Vidéo – Spécial boursicoteurs !

Que contient ce mystérieux courrier ?

Partager :

22 réponses à “Vidéo – Spécial boursicoteurs !

  1. Avatar de Philippe Soubeyrand
    Philippe Soubeyrand

    !!! ENORMISSIME !!!

    Dites Paul, si une taxe rétroactive sur les algorithmes était décrétée dans le monde entier, alors seriez-vous millionnaire, ou bien milliardaire aujourd’hui ???

    Moi je crois que je serais au moins millionnaire, juste de quoi financer la poursuite de mes recherches en cours !!!

    Allez !!! Pour Paul Jorion !!! Pour Pribor.io !!!

    #PourUneTaxeSismondiRétroactive

    HISTOIRE DE REMETTRE LES PENDULES A L’HEURE !!!

    Bonne fin de journée,

    Philippe

  2. Avatar de Maddalena Gilles
    Maddalena Gilles

    Bonjour !
    En admettant —pourquoi pas ?— que cette disquette renferme effectivement les capacités en question (prévisions boursières en particulier)…

    Osons rêver…
    Pourquoi, en effet, ne pas rendre ceci public, mais avec une stratégie appropriée, bien entendu, par des moyens détournés par exemple : d’abord pour ne pas que « ON » risque de s’en RE-prendre à votre vie (courageux mais pas téméraire : vous avez bien raison), mais aussi (surtout ?) pour mettre Le Ver dans LE Fruit [ce système de prévisions dans la ou les « Places Financières » ?] avant que leurs acteurs ne s’en rendent compte ?

    Saboter le capitalisme n’est il pas « une question de survie » ?
    😉

    Bien à vous,
    …et bien content de vous voir rentré à la maison !

    1. Avatar de Paul Jorion

      Merci !

      P.S. J’ai dit : « Téméraire mais pas courageux ».

      1. Avatar de Maddalena Gilles
        Maddalena Gilles

        C’est bien pour ça que je me suis permis de vous proposer le contraire… 😉

        D’ailleurs, n’était-ce pas courageux de clamer haut et fort que « Se débarrasser du capitalisme est une question de SURVIE ! » ?

        G.M.

  3. Avatar de Garorock
    Garorock

    Avant le sabotage, il y a le boycott.
    Pas besoin de beaucoup de courage pour se passer de certaines marchandises….
    Mais l’homo économicus n’a peut être même plus envie d’avoir ce « courage » là.
    Il préfère marcher.
    Il aime bien qu’on le fasse marcher…

  4. Avatar de Khanard
    Khanard

    je crois que j’ai encore un lecteur de disquettes 5-1/4 😂😂😂😂😂

  5. Avatar de un lecteur
    un lecteur

    Le nombre dort depuis 33 ans, c’est carrément christique.

  6. Avatar de Juillot Pierre
    Juillot Pierre

    Quelle « espérance » de côtoyer ce qui peut lui permettre de flirter avec le « firmament », et/ou ayant voulu tenté de s’approcher du soleil, en espérant ne pas se bruler les ailes, pour mieux le connaitre… n’a pas ses « casseroles » (compromissions vs compromis)…?

    Il paraît que les casseroles, c’est pour la cuisine.

    Quelle intéressante réflexion le « maintien de l’ordre public » français votant plus que majoritairement pour l’extrême droite, est amené à exécuter, à arbitrer de manière individualiste même, lorsque que les « casserolades » du mouvement social contre la réforme structurelle néolibérale du recul de l’âge de départ à la retraite, contre « l’inflation piège à con »… veulent exprimer librement, la légitimité étouffée de leurs indignations envers les cuisines politiciennes/politicardes/technocratiques/bureaucratiques indigestes, cuisant les grenouilles lentement… et se contentant de faire dans de vielles casseroles, de la politique soit disant « apolitique » (un certain Conseil Constitutionnel, des certains « grands sages » ont permis que soit promulgué une loi) …?

    Parmi les outils prétendant faire avec des plus vieux chaudrons, de quoi cuisiner dans un « modèle social/sociétal » refondé, rénové, les doutes, incertitudes des grenouilles les plus succulentes… se trouve cet exemple.

    « Il paraît que la « grande enseigne » de la distribution (Carrefour), prend soin de ses employées féminines.

    En offrant un congé de 12 jours supplémentaires, annualisés, aux femmes souffrant d’endométriose, et/ou ayant vécu une fausse couche… cette proposition n’est pas non plus la reconnaissance d’un « congé menstruel ».

    Et c’est dans ce détail pointilleux sur lequel insiste cette « multinationale »… que risque de se nicher les diableries du genre : diviser pour mieux régner sur les inégalités entre les employées.

    Sous prétexte de prétendre prendre soin de la gente féminine composant la majorité de sa « main d’œuvre corvéable à merci », d’une main de velours… l’actionnariat et le patronat (assistés sans contrepartie) de cette enseigne trouvent certainement intérêt à prolonger la durée d’activité en meilleur santé (à ne pas confondre avec le concept de bonne santé : 10 années séparent l’âge moyen de la classe ouvrière d’être en activité sans incapacité – 59 ans donc, bien avant l’âge légal de départ à retraite fixé désormais à 64 ans et plus – de celle des cadres en profitant jusqu’à 69 ans) d’une partie seulement de celle ci dans le cadre du recul de son âge de départ à la retraite…

    D’autant que de l’autre « main invisible », s’accélère l’opération de « dédiabolisation » du remplacement en grand du « coût trop élevé des charges » du personnel… par des « caisses automatiques », logiciels, etc… défiscalisé.e.s et désocialisé.e.s… les employées syndicalisées ou pas, qui pourraient trouver inégalitaire, injuste, cette mesure, parce que ne souffrant pas d’endométriose, de fausse couche… pourraient être « remerciées » plus vite que celles en bénéficiant de ces « nouveau congés supplémentaires ».

    Bienvenu dans le « nouveau monde » disruptif du « travail », ou seuls les propriétaires privés d’entreprises, d’actions de salaires variables, de retraites chapeaux/dorées, de stock-options, défont l’universalité des lois du code du travail, des protections sociales, etc… pour faire leur propre loi, en interne (du genre pour vivre heureux, vivons notre entre soi, repli sur soi, en secret). »

    Et parmi les cuisines soit disant les plus appétissantes, « apaisantes », digestes, pour n’importe quel « temps de cervelle disponible » vouant un « culte féroce » à la seule DICTATURE des émotions capable de réconcilier leurs doutes… avec le « ras le bol fiscal », « poujadisme », les plus « bas instincts », généralisés, simplifiés, est offert ceci à qui le demande…

    « La face cachée du « monde d’après » les disruptions.

    La réalité alternative macronienne a bien des facettes. Celles du coté obscure savent prétendre avoir du « bon ».

    Sous prétexte de « bon sens », le contexte d’une gestion néolibérale de conflits militaires, « civilisationnels », de « guerre de l’eau » (et autres crises sanitaires, etc)… sur un des territoires du « grenier du monde », fait parti d’un des cotés obscures de forces aux intérêts plus occultes, particuliers, que généraux.

    Par exemple, cours toujours une dérogation permettant aux industriels de l’agroalimentaire, et aux grandes enseignes de la distribution concurrençant les premiers, en étendant leurs activités par la transformation de matières premières agricoles, de substituer aux pénuries d’huile de tournesol, etc, de l’huile de palme.

    Le contexte des guerres de « civilisations », pour l’indépendance énergétique, etc, prétexte peut être un peu trop facilement la « légitimité » d’une justification d’une explosion inflationniste des dépenses contraintes telles celles alimentaires… quand la spéculation sur ces denrées de première nécessité de subsistance reste dérégulée et déréglementée.

    Les paris de la spéculation sur les stocks gérés en flux tendu et risques de pénuries, problème désapprovisionnement des dites matières premières alimentaires, essentielles à la transformations de certains produits, ont plus d’influences négatives sur les hausses inflationnistes d’une moyenne de 14 %, des « prix » dans les rayons, de l’alimentation, qu’ils sont « dédiabolisés » en en externalisant les responsabilités. .

    La dérogation en question s’étant voulue soit disant anticiper des problèmes de pénuries dans la gestion en flux tendu des stocks d’huiles de tournesols, colza… en leur substituant une huile de palme 5 fois moins chère à produire, et potentiellement plus cancérigène que d’autres, a un coté plus obscure, que la force du « bon sens » des hausses des « prix » énergétiques, de transports… avancée.

    Ayant permis d’abord aux industriels de l’agroalimentaire , aux grandes enseignes de la distribution (pour qui les « méga-bassines » sont paraît-il indispensables, « urgentes ») de ne pas être dans l’obligation de mentionner sur « l’étiquetage »… du moins d’informer le consommateur, la consommatrice… de la qualité potentiellement plus risquée pour la santé publique de la substitution d’oléagineux (« grand remplacement » des huiles de tournesols, etc, par la production « made in bolloré » d’huile de palme : « make french great again » de l’extrême droite/droite extrême) et de la quantité substituée dans les hausses des prix des produits transformés – produits ayant vu et continuant de voir, leur quantité diminuer, malgré les hausses ou maintiens de leurs prix élevés – il semble que « rien » dans cette dérogation n’a été prévu en terme d’anticipation, pour lutter contre les fraudes aux prix, à la qualité garantie du produit, aux triches fiscales, morales, éthiques… des entreprises et actionnaires, les plus assistés sans contreparties.

    Sont révisés par contre plus régulièrement qu’est régulé la spéculation… les « clauses de revoyures » nécessaires et urgentes (comme pour la fameuse réformes structurelle néolibérale du recul de l’âge de départ à la retraite…?), lorsque le coté obscure de la force du « bon sens » dans la règle du « silence est d’or », du « business as usual » laisse apparaître des failles, défaillances, malveillances, malversations, fraudes, triches, incohérences entre réalité des baisses des prix des matières premières agricoles, énergétiques, etc… sur les « marchés », et la prévision alternative haussière de l’inflation des dépenses contraintes alimentaires…

    Est-ce que les « paniers anti-inflations » de la réalité alternative macronienne, faisant se concurrencer de façon purement et parfaitement néolibérale, les grandes enseignes de la distribution et les industriels de l’agroalimentaire, pour soit disant faire baisser, « apaiser », soulager les dépenses contraintes pesant toujours plus injustement et inégalitairement sur les « pouvoirs d’achat » ruinés des plus pauvres, précaires, discriminés en toute impunité et de manière systémique… ont anticipé ces fraudes aux prix, aux quantités et qualités, ces triches fiscales, morales éthiques, environnementales (potentielle atteinte à long terme, à la santé publique), « sociétales »…?

    Dure devient alors de distinguer dans les disruptions narratives, confuses, confusionnistes, confondantes, de la réalité alternative du « monde d’après » macronien, et son « new spin-off », qu’est-ce qui est du domaine des moyens, des outils, des casseroles de qui… quoi… cuisine le « roman politique/apolitique national/nationaliste » indigeste… de qu’est-ce qui est du domaine de la finalité, du plat culinaire à ingérer, a devoir ingurgiter de grès ou de force (les 44-3, 47-1, 49-3 créateurs de crises démocratiques, de régimes, politiques, sociales, « sociétales »… étant les oursins)…? »

    Et cela pour les appétits les plus insatiables…

    « Et dire que la « redistribution à la source des minimas sociaux » (RSA, etc) fusionnés, et conditionnés à la contrepartie d’effectuer un « travail gratuit » du « bénévolat contraint » de 20 heures/semaines « d’activités » dans un service public ou autres entreprises privées (comme Carrefour, etc) est censée lutter contre les « fraudes sociales » – terminologie idéologique connotée péjorativement, si chère au cœur de l’extrême droite – « l’assistanat = cancer de la société », le « pognon de dingue mis dans les minimas sociaux qui fait que les pauvres le restent et se déresponsabilisent » … sous couvert de « restructurer » la dispense des « dépenses sociales » soit disant ‘trop généreuses », « coûteuses »… au regard de l’explosion non pas de l’inflation dérégulée, dérèglementée, mais des dettes publiques, croissant selon les socialisations systémiques des dettes privées pourries, des pertes casinos, des « quoi qu’il en coûte » privatisant toujours plus de distributions indécentes de dividendes… vous y croyez vous qu’ainsi menée la lutte contre les « inégalités de destin » (NON RECOURS aux RSA, etc) celles territoriales, scolaires… que causent les fraudes fiscales, aux cotisations sociales patronales, à la TVA, de l’immorale optimisation légalisée, la suppression partielle de l’ISF, les baisses des impôts de production, de société, et autres suppressions des cotisations patronales sur les bas salaires, les « IAs », les robots industriels, les caisses automatiques de supermarchés… de guichets de gare, de la CAF… aboutira un jour …? »

  7. Avatar de Ruiz
    Ruiz

    Est-ce que les lenteurs de « La Poste » dans le transit TransManche (ou la douane .. ou ..) n’auraient pas cette année ralenti ce courrier de près de 3 semaines ?

    Le programme était-il en une variante de Pascal sous MsDos ? ou des formules sous Visicalc ?

  8. Avatar de Ronald Grandpey

    Bonjour Paul,
    as-tu vu Pi de Darren Aronovski ?
    Si ce n’est pas le cas, je te le recommande chaudement :
    https://www.youtube.com/watch?v=jo18VIoR2xU

    1. Avatar de Paul Jorion

      Ignorant mes instructions, ce notaire aurait-il fait circuler ma lettre ?

      1. Avatar de Ronald Grandpey

        😂 En cinéphile prospectif, peut-être, à certaines personnes bien choisies : si c’est le cas, il a eu du flair.

      2. Avatar de Dup
        Dup

        Je pensais vous demander des nouvelles de vos migraines mais on m’a devancé semble t il 🙂

      3. Avatar de Dup
        Dup

        Chat GPT a planté quand je lui ai demandé une valeur d’attracteur pour les 10 premiers tirages historiques du loto, un mauvais point pour le déterminisme… 😉

  9. Avatar de Karluss

    Paul, analyste « chartiste » et freudien 🙂

  10. Avatar de Régis Pasquet
    Régis Pasquet

    Hors sujet ? Voire…

    En moins d’une semaine, ma femme et moi …
    – avons acheté des billets sur le site d’une billetterie pour assister à un ciné-concert,
    – avons demandé un numéro Siret pour l’une des associations dont nous nous occupons,
    – avons souhaité le renouvellement de nos Cartes Nationales d’Identité très largement périmées,
    – avons acheté dans l’urgence à 12h20 dans un supermarché ( fermeture à 12h30 ) un filet de pommes de terre payé à une caisse automatique,
    Ouf !
    Série en cours sans aucun doute. En effet ces situations devraient se multiplier et forcément se dégrader.
    Pour chacune des opérations ma femme et moi avons passé beaucoup de temps. Beaucoup trop. Et cela pour diverses raisons dont l’exaspération lorsque nous prenons conscience qu’une forme d’illettrisme nous gagne.
    Au fil de la semaine notre exaspération fut croissante. Impossible de garder son calme et de voir les choses durablement avec humour. Nous ne sommes pas des gens particulièrement connectés, nous fuyons même la soumission aux machines et lorsqu’il s’agit de prendre des rendez-vous nous refusons de dialoguer (!) avec un robot si une alternative s’offre à nous.
    J’y repensais hier soir et j’ai fini par trouver le bon côté des choses.
    Nous sommes 8 milliards d’individus dont au moins 1 milliard ( à la louche ) vivent quotidiennement dans les conditions « sus-décrites ».
    Cela en fait des occasions de faire buguer le système capitaliste dans son ensemble et les systèmes de proximité.

    Il faut se persuader que le capitalisme ne marche que lorsque tout va bien, c’est à dire jamais.
    Alléluia !

    1. Avatar de ilicitano
      ilicitano

      @Regis Pasquet

      On n’arrête pas le progrès.
      Il évolue de génération en génération.

      Les populations plus jeunes intègrent les nouvelles technologies comme une « éponge ».

      Vous dites :
      Nous sommes 8 milliards d’individus dont au moins 1 milliard ( à la louche ) vivent quotidiennement dans les conditions « sus-décrites ».

      Détrompez-vous , nous sommes dans un monde hyper-connecté où le migrant qui essaye , au péril de sa vie , de trouver un monde meilleur converse en permanence avec son pays d’origine.

      Le monde a changé , il continuera à changer.
      C’est parfois difficile de s’en adapter mais une entraide mutuelle résout souvent les petits problèmes quotidiens.

      Vous parlez d’illettrisme alors que ce n’est uniquement qu’une difficulté d’adaptation aux nouvelles technologies.

      1. Avatar de Régis Pasquet
        Régis Pasquet

        A soixante-seize ans bientôt, je reconnais volontiers que je suis un vieux. Et je veux bien troquer l’illettrisme conte l’inadaptation mais justement, je refuse de m’adapter.
        En outre, je veux affirmer que je ne reconnais pas comme progrès les actions qui nous conduisent l’humanité à consommer une planète par an.

        1. Avatar de ilicitano
          ilicitano

          On fait partie du club des septuagénaires.
          A 76 ans vous avez donc vécu les évolutions technologiques qui ont modifiés nos vies , surtout sur des activités quotidiennes pour nos parents.
          Certes les progrès avancent très vite.
          En ce qui me concerne je n’ai pas et ne veux pas de smartphone parce que ma situation me le permet.

          Par contre je suis entièrement d’accord avec vous lorsque vous dites que certains progrès conduisent à consommer plus d’une planète par an .

          Le système capitaliste a souvent pour vocation de créer des offres qui entrainent des besoins facultatifs dont on pourrait très bien se passer.

    2. Avatar de Guy Leboutte

      @Régis Pasquet
      Il y a en France, donc globalement en Europe, pour chaque kilo de chair humaine et vivante, 60 tonnes d’infrastructures. Soixante tonnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta