CNIL – IA et libre-arbitre : sommes-nous des moutons numériques ?, le 28 novembre 2023

Claude CASTELLUCIA, modérateur, Yann FERGUSON, Angelica SALVI DEL PERO, bibi, Françoise SOULIE-FOGELMAN, Cédric O.

Partager :

16 réponses à “CNIL – IA et libre-arbitre : sommes-nous des moutons numériques ?, le 28 novembre 2023”

  1. Avatar de Vincent Rey
    Vincent Rey

    M Jorion, je suis vraiment curieux de savoir comment vous avez répondu à la question : « comment l’IA peut être mise au service du marché de l’emploi, des entreprises et des travailleurs ? » !

    Ben…c’est surtout des entreprises en fait…les travailleurs…euh…bon.

    1. Avatar de Paul Jorion

      Je n’ai pas parlé de cela. J’ai expliqué comment Q*, combiné aux travaux de Stephen Wolfram, permet de conjecturer que la question du libre-arbitre a désormais été « craquée » de la même manière que celle de l’encryptage.

      J’ai préféré consacrer les 5 minutes qui m’étaient allouées à proposer un scoop 😉 .

      1. Avatar de Pascal
        Pascal

        Le libre arbitre déjà peau de chagrin compte des déterminismes qui nous habitent, en quoi pourrait il être craqué par l’IAG ? J’imagine qu’il y a la réponse dans la vidéo mais en attendant, pourrait on avoir quelques détails sur ce point de vue ? Merci Paul.

      2. Avatar de Pad
        Pad

        Passionnant ! GPT4 a du mal à suivre 🙂

        1. Avatar de Pad
          Pad

          Le sujet est très sensible, trop sensible !

    2. Avatar de ilicitano
      ilicitano

      Pour info
      l’IA et les entreprises
      Transformations managériales RH

      Lighton : Une startup française leader dans les modèles de langage
      https://www.youtube.com/results?search_query=lighton

      LightOn se positionne comme fournisseur aux grandes entreprises et aux institutions publiques des solutions d’IA générative sur mesure, facilement intégrables à leur infrastructure, tout en garantissant la confidentialité des données.

      https://www.bfmtv.com/economie/la-start-up-francaise-light-on-lance-paradigm-une-alternative-a-chat-gpt-pour-l-entreprise_VN-202303230121.html

  2. Avatar de Kokok
    Kokok

    J’assistais au débat en streaming sur le site, Paul Jorion avait comme d’habitude une vision globale de la question. Etienne Klein dans son allocution de clôture reprenait tous les éléments que Paul Jorion avaient mentionnés. Excellent travail de la part de la Cnil.

  3. Avatar de Andrew Cooper
    Andrew Cooper

    M. Jorion, la vidéo sera disponible dans les prochain jours ?

    1. Avatar de Paul Jorion

      MODERATOR (MODERATOR)
      Nous sommes heureux d’avoir partagé ce moment d’échange avec vous. Une rediffusion sera disponible sur le site web de la CNIL cnil.fr, dans les jours qui suivent. Bonne soirée à toutes et tous.
      il y a 15 heures

  4. Avatar de Minibox
    Minibox

    J’ai suivi l’émission en direct, il y a eu une querelle de chiffres entre P. Jorion d’une part et Cédric O et Françoise Soulié-Fogelman d’autre part, qui se sont d’ailleurs mis à bavarder dans un aparté apparemment à ce sujet, ce qui a conduit Jorion à s’interrompre.

    Jorion avait dit qu’un chiffre qui lui restait en mémoire de 2015 était que la DARPA (l’armée américaine) finançait l’IA là-bas à 80% et qu’il ignorait les chiffres actuels.

    Après s’être passablement énervé, Cédric O avait bondi de son siège et dit qu’il connaissait bien les chiffres et que Paul Jorion s’était trompé : le financement de la recherche en IA aux États-Unis est maintenant entièrement assuré par le secteur privé : les GAFAMI. F. Soulié-Fogelman a abondé dans son sens.

    M. Jorion, vous ne leur avez pas répondu. Vous étiez-vous trompé ?

    1. Avatar de Paul Jorion

      Je n’ai effectivement pas répondu, pour 2 raisons, d’abord parce que je ne connais pas le %age actuel du financement de l’IA par la DARPA aux US et deuxièmement parce qu’il y avait mieux à faire que se quereller.

      Cela dit : une erreur flagrante du côté de Cédric O et Françoise Soulié-Fogelman : je parle FINANCEMENT par l’armée et ils me répondent RECHERCHE par les GAFAMI. Financement et recherche sont deux questions distinctes. Ensuite pour les faits. Voici en tout cas l’opinion du principal intéressé.

      P.J. :

      La DARPA a-t-elle joué un rôle important dans le financement de la R&D des Grands Modèles de Langage ?

      ChatGPT-4 :

      La DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency), une agence du ministère de la défense des États-Unis, a joué un rôle important dans le financement de divers projets de recherche avancée, notamment dans le domaine de l’intelligence artificielle et de l’informatique. Toutefois, l’implication directe de la DARPA dans le financement de la R&D concernant spécifiquement les grands modèles de langage (LLM) tels que le GPT-4 est moins claire et n’a pas fait l’objet d’une grande publicité.

      Le développement des LLM, y compris ceux de l’OpenAI, a été principalement stimulé par des investissements de sociétés de capital-risque, d’entreprises privées et d’autres sources non gouvernementales. OpenAI elle-même a commencé en tant qu’organisation de recherche à but non lucratif et a ensuite formé une entité à but lucratif plafonné afin d’attirer plus d’investissements pour ses projets ambitieux.

      Toutefois, la DARPA a toujours financé la recherche fondamentale dans le domaine de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique, ce qui influence indirectement le domaine des LLM. Ces fonds sont souvent consacrés à des recherches plus larges sur l’intelligence artificielle, qui peuvent inclure des aspects du traitement et de la compréhension du langage naturel, mais ils ne sont généralement pas destinés spécifiquement au développement de modèles de langage tels que le GPT-4.

      Pour obtenir des détails spécifiques sur l’implication de la DARPA dans la R&D sur les LLM, il faudrait examiner les projets ou programmes spécifiques qu’elle a financés, mais ces informations peuvent ne pas être entièrement accessibles au public en raison de la nature du travail de la DARPA et de sa focalisation sur les applications liées à la défense.

      Au vu de cela, je vous répondrai donc ceci : Le chiffre n’est peut-être plus de 80% de financement par la DARPA comme en 2015 mais il n’est certainement pas de 0% comme l’ont affirmé dans un bel ensemble Cédric O et Françoise Soulié-Fogelman confondant recherche et financement.

      1. Avatar de Minibox
        Minibox

        Je ne suis pas déçu… comme d’habitude dans ce cas 🙂 !

      2. Avatar de Pad
        Pad

        « The details of DARPA’s « expensive » projects, if classified, would not be publicly available. These projects are typically involved in cutting-edge research and development in areas like cyber warfare, artificial intelligence, advanced robotics, and aerospace technology. The classification ensures that sensitive information related to these projects is protected from adversaries, thereby maintaining the technological edge and security of the United States. »

  5. Avatar de Bertrand
    Bertrand

    Autre exemple :
    Arpanet : financement militaire
    Internet : hérite de la technologie déployée par les militaires pour asseoir la domination des entreprises high tech américaine.
    L’IA suit le même modèle de financement et le même but. Ceux qui prétendent que l’IA est désormais le fait des gafam oublient le fonctionnement du complexe miltaro industriel américain.

  6. Avatar de Khanard
    Khanard

    manifestement Akismet n’aime pas qu’on parle de la Darpa.

    quelques messages ont disparu du fil .

    pas grave ça ne m’empêchera de dormir . 🛏️🛏️🛏️🛏️🛏️🛏️

  7. Avatar de Tzvetomir Tzvetanov
    Tzvetomir Tzvetanov

    Bonjour, j’ai eu l’impression que Monsieur Jorion n’etait pas content a certains moments dans la video. Meme peut etre enerve. Ses interventions semblent tomber comme des fils de cheveux dans la soupe tiede des autres participants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

  1. … oups… « émouvoir » qui sonne tellement mieux (plutôt que ces nouvelles constructions suffixées – « émotionner » -, qui pullullent dans le…

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Boris Johnson Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta