30 réflexions au sujet de « L’éditorial du Washington Post, ce matin »

  1. Et dire que ce type veut intervenir au Venuzuela où les gens souffrent et meurent… sans parler de la violence endémique aux USA, notamment à Baltimore où les citoyens ont réclamé un cessez-le-feu tant la situation est dramatique et les pouvoirs publics dépassés. À quand une intervention internationale pour régler le problème Américain ? 😉

    1. L’autoritarisme et la guerre ne sont-elles pas les « solutions » qu’a le capitalisme pour se maintenir à flots lorsque le navire prend l’eau ?

      1. Pas sur que se soit le capitalisme le responsable sur ce coup là, même avant l’économie de marché et la monnaie il y avait déjà la guerre. C’est plutôt un mécanisme de contrôle et de mélange de populations (n’en déplaise à ces nazillons) et de sélection des plus forts et/ou des plus organisés (intelligents…?).

      2. Non, l’autoritarisme et la guerre sont toujours des solutions pour se maintenir au pouvoir, quel que soit le système économique.

      3. Mais non Dup, confonds pas occurrences d’homicide et incidence des homicides. C’est l’incidence qui compte pour le clampin et là le Mexique ferait presque figure de havre de paix pour le bienheureux clampin de l’inspirant paradis bolivarien.

    2. Taux d’homicide volontaire (pour 100 000 habitants).
      – Venezuela : entre 50 et 70.
      – USA : autour de 4.
      Ok c’est beaucoup plus dans des villes comme Baltimore, Detroit ou Washington mais ça l’est aussi en France à Cayenne, Amiens ou Perpignan…

      1. Démarche habituelle chez vigneron. Sortir des chiffres du chapeau pour avancer ou sous entendre quelque chose. Ici, que Maduro, en plus d’être cré cré méchant, et cré cré moche, ben en plus y créerait de la criminalité à chaque petit déjeuner en se levant. Mieux, le gouvernement favoriserait les assassins, non il en ferait même la promotion, chiffres à l’appuis. Evidemment cela n’a strictement aucun rapport avec la choucroute, mais sait-on jamais, ça pourrait perturber le simplet de service selon vigneron.

        Merci de ton débunkage Dup.

      2. Non Duclon-clon, essaye de réfléchir, pour une fois.
        Toi comprendre que malgré ses richesses en pétrole et un prix du baril au plus haut durant quinze ans le Chavisme Inspirant n’a non seulement pas fait mieux que le Brésil, le Chili ou l’Uruguay pour le développement économique et social du pays mais que, en plus du « déficit démocratique » et du collapse final, il a autorisé une telle explosion de la criminalité que le Venez est désormais digne des pires républiques bannières d’Amérique Centrale ?
        Ça t’inspire là ?

      3. Républiques bananières bien sûr.
        Sinon, apprends aussi à ne pas te faire consciencieusement bunker par Dup le Dupeur en faisant mine de te faire debunker.
        C’est l’incidence des homicides qui comptent pas les occurrences d’homicide. Le taux/100 000 est trois fois moindre au Mexique qu’en Bolivarie Inspirante, malgré les milliers de morts de la drug-war Calderon/ Peña Nieto – drug-war qui n’a évidemment pas lieu en Madurie Insoumise…

      4. Ca on peut pas dire que Hugo et Nicolas ont été bien doués dans leur genre dans la gestion de la manne pétrolière mais cela partait d une très bonne intention voulant rééquilibrer franchement la balance des inégalités, inégalités dont tu te moques Comme de ton dernier crachât gluant. What a wonderfull Word ! À leurs place j aurai enfermé tous les opposants et réquisitionné tous leurs biens. Mais j ai pas le pouvoir c mieux !

  2. Mais ce que Trump a dit, aussi (de mémoire):  » et [cette monstruosité] n’a rien à voir avec Trump ou avec Obama. »

  3. Oui, le texte proposé par le Washington-post est beaucoup plus clair et explicite… A un détail près qui me chiffonne, inclus dans l’énoncé suivant « Quelles que soient les étiquettes ou les mots codés auxquels on recourt : « héritage », « tradition », « identité », l’idée que les blancs ou un quelconque autre groupe ethnique, national ou racial soit supérieur à un autre, est inacceptable ». Adopter la notion de « groupe racial» me semble tout à fait incongru, erroné et très dangereux; idem concernant la notion de « groupe ethnique» qui est pour moi un concept fourre-tout, confus et dépassé (et trop facilement, à juste titre, un euphémisme de la notion de race) (voire la fiche de Wikipédia, que je trouve bien faite sur le sujet). A garder encore une telle conception des individus, je trouve que les U.S. trimbalent un vieil héritage, et qu’il serait temps qu’ils s’en débarrassent …(et nous aussi) ; source de tellement de catastrophes passées, présentes, et à venir…

  4. « les idéaux que nous chérissons le plus dans une démocratie pluraliste : la tolérance, la coexistence pacifique et la diversité. »

    Il se trouve que j’ai entendu il y a quelques jours sur une radio nationale F-Cul ou F-Int j’ai oublié (vu que je les écoute réciproquement selon les émissions de la journée) le témoignage d’une Française vivant aux EU qui disait que ce qu’elle avait du mal à supporter aux EU était : la non mixité sociale, la non mixité des cultures, la non mixité des « couleurs ». Et que pour elle la France est l’exemple inverse qu’elle regrette tous les jours en vivant aux EU (je trouve qu’elle idéalise un peu la France qui n’est pas si mixte que ça !). Et ce qui passe les frontières de diverses manières : littérature, émissions télé ou radio, films, procès, prisons, informations directes (les Noirs qui se font tirer comme des cibles par les flics Blancs, les quartiers des villes totalement non-mixte, etc.), témoignent de cette non mixité.
    Et tant qu’on y est quelqu’un pourrait-il témoigner d’un pays sur cette Planète où la mixité existe ?

  5. La lutte pour l’égalité ne sera fini.

    Je rends hommage ici à l’un en Afrique du Sud qui s’est battu avec ses armes : la littérature.

    André Brink : « dire toujours non comme le faisait Antigone ».
    https://www.youtube.com/watch?v=QXKxfQ5N8DM (en français)

    témoignage d’une enfant aux USA en anglais contre les violences policières envers les Noirs oct. 2016
    https://www.youtube.com/watch?v=U6LINKOH5p0

    et tant d’autres comme celles-ci d’il y a 3 ans
    https://www.youtube.com/watch?v=_N4vFRcgo0s

  6. @ AS : un exemple (sud)américain de mixité ethnique mais pas trop économique : le Brésil.
    Et non l’Argentine.
    A quoi tout cela tient-il ? J’avais lu diverses choses là-dessus il y a longtemps, mais sans doute les points de vue ont mûri. Quelqu’un a un avis que le cas spécifique du Brésil (même s’il n’est pas parfait, Gilberto Gil y fut ministre de la culture sous Lula).

    1. @timiota
      en effet. Mais comme tu dis pas économique.
      de plus années 1970 j’ai bien connu des Brésiliens vivant en France. L’une de couleur « mitigée » dans une famille de blonds (que je n’ai pas vu) disait que le reste de sa famille « ne la tenait pas en haute estime » à cause de sa couleur.
      malgré tout je crois que le Brésil est le meilleur exemple.

  7. Sur l’éditorial, il reste très américain et de droite (le WP est de droite, non ?). Evocation de Dieu, évocation des « valeurs » des classes qui ne connaissent pas la précarité, etc.
    Sur les faits, il y a un article récemment lu qui souligne combien la dénomination « terroriste » est utilisée contre la religion islamique (comme deux fois dans l’édito), et jamais pour les crimes d’extrème-droite en France, qui sont mal dénombrés de ce fait et sans doute bien plus important.
    Ici, il y a d’une part une manifestation « suprémaciste blanche » contre la destruction de statues datant des sudistes. Et d’autre part un terroriste qui s’en est pris aux « contre-manifestants » qui soutenaient la destruction de la statue. Or les condamnations de tous visent les organisateurs de la manifestation (sans parler de leurs violences, mais seulement de leurs atteintes aux valeurs qui font la fierté de notre belle constitution, etc.) et pas le terroriste.
    Je trouve qu’il faut vraiment penser autre chose. Ce mouvement est clairement l’électorat qui a porté Trump au pouvoir et que Trump a voulu séduire, d’où sa difficulté à condamner le terrorisme. Ce sont les troupes de choc pour un régime rétrograde dans un état en régression (thème de Paul).

    1. Huhuhuhuhu…
      Le Grand Soir en référence maintenant…
      Et après on s’étonne d’avoir des milices tendance Infowar, Daily Stormer ou Breitbart dans les rues quand d’autres gobent du Grand Soir sans nausée aucune?

  8. A propos du vieil héritage sudiste que les U.S. se trimballent (Emmanuel ci-dessus) on peut lire les extraits de textes du 19ème et début 20ème dans cet article:

    https://www.theatlantic.com/politics/archive/2015/06/what-this-cruel-war-was-over/396482/

    On y constate que les idées de ceux que les drapeaux des confédérés et les statues de généraux continuent à honorer dans les états du sud sont totalement incompatibles avec la démocratie dont les États Unis prétendent être le modèle le plus accomplis.

    Chaque État étant autorisé à placer deux statues de ses grands hommes au Capitole de Washington, les états du sud ont pratiquement tous choisi des généraux confédérés ou des politiques ayant conduit la rebellion. Qu’il y ait par exemple là oú se réunit le Congrès une statue de Lee (général dont la mission était de l’anéantir) montre que ni la victoire militaire des nordistes ni la victoire économique n’ont vraiment réglé la question politique.

    https://www.theatlantic.com/politics/archive/2017/08/confederate-statues-congress/536760/

  9. ce qui se passe aux EU préfigure de ce qui se passerait en France si Le Pen était élue.
    Une grosse partie de sa « garde prétorienne » est Nazi et en est fière, MLP l’a toujours soutenu.

    1. Malaise…
      C’est aussi bien dans l’autre sens qu’on peut le lire.
      – Y’a pas encore de Front National aux USA, y’a a un ici.
      – Les ratonnades de 1973 en France, c’était quoi ?
      – Les affrontements à Paris au même moment entre les suprémacistes de Ordre Nouveau (mouvement à l’origine du FN) et les antifas de la LCR de Krivine à l’occasion de la manifestation autorisée des premiers et de la contremanif « non autorisée » des seconds, affrontements suivis de la dissolution par le gvt des deux parties de façon tout à fait « symétrique », ça rappelle rien ?

      http://www.persee.fr/doc/remi_0765-0752_1993_num_9_2_1355

  10. Sauf énorme surprise Bannon ne devrait pas faire long feu à la WH mais il est d’autant plus nécessaire d’écouter ce qu’a dit hier spontanément à un journaliste progressiste (Robert Kuttner de American Prospect) ce pur génie du populisme confusionniste de conquête auquel Trump doit juste… tout.
    Juste un extrait sur les décérébrés de l’Alt-Right.

    Ethno-nationalism—it’s losers. It’s a fringe element. I think the media plays it up too much, and we gotta help crush it, you know, uh, help crush it more. These guys are a collection of clowns.

    http://prospect.org/article/steve-bannon-unrepentant

Les commentaires sont fermés.