Confucianisme, taoïsme, et nouveau gouvernement

Le confucianisme prône le pouvoir venant d’en-haut pour assurer un ordre éternel : l’harmonie stabilisée une fois pour toutes entre le ciel et la terre, entre le souverain et ses sujets. Le taoïsme au contraire est centré sur l’individu qui s’efforce par le non-agir de demeurer inscrit dans le flux du toujours-changeant. Un gouvernement au-centre convient à un empire-du-milieu. Avec lui, rien ne change, l’ici-et-maintenant se métamorphose en l’immuable.

Vraiment dommage que pendant ce temps-là le train aille droit dans le mur !

Bof ! cela permettra à notre planète de prendre tout son temps pour récupérer de notre passage à sa surface.

Partager