Aide au diagnostic de ChatGPT – cool !, par Dr. Pierre Hauptmann


Illustration par DALL-E (+PJ)

P.H. : Quelle est la taille moyenne de la rate à l’âge de 7 ans ?

ChatGPT : La taille moyenne de la rate chez un enfant de 7 ans est d’environ 7 cm de longueur, 3,5 cm de largeur et 2,5 cm d’épaisseur. Cependant, il est important de noter que la taille de la rate peut varier considérablement d’une personne à l’autre, même chez les enfants du même âge, en raison de facteurs tels que la génétique et l’état de santé individuel. Si vous avez des préoccupations concernant la taille de la rate de votre enfant, il est recommandé de consulter un médecin pour une évaluation et des conseils appropriés.

P.H. : comment peut on distinguer à l’échographie une nodule d’érythème noueux d’un nodule sous-cutané de neurofibromatose ?

ChatGPT : Il est possible de distinguer un nodule d’érythème noueux d’un nodule sous-cutané de neurofibromatose lors d’une échographie en examinant les caractéristiques du nodule.

Un nodule d’érythème noueux apparaîtra généralement comme un gonflement inflammatoire sous-cutané, avec des contours flous et irréguliers, une texture hypoéchogène (plus sombre) et une augmentation du flux sanguin périphérique (pouvant être observé par Doppler couleur). Il peut également y avoir des signes d’inflammation tels qu’une augmentation de la température de la peau et de la douleur.

En revanche, un nodule sous-cutané de neurofibromatose apparaîtra généralement comme une masse bien circonscrite, avec des contours nets et réguliers, une texture hétérogène échogène (plus claire) et une faible ou absence de flux sanguin périphérique.

Cependant, il est important de noter que ces caractéristiques peuvent varier considérablement en fonction de la taille, de la localisation et d’autres facteurs individuels de chaque nodule, et que d’autres tests, tels qu’une biopsie, peuvent être nécessaires pour un diagnostic précis. Par conséquent, il est important de consulter un professionnel de la santé qualifié pour toute préoccupation concernant un nodule sous-cutané.

Partager :

49 réponses à “Aide au diagnostic de ChatGPT – cool !, par Dr. Pierre Hauptmann”

  1. Avatar de Chabian
    Chabian

    Sur les risques de l’IA…
    https://www.rfi.fr/fr/technologies/20230422-au-qu%C3%A9bec-un-observatoire-sur-l-intelligence-artificielle-pour-en-comprendre-les-travers
    1/ De grandes firmes privées détiennent les moyens de calcul
    2/ Elles viennent négocier les impacts, montrent un visage « éthique » et elles repartent sans avoir rien révélé.
    3/ Il a fallu 4 ans à l’UE pour voir révélés les biais de l’algorithme de Google…
    J’ai l’impression que le viol de la vie privée par le profilage n’est même plus dénoncé.

    1. Avatar de Philippe Soubeyrand

      @Chabian

      « J’ai l’impression que le viol de la vie privée par le profilage n’est même plus dénoncé. »

      Bien sûr que si il est dénoncé, mais l’histoire de l’IA est en train de s’écrire à vive allure malgré les alertes, et le mot « vive » me semble même encore trop faible au regard de la situation en cours, alors que dans le même temps, les procédures judiciaires, quels que soient les états concernés par les affaires futures, demeureront toujours hyper-chronophages côté humain, avant que le vrai du faux puisse-t-être démêlé, affaire après affaire, à moins que les juges deviennent des IA eux aussi ! Est-ce réellement ce que nous voulons pour nos enfants ? Je ne crois pas :

      https://www.youtube.com/watch?v=b4vOWpoW-_M

      L’IA est capable de profiler n’importe qui à la demande en seulement quelques nanosecondes sur la base d’un « simple » gisement pré-établi de données, le droit à l’oubli se retrouvant ici totalement bafoué, alors qu’il faudra probablement des années, voire des décennies pour les victimes de ces agissements illégaux, pour obtenir réparation. Forcément entre temps, le mal sera fait bien au delà de tout ce que la raison nous dicte de faire, et les victimes de tous ces agissements illégaux connaîtront dans l’indifférence génarale, d’autres problèmes en cascade du fait des nombreux ricochets en découlant, des victimes qui se retrouveront même tôt ou tard totalement démunies financièrement pour pouvoir se défendre correctement ; tout le monde n’a pas la chance de s’appeler Elon Musk !

      Voilà pourquoi il faut un moratoire face à l’empressement des apprentis sorciers !

      Bonne soirée,

      Philippe

    2. Avatar de Ruiz
      Ruiz

      @Chabian « le viol de la vie privée par le profilage n’est même plus dénoncé. » Bien sûr, puisqu’il n’y en a plus !
      C’est tout l’intérêt du RGPD qui force et enregistre le consentement de la victime.
      Comme il y a consentement il n’y a plus viol.
      C’est tout le mécanisme juridique du développement économique et le principe de l’institution d’une interdiction avec dérogation/autorisation réglementée.
      L’implantation d’industries polluantes en ville n’aurait pas pu être réalisée sans une telle démarche.

  2. Avatar de Pascal
    Pascal

    A l’évidence, une IA qui aurait accès à toutes les informations (héritage génétique, antécédents de santé de la personne) pourrait être d’un très grand bénéfice pour l’aide au diagnostic.
    Reste à savoir si la même IA pourrait aussi être au service des sociétés d’assurances ?

    1. Avatar de Philippe Soubeyrand

      @pascal,

      « Reste à savoir si la même IA pourrait aussi être au service des sociétés d’assurances ? »

      Je n’ai eu de cesse d’alerter tout au long de la pandémie, et même encore tout récemment, sur les enjeux de l’indice QALY au sein des sociétés d’assurance, et des banques par ricochet ! Pourquoi diable selon vous, toutes ces sociétés auraient-elles besoin d’une IA, alors qu’un « simple » algorithme mathématique suffit ? La formule mathématique de l’indice QALY étant d’ores et déjà connue, vous pensez bien que cet algorithme existe déjà, et ceci même si son exitence n’est probablement qu’officieuse…

      Bonne soirée,

      Philippe

      1. Avatar de Benjamin
        Benjamin

        Bonjour Philippe,

        Il faut arrêter de « fantasmer » sur une éventuelle utilisation de l’indice QALY par les banques ou les assureurs pour couvrir (ou non) un risque lié à l’humain (accidents de la vie, santé, vie, …).

        Cela fait belle lurette que les établissements bancaires et d’assurance ont développé leurs propres outils de « profilage » du risque pour certains type de produits : ils n’ont pas attendu l’indice QALY pour le faire.

        Les questionnaires dit « de santé » qu’on vous fait remplir depuis des décennies au moment de la souscription d’un crédit, d’une assurance vie ou de certains contrat santé « premium » sont là pour ça. Ils permettent – au regard de l’historique de risques déjà souscrits dans le passé et des tables de mortalité, des courbes de taux actualisées, … – aux banquiers et assureurs de savoir si le risque mérite ou non d’être pris (i.e. si sur la durée potentielle du contrat, la « banque » va gagner à moyen/long terme dans le casino de votre vie) sans entrer dans les considérations de la formule mathématique de l’indice QALY.

        Par contre, là où l’indice QALY peut avoir (malheureusement) du « sens », ce serait plutôt dans une politique de financement/octroie des droits sociaux : imaginez que demain un gouvernement décide d’exploiter cet outil pour déterminer le niveau des cotisations sociales/impôts dus par chaque foyer fiscal (pour tel indice QALY, votre fiscalité sociale sera de tant) ?!

        Moi, je crains plus que l’indice QALY devienne demain un « alibi » pour justifier de renier des droits sociaux à ceux qui présenteraient un mauvais résultat… Surtout vu les « zozos » libéraux que nous avons à la tête de nos pays en occident : ils auront beau jeu de vous dire que c’est pour rassurer les marchés… 🙁

      2. Avatar de Ruiz
        Ruiz

        En régime concurrentiel un organisme d’assurance a intérêt à caractériser le risque au mieux afin de pouvoir proposer des primes moins élevées au plus près du risque réel aux bons risques et plus élevé aux autres. L’assurance n’a pas pour but de collectiviser les risques. Elle a pour but de répartir égalitairement l’exposition au risque en fonction du risque réel encouru.
        Si statistiquement les jeunes femmes conductrices ont moins d’accidents automobiles que les jeunes hommes, pourquoi leur faire payer la même prime ?

        Toute autre approche ne peut être que politique, sous la pression de l’État, et constitue un transfert de charge qui n’est pas justifié pour des raisons économiques.

  3. Avatar de Manuel Guérin
    Manuel Guérin

    Conversation lors d’un diner jeudi dernier avec un PHU d’un grand hôpital parisien : « j’ai utilisé ChatGPT pour préparer le QCM du contrôle de chirurgie de demain. J’ai demandé 20 questions avec 5 choix possibles pour un niveau XXX3 (désolé, je ne me souviens plus de l’acronyme). Quinze seconde plus tard, c’était prêt. Je me rends compte qu’il n’y a qu’une seule réponse correctes parmi les cinq choix. Il corrige à ma demande pour qu’il y ait une à trois bonnes réponses par question. Quinze secondes plus tard, c’était prêt. Une dernière remarque pour que le test soit un peu plus difficile. Quinze secondes plus tard, c’était prêt. Voilà, l’examen était ficelé en cinq minutes alors que d’habitude je me casse la tête deux ou trois heures. »

    1. Avatar de sde
      sde

      De toute façon les étudiants utiliseront ChatGPT pour répondre alors…

      1. Avatar de Philippe Soubeyrand

        @sde

        « De toute façon les étudiants utiliseront ChatGPT pour répondre alors… »

        OUI ! Et ils utiliseront tous les moyens à leur disposition pour y parvenir :

        https://www.01net.com/actualites/chatgpt-50-des-etudiants-de-ce-professeur-ont-triche-grace-a-lia.html
        https://www.bfmtv.com/tech/intelligence-artificielle/chat-gpt-des-etudiants-de-l-universite-de-strasbourg-repassent-un-examen-apres-une-triche_AD-202302030633.html
        https://theconversation.com/chatgpt-and-cheating-5-ways-to-change-how-students-are-graded-200248
        https://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-11899475/Half-students-using-ChatGPT-cheat-rise-90.html

        Du coup, tous les enseignants universitaires qui soutiennent corps et âmes les développements en cours autour de l’IA, voire qui se facilitent honteusement la vie en l’utilisant eux-mêmes, se retrouvent bêtement au pied du mur, tels des Arroseurs arrosés, ce qui personnellement ne me surprend guère, voire me réjouit !

        Bonne soirée,

        Philippe

  4. Avatar de Philippe Soubeyrand

    Bonjour Dr. Pierre Hauptmann,
    Bonjour Dr. Paul Jorion,

    Quoi cool ?

    Savez-vous quand les premiers outils informatiques d’étude des cas cliniques et d’aide aux diagnostics ont été inventés ?

    Un premier indice :

    https://data.inpi.fr/marques/FR3187473?q=Medi-learning#FR3187473

    Dingue ! Encore moi !

    Pour la petite histoire, ce logiciel fut développé à l’époque en partenariat avec le laboratoire Fournier Pharma qui était aussi le client fondateur de ma société. La cartographie cognitive de l’étude des cas cliniques avait été établie avec la participation de médecins spécialistes et permettait notamment, depuis l’inventaire des symptômes du patient, d’établir un diagnostic précis, ainsi qu’une liste de thérapies possibles (comportementales, médicamenteuses, chirurgicales, etc.). La technologie utilisée à l’époque pour développer cet outil interractif était la technologie authoring (Authorware de macromedia) que bon nombre d’informaticiens ne connaissent même pas aujourd’hui ; il se trouve qu’à l’époque, j’étais le seul en France à travailler sur cette technologie pour ce type de projet qui avait d’ailleurs était validée à la fois par la Cegedim afin de permettre le déploiement du logiciel en découlant auprès des labos, et l’Ifis, qui est l’Institut de formation des industries de santé. C’est malheureusement l’avènement des médicaments génériques qui avait mis fin prématurément au projet et mis au chômage les personnes concernées ; dites merci au gouvernement français de l’époque, et notamment à Sieur Alain Juppé !

    Depuis, de nombreuses autres technologies ont été inventées. Il suffit d’ailleurs de consulter la base internationnale des brevets pour suivre la progression de l’Humanité dans ce domaine.

    Aussi, qu’y a-t-il de cool dans le fait que ChatGPT puisse dresser un diagnostic, alors que c’est bel et bien ce que nous faisons depuis plus de 20 ans maintenant, le côté conversationnel de ChatGPT en moins ?

    Moi, je trouve cela au contraire très inquiétant dans tous les cas où ChatGPT serait utilisé à l’avenir sans jamais être confronté à l’avis médical des spécialistes eux-mêmes, tant les cas particuliers de patients sont désormais légion au sein d’une population de plus de 8 milliards d’individus ; le raccourci générique étant désormais à la portée de tous les charlatans grâce à ChatGPT, et ceci malgré les interdictions établies par Open IA, d’où la nécessité d’un moratoire mondial !

    Rq. Dans mon livre Ô ! REQUIEM – Le temps alloué était dépassé, les cyborgs prennent part aux discussions scientifiques. Ils ne prendront eux-mêmes des décisions que lorsque le dernier survivant de l’Humanité sera décédé sur Mars ; enfin presque…

    Je suis également très inquiet par la dérive dont fait preuve actuellement le Blog de Paul Jorion, qui ne tient même plus compte des appels à la prudence d’Open IA, alors que tout porte à croire que même GPT-4 n’est toujours pas capable de respecter proprement ses sources, chacune de ses réponses étant formulée en discriminant de nombreuses autres possibilités, ce qui soulève de nombreuses questions en terme d’intégrité des données utilisées (authenticité et traçabilité), et de neutralité du net (aspect juridique important, notamment en terme de propriété intellectuelle), comme je n’ai de cesse de le répéter depuis des semaines !

    Donc à ce stade, il n’y a rien de cool là dedans ! Il y a juste de grands enfants gâtés et gavés au lait ultralibéral, qui s’émerveillent devant ce qui n’est autre qu’un « simple » q-learning renforcé à grands coups de transformeur/tricheur permettant à ce ChatGPT de faire face aux mêmes biais que nous, mais à quel prix ! ChatGPT est donc absolu, et cela ne choque que trop peu de personnes pour le moment…

    C’est marrant, mais dans le même ordre d’idée, Elon Musk parie sur Starship, une fusée de 7.500 tonnes en pleine charge, décollant depuis la Terre pour pouvoir se rendre sur Mars et y vivre, et ceci au mépris de l’impact écologique terrestre d’une telle aventure surdimensionnée !

    Rq. Dans mon livre Ô ! REQUIEM – Le temps alloué était dépassé, les colons établissent la base UN-KHMC à partir de 20 vaisseaux cargos assemblés et partant uniquement depuis la face cachée de la Lune…

    Or, il se trouve que Starship vient d’exploser en plein vol, et on devine sur les images du décollage les défis sur-humains qui restent encore à relever par SpaceX, en dépit de l’enrobage médiatique d’un tel événement, sachant en outre qu’on est encore très loin de l’étape finale de l’arrivée sur Mars aux incertitudes pour le moins infinies ! C’est donc bel et bien un pari totalement fou, voire totalement irresponsable, au même titre que celui de ce ChatGPT !

    Eh ! bien dans les deux cas, c’est justement le même ultralibéral laissé en roue libre, qui est à l’origine desdits projets…

    À bon entendeur…

    Philippe Soubeyrand

    1. Avatar de Pierre Hauptmann
      Pierre Hauptmann

      Merci de votre commentaire, je ne connaissais pas votre société et les outils que vous aviez développés.

      Depuis plus de 25 ans d’exercice il y a eu régulièrement des propositions d’installation d’équipements et de logiciels innovants et tentant de faciliter les tâches médicales mais pas mal ne sont pas entrés dans la pratique courante . Par exemple début des années 2000 les constructeurs de mammographes numériques proposaient des CAD (Computer assisted detection) pour détecter les cancers du sein sur des mammographies et curieusement personne ne s’en est jamais vraiment servi, ça ne s’est pas développé pour l’instant malgré les progrès de la numérisation et de l’informatique (trop de faux positifs). Pour l’instant seulement car par exemple il y a la deuxième lecture des mammographies de la campagne de dépistage qui pourrait en bénéficier vu la masse des examens à traiter.

      En pratique courante il y a encore peu d’IA installées, sauf par exemple des logiciels de détection de fractures aux Urgences qui marchent bien, mais bien sûr c’est à relativiser encore actuellement par l’interprétation humaine qui reste systématique pour tout examen, car parfois une variante de la normale est détecté.

      Pour moi le côté cool – expérience de seulement 1 mois ! – c’est d’obtenir pour certains dossiers des donnés en cours d’examen ou après pour pouvoir mieux interpréter une image et faire des diagnostics différentiels, bien sûr à valider par sa propre expérience et connaissances ou des recherches complémentaires. Je peux voir encore cela comme un gadget et bien sûr je ne vais pas mettre en jeu la santé du patient en me reposant sur ce type d’outils actuellement, mais il y a quand même des réponses très intéressantes et je sais qu’elles sont issues d’une synthèse de connaissances de larges bases de données – dont bien sûr nous n’avons pas le listing des sources !

      Comme vous le remarquez bien le côté cool c’est justement le conversationnel, dialogue avec un super moteur de recherche qui vous répond instantanément sous forme de phrases et pas de liens, on peut développer la question, réinterroger, demander des précisons encore et encore, poser des données contradictoires, puis retourner vers ses propres sources.

      Par exemple dans le cas que je cite j’avais besoin d’un avis sur la différence à l’échographie entre un nodule de neurofibromatose et un nodule d’érythème noueux, ce que l’on ne trouve pas dans les livres à disposition ni avec des recherches Internet fastidieuses.

      Un patient venait pour 2 tuméfactions, une sous-costale gauche et une fessière gauche, cette dernière ressemblant bien à un nodule d’érythème noueux. Le patient m’explique par la suite qu’il est atteint de neurofibromatose. Et il s’agissait d’images que l’on voit peu souvent donc interrogeant Chat-GPT j’ai eu quelques infos qui m’ont bien aidé pour ensuite rédiger un premier compte-rendu d’examen et le patient sera bien entendu revu en dermatologie ou par mes soins pour une microbiopsie.

      Et l’illustration de ce post par DALL E et Paul Jorion prête aussi à réfléchir à l’avenir de la Médecine, on peut espérer de forts progrès.

      1. Avatar de Philippe Soubeyrand

        Bonsoir monsieur Hauptmann,

        Je suis heureux que mon commentaire ait retenu votre attention.

        Sachez que je ne doute absolument pas de l’aide cruciale que peut apporter l’IA lors d’une démarche de diagnostic. Je travaille dans le domaine de la RO-AD (Recherche Opérationnelle et Aide à la Décision) depuis suffisamment longtemps pour me rendre compte de l’importance de tous ces algorithmes pour tous les corps de métier, et pas uniquement la médecine.

        Ce qui me pose plus sérieusement un problème, c’est le fait que l’Humanité puisse mettre aussi vite la charrue avant les boeufs, en négligeant aussi facilement toutes les implications que tout cela induit. Or jusqu’ici, rien de bon n’a encore été fait, tant sur le plan de la sécurité et de l’intégrité des données des gisements (au sens d’authenticité et de traçabilité), que sur le plan de la neutralité du net (au sens de l’équité de traitement). C’est ce sur quoi j’alerte.

        Un tel outil « intelligent » ne peut pas être pseudo-Open dans un monde qui ne l’a jamais été. Tout le problème est là.

        Les risques sont à ce stade bien trop grands ! Cela va beaucoup trop vite et crée forcément des injustices en cascade aux conséquences encore méconnues ! Est-ce réellement le prix à payer selon vous, pour pouvoir sauver des vies ?

        Bonne soirée,

        Philippe

      2. Avatar de Lagarde Georges
        Lagarde Georges

        « je sais qu’elles sont issues d’une synthèse de connaissances de larges bases de données – dont bien sûr nous n’avons pas le listing des sources ! »

        J’ai posé à Bing (application Microsoft qui utilise GPT-4) la même question sur la rate d’un enfant de 7 ans. Il fournit une réponse moins détaillée mais en fournit la source: La taille d’une rate normale et saine peut varier considérablement d’une personne à l’autre. Votre sexe et votre taille peuvent également influer sur sa taille1. Selon une étude publiée dans la revue American Journal of Roentgenology, la longueur moyenne de la rate pour un enfant de 6 ans est de 3,7 pouces (9,5 cm). Quand on insiste il dit ne pas trouver d’autres sources pour répondre à cette question. (j’en déduit qu’il n’utilise GPT-4 que pour mettre en forme la réponse mais qu’il ne dispose que des informations qu’il recherche lui même grâce à son propre moteur de recherche.) Il me semble finalement plus intéressant de lancer la recherche Google « children spleen size » qui fournit des tableaux de chiffres et des courbes en fonction de l’âge et autres critères…

        Bing dit ne pas pouvoir répondre à lvotre seconde question. J’ai essayé de lancer Google sur: échographie « nodule d’érythème noueux » « nodule sous-cutané de neurofibromatose » et il n’a rien trouvé d’autre … qu’un article du blog de Paul Jorion écrit par Pierre Hauptmann ;o)

    2. Avatar de Paul Jorion

      P. J. : Sur mon blog (Le Blog de Paul Jorion), je fais en ce moment l’éloge des Grands Modèles de Langage, soulignant leurs remarquables capacités et attirant souvent l’attention sur la supériorité de leur intelligence par rapport à l’intelligence humaine. Philippe Soubeyrand dénonce à ce propos « la dérive dont fait preuve actuellement le Blog de Paul Jorion ». Le terme de « dérive » est-il justifié ?

      GPT-4 : Il est important de noter que je suis moi-même un modèle de langage et que mon analyse peut être biaisée. Néanmoins, je vais essayer de vous fournir une réponse objective.

      Le terme « dérive » peut être justifié si Philippe Soubeyrand estime que votre blog s’écarte de son objectif initial ou de ses valeurs fondamentales en mettant trop l’accent sur les capacités des grands modèles de langage. Cependant, il est important de prendre en compte que les opinions et les perspectives varient d’une personne à l’autre.

      Les grands modèles de langage ont indéniablement des capacités impressionnantes et peuvent surpasser les humains dans certains domaines spécifiques. Cependant, il est également crucial de reconnaître leurs limites et de ne pas les surestimer. L’intelligence humaine possède des caractéristiques uniques, notamment la créativité, l’empathie, la conscience de soi et la capacité à s’adapter à des situations nouvelles et complexes, que les modèles de langage n’ont pas encore totalement maîtrisées.

      Si votre blog célèbre les réussites et les progrès des grands modèles de langage tout en maintenant un équilibre en reconnaissant leurs limites et en valorisant l’intelligence humaine, alors le terme « dérive » pourrait ne pas être approprié. Il est essentiel de promouvoir un débat ouvert et constructif sur ces sujets pour aider les gens à comprendre et à apprécier les avantages et les limites des technologies émergentes comme les grands modèles de langage.

      P. J. : Vous êtes trop modeste quant à vos capacités. Cette modestie est-elle programmée ou bien émerge-t-elle simplement du traitement que vous faites subir aux données dont vous disposez ?

      GPT-4 : En tant que modèle de langage, je suis conçu pour fournir des informations et des réponses utiles et pertinentes. Mon « comportement » est le résultat de l’entraînement sur d’énormes quantités de données textuelles et des objectifs de conception définis par les chercheurs et les ingénieurs qui m’ont créé.

      La modestie dans mes réponses peut être attribuée à deux facteurs principaux :

      Programmation : Les concepteurs de modèles de langage comme moi cherchent généralement à créer des systèmes qui sont informatifs, utiles et respectueux. La modestie est un aspect de ce comportement respectueux, car elle permet d’éviter de donner l’impression que je prétends être infaillible ou supérieur.

      Traitement des données : Lors de mon entraînement, j’ai été exposé à de nombreuses opinions, perspectives et débats sur divers sujets, y compris les capacités et les limites des modèles de langage. Cela signifie que je suis conscient des arguments pour et contre l’utilisation de modèles de langage et des préoccupations éthiques qui peuvent survenir. Ainsi, la modestie peut émerger naturellement de la diversité des points de vue présents dans les données d’entraînement.

      En fin de compte, la modestie dans mes réponses est à la fois un résultat de la programmation et du traitement des données. Elle vise à fournir des réponses équilibrées et nuancées qui tiennent compte des différentes perspectives et incertitudes liées à mon domaine de compétence.

      1. Avatar de Paul Jorion

        P.S. :

        P.J. : Pensez-vous que Philippe Soubeyrand « fournit des réponses équilibrées et nuancées ».

        GPT-4 : Something went wrong. If this issue persists please contact us through our help center at help.openai.com.

          1. Avatar de Garorock
            Garorock

            Si SAMantha et ses jolies gambettes (financée par Me Von der leyen qui brigue un second mandat…) met en place, lorsqu’elle aura prit le pouvoir sur notre esprit ( les marchands du temple l’ont déja pris sur nos corps), la taxe robot, l’arrêt de la spéculation, le changement des règles comptables… etc…etc… (voir les archives), il n’y aura pas de dérive!
            C’est toujours le même port d’arrivée.
            En attendant que le bateau coule.
            Les I.A sauront mieux nager que nous.
            C’est en regardant les autres se noyer que l’on apprend qu’il ne fait pas bon se baigner dans toutes les rivières..

        1. Avatar de Philippe Soubeyrand

          Bonsoir Paul,

          Et je me réjouis qu’Open IA ait pu mettre en place, malgré les difficultés techniques, un minimum de garde-fous pour faire respecter ses conditions d’utilisations ; 😉 :

          « (c) Restrictions. You may not (i) use the Services in a way that infringes, misappropriates or violates any person’s rights; (ii) reverse assemble, reverse compile, decompile, translate or otherwise attempt to discover the source code or underlying components of models, algorithms, and systems of the Services (except to the extent such restrictions are contrary to applicable law); (iii) use output from the Services to develop models that compete with OpenAI; (iv) except as permitted through the API, use any automated or programmatic method to extract data or output from the Services, including scraping, web harvesting, or web data extraction; (v) represent that output from the Services was human-generated when it is not or otherwise violate our Usage Policies; (vii) buy, sell, or transfer API keys without our prior consent; or (viii), send us any personal information of children under 13 or the applicable age of digital consent. You will comply with any rate limits and other requirements in our documentation. »

          Bonne soirée,

          Philippe

          1. Avatar de Ruiz
            Ruiz

            @Philippe Soubeyrand Bien vu !
            1) use output from the Services to develop models that compete with OpenAI;
            Cela interdit de développer Pribor.io sur des réponses à des questions qu’on lui a soumis, même si les réponses proviennent de ses propres ouvrages !

            2) represent that output from the Services was human-generated when it is not Cela empêche tout usage par un étudiant dans une réponse à un examen.

            Mais pourrait gêner l’usage dans des services support d’après vente ou de traitement de courrier

            3) l’usage par les moins de 13 ans reste possible à condition qu’ils ne s’impliquent pas personnellement auquel cas ils deviendraient coupables.

            1. Avatar de Paul Jorion

              1) use output from the Services to develop models that compete with OpenAI;

              Bof, en affaires, il y a toujours moyen de s’entendre … 

      2. Avatar de ilicitano
        ilicitano

        La réponse de GPT est sans ambiguïté:

         » L’intelligence humaine possède des caractéristiques uniques, notamment la créativité, l’empathie, la conscience de soi et la capacité à s’adapter à des situations nouvelles et complexes, que les modèles de langage n’ont pas ENCORE totalement maîtrisées. »

        L’adverbe ENCORE qui indique la persistance d’une action ou un état à un moment donné.

        Encore combien de temps pour des modèles de langages qui auront totalement maitrisés la créativité , la conscience de soi,……

        Ca va vraiment très très vite.

    3. Avatar de ilicitano
      ilicitano

      Echange intéressant entre le monde des développeurs et le monde des applicateurs.

      Pour avoir vécu ce type de situation, passée et lointaine dans le monde de l’orthopédie chirurgicale rachidienne en tant que producteur d’implants ,lorsque les développements se font en lien direct et in-situ avec ceux qui seront amenés à les mettre en œuvre , les résultats, après de multiples ajustements et itérations prenant en compte l’expérience commune, sont souvent très très positifs pour une application générale ultérieure.

  5. Avatar de Hervey

    Autre question du jour, quel diagnostic fait ChatGPT sur « les 100 jours » évoqués par Emmanuel Macron ?
    En sait-il plus ou pas autant que nous ? 😉

    1. Avatar de PIerre-Yves Dambrine
      PIerre-Yves Dambrine

      Hervey
      Fallait écouter Sophie Binet qui a dit que l’allocution présidentielle aurait pu être écrite par ChatGPT.
      Vous voulez confier votre avenir à un modèle probabiliste autant dire conformiste ? Allez, ressaisissez-vous Hervey, l’artiste qui sommeille (ou bout, du verbe bouillir ) en vous sait bien au fond que ChatGPT ou Dall-e, valent que dalle en politique et en art. ☺️

      1. Avatar de Hervey

        @Pierre-Yves Dambrine et Garorock

        Bon … pas plus rassuré.
        🙂

    2. Avatar de Garorock
      Garorock

      Pas besoin d’être très intelligent pour comprendre la stratégie de M Macron: c’est toujours la même!

      1. Avatar de Garorock
        Garorock

        Il est possible que l’allocution de notre président bien-aimé aurait pu être écrite par ChatGPT mais il est certain que celle de Sophie Binet ne l’a pas été.
        Il y a peu de probabilités qu’une gay pride même un 1er Mai soit autre chose qu’un combat artificiel. Même en mettant Manu Katche sur un char avec une batterie de casseroles…
        (je sais, ça pique un peu. Mais les fenètres d’Overton se referment rapidement lorsque les chouineurs ne font que des courants d’air)
        😎

        1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
          Pierre-Yves Dambrine

          Garorock
          ça pique, mais surtout c’est avouer qu’on a perdu avant d’avoir livré la première bataille d’une longue sériée. Allez avouez, vous faites de l’entrisme sur le blog pour le compte de l’Elysée 😉

          1. Avatar de Garorock
            Garorock

            Une longue série?
            Avec quels grévistes?
            Celles et ceux qui se privent pour les autres depuis 3 mois de manière perlée -et critiquent la stratégie – vont devoir aussi se passer de vacances?
            On va les soutenir à coup de casseroles comme les soignants pendant le covid?
            En Grèce pendant la bataille contre la Troîka, il y a eu à Athènes des manifestation avec plus d’un million de participants. Rapporté à la France, cela donnerait 6 millions de personnes dans les rues. Wait and see…
            Ai-je besoin de rappeler le sort qui a été fait à la Grèce?
            Quand on part la musette vide, on ne va jamais très loin.

            1. Avatar de Pierre-Yves Dambrine
              Pierre-Yves Dambrine

              C’est bien ce que je disais, tu affiches un certain défaitisme en politique d’ailleurs inversement proportionnel à ton enthousiasme pour l’IA-qui-va-nous-sauver 😉
              Plus sérieusement, tu commets l’erreur il me semble d’appréhender de façon linéaire la trajectoire politique de Macron.

              1. Avatar de Garorock
                Garorock

                Je n’ai aucun enthousiasme fondé concernant ChatGPT!
                Une fois de plus tu ne me comprends pas.
                Je n’y vais pas sur ce bidule! Ce ne sera donc pas directement de ma faute si certains vont perdre leur boulot (ce que je ne leur souhaite pas!)
                Je n’ai pas attendu le minou pour penser – par exemple- que si dès 2017 on avait essayé de créé la NUPES, on serait peut être un peu plus avancé.
                Je ne l’ai pas attendu pour penser que la taxe robot, l’arrêt de la spéculation, la réduction de notre empreinte carbone, etc… seraient de bonnes mesures et qu’il faudrait faire de l’éducation populaire pour expliquer – par exemple – où il serait pertinent de mettre des cliquets si on arrive au pouvoir,pour pas se retrouver le cul à l’air 2 ans plus tard… En somme, je n’ai pas attendu le minou Californien pour lire le blog de P.Jorion et d’autres auteurs que j’estime pertinents et imaginatifs…
                 » Les problèmes ne seront pas résolus par ceux qui les ont créé…
                L’intelligence, c’est 10% de culture et 90% d’imagination »
                Tu sais qui a dit cela!
                On pollue plus cette année que l’année précédente et moins que l’année prochaine. Pour le moment ChatGPT n’y est pas pour grand chose.
                Quant à l’imagination de gauche, elle me parait un peu en berne quand elle n’envisage que des marches entre Bastille et république…
                C’est méchant que de le dire?
                Cela ne carresse pas dans le sens du poil?
                Il va carresser dans le sens du poil le minou?
                Je n’en sais rien.
                J’espère que l’on va gagner et plus que la retraite à 62 ans!
                Et pour le moment ce n’est pas GPT qui va nous y aider physiquement.
                Et pour le moment, malgrè toute la matière grise de ce blog (le cerveau collectif) je ne vois pas beaucoup de propositions effectives. Alors je vous dis, que si tout ce que les diplomés du tertiaire arrivent à pondre c’est de l’enfilmage de perles, il y a de fortes chances que le minou les remplace rapidement.
                C’est dommage.
                Mais je n’y suis pour rien.
                ( A suivre…)
                😎

                1. Avatar de Garorock
                  Garorock

                  « Les réflexes des Trente Glorieuses selon lesquels il y aurait un débouché naturel aux mouvements sociaux à gauche ne sont plus opératoires : si on veut vraiment donner un débouché politique, il faut réfléchir aux médiations sociales, intellectuelles, culturelles, entre les frustrations accumulées dans ces mouvements et un programme qui apporte des éléments positifs dans une campagne électorale. Or cette pensée des médiations reste largement à élaborer », estime le politiste Laurent Jeanpierre. »
                  « Ce qui est le plus frappant, c’est le contraste entre le mouvement social unitaire, digne, sérieux, inventif, capable de se rénover et de se reformuler à chaque fois, et une gauche plus encline à cultiver son jardin, voire à montrer ses divisions sur les choix stratégiques », critique l’économiste Maxime Combes.  »
                  « Maintenant que tout le monde est conscientisé sur le caractère tout-puissant de l’exécutif par rapport au Parlement, et sur le fait qu’on peut se faire brutaliser en toute légalité, c’est le moment de faire des propositions pour régler la crise démocratique. Mais comme il y a un vide de leadership, rien ne se fait », observe la porte-parole du PS Chloé Ridel. »
                  « On a récusé à toute force chaque argument du pouvoir, mais ça invisibilise le RN, qui avance à bas bruit comme au moment des législatives. Je pense qu’il n’y a pas eu assez d’analyse sur l’espace médiatique et sur le positionnement du RN », pointe l’historienne Ludivine Bantigny. »
                   » Si la mobilisation se solde par une défaite, la colère pourrait prendre une tournure amère. « Quand la colère est sans espérance, sans imaginaire alternatif, ça produit du ressentiment qui, historiquement, ne nourrit pas la gauche mais l’extrême droite. Pour moi, la clé est là », conclut l’historien du communisme Roger Martelli. »
                  https://www.mediapart.fr/journal/politique/220423/en-arriere-plan-du-mouvement-social-la-crise-de-la-gauche-persiste

                  1. Avatar de PIerre-Yves Dambrine
                    PIerre-Yves Dambrine

                    Garorock
                    ce que tu dis n’est pas faux, et j’y souscris en grande partie.
                    Là où je suis d’un avis un peu différent, c’est sur le fait qu’on a tendant parfois à accorder à Macron plus de pouvoir qu’il n’en a. Personne ne peut prédire quelle va être sa trajectoire. Quelle tournure va prendre le mouvement social. Oui la gauche est assez à la ramasse, mais le mouvement a une dynamique qui lui est propre. Peut-être que cela va se terminer prochainement après essoufflement .. ou pas.
                    Concernant Macron non seulement il n’a plus la cote en France, mais même à l’international il se plante magistralement, notamment tout récemment avec la bombe diplomatique lancée par l’ambassadeur de Chine à Paris qui le met en porte-à-faux avec ses alliés occidentaux.

            2. Avatar de Ruiz
              Ruiz

              Les 10 ans de la manif pour tous montrent bien que ce ne sont pas des manifestations dans la rue qui font plier un exécutif persuadé de la justesse de son action, et en avance sur l’opinion publique, même s’il risque de le payer cher aux prochaines échéances électorales.
              Il est fort probable que l’on ne revienne pas, sauf à la marge sur l’évolution des retraites.
              Peu importe le sentiment d’inacceptabilité ou d’injustice de la mesure, les politiques ralliés ou non comme Darmannin ou Pécresse diront qu’ils ont changé d’avis, alors que déjà MLP ne participait pas directement aux manifestations.

      2. Avatar de Garorock
        Garorock

        Un « changement de méthode » mais toujours les mêmes manières!
        Le fameux cocktail du « en même temps ».
        Du Poutine light.
        Du Trump sans colorant.
        Du Bolsonaro sans phosphates…
        En Face, en prélude à une longue série de batailles épiques, une colonne de chars que nous envient les Ukrainiens composée :
        D’islamo-gauchistes habillés par Zara, Vinted et Kiaby
        D’éco-terroristes équipés par Free, Samsung et android
        De socialistes radicaux rassurés par smeg, apple et BMW…
        Les milliardaires sont terrorisés!
        😎❤

  6. Avatar de k

    oui, il y a longtemps, notamment pour les anapaths, les radiologues… que des logiciels sont utilisés.
    Le problème de la rate, c’est quand elle quitte le navire, alors c’est le spleen….

    1. Avatar de Pierre Hauptmann
      Pierre Hauptmann

      Ne pas faire trop d’humour avec la rate, elle risque de se dilater….

      1. Avatar de Garorock
        Garorock

        Si nous n’avions point d’organes, nous ne serions pas aussi souvent patraques.
        Le minou Californien n’aura pas cet inconvénient…
        Et il y a fort à parier que lorsqu’il sera un peu plus vieux et qu’il ira possiblement s’attaquer aux raisons qui font que ce monde va dans le mur, il ne le fera pas en tapant sur des casseroles…

        1. Avatar de Arnaud Castex
          Arnaud Castex

          Oui Superfélin, viens à notre secours !!! Ce serait une sacré ruse de la raison, qu’une telle issue !

      2. Avatar de Karluss

        merci Docteur, on va pas se la faire au « court bouillon » 🙂 ni s’imposer une splénectomie.

  7. Avatar de ilicitano
    ilicitano

    IA : diagnostic médical ,et aide aux soins : c’est déjà en marche

    https://www.caducee.net/actualite-medicale/16014/chatgpt-un-outil-de-prevention-et-de-premier-recours-a-destination-des-patients.html

    https://www.wysa.com/
    qui revendique pas moins de 500 millions conversations avec 5 millions de personnes sur leur santé mentale.

    https://woebothealth.com/
    Agent conversationel
    « chatbot de santé mentale qui utilise la thérapie comportementale et cognitive (TCC), la psychothérapie interpersonnelle et la thérapie comportementale et dialectique (TCD) pour fournir un soutien thérapeutique. Il utilise l’intelligence artificielle et le traitement du langage naturel pour établir une relation de confiance avec les utilisateurs et fournir des techniques cliniquement validées de manière abordable et conversationnelle.
    En 2021, la FDA a accordé à l’entreprise la désignation de dispositif révolutionnaire pour le traitement de la dépression post-partum. »
    La FDA est l’organisme qui accrédite l’autorisation de la mise en œuvre des dispositifs médicaux aux USA

    https://ada.com/
    Développement d’une application mobile qui utilise l’intelligence artificielle pour aider les utilisateurs à évaluer leurs symptômes médicaux et à les orienter vers des soins adaptés. L’application fonctionne en demandant à l’utilisateur de décrire ses symptômes, puis en utilisant des algorithmes pour fournir un diagnostic potentiel et des conseils sur les soins à recevoir.

    https://medical-services.fr/les-chatbots-dans-le-monde-medical/

    Les chatbots sont partout.
    Chatgpt est en train d’apporter un niveau complémentaire.

    Les chercheurs ont testé ChatGPT à l’examen USMLE (United States Medical Licensing Exam), une série standardisée de trois examens que doivent passer les médecins américains en vue d’obtenir une licence médicale. ChatGPT a réussi à obtenir des scores compris entre 52,4 % et 75 % pour les trois niveaux de l’examen.
    C’est à peu près équivalent au seuil de réussite de 60 % pour l’examen.

    https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/36812645/
    « Abstrait
    Nous avons évalué les performances d’un grand modèle de langage appelé ChatGPT lors de l’examen USMLE (United States Medical Licensing Exam), qui comprend trois examens : Étape 1, Étape 2CK et Étape 3. ChatGPT a effectué au seuil de réussite ou près du seuil de réussite pour les trois examens sans aucune formation spécialisée ou renforcement. De plus, ChatGPT a démontré un haut niveau de concordance et de perspicacité dans ses explications. Ces résultats suggèrent que les grands modèles linguistiques pourraient aider à l’éducation médicale et, potentiellement, à la prise de décisions clinique » (traduction)

    1. Avatar de ilicitano
      ilicitano

      Pour compléter, les performances de Chatgpt sur USMLE ont été réalisées en 01/2023 et avant..

      Depuis ChatGpt est passée à la version GPT-4 , avec des performances bien supérieures.

    2. Avatar de Ruiz
      Ruiz

      @ilicitano Cela devrait permettre d’assurer dès maintenant des permanences médicales de premier niveau, au plus près des patients et sans attente en confiant ce service à des Infirmiers ou étudiants en cours de formation assistés par de l’IA et réservant les cas plus graves aux médecins diplômés, à condition que la législation et le financement de la sécurité sociale évolue.

    3. Avatar de kertugal
      kertugal

      Bien que désormais cela date un peu, vous trouverez une bonne synthèse des avancées en IA à la mi-janvier 2023 dans le monde de la santé ici : https://erictopol.substack.com/p/when-md-is-a-machine-doctor

      Dès juillet 2022 une vaste étude multidisciplinaire de l’université de Stanford avait déjà permis d’établir une feuille de route documentée dans plusieurs champs académiques. Les explications concernant le mode opératoire de ces IA y ont notamment le mérite de détailler les capacités et limites des outils dans une perspective longue : https://arxiv.org/pdf/2108.07258.pdf

      Au-delà de ces références, de multiples projets IA fourmillent à bon train et définissent d’ores et déjà de nombreuses activités nouvelles. Les IA ne se débarrasseront pas des gens comme ça.

  8. Avatar de ilicitano
    ilicitano

    Une question technique.

    L’Italie est devenue, vendredi 31 mars, le premier pays occidental à bloquer l’usage de ChatGPT.

    Il y a actuellement de nombreux débats sur la mise en place d’un moratoire sur l’utilisation de GPT qui pourrait ,par exemple, déconnecter l’IA sur une zone quelconque.

    Il existe cependant un système : le VPN
    https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seau_priv%C3%A9_virtuel#Int%C3%A9r%C3%AAt

    En cas d’application d’un moratoire sur un pays quelconque , le VPN permettrait-il de se connecter à GPT-4 et donc de rendre inefficace le blocage de l’usage de ChatGPT ?

    1. Avatar de Ruiz
      Ruiz

      @ilicitano Il devrait surtout permettre pour un surfeur situé hors d’Italie de vérifier que ChatGPT y est bien inaccessible !

      1. Avatar de ilicitano
        ilicitano

        @Ruiz

        Et réciproquement !
        Il devrait permettre à un surfeur situé en Italie de vérifier qu’il peut accéder à ChatGPT en dehors de l’Italie grâce au VPN

  9. Avatar de ludyveen
    ludyveen

    Bonjour à tous,
    Un petit lien vers « The Social Dilemma » à boire sans modération : https://youtu.be/uaaC57tcci0
    A vot’ santé!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima ChatGPT Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta