LA SITUATION À FUKUSHIMA (XIX), par François Leclerc

28 juin 2011 par François Leclerc | Print LA SITUATION À FUKUSHIMA (XIX), par François Leclerc


Mise à jour n° 284 (jeudi 30 juin 15h24)

Clé de voûte de la reprise en main de la centrale, la chaîne de décontamination de l’eau hautement contaminée va-t-elle totalement répondre à l’attente de l’opérateur ? La démonstration doit encore en être faite.

Les tests se succèdent et les incidents se multiplient, laissant s’installer un doute sur le rendement final du système. L’objectif proclamé est de réduire dans les trois mois de 34.000 tonnes les 120.000 tonnes d’eau hautement contaminée, ce qui supposerait que le système fonctionne à 90% de ses capacités. Il en est loin, atteignant actuellement 55%.

La vie quotidienne du chantier nucléaire est ponctuée par des impondérables, dont la solution réclame d’importants efforts.

Dans le réacteur n°4, les ouvriers ont pu atteindre pour la première fois le niveau 5 du bâtiment, où ils doivent mettre en état un nouveau circuit de refroidissement de la piscine, mais ils ont découvert un amoncellement de débris radioactifs qui y font obstacle, à la suite de l’explosion intervenue le 15 mars dernier. Un moyen va devoir être trouvé pour les déblayer.

Installé depuis mercredi, le même système devrait incessamment fonctionner dans le réacteur n°3. Des tests sont effectués.

La très lente progression des travaux se poursuit, alors que de nouvelles poches de contamination radioactive sont découvertes au-delà des zones d’exclusion déjà décrétées, imposant des évacuations. Et que les contrôles de contamination interne au césium font apparaître chez les enfants de la ville de Fukushima, à 60 kms de la centrale, des niveaux élevés, les maximums autorisés par les autorités de plus en plus contestés.

===========================================================

Mise à jour n° 283 (samedi 25 juin 15h03)

Tepco a annoncé que la chaîne de décontamination de l’eau, composée d’installations américaines et françaises mises bout à bout, allait être en mesure de réduire celle-ci comme prévu, le composant français remédiant au défaut de fonctionnement de l’américain.

L’absence d’informations détaillées sur les derniers tests effectués comme sur le niveau de contamination des 2.500 tonnes d’eau annoncées comme traitées implique toutefois de réserver son jugement à ce sujet.

Le début des opérations en continu est annoncé comme pouvant intervenir dans quelques jours, laissant le suspens entier. Aucune nouvelle information n’est donnée sur l’évolution du niveau de l’eau dans les sous-sols.

L’installation d’une nouvelle jauge de niveau d’eau dans le réacteur n°2 n’a pas été couronnée de succès, la température contribuant à vaporiser l’eau dans les tuyaux et empêchant toute mesure. Connaître le niveau de l’eau dans la cuve du réacteur, où elle peut être très basse, est essentiel afin de stabiliser son refroidissement.

============================================================

Mise à jour n° 282 (jeudi 23 juin 09h32)

Toute la partie Nord-Est du Japon est sous des pluies diluviennes continues, tandis que l’opérateur fait ce qu’il peut afin de prévenir qu’elles pénètrent dans les bâtiments des réacteurs. Ceux-ci sont entourés de sacs de sables et des bâches sont utilisées pour tenter de colmater les trous dans leur toiture.

Les injections d’eau dans les réacteurs, afin de les refroidir, ont encore été diminuées, quitte à ce que la température y augmente.

Parallèlement, les tests destinés à assurer le bon fonctionnement de la chaîne de décontamination de l’eau hautement contaminée se poursuivent. Les informations contradictoires se succèdent à ce propos, laissant penser pour certaines qu’il ne s’agit que de questions de réglages, et d’autres que le mal est plus profond et pourrait être lié à la conception du système.

Aucune indication n’est donnée sur le niveau de l’eau contaminée dans les sous-sols.

============================================================
Mise à jour n° 281 (mercredi 22 juin 12h42)

L’opérateur a pu enregistrer une diminution importante du taux d’humidité au sein du réacteur n°2 après l’ouverture de portes, mais la radioactivité reste très élevée au sein du bâtiment. Les ouvriers ont réparé une jauge du niveau d’eau et des caméras de surveillance au rez-de-chaussé, mais ils ne peuvent accéder aux étages supérieurs et commencer les travaux prévus.

La radioactivité est de 15 à 60 millisieverts par heure au rez-de-chaussé, mais elle grimpe jusqu’à 97,2 millisieverts par heure au-dessus.

Il y a 6,1 mètres d’eau hautement contaminée dans le sous-sol et il a été mesuré à la surface un niveau extrêmement élevé de radiation compris entre 388 et 430 millisieverts par heure.
===========================================================

Mise à jour n° 280 (mercredi 22 juin 09h58)

L’heure est venue de nouveaux expédients, dans une situation qui n’en manque pas. Confronté au prochain débordement de l’eau hautement contaminée des sous-sols des réacteurs, l’opérateur tente de gagner du temps.

Devant l’arrivée de la saison des pluies, pendant laquelle elles sont diluviennes, il a entouré les bâtiments des réacteurs de sacs de sable, afin d’éviter que les eaux de pluie n’y rentrent et ne viennent grossir celles qui sont déjà contaminées. Ne pouvant rien faire pour le haut des bâtiments, qui sont étêtés, où elle s’engouffrera.

Tepco a aussi diminué ses injections d’eau dans le réacteur n°3, pour les mêmes raisons. La conséquence a été immédiate : la température s’est immédiatement élevée de 4°C en bas du réacteur et de 7°C en haut, ce qui pourra le conduire à augmenter le débit à nouveau.

L’opérateur est une fois de plus pris entre deux impératifs contradictoires. En dépit de cet effet, il va diminuer les injections d’eau dans les réacteurs n°1 et 2, où la température est actuellement selon lui « relativement stable ». [RECTIFICATIF: une diminution était déjà intervenue, mais moindre que pour le réacteur n°3, elle va être accentuée.]

Aucune nouvelle n’a été donnée sur la remise en route éventuelle de la chaîne de décontamination de l’eau.
=============================================================

Mise à jour n° 279 (mardi 21 juin 17h23)

Devant la menace se précisant d’un débordement des sous-sols des réacteurs de masses d’eau hautement contaminées, et alors que s’annonce avec retard la saison des pluies, qui ne peut qu’empirer la situation, Tepco dispose d’une très faible marge de manœuvre.

Afin de gagner du temps, l’opérateur réduit dans l’immédiat et autant que faire se peut les injections d’eau destinées au refroidissement des réacteurs, surveillant attentivement l’élévation de la température qui en découle, afin de contribuer au minimum à l’élévation du niveau de l’eau. Il envisage aussi d’utiliser des expédients non identifiés pour stocker l’eau.

=========================================================

Mise à jour n° 278 (mardi 21 juin 07h34)

Un nouveau test de fonctionnement de la chaîne de décontamination de l’eau a du être interrompu. C’est cette fois-ci la pompe d’un autre système qui s’est automatiquement arrêtée mardi matin (heure de Tokyo).

La question est de savoir s’il s’agit chaque fois d’erreurs de jeunesse d’un système inédit et composé de sous-systèmes venant des Etats-Unis et de France, ou si des erreurs de conception le rendent irrémédiablement inutilisable.

Dans le premier cas, le rendement du système pourrait toutefois être affecté, ralentissant de manière plus ou moins importante la décontamination de l’eau et détériorant le rapport entre les 500 tonnes d’eau quotidiennement produite sur le site et les 1.200 tonnes qu’il est prévu de décontaminer par jour.

Aucune nouvelle prévision n’a été donnée relativement au débordement de l’eau contaminée sur le site.

En dépit des conditions, l’opérateur a annoncé la poursuite des travaux de consolidation de la piscine n°4 avec la pose prévue de 32 piliers d’acier de 8 mètres de haut prenant appui sur le 2 éme étage du bâtiment. Du ciment sera ensuite coulé afin d’envelopper les piliers. Date prévisionnelle de fin des travaux : fin juillet.

===========================================================

Mise à jour n° 277 (lundi 20 juin 19h07)

Après avoir éliminé de premières hypothèses, Tepco est toujours à la recherche des raisons du dysfonctionnement de la chaîne de décontamination de l’eau. Pendant ce temps, la centrale continue de produire quotidiennement 500 tonnes d’eau hautement contaminée et le moment approche d’un débordement sur le site et vers l’océan des masses d’eau déjà accumulées. L’opérateur parle d’une semaine depuis déjà deux jours.

D’autres opérations en cours se poursuivent ou ont du être engagées sans avoir été prévues. Le taux d’humidité à l’intérieur du réacteur n°2 a diminué depuis l’ouverture de portes du bâtiment, mais seulement à leur abord proche, tandis qu’il reste très élevé là où les ouvriers devraient intervenir pour recalibrer des instruments de mesure. Une radioactivité évoluant entre 5 et 27 millisieverts par heure a été mesurée, attribuée par l’opérateur à l’explosion qui a détérioré la chambre de condensation du réacteur.

De l’eau a du être d’urgence déversée dans la piscine n°4, son niveau ayant baissé d’un tiers depuis le 11 juin dernier. L’opérateur ne donne aucune raison à cela ni à ce remplissage tardif étant donné la date à laquelle cette baisse a été découverte. Le combustible stocké dans la piscine à été partiellement découvert et l’opérateur craint que le haut niveau de radiation en haut du réacteur – où se trouve la piscine – ne compromette les travaux prévus de consolidation de sa structure. Dans l’immédiat, les ouvriers ne peuvent pas accéder à ce niveau du bâtiment, l’espoir étant que la radioactivité diminue le combustible de nouveau refroidi par l’eau.

==========================================================

Mise à jour n° 276 (dimanche 19 juin 12h36)

Plusieurs jours vont selon Tepco être nécessaires pour nettoyer la chaîne de décontamination de l’eau et comprendre si elle va pouvoir être remise en service ensuite, et dans quelles conditions.

Le début du débordement de l’eau hautement contaminée est désormais estimé pouvoir intervenir d’ici à une semaine.

Les radiations émises par les tuyaux alimentant les différentes parties constituantes de l’installation et permettant de l’alimenter vont devoir également être prises en considération.

On a appris à cette occasion que l’installation était également conçue pour retenir le technetium, un métal radioactif présent en grande quantité dans les déchets nucléaires, issu pour l’essentiel de la fission de l’uranium 235 ou du plutonium 239 dans les réacteurs.

=========================================================

Mise à jour n° 275 (samedi 18 juin 11h15)

Tepco connaît un revers majeur, qui met en cause tout le processus de reprise en main de la centrale, s’il n’est pas résolu très rapidement. Arrêté dans son élan, l’opérateur a du stopper les opérations de décontamination de l’eau, cinq heures après les avoir engagées.

Tout avait bien commencé, en dépit de premiers essais qui avaient fait apparaître des fuites, bientôt réglées, mais un dysfonctionnement redoutable est vite apparu. Pour des raisons qui restent à élucider, la chaîne de décontamination n’a pas fonctionné comme prévu : la radioactivité de la zéolite destinée à absorber le césium radioactif – prévue pour être changée tous les mois – a augmenté beaucoup plus rapidement que prévu.

Non seulement l’installation devient dangereuse en elle-même, en raison de ses émissions, mais sa capacité de traitement de l’eau en est affectée, pouvant remettre en cause l’ensemble du projet de création de circuits fermés de refroidissement des réacteurs. La quantité d’eau contaminée s’accroît chaque jour de 500 tonnes alors que l’installation était prévue pour traiter 1.200 tonnes quotidiennes, afin de progressivement décontaminer les 100.000 tonnes déjà présentes sur le site et pouvoir les utiliser pour refroidir les réacteurs.

Cela repose dans toute son ampleur la question non résolue de leur stockage et rend inévitable leur débordement sur le sol et dans l’océan dans les quelques jours à venir, faute de pis-aller. Sans tenir compte de l’accroissement très important de la masse de boues très radioactives qui résulteront du fonctionnement de l’installation et dont, à leur tour, la question du stockage se pose et n’est pas à ce jour résolue.

http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/google_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/yahoobuzz_24.png http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_24.png
 

305 commentaires

  1. furby

    Qu’ en-est-il de la progression du-des coriums? Avons-nous quelques résultats des mesures de Cesium 137-134 et surtout de Monsieur Plutonium, As-t-on des informations sur la région Bretagne? et bien sûr sur l’ensemble de l’Europe? Qu’en est-il actuellement des « naissances » fausses-couches, dosage de la radio-activité chez les nouveaux-nés au Japon, Est-ce seulement réalisé? Bien des questions auxquelles les suites d’Hiroshima , Nagazaki, et plus récemment Tchernobyl ont quand même apporté quelques réponses. Merci pour votre travail. France Furby

    • François Leclerc

      Je ne sais pas répondre à toutes vos questions, car je me concentre volontairement sur ce qui se passe à la centrale elle-même.

      Une autre histoire, qui prend de plus en plus d’importance, est parallèlement en train de s’écrire au Japon et je ne suis pas bien placé pour en parler.

      Quelles sont les conséquences de Fukushima dans l’opinion des japonais qui découvrent de jour en jour la réalité et les contraintes de la contamination qui en a résulté ? Envers la situation économique du pays, en raison de la pénurie d’énergie qui résulte de la fermeture de très nombreuses centrales, que le gouvernement vient d’annoncer vouloir ré-ouvrir ? Alors que le FMI vient, une nouvelle fois, de proposer une augmentation du taux de TVA dans une situation politique et sociale déjà tendue  ?

      • idle

        La réponse cher François :Le déluge en ligne…Bientôt nous devrons réduire nos compositions de commentaires en un nombres de caractères limités par soucis d’énergie…Voilà le début de la suite du déluge en ligne…Mais bon, c’est un peu comme les cloches tibétaines…Leurs échos sont très indéfinissables dans l’immensité de l’univers!

      • Nerima-kun

        Moi qui habite Tokyo, je ne saurai même pas répondre valablement à votre question !

        Il peut y avoir des articles féroces, inquisiteurs et/ou très détaillés dans certains organes de presse (de manière assez surprenante, dans le Mainichi, par exemple, plus que dans l’Asahi, soi-disant « de gauche » ou le « Japan Times », soi-disant la voix de la communauté étrangère ou des Japonais « internationalisés »), ou dans certaines infos à la TV sur plusieurs chaînes, y compris la NHK (le soir, tard..). La NHK en anglais qu’on peut avoir en France est assez objective.

        Nombre de mes collègues et amis japonais sont parfaitement au diapason des inquiétudes mondiales et les expriment. Mais le milieu où j’évolue ne concerne que les 10 ou 20 % de Japonais « internationalisés » (« kokusai-jin », cette interface de la société nipponne qui voyage, parle des langues étrangères, a un certain niveau socio-culturel qui lui donne le temps et les moyens de la réflexion). Certaines familles franco-japonaises s’expatrient (c’est-à-dire : « vont en France »). Si la situation se dégrade lentement mais sûrement sans aucun coup d’arrêt (pollution inéluctable des eaux et de la nourriture), je mettrai femme et enfant en sûreté (?) en France (??) et je tirerai péniblement mes dernières années ici, pour avoir le minimum-retraite (la catastrophe a redonné des couleurs au yen ! …cela ne devrait pas durer).

        Mais – j’allais dire comme d’habitude – on ne sait pas ce que pense la masse japonaise …pense-t-elle ? …ah, c’est méchant !… bien sûr, chacun où qu’il soit et quel que soit son niveau de connaissances ou de curiosité a une opinion, mais les mécanismes suppresseurs, auto-bloquants, propres à la culture japonaise, c’est quelque chose ! …avant le 14-15 août 45 et la déclaration de défaite de l’Empereur, le Japon, mourant de faim et plus qu’à demi-rasé, pensait DEVOIR encore résister aux Etats-Uniens, femmes et enfants avec des piques en bambou sur les plages, ou à peu près ! …pourtant chacun savait fort bien que la guerre était totalement perdue (il y aurait d’ailleurs une analogie à faire entre la paralysie décisionnelle de l’été 45 parmi les dirigeants civils et militaires et les atermoiements TEPCO-NISA-gvt de Kan).

        …alors un peu (!) de pollution radio-active que personne ne voit et qui n’a pas encore produit vraiment ses effets… pff…

        GANBARE NIPPON ! Accroche-toi, Japon ! (c’est un peu : « on les aura ! »)… stickers qu’on voit sur les taxis par exemple… d’ailleurs, il y a peu, un chauffeur de taxi m’a demandé d’un air de deux airs si je comptais bientôt partir du Japon. J’ai été obligé de le décevoir, même si ce n’est pas l’envie qui m’en manque, parfois, il est alors parti dans une tirade bien raciste sur tous ceux qui avaient fui, les « flyjin » (« flying gaijin »), au premier rang desquelles les Chinois et autres Coréens (comme d’hab) : « bon débarras » ! …mouais… qui vivra verra !

      • jérôme

        @ Idle,

        Bonjour,

        Ecoutes..

        Charles Baudelaire par Saez
        http://www.youtube.com/watch?v=TE1rcGk4NvU&feature=related

        Respire…tu ventoiechantes?

        La Grèce n’a pas les moyens ni le choix que d’un pari forcé et acculant en maladie spéculative de l’absurde, alors l’euro en implosion c’est pas transcriptible en modification de comptes BCE ad hoc et ils le savent fort bien les intérêts amoureux en monnaie et bourses emmêlées…bref
        Du pipeau de donzelle effarouchée en gourmandise moralisée d’effroi! Aïe..saint qualificatif abuse de l’impair normé?

        La refonte en souveraineté, constitution adaptée et vie citoyenne modifiée est l’espace déduit en séduction des nombres en hommes déchiffrés? Accrochez vous les grecs, les espagnols, …

      • @ Nerima-kun

        Si vous rentrez en France, vous pourrez témoigner et aider ceux qui veulent que le programme électro-nucléaire y soit abandonné.

      • D-croissance

        @Nerima-kun
        Merci pour ce témoignage intéressant!

    • jeanpaulmichel

      Bonjour,

      Cela ne répondra pas à vos interrogations, mais donnera peut-être une tendance :
      http://www.kokopelli-blog.org/

      Extraits :
      17 juin 2011: Mortalité néo-natale excessive aux USA depuis Fukushima. Deux rapports récents ont émergé aux USA quant à l’augmentation de la mortalité néo-natale aux USA. Un premier rapport concerne la région du nord-ouest des USA et le second rapport concerne la région de Philadelphie en Pennsylvannie. Rappelons que Philadelphie a enregistré les niveaux les plus élevés de contamination radioactive, émanant de Fukushima, dans l’eau potable (dont un très haut niveau d’iode 131). Quant à une cité telle que Seattle, selon Arnie Gundersen, les citoyens de cette grande ville US ont respiré une dizaine de particules radioactives par jour en mars et avril (césium, plutonium…), à savoir 50 % de ce que les habitants de Tokyo ont respiré durant la même période.

      16 juin 2011: Les enfants de Koriyama City commencent à s’étioler. La presse Japonaise rapporte aujourd’hui que les enfants de Koriyama City, dans la Préfecture de Fukushima, commencent à souffrir de diarrhées, de saignements de nez, de manque d’énergie depuis le désastre nucléaire du 11 mars 2011.

      • Maître Dong

        Le site Kokopelli est effectivement bien fait, tout comme les traductions de certains entretiens avec Arnie Gundersen, qui font froid dans le dos.

      • Wilmotte Karim

        Ce serait bien que la presse officielle, avec ses capacités de traitement, vérifie ces infos.

        Si des enfants soufrent de ces symptômes parce qu’ils ont ingérés des isotopes radioactifs…

  2. hema

    @FL
    Vous avez attendu le bon moment pour ouvrir un nouveau billet, tout à l’air de baigner.

  3. c’est vraiment la cata…quand est-ce que ce foutu gouvernement japonais va prendre la VRAIE mesure des choses et décider de construire un sarcophage afin d’enterrer cette saloperie une bonne fois pour toutes? Il me semble que ça reste la seule solution…sinon ce truc va empoisonner toute la planète de façon irrémédiable!

    • Manu29

      Penser qu’un sarcophage construit a la va-vite résoudra le problème est un raisonnement ultra-simpliste et fondamentalement faux. La structure de confinement continue d’assurer son role (malgré les fuites) et les rejets atomsphériques actuels peuvent être considérés comme faibles.

      Par contre le corium reste chaud avec un pouvoir de nuisance encore inimaginable, donc ce n’est surtout pas le moment d’arrêter les injections d’eau!!! La décontamination et la réutilisation de l’eau est donc la seule solution mais, même avec les meilleurs spécialistes mondiaux du sujets (Areva, Kurion), cette solution est un énorme challenge technique!

  4. Encore une incroyable insuffisance de Tepco. Le risque nucléaire est un risque majeur, il faut avoir une stratégie de long terme mais il faut également « mettre en sécurité » à court terme ce qui doit l’être. Et là visiblement Tepco et le gouvernement japonais n’en sont pas capables.

    France Energies 2012

    http://goo.gl/oJHKc

    • zebulon

      On est plus dans la notion de risque, juste dans la certitude que les bonnes personnes ne sont pas à la bonne place pour gérer cette situation.

      Faute de faire flamber le cours de bourse, le système de nettoyage inefficace accélère le recyclage du pdg. on avance…

      11/3/11 : The Day After …

  5. Jérémie

    Pauvre gens du Japon,

    Comme un Grand Trou Noir qui ne voudrait jamais se refermer,

    Et qui absorberait continuellement les meilleures ressources matérielles de ce pays au quotidien,

    La situation à FUKUSHIMA est encore comparable à un homme préférant de nouveau tourner la tête à celui qui se montrera toujours aussi pauvre de biens matériels, faut pas trop être non plus radioactif et sans logis dans un tel monde de fous.

    Tout cela pour des richesses ou pour avoir trop voulu faire plaisir en grand nombre à la grande Amérique et puis demain pareillement avec la Chine faut toujours être les premiers sur terre.

    Et après l’atome au Japon comment l’humanité réagira-t-elle le vendre vide ? Si encore les débats de société en Occident étaient moins verouillés, on pourrait peut-être encore se dire que cela n’est pas encore trop grave pour le genre humain.

    Bref plus rien ne se passe comme prévu, ils ont beau tous avoir de meilleurs emplois du temps pour faire des économies sur toutes choses, cela apparemment n’améne pas mieux
    de meilleures récoltes en retour.

    Voilà surtout ce qui arrive à force de vouloir jouer avec l’atome et des problèmes sans fin qui s’accumulent sans cesse et à longueur de temps sur les peuples, aujourd’hui c’est la flotte demain ce sera quoi encore de plus consternant sur les diverses chaînes de télévision.

    Ha si seulement le pauvre JJ pouvait davantage faire boire une autre petite tasse de thé Radioactive dans l’estomac des gens gens les plus entêtés de ce monde.

    Sans être trop catastrophiste et de mauvaise langue commerciale quand même pour mon prochain ou la prochaine,

    • idle

      « (…)pour mon prochain ou la prochaine »…Généreuse et délicate attention Jérémie…Au plaisir de vous lire à nouveau

    • regoris

      Avons nous un autre Choix cher Jérémie ??
      L’implantation de sous intelligences par puces électroniques ?
      Merci de votre intervention.

    • Delphin

      « Sans être trop catastrophiste et de mauvaise langue commerciale quand même pour mon prochain ou la prochaine, »

      Merci Jérémie.

      Amicalement,

      Delphin

  6. Hyperion

    Simple suggestion sur les titres des mises à jours : ajouter les dates svp.

    Préférez : Mise à jour n° 275 (samedi 18 juin 11h15)

    Car cela facilitera grandement le suivie de vos exelentes chroniques, et surtout lorsque les mises à jour s’espacent dans le temps. Il m’est en effet arrivé de me demander de quel mercredi vous parliez sur une mise à jour précédente.

    Merci

    • François Leclerc

      Entendu !

      • renou

        Simple suggestion sur les titres des mises à jours : ajouter les années svp.

        Préférez : Mise à jour n° 4275 (samedi 18 juin 2011 11h15)

        Car cela facilitera grandement le suivie de vos excellentes chroniques, et surtout lorsque les mises à jour s’espacent dans le temps. Il m’est en effet arrivé de me demander de quel 18 juin vous parliez sur une mise à jour précédente.

        Merci

      • Personnellement je me suis posé la question de comment on pourrait avoir un flux RSS des mises à jour. Mais je ne vois pas.

      • Julien Alexandre

        Il faudrait intégrer une fonctionnalité dans l’outil de gestion des contenus qui permette d’agréger des flux spécifiques d’articles sur la base d’un critère particulier. Je ne crois pas que cela soit possible avec WordPress, mais je me renseigne.

      • Blorp (Constellation d'Aldébaran)

        Simple suggestion sur les titres des mises à jours : ajouter la planète svp.

        Préférez : Mise à jour n° 4275 (samedi 18 juin 2011 11h15 – Planète Terre)

        Car cela facilitera grandement le suivi de vos excellentes chroniques, et surtout lorsque les mises à jour s’espacent dans l’espace. Il m’est en effet arrivé de me demander de quelle planète vous parliez sur une mise à jour précédente.

        Merci

      • François Leclerc

        Si personne n’y voit d’inconvénient et pour accroître encore plus la lisibilité des « mises à jour », j’aimerais dater celles-ci en heure UTC (Temps Universel Coordonné) et utiliser le calendrier pataphysique.

        Pour rafraîchir la mémoire de ceux qui en auraient besoin, ce 18 juin correspond au 4 Gidouille, fête de la Sainte Tripe. Ce calendrier comporte treize mois de 28 jours, sauf un pour confirmer la règle, et débute le 8 septembre 1873, soit le 1er Absolu, date de la naissance d’Alfred Jarry.

      • PLATON

        Je suis censuré sur le blog de mon ami Jorion maintenant ! :)

        Tout commence à Fukushima le mardi 11 / 3 / 11.
        Réunions des ministres des finances Européens le 11 / 7 / 11 …..
        Et le 11 / 11 / 11 explosion programmée du corium Dollar ?
        Rien ne va plus, faites vos jeux !
        Et prenez dates……..

  7. zébu

    Merci d’avoir fait réémerger le fil.
    L’actualité chassant l’actualité tout juste passée, on en arrive à enfouir celle-ci, comme le ferait d’un déchet le nucléaire.
    Sauf que les radiations de Fukushima ne s’en laissent pas compter et refont régulièrement surface dans ‘l’actualité’.
    Toute proportion gardée, les liquidités radioactives (créances ‘pourries’) que les instances de régulation se proposent de ‘traiter’ sont au même niveau que Fukushima.

  8. Campos Philippe

    C’est infernal cette affaire.
    On ne gère rien dans ces machins nucléaires, ni le quotidien (rejet permanent de merde radioactive pour toutes les centrales en activité, La Hague y compris) ni les accidents, en fait trop nombreux (3 en 25 ans, c’est déjà trois de trop).
    Il y a des coups de pieds au cul qui se perdent….

    • Gros

      Vous dites 3 accidents, j’imagine que vous vouliez dire 4. A moins que vous n’ayez oublié la catastrophe de Kychtym, en Russie en 1957. Ok, ça fait plus que 25 ans, mais c’est quand même au niveau 6 sur l’échelle INES, donc plus grave que Three Mile Island.

      • Gros

        @noux : j’avais déjà visionné ces vidéos lors de leur publication initiale. Néanmoins c’est toujours intéressant de les visionner à nouveau. Merci pour les liens.
        Pour ce qui concerne votre « vidéo réponse », je faisais la distinction entre détonation volontaire, et accident nucléaire (donc involontaire). Même si dans les deux cas, les conséquences sont tout aussi intolérables.
        Pour ma part je parlais juste des accidents, toutefois merci pour ce rappel du fait que le secteur militaire a lui aussi une grande part de responsabilité dans la pollution radiologique de notre environnement.

      • Mianne

        Vous dites 3 accidents, j’imagine que vous vouliez dire 4. A moins que vous n’ayez oublié la catastrophe de Kychtym, en Russie en 1957. Ok, ça fait plus que 25 ans, mais c’est quand même au niveau 6 sur l’échelle INES, donc plus grave que Three Mile Island.

        C’est sans doute le résultat de tout cela qu’ils appellent maintenant « radioactivité ambiante naturelle »

  9. Mianne

    Et quand certains de nos 14 réacteurs français vieillissants placés au bord de rivières presque à sec actuellement vont connaître un problème similaire de fusion par manque de refroidissement une année de sécheresse, celle-ci ou une autre encore pire ou quand l’un de nos 58 réacteurs vat connaître le crash aérien ( les avions de tourisme les survolent quotidiennement) d’un gros porteur détourné de sa route par un malade ou un simple bombardement , on n’est pas sorti de l’auberge .

    L’exemple de Fukushima indique qu’il faut prendre IMMEDIATEMENT la même décision que Mme Merkel ou alors c’est de l’obstination suicidaire. Tant pis si nos dirigeants n’ont pas eu l’intelligence de préparer plus tôt la sortie du nucléaire . L’alerte de Fukushima doit aboutir à une prise de conscience et une décision rapide . Il vaut mieux des coupures désagréables d’électricité que de perdre la vie et de condamner à une mort atroce ou aux malformations des générations entières . .

    • D-croissance

      @Mianne
      Vous avez raison bien sûr, et quand vous évoquez la question de coupures d’électricité désagréables c’est la question de la décroissance qui se pose en fait. Un mot qui fait encore peur à beaucoup de monde. Un débat auquel Paul Jorion ne croit pas…du moins pas encore. Un débat qu’il faudrait pourtant mieux ouvrir ici que de le laisser approprié par ceux qui nous dominent déjà trop. Car la gestion de la pénurie (de tout bientôt: pétrole, énergie, minéraux et matières premières agricoles etc…) peut conduire aux pires dérives autoritaires. Il vaut mieux des renoncements volontaires des citoyens, dans une société moins matérialiste, que les queues dans la rue avec des tickets de rationnement.

      • M

        Il vaut mieux des renoncements volontaires des citoyens, dans une société moins matérialiste, que les queues dans la rue avec des tickets de rationnement.

        oui …

        mais des gens affectés par l’hubris – et persuadés de « valoir »plus que les autres : quelle illusion ! – ont décidé pour les populations : c’est la guerre économique …toutes ces manipulations financières ne sont pas le fruit du hasard …

      • « …moins matérialiste… » ?
        Je comprends bien ce que vous avez voulu dire. Mais je pense au contraire qu’une société moins fétichiste et plus matérialiste est bienvenue.
        Oui, on frise le jeu de mot, mais dans une époque ou le PDG de Goldman Sachs prétend réaliser la volonté de dieu…
        Bref, je pense que le matérialisme philosophique a les moyens poétiques de transformer ces renoncements en aspirations. Réaliser que la matière vivante a des propriétés différentes de la matière inanimée, et que la matière pensante elle-même a des propriétés différentes de la matière vivante, m’amène à avoir plus de respect pour ces états différents, réenchante prodigieusement ma vision du monde, malgré tout ce foutoir.

      • Delphin

        Bonjour,

        Je crois que nombre de contributeurs à ce blog, et en particulier D-croissance, seraient intéressés par la vision du court entretien Claude Lorius (climatologue désenchanté) et Alain Gras (socio-philosophe de l’énergie réenchanteur) actuellement étonnamment mis en ligne par le quotidien « Les Echos ».

        La vidéo, du 17 juin, émane d »universcienceTV » (Cité des Sciences + Palais de la Découverte).

        Aller à universcienceTV/Energies et environnement

        Amicalement,

        Delphin (lecteur du mensuel précurseur « La Décroissance »)

      • D-croissance

        @Delphin
        Merci beaucoup Delphin! Je savais qu’il y avait un autre lecteur de « La décroissance » sur le blog :-)
        Voici le lien de ce débat Claude Lorius-Alain Gras:
        http://lecercle.lesechos.fr/node/35821

      • pinfo

        200 000 nouveaux habitants par jour sur cette terre. Comment voulez vous décroitre sans intervenir sur cette variable ?

        Quelle que soit notre modération la quantité des nouveaux demandeurs toujours croissant annihilera tout effort de moderation.

      • D-croissance

        @pinfo
        Je me méfie toujours de cet argument dangereux « on est trop sur Terre ». On peut craindre des arrière-pensées de contrôle des naissances et de sélection de ceux qui sont dignes de se reproduire. Ce n’est sans-doute pas votre idée.
        N’oubliez pas que la natalité chute avec l’augmentation de l’éducation. Il serait mieux de chercher de ce côté plutôt que du côté des stérilisations forcées ordonnées au Pérou sous Fujimori.
        Je ne doute pas que votre propos parte d’un bon sentiment, mais ce genre de sujet est à traiter avec précaution!
        Enfin, la qualité et la quantité du sperme humain se dégradent grandement actuellement, et la fécondité des mâles diminue. L’espérance de vie commence à fléchir voire à s’inverser comme aux USA actuellement, du fait du cancer, du diabète, de la pollution, de la malbouffe etc…
        Je ne suis pas si sûr qu’on sera vraiment beaucoup trop dans quelques générations!

  10. anon

    Voici un article avec des citations de Arnie Gundersen entre autres, trouvé sur le site anglais d’Aljazeerza :
    Fukushima: It’s much worse than you think

    Confirmation que c’est encore pire que les gouvernements nous disent…

  11. sp

    En France le débat sur le nucléaire est bien parti :
    http://goo.gl/4ijGr

    • Arnaud

      La décision de Sarkozy de « remplacer » Anne Lauvergeon et la fuite de Besson du plateau de télé viennent s’ajouter à la longue liste des aberrations de la politique énergétique française du tout nucléaire, s’il en était besoin.

      • Gros

        On peut certes être en désaccord avec le point de vue de M. Besson (c’est mon cas, alors que je travaille dans la filière nucléaire) qui est clairement pro-nucléaire et nie honteusement certaines évidences.
        Néanmoins, je porterais à sa décharge que, si vous visionnez l’intégralité de l’interview sur le site de M6 Bonus, Guy Lagache a été particulièrement odieux et mauvais : d’une part il ne cesse de lui couper la parole (de quoi bien l’agacer), et d’autre part il ne respecte en aucun cas la neutralité journalistique dont il devrait faire preuve, exposant sans cesse un argumentaire anti-nucléaire, ne laissant pas le ministre répondre, et lui coupant le sifflet en refusant le débat (il est journaliste, paraît-il : il pose donc des questions, et ne débat pas). M. Lagache, sur ce coup, a été assez nul.

        Autant je désapprouve le point de vue de M. Besson (et sa politique en général), autant je comprends son départ du plateau : ce n’est pas plaisant de venir pour se faire dézinguer sans même avoir été prévenu. J’imagine qu’il s’est senti piégé. En fait, il n’aurait tout simplement pas dû accepter l’invitation. Mais il ne pouvait pas savoir que ça se passerait ainsi…

      • égalité et désintégration

        En Gros encore une victime d’un piège, ces gens ne répondent plus de rien, leur notoriété c’est précisément CA, passage en force, déni de réalité des plus terre à terre, les socialos sont plus malins c’est sûr,ils font encore semblant de répondre.

      • M

        ce n’est pas plaisant de venir pour se faire dézinguer sans même avoir été prévenu. J’imagine qu’il s’est senti piégé.

        pas envie d’écouter Besson …

        mais, ce que vous reprochez là ressemble fort à ce qui se passe dans lémédias depuis une 20 aine d’années, avec accélération forte depuis 2000, depuis 2005, n’en parlons pas ! ~, pour tous les sujets qui pourraient être, sainement, soumis à contradiction, pour toutes les personnes ne tenant pas le discours politiquement correct…
        il semblerait que certains commencent, voyant le vent tourner, à retourner leur veste …ou peut-être à faire leur travail, qui sait ?

      • Moi

        Un politique douteux qui se fait poser des questions méchantes par un méchant journaliste sur un sujet tabou qui concerne la santé et la sécurité de tous? Mais où va-ton, je vous le demande…

  12. Francis

    Je ne sais pas si vous l’avez vue… VDO d’un expat français

    http://www.youtube.com/watch?v=pN7yFxwxktI&feature=player_embedded

    • idle

      Oh putain j’ignore si un bon communicant, comme si souvent certains commentateurs ont bien voulus faire croire, que ce type de discours pouvait être mal venu…Et bien, je n’aurais qu’un seul mot a énoncé pour cette vidéo : Alléluia …Il vaut mieux être un barbare du verbe qu’un raté de la communication!
      Signet idle

    • arkao

      Article intéressant qui pose plus de questions qu’il n’apporte de réponses. Il y encore beaucoup de travail à réaliser dans ce domaine de recherche. En matière de sciences humaines, les tentatives d’explications mono-causales sont rarement satisfaisantes, y compris pour la crise que nous vivons actuellement.

      • kercoz

        Cet exemple est une nouvelle fois un argumentaire fort sur le fait que les « civilisations » s’effondrent toutes de façon structurelle par l’ appauvrissement / éloignement de leurs resources et par l’empilage de « rationnalités » qui échouent là ou la gestion morcelée , moins faste , vivait confortablement ..
        Les « civilisations » que l’on perçoit comme le must de l’espece humaine , sont peut etre , des essais /echecs de sortie du modèle naturel (dénaturation) …. En sortant des « chaines trophiques » , notre arrogance ne peut que constater son incapacité a réguler la gestion de ses groupes , notre incapacité a remplacer les interelations équilibrées avec notre environnement , par un autre outil qui ne serait pas traumatisant pour notre « niche » .

  13. Jérémie

    Simple suggestion de ma part avec un autre TAG aussi en Haut de l’article, pointant spécialement sur les meilleurs commentaires rationnels passés à ce sujet.

    Je ne voudrais pas trop être oublié non plus dans le même temps, j’existe moi aussi car
    sans l’atome et les premiers mégalos de la terre comment pourrions-nous par exemple mieux avancer les uns envers les autres dans le tout matériel et commercial terrestre, comment pourrions-nous aussi nous chauffer ou nous refroidir alors davantage sur place à moindre
    coût et à moindre mal pour la nature, bref dans les idées reçues une énergie toujours très propre et très peu coûteuse pour l’environnement, bon bien sur faut pas trop vouloir non plus
    la mettre à toutes les sauces sinon cela le ferait déjà beaucoup moins dans l’esprit des gens, alors vive le nucléaire et vive l’atome partout, en plus c’est pas tous les jours que je ramène
    ma propre fraise radio-active dans votre assiette, sans doute même qu’à la prochaine guerre mondiale économique entre les peuples, entre les nations, on pourra même davantage se chauffer et disparaître d’un seul coup sur place, comme si ce monde n’avait jamais réellement existé véritablement sur le fond des choses.

    Si vous souhaitez par exemple consacrez principalement votre lecture et votre besoin d’information supplémentaire à cet événement en ce moment :

    Articles associés au tag ‘centrale nucléaire de Fukushima’ sur le blog
    http://www.pauljorion.com/blog/?tag=centrale-nucleaire-de-fukushima

    C’est dingue quand même cette histoire c’est la propre histoire des gens de mon temps.

  14. HP

    Pour des raisons qui restent à élucider.. la radioactivité de la zéolite destinée à absorber le césium radioactif – prévue pour être changée tous les mois – a augmenté beaucoup plus rapidement que prévu.
    masse de boues très radioactives qui résulteront du fonctionnement de l’installation et dont, à leur tour, la question du stockage se pose et n’est pas à ce jour résolue.

    La raison à élucider c’est sans doute qu’Areva a fait confiance à Tepco pour la mesure de la RA, Tepco qui s’est « encore trompé » de deux ou trois crans en posant la virgule…

    Le stockage temporaire des boues est simple : faire un trou, y poser une feuille de plastique, déverser les boues, recouvrir de plastique pour éviter la percolation de l’eau, puis de terre. Et surtout bien signaler l’endroit. Dans quelques années il sera temps de s’en occuper, probablement par mise en fût d’inox pour stockage surveillé pendant quelques dizaines d’années ou enfouissement (des fûts).

    • J.Gorban

      pour stockage surveillé pendant quelques dizaines d’années

      ben pour sûr !

      les possédants et leurs larbins politiques ont fait le meilleur choix à propos des dettes pour les générations futures

      entre la dette financière et la dette nucléaire, les élites économiques ont choisi sans faiblir de s’occuper de celle qui est la plus importante ……. à leurs yeux !

      car leurs rolex le valent bien !!

    • Reiichido

      Il y a une chose que je ne comprends pas: si la radioactivité des zéolithes augmente plus que prévu, c’est que la châîne de décontamination fonctionne mieux que prévu. Ou était-ce la contamination de l’eau qui était sous-estimée ?

      • timiota

        Oui, c’est presque une bonne nouvelle, n’était-ce le débordement, si l’on fait l’hypothèse d’une RA constante.
        Un cas limite tordu serait celui d’une radioactivité supplémentaire induite par la RA arrivant dans la zéolithe (un quelconque élément lourd qui ayant absorbé son alpha, se ment à faire des gamma partout, en passant par 3 ou 4 ou 5 produits avant de se stabiliser (cas du Pu).
        Ce serait un simple cas de réaction nucléaire pas en chaine, puisque encore proportionnel à la RA rentrée dans le système. Mon petit doigt me dit que c’est assez rare, mais aussi que Murphy (« worst than worse », leur tendance constante) a élu domicile là bas…

      • isabelle

        Peut être une réponse dans ce commentaire de l’e- libre du 19 /06 sur le blog http://www.the-early-bird.fr/ext/https://sites.google.com/site/glasnostsurfukushima/ que je vous recommande si vous ne le connaissez pas encore:
        « Pour décontaminer l’eau, Tepco a décidé de mettre en cascade 4 systèmes, dans l’ordre suivant :
        – Retirer le pétrole (les réservoirs qui contenaient le diesel se sont répandus partout, avec le tsunami)
        – retirer le césium (Kurion, US)
        – retirer les autres produits radioactifs (Areva),
        – désaliniser

        Il n’y a pas un chef de file unique responsable de l’ensemble, et pas de cahiers des charges pour les interfaces. L’ordre semble un peu bizarre. Une fois de plus on a bricolé dans l’improvisation totale.
        Le problème actuel vient de la 2 ème usine, celle du césium de Kurion .Mais il est probable que l’eau contient encore des gouttelettes de pétrole et du sel et d’autres débris et que cela n’a pas plus aux zéolithes, chargés d’absorber le césium.

        Quand ils arrivent dans le premier filtre qui capture le technétium, celui-ci capture tout avec les gouttelettes restantes de pétrole. D’où la radioactivité très forte. »

  15. Jérémie

    A vrai dire et malgré le tout nucléaire dans le monde, on ne se montre toujours pas mieux capable en société d’échanger et de produire de meilleures énergies moins denses quand bien même les choses iraient en s’aggravant avec nos premières élites mondiales.

    En réalité celui qui vous parle constamment d’adorer et de glorifier le tout nucléaire comme une religion dans le monde, ne se montre en fait pas plus objectif et tolérant dans le fait de vouloir continuellement éviter que d’autres choses se sachent à ce sujet,

    On vous refuse le débat du nucléaire comme sur autre chose d’ailleurs parce que l’on ne souhaite pas vraiment que les gens apprennent peu à peu à se passer des premiers à l’image,

    Ce n’est bien sur pas du tout rendre meilleur service à l’homme, que de vouloir continuellement lui parler d’atome, de politique et de commerce toute le temps, ce n’est en fait vouloir faire constamment du mal ausi à la nature, à la création toute entière et dans ce combat contre la nature et les éléments de plus en plus déréglés et déchaînés comme sur les marchés ou dans les océans, il n’est pas non plus certain que l’homme médiatique puisse toujours bien avoir le dessus, quand bien même à travers un plus grand nombre de têtes interchangeables du système pour illusionner, pour captiver, pour subjuguer les foules et les masses depuis fort longtemps depuis déjà la seconde guerre mondiale.

    Chronologie d’un monde en très grande déroute spirituelle, comme celui d’un autre compte à rebours invisible pour l’humanité.

  16. Abiram

    Dans la série des prévisions optimistes, Brita semble être en train d’étudier la faisabilité de filtres pour la décontamination de l’eau potable à usage des particuliers.

    Il semble qu’à priori ce soit faisable, mais les questions restent ouvertes sur la manipulation et la récupération des filtres après usage.

    D’après mes contacts, il apparaît que les japonais ont bien conscience de la gravité de la situation, mais aussi du fait qu’il n’y a pas grand chose qu’ils puissent faire.

  17. J.Gorban

    merci de continuer à tenir un fil d’information pour cet accident QUI N’A RIEN A VOIR AVEC TCHERNOBYL !!!

    les nucléocrates avaient tout à fait raison : ça n’a rien à voir puisque c’est pire :
    les soviétiques n’avaient pas maitrisé le début de la catastrophe
    les plus géniaux technologues occidentaux ( que ne nous a-t-on pas dit sur l’excellence japonaise …… ) eux ne maitrisent NI le début NI la suite ……….

    • Reiichido

      Ca n’a rien à voir effectivement. Le sarcophage (on le voit bien à l’heure actuelle à Cernobyl) est un acte de dernier recours, qui empêche la décontamination du site pendant plusieurs dizaines d’années (centaines ?).

  18. idle

    « (…)Chronologie d’un monde en très grande déroute spirituelle, comme celui d’un autre compte à rebours invisible pour l’humanité.
    compte à rebours invisible pour l’humanité…Si vous me le permettez très cher Jérémie je vous suggère : Chronologie d’un monde en très grande déroute spirituelle, comme celui d’un autre conte à rebours invisible pour l’humanité…C’est plus joyeux et déroutant pour les enfants, qui nous lisent peut-être.
    bonne soirée.

  19. Marx prénom Groucho

    Ce qui est particulièrement inquiétant dans ce dysfonctionnement, c’est qu’il ne s’agit pas d’un problème de plomberie: fuite, vanne bloquée, etc, réparable, mais bien d’un problème de capacité voire de conception de l’usine à gaz montée dans l’urgence par TEPCO/AREVA à traiter la décontamination…En clair pour faire simple, imaginons une station d’épuration incapable d’épurer et dont il faut remplacer les composants ( filtres à la zéolite ) au bout de quelques heures alors qu’ils sont prévus pour fonctionner un mois!
    le reste c’est une histoire de robinets coulant dans un réservoir…au bout d’un moment ça déborde et le jus radioactif va rejoindre l’océan…..sauf miracle ( cierge à Sainte Rita, patronne des causes désespérées bienvenu)
    et ça, ce n’est qu’un tiers du problème, les deux tiers restants c’est les coriums plus ou moins baladeurs (on ne sait pas vraiment où ils sont passés ) des réacteurs 1 2 et 3, et la piscine du 4 chargée à bloc de combustible!

  20. Ne serait-il pas plus siimple de recourir à la technologie des marais salants ?

    Que veut-on en fait ?
    éviter de rejeter de l’eau contaminée dans la mer (au moins) n’est-ce pas ?

    L’approvisionnement en eau douce semble maîtrisée.
    L’eau contaminée c’est de l’eau (trop volumineuse) et des éléments radioactifs.

    Pourquoi ne pas l’évaporer simplement ?
    Et en utilisant l’énergie disponible qui s’impose l’énergie solaire !

    Les éléments radioactifs vont rester en dépôt, mais est-ce différent de la zéolite, plus volumineuse et qu’il faut traiter.

    Donc constituer rapidement de grandes surfaces de « marais salants » près de la centrale.
    En trois mois de terrassement intensifs en commençant au 20 mars c’est dispo au 20 juin.

    Si l’étanchéité sous-jacente peur être optimisée tant mieux, sinon tant pis, au point où en est la centrale et l’imbibation du sous-sol ça ne va pas changer grand chose.

    • En cas de Tsunami, maintenant ou plus tard,
      Ces marais seront étalés dans toute la vallée en vrac….

      Une patate chaude de 100 000 tonnes est un vrai problème.

  21. Contempteur

    Les filtres de matière radioactive devaient tenir un mois, ils ont lâché au bout de 5h. Il me semble que cet incident technique concentre à la fois l’incurie des opérateurs du nucléaire et la gravité de la situation à Fukuskhima.
    Il est tout à fait opportun que François Leclerc ait redonné une meilleure visibilité à son fil. Cette info et d’autres sont précieuses pour suivre l’évolution d’une catastrophe lente qui finira bien par causer des ravages planétaires et, peut-être, amener les populations à contraindre les gouvernants à reprendre le chemin du bon sens.

    • Un mois = 30 * 24 = 720 heures ( des fois, ça dépend du mois :)
      720 heures prévues / 5 heures constatées = 144 fois plus de matières radioactives dans la flotte que calculé !
      conclusion n°1 : pré-étude à revoir.
      conclusion n°2 : ça va s’arranger en pire.

      J’en profite pour vous remercier, Paul, François, Alexandre, ne vous laissez pas décourager par certaines interventions trollesque, votre travail est incomparable et je vous en remercie.

  22. phil

    Que se passe t’il à fukushima??Les salariés de tepco organisent un barbecue géant agrémenté d’un feu d’artifice?
    http://news.lucaswhitefieldhixson.com/2011/06/tepco-and-tbs-cam-show-vapor-geyesers.html

    • Marx prénom Groucho

      Non, non, ce n’est rien, juste une torchère nucléaire, une broutille….

    • noux

      La chipolata fume beaucoup

    • Reiichido

      Les piscines combustibles sont à l’air libre. Elles produisent beaucoup de vapeur, qui devient bien visible lorsque la nappe de brouillard descend.

  23. Pierre

    « Je serai la candidate des solutions durables.

    Je serai, clairement et avec vous, la candidate de la transition énergétique et de la sortie du nucléaire.

    Je serai la candidate d’un nouveau contrat entre l’homme, la nature et la société.
    Je serai la candidate du refus de la dictature des marchés financiers, de la marchandisation et de la privatisation du monde et de nos biens communs: la vie humaine, l’eau, la terre et l’air n’ont pas de prix !

    Je serai la candidate de la Justice, du respect et de la dignité, attachée à l’égalité réelle des devoirs et des droits de chacun-e, quels que soient les statuts sociaux ou les origines.

    Je serai la candidate d’une France généreuse, la candidate d’une Europe sociale et écologique, la candidate d’un revenu décent pour tous. »

    Qui c’est, j’ai pas mes lunette ?

    • Julien Alexandre

      C’est la profession de foi d’Eva Joly. Mon petit doigt me dit que les chances pour que ton copié-collé vienne du site de Sylvain plutôt que du site de la candidate sont fortes ! ;)

  24. Jérémie

    Cette info et d’autres sont précieuses pour suivre l’évolution d’une catastrophe lente qui finira bien par causer des ravages planétaires et, peut-être, amener les populations
    à contraindre les gouvernants à reprendre le chemin du bon sens.

    Quand je lis ceci ou cela sur Fukushima je ne peux m’empêcher de citer de nouveau une bonne parole de sagesse, ne vous connaissant pas, néanmoins aujourdhui c’est la votre
    que je préfère souligner en gras.

    En espérant qu’il soit toujours possible et dans un tel système marchand sur terre de pouvoir encore faire entendre raison et bon sens à nos meilleures élites mondiales aussi compétentes soit-elles au fil du temp et à l’image de ce monde en pleine banqueroute,

    Dans l’espoir qu’un jour ils puissent également en trouver le même courage et la même patience de vivre comme la plupart de leurs concitoyens les moins chanceux et les moins habiles dans le réel, ainsi les derniers au Japon ne seront pas toujours perçus comme les premiers responsables de leur funeste sort de plus dans la matière.

    Le bouquet serait que cela se reproduise pareillement une seconde fois dans le même temps, là c’est sur on ferait déjà un peu moins les farouches, les gros bras et les autruches à l’image,
    c’est la rigueur les pingres, vouloir continuellement faire des économies partout et oui toujours et encore la même maxime que l’on préfère marteler matin, midi, et soir dans l’esprit des êtres aussi influençables soit-il dans la misère et la pauvreté morale de plus sur terre, alors que nous ferions peut-être déjà mieux de penser à développer les consciences moins mercantiles.

    Car derrière tous ces nombreux détails techniques quant à la manière et à la méthode de pouvoir encore nous éviter que la radioactivité se répande davantage au Japon, il y a quand même de plus en plus de gens très mal logés aussi bien dans ce pays, aussi riche soit-il,
    en espérant que cela ne fasse pas plus monter le prix du loyer ailleurs et dans les villes les moins touchés par la radioactivité, c’est sur, certains doivent déjà s’en frotter les mains un peu comme au sentier lorsqu’il est question de vouloir toujours en retirer un meilleur profit pour sa pomme et sa seule famille, alors au Diable les autres pensons d’abord qu’à nous sauver.

    La grande exploitation mercantile de l’homme par l’homme, le plus grave pour l’homme moderne c’est que même dans le règne animal les bêtes ne se conduisent même pas comme ça entre-elles, valons-nous aujourd’hui et sur les marchés beaucoup plus que l’homme du néanderthalien ou du cro-magnon aussi pauvre et ignorant soit-il autrefois ?

    Non contrairement à vous autres, je suis profondément convaincu que le plus grand age de l’obcurantisme pour le genre humain ce n’est pas seulement la seule époque du moyen-age avec les chevaliers ou alors sous la pluie et dans boue pour les pauvres gens des villages en hiver ou en Automne, mais bien celui de notre temps aussi bétonné soit-il et contrairement à tant d’idées reçus dans les têtes quand bien même je serais le seul à oser me dire cela.

    Fukushima n’est en fait qu’un triste épisode de plus dans l’histoire du monde, celui en fait de notre bien folle civilisation marchande, celle avant tout d’un monde, celui de l’Amérique puis aujourd’hui celui de la Chine dans cette même et folle concurence à la matière, à l’atome.

    J’ai déjà tant écrits de choses comme tant d’autres d’ailleurs, c’est pas croyable …

    • Contempteur

      Pour la sagesse, je vais attendre encore un peu, je préfère la poésie…
      Effectivement le système, la pensée et les limites marchandes ont infecté jusqu’au plus profond notre civilisation. Certains y trouvent, nolens volens, un épanouissement, une récompense. Les politiques, au premier chef, qui incarne l’individualisme contemporain de manière assez achevée. Lequel est compris comme l’incarnation de la marchandise : il possède une valeur financière, il est en concurrence, il est substituable, de plus complexe au plan professionnel, bénéficie et développe de lui-même ses secrets de « fabrication » et de fonctionnement (la politique serait un « métier »).

      Alors attendre de ces gens-là un retour raisonné sur leurs fautes est, à mes yeux, une pure chimère. Il faut opposer collectivement de l’humaine résistance, c’est-à-dire une force politique collective à cette caste qui joue de ses moyens contre nous, car sa position, ses privilèges, sa nature de marchandise sophistiquée lui intiment depuis longtemps d’abandonner le paradigme républicain – représentation, valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité -.

      Je crois que de plus en plus de gens vont voter avec leurs pieds, C’est-à-dire désinvestir les bureaux de vote et remplir les places publiques. Plus vite ils le feront, plus vite on pourra percer le bubon et en faire sortir le pus.

  25. tchoo

    Disons que Besson n’avait aucune réponse à apporter, et dans ce cas là, faisant montre d’un grand courage, il s’enfuit, refusant d’apporter la contradiction au propos qu’il a entendu.

    Vous pensez que le journaliste l’a maltraité et que sa réaction est normale et justifiée! Bien

    Lorsque Mélenchon, confronté, dit-il, à des comportements agressifs des journalistes, reste et répond de façon tout aussi violente, lui aurait tord!
    Valait-il mieux qu’il séchappe aussi à vos yeux?

    • Shadoko fuku fumiste

      Courage Fillon !
      La différence fondamentale c’est que Besson représente « le » pouvoir et Mélenchon sa contestation.
      Fukashimou, suivez la ligne jaune des partis !

  26. furby

    Il pleut sur Nantes,
    Et je me souviens de Fukushima,
    Je suis seule ce soir, et j’ai vu
    Tous ces bébés, enfants morts.

    C’est le printemps ici,
    Et mon magnolia stellata est toujours aussi beau.

    Valentine grandit.
    Elle danse, fait de la musique….et apprend vite.

    Comme je suis une vieille Sage-femme
    On recourt à mes services dans le village.

    Et c’est Toujours le même plaisir,
    d’aider à la mise au monde d’un enfant.

    Malgré la peine et le chagrin,
    Je suis là.

    Ceci est un poème pour Valentine,
    Pour 2017.

    France Furby

    • Contempteur

      Pour ce dimanche soir, un joli sucré-salé qui contredit, un peu, les lugubres infos venant sans cesse s’échouer dans nos cervelles lasses. Merci.

  27. martres

    soyons précis la mise à jour 276 si elle est de l’année 2011, alors elle ne peut pas être un dimanche 18 juin. Ça m’étonnerais que ce soit 1815 jour de la bataille de Waterloo qui a bien eut lieu un dimanche 18 juin . Le dernier dimanche 18 juin était en 2006, trop tôt et le prochain en 2017 !!! Ou alors vous avez un don de divination et la catastrophe de Fukushima auras duré très longtemps, ce qui reste fort probable mais il faudrait nous apporter vos sources. Soyez précis Mr Leclerc !!!
    PS : à moins que vous soyez réellement passé au calendrier pataphysique, là je ne me prononce pas j’y connais rien .

  28. François78

    Que s’est t’il passé dans la nuit du 13 au 14 juin dans le bâtiment 4 ?

    http://hawaiinewsdaily.com/2011/06/apparent-explosion-and-fire-at-fukushima-4/

    Voir notamment à 2’10.

  29. quelqu'un

    Malgré Fukushima, la Provence se prépare dans une relative sérénité à accueillir le réacteur expérimental à fusion thermonucléaire Iter.
    Le coût du projet, porté par la Chine, la Corée du Sud, l’Europe, l’Inde, le Japon, la Russie et les États-Unis, s’est depuis envolé, passant de 5,9 milliards d’euros en 2001 à 16 milliards d’euros aujourd’hui, dont 45% à la charge de l’Europe.
    « C’est un véritable hold-up sur le contribuable européen et les générations futures. Alors qu’on ne sait même pas si cette technologie produira de l’électricité un jour, la facture a déjà triplé », s’insurge l’eurodéputée écologiste Michèle Rivasi.
    Durant la phase d’exploitation, 1.000 personnes seront directement employées par Iter, dont 400 scientifiques, étrangers pour les deux tiers.
    Du 15 juin au 20 juillet, les habitants des communes environnantes pourront consulter les 3.500 pages du dossier et consigner leurs observations.

  30. LEPROVOST

    C’est un état de crise extrême avec des courses contre la montre qui s’enchainent depuis le 11 mars dernier et un défi majeur pour juguler un processus qui est loin d’être terminé. En effet 3 mois après le début de la catastrophe le diagnostique de la progression du corium dans les 3 réacteurs n’est toujours pas confirmé, c’est ce qui indiquera la nature de l’impact environnemental. Nous sommes toujours dans le présent de la catastrophe et de sa résolution. L’ouverture du Japon aux technologies et moyens étrangers et à leurs équipe est une bonne chose bien que tardif pourvu qu’il permette une stabilisation pérenne de la situation. C’est aide extérieure indique bien pour le moins que cette catastrophe ne se situe pas uniquement à une échelle locale, celle du Japon, mais bien que l’impact est mondial. Ceci est avéré tant au niveau du constat des rejets de matières radioactives déjà réalisés que ceux en cours et à venir qui ont déterminé le classement de l’accident de FUKUSHIMA au niveau 7 de l’échelle INES, qu’au niveau de l’impact psychologique. En effet qui se serait attendu 25 ans après l’accident de TCHERNOBYL dont on connaissait les faiblesses de conception tant au niveau du confinement des installations que de la stabilité du réacteur à ce que se reproduise dans un pays démocratique à la pointe des technologies et conscient des phénomènes climatiques majeurs un accident de cette ampleur. Il y aura l’après qui devrait déjà être notre présent qui nous signifie malgré la désaffection de la quasi-totalité des média vis-à-vis de cette actualité aux conséquences majeures que, malgré les institutions nationales et internationales (AIEA) garant de la sureté nucléaire mondiale, la technologie nucléaire reste incertaine et aux conséquences accidentelles incalculables. Les milliers d’incidents classés qui jalonnent chaque années nos propres centrales ne devraient ils pas nous inviter à la plus grande modestie et humilité dans la gestion des risques. Nous ne sommes pas à l’abri de ces enchainements de circonstances qui peuvent amener à l’irréparable. Dans l’espoir que nos démocraties se détournent de cette compétition économique mondiale pour s’orienter enfin vers l’intérêt de l’humain.

  31. Ardéchoix

    j’avais mis en ligne ce lien il y a quelques jours sur ce blog , à la fin de la vidéo sur you tube on voyait les autres vidéos qu’il avait mise en ligne , aujourd’hui seule cette vidéo est visible , je ne comprend pas pourquoi , quelqu’un a une réponse à ma question.
    http://www.youtube.com/watch?v=tp1qkmImCnY

    • Il semble que Alex dérange et qu’il ait été censuré.
      http://www.cartoradiations.fr/

      Ceci dit en suivant le lien « Alex s’en explique », on l’entend jouer de la guitare et c’est tout. J’avoue que je n’ai pas compris.

    • quelqu'un

      La video en question a été remise sur you tube par d’autres, par ex : http://www.youtube.com/watch?v=c8gsS3i6HWs

      • Vendez! Vendez!!!

        Avez vous remarqué que cette vidéo n’affiche même pas 300 vues alors que j’en entends parler partout depuis des jours….étonnant non ?

      • Ardéchoix

        j’ai lu que you tube a dit que c’était Alex lui-meme qui avait enlevé ses vidéo , mais quelques internautes ayant fait ce qu’il s’appelle je crois un BACK UP celles-ci sont à nouveau sur dailymotion , il a raison Paul sur la guerre numérique

      • Vendez! Vendez!!!

        merci pour l’info l’ardechoix

      • quelqu'un

        Les messages d’Alex « Playbacklapompe » ont été largement repris par d’autres, de sorte que je ne crois pas vraiment que youtube les ait enlevés. D’ailleurs, dans ses messages, il me semble qu’il n’ait jamais rien dit de faux. Mais ce n’est peut-être pas l’avis des autorités japonaises puisqu’elles sont plus enclins à croire tepco qu’un citoyen qui de la raison et du cœur; autorités japonaises incontournables, si Alex veut sortir du Japon…

      • Pierre

        C’est trés dangereux la radio « libre » en état de guerre.
        Achetez un compteur ‘j’exagère » pour éviter les radiations du You Tube digestif……..

      • quelqu'un

        On June 10th, a cattle farmer in Soma-City, Fukushima committed suicide. He wrote his last words on the wall of his empty dairy.

  32. in Mainichi NEWSPAPERS (Fondé en 1872 sous le nom de Tokyo Nichi Nichi Shimbun, le Mainichi Shimbun est le plus ancien quotidien japonais. Il a pris la dénomination actuelle en 1943 lors d’une fusion avec l’Osaka Mainichi Shimbun. Centriste, le « Journal de tous les jours » est le troisième quotidien national du pays par la diffusion.)
    http://mdn.mainichi.jp/perspectives/news/20110620p2a00m0na005000c.html

    Prévenir la contamination radioactive est plus important que le cours des actions de TEPCO
    Certaines personnes m’ont suggéré d’écrire sur autre chose qu’à propos des centrales nucléaires, mais vu la situation telle qu’elle est, cela n’est pas prêt d’arriver.
    La crise nucléaire majeure de la centrale de Fukushima est loin d’être pas terminée. Des signes s’accumulent qui démontrent que la situation s’aggrave. Je ne peux pas rester là à regarder la situation politique, sans me focaliser sur cet événement grave.

    un débat a réuni Hiroaki Koide, 61 ans, professeur assistant à l’Université de Kyoto, Institut de recherche du nucléaire, et un polémiste anti-nucléaire. Le spécialiste de l’énergie nucléaire, Koide a attiré l’attention qu’en tant que chercheur il n’a pas arrêté de sonner l’alarme sur les dangers de cette forme d’énergie.

    Dans un programme de TV Asahi sur le Juin 16, Koide fait le commentaire suivant:

    « Autant que je peux dire à partir des annonces faites par Tokyo Electric Power Co. (TEPCO), le combustible nucléaire qui a fondu à l’intérieur de réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima a traversé le fond des récipients, des récipients qui sont comme des autocuiseurs, et s’est répendu sur les fondations en béton, s’est enfoncé sous le sol. Nous avons à installer une barrière de profondeur dans le sol et construire un barrage souterrain le plus tôt possible pour empêcher les eaux souterraines contaminées par des matières radioactives de s’échapper dans l’océan.  »
    Son commentaire a capté l’intérêt du public et lorsque j’ai demandé à un fonctionnaire de haut rang à ce sujet, le fonctionnaire a déclaré que la construction d’un barrage souterrain était en cours de préparation. Mais quand j’ai sondé plus loin, et j’ai découvert que le projet était dans les limbes en raison de l’opposition de TEPCO.
    Sumio Mabuchi, un assistant du Premier ministre Naoto Kan qui s’occupe de questions centrales nucléaires, a les mêmes préoccupations que celles exprimées par Koide et a cherché à en savoir + sur la construction d’un barrage souterrain, mais TEPCO a résisté à une telle démarche.
    La raison en est le financement. Il en coûterait environ 100 milliards de yens à construire un tel barrage, mais sans aucune garantie que le gouvernement puisse couvrir le montant. Si l’annonce du projet avait été faite alors TEPCO aurait vu ses actions chuter, et la société n’aurait pu envisager le projet lors de la prochaine réunion générale de ses actionnaires.
    J’ai en possession une copie des lignes directrices que TEPCO a présenté au gouvernement sur la façon de traiter les communiqués de presse. Le titre du document, daté Juin 13, est «limite Underground » -. En ce qui concerne la presse « Il est divisé en cinq catégories sur la façon de traiter l’annonce de la construction d’une frontière souterrain. En substance, il dit: «Nous envisageons de faire appel au Premier ministre Mabuchi d’une aide publique, mais comme nous ne voulons pas être perçus comme ayant un passif excédentaire, nous préférons gardons les détails confidentiels. »
    Peut-être la plus stupide des réponses aux questions des journalistes est la suggestion de TEPCO «Pourquoi la construction n’a pas été rapidement commencé? » La réponse se lit ainsi: «L’eau souterraine s’écoule à une vitesse d’environ 5 à 10 centimètres par jour, donc nous avons plus d’un an avant qu’il n’atteigne le rivage. »
    Initialement une annonce sur la barrière souterraine devait être faite à la presse le 14 Juin, mais elle a été repoussée en attendant la réunion de l’ assemblée générale des actionnaires de TEPCO du 28 Juin.
    En attendant, l’état de la centrale nucléaire continue de se détériorer et les matières radioactives sont étrangement répandues et contaminent la zone autour de l’usine.
    Qu’est-ce qui est le plus important ? le maintien de prix des actions ou d’arrêter la pollution?Le monde politique japonais et d’affaires est tombé à un niveau où il ne peut même pas répondre à une telle question.
    Un responsable du gouvernement a récemment commenté, « Je pense que je peux comprendre maintenant pourquoi les dirigeants pendant la guerre ne pouvait pas précisément et régulièrement développer leurs stratégies. »
    Aujourd’hui, les annonces du « siège impérial » – à savoir des communiqués de TEPCO sur sa feuille de route pour ramener la crise du nucléaire sous contrôle, à qui plus personne ne croit – sont toujours émis.
    Certaines personnes ont comparé Kan à l’ancien Premier ministre japonais Hideki Tojo, parce qu’il hurlait à ses subordonnés de se taire. Tojo a démissionné en Juillet 1944, après la chute de Saipan, quand il était devenu probable que le Japon allait perdre la guerre. Son successeur, Kuniaki Koiso, en poste pendant 8 mois 1/2 , fut remplacé par Kantaro Suzuki. Suivirent l’explosion de deux bombes atomiques larguées sur le Japon, et la fin la guerre par capitulation de l’empereur.
    Pourquoi l’armistice ne fut pas rapidement mis en œuvre pour mettre un terme aux dommages de guerre ? C’est parce qu’à s’accrocher à des positions intenables, le Japon pendant la guerre a perdu le bon sens, et le gouvernement n’a pas su prendre de décision. le même genre de situation se répète aujourd’hui.
    Le problème le plus important maintenant est de prévenir la contamination par rayonnement. Nous avons besoin de leaders qui peuvent se concentrer sur le cœur du problème, sans être influencé par des théories creuses.(Par Takao Yamada, Writer Expert Senior).

    un peu de musique?
    Andy Stott – New Ground
    http://www.youtube.com/watch?v=0U3oGO3jVpI&feature=related

  33. Pierre

    Suite au tsunami des iles de millions de tonnes de déchets plus ou moins contaminés sont en formation dans le Pacifique.
    Des milliers de kilomètres de filets dormant emportés par le reflux vont détruire aveuglément la faune pendant une durée indéterminée.
    Et toujours aucune information sur les pollutions chimiques et bactériologiques éventuelles……
    Les Japonais sont les plus gros consommateurs de poissons du monde…….

  34. quelqu'un

    ça, c’est quand même marrant : je tape dans google : importations électricité France . Et google de me proposer :  » Essayez avec cette orthographe : exportations électricité France  » ….

  35. quelqu'un

    AFP : Fukushima: Moody’s relègue les notes de Tepco en catégorie spéculative
    Cette nouvelle forte dégradation reflète une « escalade des coûts et des dégâts de la catastrophe qui continue à la centrale nucléaire Fukushima Daiichi » (N°1)…
    En tout état de cause, Moody’s pense que Tepco sera insolvable en l’absence d’une aide gouvernementale substantielle et arrivant à temps pour payer les dommages qui pourraient atteindre plusieurs milliers de milliards de yens (plus de 10 milliards d’euros).

  36. Omar Yagoubi

    SVP Ecoutez un français de Tokyo, c’est du 15 06 2011, terrible, à diffuser..
    http://www.youtube.com/watch?v=tp1qkmImCnY

    • Jérémie

      Lisez plutôt les derniers commentaires de JJ à ce sujet et dans un autre fil, c’est bien plus terrible,
      moi même je préfère plutôt penser à autre chose dans les prochains jours.

      Bref ne diffusez pas mes dernières lamentations à ce sujet, le monde se sent déjà assez mal comme ça.

  37. quelqu'un

    AFP- Une conférence ministérielle sur la sûreté nucléaire a débuté lundi au siège de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) à Vienne / Autriche, afin de tirer les leçons de la catastrophe nucléaire au Japon après le séisme et le tsunami du 11 mars.
    La conférence doit durer jusqu’au 24 juin.
    « La confiance du public dans la sûreté nucléaire a été profondément ébranlée », a déclaré le directeur général de l’agence, le Japonais Yukiya Amano, lors d’un discours inaugural. Certains pays, comme l’Allemagne, l’Italie et la Suisse, ont décidé d’y renoncer progressivement.
    Mais l’énergie nucléaire va rester importante pour de nombreux pays », a-t-il ajouté, d’où la nécessité d’améliorer les mesures de sécurité.
    « Continuer comme avant n’est pas une option », a-t-il martelé, soulignant qu’une approche internationale de la sûreté nucléaire était « essentielle ».
    Dans un rapport devant être remis aux 151 membres de l’agence de l’ONU au cours de cette conférence, l’AIEA a critiqué la réaction du Japon après l’accident de la centrale de Fukushima, lui reprochant en particulier de ne pas avoir mis en œuvre la convention d’assistance prévue par l’agence en cas d’accident nucléaire.
    Cette convention régit la coopération entre Etats et avec l’AIEA pour organiser l’aide, la sécurité et la communication.
    L’agence a rédigé ce rapport sur la base d’une visite d’experts au Japon en mai. Dans une version préliminaire de ce document, elle avait souligné que les risques de tsunami avaient été sous-estimés, mais avait salué la réaction « exemplaire » du pays face à la catastrophe.

    En 2010, le budget de l’AIEA était de 318 millions d’euro.
    (L’AIEA a obtenu le prix Nobel de la paix en 2005.)

    • Jérémie

      Une conférence ministérielle sur la sûreté nucléaire a débuté lundi au siège de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) à Vienne / Autriche, afin de tirer les leçons de la catastrophe nucléaire au Japon après le séisme et le tsunami du 11 mars.
      La conférence doit durer jusqu’au 24 juin.

      Dans notre monde les choses fonctionnent d’une telle façon, que même les plus grands pontes en matière de ceci ou cela ne peuvent réellement tirer des leçons de ce qui s’est passé hier, aussi bien à Fukushima, Tchernobyl, Deepwater, etc, car une fois que cela fait plus du tout la une de l’information et dans un tel monde médiatique grâce à nos meilleurs faiseurs d’informations superficiels, ils peuvent de nouveau ensuite fonctionner bien tranquillement comme auparavant, voir les marchés, comme quoi ce que nous appelons aujourd’hui le progrès, n’est
      pas réellement le progrès des êtres sur le fond, tout n’est en fait qu’une très grande mascarade universelle.

  38. Radiations 6.39 µSv/h (52 mSv/an) : « Tokyo doit être évacuée » (vidéo) http://www.cartoradiations.fr/

    Les mesure officielles sont réalisées à 18m de hauteur. Or les habitants de Tokyo en possession d’un compteur Geiger constatent un taux bien plus délétère au niveau du sol.

    • Delphin

      Bonjour,

      « L’électron Libre » :
      ———————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————-
      Le courrier des lecteurs
      A quelle hauteur faut-il mesurer les radiations?
      La dose reçue dépend de la distance à la source émettrice, .Un certain nombre de
      résidents ont acheté des compteurs Geiger « bon marché », fait des mesures eux même, et
      trouvés des valeurs extrêmement fortes .Il y a donc un débat sur la hauteur à la quelle
      placer les appareils de mesure et sur les valeurs elle mêmes.
      Rappelons que le compteur Geiger ne mesure le taux de radioactivité qu’indirectement.
      En fait il mesure le degré de conductivité de l’air qui augmente brutalement s’il est ionisé,
      c’est-à-dire si les rayons gammas, placent les électrons des gaz constituant l’air plus loin
      de leur noyau.
      Le problème c’est que les compteurs Geiger vendus aux particuliers ont une sensibilité
      modeste qui fait que leur fonctionnement n’est satisfaisant que si l’appareil est approché
      très près de la source radioactive. Si l’appareil est efficace avec un réglage de sensibilité
      maximum, il risque alors de voir sa mesure faussée par la radioactivité naturelle qui
      l’entoure. Encore plus, près des sols granitiques (bordures de caniveaux, dalles…) ou de
      laves volcaniques

      C’est ce qui explique les valeurs publiées sur le net, avec des compteurs posés sur le sol ,
      d’un facteur dix fois supérieur, aux valeurs à 1 m de haut .Il faudrait donc blinder
      l’appareil, en le plaçant sur une plaque de plomb, quand il est posé sur le sol, avec juste
      l’ouverture pour le détecteur. Ou mieux mettre un cache sur l’entrée du cylindre, si l’on
      connaît sa position, pour mesurer l’artefact dû au bruit ambiant.
      Dans sa sagesse, le ministère a décidé de positionner les appareils de mesure à 1m de
      haut, uniformément pour toutes les villes, pour pouvoir comparer les mesures. Je partage
      ce point de vue (je n’ai pas souvent l’occasion d’être d’accord, avec leurs déclarations).
      Faire les mesures à 1m du sol, ne veut pas dire de ne pas regarder le sol ; ce qu’il faut
      bien sûr faire, en particulier dans des lieux ou il y a des enfants.
      Pour ceux qui veulent approfondir la démonstration, voir l’expérience sur You tube, avec
      différents dosimètres
      http://www.youtube.com/watch?v=hFZ5PkoBDE8
      On n’a pas fini de discuter des mesures
      ————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————

      Amicalement,

      Delphin (pour la copie)

      • Nerima-kun

        La vidéo concerne des radiamètres assez anciens et/ou très « cheap », posés sur une plaque de granit et s’intéresse à la mesure du radon, essentiellement.

        Ce n’est pas vraiment cela qui est mesuré par différents particuliers à Tokyo, ni comme cela que c’est mesuré. Même si je comprend bien et accepte la démonstration : trop grande réactivité… ou non-réactivité, à l’inverse, devrait-on aussi démontrer … des petits compteurs Geiger face à des micro-zones radioactives.

        En ce qui me concerne, habitant de Tokyo, si je vais au débouché des gouttières ou dans les rigoles d’évacuation, je mesure un triplement (pas dix fois plus !) des mesures officielles mais ces endroits au Japon sont fait en béton, moins radio-actif que le granit peu utilisé, sauf pour des parements d’immeubles et encore. L’on peut valablement supposer qu’il y a tout de même une concentration de radio-activité du fait du lessivage.

        J’habite dans l’arrondissement de Setagaya (à 10 km à l’ouest de Shinjuku) et je trouve des valeurs, avec un Radex (le petit compteur proposé par la Criirad) une demi-fois à deux fois supérieure(s) à ce qui est annoncé à Shinjuku ou à Chôfu, mesures officielles jusque là trop hautes. Donc, ça correspond asez bien : je répète les mesures à 1 m du sol et en divers endroits à l’extérieur, notamment cours ou jardins d’école, routes, bâtiments publics et leur abords, magasins, etc.

        Mais là où nous résidons (je ne vais plus dans la banlieue nord ou est), je trouve cela parfaitement acceptable et je table toujours sur une imprécision large de mon appareil, 30 ou 40% !

        Cela donne, répété aux mêmes endroits plusieurs semaines avec un appareil sous poche plastique :
        – extérieur : de 0,10 microSv à 0,18 microSv//h
        – intérieur : de 0,08 microSv (à l’étage de ma maison) à 0,12 microSv/h
        …moyennes parfaitement acceptables (0,8 à 1,6 milliSv par an)…

        …acceptables encore… c’est trop tôt pour l’affirmer, mais j’ai l’impression d’une augmentation insensible (ex. la moyenne chez moi serait passé de 0,09 à 0,11 microSv/h en un mois).

        J’avais l’impression que votre remarque jetait le discrédit sur les mesures des particuliers avec leur petit matériel acheté sur « internet » (2 à 3 mois d’attente minimum), mais je soutiens que cela donne, me donne un ordre de grandeur intéressant et complète les mesures « officielles ». Heureusement, dans peu de temps, nous devrions avoir des mesures fiables dans le Setagaya car le nouveau maire d’arrondissement vient d’être – assez miraculeusement quand on connaît la politique japonaise – élu sur une position de principe de surveillance et de refus du nucléaire.

        Reste que pour moi et surtout pour mon fils de 8 ans, la menace fondamentale, c’est la contamination (par ingestion alimentaire plus encore que par les micro-particules) et là, c’est la galère pour tracer l’origine des aliments ; c’est un vrai travail. Pénible.

  39. Hi,

    « Après s’être rendu au Japon, Bruno Chareyron, Ingénieur en physique nucléaire et responsable du laboratoire de la Criirad nous livre son analyse de la situation près de la centrale de Fukushima. »

    http://www.metrofrance.com/info/quand-on-mesure-la-radioactivite-sur-place-on-perd-ses-reperes/pkfs!QEV@ksYGyIDITr68f3uvIg/

  40. http://www.sciencesetavenir.fr/actualite/crise-nucleaire-au-japon/20110620.OBS5510/eau-radioactive-pourquoi-le-traitement-peine-a-demarrer-a-fukushima.html

    http://www.sciencesetavenir.fr/actualite/crise-nucleaire-au-japon/20110620.OBS5470/tEmoignage-fukushima-quels-impacts-sur-la-recherche-au-japon.html

    de http://ex-skf.blogspot.com/

    Traitement de l’eau contaminée à Fukushima : l’eau était simplement trop « chaude »
    pour que le système fonctionne, a découvert TEPCO.
    De l’Asahi Shinbun (20 juin)
    TEPCO a mené une enquête sur le système de traitement de l’eau contaminée qui a été suspendu [quand la radioactivité du sous-système Kurion a dépassé la limite (4 millisieverts/h) fixée par TEPCO] et a annoncé le 20 juin que le problème était du au flux d’eau qui contenait beaucoup de matériaux radioactifs que prévu. TEPCO effectue toujours des tests et mesure le niveau de radioactivité.
    Bien, plus de 100.000 tonnes d’eau hautement contaminée à la centrale de Fukushima sont estimées contenir 720.000 terabecquerels de matériaux radioactifs.
    Si le vaisseau de Kurion a absorbé assez de matériaux radioactifs en 5 heures et que cela aurait pris 30 jours, comme je l’ai écrit dans un précédent billet, c’est que l’eau était 144 fois plus radioactive que le système l’avait anticipé.
    Si l’eau est réellement 144 fois plus radioactive, l’accident de Fukushima nécessite une nouvelle catégorie INES et ne devrait pas être classé dans la même catégorie (niveau 7) que l’accident de Tchernobyl qui n’a libéré que 5,6 millions de terabecquerels de matériaux radioactifs. On devrait peut-être l’appeler simplement « Niveau Fukushima ».

    si qqu’un veut s’y coller pour traduire – pas le temps-
    « Refroidissement du corium en cas d’accident hors cuve pour les REO »
    Le document a été rédigé par les scientifiques de la Division Ingénierie Nucléaire à l’Argonne National Laboratory et publiée dans Nuclear Engineering and Technology en Juin 2009.
    http://article.nuclear.or.kr/jknsfile/v41/JK0410575.pdf

  41. furby

    Et bien à vos souhaits,
    Pour ce qui me concerne, jamais je n’abandonnerais mes combats humanitaires. Je pars la semaine prochaine pour l’Afrique. Si j’y meurs vous saurez que c’est pour l’homme, la femme bien sur et les enfants, évidemment. Vôtre. France Furby.

    • D-croissance

      @furby
      Mourir, quelle drôle d’idée! Si vite? Vous venez juste d’arriver et on commence à peine à vous connaître… Prenez soin d’eux…et de vous aussi là-bas! Et n’oubliez pas de revenir svp, on a besoin de votre extrême humanité ici aussi. Avec mes meilleures pensées.

    • Europa Bamba

      « Mourir pour des idées, d’accord, mais de mort lente… »
      http://www.youtube.com/watch?v=lLJW0FrQlAM Avec le nucléaire, mort lente garantie !

    • jérôme

      @ France Furby,

      Bonjour,

      Met y heures veux!
      Coeur joie-yeux voie cours-âges sage-forme en femme-vie ..

      Damien Saez Petit Prince
      http://www.youtube.com/watch?v=vTP4RDsM9hU

      Pirouette, Afrique chouette!! Géhénne-aux ONG?

  42. Maggy

    il me semble que l’eau contaminée risquait de déborder lundi 20 juin, mais elle a décidé d’attendre la réparation de l’usine de retraitement pour recommencer à couler,
    c’est un nouveau miracle!!!

  43. AncestraL

    Aie aie aie… Je ne vois pas comment Tepco et les Japonais pourraient inverser la tendance de grande désagrégation du site et de l’énorme pollution engendrée… Le pire est à prévoir.

    Personne ne parle de la piscine de désactivation commune de Fukushima Daichii ? Qu’est-elle devenue ?

    Merci à M. Leclerc pour ses compte-rendus.

  44. Pierre

    « Un cargo de déchets spatiaux attendu aujourd’hui dans le Pacifique.
    La proche banlieue de la terre est-elle une poubelle en orbite ? L’image est sans doute un peu forte, mais depuis le lancement de Spoutnik en 1957, les déchets spatiaux se sont tout de même accumulés autour de la planète. Il y en aurait 6.000 tonnes qui tournent au dessus de nos têtes. » dont une part de hautement radioactifs…..
    http://www.france-info.com/sciences-tech-espace-2011-06-21-un-cargo-de-dechets-spatiaux-attendu-aujourd-hui-dans-le-pacifique-544924-29-33.html.

  45. Fukushima/2012: Contamination radioactive de la chaîne alimentaire planétaire
    http://www.kokopelli-blog.org/?p=1126
    C’est édifiant

    vidéo avant censure d’Alex vivant au Japon :
    http://www.dailymotion.com/video/xjf25n_alexaujaponquiparleauxcefrans_tech#from=embediframe

    • Pierre-Yves D.

      A écouter absolument, très fort le coup de gueule très argumenté d’Alex.
      Il s’adresse même à Vigneron, enfin je veux dire aux vignerons producteurs de vin de la région de Bordeaux !

      • Lucky

        Ne vous inquietez pas pour nos bons vins : à Cadarache un protocole de decontamination a été orévu pour la vigne : comme ce sont les feuilles qui vont capter en premier le césium ( qui risque de migrer dans le sous sol par la sève ) on va ,en cas d’accident nucleaire épandre du défoliant sur nos bonnes vignes (si elles sont en vegetation bien sur ,en hiver tout baigne)

        Une fois les feuilles à terre il ne reste plus qu’à ramasser tout ce petit monde et à le confiner pour quelques dizaines d’années !
        Le césium en surface migre chaque année d’environ deux centimetres en profondeur : il n’y a qu’à attendre une vingtaine d’années comme à Tchernobyl pour qu’il soit à l’abri dans les nappes phréatiques !

  46. Pablo75

    « Japon : une nouvelle vidéo impressionnante du tsunami vu de l’intérieur d’une voiture »

    http://www.lepost.fr/article/2011/06/20/2528302_une-video-impressionante-du-tsunami-vu-de-l-interieur-d-une-voiture.html

    • Jérémie

      En ce moment même et au Japon, on préfère de nouveau enseigner aux petits à être les premiers bon élèves de la classe pour l’occident, pour les pays riches, pour l’Amérique, c’est important pour nos élites mondiales d’avoir également toujours sous la main un très bon personnel qualifié et bien formé jusqu’au bout, bon c’est vrai avec l’atome ou la radioactivité maintenant dans le ventre de certaines femmes enceintes on n’en verra pas plus de gens très grandement déformés demain en société.

      Et puis comment voulez-vous faire autrement dans un tel monde ? Peut-être même qu’il nous faut déjà commencer à apprendre et fonctionner comme les petits Japonais ou Chinois, savoir accepter les événements quand bien même ça ferait de plus en plus à l’homme ou à l’humanité en deuil.

  47. dédé

    à quand une grande manifestation anti nucléaire ?
    dans quel pays ?

    nous sommes atomisés …

    • Jérémie

      Chronique d’un monde en détresse,

      Les premiers moutons se rendaient bien compte qu’à force de se voir souvent contraints
      d’aller dans la même direction plus grand monde ne pourrait alors éviter le précipice qui se rapprochait pourtant de plus en plus dangereusement, car les premiers bergers d’alors ne se rendaient même plus compte de la gravité des événements en cours et cela aussi haut placés soient-ils à chaque fois, évidemment à force cela devenait de moins en moins évident de garder la pleine confiance et cohésion en tout cela.

      Pourtant à ce moment là, il y en avait encore qui essayait de faire quelque chose comme les braves, malheureusement lorsque vous êtes pris dans une foule, dans un mouvement aussi mécontent soit-il ce n’est pas toujours plus évident d’y échapper par la suite.

      Dans ces moments là, c’est même à celui qui en recherchera davantage à imprimer sa
      propre marque de fabrique ou de pseudo-changement dans l’esprit des masses, surtout dans un tel contexte mondial, car la quantité à beau vouloir souvent changer en matière de direction, il en reste toujours pas moins que le précipice peut également en prendre la même direction.

      Parole d’un mouton, peut-être même que la plupart des premières têtes du bétail, ne veulent pas vraiment que les êtres redeviennent avant tout des hommes et des femmes de courage.

      Oui y a pas grand honneur et différence à vouloir souvent être traités tous comme des moutons.

    • Papimam

      La région des 3 pays du sud de l’Alsace (France, Allemagne, Suisse) manifeste ce dimanche aux abords de Fessenheim.
      Journal L’Alsace de ce jour :
      « Les militants anti-nucléaires espèrent être des milliers ce dimanche pour créer une chaîne humaine franco-germano-suisse autour de la centrale alsacienne ».

      http://www.lalsace.fr/actualite/2011/06/21/les-pro-nucleaires-sont-au-pied-du-mur
      Extrait
      « C’est à partir de 14 h, ce dimanche, qu’une « chaîne humaine » devrait se constituer autour du site de la centrale de Fessenheim. Cet appel orchestré par le collectif « Arrêt immédiat de la centrale » se compose d’associations militantes allemandes, suisses et françaises, persuadées que la pression doit continuer de monter. « Nous avons toutes les raisons de demander l’arrêt définitif des deux réacteurs de Fessenheim, croit savoir Jean-Jacques Rettig, président du Comité pour la sauvegarde de Fessenheim et de la plaine du Rhin (CSFR). Il n’y aura pas d’arrêt de la lutte. » »

  48. Papimam

    Ce soir à partir de 19h20 sur France Inter, dans l’émission « le téléphone sonne ».
    ==> Fukushima, 100 jours après… Questions sur la situation réelle au Japon et sur la sécurité nucléaire…
    http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/letelephonesonne/avenir.php
    « Où en sont les japonais 100 jours après la catastrophe, et alors que la Conférence des 151 Etats membres de l’Agence internationale de l’énergie atomique se réunis- sent à Vienne pour évoquer la sûreté nucléaire après les accidents de Fukushima ? Invités : – Frédéric Charles, Correspondant de France Inter, en direct de Tokyo – Bertrand Barré, Conseiller scientifique d’Areva – Yannick Rousselet, en charge du nucléaire chez Greenpeace France – Avec Nathalie Fontrel de France Inter »

    C’est le moment de poser des questions.

    • Jérémie

      C’est le moment de poser des questions.

      Combien de temps dure la saison des pluies au Japon ?

      Est-ce que cela clignote toujours autant les panneaux publicitaires dans les grandes villes ?

      Le regard que je porte sur le malheureux est-il toujours bien encore le même au Japon ?

    • Papimam

      Il y avait aussi une participante surprise, une permanente de la CRIIAD de retour du terrain.
      Stupéfiantes ses observations, la transparence n’est pas la règle du tout, les habitants sont très exposés, surtout aux produits de leur jardins et à ceux issus de la pêche.
      Les témoignages de Frédéric Charles en direct de Tokyo ne sont pas rassurants, les japonais sont shootés au nucléaire.
      L’intervenant de Greenpeace n’avait pas mis ses gants et le Conseiller d’Areva était dans ses petits souliers.
      Constat : le blog de Paul est vraiment à la page grâce au travail de François et aux contributions de tous, même si quelques sous-marins essaient de noyer le poisson.
      Nucléaire pfoui.
      http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/letelephonesonne/index.php?id=106280

  49. furby

    Soyons sérieux, 30 secondes. S’il n’y avait que terre, mer et air de radio-actif…..mais c’est le cerveau Mon capitaine oui le/les cerveaux qui sont comme le/les coriums de FUKU. Il est grandement temps de se décontaminer le très haut du corps. Côté coeur, ça va bien. Il n’y a qu’un très grand amour de l’humanité qui peut nous guider en attendant Godot. N’est-il pas. Your’s. France Furby

  50. JIEL

    http://www.bastamag.net/article1613.html

    Une centrale nucléaire inondée aux États-Unis
    Par Agnès Rousseaux (21 juin 2011)
    « La centrale nucléaire de Fort Calhoun, au Nebraska (États-Unis), est actuellement en partie inondée. Suite à la crue du Missouri, la centrale, située à 306 mètres au-dessus du niveau de la mer, est encerclée par les eaux, depuis le 6 juin. Cette centrale était à l’arrêt depuis le 9 avril pour rechargement de combustible. Un tiers du combustible a été renouvelé, mais la centrale n’avait pas encore redémarré. Le 7 juin, un incendie dans une armoire électrique a provoqué une coupure d’alimentation électrique sur le site pendant 90 minutes. Les piscines, qui contiennent 670 tonnes de combustible usé, ont été privées de refroidissement pendant ce laps de temps… »

  51. furby

    ethique de nicomaque. aristote. edité chez garnier-flammarion.

    livre V, chapitre premier.

    « Il nous faut maintenant etudier la justice et l’injustice, chercher avec quelles actions elles ont rapport, definir quelle sorte de moyenne constitue la justice, et trouver par rapport à quels extremes la justice est bien le milieu.
    Procedons, dans cette etude, selon le même plan que precedemment. Nous voyons que tous s’accordent à nommer justice la disposition qui nous rend susceptibles d’accomplir des actes justes, nous les fait accomplir effectivement et desirer les accomplir. Il en va de même pour l’injustice qui nous fait commettre et vouloir des actes injustes. Que cette definition nous serve comme d’esquisse generale »……………France Furby

  52. quelqu'un

    On attend jusqu’à 100 litres de pluie /m2 dans les 9 jours, dans la région de Fukushima et pour la seule journée du dimanche 26 Juin : 40 litres/m2…

  53. quelqu'un

    Japon: du plutonium provenant de Fukushima trouvé dans le sol
    Du plutonium détecté dans les sols à proximité de Fukushima-Daiichi vient des réacteurs de la centrale nucléaire, selon un chercheur japonais, et non pas des essais nucléaires des années de Guerre froide.
    «Le plutonium est un métal très lourd, explique le professeur Yamamoto de l’université de Kanasawa. Il est improbable qu’on le retrouve à 20 ou 30 kilomètres de la centrale. Il retombe dans les zones plus proches. Il est difficile de déterminer la date de son expulsion mais je pense qu’il a été projeté au moment des explosions d’hydrogène».
    Olivier Isnard, chercheur à l’Institut radiologique de sûreté nucléaire (IRSN), confirme qu’il est effectivement difficile de savoir de quel réacteur provient le plutonium. Mais il tient à balayer une rumeur largement relayée au Japon. «Ce plutonium ne provient pas nécessairement du réacteur numéro 3 comme on l’affirme à tort : le fait que ce réacteur soit chargé en combustible MOX [mélange de plutonium et d’uranium appauvri, ndlr] ne change rien à l’affaire. Les autres réacteurs, qui ne sont pas chargés en MOX, produisent eux aussi du plutonium»(5). En tous cas, le professeur Yamamoto se veut rassurant. «Les quantités retrouvées à 1,7 km de la centrale sont extrêmement faibles, indique-t-il. Je ne pense pas qu’elles soient dangereuses pour l’homme ou pour l’environnement».
    Pour le professeur de l’université de Kanasawa, le problème viendrait davantage du strontium qui se trouve en quantité bien plus importante que le plutonium dans les réacteurs.
    article science et avenir

    • Moi

      Nul doute que si du strontium (marrant la similitude avec stronzo, en italien) venait à se répandre, il ne serait subitement pas dangereux pour l’homme ou l’environnement.

      • zebulon

        En effet dès lors qu’une substance se répand dans la nature, elle bénéficie des bienfaits de son environnement et devient inoffensive. Elle devient alors une composante naturelle du milieu.

        Il s’agit d’un phénomène assez courant qui résulte de la politique dite « des faits accomplis ».
        Elle permet de justifier à postériori, tous les évènement issus d’un processus organisé de corruption dont la mise en évidence risquerait d’avoir des effets néfastes sur leurs bénéficiaires ainsi que sur d’autres opérations de même nature encore en cours.

        Le principe fondateur sur lequel est basée cette théorie se résume,
        par la formule suivante : « Pas de vagues »

        Ce qui, dans le cas de Fukushima, reste la moindre des choses que l’on puisse encore espérer.

      • Wilmotte Karim

        J’aime beaucoup l’idée de « pas de vague » au sujet des conséquences d’une vague géante.

  54. Jérémie

    Tout devient de plus en plus bancal et fumeux à celui qui rêve encore fortement à l’Atome, surtout lorsque tout cela en finit par provoquer une plus grande détresse dans l’esprit des premiers touchés au Japon ou que ce soit sur ceci ou cela ailleurs, bien sur comme on en parle pas trop à l’antenne, leur propre souffrance n’existe pas plus aux yeux des autres préférant bien encore grandement s’aveugler à distance.

    Car tout est marchand et commercial pour celui qui croit fortement à l’atome comme un
    dévot, tout est vanité, mensonge, duplicité, servilité totale, simulacre de solution, de progrès, d’information, apparence fortement trompeuse, faux semblants d’avancement, continuelle singerie et concurence de plus des êtres en société mieux encore dans la bétise totale.

    Alors finalement ils comprirent, car l’histoire s’était de nouveau répétée, rien de nouveau en fait
    sous le soleil ou la pluie, car le coeur des plus psychopates ou marchands de la terre est bien plus dur que la pierre, le simple et pauvre malheureux de plus au Japon ils ne voient et ne l’entendent pas plus au quotidien.

    Mais on s’en fout jusqu’au bout c’est principalement l’enseignement marchand du monde, vouloir d’abord fonctionner en société uniquement que pour sa pomme ou une marque, tout cela pour mieux faire un chiffre d’homme sur terre et on ne comprend toujours rien à rien.

    Oh quelle autre grande détresse pour le monde,

    • zebulon

      Si vous voulez reprendre un peu contact avec la réalité, sortez de chez vous, marchez à peine cinq cents mètres, poussez la porte du local d’une association d’aides aux plus démunis et proposez leur une heure par semaine de votre temps.

      Revenez nous en parler dans six mois.

      Tant qu’à jouer au prophète autant le faire dans son quartier, n’est ce pas ?

      • Jérémie

        La bonne idée d’un autre con de plus sur terre,

      • Jérémie

        Si vous voulez reprendre contact avec le réel très factice de ce monde, fonctionnez avant tout comme la bonne norme commune, éloignez vous même davantage de l’essentiel, de votre soi, marchez et marchandez plus encore dans notre monde comme un pantin, voyez aussi comme ça clignore bien encore de partout sur les néons et les nombreuses enseignes, Rêve où Réalité toutes ces marques ? Rêve ou Réalité Fukushima ? Rêve ou Cauchemar de plus pour un autre homme ? Poussez même la porte d’un local plus grand pour mieux y voir hélas la même chose comportementale autre part, déraisonnable celui qui ne fonctionne pas exactement comme nous autres à l’habitude, faut faire paraît-il meilleure oeuvre d’humanisme sociale, revenez même dans six mois, oui tant qu’à jouer au bon docteur pour autrui, prenez moi aussi la température autre part s’il vous plait, n’est ce pas ? Qui vous conseille encore de me dire ce que je dois faire et penser aujourd’hui sur Fukushima ? Voulons nous surtout voir la première réalité des choses dans notre vie, dans notre existence ?

  55. Jérémie

    Désolé je suis sincèrement désolé,

    De ne pas pouvoir vous apporter quelque chose de plus informatif à ce sujet,

    Comprenez-vous mieux maintenant mon cher Monsieur, pourquoi tout ce que je vous disais l’autre jour et dans mes premiers commentaires, vous désole pareillement, com quoi la grande catastrophe du monde est déjà bien là sur le fond, remarque c’est pas plus mal que cela soit d’abord arrivé au Japon, un autre météor financier ou pas dans l’histoire n’aurait pas mieux fait.

    Comme ça nous savons mieux à quoi nous en tenir lorsque cela se reproduira sans doute dans un autre pays aussi fort bien noté pour les marchés, oh bien sur pas exactement dans les mêmes circonstances, à moins bien sur que le Climat et la Nature ne veuille davantage nous mettre la raclée.

    Oui fonctionnons tous bien encore comme des automates, com les Japonais, les Chinois, les Américains, tournons même davantage la tête et le dos aux premiers autres irradiés de l’enfer au Japon, à croire que depuis Nagasaki et Hiroshima comme à Fukushima, les nouvelles générations humaines n’ont toujours rien compris à la très grande erreur machinale des hommes vivant prioritairement dans de telles fausses valeurs de vie mieux maintenant avec des femmes de plus en plus déformées pareillement en société.

    Pas un homme aujourd’hui ne se montrant réellement capable de se passer de son nouveau petit gadget à la mode
    dans la rue, comme quoi l’aveuglement de l’homme ne se cantonne hélas toujours pas qu’à une seule génération dans l’histoire, que ce soit d’ailleurs sur le nucléaire ou autre chose, non il faut encore que nous recherchions à faire perdurer tout cela dans la radioactivité, com par les nouveaux moyens modernes que nous produisons sans cesse en masse pour nous émerveiller, nous en complaire, oui pourquoi devrions-nous nous remettre de toute urgence en question.

    Prisonniers et Esclaves d’un monde, d’un système, d’un mode de vie global, d’une information accomodante, pas trop dérangeante non plus, pour tous petits et grands, d’une matrice dans lequelle nous nous sommes bien tous fourvoyés, mais attendez, vous n’avez pas encore tous vus avec l’atome.

    Les mêmes erreurs hélas toujours pas mieux comprises du passé sur le nucléaire comme pareillement sur le tout financier mondial. Le dédain, le mépris, l’indifférence, la sélection du monde, ne vouloir avant tout accepter et s’entourer que de gens qui vous ressemble en conduite comme en propos, la hauteur de position est bien à la racine aussi de tous les maux sociaux et matériels de plus dans notre temps, commerce des Corps, des Esprits, des Ames, de l’Invisible, de l’Atome, des Peuples, des Nations, de la Nature, de l’Education, Misère morale partout sur terre, sauf bien sur pour les premiers, commerce des lois, de la justice, et plus encore vouloir faire davantage commerce de la raison ou santé humaine à la fois, car ce n’est jamais assez pour faire le bien des masses.

    Qui n’est pas avec nous est forcément contre l’homme, contre le commerce, contre la bonne énergie aussi moins coûteuse, contre le concret, contre notre raison, contre l’évolution, notre seule vérité acceptable, contre la
    misère, contre l’histoire, contre nos valeurs et nos premiers principes de prudence en société, comme de tous ceux que nous recherchons sans cesse à posséder et plus encore avec le tout nucléaire marchand, comme par la quantité des choses mises en place partout, vouloir faire avant tout un meilleur chiffre d’homme sur les marchés comme dans les têtes et les coeurs.

    Oui pensons d’abord et avant tout à la seule santé du marché mondial, celle de l’homme irradié ou de la femme enceinte on trouvera bien encore le temps de s’y pencher un autre jour à l’image. Voilà je me dois de me conduire moi aussi comme la plupart des gens, c’est-à-dire ne même plus penser à ça la semaine prochaine, car de toutes façons et dans un tel monde de dingues cela n’y changera rien.

    C’est bien quand même le signe que plus rien ne va, le marché est même en meilleure santé que la piètre santé du monde dans notre temps.

    Evidemment ça ne va pas bien durer longtemps dans l’euphorie.

  56. quelqu'un

    Audio : Arnold Gundersen with the latest on the Fukushima meltdowns; a clip of Dr. Caldicott’s speech at the Berlin Chernobyl conference

    • PAD

      « Si la piscine de l’unité 4 s’effondre, mon conseil quittez le Japon » A.G

  57. bertrand

    et la congélation de l’eau…………..alors , c’est une solution de non écoulement et de refroidissement.

    • quelqu'un

      Congélation de l’eau??????! Elle augmenterait son volume de 8% je crois… et rendrait impossible toutes tentatives de décontamination.

    • noux

      exact.
      de simples sacs pour stopper l’eau….
      Ils sont multimilliardaire et ne proposent que des solutions dignes d’un pays d’Afrique qui n’a pas les moyens.

      Pourquoi n’a-t-on pas monté des murs en dur, installé des pompes immergées dans des puits creusés entre la centrale et l’océan, fabriqué des piscines en amont pour stocker l’eau, amené des conteneurs d’eau, des barils (on est capable d’en fabriquer pour des milliards de litres de brent), congelé les sol (que fait Daikin?), pourquoi il ne se passe rien sur place, pourquoi sous des prétextes financiers on laisse pourrir la situation?

      Société d’irresponsables sans avenir, de vrais « NO FUTUR », qui se flattent de proposer un monde plein de lois, plein de justice, alors qu’ils agissent comme des bêtes sous le joug de la maille, de la rentabilité, se rangeant du coté de l’individualisme et de l’égoïsme capitaliste.

      « Si on dépense des milliards dans la conquête de l’espace, franchement, t’as cru qu’c’était pour sauver l’espèce, mais bouh! c’est pour s’tirer le jour ou çà pète et aller r’faire la même sur une autre planète » (Swinkels)…… »j’veux bien m’tirer si les connards restent »
      Sauf que la ça va péter avant… qu’on est eu le temps d’avoir autre chose…

    • idle

      La congélation et la glacification (FICHE METHODE : GLACIFICATION), peuvent stopper cette sale histoire…Je ne vois plus d’autre solution…Si rien est envisagé dans ce sens…Nous risquons de plus être là pour regretter de ne pas l’avoir fait.

  58. Alain

    Je ne sais pas si ça a été déjà dit, mais il parait que aux Etats Unis le fleuve Missouri à atteind 13,60 m, et la centrale nucléaire de Cooper est touchée et la centrale nucléaire de Fort Calhoun serait depuis 13 jours en partie immergée.

    http://www.wmaker.net/etreinformer/USALa-crue-du-fleuve-Missouri-devient-tres-preoccupante_a597.html

    • Jérémie

      Et bien dis donc on n’est quand même vachement bien informé en société de nos jours,

      Non c’est pas vrai je rêve, décidément le Ciel ne se montre pas toujours non plus du coté des premiers destructeurs de la terre, de la nature, de l’homme, de la femme, des peuples, des cultures, des lois comme d’autre chose, l’Amérique la seule meilleure semence au monde pour le vivant, fort heureusement tout le monde n’est pas encore né sur la seule réunion de deux gamètes ou en matière d’abrutissement et de désinformation totale.

      Mais quels en donc les premiers précurseurs au monde d’avoir pu générer un tel processus d’auto, si la bonne nouvelle au Japon c’est qu’ils se montrent bien encore à faire la course au premier calculateur mondial.

      Bref l’honneur Japonais est sauf,

  59. Ardéchoix

    Depuis quelques temps me vient une histoire en tête, celle de la boîte de Pandore . Celle-ci avait été crée pour punir les hommes d’avoir volé le feu à Zeus ,Celle-ci contenait tous les maux de l’humanité, notamment la Vieillesse, la Maladie, la Guerre, la Famine, la Misère, la Folie, le Vice, la Tromperie, la Passion, ainsi que l’Espérance.

    Une fois installée comme épouse, Pandore céda à la curiosité qu’Héra lui avait donnée et ouvrit la boîte, libérant ainsi les maux qui y étaient contenus. Elle voulut refermer la boîte pour les retenir il était hélas trop tard ! Seule l’Espérance, plus lente à réagir, y resta enfermée. Pour ma part j’en conclus, que tous les hommes ont beaucoup de défauts ,mais un seul en commun L’espérance.

    Pour faire bouillir de l’eau il y avait à ce jour une seule solution : le feu. Sans le feu, aucune civilisation humaine n’aurait vu le jour en effet avec celui-ci, cuisson de la nourriture, chauffage durant les périodes froides (hiver), éclairage la nuit, durcissement des outils en bois, ce qui améliore leur efficacité, métallurgie, et de manière générale des transformations chimiques et physiques ayant lieu à haute température, puissance motrice, machine à vapeur. Maintenant l’humanité est passée, outre le feu, par la fusion nucléaire, pour en finalité faire bouillir de l’eau et créer de la vapeur. Il me semble que le non risque d’accident ressemble à de l’espérance.
    La vengeance de Zeus pour ce deuxième vol est déjà en route . (vol du soleil)

    Je ne sais pas si j’ai été suffisamment clair dans mon écriture, mais c’était dans ma tête.
    (le voleur fut puni, un aigle venait lui dévorer le foie chaque jour, moi c’est le rosé qui s’en charge )

    • kercoz

      @ Rdéchoix :
      L’ « esperance » serait une mauvaise traduction …en fait une bonne traduction serait plutot le terme projection ou conjecture ….ou il n’ y a pas la connotation positive d’ esoerance , attente souhaitée .
      Ainsi on peut souffrir d’ un mal physique ou moral , mais on ne peut souffrir « par avance » …ce qui replace le concept comme un des « maux » …
      On peut rapprocher celà du fait que la douleur est une sensation , un sens , mais c’est la seule qu’on ne peut mémoriser , qu’on ne peut re-créer , comme on peut recréer une saveur , une couleur , etc …. de façon virtuelle .
      Si l’on pouvait se re-mémorer une douleur , on se flinguerait un peut plus souvent et l’espece disparaitrait .

      • ardéchoix

        kercoz
        bonjour,
        j’ai essayé de comprendre ta réponse , un peu dure avec mon bac f1 ,mais une phrase ou mon désaccord est entier ,du dis la douleur est une sensation , un sens , mais c’est la seule qu’on ne peut mémoriser , qu’on ne peut re-créer, si un jour tu te coince un doigt dans une porte et que tu veux re-créer cette douleur, rien de plus simple recommence
        exemple souffrance Tchernobyl re-créer Fukushima

      • kercoz

        @Rdéchoix .
        Moi c’etait F3 et ds le 9 cube !
        Je voulais dire que tu peux te recréer ds ta tete , en fermant les yeux , un parfum , une couleur , un gout (de madeleine par ex) …vaguement un plaisir ,……mais pas une douleur ……. Une douleur intense ,tu sais l’avoir ressentie et en etre marqué , mais tu ne peux la refabriquer , re-ssentir par ton imagination ….C’est normal , sinon le taux de suicide dépasserait celui des naissances .
        J’aime beaucoup cette histoire de « Pandore » : On peut souffrir de tous les maux …mais pas les anticiper …ce qui fait qu’on va ds le mur sans discontinuer , que l’ apprentissage est une suite d’échecs .
        Il semblerait meme que cette caracteristique que d’autres nommerait « AUTISME » , si elle est forte chez l’individu , est irrémédiable chez une civilisation ……Alors que c’est discutable chez un groupe restreint archaique …. là aussi , faudrait soutenir la thèse …vaut mieux s’occuper de son jardin …

    • Campos Philippe

      L’espérance n’est pas par hasard dans la boite de Pandore femme d’Épiméthée qui lui-même ne s’était pas distingué dans la distribution des biens de Zeus aux êtres vivants ( il n’avait pas su gérer les dents, griffes etc et il n’avait plus rien pour l’Homme le dernier de la liste. Il a fallu qu’il soit aidé par son frère Prométhée qui a réussi à refiler le feu et l’art).
      L’espérance est évidemment le pire des malheurs que l’on puisse donner à l’homme.
      L’espérance c’est désirer sans jouir, sans savoir et sans pouvoir.
      Alors allons-y pour n’importe quoi y compris le nucléaire parce qu’on a l’espérance que tout ira bien.
      Sommes-nous devenu fous?

      P.S. C’est chouette d’avoir des bloggeurs si fins et cultivés :) J’ai toujours du mal à suivre ce blog : le niveau est vraiment haut. Bon je m’accroche

  60. K. Cendres

    Pour ceux qui sont encore capables de voir d’autres menaces que les Bq fukushimesques, s’il en reste sur ce site, voici ce qui menace VRAIMENT la vie marine :

    « Un collège d’experts mondiaux, qui s’étaient réunis en avril à l’Université d’Oxford, a publié lundi 20 juin un rapport montrant que l’océan mondial montre les signes d’un épuisement bien plus profond que ce que l’on supposait.

    Trois signaux, aujourd’hui au rouge, inquiètent particulièrement ces 27 experts qui ont planché sur l’état de santé actuel de la mer : le réchauffement des océans, leur acidification, et l’hypoxie (manque d’oxygène) consécutive. Des phénomènes étroitement imbriqués, qui n’annoncent rien de bon, selon ces scientifiques de six pays différents, réunis autour d’Alex Rogers, directeur scientifique du Programme international sur l’État des Océans (IPSO).

    « Ils constituent trois facteurs que l’on retrouve dans chacune des extinctions de masse de l’histoire de la Terre », avertissent les auteurs, qui parlent de taux actuels de carbone dissous dans l’eau « déjà bien plus élevés aujourd’hui qu’à l’époque de la dernière extinction de masse d’espèces marines, il y a environ 55 millions d’années, lorsque près de 50% de certains groupes d’animaux (…) furent exterminés ».

    Réchauffement climatique, surpêche, pollution par des nutriments agricoles et des détergents constituent bien sûr autant de pressions sur l’écosystème marin, le plus vaste de notre planète. « Les océans du monde entier risquent fortement d’entrer dans une phase d’extinction des espèces marines. (..) La vitesse et le taux de dégénérescence dans les océans sont bien plus rapides que tout ce qui avait été prévu », insistent ces experts, qui préconisent « l’adoption en urgence d’un meilleur système de gouvernance de la haute mer, encore très peu protégée, mais qui représente la majeure partie des océans du monde entier ».

    Résumé du rapport ici : http://www.stateoftheocean.org/pdfs/1906_IPSO-LONG.pdf

    Le site d’IPSO : http://www.stateoftheocean.org/ipso-2011-workshop-summary.cfm

    Pas d’inquiétude donc quant à la consommation de produits de la mer contaminés : grâce au CO2 issu des combustibles fossiles (surtout), il n’y aura plus de produits de la mer du tout.

    • Papimam

      Fabrice Nicolino serait il encore en-dessous de la réalité dans son bouquin « Qui a tué l’écologie ? ».
      Partons tous à la recherche de la réalité comme Bertrand.

  61. quelqu'un

    A Fukushima, Areva déçoit
    Le système d’épuration d’eau contaminée fourni par le groupe français Areva à la compagnie électrique japonaise Tepco a dû être à nouveau arrêté « pour la sixième fois consécutive depuis sa mise en place le 10 juin dernier », rapporte le Yomiuri Shimbun. Son dysfonctionnement est dû cette fois à une pompe qui s’est arrêtée automatiquement à cause d’une trop grande quantité d’eau absorbée. Selon le même journal, le coût du traitement de l’eau radioactive s’élèvera à 53,1 milliards de yens [soit 462 millions d’euros] pour 250 000 m3.
    courrier international 22.06.2011

  62. furby

    Merci d’abord à D-croissance, jérôme, Europa-Bamba.

    Quand je vois le ciel breton et tout ce qui nous arrive sur la tronche , c’est clair je préfère aller boire un café au troquet du coin et causer de  » bretonnitude » et me pré parer pour le prochain fest-noz avant que de gagner l’Afrique. Je reviendrais, mes enfants sont ici, mes racines aussi. Mais comment vous dire que si ce monde m’insupporte, je tente les chemins de travers et tant pis si je ne suis pas dans la norme. De toute façon, on a tous du « plutonium » dans nos poumons et ce sont pas les écolos qui nous épargneront les redoutables conséquences de choix faits depuis belle lurette. Désolée, vivre et aimer, c’est la seule urgence. Votre. France Furby

    • égalité et désintégration

      Les sages femmes çà délivre, c’est bien connu, les césariennes et les forceps, c’est autre chose.

  63. PAD

    Sommes nous vraiment capable de filtrer de telle volume d’eau ?
    Ne sommes nous pas en train de nous raconter des histoires ?
    ( Il me semble que ces techniques sont issues des sous-marins nucléaires, n’impliquant que de faible volume d’eau)

  64. quelqu'un

    Selon Asahi Japan Watch 69 travailleurs de tepco de la centrale de Fukushima Daiichi sont introuvables, dont 30 dont tepco ne connait même pas l’identité précise.
    Le gouvernement japonais a ordonné a tepco de retrouver au plus vite ces travailleurs et de leur faire passer des tests de radiations.
    Selon tepco 3639 employés auraient travaillé sur le site de daiichi depuis le début de la catastrophe jusqu’au 31 mars. La compagnie aurait procédé à des mesures de radiations sur 3514 travailleurs, les 69 disparus des 125 restant auraient selon elle été des travailleurs de sous-traitance…
    Entre temps l’agence pour la sûreté nucléaire (NISA) s’est empressée de rappeler qu’il ne faut pas laisser rentrer des personnes non identifiées dans des centrales nucléaires, ne fusse que parce que cela pourrait accroître le risque d’attaques terroristes.
    Selon la limite 100 millisieverts (datant d’avant la catastrophe de fukushima), 124 travailleurs du site auraient été exposés à de trop fortes radiations. Cette limite ayant été revue à la hausse (250 mSv) le nombre des travailleurs irradiés est de 9 à ce jour.

  65. timiota

    Comte rendu frais de Sylvestre Huet sur la décontamination suite à un entretien avec le président d’Areva Japon, qui est sur place.

    Ce n’est pas trop pessimiste (ils auraient traité 1% de l’eau en 22h), mais c’est vrai que les premiers compte-rendus sur Fukushima n’étaient pas trop pessimistes eux non plus. Et bien sûr l’installateur en question ne va pas nous dire que ça brinqueballe.

    Techniquement, quelqu’un sait-il comment le procédé Areva co-précipite le césium résiduel ? (cryptates à la J M Lehn ? , autre agent chélatant ?)

  66. Marx prénom Groucho

    Estimation de la cinétique de l’évènement en cours, car il s’agit bien d’un « Tchernobyl lent »

    nota bene, c’est du niveau CM2, du genre des robinets qui coulent dans un réservoir, et de trains qui ne partent pas à la même heure, ne roulent pas à la même vitesse, mais il faut bien assurer les correspondances à la gare de Bécon Les Bruyères…

    sur ce, je me lance, sachant par avance que vous pouvez vous payer ma fiole si mon « raisonnement » vous semble tout faux!

    D’abord, les coriums des réacteurs 1,2 et 3: on partira du principe qu’ils ont percé la cuve et se trouvent donc sur le socle en béton en dessous, d’une épaisseur de 8 m; si l’on estime que les dits coriums grignotent le béton sur une profondeur d’environ 5 cm par jour, il faudra donc 160 jours (5 à 6 mois ) pour que les coriums débouchent dans les sous sols pleins d’eau à raz bord ( 100 000 T aux dernières estimations ); donc, la date de rencontre se situe aux alentours de septembre – octobre 2011…

    Passons au stock d’eau « fortement contaminée »: le dispositif d’épuration en cours de réglage sera pleinement opérationnel, disons au 1° Juillet 2011; sa capacité de traitement de 1200 T/ jour doit prendre en compte le volume d’eau régulièrement réinjecté, soit 500T/jours, bilan: 700 T par jour; les sous sols seront donc asséchés, si tout se passe bien, dans un délais de 140 à 160 jours soit ente 4.5 à 5.5 mois, soit à la louche, à peu près à la même date que celle précédemment estimée…

    Cela ne laisse aucun délai pour installer un système de refroidissement en circuit fermé pour remettre sous contrôle les coriums en fusion et c’est tout l’enjeu de la course contre la montre…

    donc, soit « tout se passe comme prévu », soit TEPCO pris de court devra déverser directement dans l’océan une proportion ‘ à évaluer, d’eau « fortement contaminée » pour éviter la rencontre explosive du ou des coriums avec l’eau, ce qui aurait pour conséquence de créer une « Torchère nucléaire » – je tiens à l’expression- disséminant au gré des vents toutes les saloperies radioactives que vous voudrez, et rendant de facto une bonne partie de Japon inhabitable….évacuer 60 millions d’habitants, une paille, mais il paraît qu’il y a de l’immobilier disponible en Espagne ( à voir …)

    Cela dit, j’espère que j’ai tout faux….

    • idle

      Hello Max Groucho, vous avez tout juste, 20 sur 20 pour votre raisonnement…Et bravo pour l’expression :« Torchère nucléaire »…Pas mieux!

    • quelqu'un

      Selon Gundersen, les coriums des réacteur 1 et 2 n’auront probablement plus assez d’énergie pour traverser les dalles de béton de 5-6 mètres en dessous des réacteurs. Par contre, pour le réacteur n°3 le risque d’explosion est selon lui plus fort. (quelque part dans cet audio)
      Rappelons aussi que selon le journal le Monde, la dalle de la très vieille centrale de Fessenheim n’a qu’une épaisseur d’un mètre – la plus mince du parc nucléaire français – et que son exploitation vient d’être prolongée de dix ans.

      • noux

        Rappelons que Fessenheim se situe à approximativement 5 mètres au dessus d’une des plus grosse nappe phréatique d’eau « potable » de France…
        Se situe aussi sur le Rhin qui se jette dans la Manche, qui elle même est en contact avec l’Atlantique.
        Et à titre personnel, à approximativement 50km de chez moi… pffff, Scheiße.

    • jérôme

      @ Marx prénom Groucho et Rosebud1871,

      Bonjour,

      Je revendique le droit du peuple japonais à élire notre accueil d’humains volontaires à partager plus qu’un simple territoire. Et salakis fête à l’orange espagnole itou!

      Accepter que leur peine fasse notre toit ré-naquit? Une option formidable, une raison en accord majeur?

      Déplacer les centres, ani met la vision en musique danse émotion traverse membrane, égo ne se dévoile qu’entre couches, il haitpouse son double en forme de dissonance résonnatoire la centrifugation est matricielle toupie trans-formatrice, et les jouets sont faits pour ça?
      A vous de jouet?

      Saez – le cavalier sans tete
      http://www.youtube.com/watch?v=1kNmpyhHmpY

      Je vais comme une pierre lancée au milieu des buildings
      Je traverse la plaine comme un souffle sans bruit
      Je vais comme une flamme sous la neige brulante
      Que nul ne peut éteindre

      On ne m’a donné ni arme ni larme à mes yeux
      Que ce cheval d’acier noir et ce corps sans visage
      J’ai l’âme de l’enfant et la mémoire du vieux
      L’éternité c’est long quand on marche sans coeur

      Je suis le cavalier sans tête et je cherche l’amour
      Au travers les tempêtes moi je cherche le jour
      Moi je cherche la flamme qui viendra m’éclairer l’âme

      Du haut de ma monture sur des escaliers de brume
      J’entends le cri des hommes qui ont perdu l’amour
      Alors j’envie soudain ceux qui ont larme à l’oeil
      Qui pleure l’océan à se noyer dedans

      Celui qui m’a fait voulant faire de moi immortel
      Invincible il a fait l’armure mais il a oublié le coeur
      Puisqu’on a fait mon âme dans son acier linceul
      C’est de l’humain tout entier dont je porte le deuil

      Au hasard des cités, ami parfois je rêve
      De croiser sur la route une femme de coeur
      Qui juste par amour partagerait son être
      Mettre un peu de mortel à ma triste éternelle

      Je suis le cavalier sans tête et je cherche l’amour
      Je traverse tempête moi je cherche le jour
      Moi je cherche la flamme qui viendra m’éclairer l’âme

      Bis repetita placent?

    • D-croissance

      @Marx prénom Groucho
      Votre estimation de 5 cm par jour se base-t-elle sur quelque chose de concret ou avez-vous choisi un chiffre totalement au hasard svp?

    • zebulon

      septembre – octobre 2011 :
      et bien si en plus ça se passe pendant les primaires…

    • Reiichido

      Les expériences VULCANO ou MCCI-OCDE menées sur l’interaction corium-béton ont mis en évidence que le corium a tendance à s’étaler latéralement en plus d’ablater axialement, ce qui entraîne une diminution de l’érosion axiale avec le temps (en plus de la baisse de la puissance résiduelle). L’ordre de grandeur de l’ablation est difficile à donner, car elle dépend beaucoup du type de béton utilisé (siliceux, calcaire…)

      Ce phénomène, allié à la présence de beaucoup d’eau dans les sous-sols du bâtiment réacteur, rend possible la rétention du corium dans l’enceinte.

      D’autre part, il semble que l’ASN demande un épaississement du radier de Fessenheim pour condition de la prolongation de sa durée de vie.

      • Campos Philippe

        Ok pour les expériences VULCANO ou MCCI-OCDE

        Lors d’un accident de fusion du cœur, si l’on ne parvient pas à retenir le cœur fondu dans la cuve malgré toutes les mesures prévues pour les accidents graves, les débris du cœur s’écoulent dans la cavité du cœur et vont interagir avec le béton — ce qui risque de provoquer la ruine des structures sous l’effet de l’érosion et de la surpression et, en fin de compte, le rejet de produits radioactifs dans l’environnement. Malgré la très faible probabilité de cet événement, ses conséquences radiologiques peuvent être suffisamment graves pour justifier l’adoption d’une stratégie permettant d’éviter ces rejets. Les consignes d’exploitation des réacteurs à eau ordinaire prévoient, entre autres stratégies de gestion des accidents graves, le renoyage de la cavité du réacteur si le cœur fondu s’écoule hors de la cuve en acier. Le Projet MCCI doit fournir des données expérimentales sur ce type de phénomènes.
        A noter :
        1.et, en fin de compte, le rejet de produits radioactifs dans l’environnement.
        C’est en cours Camarades
        2.Malgré la très faible probabilité de cet événement, ses conséquences radiologiques peuvent être suffisamment graves pour justifier l’adoption d’une stratégie permettant d’éviter ces rejets. C’est le moment de se retrousser les manches ces Messieurs Ingénieurs si malins : parce qu’on est en plein dedans.

        Ces expériences correspondent-elles à la réalité sur le terrain?
        Au fond sait-on grand chose de l’intérieur de ces machins?

        A part que ce soit le pire qui puisse arriver.

        Le Japon actuel est né à Hiro Shima et est sans doute mort à Fuku Shima. C’est triste dans tous les cas.

  67. furby

    Et la sècheresse qui repart à partir du prochain WE….les rivières, fleuves et autres nécessités pour refroidir « NOS » réacteurs vont être à sec. On fait quoi? On attend Godot et on s’envoie des grands messages d’amour. Jusqu’au bout, jusqu’à la fin nous ne serons jamais assez consolés de toutes nos peines, chagrins….Que ma joie d’être parmi vous vous envoie ce petit rayon de soleil qui illumine les coeurs en paix. Votre. France

    • isabelle guillou

      On s’envoie déjà des grands messages d’amour et de soutien mutuel! Ce sera déjà çà!
      Furby, étant moi même dans le milieu médical, et en payant le prix aujourd’hui(burn out), faites attention à vous. Je suis vos interventions depuis un bon moment sur ce blog(et celles des autres contributeurs, bien sûr), et me reconnais tant dans votre sensibilité.
      Si vous souhaitez passer dans ma campagne reculée(sud Pays de Loire), je vous rencontrerai avec plaisir. Il y a de vieux murs, beaucoup d’oiseaux, une vieille table de bois sous l’arbre, deux brebis, un chat, une galga rescapée de l’enfer et qui se retape tout doucement, et une bouteille de coteau du layon sur la table.
      Bien à vous. Tous. isabelle

      • noux

        Sympa c’est à quelle heure l’apéro? encore une bonne baguette, un bon morceau de fromage, et c’est le paradis chez vous.

      • Campos Philippe

        Je te souhaite du fond du coeur le rétablissement de ton burn-out.
        Essaye Montaigne ou la conscience heureuse M.Conche (PUF): ça m’a aidé.

      • isabelle

        @noux
        @campos philippe
        Merci à tous deux. Ce lieu jalonne le chemin, et la table est grande.
        C’est le chemin qui importe.
        L’heure de l’apéro est celle de l’arrivée du passant.
        Bien à vous.Tous. Isabelle

  68. Lucky

    L’humanité joue en fait à la « roulette russe’ en ce moment : trois coriums incontrolés et incontrolables risquent ,soit de rencontrer une nappe phréatique (et c’est fréquent en bord de mer) ,soit rentrer dans le sous sol avec des consequences à découvrir !

    Dans les deux cas les modelisations par logiciel du CEA ou le film « le syndrome chinois  » ne sont pas d’un grand secours !

    Surtout que dans le film catastrophe le corium partait des USA et traversait jusqu’en Chine …

    Là la course part du Japon et le traçé est inverse !

    Heureusement que le magma nous separe !

  69. Marx prénom Groucho

    Pour les 5 cm, j’ai lu cela quelque part…et je ne me souviens plus où (sic! ), mais le site me semblait sérieux; bon je vais rechercher. De mémoire, c’était une modélisation quelque peu expérimentale ( IRSN ou autre ? ), entre 5 et 10 cm par jour, selon la composition, la température, etc…j’ai pris l’évaluation la plus faible, mais il est vrai que pour près de 10 cm/jour, là on sort de l’épure: + ou – 80 jours, eh ben, on y est. Entre juillet et fin octobre 2011, je n’ai pas mieux, mais si un blogueur peu nous apporter ses lumières, je prends!
    une source décrivant le phénomène: http://paul-keirn.over-blog.com/article-fukushima-26-mars-2011-quoi-de-ne-70240313.html. Après lecture, j’ai trouvé l’expression » Torchère nucléaire » adaptée…pour l’anecdote, ‘lexpression que j’ai auparavant employée ( une contamination en taches de léopard ) n’est pas de moi, mais de la CRIIRAD, rendons, donc à César….
    OK pour l’observation de « Quelqu’un », ce ne serait donc que le corium du réacteur 3 qui serait susceptible de traverser le socle de béton de 8 m d’épaisseur; c’est déjà ça!
    Attention, je ne suis pas un spécialiste de la chose, mais j’applique des méthodes de gros bon sens, enfin, pas exactement, j’essaie de mettre en oeuvre mes modestes connaissances en cindyniques et mon expérience passée de gestion d’accidents majeurs, ou d’exercices, écriture de scénarios, etc!

    • jérôme

      @ Marx prénom Groucho,

      bonsoir,

      ad dolorem, il y a ces vagues piscines qui menacent d’extrême élargissement la diffusion de ce problème à forme de risque humain!

      L’onde est là, ne ratez pas l’infime exigence de l’atome sur le coupon de vos gamètes si supplier comporte un sous-terme de choeur logique?

    • Un programme de tenue du béton et de peaux d’étanchéité aux conditions d’accidents graves est en cours de définition.

      c’est donc bientôt à l’étude..
      d’après : http://www.senat.fr/rap/o97-4841/o97-484118.html !
      Est-ce que A Lauvergeon et E Besson avaient lu quelque chose de ce genre avant leurs déclarations initiales rasurantes. ?

    • Luigi

      Lu ici :
      http://www.forum-rpcirkus.com/t1653p840-les-informations

      Le projet de « barrage souterrain » ne serait pas décidé avant l’assemblée Générale des actionnaires TEPCO le 28 juin

      Il semble que Tepco réfléchisse, sous la pression du gouvernement Japonais, à l’aspect financier de ce projet pharaonique estimé à 100 Milliards de Yen (125 Millions de $US). L’opérateur, jugeant que la progression de la contamination [Corium est toujours un énorme gros mot] ne serait que de 10 à 20 cm /jour, aurait décidé de soumettre la motion au vote de l’assemblée générale.

      http://www.myweathertech.com/2011/06/22/fukushima-nuclear-fuel-leaking-into-groundwater-tepco-says-barrier-too-expensive-will-hurt-stock-price/ (Anglais)

      Si l’info est confirmée (la source primaire est le Mainichi Daily), c’est une attente dont on risque d’entendre parler un petit moment. Tepco aurait communiqué cette information aux autorités vers le 13 juin et tout le retard ne serait qu’un simple calcul financier, le gouvernement refusant a priori de mettre la main à la poche. L’information aurait malencontreusement « fuité » via le professeur Koide lors d’une émission de l’Asahi TV puis reprise par le Mainichi Daily et n’aurait pas du se retrouver dans la presse avant l’AG.

    • Grandcurieux

      La vitesse de descente du corium dans le béton semble vraiment difficile à estimer..
      Sur BFM en mars les experts étaient plus alarmiste et on parle de 1 mètre par jour…
      http://www.youtube.com/watch?v=omLkkzVaB1o

  70. zebulon

    Fort calhoun et cooper : comment tordre le cou à la rumeur

    En attendant la décrue… Les news en léger différé de l’opérateur.the blog of my favorite plant

    Point de vue Rachel Maddow Show sur canada msn video

    Ce qui compte encore une fois c’est de laisser planer le doute. Tenir jusqu’au vacances, encore un petit effort en attendant le Tour de France.

    Ah ça ira, ça ira…

    • zebulon

      1/7/2001 : fort calhoun :
      Une nette amélioration de la communication de la part d’oppd l’opérateur de la centrale sur la situation des innondations.le site oppd storminfo

      Très belles collections de photos depuis le début du mois de juin.

  71. Jérémie

    J’ai une histoire vraie à vous raconter les ami(e)s ?

    Laquelle Jérémie ?

    Et bien c’est au sujet de la nourriture et des petits poissons suffoquant progressivement dans les océans com dans l’échange principalement marchand sur terre.

    Car même à des enfants on préfère raconter beaucoup d’histoires au quotidien, en réalité depuis le début ils ne peuvent commencer sérieusement les travaux de réparation, pas seulement d’ailleurs sur place au sujet des seuls dégâts matériels, surtout dans un tel pays ou la technologie gadget et le commerce est omniprésent et la variable humaine bien peu prise en considération dans le même temps.

    Et oui plus ils recherchent à désinformer l’opinion publique mondiale et plus la radioactivité progresse sur le site, un peu comme avec le poison ou l’absinthe et à tous les étages d’une fourmillère, rez-de-chaussée, sous-sol, premier étage, premier bureau de la secrétaire, com du 1er contre-maître forcément de plus en plus blême et pâlot sur place,

    Et pour le grand honneur commercial de plus du Japon se refusent bien encore entre-eux à dire toute la vérité aux populations, comme sur les nombreux ravages causés pour les diverses espèces vivant dans la mer, com derrière tous ces chiffres et nombreux détails techniques quant à la manière de pouvoir mieux chercher semaine après semaine à noyer le poisson,

    Il est bien évidemment que s’ils disaient toute la vérité, vous imaginez alors le tableau pour la propre chaîne alimentaire de ce pays sur les étalages, sans doute même que cela pourrait provoquer une plus grande détresse sur les marchés comme pour la propre société Japonaise encore bien insouciante de vouloir continuellement s’alimenter de la sorte et par habitude.

    Avant bien sur c’était moins possible de pouvoir faire boire et manger n’importe quoi aux gens com il n’y a pas si longtemps avec Deepwater et aux US. Vous vous rendez compte des gens qui mangent principalement du poisson tous les jours, à vrai dire depuis que la télévision principalement anesthésiante existe, il devient plus facile alors pour les premiers Maîtres-Chanteurs commerciaux du monde de pouvoir bien à chaque fois s’en tirer à bon compte.

    Fukushima n’est qu’un autre grand mensonge d’Etat non seulement à l’échelle d’un pays, mais également à l’échelle
    de tout un monde, tout cela pour pouvoir défendre jusqu’au bout les premiers intérêts marchands d’un monde en pleine déliquescence morale et politique, au détriment même de la santé publique de tout un pays et bientôt du reste du monde sur autre chose, voilà donc à quoi se résume surtout un plus grand échange marchand ou de marchandises à outrance sur terre comme sur mer.

    J’ose même m’avancer qu’ils iront encore un peu plus loin dans le désir de vouloir toujours tout contrôler et désinformer, évidemment à force la plupart des êtres en seront de plus en plus frappés de maux, oui faites bien attention à ce que vous mangez et buvez, car on ne sait pas toujours non plus pourquoi la quantité et la qualité baisse de plus en plus derrière les nombreuses et fausses promotions trompeuses.

    • égalité et désintégration

      Ce à quoi je ne peux rien ne m’intéresse pas


      nous ne cernons ce qui nous concerne

      p316 moralité paradoxale d’une époque où notre immense puissance n’a jamais été aussi faible et vulnérable

      l’employé du camp de concentration n’a pas « agi ».mais, aussi épouvantable que cela puisse paraitre, il a seulement fait son TRAVAIL….une telle exigence de schizophrénie est quelque chose de si monstrueux qu’en comparaison, toutes les exigences- même les plus démesurées-imposées à l’homme par les morales du passé apparaissent comme d’aimables suggestions.

      p324
      Günther Anders « l’obsolescence de l’homme »
      Le spectacle n’est donc pas un rapport social médiatisé par des images mais une absence du dit rapport, le spectacle de la société et ses innombrables métastases de services et sous traitances.

    • idle

      Et oui Jérémie : « Petit poisson devra grand, pourvu que Dieu lui prête vie. »

  72. Jérémie

    Si la bonne nouvelle du jour,

    La Bourse de Tokyo a clôturé en très forte hausse jeudi, c’est-à-dire 0,85%, alors forcément très grand espoir de reprise rapide au Japon.

    Cette même information ridicule que les premiers projectionnistes du marché recherchent principalement à faire entendre, mais qui hélas ne changent guère le quotidien et la qualité de vie du monde, ne ramènant pas plus la confiance et la reprise envers un plus grand nombre de gens très mal lotis. Car ce qui fait beaucoup de bien à l’un sur les marchés et surtout à 0,85%, n’en réduit pas plus la somme d’un plus grand mal causé au plus grand nombre dans le réel,

    Forcément plus j’apprends avec mon premier semblable de l’image à tourner rapidement la tête en bourse, et moins forcément le malheur de l’atome ou de la radioactivité n’existe pas plus au Japon, à la clôture comme à l’ouverture de la bonne information commerciale qui fait dormir, com un peu partout ailleurs et sur l’ensemble de la semaine, des indices rien que des indices virtuels, pour mieux vouloir encore rassurer en vain les premiers de ce monde, des gens qui ne se conduisent hélas pas plus différement d’hier sur les marchés, des automates rien que des automates,

    Ca devrait même devenir de plus en plus machinal pour tout-à-chacun, un peu comme avec le chien chien ayant reçu
    son nouvel os à ronger, moi en tous cas ça ne me fait pas plus remuer la queue. Oui ils ont beau vouloir souvent nous la couper, nous endormir, on sent bien quand même que ça craint, moi en tous ce n’est pas avec des 0,85 de reprise que je pourrais de nouveau m’offrir le luxe de partir en vacances pour me changer les idées, eux peut-être mais pas vous dans le même temps.

    En réalité depuis Tchernobyl et DeepWater le monde n’a toujours rien compris, comment dans de telles conditions
    de désinformation et surtout au regard des premiers touchés, les hommes pourraient-ils réellement en retirer des leçons ? Enfin bref, circulez y a plus rien à voir comme au Japon, comme si d’ailleurs le seul fait catastrophique de plus sur terre devait être une chose sans cesse plus visible à filmer pour les caméras et nos cinq sens.

    Sinon fabriquons-nous alors une meilleure information et surtout moins dérangeante pour tous com pour les marchés.

    • égalité et désintégration

      Le blog de Jorion comme mystery tour.

      je pourrais de nouveau m’offrir le luxe de partir en vacances pour me changer les idées,

      Se changer les idées dites vous, en voilà une drôle d’idée, nous nous « déplaçons » en Dordogne le 14 Aôut rejoignez nous à la gare de Mussidan, je sais, cela frise le harcèlement SENS..UEL et puis Vigneron n’est pas loin cela pourrait être drôle, le rire c’est le propre de l’homme, çà net toi.
      PS les réseaux de co-nnaissances il n’y a que çà de réels, venez conspirer, respirez ensemble…le détective Marlowe fera une apparition divine avec son vin. Si cela tente quelqu’un d’autre faites le savoir à Juju notre Gentil Organisateur qui se fera un plaisir de faire suivre.

  73. Jérémie

    Imaginez-vous par exemple, être né dans un pays très en avance comme le Japon, et puis un beau jour vous vous réveillez de beau matin sous la flotte en apprenant que vous avez tout perdu, aussi bien votre maison, votre femme, vos enfants, votre grand mère, votre grand père, votre chien, vos ami(e)s, vos voisins, vos actions, votre superbe, votre petit potager, com votre nouvel écran plat et votre nouvelle voiture fraîchement sortie de l’usine.

    Bref que vous ayez tout perdu à la fois du jour au lendemain, aussi bien votre honneur et votre propre dignité d’homme à vivre dans un tel monde de dingues, d’aveugles. Qu’en plus vous entendiez de nouveau les mêmes choses habituelles aux infos, venant principalement bien évidemment des plus grandes personnes sur terre, que commenceriez-vous alors à vous dire à tort ou à raison en vous ? Comme sur votre propre pays préférant bien encore tourner la tête au sujet des plus mal lotis et délogés de ce monde dans l’atome, ne serait-ce pas déjà un peu alors la fin d’un monde et de certaines constructions médiatiques ou mentales dans votre existence, comme un peu avant les autres pouvant bien encore y échapper et à plus grande distance de vous.

    Ce qui se passe aujourd’hui au Japon et avec Fukshima signifie bien déjà la fin de quelque chose, peut-être bien même la fin d’un très grand mythe grec dans l’histoire du monde comme avec celui de Prométhée, en réalité le Japon n’est jamais vraiment sorti de l’atome depuis Hiroshima et Nagazaki, alors forcément l’honneur Japonais et principalement commercial de nos jours en finit forcément par en prendre un sacré coup, mais c’est normal surtout lorsqu’on y voit déjà un peu la fumée monter au loin.

    Dans ces moments-là que chercheriez-vous surtout à essayer de partager en matière de survie urbaine ? Chercheriez-vous par exemple à faire entendre les mêmes choses dans l’oreille d’autrui ? Ce qui se passe aujourd’hui à Fukushima est surtout bien la révélation d’autre chose de plus dérangeant pour l’opinion publique mondiale, com pour l’ensemble de nos premières élites terrestres dans le tout confort matériel, l’idée même et impensable que le Japon et le monde ne puisse guère s’en remettre. C’est pourquoi les multiples tentatives médiatiques dans le fait de vouloir quotidiennement dissimuler la vérité aux peuples, finiront hélas par se retourner tôt ou tard contre les premiers décideurs de la terre, nous en voyons hélas les premières prémices un peu partout, car avant la démocratie les peuples veulent surtout être un peu moins traîtés comme des esclaves et des sous-hommes de plus au rabais.

    Comment le seul moral du marché sur les ondes pourrait-il réellement apporter un meilleur moral à un autre irradié de plus au Japon, les politiciens et les marchands vivent bien ensemble dans le même petit monde bien tranquille
    et insouciant dans les hauteurs, mais vous c’est déjà moins le cas surtout au regard d’un plus grande nombre de catastrophes pire maintenant dans les océans, de mieux en mieux le grand commerce mondial.

    Pauvres damnés d’un monde ! C’est la grande fabrique de l’histoire et de la météo, com pour les nouveaux chemins
    de la bétise humaine généralisée, cultures des peuples, cultures des marques dans le tout nucléaire marchand, oui pas la peine de s’en alarmer, poème ou prière d’un jour, com elle se montre bien encore complètement sourde et aveugle notre civilisation, sans doute même la plus infernale et destructrice de toute l’histoire, à la même revue de presse internationale, partout l’économie omniprésente sur les ondes, dans les têtes en toute franchise n’allons pas trop déranger les plus grandes autruches commerciales et médiatiques de nos sociétés.

    Le monde des premiers n’est pas du tout le même monde des derniers, tout s’effrite, tout chanchelle et voila que
    la radioactivité se répand au large, fiction ou réalité, à la grande table des premiers dévots de la terre, vous bien sur vous n’existez pas, ils ne vous restent donc plus qu’à prier et manger bien sobrement le restant des miettes, com à plus d’un titre que préfèrent-ils d’abord faire voir et entendre aux gens.

    Du jour au lendemain les choses vont si vite, c’est l’empressement du monde, faut faire des affaires partout, aujourd’hui vous êtes quelqu’un vous écrasez même davantage autrui avec le talon, mais demain vous ne serez déjà plus rien, aujourd’hui vous êtes vivant, vous achetez, vous consommez, vous vous vantez, mais demain le pourrez-vous encore, oui faisons bien continuellement la même éloge du tout savoir de ceci et cela dans l’esprit du monde.

    Les belles valeurs et voilà que plus rien ne va autre part c’est la faillite, la banqueroute un peu partout.

    Nous croyons conduire tout le temps le destin des êtres, dans des systèmes se révélant en fait toujours plus ou moins capitalistes et socialistes à chaque fois dans le tout terrestre.

    Nous croyons conduire le destin, mais en réalité c’est toujours lui qui nous mène. [Denis Diderot]

    Quand on ne veut pas être faible, il faut souvent alors se montrer ingrat. [Denis Diderot]

    « Mais chut Jérémie… Chacun doit finir partout dans la nuit et l’oubli. »

    Toute la partie Nord-Est du Japon est sous des pluies diluviennes continues

  74. Delphin

    Bonjour,

    (Courriel adressé à : « Le Blog de Fukushima », « L’électron libre », « Bistro Bar Blog », « Le Blog de Paul Jorion », « Paul-Keirn.over- blog », le blog de Dominique Leglu, « Sciences et Avenir »

    Je viens d’écouter, en différé, l’émission d’Alain Bédoué « le téléphone sonne » sur France Inter, consacrée le 21 juin à Fukushima. Cette émission est actuellement réécoutable.

    La question qu’induit nécessairement ce genre d’émission, d’ailleurs baptisée « 100 jours après », c’est : Alors, où en est-on ?

    Effectivement, on a eu droit à : « Où en est-on des doses reçues », « où en est-on de l’état d’esprit des japonais », « où en est-on des rejets », « où en est-on de la communication officielle »…

    Il aura fallu attendre la 36ème minute sur 38, pour qu’Alain Bédoué sélectionne enfin la question qui conditionne largement toutes les autres : « Où en est-on de l’état des réacteurs ».

    Conséquence, réponse confuse expédiée en deux minutes, d’où il semble ressortir que les 3 cœurs – fondus certes, mais solidifiés – sont toujours dans les cuves.

    Si le silence sur le sujet du représentant AREVA s’explique, il me semble que Yannick Rousselet, de Greenpeace, qui ne s’est pratiquement pas exprimé dans ces deux minutes, aurait pu, aurait dû depuis longtemps aborder cette angoissante question. Quant à Michèle Rivasi, ex CRIRAD, elle était au téléphone de Bruxelles et je me suis même demandé si l’animateur n’attendait pas son départ (« Michèle Rivasi, qui je pensais nous avais quittés… ») pour effleurer le délicat problème.

    Sur 2 minutes, c’est donc Frédéric Charles, de Tokyo, qui a fugitivement, confusément, répondu – évoquant d’une phrase « une rupture importante de fond de cuve » (?)- vite repris par Bertrand Barré («  depuis, ça s’est ressolidifié et les cœurs sont toujours dans les cuves ».

    Il est même possible de se demander si Yannik Rousselet est vraiment compétent sur le sujet, quand juste avant il déclare, pour expliquer la chaleur à continuellement évacuer : « On a une réaction en chaîne qui ne s’arrête pas en appuyant sur un bouton ». C’est Bertrand Barré qui, aimablement, corrige en expliquant que la réaction en chaîne est bien stoppée, mais qu’il s’agit d’évacuer la chaleur résiduelle.

    Amicalement,

    Delphin

    • D-croissance

      @Delphin
      J’ai vu une réponse de vous à un article publié sur internet hier ou avant-hier mais je n’arrive pas à le retrouver. Cela concernait principalement la consommation électrique d’internet. Voudriez-vous avoir la gentillesse de copier cette réponse ici svp? Quelle en est la source? Les chiffres m’ont semblé quand-même énormes sur le coup?
      Au passage je viens de survoler vos réponses sur le site lesechos.fr : extraits bien choisis et remarques pertinentes de votre part. A mon humble avis vous feriez peut-être mieux de les poster ici mais c’est la décision vous reveint bien-sûr!
      Merci et cordialement.

      • Delphin

        Bonjour D-croissance (et les autres),

        « J’ai vu une réponse de vous à un article publié sur internet hier ou avant-hier mais je n’arrive pas à le retrouver. Cela concernait principalement la consommation électrique d’internet. Voudriez-vous avoir la gentillesse de copier cette réponse ici svp? Quelle en est la source? Les chiffres m’ont semblé quand-même énormes sur le coup? »

        Cette diatribe est du groupe de scientifiques grenoblois « Pièce et main d’oeuvre ».

        Wikipédia :
        Pièces et Main d’Œuvre, souvent abrégé en PMO, est un groupe grenoblois engagé dans une critique radicale de la recherche scientifique, du complexe militaro-industriel, du fichage, de l’industrie nucléaire et des nanotechnologies 1,2,3. Du fait de ses références bibliographiques, des textes qu’il publie et du type d’analyse qu’il développe, le collectif PMO participe de la mouvance anti-industrielle.

        Ils dénoncent depuis 2003 les risques à la fois sociaux et environnementaux que font courir les « nouvelles technologies » tout en essayant d’analyser les conditions historiques et sociales qui permettent et favorisent leur mise en œuvre dans les sociétés contemporaines. Le 21 septembre 2009, ils ouvrent le site Web « Aujourd’hui le nanomonde » pour offrir un espace de débat public alternatif autour de la question des nanotechnologies5 à l’occasion du lancement par le gouvernement français d’un « débat public national sur les nanotechnologies » de quatre mois6 qu’ils jugent comme « un simple exercice de légitimation sociale »6. Alors que PMO estime que « participer [à ce débat] c’est accepter les nanotechnologies », le président de la commission chargée d’organiser ce débat « souhaite que toutes les opinions, y compris celles qui voient dans les nanotechnologies l’avènement d’une société totalitaire, puissent s’exprimer »6. Pour PMO, les jeux sont déjà faits mais l’État « veut à tout prix éviter le « syndrome OGM », c’est-à-dire « un rejet par l’opinion d’une révolution technologique qui révolutionne nos vies d’une façon qui ne nous convient pas » »7.

        PMO a consacré plusieurs textes aux activités de la « Silicon Valley européenne », surnom par lequel est souvent désigné Grenoble en raison des nombreux sites de R & D implantés sur son territoire, dont Minatec.

        Selon Le Monde diplomatique, le collectif cherche à « [faire] feu de tout bois pour dénoncer l’ »emprise technicienne » »8. Leur approche est qualifiée de « technophobe » par leurs contradicteurs9.

        En 2010, les Big Brother Awards décernent un « Prix Voltaire » à PMO pour « son minutieux travail d’information et de réflexion sur les relents totalitaires des techno-sciences »10.

        Pièces et main d’oeuvre :

        Tandis que fondent les réacteurs nucléaires à Fukushima, experts et décideurs s’empoignent sur les avantages comparatifs entre désastre nucléaire, climatique (pétrole, charbon, gaz de schiste) et alternatif (photovoltaïque, éolien). Et chacun de nier l’évidence : il n’y a pas de survie à long terme pour les goinfres. La course à la croissance nous condamne, et ceux qui placent l’économie, l’emploi et l’argent avant la vie sont coupables. Les victimes de Tchernobyl, de Fukushima et des prochaines catastrophes sont victimes de la voracité, que les technocrates dissimulent sous l’impératif de l’innovation. C’est un ingénieur nucléaire qui le dit : “A travers elle (NDR : l’innovation) apparaît le développement des activités économiques qui génère lui-même des emplois pour l’ensemble de nos concitoyens. Il y a là une véritable mine d’or, prenons-en conscience.” Ainsi parle Michel Destot, maire CEA-PS de Grenoble, toujours prompt à louer la dernière « révolution technologique majeure porteuse de nombreuses promesses pour notre santé, notre qualité de vie, l’avenir environnemental de la planète », et qui n’a pas trouvé le temps, cinq jours après le début de la catastrophe nucléaire japonaise, de commenter cette expérience scientifique à ciel ouvert. Mercredi 16 mars 2011, son blog titre en une sur la « 9e édition des Trophées des sports ».

        En janvier 2007, Pièces et main d’œuvre publiait « Minatec survolté, énergie engouffrée », texte qui soulignait l’un des innombrables mensonges des nécrotechnologies. L’industrie high-tech n’est pas plus propre ou « économe » que la métallurgie ou la pétrochimie. L’ouverture de Minatec fait bondir la consommation électrique de Grenoble de 17,6 %. Pour répondre aux besoins énergétiques des labos de nanotechnologies (vous savez, ces technologies qui nous sauveront de la catastrophe écologique), Gaz et Electricité de Grenoble a crée un nouveau poste d’alimentation délivrant « une puissance exceptionnelle de 70 mégawatts » (GEG Infos, 2006).

        Du côté de la « Silicon Valley grenobloise », à Crolles, l’Alliance STMicroelectronics/IBM et son usine à puces électroniques engloutissaient 370 millions de kWh en 2008, contre 320 en 2004, soit une augmentation de 16 % en quatre ans. François Brottes, député-maire de Crolles, à propos de la rénovation d’un poste de transformation électrique 225 000 volts dans le Grésivaudan : « C’est vital sur notre territoire, où beaucoup d’emplois dépendent d’un approvisionnement en énergie sûr et continu. Si le fabricant de semi-conducteurs STMicroelectronics a choisi de s’implanter à Crolles, c’est parce que nous avons pu lui apporter des garanties sur la fourniture d’électricité. » Comme pour l’eau, faut-il le rappeler.

        La « révolution industrielle » des nanotechnologies exige toujours plus d’énergie, pour faire tourner les « fab » de nanomatériaux et de puces électroniques. Pire, elle crée un monde encore plus vorace en électricité. Comment croyez-vous que fonctionnent les gadgets que vous accumulez sur injonction publicitaire, par peur de rater la dernière vague du progrès ? Votre portable, votre ordinateur, votre lecteur DVD, votre écran plat, votre box Internet, votre lecteur MP3, votre tablette numérique, votre machin à lire des « livres électroniques », à quoi tournent-ils ? Cette quincaillerie moderne et tellement pratique nous précipite dans l’abîme – carbonique ou nucléaire. Écoutez cet expert de la Direction régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement (DRIRE Rhône-Alpes) : “On ne pourra jamais répondre aux besoins actuels avec ces énergies alternatives”.

        La vie numérique et connectée que nous vendent Minatec, Minalogic et les boîtes pour lesquelles travaillent les ingénieurs grenoblois contient, parmi ses multiples promesses, celle des futures catastrophes nucléaires. Voyez plutôt : chaque recherche sur Google brûle autant qu’une ampoule basse consommation pendant une heure.

        Les technologies de l’information et de la communication (TIC) gaspillent 13,5 % de la consommation électrique française (soit 58,5 TWh) ; les téléviseurs à écran plat et leurs périphériques (décodeurs, équipement TNT) constituent le coût le plus important. Avec un taux de croissance moyen de 10 %, les TIC pèseront pour 20 % de la consommation d’électricité française dès 2012 – soient 9 centrales nucléaires.

        La consommation d’électricité dans le secteur résidentiel de l’Union européenne a crû ces dernières années à un rythme comparable à celui du PIB global (10,8 %). Cette demande croissante est due à l’usage généralisé d’appareils comme le lave-vaisselle, le sèche-linge, le climatiseur, l’ordinateur personnel, et à l’essor de l’électronique grand public et des équipements informatiques et de communication – décodeurs, lecteurs de DVD, équipements à haut débit et téléphones sans fil (source : Reuters).

        En 2006 les « datacenters » (qui hébergent des serveurs informatiques et équipements de télécommunications) aux Etats-Unis ont consommé 61 milliards de kWh – l’équivalent de la consommation du Royaume-Uni en deux mois – soit deux fois plus que cinq ans plus tôt.

        Selon un chercheur de l’université de Dresde, Internet consommera dans 25 ans autant d’électricité que l’humanité en 2008 (source : http://www.dotgreen.fr). Les technologies numériques tuent ces jours-ci au Japon. Ceux qui vous disent qu’on peut à l’infini augmenter la production et la consommation, le pillage des ressources naturelles, la pollution du milieu naturel, sont des criminels qui vous mentent et nient la réalité. Les limites de la Terre s’imposent à nous et nous imposent des choix. Ce n’est pas grave. Nous n’avons pas besoin d’objets « intelligents ». Nous avons besoin d’être intelligents, de déchirer le voile de la propagande techno-scientiste, de refuser la consommation meurtrière et abrutissante, de jouir de notre existence de Terriens.

        La vie est tout ce que nous avons. Ce n’est pas parce qu’EDF, Areva et le CEA nous détruisent que nous devons être leurs complices. Débranchons-nous.

        Pièces et main d’œuvre
        Grenoble, le 16 mars 2011
        ———————————————————————————————————————————————————————————————————————————–
        « Au passage je viens de survoler vos réponses sur le site lesechos.fr : extraits bien choisis et remarques pertinentes de votre part. A mon humble avis vous feriez peut-être mieux de les poster ici mais c’est la décision vous reveint bien-sûr! »

        Je crois plus nécessaire de porter la contradiction dans un « repaire économico-technoscientiste » (merci de votre jugement positif).

        Amicalement,

        (Don Quichotte) Delphin

      • D-croissance

        @Delphin
        C’est très intéressant, merci!
        C’est avec des démonstrations comme celles-ci qu’on voit bien que la décroissance est inévitable, par manque de ressources et d’énergie disponibles. Qu’on soit pour ou contre importe peu, le temps du gaspillage de tout va toucher bientôt à sa fin.

    • @delphin La réaction en chaîne est bien stoppée (sauf reprise partielle de criticité, évoquée parfois pour expliquer certains phénomènes), mais l’usage de l’expression classique « chaleur résiduelle » est malicieusement trompeuse.
      En effet dans une centrale classique on désigne par chaleur résiduelle , la chaleur disponible à la source froide et qui peut servir à du chauffage en cogénération, en fonctionnement normal.

      Lorsque l’on arrête de chauffer un chaudron rempli d’eau déjà porté à température, il faut évacuer cette chaleur résiduelle avant qu’il ne soit froid.

      Dans le cas d’une centrale nucléaire le même terme est utilisé non pour désigner cette même notion, qui y existe aussi, mais pour désigner la chaleur supplémentaire à évacuer lors d’un arrêt (mais qui n’est pas présente initialement), générée par la puissance résiduelle des radio-éléments présents pendant toute la durée de leur décroissance radio-active !

      • HP

        « la chaleur dégagée par l’activité résiduelle » non-contrôlée ni même mesurable vu l’état du combustible.

      • yvan

        Shima, tu rêves, là :
        « La réaction en chaîne est bien stoppée (sauf reprise partielle de criticité, évoquée parfois pour expliquer certains phénomènes) »

        La réaction en chaîne a REPRIS dès que le combustible a fondu.
        Évidemment, car tu fais fondre les limiteurs d’émission ET tu ne permets plus une circulation d’eau homogène autour de chaque barre…
        C’est le principe du corium, notes. Une bouse de vache qui fait de l’auto-allumage.

        Et qui diffuse tout ce qu’elle peut, aussi. Car vu les niveaux de radio-activité de la flotte des sous-sols, chaque bouse contamine généreusement TOUT l’environnement. Flotte comme air, bâtiment, veaux, vaches, cochons, couvées…

  75. Pierre

    Le tsunami du 11 mars 2011 au Japon a provoqué des dommages directs de 16 900 milliards de yens (147 milliards d’euros), sans compter les perturbations pour l’activité économique ni les conséquences de l’accident nucléaire de Fukushima, a annoncé vendredi 24 juin le gouvernement nippon.
    http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2011/06/24/les-destructions-du-tsunami-au-japon-chiffrees-a-150-milliards-d-euros_1540712_3216.html

  76. catherine

    les veilleurs de fukushima, mais bizarre le site de Paul Jorion n’y est pas …
    http://fukushima.over-blog.fr/article-les-veilleurs-de-fukushima-77494576.html

    • Celà parait tout à fait raisonnable de chercher à refroidir par un moyen robuste, les barres de combustible accumulées (1500 tonnes) dans les piscines comme celle du N°4. surtout si le bâtiment menace de s’écrouler.
      Le plus important étant de diminuer rapidemment la promiscuité susceptible d’entraîner une reprise de criticité.
      Dans la mesure où ces barres sont encore en bon état le risque de diffusion de radioactivité est sans doute limité, la barrière du zircalloy étant encore efficace pour un temps.
      Pour le reste l’aveu de transfert en mer d’eau faiblement contaminée, servira de justification plausible à toute constation de mesure génante, évitant en celà toute question complémentaire.

      Masquant de même toute conséquence d’une fuite éventuelle d’eau contaminée à travers un sous-sol poreux, où des canalisations imprévues.

      Et si de la vapeur apparaissait en mer issue d’une fuite à travers le sous-sol poreux (à partir d’un corium profond), il serait alors possible de l’attribuer dans un premier temps à ce dépôt de barres de combustible, en mauvais état.

  77. jérôme

    @ fuku,

    Bonjour,

    On laisse les japonais crever face à des puissances publiques et privées inefficaces sur le terrain de la sécurité civile et de la responsabilité sanitaire nationale et mondiale.

    Cela en est assez! Merdum cacatum bourscrotum! et monnaie quantum tantum nom d’un tachyon fabuleux! Onum ero terrum bidule truc chouette ok?’tain merde zut quoi!

    TEPCO incapable de mesurer le niveau d’eau du réacteur n ° 2 – NHK English
    http://www.youtube.com/watch?v=bUgbVC3cjyc

    un autre travailleurs de Tepco dépasse le seuil limite de radiation – NHK
    http://www.youtube.com/watch?v=E2LDYWnk4NE&NR=1
    «  »
    Des recherches préliminaires montrent qu’un autre travailleur à l’usine de Fukushima Daiichi peut avoir été exposés à des radiations supérieures à la limite.

    Tokyo Electric Power Company a rapporté les résultats des contrôles de rayonnement sur plus de 1100 travailleurs de l’usine au ministère de la santé et du travail lundi.

    Le ministère a déclaré l’un des travailleurs – une partie du personnel de maintenance à l’usine – est soupçonné d’avoir été exposés à 335 millisieverts.

    Le chiffre dépasse la limite de 250 millisieverts fixé par le gouvernement pour les situations d’urgence.
    «  »

    Source : http://bit.ly/gJHMv5
    Plus d’infos : http://www.scoop.it/t/tsunami-japon

    Ca m’écoeure…sorry pour la drôlesaillie

  78. eptogama

    La possibilité d’une intervention par le dessus des bâtiments réacteur en vue d’ extraire quelques casiers de combustible de la piscine me laisse perplexe : ça me semblait hors de portée en raison de l’encombrement à l’aplomb ; débris divers et/ou éléments de structure du toit encore en place… possible sur le coté du 4 par ex.- ? Ceci dit, si TEPCO a réussi à « soulager » cette piscine, c’est tant mieux. L’autre question que je me pose alors,: si cela devait être confirmé, était-ce une réponse à une situation d’urgence (cette piscine avait vu sa température augmenter sensiblement ces derniers jours) ?

    • yvan

      Ectogama, là, il me semble que vu la situation, ce n’est plus une centrale nucléaire, mais une urgence complètement générale.
      Que les petits gars commencent par s’attaquer à ce qu’il y a de plus facile histoire que cela ne DEGENERE pas plus ne me parait pas idiot non plus…
      Par contre, j’ai connu des pêches aux moules plus faciles.

    • HP

      Il faudra découper et déblayer ce qui empêche la sortie des barres, cette mise à l’abri des barres (du moins celles qui sont encore à peu près intactes) est de toutes façons indispensable et le + tôt sera le mieux.
      Un pont roulant extérieur avec grue et pinces, un chalumeau à découper télécommandé, du doigté et de la patience, et tout est possible. Pour le moment rien n’existe alors que ça fait 3 mois et demi qu’ils arrosent les piscines avec un camion a béton.

  79. Manu29

    Aucune nouvelle information n’est donnée sur l’évolution du niveau de l’eau dans les sous-sols.

    Ce n’est pas exact, les niveaux d’eau font partie des éléments annoncés par TEPCO aux conférences de presse:
    http://www.tepco.co.jp/en/nu/fukushima-np/handouts/index-e.html
    (dans les documents: « Plant Status of Fukushima Daiichi Nuclear Power Station », table page 2 « Water level at the vertical shaft of the trench and T/B »).

    Les documents fournis sur ces pages doivent être pris avec des pincettes (selon le degré de confiance que vous accordez a l’opérateur) mais restent les principales sources sur l’évolution de la situation sur le site… Ces documents sont expliqués aux journalistes pendant les conférences de presse données quotidiennement. Dommage qu’il n’y ait pas de version sous-titrés de ces conférences (enregistrées par le journaliste indépendant Yasumi Iwakami, ici: http://www.ustream.tv/channel/iwakamiyasumi)…

  80. Contempteur

    « Connaître le niveau de l’eau dans la cuve du réacteur, où elle peut être très basse, est essentiel afin de stabiliser son refroidissement. »

    Question.
    Nous avons appris dernièrement que les coeurs des réacteurs avait fondu très rapidement après le tsunami. Sont-ils en train de refroidir, ou leur température reste-t-elle stable, voire augmente-t-elle ?..On voit des infos contradictoires là-dessus, certains déclarant que la température des coriums baisse, tandis que d’autres assure qu’elle augmenterait tandis que ces magmas continueraient à dégrader leurs ultimes confinements pour attaquer bientôt le soubassement rocheux de Fukushima Daichi…

    • HP

      Les 3 cas sont possibles, personne n’en sait rien faute de pouvoir y aller voir. A mon avis les corium ne sont pas assez puissants pour traverser les 8 mètres de béton, sans aucune certitude.

  81. quelqu'un

    3 millisievert dans les urines d’habitants de la préfecture de Fukushima.
    Japan Times

    • noux

      normal c’est prévu, restriction de l’éclairage la nuit, faut bien que les malheureux voient ou ils urines quand il fait noir.
      Canard WC va vendre un max au japon, achetez jonson&jonson !

      • quelqu'un

        Noux, même si votre sarcasme vous aide peut-être à ne pas vous laisser envahir pas ces faits tragiques, il y a à mon avis quand même des limites qu’il ne faut pas dépasser . Essayons d’y penser.

      • noux

        On peut rire de tout en effet, mais tout dépend avec qui…

        Croyez moi, je suis fort énervé si ça peu vous rassurer.
        L’humour à au moins le mérite d’éveiller la compassion…. ;)

        Et puis , c’est quoi le plus grave, le sarcasme ou le j’m’enfoutisme?

        moi j’ai choisi, mon sarcasme sera convaincu!

  82. quelqu'un

    Manifestationa à Fukushima contre l’atome
    Des parents vivant dans la ville de Fukushima, dans le nord-est du Japon, ont défilé hier aux côtés de centaines de manifestants pour exiger que l’on préserve leurs enfants de la radioactivité, plus de trois mois après le tsunami dévastateur qui a provoqué le pire accident nucléaire depuis Tchernobyl. « Nous voulons que la vie reprenne, nous voulons vivre comme avant le séisme, quand nous étions des familles heureuses », a déclaré Hiroko Sato, qui défilait sous une pluie battante avec ses neveux, âgés de 3 et 7 ans, sous des banderoles clamant « Non au nucléaire ! » et « Un Fukushima, ça suffit ! ».

  83. quelqu'un

    NHK : Le circuit de refroidissement utilisant de l’eau décontaminée a (de nouveau) été arrêté

    L’opérateur de la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi a annoncé avoir suspendu, 90 minutes après l’avoir mis en fonctionnement, un système qui devait utiliser de l’eau décontaminée comme liquide refroidisseur.

    Le système de circulation d’eau qui devait refroidir les réacteurs avait commencé à fonctionner lundi après-midi.

    La compagnie d’électricité de Tokyo, Tepco, a annoncé que de l’eau fuyait à la jointure de tuyaux et qu’elle était actuellement en train de rechercher la cause du problème.

  84. eptogama

    Eh ben , heureusement que je postes ça tard, ça vous aurait gâché la nuit …. le scoop redouté est dans le « mainichi daily news » :
    Traduction d’un passage choisi : « Certains des réacteurs de la centrale nucléaire ont fondu, et le combustible nucléaire fondu s’enfonce sous terre vers l’eau. Une barrière souterraine est nécessaire pour empêcher l’eau ainsi contaminée de s’écouler dans la mer. Les experts ont souligné l’urgence de la situation et le gouvernement soutient cette idée. »
    Les choses semblent suspendues en attendant que les actionnaires de Tepco qui doivent se réunir tout prochainement n’avalisent le projet de barrière (projet pharaonique donc très coûteux).
    Pincez-moi !

    http://mdn.mainichi.jp/perspectives/news/20110627p2a00m0na004000c.html

    • noux

      FAUX! (j’aime bien interjecter, ne le prenez pas pour vous, ce que vous dites est très juste.)

      « Les choses semblent suspendues en attendant que les actionnaires de Tepco … »

      c’est plutôt, « Les choses semblent suspendues en attendant la mousson, voir un petit raz de marée. »

      ;) la nature est souvent plus rapide que l’homme, même si l’homme était un produit naturel, elle s’est laissée un temps d’avance, au cas où.

  85. zebulon

    Je recherche des sources administratives us pour suivre le niveau des crues du missouri.
    merci d’avance si vous avez des liens pertinents.

    • noux

      (agoravox)Par olivier cabanel (xxx.xxx.xxx.46) 28 juin 10:23
      olivier cabanel

       » j’apprends à l’instant qu’une des digues mise en place a Fort Calhoun vient de céder, »

      pas de sources, à vérifier

    • zebulon

      le site de suivi des crues :
      water.weather.gov

      La situation est stable à un haut niveau avec une prévision de maintien de ce haut niveau pendant encore 4 ou cinq jours

      • zebulon

        Si la vidéo est du 27/6/2011, on constate clairement l’inondation de la zone interne de la centrale qui était protégée jusqu’à présent par un énorme boudin noir.

        La centrale est située entre la jauge de blair et celle de omaha

        Les prévisions donnent une augmentation légère des cotes dans les prochaines vingt quatre heures, il va donc falloir mettre un bon coup de collier pour rétablir un zone sèche dans l’enceinte.

        Le niveau d’eau actuel tourne autour de 35 pieds, la cote max est de 40 pieds atteinte en 1952, la centrale a été construite en 1966, soit huit ans après la plus grande crue. Sans doute trop tard pour que ce niveau d’eau soit pris en compte dans les études d’implantations….

      • zebulon

        Rectificatif et précision :
        Sur la jauge d’omaha en aval de la centrale, le niveau d’eau actuel tourne autour de 35 pieds, la cote max est de 40 pieds atteinte en 1952.

        Sur la jauge de blair en amont de la centrale le niveau d’eau tourne autour de 32 pieds, la cote max est de 33 atteinte en 1952. Cette jauge étant la plus proche de la centrale on se trouve donc dans les conditions de crues maximales connues actuellement sur la zone.
        jauge de blair
        une prévision maximum à 32.8 pieds est prévue dans la journée du 29 juin.

      • zebulon

        Le pic de la crue a été atteint hier (32.78) , le niveau d’eau devrait baisser doucement et régulièrement dans les prochains jours
        jauge de blair

      • zebulon

        La lente décrue se poursuit (32.0) , prévisions toujours orientée à la baissejauge de blair

      • zebulon

        la décrue se poursuit (31.79)
        jauge de blair

        prévisions toujours orientée à la baisse lente.

      • zebulon

        orientation a la baisse lente (31.64)

        jauge de blair

        c’est incroyablement lent

      • zebulon

        Point bas de la crue (31.26) le 17 juillet 10 h pm

        jauge de blair

        Les prévisions repartent à la hausse vers 31.64 dans les jours prochains

        Autant dire que la situation est stable, il s’agit d’une crue de longue durée.

      • zebulon

        Le pic de la crue a donc été atteint à 31.98 ft le 22 juillet
        depuis la tendance à la baisse a repris pour atteindre 31.5 ft le 25 juillet 2011

        tout baigne donc

        30.8 ft sont attendus vers le 29 juillet.

      • zebulon

        Fort calhoun : Une réunion est prévue demain 27 juillet à 9 h

        Une partie des pompes anti-incendie n’est pas encore opérationnelles en raison du niveau de l’eau

        Mais bon çà roule.

      • zebulon

        La lente décrue se poursuit 30.2 ft le 16/8/2011

        jauge de blair

        Finalement on commence à penser à préparer la reprise d’exploitation.
        Il faudra sans doute attendre d’avoir changé le papier peint.

  86. zebulon

    Sellafield :
    Une intéressante référence à cette station balnéaire britannique nous permet de vérifier que l’on voit mieux la paille dans l’oeil du voisin.

    Les performances passées ne permettent pas de préjuger des performances futures, cependant les méthodologies employées mènent généralement aux mêmes résultats.

    Au moins, on retiendra que les schémas de communication rassurants sont rodés et viennent d’une pratique régulièrement entretenue.

    Du point de vue médical, il n’y a également que peu de surprises à attendre sur les effets notoires. Nous avons le recul scientifique et statistique nécessaire pour faire les prévisions.

    Je vous laisse le soin de faire vos recoupements par vous même. : Mots clés SELLAFIELD

    Bonnes vacances.

  87. eptogama

    L’assemblée des actionnaires de Tepco a bien eu lieu. Mouvementée apparemment. Un assez long article du journal « The Austalian » la détaille un peu : aucune mention de « barrière » ou de corium en fuite qu’il conviendrait de stopper !
    L’actuel PDG de TEPCO) :
     » Masataka Shimizu […] told shareholders that the company was targeting mid-July to decrease the radiation leaks at Fukushima Dai-ichi under « step one, » and to bring the leaks under control under « step two » in three to six months time after that »
    Ma traduction (approximative) :
     » Masataka Shimizu […] a dit aux actionnaires que le groupe visait , lors d’une « première étape », une diminution des rejets radioactifs jusqu’à la mi-juillet. La « seconde étape », visant à maitriser les fuites, lui succèdera pour une durée de trois à six mois. »
    Pas de quoi se faire une opinion sur la question de l’état précis de la centrale… et rien sur les moyens affectés à ces objectifs… (soupir)
    L’article de « The Australian » :
    http://www.theaustralian.com.au/news/world/japan-nuclear-reactor-chiefs-face-angry-shareholders/story-e6frg6so-1226083487211?

    • Philippe

      Pas sur les personnes, mais franchement, les articles et commentaires d’agoravox ( cabanel et Cie) c’est la déchéance totale, la névrose en boucle, ou chacun se tire vers le bas.
      des approximenation copier collé non-verifié à la pelle.

      je ne crois pas qu’une réponse à l’arrogance, à la morgue du monde techno-fric passe par cette neuneughorrée, pas plus que la recherche de c si oulution ou d’alternative, le rapport signal/bruit est exessivement mauvais.

  88. Pierre

    Le gouvernement canadien est sur le point d’annoncer la vente de son agence d’énergie atomique (EACL) à la société d’ingénierie québécoise SNC-Lavalin, a indiqué mardi le quotidien The Globe and Mail, citant des sources proches des négociations.
    http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_societes.phtml?num=cd3df02be69253bccf8822e8bb67e35f

    L’événement le plus marquant de l’histoire de cette société est le mariage entre les deux plus grandes firmes d’ingénierie du Canada, SNC inc. et Lavalin inc., en 1991. La nouvelle société est propulsée au rang de leader mondial avec son vaste réseau international, ses centaines d’experts dans de nombreux secteurs d’activité et ses ressources en gestion et en financement de projets.

    Pierre Duhaime est actuellement le président de la firme SNC-Lavalin.

    Avec son acquisition du fournisseur d’armement Les Arsenaux canadiens Limitée du gouvernement du Canada en 1986, le Groupe SNC est devenu producteur d’armement, essentiellement de munitions…… (…)
    http://fr.wikipedia.org/wiki/SNC-Lavalin

  89. Peak.Oil.2008

    Et l’Homo Irresponsabilicus fut … mais brièvement !

    “Fossil fuels resemble capital in the bank. A prudent and responsible parent will use his
    capital sparingly in order to pass on to his children as much as possible of his inheritance. A
    selfish and irresponsible parent will squander it in riotous living and care not one whit how his
    offspring will fare.”

    “Energy resources and our future » – by Admiral Hyman Rickover, 1957

  90. furby

    Déconnectée pour causes informatiques, je reprends le fil. Merci à Isabelle Guilloux. Je suis pour ma part sortie du Burn-Out. Pour diverses raisons comme la mort d’un de mes enfants je peux dire que j’ai touché le fond de la désespérance. Pour une sage-femme , c’est le comble. De toutes ces contradictions de la « psyché » humaine, j’émerge, pas seule, aidée par un psycho-thérapeute à la hauteur. Comment être intimement convaincue de la seule espérance ou joie humaine de la rencontre qui peut nous aider jusqu’à l’ultime seuil- celui de notre départ à tous-pour dépasser les méandres des turpitudes humaines et de leurs catastrophes. Je pars pour le Maroc avant la Tunisie, pour mission humanitaire. Bien à vous tous. France Furby

    • D-croissance

      @furby
      Bonne chance là-bas France!
      Votre message me touche, comme vos autres messages d’ailleurs.
      Vous êtes une belle personne, une âme et un coeur qui souffrent mais ne désespèrent pas de chercher les autres et la vérité. Quelqu’un qui ne triche pas. Je vous apprécie beaucoup, chère sage-femme!

  91. http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/asia/japan/8411193/Highly-radioactive-water-leaks-outside-Japans-nuclear-plant-building.html
    (…) « L’eau s’infiltre dans une tranchée en dehors du réacteur numéro deux à Fukushima Daiichi avec un niveau de rayonnement de plus de 1000 millisieverts par heure. » (…)
    un porte-parole de TEPCO, déclare au Daily Telegraph;
    « Il n’y a normalement pas d’eau dans cette zone il est donc difficile de comparer cela à un niveau normal.

    Sur NHK World, 29. 06
    TEPCO — nouvel arrêt du système de refroidissement du réacteur
    L’exploitant de l’usine de Daiichi Fukushima nucléaire a dû à nouveau cesser ses nouvelles opérations de refroidissement du réacteur après avoir découvert plus de fuites dans le système. Tokyo Electric Power Company affirme qu’il a suspendu ses opérations mercredi matin après que les travailleurs de l’eau aient détecté une fuite de 2 petits trous dans le système de tuyauterie. Elle envisage de redémarrer le système dès que seront déterminées les sections défectueuses et les fuites. Lundi, TEPCO a été contraint d’arrêter le système après seulement 90 minutes de fonctionnement due à une fuite d’eau d’un joint en plastique qui raccorde tuyaux. Le système a redémarré mardi après-midi, mais les fuites d’eau provenant d’un autre petit joint ont été découvertes. TEPCO affirme (…) que la stabilisation du fonctionnement d’un système avec 4 km de canalisations se révèle être un défi. »

    • zebulon

      Le défi 2012 de Tepco : éviter les fuites dans un tuyau de 4 km.

      Pour mémoire le défi 2011 c’était : « se faire un maximum de tunes ».

  92. Ardéchoix

    un lien trouvé ce matin ,je pense qu’il est sérieux et digne l’intérêt ici
    bonne journée

  93. Contempteur

    Tout va très bien, Madame la Marquise.

    Les nouvelles du divin Kokopelli :

    29 juin 2011: Nouvelle fuite découverte par TEPCO: 1000 millisieverts/heure.

    Cette fuite s’écoule du réacteur 2, près des turbines, vers l’extérieur, à savoir dans un fossé à 50 mètres de l’océan. Selon le Telegraph, Yukio Edano, le porte-parole du Gouvernement Japonais, aurait dit que cette fuite est peut-être causée par une « fusion temporaire du cœur du réacteur ». Soit le Telegraph n’a pas bien compris, soit le porte-parole est tombé dans une faille spatio-temporelle et n’a pas suivi le cours des non-événements de ces derniers mois. …

    L’article en lien précise qu’un tel niveau de radio-activité peut causer nausées et vomissement immédiats. et qu’il excède de loin, naturellement, la limite de 100millisieverts/heure généralement considérée comme seuil au-delà duquel les risques de cancer apparaissent indubitablement.

    • Vinz

      Ca date du 28 mars non ?

    • Contempteur

      Exact, le dieu s’est planté…Ca arrive à tout le monde, même à ceux qui font rien qu’à mater ce que les autres écrivent.

      Si vous voulez l’actu Telegraph du 27 juin, c’est le locataire de l’Elysée déclarant : « Nous allons aussi investir des ressources substantielles dans le renforcement de la recherche dans la sphère de sécurité nucléaire « .
      Finalement, je crois que je préfère les nouvelles du 27 mars…

    • timiota

      Toujours un petit risque de n’importe quoi.
      C’est la dose de 1000 millisievert, reçu en un temps assez court, qui donne ces symptomes, soit 1000 milliesievert-heure PENDANT UNE HEURE.
      Si vous marchez le long de cette eau pendant une minute : 16 mSv.
      Pas recommandé du tout, mais pas de trouble immédiat, et pas de trouble lointain détectable (à vérifier : 200 mSv est à peu près ce qui donne une augmentation de la cancérologie du niveau du « bruit » …notion elle même à préciser, statistique sur N= ? individu, de variables non gaussiennes sans doute, …).
      (Et encore, toujours le même problème, les Sievert sont un (flux x durée) entrant dans le corps. On ne doit pas compter pareil des sources un peu localisée à hauteurs des glandes et à hauteur des pieds, puisque la décroissance pour une source ponctuelle (une pastille de combustible par exemple) est en 1/carré de la distance, avec des complications (donnant une dose plus faible) pour les rayons qui s’atténuent dans l’air assez vite, comme les alpha, par collision avec l’air.)

      • zebulon

        Oui et surtout ne pas manger de graines germées provenant de la région de fukushima.

      • Contempteur

        Longue et contournées sont les explications pour nous dire que le sabre est moins mortel que l’épée. Il n’empêche qu’un heure, ça demeure terriblement court.

  94. zobi

    y date du 28 mars ton article. Tu parle d’une actu !

  95. furby

    Encore un dernier pour la route; Fukushima, Mon Amour; Même au Maroc tes effluves, sentances et autres parfums m’accompagneront. Non, FUKU, je ne pourrai jamais t’oublier. Comme une blessure béante je t’emporte avec moi… Mais, voir les enfants marocains, s’occuper de la contraception et accompagner les sages-femmes, médecins et enseignants qui devront faire; un rêve! sûrement! Mais qui ne conduit sa vie avec quelques rêves dans le sac à dos…..A mon retour, je m’acquitte vis à vis de Paul et tous ses amis de ma contribution pour Juillet. Je vous aime tant. France Furby

  96. isabelle

    Je ne sais pas si vous le savez France, mais vous dégagez une sacrée belle vitalité! Merci de votre présence si riche d’émotions, ici et là-bas. Bon voyage! Pour reprendre cette formule que j’affectionne et qui vous ressemble, « bien à vous ». Isabelle

  97. Delphin

    Bonjour,

    timiota :
    « Toujours un petit risque de n’importe quoi.
    C’est la dose de 1000 millisievert, reçu en un temps assez court, qui donne ces symptomes, soit 1000 milliesievert-heure PENDANT UNE HEURE.
    Si vous marchez le long de cette eau pendant une minute : 16 mSv.
    Pas recommandé du tout, mais pas de trouble immédiat, et pas de trouble lointain détectable (à vérifier : 200 mSv est à peu près ce qui donne une augmentation de la cancérologie du niveau du « bruit » …notion elle même à préciser, statistique sur N= ? individu, de variables non gaussiennes sans doute, …). »

    1°- Oui, les symptomes décrits ont de fortes chances d’apparaître pour 1 sievert (pourquoi 1000 millisieverts ? C’est comme dire 1000 millimètres au lieu d’1 mètre) reçu pendant une heure (dose normalisée corps entier).

    2°- Non, 200 millisieverts sur un an n’est pas anodin, contrairement à la position officielle française (effet de seuil vers 100 millisieverts) :

    Par exemple, cet échange récent avec Michel Alberganti, producteur à France Culture de l’émission Science Publique :

    BLOG DE MICHEL ALBERGANTI :
    ———————————————————–
    – 1° mon intervention :
    Delphin12.04.2011

    Bonjour,

    Il faut répéter encore et toujours que la Commission Internationale de Protection Radiobiologique a bâti en 1990 (CIPR 60) un modèle des détriments apportés par les faibles doses :

    Il n’y a pas de seuil, la relation est linéaire et l’effet est aléatoire, donc n’a pas de sens au niveau individuel.
    Si 10 000 personnes reçoivent 1 sievert, 500 feront un cancer mortel. 50 si elles reçoivent 100 millisieverts et 5 si elles reçoivent 10 millisieverts.
    Appliqué au Japon actuel, cela signifie que si 1 million de japonais (zone très contaminée) recevaient les 300 millisieverts mentionnés, 15 000 développeront ultérieurement un cancer.

    La CIPR est l’organisme officiel international qui édicte des recommandations en ce domaine. La France a mis du temps à appliquer ce modèle, mais elle le fait, tout en répétant que la CIPR était mue par un souci hyperprotecteur, ce qui ne tient pas puisqu’il s’agit ici d’un modèle et non d’une norme.
    Le modèle de la CIPR a des implicites sociaux,puisqu’elle parle de cancers radio-induits « mortels ».C’est choquant, puisque ça signifie que si on guérissait maintenant, par exemple, 50% de ces cancers, l’impact décrit par le modèle serait alors divisé par deux !
    Depuis, Tchernobyl a montré qu’il y avait d’autres effets que les cancers aux faibles doses, comme des atteintes cardiaques. la recherche montre également que nous sommes extrêmement inégaux quant aux effets des faibles doses et que les perturbations cellulaires se transmettent aux descendants, souvent sans effets apparents, mais pas toujours.

    POURQUOI LES MEDIAS NE FONT-ILS JAMAIS REFERENCE A CETTE NORME, POURTANT OFFICIELLE ?

    Amicalement,

    Delphin
    (Sources : La Gazette Nucléaire, revue du Groupement des Scientifiques pour l’Information sur l’Energie Nucléaire)
    ———————————————————–
    -2° réplique sèche d’un internaute :
    trafic12.04.2011

    @Delphin
    « Il faut répéter encore et toujours que »

    Ce serait mieux si vous répétiez encore une fois, mais cette fois en donnant à l’appui de vos affirmations, des références précises. Et aussi bien si ces références précises ne sont pas à leur tour des affirmations péremptoires…
    ———————————————————–

    -3° Michel Alberganti me répond :
    @Delphin
    La CIPR ne dit pas qu’il n’y a pas de seuil. Elle définit des mesures sur la base d’une hypothèse sans seuil (« soucis hyperprotecteur » comme vous dites).
    Cette hypothèse est débattue (doses naturelles, études suites aux bombes A, étude sur un bâtiment à Taïwan, etc.)

    A noter que la zone très contaminée a été évacuée donc les 300msv ne seront pas effectivement reçus par 1 million de personnes.

    A noter aussi que la zone évacuée a été étendue aux villes dont l’exposition annuelle dépasse 20msv. Les autorités japonaises vous ont entendu hier.

    « Appliqué au Japon actuel, cela signifie que si 1 million de japonais (zone très contaminée) recevaient les 300 millisieverts mentionnés, 15 000 développeront ultérieurement un cancer. »

    Avant que tous le monde ne se précipite au Japon, il s’agit de 15000 cancers supplémentaires radio-induits. Sur ce million de personne, environ un tiers mourront d’un cancer.
    ———————————————————-

    – 4° ma réponse finale, non suivie de réaction:
    Delphin14.04.2011

    Bonjour,

    Je suis allé relire la CIPR 60 et sa vision de la notion de seuil :

    « Malgré l’existence de mécanismes de défense très efficaces, le clone de cellules résultant de la reproduction d’une cellule somatique modifiée mais viable, peut conduire après un retard prolongé et variable appelé période de latence à la manifestation d’une condition maligne, un cancer. La probabilité d’un cancer résultant du rayonnement augmente ordinairement lorsque les doses augmentent par incréments, probablement sans seuil et d’une façon qui est approximativement proportionnelle à la dose » (Art. 21).
    « Les mécanismes de défense ne sont probablement pas totalement efficaces même aux faibles doses, aussi, il est improbable qu’ils engendrent un seuil dans la relation dose/réponse » (Art. 62).
    « L’équilibre entre les dommages et les réparations dans les cellules et les mécanismes ultérieurs de défense peuvent influer sur la forme de la courbe de réponse, mais on ne peut en attendre qu’il en résulte un véritable seuil » (Art. 68)

    Source : La Gazette Nucléaire n° 117/118.

    A propos du suivi des survivants d’Hiroshima et de Nagasaki, qui a fondé les normes concernant les faibles doses :
    – La population suivie n’était pas normale au sens statistique (survivance des plus résistants).
    – fragilité des déclarations, surestimatrices des doses reçues, puisque l’étude a commencé seulement 5 ans après et que le dédommagement financier s’accroissait avec la proximité de l’épicentre.
    – Sous-estimation non négligeable d’un effet de protection de bâtiments, surestimant là encore les doses reçues. On attribue donc à des doses plus élevées les détriments de doses plus faibles.
    – Un « flash » brièvement très irradiant ne peut être vraiment comparé à une faible contamination chronique.
    – Lorsque l’étude devint enfin accessible à tous les chercheurs, certains documents importants avaient disparu.

    En résumé, l’étude des survivants d’Hiroshima est maintenant discréditée.

    Amicalement,

    Delphin
    ————————————————————

    Au revoir,

    Delphin

    • herve

      Je suis relativement d’accord avec ce que vous dites.
      Pour info on en est à la CIPR 103 qui affine encore un peu plus les choses.

      Par contre quand vous dites :

      Le modèle de la CIPR a des implicites sociaux,puisqu’elle parle de cancers radio-induits « mortels ».C’est choquant, puisque ça signifie que si on guérissait maintenant, par exemple, 50% de ces cancers, l’impact décrit par le modèle serait alors divisé par deux !

      C’est pas la démarche de la CIPR car ce que vous dites serait vrai si on atteignait 90 % des cancers guéris, là ce n’est pas le cas. La CIPR n’a justement rien changé de ses recommandations car 50 % conserve encore un énorme coté aléatoire.
      Demandez à celui qui ne s’en sort pas.
      Attention au faux procès.

      De plus la relation linéaire sans seuil ne sert à cette commission qu’à fixer des seuils pour la radioprotection.
      Elle expose sa démarche, parle donc des statistiques du cancer, des impacts sociaux etc.
      Cela ne sert qu’à conclure en terme de seuils de radioprotection à appliquer.

      On ne doit pas utiliser la relation pour calculer, avant coup, le nombre présumé de cancers.
      Surtout sur tout le domaine de dose. C’est le pourquoi des domaines flous envisagés, à tort, pour essayer de le faire.
      On est sûr de se planter. Surtout en passant forte-faible dose.
      Cela revient à dire ne jamais calculer une dose collective pour la remettre à une dose dosée et calculer un excés de cancer.
      Autre façon de dire, quid faible dose, niveau, localisation, importance majorée du débit, nature (le calcul de la dose équivalente avec les mêmes coefficients a-t-il un sens etc) etc.

      • hervé

        Pour préciser :

        La relation linéaire sans seuil démontrée avec les études Hiroshima, Tchernobyl pour les doses « élevées » est « prolongée » par la CIPR vers les faibles doses pour la guider dans le choix des seuils à retenir.

        Cela lui permet, avec des implicites sociaux, une certaine forme d’arbitraire, il faut l’admettre, vous avez raison, d’en tirer des limites « acceptables » pour une société.
        Cette démarche est assez commune chez plein de décideurs, en plus là il existe un « pseudo modèle » qui permet d’assoir les décisions, d’aider à la prise de décision.

        Car si l’on s’en tient à la seule préconisation scientifique, et la relation linéaire n’est pas contradictoire vis à vis de cela, cela serait une limite en (0,0) la dose 0 Sv ou Gy donne 0 % en excès de cancer.

        Cette démarche n’est valable que pour la prise de décision en terme de limite.
        Elle est à proscrire pour la prédiction, comme vous le faites car on sait ce modèle faux.

        Ce qui est difficile à faire passer c’est d’expliquer qu’un modèle faux est moins grave pour une prise de décision, dans ce cas là particulièrement car on sait que le modèle minimise les impacts, il est conservateur pour la santé des gens, ce qui est bien pour la radioprotection, tout en étant faux, alors qu’il est grave de l’utiliser pour les calculs car là est révélé sa faiblesse, le fait qu’il soit faux.

        C’est comme cela que la démarche m’a été présentée par des gens qui ont trempé dans son élaboration.

        Le problème à mon sens ne se trouve pas là mais dans l’usage de dérogation vis à vis de cette norme.

        20 mSv deviennent 250 mSv pour la crise et pour les travailleurs.

        1 mSv deviennent 20 mSv pour les enfants de Fukushima.

        On pourra édicter des normes aussi sévères soient-elles si le politique s’accorde le droit, impose le droit à la population d’y déroger, à quoi cela sert-il ?

        C’est encore une fois un vrai problème de démocratie et de capacité à dire non à ceux qui nous dirigent, pour notre bien, comme ils disent.

  98. Contempteur

    @ Delphin

    Tu as fortement raison. Le discours ici tenu par certains rappelle de manière troublante celui des multinationales du nucléaire. Il ne sert pas à préciser les choses mais à noyer l’essentiel sous l’accessoire, faire perdre de vue l’échelle des risques et les seuils incontournables, que, comme tu l’a écrit, les médias ne reprennent pas.
    A noter qu’une des premières mesures du gouvernement japonais a été des hausser les seuils acceptables d’irradiation.

    Le principe premier à la base de cette logorrhée communicante est de sauver l’économie par tous les moyens, sous-entendu les bénéfices des firmes du nucléaire. Le deuxième est l’acceptation d’un pourcentage de pertes raisonnable dans la population.

    Je remarque – comme disait le responsable mais pas coupable Fabius – que ceux qui préconisent l’oubli des leçons Hiroshima, Tchernobyl, Three Miles Island n’habitent dans les zones où les seuils sont cruciaux et qu’ils ne rendent jamais de comptes à l’issue de leurs échecs, de leurs fautes, voire de leurs crimes.

    Je remarque également que la doctrine « zéro mort » est pourtant acclamée par les mêmes quand il s’agit pour l’Empire de gagner l’opinion à ses guerres impériales, ou pour ses alliés. Ce qui n’a rien à voir avec le fait que dans les cercueils dormiront toujours les mêmes, ceux qui seront du mauvais côté des bombes à uranium appauvri.

  99. Solart

    Une nouvelle video d’un francais vivant a 200km de Fukushima :
    (http://www.youtube.com/watch?v=WBC5S1ZjLWA&feature=player_embedded)
    PS: pour la sensibilisation encore et encore (malgres un son tres faible)

    • Monique

      Remarquable, merci pour le lien !

    • D-croissance

      @Solart
      Merci!
      Le son est très bon, comme si quelqu’un l’a doublé depuis (très bien mais pas parfaitement bien-sûr) après-coup, comme en post-synchronisation, pour que le message puisse passer plus facilement.
      Concernant l’histoire des boues d’épuration de Tokyo répandues sur les cultures du Japon ça me paraît un peu gros, ça ressemble à une légende urbaine.
      Je ne sais trop quoi penser de cette vidéo un peu étrange…

    • Pierre

      Cette grenouille a décidé de rester zen dans sa casserole.
      Pourtant, intelligente, apparemment sage, posée et consciente du danger pour les siens..
      Mystère.
      L’atome comme l’économie livrent une guerre psychologique silencieuse et anesthésiante à ses victimes…… Dans dix ans comme à-bas ici.
      Concernant l’histoire des boues d’épuration de Tokyo répandues sur les cultures du Japon et la potentielle « légende urbaine », que font réellement les autorité de ces boues ? Un « journaliste »
      en « bed-head » dans la salle ? Quelqu’un pour suivre à la trace les camions jusqu’à leurs destinations finales ?
      Ils rentreraient dans la légende cet urbain détective rural !!!!

  100. capitaine

    rendement de l’installation de traitement des eaux de 55%. ( je n’ai pas vérifié si ce chiffre est vrai)

    pour avoir assisté à des démarrages d’installation industrielle, un rendement de 55% dans le premier mois de fonctionnement est un bon résultat.
    ce qu’il faut retenir c’est qu’avec ce rendement, TEPCO traite au moins l’eau qu’il injecte.
    le rendement de 80 à 90% sera atteint…. si jamais il l’est dans 3 ou 4 semaines une fois l’installation déverminée.
    il restera l’option de doubler l’installation …ce n’est pas la place qui manque dans les 20km autour des centrales!

  101. FabCH

    On peut voir aujourd’hui sur le site de Cartoradiations qu’une zone d’évacuation de 16 km a été décrétée autour de Fort Calhoun.

    Si cela devait être confirmé…..

  102. quelqu'un

    Concernant la mise à jour n° 284, l’explosion du 14 mars était bien celle du réacteur n°3 qui a projeté toutes sortes de débris et de poussières…La thèse de Gundersen, selon laquelle le contenu de la piscine du n°3 aurait explosé suite à l’onde de choc causée par l’explosion à l’hydrogène n’a toujours pas vraiment été confirmée par les autorités (ni infirmée d’ailleurs).

  103. quelqu'un

    Un tout nouveau Gundersen de Fairewinds se penche à nouveau sur la piscine du réacteur n°3. On y voit un détail inquiétant : il n’y a qu’une seule attache de tube de combustible visible et les questions se reposent: où sont passées les autres? que s’est-il vraiment passé dans la piscine n°3 ? Arnie Gundersen demande l’aide de tous les spécialistes pour trouver des réponses aux questions.

  104. quelqu'un

    Selon Kenichi Oshima, économiste environnemental et professeur à l’université Ritsumeikan de Kyoto, les profits cumulés par tepco après 38 ans d’activités dans le domaine de l’énergie nucléaire auraient atteint près de 4000 milliards de yen (34 milliards d’euro) . Cette somme est selon lui d’ores et déjà inférieure ou égale aux dédommagements dus aux victimes de la catastrophe nucléaire de Fukushima, estimés selon les experts entre 70 et 100 milliards d’euro.
    Selon Oshima et contrairement à l’opinion communément émise jusqu’ici par le gouvernement japonais, le coût de production d’électricité nucléaire est plus haut que celui de l’hydraulique ou que celui du thermique, même sans tenir compte des dédommagements liés à la catastrophe, mais en intégrant les seuls frais d’éliminations et de stockage des déchets radioactifs.
    Japan Times

    • Monique

      Les politiques ne pourront plus dire que le prix de revient de l’énergie nucléaire est compétitif !
      Cet argument, entre autres, viendra étayer les lettres adressées aux différents partis qui construisent leur programme électoral.

      Je voterai, nous voterons, pour celui ou celle qui mettra dans son programme l’abandon du nucléaire.

      @ Quelqu’un : Merci pour votre veille sur la toile.

  105. capitaine

    les informations se fond rare… signe que l’oubli guette!

  106. Delphin

    (Monique » :
    « Je voterai, nous voterons, pour celui ou celle qui mettra dans son programme l’abandon du nucléaire. »

    Oui, mais à quelle échéance … ?
    Sortir du nucléaire sur trente ans, n’est pas en sortir.

    Amicalement,

    Delphin

    • quelqu'un

      Si en France on veut sortir du nucléaire en toute sérénité, il faut d’abord déclarer que le nucléaire n’est plus la solution d’avenir et il faut le dire au monde entier. Ensuite il faut investir dans le renouvelable, propre et durable toutes les énormes sommes d’argent qu’on avait pris l’habitude de déverser dans des obscurs programmes nucléaires (tels euratome & autres) . Il faut commencer par arrêter et démanteler les plus vieilles centrales françaises et particulièrement celles situées aux frontières de pays qui ont décidé de se détourner du nucléaire.
      De plus, la France ferait bien d’abandonner son fétichisme pour la centralisation du pouvoir d’où ont émergé toutes sortes d’idéologies obsolètes, dont celle du « tout-nucléaire ». Elle doit se tourner vers l’Europe décentralisée et participer pleinement à sa construction énergétique et durable. Pour ce faire la France devrait s’allier à nouveau avec ses voisins européens et non s’en isoler. D’ailleurs je ne pense pas que les pays qui feront l’effort de la conversion vers le non-nucléaire continueront à acheter allègrement des voitures françaises et autres produits industriels fabriqués à l’aide d’électricité nucléaire…
      La France a tout pour produire des énergies renouvelables, tout sauf pour l’instant un gouvernement qui sache offrir une vision de paix et d’avenir durable, c’est à dire une vision de respect de l’Homme et de son environnement qui, faut-il le répéter, ne peut pas s’arrêter à aucune frontière.

  107. furby

    Décalée par mon retour du Maroc, je reprends pied. Je n’ai pas oublié FUKU. Mais, comment vous dire les très chaleureuses rencontres de Casa la blanche, l’accueil solidaire et une certaine joie des Marocain-nes à l’annonce des résultats du referendum même s’il y a une forte abstention( illetrisme et analphabetisme oblige). Tout est loin d’être réglé exploitation maximum des travailleurs-euses des centres d’appels (20 euros par moi; coût d’une chambre en coloc 100 euros) néanmoins la nouvelle constitution donne enfin le possibilité de s’organiser, créer un syndicat etc…ceci étant dit les Marocains veulent bien garder Mohammed 5 à condition qu’il paie l’impôt sur la fortune et surtout qu’il fasse comme Elisabeth II: motus et bouche cousue.Enfin, quelle surprise de découvrir l’aéroport de Casa dont l’énergie est entièrement produite à partir de panneaux solaires avec affichage en temps réel de la production de KWs et consommation…..Qui osera dire qu’ils sont des attardés! Bien à vous. France Furby

    • Pierre

      France, ce Mohamed là est opportunément labellisé VI…….
      On peut se retrouver en tôle pour moins que ça chez le chérifien ! :)

  108. Solart

    Un activiste de Greenpeace commente la situation actuelle au Japon et a Fukushima en particulier.

    http://www.youtube.com/watch?v=aY5cvod4Tiw&feature=youtu.be

  109. furby

    SOS. Comment faire ma donation mensuelle à « Paul Jorion3 Paypal n’en finit pas de me faire rentrer des codes. Je veux bien faire un chèque mais quelle est la démarche? France Furby

    • @ Furby

      Cliquez sur « Me contacter » en haut de page et écrivez. Vous aurez l’adresse : Julien a souvent expliqué cette voie à suivre.

  110. BA

    Des niveaux de radioactivité jusqu’à quatre fois supérieurs à la limite légale ont été mesurés dans les sols de la ville de Fukushima, à 60 kilomètres de la centrale nucléaire, ont annoncé des associations de résidents. Ces derniers ont demandé l’évacuation des enfants.

    http://www.romandie.com/news/n/Le_tout_nouveau_ministre_japonais_de_la_Reconstruction_demissionne050720111607.asp

  111. furby

    Excusez du peu, certains découvrent l’ampleur des dégats de FUKU. Tout fut dit dès les premiers quinze jours ayant suivi le 11 Mars 2011;La suite ne fait que confirmer et nous pourrons réciter toutes les litanies versets et autres pensums scientifico-religieux, rien ne comble le vide de l’absolu absurde de notre situation. Car, comme nous le savons depuis T, les nuages ne s’arrêtent pas à la frontière et les courants marins dans l’espace maritime pacifique……..Il n’y a rien à dire si ce n’est que nous sommes en perdition. J’ai personnellement été guide dans ma jeunesse et je ne quitte jamais ma boussole. Une vraie fiction très réaliste: : Julia et Roem; Enki Bilal chez Casterman. A vous de juger. France Furby

  112. quelqu'un

    Japon Les Nomades Nucléaires(video)
    …..
    Usine de la Hague : la sous-traitance interdite par le TGI de Paris:
    Le tribunal de grande instance de Paris, saisi par les syndicats CGT et FO, a annulé le 5 juillet un projet de sous-traitance à l’usine de retraitement des déchets nucléaires Areva de Beaumont-Hague (Manche). Areva envisageait de confier la production et la distribution de l’énergie de l’usine a un groupement d’intérêt économique créé en mars 2011 avec Dalkia (filiale de Veolia).
    Pour le tribunal, cette externalisation,  »génératrice de risques psychosociaux importants et de risques techniques et industriels considérables, est de nature à compromettre la santé et la sécurité des travailleurs concernés. (…) Ces risques psycho-sociaux ont vocation au surplus à s’accroître au cours de la mise en œuvre effective de l’externalisation dès lors que ces salariés fragilisés vont devoir, en plus de leur tâche habituelle, former les salariés ». Le tribunal a souligné le risque d’une perte de savoir-faire technique et le risque industriel qui pourrait en découler.
    (article actu-environnement)

  113. quelqu'un

    Essais nucléaires : la Sécu polynésienne va porter plainte contre l’Etat

    La Caisse de prévoyance sociale (CPS), c’est-à-dire la Sécurité sociale polynésienne, va porter plainte contre l’Etat français pour obtenir le remboursement des 226 millions d’euros qu’elle estime avoir déboursés pour traiter les pathologies liées aux essais nucléaires.

    La CPS considère avoir pris en charge à 100 % les dépenses de santé de 5 046 malades qui souffrent ou ont souffert de l’une des 18 pathologies recensées par la loi Morin, potentiellement liées aux expérimentations nucléaires effectuées en Polynésie française entre 1966 et 1996.

    « La loi Morin n’indemnise qu’au cas par cas. Sur 12 dossiers, un seul a obtenu un remboursement à hauteur de 2 %, ce n’est pas sérieux », a déclaré à l’AFP Hiro Tefaarere, membre du conseil d’administration de la CPS et premier vice-président de l’Assemblée de la Polynésie française.

    REMBOURSEMENT SOUS FORME DE FORFAIT

    La CPS demande donc un remboursement sous forme de forfait, ce qui aurait été, selon elle, « admis par le cabinet du ministère de la défense ».

    L’organisme de protection sociale souhaite mobiliser le gouvernement polynésien et l’Assemblée locale, et prendre « un cabinet d’avocat international » afin d’accélérer le dossier et de négocier un forfait plus important, poursuit l’administrateur.

    « Lorsque je vois les montants qui sont affichés par la CPS, je ne pense pas que tous les cancers de Polynésie soient liés au nucléaire depuis trente ans, ou alors ça se saurait », a réagi le haut-commissaire de la République Richard Didier, qui représente l’Etat dans cette collectivité d’outre-mer.


    (Le Monde)

  114. citour

    Pour continuer d’espérer avoir des nouvelles…
    D’après NHK,

    « Informations sur les niveaux de radiation sur le site web du ministère japonais des Sciences

    Le ministère japonais des Sciences communique sur son site internet les niveaux de radiation relevés dans le pays entier. Ces informations sont également fournies en anglais, en coréen et en chinois.

    Les niveaux de radiation et de substances radioactives détectés au sol, dans l’eau de pluie, dans l’eau du robinet et dans l’atmosphère sont disponibles sur le site du ministère.

    Des mesures indépendantes de radiation effectuées par le ministère près de la centrale Fukushima Dai-ichi, gravement touchée par le séisme, sont aussi publiées.

    Retrouvez ces informations à l’adresse suivante :
    http://www.mext.go.jp « 

  115. quelqu'un

    Selon NHK, la décontamination de l’eau des tranchées de Fukushima n’avance pas comme espérée. Les fuites d’eau hautement radioactives des trois réacteurs sont tellement importantes que le système de décontamination n’arrive pas à suivre et que l’opérateur doit toujours ajouter de l’eau ne provenant pas du recyclage. Le niveau d’eau contaminée ne diminue donc pas, mais l’opérateur pense qu’il aura diminué d’un mètre au mois d’août (2011).
    L’état des cuves des réacteurs 1, 2 et 3 est préoccupant, ils n’ont plus rien d’étanche.

  116. quelqu'un

    Du MOX français au Pays-Bas :
    Approval for MOX use at Borssele (NL)
    06 July 2011
    Dutch utility EPZ has received permission from the government to use mixed-oxide (MOX) fuel at the Borssele nuclear power plant.
    A draft of the permit will be available for inspection by interested parties until 11 August. If no appeals have been lodged with the Administrative Law Division of the State Council by that date, the permit takes effect

  117. zebulon

    Effectivement le site du MEXT dispose d’un certains nombre de statistiques d’observations provenant des réseaux de mesures similaires à ceux existant en France. Une fois téléchargé les jeux de caractères japonais pour votre lecteur Adobe Reader , les documents sont lisibles en anglais et en japonais sans problèmes :

    – les stats globales sur le japon : liste des préfectures

    – le focus sur fukushima : liste des releves : deux relevés par jour
    – le relevé du 7/7/2011 : Fukushima 7/7/2011

    – le relevé du 2 avril 2011 : Fukushima 2/4/2011 ( à vrai dire j’hésitais entre le 1 et le 21)

    – le point de Tokyo : voir le pic du 15/03/2011

    -enfin hokkaido :pour la sérénité

    Et un dernier coup d’oeil sur mon site préféré de Tsuruga : Fukui

    Tsuruga c’est l’art de faire cohabiter les plus vieilles technologies disponibles avec les plus innovantes. Il est en effet indispensable de mettre toutes les chances de son côté.

    Voilà donc de quoi être au courant officiellement et régulièrement. Comme quoi, en insistant un peu, on finit toujours par obtenir l’information.

    Bonnes vacances

    • quelqu'un

      Merci Zebulon, complétons peut-être votre liste de liens avec celui du dernier playbacklapompe, « inofficiel et irrégulier »…mais qui a raison:
      japon fukushima- mensonges nucleaire-07 07 2011
      (l’autre video du « gars qui se fâche..etc » en est à 150.000 vues sur youtube et à 250.000 sur dailymotion, sans compter les nombres de vues des copies)

    • zebulon

      A petites doses

      Il ressort des tableaux et des information fournis par les japonais dans les documents publiés
      que la dose acceptable
      pour un travailleur du nucléaire est de 250 000 microsieverts / an
      – correspond à une exposition moyenne 28.53 micro sievert/ heure (250000/365/24) pour la population
      – correspond à une exposition moyenne 134.48 micro sievert/ heure (250000/11/169) pour un travailleur exposé pendant toute la durée de ses 39 heures de travail par semaine.

      Ce ne sont que des moyennes, et je vous fais grâce de la dose acceptable pour l’intérimaire employé pendant un mois. Retenons simplement qu’à 28 micro sievert par heure vous habitez une zone remarquable.

      Deux zones particulières donc sont relevées dans le secteur Nord Est, Il s’agit du village de Litate dans l’arrondissement de SOMA situé à 33 km et un secteur de la ville de Namie dans le l’arrondissement de FUTABA située à 25 km

      Les relevés habituels dans les autres zones sont de 0.5 à 2 microsievert par heure.

      20 km : 62 micros/h – 2/4/2011

      24 lm 36 micros/h – 07/07/2011 Futaba county Namie town Akougi Kunugidaira
      24 km 37 micros/h – 11/07/2011 Futaba county Namie town Akougi Kunugidaira

      30 km : 36 micros/h – 02/04/2011

      33 km 14 micros/h – 07/07/2011 Soma county Iitate Village Nagadoro
      33 km 16 micros/h – 11/07/2011 Soma county Litate Village Nagadoro

      • quelqu'un

        Les radiations externes sont une chose, mais qu’en est-il par exemple des ingestions de radionucléides par la chaîne alimentaire contaminée?

    • zebulon

      Rapport IRSN du 13 juillet 2011 :

      Excellente carte montrant les dépôts cumulés et qui présente bien la zone de contamination par les émissions radioactives sur un axe Nord – ouest sur environ 80 km.

      Excellente recette du thé radioactif montrant les effets de la dilution dans l’eau chaude.

      Evaluation de l’accumulation radioactive par les plantes en fonction de leur développement végétatif et de l’effet de leur ingestion par les animaux.

      Point de situation IRSN

      Voilà donc des éléments de réponses sur les possibilités concrètes d’ingestion d’aliments radioactifs.

      Dans le rapport du 11 juillet 2011 consacré aux rejets dans le milieu marin Synthèse rejets marins

      La mise en évidence par cartographie des rejets atmosphériques et des rejets directs, malheureusement les mesures sont tardives.
      La mise en évidence de la contamination de la chaine alimentaire et de ses effets à long terme. Bien sûr, il est recommandé de poursuivre les mesures.

      Ensuite pour les recettes de sushi, à vous de choisir les sauces.
      Mais bon ce n’est pas vraiment la peine d’en rajouter et je crois que l’appétit ne reviendra pas aujourd’hui.

      Je ne vous met pas le lien sur le reportage de la Crirad, parce qu’il faut garder à ne pas dépasser la dose prescrite sous peine de grosse déprime.

      Donc pour finir un peu de poésie

  118. zebulon

    Attention la présentation de ce commentaire est inhabituelle et peut nuire à l’interprétation rationnelle de ces informations ( pas de panique donc vous pouvez retrouver toute l’info sur le site de l’opérateur, et c’est très intéressant).

    Donc ma présentation sarcastique en deux parties effectué en retraitant les articles du Figaro, de wikipedia etc :

    TRICASTIN : France 2 juillet 2011 15h00
    – Incendie d’un transformateur sur le réacteur N° 1
    – panaches noires de fumée
    – Les flammes ont été rapidement maîtrisées et il n’y a pas eu de blessés.
    – L’information a été donnée en premier via le témoignage d’un chauffeur routier
    Tricastin : 2009,
    – le bâtiment du réacteur N°2 a été fermé après un incendie.
    Tricastin : 7 juillet 2008,
    – fuite de 30 mètres cubes d’une solution contenant de l’uranium s’est produite,
    une partie se déversant dans les rivières environnantes.
    – cent personnes ont été contaminées
    Tricastin : 2007
    – rejets d’effluents liquides régulièrement supérieurs aux seuils autorisés, la canalisation qui les évacue a déjà été l’objet de plusieurs fuites
    Tricastin : juillet 2003
    – la température de l’eau du canal a dépassé la température maximale de 27° sur la période du 20 au 22 juillet pendant 37 heures

    Pour plus de lisibilité je mets ci-dessous les formules à ajouter à la fin de la phrase de votre choix .
    – mais sans conséquences sur l’environnement
    – n’a aucune conséquence radiologique sur l’environnement et la population
    – même à faibles doses
    – L’unité de production N°1 était en arrêt pour sa maintenance annuelle
    – l’incendie s’est déroulé dans la partie non nucléaire des installations
    – l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a approuvé une prolongation de dix années supplémentaires
    – « Nous avons sous-estimé l’émotion suscitée par cet incident autour du Tricastin »
    – « Je regrette que certains en profitent pour se refaire une santé militante »
    – Le remède au vieillissement des installations a un nom : l’EPR

    Le principe à appliquer est celui du pipotron

    Sources :
    le figaro : 2008
    2011
    wikipedia : Tricastin nuclear plant
    ASN : température

    Quand j’ai arrêter de fumer, je suis devenu hypersensible à la fumée de cigarette. Je crois que celà me fait le même effet avec le plutonium. C’est grave docteur ?

    Rappel l’information est toujours disponible sur le site del’opérateur

    Bonne vacances

  119. Delphin

    Bonjour,

    Ci dessous une cause démontrée de l’action délétère de pesticides sur les abeilles.

    Ses conclusions me semblent de portée générale, donc « possiblement » applicables aux faibles doses de radioactivité :

    Des abeilles qui supportent sans dommages des très faibles doses chroniques de fipronil (insecticide régent) et de thiaclopride (insecticide gaucho), quand elles sont en pleine santé, en meurent si elles sont affaiblies par des parasites.

    (Source internet : Sciences2 du 8 juillet 2011) :
    C’est une équipe de scientifiques du Laboratoire Microorganismes : Génome et Environnement (CNRS/Université Blaise Pascal Clermont-Ferrand 2, ici le site de l’équipe concernée) et du Laboratoire de Toxicologie Environnementale (INRA Avignon, voir ici) qui vient d’expliquer une part de mystère : comment des doses très faibles, beaucoup plus faibles que les préconisations des industriels, peuvent tout de même jouer un rôle dans la disparition d’une population d’abeilles. Pour le mettre en évidence, ils ont soumis en laboratoires des jeunes abeilles saines et des jeunes abeilles infestées du parasite Nosema ceranae, un champignon microscopique colonisant leur intestin, à des doses très petites mais chroniques de fipronil et thiaclopride, deux molécules très différentes, utilisées pour des insecticides agricoles.

    Or, les abeilles infectées par Nosema ceranae et exposées régulièrment aux insecticides succombent, tandis que les abeilles saines supportent très bien ces doses d’insecticides. Cet effet combiné survient même pour une exposition quotidienne à des doses de chaque insecticide de plus de 100 fois inférieures à la DL50 – c »est à dire la dose qui tue en laboratoire la moitié des abeilles.

    L’effet létal observé ne dépend pas de la famille d’insecticides puisque les deux molécules étudiées, le fipronil et le thiaclopride, sont très différent au niveau moléculaire. D’ailleurs, les scientifiques n’ont pas encore élucidé le mode d’action responsable de cette synergie. En tout cas, il semble que la concommittance entre une nosémose (c’est le nom de la maladie provoquée par le parasite) et ces molécules insecticides pourrait expliquer certains cas de mortalité massive.

    Le fipronil a été inventé en 1987 par Rhône-Poulenc et est aujourd’hui commercialisé sous le nom de Regent par BASF. Ce produit a été mis en cause par les apiculteurs, mais les études de laboratoires ne parvenait pas à démontrer son mode d’action contre les abeilles aux doses recommandées.

    Le thiaclopride se trouve dans les produits Biscaya et Calypso de Bayer CropScience
    et une molécule proche (imidaclopride) se
    trouve dans le Gaucho du même industriel. L’équipe d’Avignon de l’Inra avait déjà montré en février 2010 que l’interaction entre l’imidaclopride et la nosémose était dévastatrice pour les abeilles. (A droite, une abeille reçoit l’infestation par le champignon dans le cadre de cette dernière étude). Cette expérience avait montré, expliquait l’Inra à l’époque : «Alors que Nosema et l’imidaclopride seuls n’ont aucun effet, leur combinaison provoque une réduction significative de la production de glucose oxydase. Ceci suggère sur le long-terme, en plus des effets immédiats de ces deux agents sur la mortalité des abeilles, une sensibilité accrue de la ruche aux pathogènes, due à la diminution des antiseptiques produits.»

    D’après Luc Belzunces, (l’un des auteurs de ces études à l’Inra Avignon) ce résultat vient confirmer d’autres travaux. Pour lui, il faut placer cette découverte dans un cadre plus général : «Les abeilles sauvages déclinent, or les abeilles sauvages n’ont pas de varroa (un autre parasite mis en cause), d’autres pollinisateurs déclinent, l’entomofaune en général décline comme les populations d’oiseaux qui se nourrissent d’insectes…» Pour le chercheur c’est bien l’usage massif des produits phytosanitaires dont les effets à faibles doses ont été sous-estimés car les études n’ont pas pris en compte ce type de phénomènes qui explique cette tendance lourde (lire également ici cette étude sur la biodiversité versus surfaces agricoles à l’échelle de l’Europe). Du coup, il ne sera pas facile de résoudre ce problème en changeant de molécule insecticide.

    amicalement,

    Delphin

  120. Pablo75

    « Le système de refroidissement est en place à Fukushima.

    L’exploitant de la centrale nucléaire accidentée après le séisme du 11 mars est désormais capable de refroidir les trois réacteurs. »

    http://www.lepoint.fr/monde/le-systeme-de-refroidissement-est-en-place-a-fukushima-09-07-2011-1351005_24.php

  121. c.learch

    « capable de refroidir les 3 réacteurs » ? Ah non il en est loin !! Pour l’instant les ingénieurs s’heurtent à des problèmes de compatibilité de « raccords de tuyaux », les normes américaines, européennes et japonaises n’étant pas les mêmes…

    Tepco a mis en place un plan pour la construction d’un barrage sous-terrain en béton afin d’éviter que l’eau contaminée n’aille vers l’océan ou ne se diffuse dans le sous-sol… c’est une façon de préparer l’opinion à la confirmation que le corium a traversé le radier et atteint le sol sous la centrale, sinon à quoi pourrai servir un tel barrage ?

    Le sol du japon va être contaminé très très gravement et pour très très longtemps, sans que rien ni personne ne puisse faire quelque chose…

  122. Ardéchoix

    c.learch c’est courageux de voir un commentaire sur fukushima un 14 juillet , la centrale avec ses problèmes est en train de passer d’actualité à souvenir , et même sur ce blog qui à été une de mes principale source d’information , mais bon le patient n’est pas mort son cœur bat encore en ce 14 juillet

  123. […] background-position: 50% 0px ; background-color:#222222; background-repeat : no-repeat; } http://www.pauljorion.com – Today, 8:41 […]

© 2011 Blog de Paul Jorion · Connexion
Desk Space par Dirty Blue & Wordpress Traduction WordPress tuto
Implementation / Webmaster Camuxi.