissance !) et par rapport aux impôts (qui suivent aussi l’inflation même sans croissance).
      L’intérêt de la manoeuvre demandée aux banques centrales et bien là.
      Cela n’a rien de cynique.
      Ceux qui perdent ce sont ceux suffisamment riches pour avoir fait confiance à l’État et ont souscrit à sa dette et qui seront remboursés au nominal (dévalué de vraie valeur par l’inflation). C’est l’État qui gagne, plus précisément en fait ceux qui ont bénéficié de ses largesses ainsi financées, ou ceux qui ont été épargnés de l’impôt correspondant différé (et finalement amoindri en vrai valeur).

      Les dépenses sociales sont bien en fait au contraire peu ou prou indexées sur l’inflation, cela ne remets pas en cause l’intérêt de la manoeuvre précédente.

      Le problème viendrait si l’on continuait ou commençait à financer de telles dépenses par l’emprunt (la dette) et pas par l’impôt !

      1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
        Pierre-Yves Dambrine

        Ruiz,
        Mon propos ne concernait pas la dette de l’état, je l’ai évoquée seulement pour restituer l’entièreté des propos échangés entre Pujadas et Perri, pour avoir le contexte.

        Pour le reste les associations ne sont pas du même avis que vous :

        « Une revalorisation bienvenue mais jugée « insuffisante » par les associations. Les prestations sociales, dont le RSA, la prime d’activité et les allocations familiales, augmenteront de 1,6% au 1er avril, a annoncé, mercredi 22 mars, le ministre des Solidarités, Jean-Christophe Combe, aux associations d’aide aux plus précaires.

        Ces dernières ont toutefois fait part au ministre de leur incompréhension face à une revalorisation jugée largement insuffisante, selon Noam Leandri, président du Collectif Alerte, qui rassemble 34 associations de lutte contre la pauvreté. « On était tous unanimement choqués, on a trouvé ça indécent », a-t-il réagi. « On espère encore que la décision bougera d’ici au 1er avril, mais j’ai indiqué au ministre qu’on ne pouvait pas laisser cela sans suite », a-t-il ajouté.

        https://www.francetvinfo.fr/economie/inflation/inflation-les-prestations-sociales-augmenteront-de-1-6-en-avril_5726510.html

        Donc je maintiens, grand cynisme, grand mépris à l’égard des précaires de la part du sieur Perri.

        1. Avatar de Garorock
          Garorock

          Le sieur Perri et son pote le sieur Lenglet ainsi que son faux ennemi le sieur Apathie n’ont que du mépris pour tout ce qui ne leur ressemble pas.
          Leur « monde » leur convient parfaitement. Il est à leurs mesures.
          Il y a urgence à exiger une augmentation des salaires et des minimas sociaux au niveau de l’inflation. En plus du retrait de la réforme.
          C’est le seul moyen de mettre un coin dans l’édifice. de ne pas laisser la porte se refermer. Avec l’inflation, elle n’est peut être pas prête de se rouvrir. C’est un cercle vicieux.
          Le capitalisme Zombie tourne en rond et nous avec.
          Comment faire?

    2. Avatar de l'arsène
      l’arsène

      @ Pierre-Yves Dambrine
      Vous êtes maso, LCI est un organe de propagande, comme les chaines russes ou chinoises, elles n’ont qu’un seul but : propager une certaine idéologie comme par exemple LCI ou BFM , et un seul mot d’ordre : détruire tous les mouvements sociaux qui pourraient nuire au capitalisme défendu par Macron et sa clique, les propriétaires de ces chaines étant des amis intimes du président.
      On n’a rien à envier à certains pays totalitaires, on ne fait simplement que les copier sans avouer que l’on peut être pire qu’eux, par exemple en employant des armes de guerre contre des manifestants.

      1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
        Pierre-Yves Dambrine

        Pour combattre nos adversaires, il vaut mieux d’abord les connaître. 😉

        1. Avatar de Garorock
          Garorock

          J’essaye parfois LCI mais c’est très vite insupportable. Une véritable officine du Figaro!
          Même sur l’Ukraine sont pas fichu d’inviter une seule personne de gauche.
          Y’a Gérard Miller. C’est tout.

        2. Avatar de l'arsène
          l’arsène

          @ Pierre-Yves Dambrine
          « Pour combattre nos adversaires, il vaut mieux d’abord les connaître. »
          Oui, d’accord avec vous sur ce point, c’est pour ça que je me farci de temps en temps, LCI, BFM ou C Dans l’Air, avec les Bouzou, Perri, Seux et d’autres qui balancent leur soupe néolibérale macroniste.
          Et même France-Inter ou France-Culture qui invitent au compte-goute des opposants au système tout en dressant un tapis rouge à ceux qui le défendent.

          1. Avatar de CloClo
            CloClo

            Et sinon tu lis et tu écoutes ou regardes quoi majoritairement quotidiennement, très régulièrement pour t’informer ?

            Dans l’ordre quel média le plus, puis le deuxième et enfin le troisième ?

            1. Avatar de Khanard
              Khanard

              @cloclo
              perso je lis Pif Gadget, Picoti mais pas régulièrement trop complexe, j’aime bien toupie

              et vous CloClo ?

              ps: promis juré j’arrête les psychotropes

        3. Avatar de Khanard
          Khanard

          @Pierre-Yves Dambrine
          Je ne discute qu’avec mes adversaires , bon c’est vrai j’ai du boulot tant j’en ai !

      2. Avatar de François Corre
        François Corre

        « comme les chaines russes ou chinoises ».
        Ah c’est que vous ne les connaissez pas alors… 🙂

      3. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
        Pierre-Yves Dambrine

        L’arsène

        Non, LCI ce n’est pas l’équivalent français de Russia1.
        On peut ne pas aimer ce que disent les intervenants de LCI, mais au moins ils argumentent.
        Sur Russia1, il n’y a rien à réfuter, puisqu’ils n’argumentent pas. Ils mentent, ils incitent à la haine. C’est du Trump, un monde parallèle.

        Vous avez déjà écouté Soloviev et autres propagandistes du Kremlin ?

        1. Avatar de l'arsène
          l’arsène

          @ Pierre-Yves Dambrine
           » LCI ce n’est pas l’équivalent français de Russia1. »
          Alors citez-moi un seul économiste de gauche, comme par exemple Piketty , qui a été invité sur LCI sur cette réforme .
          Et quand vous affirmez que sur Russia etc ils n’argumentent pas, je veux bien vous croire, je ne les regarde pas, mais que dire sur nos chaines, ils sont tous d’accord, les grévistes sont des fainéants, trop payés, et regardez les pauvres commerçants qui souffrent du manque à gagner et voyez les queues aux pompes à essence,INSSUPORTABLE, faut que ça cesse de toute urgence : voilà le message envoyé non stop sur toutes les chaines pour la propagande, et ça marche, of course.
          De toute façon, la note va être très salée, ceux qui pensent avoir gagné risquent d’avoir de mauvaises surprises, tout se paye un jour.

  7. Avatar de l'arsène
    l’arsène

    « Notre modèle économique est insoutenable »
    Si, il est soutenable, quand on a un méprisant de la République , le Macron, le banquier d’affaires gérant du système financier et de l’UE qui utilise tous les moyens possibles, médiatiques et répressifs pour détruire tous les conquis sociaux au cas où les grévistes abandonnent faute d’argent.
    Il est possible que Macron gagne sa guerre contre le peuple avec le concours du Conseil Constitutionnel , mais il est certain qu’il y aura du sang sur les murs.
    Trop c’est trop.

    1. Avatar de CloClo
      CloClo

      Quand c’est trop c’est tropico !

  8. Avatar de Garorock
    Garorock

    La réforme de la retraite proposée par les libéraux ne serait qu’une conséquence de la spéculation?
    Donc si on descend dans la rue contre la réforme des retraites, on ne s’attaque pas aux causes.
    Il est nécessaire de le faire mais…
    https://www.lemonde.fr/economie/article/2023/03/29/elon-musk-et-des-centaines-d-experts-reclament-une-pause-dans-le-developpement-de-l-ia_6167461_3234.html
    Elun veut faire une pause. Laurent Berger aussi. Netayahou idem.
    Est ce que la pollution a fait une pause?
    Est ce que Bing va faire une pause? Et Amazon?
    Dis-moi, mon beau miroir, qui est la plus belle?
    😆

    1. Avatar de Khanard
      Khanard

      @Garorock

      un Mars et ca repart ! je vous l’accorde volontiers mon commentaire est idiot mais s’il n’y avait que moi qui dit des âneries le monde tournerait mieux !

      1. Avatar de Garorock
        Garorock

        Quel commentaire Khanard?
        Je ne répondais pas à un commentaire, je commentais -succinctement- le billet. C’est tout.

        1. Avatar de Khanard
          Khanard

          @Garorock

          ne faites pas attention c’est suite à votre succession de « pauses » que l’idée de mars m’est venue.
          Ah n’est pas ChatGPT qui veut !

  9. Avatar de Benjamin
    Benjamin

    Le modèle économique n’est clairement pas soutenable ! Car tout en tentant le diable en lui tirant la queue (de la spéculation et des profits à court terme), les marchés financiers exigent de l’économie « réelle » de les r(é)assurer dès fois qu’ils aient besoins d’un soutien financier le jour où cela sentira trop fort le souffre (le diable s’étant laissé tenté… pour éclater au moins une bulle financière).

    D’une certaine façon, les marchés financiers réclament en permanence aux populations d’accepter de vendre leurs âmes au diable…. pour payer les « pêchés » financiers dont ces populations ne profitent jamais (ou très sporadiquement).

    C’est un contrat moral (et social) sans la moindre contrepartie : c’est insoutenable dans la durée… surtout quand les crises se multiplient, s’amplifient et s’accélèrent.

    Le déni de cette réalité par les économistes « pros modèle » montre à quel point la (ou plutôt les) crise(s) est (sont) avant tout « éthique(s) et morale(s) ».

  10. Avatar de ilicitano
    ilicitano

    3000 mds€ de dette
    Le budget de l’Etat comprend des recettes et des dépenses.

    Il est déficitaire et les politiques libérales mettent l’accent sur la réduction des dépenses :
    => Plan d’austérité

    Cependant
    En 2012 le Gouvernement Hollande/Ayrault a mis en place le CICE : Crédit d’Impôt pour la Compétivité et l’Emploi , aux bénéfices des entreprises , ce qui a entrainé une forte baisse des recettes de l’ordre de 20 mds€ par an en moyenne.
    Macron serait à l’origine de cette réforme.
    qui s’est finalement transformée en réduction des cotisations sociales sous Macron/Philippe.
    A fin 2018 le manque de recette était de 100mds€
    On peut estimer que la perte de recette cumulée en 2023 est de 200mds€ qui ont incrémenté la dette publique.

    Macron en 2014 :
    https://www.francetvinfo.fr/video-macron-a-aubry-il-faut-restaurer-les-marges-des-entreprises_723785.html
    « La politique qui est menée depuis 2012 est une politique qui est une politique pour restaurer les MARGES des entreprises. » (Macron)
    MARGES => RESULTAT NET => DIVIDENDES => ACTIONNAIRES

    ’Selon l’Institut des Politiques Publiques ,le CICE a eu peu d’effets sur l’emploi parce qu’il a été perçu plus comme une baisse d’impôt que comme une réduction du coût du travail.

    François Ruffin :
    Le journal Fakir de décembre 2016 consacre un dossier au CICE dans lequel il dénonce le fait que plusieurs enseignes de la grande distribution auraient transformé l’aide de l’État en dividendes pour les actionnaires, ou en rétributions pour les patrons.
    https://fakirpresse.info/cice-la-vraie-france-des-assistes

    Le C.I.C.E de par son importance sur les pertes de recettes de l’Etat et de par les résultats qui n’ont peu ou pas apporté à l’amélioration de l’économie française hormis l’amélioration des marges des entreprises devrait être remise en cause .

    La forte réduction des recettes provenant des sociétés :
    • C.I.C.E,
    • réduction de l’impôt sur les sociétés 33% passé progressivement à 25%
    • évasion fiscale légale et illégale
    • pratique des prix de transfert par les multinationales au sein de leur filiales dont l’objectif est de déplacer la marge vers des pays à la fiscalité plus attrayante et de réduire les recettes de l’Etat
    France IS : 33% puis 28% puis 26,5% puis 25% => Irlande IS: 12,5%
    Avec la non-harmonisation européenne de la fiscalité des sociétés dont l’objectif est d’aller vers le moins -disant

    ont remis en cause progressivement le pacte fiscal entre l’Etat et les sociétés qu’elles soient financières ou non financières.

    —————-
    A cela on peut ajouter la charge de la dette qui va aller en s’accentuant sur les dépenses de l’Etat.
    38 mds€ en 2020 avec un taux moyens de 1,4% compte tenu des OAT à 0% voire négatives depuis quelques années.
    Les intérêts de la dette venant incrémenter chaque année la dette publique.

    3000 mds€ avec la montée progressive des taux à 3/4/5 % sur les OAT mettra les finances publiques dans une situation très compliquée.

    ———————–

    En 2022 , France Trésor a clôturé des OAT de 30 ans émises en 1992 au taux de 8,5% .
    alors que la dette représentait 20% PIB à l’époque et que l’inflation cette année était de 2,4%

    https://www.lesechos.fr/1992/12/le-tresor-leve-143-milliards-de-francs-doat-937549

    ——————-

    Notre modèle économique actuel est devenu insoutenable

    1. Avatar de Khanard
      Khanard

      @ilicitano
      voilà un commentaire qui éclaire positivement la situation. Je crois me souvenir qu’un machin chouette devait évaluer la pertinence du CICE même que promis juré si c’est pas bon on arrête tout dixit notre bien aimé Président de la République . Parce que si je comprends bien les baisses de cotisation sociale pour les entreprises seraient un manque à gagner pour les caisses de retraite ?

    2. Avatar de François Corre
      François Corre

      Je crois qu’en 1992 c’était environ 40% PIB, mais enfin bon…
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_dette_publique_fran%C3%A7aise

    3. Avatar de Garorock
      Garorock

      Insoutenable?
      Non. Avec le minou d’Elun, il est prévu 7 % de croissance!
      Y’a quelque externalités négatives mais vous allez quand même pas faire les chochottes…
      https://www.lesechos.fr/tech-medias/intelligence-artificielle/chatgpt-et-lia-menacent-300-millions-demplois-dans-le-monde-selon-goldman-sachs-1919968
       » Dans les plus grandes économies du monde, un quart du travail actuel pourrait être automatisé avec de l’intelligence artificielle, selon Goldman Sachs. La banque américaine estime aussi que ChatGPT et ses émules pourraient contribuer, à terme, à faire progresser de 7 % le PIB annuel. »
      😊

  11. Avatar de Henri
    Henri

    Blanchiment / Nouveau scandale financier – Des milliards volés à l’État français :

    Soupçons de «fraude fiscale» organisée : cinq banques françaises perquisitionnées

    BNP Paribas et sa filiale Exane, Société générale, Natixis et HSBC sont dans le collimateur du Parquet national financier pour des montages financiers qui auraient permis à des fonds de pension étrangers de ne pas payer d’impôt sur les dividendes :

    1/ Libération : https://www.liberation.fr/economie/soupcons-de-fraude-fiscale-organisee-cinq-banques-francaises-perquisitionnees-20230328_GWD46DBRDNBDDIEUUMIWSM3YTU/

    2/ Marianne :  » Fraude fiscale géante : qu’est-ce que le « CumCum », cette escroquerie dont sont soupçonnées cinq banques françaises ?  » :

    https://www.marianne.net/economie/finance/fraude-fiscale-geante-quest-ce-que-le-cumcum-cette-escroquerie-dont-sont-soupconnees-cinq-banques-francaises

    1. Avatar de Benjamin
      Benjamin

      Et après ça, on prétend que le marché est régulé !…

      Les seules choses qui sont régulées, se sont les « bêtises » du passé.

      C’est un peu comme pour le dopage : les contrevenants ont toujours un train d’avance sur les régulateurs car on ne peut contrôler que le « dopage » déjà clairement identifié ! Tout nouveau produit passant sous les radars sera nouvelle source de « dopage »… jusqu’à ce qu’il soit identifié et régulé.

      Quoi qu’il arrive, il faudrait exiger que l’argent fraudé soit rendu jusqu’au dernier centime d’euro. Mais ça n’arrivera jamais… On trouvera un arrangement « entre amis ».

      1. Avatar de Henri
        Henri

        M.Benjamin

        « Quoi qu’il arrive, il faudrait exiger que l’argent fraudé soit rendu jusqu’au dernier centime d’euro ».

        Vous avez bien raison. Non seulement il faut exiger que l’argent fraudé soit rendu jusqu’au dernier centime d’euro mais il faut faire encore plus :

        1 – Rajouter à la somme due une amende record afin de dissuader les contrevenants à la loi.
        2 – Juger les directeurs de banques et les condamner à de la prison ferme.

        Pourquoi ne vont-ils jamais en prison tandis qu’ils enfreignent ouvertement la loi et qu’ils sont de dangereux récidivistes ? Nos mœurs doivent changer. Il n’est pas normal que les petits délinquants s’entassent dans des prisons insalubres tandis que ceux qui détournent des milliards ne soient jamais inquiétés.

        Il est vrai que M.Cahuzac le fut. Mais qu’en fut-il vraiment ? Il hérita d’un petit bracelet à la cheville et pu toujours se dorer la pilule sous le soleil de Corse tout en pratiquant son travail rémunérateur dans une clinique à proximité de la plage.

        Pourquoi demande t-on ensuite aux françaises de trimer deux ans de plus et 9 mois et aux français deux ans de plus, afin de soi-disant anticiper sur de futurs déficits en 2030 du système de retraite tandis qu’on reste trop longtemps laxiste avec les gros voleurs en cols blancs qui grèvent considérablement le budget de l’État ?

        Un ex-trader entendu à la radio cette semaine a parlé dans ce cas précis de fraude – dite celle du  » Cum-Cum  » – d’une perte de 40 Milliards d’euros par an !

        N’est-il pas temps d’agir comme il se doit ?

        1. Avatar de Benjamin
          Benjamin

          @ Henri,

          J’ai, des fois (et en étant très caricatural), l’impression que – dans nos sociétés occidentales – il vaut mieux être bandit en col blanc à la « City » ou bandit en jogging blanc dans la « Cité » qu’honnête citoyen !

          Il y a (vraiment) quelque chose de pourri au Royaume du Danemark (et tous les autres en occident).

  12. Avatar de Peska
    Peska

     » Notre modèle économique est insoutenable ».

    Est-il acceptable d’écrire pour faciliter la compréhension :  » Le capitalisme est insoutenable.  »

    Et si le capitalisme met en péril nombre de nos organisations, institutions, projets et activités que convient-il alors de faire ?

    Vous rendez-vous compte du gouffre béant que cette simple affirmation a ouvert sous nos pieds ?

    Hélas comme d’habitude les docteurs qui savent le grec et le latin en restent à la première partie. Ils constatent l’état du patient mais n’en sont pas encore à rédiger l’ordonnance qui l’aiderait dans sa réflexion pour recouvrir et conserver une bonne santé.

    1. Avatar de Tout me hérisse
      Tout me hérisse

      Une bonne description de ce qui se passe en ce moment concernant les banques dans le contournement des impôts :https://youtu.be/uoBCp5U_ibc
      Pour ce qui concerne l’insoutenabilité du modèle économique, c’est vrai que l’on pourrait utiliser le raccourci de l’insoutenabilité du capitalisme, puisque c’est effectivement lui qui est à la manœuvre in fine.
      C’est actuellement l’OMC qui a la haute main sur tout cela, elle qui promeut le libre échange et la concurrence sans fin.
      Dans un premier temps, il ne serait pas mauvais de ressusciter La Charte de La Havane, émanation de l’ONU qui proposait en 1948 une organisation internationale du commerce (OIC) basée sur d’autres principes de fonctionnement et intégrée à l’ONU, ce que n’est pas l’OMC actuel.
      https://www.monde-diplomatique.fr/mav/91/NIKONOFF/52458
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Charte_de_La_Havane
      https://docs.wto.org/gattdocs/r/GG/SEC/53-41.PDF

  13. Avatar de Christian Brasseur
    Christian Brasseur

    Le comportement des forces de l’ordre est consternant: que leur a-t-on donné pour en arriver là (qu’ont-ils ingurgité et/ou fumé)? Leur a-t-on promis de l’ avancement?

  14. Avatar de Ruiz
    Ruiz

    @Henri Il ne faut pas toujours écouter les ex-trader +:) le montant de 40 milliards serait plutôt un cumul sur plusieurs dizaines d’années (1 à 4 milliards/an) jeté en pâture pour exciter les gogos.

  15. Avatar de Otromeros
    Otromeros

    Beaucoup de considérations intéressantes dans cette conversation. Avec cette clarté d’expression de Jacques de Larosière (https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_de_Larosi%C3%A8re) qui mérite le détour :

    https://www.youtube.com/watch?v=KX5ZYMPd56E

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima ChatGPT Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta