Voyage au cœur de la Charente profonde

Qui a gagné la Guerre de 100 ans ?

Partager :

7 réponses à “Voyage au cœur de la Charente profonde

  1. Avatar de Manuel Guérin
    Manuel Guérin

    Le premier livre que j’ai lu en anglais : A year in Provence

    https://en.wikipedia.org/wiki/A_Year_in_Provence

    1. Avatar de Hervey

      La Provence, surtout celle où s’est établi le couple Mayle (la Provence des trois A, dans le triangle Arles-Avignon-Apt, c’est loin de Confolens.

      Remarquer la forte présence de britanniques à l’étranger tient aux conditions même de l’Empire qui oblige par nécessité de faire d’eux, de grands voyageurs
      Pour la présence des britanniques dans le sud-ouest en France c’est aussi une affaire d’Histoire, une affaire territoriale aussi, mais plus ancienne entre les deux « royaumes » (France-Angleterre).

      1. Avatar de Hervey

        « Qui a gagné ? »

        Les Iles ont perdu quelques compatriotes et les « exilés » vivant de leurs retraites en livre sterling ont quelque peu perdu de leur pouvoir d’achat depuis le brexit.
        Ce n’est peut-être pas le jour pour en parler …

        https://hervey-noel.com/du-cycle-de-leau-au-triomphe-de-la-mort/

        … mais les « exilés » ont trouvés en Charentes un climat plus propice à la bronzette.

  2. Avatar de gaston
    gaston

    Nostalgie :

    1974, Cambridge :

    https://www.youtube.com/watch?v=vSU77p9gpas

    50 ans plus tard, en Nouvelle Aquitaine :

    A nous les petites …… https://www.youtube.com/watch?v=6jJLMH3i-ZY

    Merci d’être toujours aussi jeune 😇.

  3. Avatar de Didier Combes
    Didier Combes

    Bienvenu en Charente que de nombreux britaniques sont venus habiter de façon temporaire et souvent permanente et grâce à eux des villages restent animés car de surcroit ils reprennent parfois des commerces. Même si la pluie est de la partie, la rumeur dit que comme breton vous en auriez l’habitude 😉, je vous souhaite un bien agréable séjour.

  4. Avatar de Jacques Racine
    Jacques Racine

    « La famille nucléaire absolue.

    Hollande, Danemark, sud et est de la Grande-Bretagne, sud-est de la Norvège, nord du Danemark, Maine et Anjou, Bretagne.

    Le jeune adulte doit très vite échapper à l’autorité paternelle. Mais, à la différence de la famille nucléaire égalitaire, le père est libre de répartir comme il l’entend ses biens entre ses enfants par testament. Indifférent aux notions d’égalité et d’inégalité, peu porté à la solidarité familiale, il s’agit d’un modèle individualiste.

    A l’exception de la Bretagne (maintenue dans le catholicisme manu militari), toutes les régions où dominent les familles nucléaires absolues se convertissent au protestantisme. Toutefois, sous l’influence de deux théologiens, le Hollandais Arminius et le Danois Grundtvig, elles rejettent le prêtre, remettent en question le dogme de la prédestination et réintroduisent l’idéal du libre arbitre, le salut par les œuvres.

    C’est là que naît le libéralisme. Spinoza et Descartes se réfugient en Hollande pour pouvoir écrire tandis que Voltaire s’émerveille de la première monarchie parlementaire. Bien que faiblement alphabétisée, l’Angleterre lance la révolution industrielle. Le Mayflower exporte le tout aux Etats-Unis.

    Le reflux religieux est plus tardif (fin du XIXe siècle) que dans le Bassin parisien. Il est néanmoins plus massif et laisse la place à deux idéologies typiquement british: le travaillisme et le libéral-isolationnisme.

    Le socialisme britannique est étrange. Il ne propose aucune réforme globale de la société, accepte les distinctions de classes, se méfie de l’Etat et, quand il arrive au pouvoir, donne l’impression de ne pas avoir envie de l’exercer (Todd parle de «zéro-socialisme»). «Le Labour semble avant tout chercher à préserver la libre entreprise du syndicat.»

    De son côté, le nationalisme est faiblement agressif. Le peuple anglais ne se considérant «ni leader d’une collection de peuples équivalents (modèle français), ni le sommet d’une hiérarchie mondiale (modèle allemand)», il se replie sur lui-même. Paradoxalement, cet isolement n’empêche ni la constitution d’un immense empire colonial ni la colonisation des Etats-Unis.

    Le Royaume-Uni, les Pays-Bas et le Danemark donnent parfois l’impression de se désintéresser des affaires du continent. Leur attitude est en réalité ambivalente. L’hostilité à la construction communautaire se combine à une suradaptation à l’Europe. «Ils perçoivent tous les peuples différents et trouvent cela très bien. Ils ont une grande aptitude à accepter la planète entière. De plus, ils possèdent une grande plasticité sociale. Ils réagissent très vite.» »

    https://chalaux.org/nw/escrits/liberation-francois-feron-le-jeu-des-quatre-familles-fr.htm

  5. Avatar de Thomas jeanson
    Thomas jeanson

    Un petit tour dans les Landes après ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Contactez Paul Jorion

Commentaires récents

Articles récents

Catégories

Archives

Tags

Allemagne Aristote bancor BCE Bourse Brexit capitalisme centrale nucléaire de Fukushima ChatGPT Chine Confinement Coronavirus Covid-19 dette dette publique Donald Trump Emmanuel Macron Espagne Etats-Unis Europe extinction du genre humain FMI France Grèce intelligence artificielle interdiction des paris sur les fluctuations de prix Italie Japon John Maynard Keynes Karl Marx pandémie Portugal psychanalyse robotisation Royaume-Uni Russie réchauffement climatique Réfugiés spéculation Thomas Piketty Ukraine ultralibéralisme Vladimir Poutine zone euro « Le dernier qui s'en va éteint la lumière »

Meta